Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 16:50
«Abdelaziz BOUTEFLIKA (1937-2021), mort d’un ancien président algérien au bilan contrasté» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
L'ancien président Algérien, Abdelaziz BOUTEFLIKA, né le 2 mars 1937, à Oujda (Maroc), est mort dans une résidence médicalisée, le 17 septembre 2021. Il a été président de l’Algérie du 27 avril 1999 au 2 avril 2019. Sa vie privée est restée un grand mystère. Longtemps un célibataire endurci, Abdelaziz BOUTEFLIKA a été marié, religieusement, en août 1990, puis divorcé de Amal TRIKI, une étudiante en médecine et fille d’un diplomate, Yahia TRIKI. Ainé d’une fratrie de quatre garçons et deux filles, nommé Ministre sous Ahmed BEN BELLA (1916-2012) à 26 ans, Abdelaziz BOUTEFLIKA, dans sa vie privée, était loin d’être un rigoriste, sur le plan moral.  
Ministre des Affaires étrangères pendant 15 ans et fin diplomate, à la mort de son mentor, Houari BOUMEDIENE (1932-1978), il envisage de prendre le pouvoir, mais l'Armée, l'accusant de détournement de deniers publics, le contraint à l'exil. A la faveur des tueries islamistes, considéré comme une référence morale et un recours, Abdelaziz BOUTE reviendra en Algérie au pouvoir en Algérie en 1999. Il sera réélu 4 fois, mais la tentative de briguer un 5ème mandat lui sera fatale. Il est contraint, dans la honte et le déshonneur, à la démission à la suite d'un mouvement de révolte populaire, le «Hirak», un néologisme assimilé à «la révolution du sourire» ou au «printemps algérien», venu de Kabylie.
Quelle trace laissera-t-il dans l'Histoire ?
Je crois fondamentalement que la Vérité n’est ni Blanche, Ni Noire ; elle est souvent grise. Aussi, le bilan d’Abdelaziz BOUTEFLIKA est en demi-teinte : «De l’homme que j’ai bien connu à chaque étape de sa vie, y compris pendant son exil, je garderai en mémoire ses divers visages : d’un côté le patriote et porte-parole des pays du Tiers-monde, l’habile et jeune ministre des affaires étrangères qui aura donné une place importante à l’Algérie sur la scène internationale, le Président qui a permis de retrouver une forme de réconciliation nationale après les années noires de la guerre civile. Il était devenu aussi un autocrate, laissant la corruption prospérer dans tout le pays, et s’est trouvé, malgré lui, à l’origine indirecte du fabuleux mouvement populaire du «Hirak» par lequel le peuple algérien a exprimé avec force et dignité sa magnifique aspiration à la liberté» écrit Jacques LANG, un ancien Ministre de la Culture de François MITTERRAND.
Dans ce bilan particulièrement contrasté, venu sauver l'Algérie de l'impasse de la victoire islamiste, il a instauré, le 8 juillet 1999, «Une Concorde civile», le pardon des terroristes, sous réserve de renoncer à la violence armée, une opération à la Mandela diversement appréciée par les Algériens. Devenu un légume, en 2013, à la suite d’un AVC, Abdelaziz BOUTEFLIKA s’est accroché au pouvoir, pitoyablement, et a gouverné son pays, par procuration, avec l’aide de son frère, avant d'être destitué, en 2019.
Pourtant l'Algérie est un merveilleux pays, riche de ses matières premières, de sa jeunesse, de sa grande proximité géographique avec l'Europe. «L'Algérie, c'est la France» disait le colon qui a eu du mal à lâcher ce pays.
L'Algérie, c'est un grand pays qui a été solidaire avec tous les mouvements de libération nationale et n'a pas lésiné sur les moyens financiers nécessaires. Cela lui a valu une grande inimitié du Roi du Maroc qui estime que le Sahara espagnol est intégralement marocain.
Après une victorieuse et héroïque guerre d’indépendance, l'Algérie reste encore, de nos jours, confrontée à bien d'autres démons.
Ne serait-ce d'abord, et comme dans les autres pays africains, les questions de démocratie, de bonne gouvernance et de probité de nos gouvernants, dominent les préoccupations majeures des populations.
Ensuite l'héritage du colonialisme, est d'avoir opposé les Arabes aux Kabyles. Par ailleurs, il est inscrit dans la Constitution de ce pays, non pas le principe de laïcité, mais l'Islam est une religion d'état. C'est l’une des causes de la guerre civile de 1991 à 2002 (60 000 à 150 000 morts), à la suite de la victoire du Front Islamique du Salut (F.I.S.), de l’annulation de leur victoire suivie de l’interdiction de ce parti de fondamentalistes religieux.
Enfin, comme d'ailleurs pour le reste de l'Afrique et de ses diasporas, le citoyen très ingénieux, pour les stratégies de survie personnelle, se désintéresse des questions fondamentales du pays, notamment la souveraineté, l’industrialisation, la Justice, le contrôle des autorités publiques dans leur frénésie de détournement de deniers publics et leur boulimie du pouvoir.
Par ailleurs,  plus de 5 millions de personnes de souche algérienne, devenues françaises, vivent en France. Un poids électoral considérable. Mais une quantité négligeable quand on préfère s’abstenir aux différents scrutins.
Paris, le 18 septembre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Abdelaziz BOUTEFLIKA (1937-2021), mort d’un ancien président algérien au bilan contrasté» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 22:24
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Je ne savais pas grand-chose sur Djibouti, jusqu’à ce qu’un contact sur Facebook, Jibril ou l’Ange Gabriel, régulièrement, par ses interventions, attire mon attention sur ce pays. J’ai aussi bénéficié de remarques précieuses du professeur Abdourahman WABERI et de l’écrivain Ali COUBBA, dans ce conglomérat de groupes ethniques. Qu’ils en soient, tous, ici, remerciés.
Le fait politique majeur à Djibouti, réside dans le fait que ce pays, depuis son indépendance, le 27 juin 1977, n’a connu que deux présidents de la République. Hassan Gouled APTIDON (1906-2006) est le premier président du 27 juin 1977 au 8 mai 1999 (22 ans). L’actuel chef de l’Etat, Ismaïl Omar GUELLEH, né le 27 novembre 1947, à Diré Dawa, est au pouvoir depuis le 9 mai 1999, soit 22 ans et quelques jours ; Il a été réélu à 5ème mandat, le 9 avril 2021, avec un score de 98,58%. Agé de 73 ans, en 2026, le président Ismaïl Omar GUELLEH sera frappé par la limite d’âge de 75 ans, imposée par la Constitution de 2010. Cependant, il avait promis, en 2011, en se présentant à l’époque, pour une troisième fois, que ce serait son dernier mandat.
Djibouti, un pays francophone et arabophone de 990 000 habitants, presque à 99% musulman.  Le bien-vivre ensemble à Djibouti, est plombé par une tension politique, pour la conquête ou la conservation du pouvoir entre trois grandes forces ethniques : Afar, Somali et Arabe. Même si la réalité est beaucoup plus complexe. Depuis l’indépendance, les Issas, appartenant au groupe ethnique Somali, ont remplacé les Afars, au pouvoir depuis 1977, en monopolisant le pouvoir politique, économique et médiatique, ainsi que tous les postes stratégiques de la fonction publique. A l’intérieur du groupe Issa, dont il y a un sous-clan, les Mamassan, dont sont originaires Hassan Gouled APTIDON et Ismaël Oumar GUELLEH, neveu du premier président et ancien chef des services secrets, qui dirige véritablement le pays. Une infime minorité, les Somali-Issa, forme une population autochtone qui a connu une croissance démographique exponentielle après l'indépendance de Djibouti. Le régime les a encouragé à venir à Djibouti, en leur accordant d'une manière discrétionnaire la nationalité djiboutienne. Ainsi, la garde présidentielle est dans son écrasante majorité composée de Somalis Issa venus d’Ethiopie. «Intelligent et habile Ismaïl Omar GUELLET est totalement corrompu, affairiste, ambitieux, sans scrupule moral et sa richesse ostentatoire le rendant particulièrement impopulaire. Il tient le pouvoir l’étroit de l’étroit qu’il a réussi à instaurer sur les services de sécurité intérieure et extérieure de l’Etat. Sa volonté de conserver le pouvoir l’a conduit à resserrer le dispositif de l’Etat autour des Issas» note en 1990, un rapport de la DGSE.
A Djibouti, il n’existe qu’un seul parti politique, celui du président de la République ou le «Rassemblement populaire pour le progrès». La Françafrique, comme dans les autres pays africains, a su placer ses hommes de confiance aux rennes du pouvoir. Ainsi, le premier président, Hassan Gouled APTIDON, né en Somaliland, en pays Issa, où il exerce des emplois modestes, devenu sénateur de la Côte française des Somalis en 1950, il rassure en 1966, le général de GAULLE, «pour une indépendance protégée par la France», le neutralisme politique et le non-engagement à l’égard de l’URSS et les Etats-Unis. Mahmoud HARBI (1921-1960) premier nationaliste djiboutien moderne prônant la fin de la domination coloniale, ayant posé pour la postérité les fondements du nationalisme djiboutien, est disparu trop tôt. Officiellement, il est mort le 29 septembre 1960, d’un accident d’avion dans le vol entre Genève et le Caire.
Pays d’Afrique de l’Est, d’une dimension géographique très réduite, avec une surface et deux grands lacs Assal et Abbe ainsi qu’un parc national de Day, Djibouti, dans le golfe de Tadjoura, au bord de la mer rouge, entre l’Erythrée, le Soudan, l’Ethiopie, la Somalie, et en face du Yémen, non loin de l’Arabie Saoudite, occupe une zone stratégique majeure dans le commerce international maritime. En effet, cette position stratégique de ce petit pays de 23 200 km2, en fait le siège de nombreuses bases militaires, notamment française, américaine, de l’OTAN et de Chine. Djibouti, jugé pays stable, est cependant entouré de pays particulièrement turbulents (Erythrée, Somali, Ethiopie, Soudan et en face le Yémen). En 1968, Henri BRUNSWIG parlait d’une «colonie inutile». Le port de Djibouti étant une place centrale, l’administration coloniale avait perçu, en termes de logistique, la place importante de Djibouti, en construisant un chemin de fer de 784 km reliant Djibouti à Addis-Abeba. Entre 2013 et 2016, les Chinois ont également construit une nouvelle ligne de fer longue de 756 km.
Djibouti est doté d’un exécutif puissant, mais d’un pouvoir législatif faible et sans autre contrepouvoirs (presse libre, syndicats). A Djibouti, l’opposition est laminée et bâillonnée. On dit que l’actuel président de Djibouti serait détenteur d’actions dans de nombreux journaux influents, comme Jeune Afrique, et suscite des tensions dans les pays voisins pour se faire oublier. En 1990 l’opposition Afar, à travers le Front pour la Restauration de l’Unité et de la Démocratie, était entrée en conflit avec le gouvernement ; des combats ont fait des milliers de morts et des exilés, mais un accord a été conclu le 26 décembre 1994. On évoque souvent des exécutions arbitraires ou des disparitions. L’impunité est devenue endémique. Les autorités ont rarement pris des mesures pour identifier les responsables qui avaient commis des abus, enquêter à leur sujet, les traduire en justice ou les punir, qu’ils fassent partie des services de sécurité ou d’autres secteurs du gouvernement. Une contestation, au sein de la communauté somalie, a pris un caractère populaire en 2011 dans la foulée du Printemps arabe.  La communauté Afar, des Noirs, exclue de tous les lieux de décision, se disant persécutée par les Somalis Issas, a créé un front armé en 1991, le FRUD (front pour la restauration de l'Unité et de la Démocratie), encore actif  dans le pays. C’est une situation bloquée, à la Mauritanienne, un régime d’Apartheid qui ne dit pas son nom. En effet, la France s'est interposée entre la dictature et les maquisards, empêchant ces derniers de s'emparer de Djibouti, en stoppant l'avancée du FPR.  
Les questions de corruption, de blanchiment d’argent sale, les arrestations arbitraires, la torture ou la discrimination à l’égard de certaines écartés du pouvoir, occupent le devant de la scène politique, avec une grande pauvreté. Le Khat, une plante euphorisante, «un opium du peuple» que «broute» la population, assimilée à la drogue douce, dont le monopole de l’importation réservée à la Nomenclatura (15% des recettes fiscales du pays), serait, dit-on, une façon d’annihiler toute énergie de résistance des forces vives du pays.  Déjà, par ses enquêtes, le juge Bernard BORREL (1955-1995), qualifié de «juge fouineur» qui sera tué à Djibouti, en octobre 1995, avait soulevé ces graves interrogations (drogue, trafic d’ivoire et d’armes, corruption, disparitions). Sa veuve, de Toulouse, magistrate également, réclame la levée du secret défense et les différentes entraves l’enquête sur cet assassinat, resté encore non éclairci. Le corps de Bernard BORREL, un coopérant français, au ministère de la justice à Djibouti, a été retrouvé calciné le 19 octobre 1995 dans des rochers, à 80 km de Djibouti. Alors que le corps du juge BORREL est toujours à l'endroit où on l'a retrouvé, un télégramme part de l'ambassade de France à Djibouti vers le Quai d'Orsay à Paris : «Bernard Borrel s'est donné la mort». Sa femme, Élisabeth, est informée du suicide de son mari. On lui promet une autopsie à Djibouti ; elle n'aura jamais lieu. Quand elle demande des documents médicaux, comme les radiographies du corps de Bernard, on lui annonce qu'ils ont disparu. En mars 2020, l’Etat français a été condamné à 140 000 euros de dommages et intérêts à Mme Elisabeth BORREL et à ses deux enfants, pour «faute lourde», dans l’enquête sur l’assassinat de Bernard BORREL.
Djibouti, situé dans le golfe de Tadjoura, appelé jadis Côtes françaises des Somalis, puis devenu en 1967, le Territoire des Afars et des Issas a une longue histoire, encore vivace. En 1885, un voyageur français, Lionel FLEUROT (1853-1934), a rencontré un sultan du golfe de Tadjoura, Ahmed Ben Mohamed. Souad Kassim MOHAMED a recueilli les contes et comptines arabes de Djibouti ; ce qui constitue le premier ouvrage écrit sur la littérature orale de ce peuple et en fait une œuvre inédite. Les textes recueillis y sont transcrits en alphabet arabe et en alphabet phonétique international, et également traduits en français. A la croisée de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’océan Indien, Djibouti était au Moyen Age un important carrefour commercial entre les Arabes et l’Afrique, notamment pour le trafic d’esclaves ou le commerce des aromates. Les Britanniques s’installent à Aden en 1839, sur le golfe d’Aden au débouché de la mer Rouge. C’est pour faire pièce à cette expansion britannique dans la région de la mer Rouge que les Français s’installent à Djibouti. En 1862, un traité entre la France et les chefs afars de la région d’Obock cède Obock, au nord du golfe de Tadjoura, à la France ; ils ne quitteront Djibouti qu’en 1977.
Djibouti, un Etat multiculturel et riche de la diversité de ses populations, compte de grands écrivains, mondialement connus, comme notre ami, Abdourahman WABERI. Cet auteur, vivant en France, s’intéresse notamment aux questions d’exil et d’identité. Ainsi, un matin, sur le chemin de l'école maternelle, à Paris, une petite fille interroge son père : «Dis papa, pourquoi tu danses quand tu marches ?». La question est innocente et grave. Pourquoi son père boite-t-il, pourquoi ne fait-il pas de vélo, de trottinette ? Le père ne peut pas se dérober. Il faut raconter ce qui est arrivé à sa jambe, réveiller les souvenirs, retourner à Djibouti, au quartier du Château d'eau, au pays de l'enfance. Dans ce pays de lumière et de poussière, où la maladie, les fièvres d'abord puis cette jambe qui ne voulait plus tenir, l'ont rendu différent, unique. Il était le «gringalet» et «l'avorton» mais aussi le meilleur élève de l'école, le préféré de Madame Annick, son institutrice venue de France, un lecteur insatiable, le roi des dissertations. Abdourahman  WABERI se souvient du désert mouvant de Djibouti, de la mer Rouge, de la plage de la Siesta, des maisons en tôles d'aluminium de son quartier, de sa solitude immense et des figures qui l'ont marqué à jamais : Papa-la-Tige qui vendait des bibelots aux touristes, sa mère Zahra, tremblante, dure, silencieuse, sa grand-mère surnommée Cochise en hommage au chef indien parce qu'elle régnait sur la famille, la bonne Ladane, dont il était amoureux en secret. Il raconte le drame, ce moment qui a tout bouleversé, le combat qu'il a engagé ensuite et qui a fait de lui un homme qui sait le prix de la poésie, du silence, de la liberté, un homme qui danse toujours.
Pays musulman, de tradition et d’expression française, avec un îlot chrétien bien acclimaté, tout en renonçant à l'évangélisation des musulmans mais non à témoigner de l'Evangile, la femme occupe une importante place dans la littérature de Djibouti. Il y cohabite, entre Somali, Afars et Issas, des Arabes, des Yéménites, installés en nombre à ayant monopolisé de nombreux secteurs économiques et acquis une influence qui n'a jamais débouché sur une prise de pouvoir politique. Par deux fois, et avant 1977, la question de l’indépendance avait profondément divisée les Djiboutiens. Placés entre les autochtones et les colons, les Yéménites se sont, aux approches de l'indépendance, partagés entre partisans du maintien de la présence de ces derniers et sympathisants des revendications nationales.
Dans les années 1970 l’émergence de multiples associations culturelles et les premiers journaux djiboutiens conduiront à l'indépendance, le 29 juin 1977, constituent un ensemble de facteurs traduisant la volonté de s'exprimer et de s'affirmer. Dans cette grande effervescence culturelle, on retiendra les noms de Abdillahi Doualeh et Houssein Abdi.
Références
ALI-GANTA (Adawa, Hassan), sous la direction de, Le sultana de Tadjoura : institutions et histoire, préface de Mohamed Ali Issa, Paris, L’Harmattan, 2021, 208 pages ;
APTIDON (Assan, Gouled), WAIS, (Abdoullahi, Douale), Djibouti 70 : repères sur l’émergence de la littérature djiboutienne en français dans les années soixante-dix : et un texte inédit de 1963-1974, Centre culturel français Arthur Rimbaud, 1998, 215 pages ;
BESAIRIE (Henri), «La Côte Française de Somalis», Annales de géographie, juillet-septembre 1943, n°291, pages 190-205 ;
BORREL (Elisabeth), Un juge assassiné, Paris, Flammarion, 2006, 384 pages ;
CHIRE (Amina, Saïd), Djibouti contemporain, Paris, Karthala, 2013, 354 pages ;
CHIRE (Amina, Saïd), NDAGANO (Biringanine), Traversées, histoires et mythes de Djibouti, Paris, Karthala, 2011, 150 pages ;
COUBBA (Ali), Mohamed Larbi (1921-1960). Un nationaliste djiboutien ?, Paris, L’Harmattan, 2014, 284 pages ;
COUBBA (Ali), Le mal de Djibouti. Rivalités ethniques et enjeux politiques, Paris, L’Harmattan, 1996, 174 pages ;
DUBOIS (Colette), L’or blanc de Djibouti : salines et sauniers, XIXème-XXème siècles, Paris, Karthala, 2003, 267 pages ;
DUBOIS (Colette), SOUMILLE (Pierre), Des Chrétiens à Djibouti en terre d’Islam. XIXème - XXème siècles, Paris, Karthala, 2004, 376, 376 pages ;
HACHI, (Rachid), Les perles de Djibouti. Recueil de poèmes, Paris, EAN, 2018, 294 pages ;
FLEUROT (Lionel), «Voyage au golfe de Tadjoura», Revue de l’Afrique française, 1886,  pages 1-36 ;
HIBO (Moumin, Assoweh), Emergence de la littérature djiboutienne d’expression française : panorama diacronique et typologies des textes littéraires. Thèmes et poétiques de l’écriture du No Man’s Land, Paris, EAN, 2015, 332 pages ;
IMBERT-VIER (Simon), Tracer les frontières à Djibouti. Des territoires et des hommes au XIXème et au XXème siècles, Paris, Karthala, 2011, 480 pages ;
LAUDOUZE (André), Djibouti, Paris, Karthala, 1982, 248 pages ;
MOHAMED (Souad, Kassim), Berceuses et comptines arabes de Djibouti, Paris, L’Harmattan, 2016, 182 pages ;
OBERLE (Pierre) HUGOT (Pierre), Histoire de Djibouti. Des origines à la République, Paris, Présence Africaine, 1996, 340 pages ;
OBERLE (Pierre), Afars et Somalis, Paris, EAN, 1971, 360 pages ;
PENEL (Jean-Dominique), Djibouti 70, Abdilallahi, Doualheh Waïs, Houssein, Abdi Gouled Dini. Repères sur l’émergence de la littérature djiboutienne en français depuis les années soixante-dix, Paris, l’Harmattan, 2020, 240 pages ;
PRIJAC (Lukian), Le blocus de Djibouti. Chronique d’une guerre décalée (1935-1943), Paris, L’Harmattan, 2015, 456 pages ;
ROUAUD (Alain), «Pour une histoire des Arabes de Djibouti, 1896-1977», Cahiers d’études africaines, 1997, vol 37, n°146, pages 319-348 ;
WABERI (Abdourahman), Balbala, Paris, Gallimard, 2002, 187, pages ;
WABERI (Abdourahman), Cahier nomade, Paris, Serpents à Plumes, 2007, 153 pages ;
WABERI (Abdourahman), La divine chanson, Paris, Zulma, 2015, 237, pages ;
WABERI (Abdourahman), Le pays sans ombres, Paris, Serpents à Plumes, 1994, 178 pages ;
WABERI (Abdourahman), Les nomades, mes frères, vont boire à la Grande ourse, Montréal, Mémoire d’encrier, 2013, 96 pages ;
WABERI (Abdourahman), Mon nom est aube, préface de Souleymane Bachir Diagne, La Roques d’Anthéron, Vents d’ailleurs, 2016, 105 pages ;
WABERI (Abdourahman), Passage de larmes, Paris, J-C Lattès, 2009, 249, pages ;
WABERI (Abdourahman), Pourquoi tu danses quand tu marches ?, Paris, J-C Lattès, 2019, 249, pages ;
WABERI (Abdourahman), Rifts, routes, rails, Paris, Gallimard, 2000, 85, pages ;
YACIN (Ahmed, Abdourahman), Littérature djiboutienne d’expression française : thématique et écriture, thèse sous la direction de Jacques Poirier, Dijon, 2011, 866 pages ;
Paris, le 13 mai 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Djibouti, la corne de l’Afrique, son régime monarchique et dynastique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

Liens