Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 19:35
«Réélection d’Emmanuel MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche, le 3ème tour des Présidentielles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
M. Emmanuel MACRON est finalement victorieux au 2ème tour des présidentielles du 24 avril 2022 (58,54% contre 41,46% à Marine LE PEN). Les premiers résultats du 2ème tour, venus des Départements d’Outre-mer, sont particulièrement renversants et déroutants, puisqu’ils ont voté à une majorité écrasante pour Marine LE PEN : 60,07% en Guyane, 69,60% en Guadeloupe, 60,87% pour la Martinique. A Mayotte, Marine LE PEN arrivée au 1er tour, à 42,68%, et l’a amplifié au second tour à 54,51%. A la Réunion, MLP est à 59,57% au deuxième tour, contre 24,73% au 1er tour. Pourtant au 1er tour, les Antilles avaient voté, massivement, à Gauche, pour Jean-Luc MELENCHON. Depuis plusieurs mois, il y a, depuis le 13 novembre 2021, une grève particulièrement dure aux Antilles, un hôpital brûlé, des agents antivax révoqués, je comprends cette colère sanitaire ou sociale sans nom, ce chômage endémique des jeunes, ces petits boulots dévalorisants, cette misère noire, des élus ultramarins décrédibilisés, bref une politique coloniale au XXIème siècle, ou tout simplement la peur du déclassement, en raison de la stigmatisation des Français issus de l’immigration (Arabes et Africains), avec lesquels ils ne veulent pas être confondus : «Quand on s’autorise le droit de bafouer la liberté, d’empêcher les gens de parler, d’envoyer le GIGN «massacrer une population», ça ne va pas. Si on ne peut pas profiter de la liberté et de la fraternité française, ce n’est pas la peine» dit un retraité guadeloupéen de la poste. Passé le temps de l’effroi et de l'indignation de ce vote aux Antilles pour les forces du Chaos, est-ce, pour autant, une bonne raison de voter pour Marine LE PEN ? Je cherche à comprendre, et après différents échanges, je n’ai pas encore reçu une réponse satisfaisante.
Au 1er tour de la présidentielle du 10 avril 2022, la Gauche, dans ses egos surdimensionnés, avait gravement merdouillé, la Droite s’est ciottisée, Mohamed ZEMMOUR, dans sa grande bassesse, s’est ramassé. Au débat 2ème tour du 24 avril 2022, après voir vomi sa haine, Marine LE PEN, financée par la Russie, a perdu une fois de plus, un huitième échec pour sa famille. En fait, l’extrême-droite, une fois craché son venin sur les racisés, n’a rien d’autre de consistant à proposer. La haine, une impasse, ne pourra que fracturer la société, sans apporter quelque chose de bénéfique pour la société. A chacun des débats du 2ème tour, en 2002, 2017 et 2022, on se rend compte, en direct, que le racisme ne pourra jamais être, à tout seul, un projet politique viable et crédible. Je suis surpris que M. Emmanuel MACRON, un financier, un bébé HOLLANDE, ne venant pas du sérail politique, comme en 2017, avec son slogan fumeux, «Ni de Droite, ni de Gauche», ait pu, en 2022, couillonné les professionnels de la Politique. Une bonne partie de la classe politique, s’est empressée d’appeler de voter pour lui au 2ème tour du 24 avril 2022.
En raison d’un tapage médiatique, sans précédent, sur les risques d’une présidente fasciste, c’est donc par défaut, que M. Emmanuel MACRON, le candidat du moindre Mal, qui a été réélu, avec une abstention record de 28%. Par conséquent, président le plus mal élu de la Vème République, investi de ce large front républicain de barrage au RN, allant largement au-delà de son parti, «En Marche», M. Emmanuel MACRON, répétera-t-il encore, dans son second mandat, ce qu’il avait fait de 2017 – 2022, en trahissant les espoirs placés en lui ? Ou va-t-il changer, en Bien ?
«Je pense à tous nos compatriotes qui se sont abstenus. Leur silence a signifié un refus de choisir auquel nous devons répondre. Nul ne sera président réélu a pris des engagements pour «une méthode refondée. Nul ne sera laissé au bord du chemin. Cette nouvelle ère ne sera pas la continuité du quinquennat qui s’achève» dit le président MACRON, dans son discours de victoire au Champ de Mars du 24 mars 2022. Il assure devenir «un président bienveillant et respectueux, dans un pays pétri de tant de doutes, tant de divisions». Les «promesses n’engagent que ceux qui les écoutes» disait Henri QUEUILLE (1884-1970), un radical-socialiste. Plusieurs, M. MACRON a vite oublié ses engagements. En effet, ces présidentielles de 2022, sont un moment important et décisif de l’Histoire de France oscillant, depuis 1789, entre la République et le Conservatisme, entre le Bien et le Mal. M. Emmanuel MACRON, en 2017, avec son slogan, «Ni de Droite, ni de Gauche» était censé de réhabiliter la Politique, en piochant ce qu’il y a de meilleur dans chaque, en restant pragmatique et audacieux, tout en défendant la libre entreprise, en assurant aussi la justice et l’équité, pour les plus faibles. N’écoutant que lui-même, dans ses calculs politiciens, M. MACRON, en droitisant gravement la vie politique, pour affronter Marine LE PEN au 2ème tour en 2022, est l’un des grands promoteur de cette lepénisation des esprits. «Il a joué avec le feu» dit Lionel JOSPIN.
Par conséquent, je ne crois pas que M. MACRON, président des riches, du haut de sa majesté, donc réélu, va, subitement, changer dans sa façon de concevoir la Politique, réduite à la communication, à la dissimulation, l’instrumentalisation et à la brutalité à l’encontre des faibles. Il a gagné une second et dernière fois, il n’a pas besoin d’aller à Canossa. «Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs» édicte l’article 6 de la Constitution française du 4 octobre 1958, modifiée. Pour ma part, moi qui n’ai pas voté pour M. MACRON, à ce deuxième tour, je souhaite une bonne chance à la France. Je forme le vœu d’une nouvelle gouvernance passant de la verticalité à l’horizontalité, fondée sur le dialogue, l’échange, et surtout un important respect pour les autres, éradiquer l’intolérance et le racisme, abroger la loi sur le séparatisme, les droits d’inscription faramineux imposés aux étudiants étrangers, les guerres locales injustes, coûteuses et générant un flots de réfugiés, et renoncer à ces projets funestes (suppression du service public de l’audiovisuel, retraites à 65 ans). Une des préoccupations majeures est aussi d’éviter une troisième guerre mondiale. En effet, si l’Ukraine a réussi, jusqu’ici, à résister au Tsar des Russies, c’est les Occidentaux livrent, massivement, des armes à Volodymyr ZELENSKI, lui fournissent l’argent, les renseignements nécessaires et ont accepté d’accueillir tous les réfugiés. Un jour ou l’autre, l’embrasement pourrait se produire.
Aux législatives des 12 et 19 juin 2022, je n’attends rien des députés de la Macronie, largement majoritaires pendant cette législature 2017-2022, mais restés clandestins et muselés. Sans aucun ancrage local, les députés «En Marche», notamment ceux issus de la diversité, ont été étrangement silencieux au sujet de ces attaques racistes et sauvages contre les racisés ; certains d’entre eux, comme Joseph M’BAYE ou Laetitia AVIA ont été personnellement victimes de menaces ou d’injures racistes. Quand on a un peu de dignité et de fierté, on ne courbe pas l’échine, comme dans la Case de l’Oncle Tom, on se défend contre l’infâmie. Les députés de «En Marche», des godillots, ont été considérés comme des élus automates, sans volonté des «Playmobil sans cœur. Quand on retire les cheveux des Playmobil, on constate qu’il n’ont pas de cerveau non plus», en référence à une expression d’un député communiste, Sébastien JUMEL. Soumis, plus que jamais à Jupiter, les députés de «En Marche», vont plus loin que la pratique gaulliste des élus aux ordres. Quasiment identiques et interchangeables, les députés de «En Marche» votent, mécaniquement, sans prêter attention aux arguments de bon sens de l’opposition, afin d’améliorer leur projet.
De nos jours, et le 1er tour l’a montré, la Gauche a un sérieux déficit de leadership, capable de rassembler et mettre tout le monde d’accord, en vue de la victoire. Ceux qui ont pris le pouvoir, après François MITTERRAND (1916-1996), notamment la République en Marche, ne sont plus que des intendants et de vagues commis, des laquais du grand capital, peu visionnaires, sans grands desseins, oublieux envers les plus démunis. «Ils s’en prendront aux retraites, à la santé, à la sécurité sociale, car ceux qui possèdent beaucoup veulent toujours posséder plus, et les assurances privées attendent de faire main basse sur le pactole. Vous vous battrez le dos au mur» avait-il prédit. A bien des égards, en cette période de perte de valeurs et de repères, un François MITTERRAND (1916-1996) un grand seigneur et visionnaire. En effet, il nous manque, énormément. «Je suis le dernier des grands présidents. Après moi, il n’y aura que des financiers et des comptables» avait dit François MITTERRAND, un artiste de la politique.
Il ne faudrait pas se leurrer, ces législatives des 12 et 19 juin 2022 sont convoitées par les forces du Chaos. Marine LE PEN alliée à Mohamed ZEMMOUR, à Eric CIOTTI et aux amis de François FILLON, pourrait faire un bon score en juin 2022. Pour ma part, la vraie menace contre la République se situe là. Même si Marine LE PEN a perdu la présidentielle, ses idées, maintenant dédiabolisées, dépassent largement son camp, et c’est cela le plus grave pour la République. C’est un score, y compris aux Antilles, qui devrait interpeller et inquiéter : Un Rassemblement national, à lui seul, à 42%, cela est particulièrement inquiétant pour la République. En effet, les forces du Chaos ne cessent de progresser dans ce pays depuis 1974, un simple groupuscule, à 07%, 14,4% en 1988, 15,10% en 1995, 17,7% en 2002 (1ère fois au 2ème), 10,44 en 2007, 17,90% en 2012, 33,90 en 2017 (2ème fois au 2ème tour), et en 2022 41,8%, (une 3ème fois au 2ème tour). «Arrêtons de trouver, sans cesse, des excuses aux électeurs du FN. Arrêtons de dire que LE PEN est un salaud, mais ses électeurs doivent être compris, qu’ils ont des problèmes difficiles. Si l’on juge que LE PEN est un salaud, alors ceux qui votent pour lui, sont aussi des salauds» dit, en 1993, Bernard TAPIE. «La pire forme d’absurdité est d’accepter ce monde tel qu’il est aujourd’hui, et ne pas lutter pour un monde comme il devrait être» disait Jacques BREL (1929-1978), un artiste humaniste.
Par conséquent, face à l’avancée des forces du Chaos, le devoir de tous les Républicains est de sauver le Bien-vivre ensemble. «Les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde ; il faut désormais le transformer» disait Karl MARX (1818-1883). L’enjeu majeur de notre temps, c’est ce troisième tour des présidentielles, les législatives des 12 et 19 juin 2022, afin de redonner l’espoir et l’espérance. Du côté de la France Insoumise, bien avant le deuxième tour, des responsables de ce parti, comme M. Manuel BOMPARD, veulent organiser les alliances législatives uniquement sur le projet de Jean-Luc MELENCHON : «On est favorable à faire en sorte qu’il puisse y avoir éventuellement un regroupement autour du programme qui a été porté par Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle et autour des résultats tels qu’ils ont été choisis par les électeurs au premier tour» dit Manuel BOMPARD. Il bruisse des rumeurs persistantes que Jean-Luc MELENCHON, actuellement député des Bouches-du-Rhône, pourrait se présenter, à Paris, dans le XXème arrondissement. C’est une circonscription détenue actuellement, par la seule députée socialiste de Paris, Mme Lamia EL AARAJE, successeure de Mme George PAU, maintenant vice-présidente de la Défenseure des droits. Mme Lamia El AARAJE avait battu, Mme Danielle SIMONET de la France Insoumise, dans un combat fratricide, mais l’élection a été annulée par le Constitutionnel. M. Jean-Luc MELENCHON veut devenir Premier ministre d’Emmanuel MACRON.
Dans la perspective de ces législatives des 12 et 19 juin 2022, faudrait-il pour la Gauche rassembler toutes les forces de progrès, sans exclusive, ni anathème ?
Je sais que le 1er tour des présidentielles a laissé des séquelles graves, mais dans un dialogue, fondé sur l’équité et le respect mutuel, une solide alliance de gouvernement pourra se nouer. La Gauche devrait tirer les leçons tragiques de ce 1er tour, ces egos surdimensionnés restent toujours présents et particulièrement mortifères. Ces législatives peuvent être porteuses d’une logique de la division et donc d’un nouvel l'échec. Au lieu de se balancer des anathèmes ou des étiquettes, l'efficacité commande de ratisser large pour gagner et rebondir. Si Jean-Luc MELENCHON est tombé au 1er tour, les armes à la main, il ne faudrait pas rééditer, pour la Gauche, le désastre du 1er tour. La France Insoumise, même si elle est arrivée largement en tête, a un devoir moral et politique de rassembler toutes les forces de Gauche, notamment les écologistes, les communistes, les socialistes et le P.R.G.
Les 12 et 19 juin 2022 aux urnes citoyens pour les législatives, pour sauver la République. Emmanuel MACRON va continuer ses mensonges et sa politique de casse sociale et l’extrême-droite menace !
Ces législatives, s’il y avait une cohabitation, ouvrent une perspective pour les élections présidentielles de 2027, Emmanuel MACRON n’aura plus le droit de se représenter, à la fin de son second mandat.
Paris, le 24 avril 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Réélection du président MACRON, candidat du moindre Mal  : La bataille des législatives pour une cohabitation de Gauche a déjà commencé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
21 avril 2022 4 21 /04 /avril /2022 18:22
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Loin d’être une question simple, le débat au sein de la Gauche, et même au-delà, du sens du vote au 2ème tour, divise profondément la société française et fait rage. La violence de ce débat cornélien se manifeste jusqu'à la façon dont les affiches de la campagne sont vandalisées ou détournées : «Mieux vaut un vote qui pue qu’un vote qui tue» disent certains. Entre la peste ou le choléra, entre le Mal absolu ou le moindre Mal, que faire au 2ème tour de la présidentielle du 24 avril 2022 ? Voter ou s'abstenir ? Quelle bonne attitude cathartique pendant cette période déprimante ?
Aux deux présidentielles précédentes, il y avait eu le 21 avril 2002 (Jacques CHIRAC contre Jean-Marie LE PEN) et le 7 mai 2017 (Emmanuel MACRON contre Marine LE PEN), des alertes sérieuses sur les menaces graves pesant sur la République. A chaque fois, on se disait : «Plus jamais cela !». A chaque fois, sans aucune hésitation, j’avais voté pour le candidat censé protéger la République contre la menace de la peste brune. Il y a maintenant ce deuxième tour du dimanche 24 avril 2022, avec son débat passionné : faudrait-il voter M. Emmanuel MACRON, président sortant, pour faire barrage au Rassemblement national, ou s’abstenir, mais avec un sérieux examen de conscience ?
Au lieu de nous forcer la main ou de nous culpabiliser, devant la dramaturgie ou la tempête qui s’annoncent, il est temps de se poser la bonne question : C’est quoi, au fond, exactement le problème ? Comment en est-on arrivé là ? Est-ce de l’ignorance, la cécité, l’hypocrisie ou une très grande dose de mauvaise foi sur ce Mal incommensurable, depuis des décennies, rongeant la démocratie française ?
En fait, la démocratie française est atteinte d’un mal de l’intérieur, une chaude-pisse devenue incurable vérolant gravement la République. A la base de la République il y a notamment le principe d’égalité. Brahim BOUARAM a été jeté à la Seine, un 1er mai 1995 et Ibrahim, 17 ans, a été assassiné, en février 1995, à Marseille par des colleurs d’affiches du Front national. Dans son programme, Marine LE PEN, incarnant ce Mal absolu, propose un référendum, si elle est élue, pour abolir ce principe d’égalité en abrogeant le droit du sol pour les enfants d’étrangers nés en France, en instaurant la préférence nationale (réserver le travail, le logement, diverses aides aux Blancs) et en interdisant le regroupement pour les familles des racisés. Un véritable système de ségrégation raciale, digne de l'Apartheid. Appelons un chat un chat. A partir du moment où le Rassemblement national, un parti antisémite, négrophobe, islamophobe, et donc raciste congénitalement, dont les origines remontent à la torture lors de la guerre d’indépendance de l’Algérie, tirant les leçons de ses échecs, a mieux camouflé ses objectifs, en ne s’attaquant qu’aux Arabes et aux Africains et en recherchant des alliances, le ver est dans le fruit. «La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude» écrit Aldous HUXLEY (1894-1963), dans le «meilleur des mondes». En effet, de nos jours, presque personne ne conteste la légalité ou la légitimité du Rassemblement national ou Front national, un parti devenu respectable, et pendant longtemps à la porte du pouvoir. Dans ce pays de plus en plus lepénisé et où les forces du Chaos ne cessent d'avancer Bernard TAPIE était franchement et résolument antiraciste : «L'immigration et le racisme n'ont aucune raison d'être en tête des préoccupations des Français. Le Pen est devenu l'élément de référence du discours politique et que tout le monde fait l'erreur de se positionner par rapport à lui. Il réussit à canaliser tous les mécontentements, dans une société qui n'est plus une société d'adhésion mais de rejet. Remarquez, si la société française était en crise aigüe, Le Pen n'existerait pas. C'est parce qu'elle est assise sur sa graisse que l'immigration est surdimensionnée. Il y a ensuite des gens qui ne voient pas un Maghrébin de leur vie, qui habitent dans les quartiers les plus riches, les plus protégés» dit-il le 12 mai 1990. En effet, Bernard TAPIE a mis des mots derrière le racisme, tant nié par l’élite française : «Arrêtons de trouver, sans cesse, des excuses aux électeurs du FN. Arrêtons de dire que LE PEN est un salaud, mais ses électeurs doivent être compris, qu’ils ont des problèmes difficiles. Si l’on juge que LE PEN est un salaud, alors ceux qui votent pour lui, sont aussi des salauds» dit-il en 1993. Jacques CHIRAC (1932-2019) avait proclamé, farouchement et fermement, son antiracisme plus que tout autre président français : «Nous sommes un très grand pays. C’est en France que sont nées certaines des expressions majeures de la pensée, des lettres, des arts et des droits universels. Notre histoire s’ancre dans la nuit des temps. Elle est une force pour notre avenir. Ce qui fait la grandeur de la France, c’est aussi la tolérance ; c’est le respect de chacun. L’extrémisme, le racisme, les discriminations de toute nature sont des perversions de l’âme, des crimes contre la raison. Peu importe leur couleur de peau, peu importe leur origine, peu importe leur croyance : tous les enfants de France, tous nos enfants, sont les filles et les fils de la République» écrit-il dans «mon combat pour la France». 
Par conséquent, en privilégiant la liberté qui discrimine, le Mal absolu, au détriment de l’égalité, ce drame cornélien de la présence du Rassemblement national, maintenant de Reconquête de Mohamed ZEMMOUR et autres fachos, ne peut aboutir, un jour, qu’à «une étrange défaite» de la République, pour reprendre le titre d’un ouvrage de Marc BLOCH (1886-1944), écrit, en 1940, pendant l’Occupation. Il dénonçait, dans le scepticisme des autres, la montée u Nazisme. En effet, Marc BLOCH, un historien et résistant, ancien combattant de la Première Guerre mondiale, a été fusillé par la Gestapo, le 16 juin 1944. «La goutte finit par ouvrir la pierre, pas par sa force, mais par sa constance» dit un dicton. Maintenant, c’est connu, une association de malfaiteurs, des partisans de Mohamed ZEMMOUR, d’Eric CIOTTI, de François FILLON, a contribué à ce que la Petite entreprise familiale, dopée par une presse de la Françafrique, est en mesure, à brève ou moyenne échéance, de prendre, un jour, le pouvoir, aux présidentielles ou aux législatives de juin 2022, ou à une autre période. Ce qui était inimaginable dans le pays des droits de l’Homme, après le traumatisme de l’Occupation, est devenu l’ordre du possible. Que feront donc les Républicains, si une telle hypothèse advenait ? Vont-ils prendre le maquis, les armes ou s’expatrier, comme les Syriens, les Afghans, les Ukrainiens, et vers où ?
A la base, comment, dans un pays des droits de l’Homme, avec son message universel, a-t-on accepté qu’un ou des partis, dont la base idéologique est l’inégalité raciale, puissent participer aux élections ? Aurait-on reconnu en France un parti islamiste, antisémite, homophobe, autonomiste ou indépendantiste ?
La reconnaissance de partis identitaires et racistes (RN, et maintenant du parti Reconquête de Mohamed ZEMMOUR) pouvant s’allier avec une partie de la Droite lepénisée, va mener un jour en France, immanquablement à une grave impasse ou une implosion de la société française, déjà fondée sur la diversité, le multiculturalisme et l’attachement profond à l’héritage de la Révolution. En effet, Adolphe HITLER (1889-1945) est arrivé au pouvoir, non pas par un coup d’Etat, mais par des élections, les 5 mars 1933 et le 29 mars 1936. L’Algérie avait commis l’imprudence de reconnaître un parti islamiste, le Front Islamique du Salut (FILS), dont la victoire au premier tour des législatives du 26 décembre 1991, conduisit à une guerre civile de 10 ans, le 2ème tour étant annulé le 12 janvier 1991 et l’état d’urgence proclamé le 9 février 1992. Les Etats-Unis avaient connu le désastreux mandat de Donald TRUMP, de 2017 à 2021, voulant s’accrocher au pouvoir, et cela avait failli par déboucher sur un coup d’Etat, par l’assaut le 6 janvier 2021 du Capitole.
Par conséquent, cette campagne des présidentielles de 2022, avec son hystérie collective, est le couronnement d’une colère mal placée : «En 1944 les Français étaient malheureux, maintenant, ils sont mécontents ; c’est un progrès ?» disait Charles de GAULLE (1890-1970). Dans cette démocratie ethnique, les idées d’Arthur de GOBINEAU (1816-1882) sur l’inégalité des races, ont, depuis quelques décennies, triomphé. Charles MAURRAS (1868-1952) et Philippe PETAIN (1856-1951), réhabilités par les forces du Chaos, sont devenus des héros. Marine LE PEN veut instaurer une présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre, une permission de tuer les racisés. En effet, ces présidentielles de 2022 sont une victoire des idées de l’intolérance, prélude à de graves menaces : «Nous ne livrerons pas le monde aux assassins d’aube» disait Aimé CESAIRE (1913-2008). En effet, dans ce bal de faux-culs, tout le monde sait, même si Marine LE PEN échouait une de fois de plus, et ce que je souhaite, ses idées nauséabondes ont pourri le camp républicain et contaminé une bonne partie de la classe politique. «Aucune race ne possède le monopole de la beauté, de l’intelligence, de la force» disait Aimé CESAIRE. Certains politiciens font déjà du LE PEN, sans LE PEN. «Celui qui accepte le Mal sans lutter contre lui coopère avec lui» disait Martin Luther KING (1929-1968).
Pour la troisième fois, en vue du 24 avril 2022, à renfort de culpabilisation, on veut encore nous forcer la main, en nous demandant, de choisir le moindre Mal : «Il faut faire barrage au Rassemblement national !», nous dit-on. «La faiblesse de l’argument du moindre mal a toujours été, que ceux qui choisissent le moindre mal, oublient, très vite, qu’ils ont choisi le Mal», écrit Hannah ARENDT (1906-1975), dans «Responsabilité et jugement». Or, un vrai Républicain doit rejeter toute connivence avec le Mal, toute compromission, même avec le moindre Mal. En effet, dans son double discours et son «Et en même temps», discréditant ainsi la noblesse de la Politique, la responsabilité du président MACRON dans l’accélération de la montée en puissance des forces du Chaos est lourde. Il pense que tout est dans le sourire et la communication «On est comme une sorte de prostituée. Le job, c’est de séduire» disait-il, le 8 mars 2015, au Wall Street Journal. Mais derrière cette figure cosmétique et angélique, se cache une main de fer, dans un gant de velours. L’affaire Alexandre BENALLA, le garde du corps du président de la République, qui molestait les manifestants du 1er mai, puis les violences policières, son refus de répondre aux familles des 113 jeunes racisés étouffés à mort par les forces de l’ordre, allant jusqu’au licenciement sans frais de Christophe CASTANER, Ministre de l’Intérieur, dès que mot «sanction disciplinaire» est évoqué à l’encontre de policiers ripoux, montre que la verticalité est de rigueur, notamment la bastonnade des faibles «Surveiller et punir» tel est le titre d’un ouvrage de Michel FOUCAULT (1926-1984), évoquant les pratiques disciplinaires des gens du château à l’encontre des faibles.
Pour ce deuxième tour des présidentielles, faudrait-il aller voter, une nouvelle fois, pour le président MACRON, le 24 avril 2022 ?
Certainement pas ! On me couillonne une fois, mais pas deux fois. Naturellement que je ne mets pas le président Emmanuel MACRON au plan que la Petite entreprise familiale incarnant le Mal absolu. La Vérité est souvent complexe : «La vie n’est ni blanche, ni noire. Elle est la lumière qui permet à chacune des couleurs d’exister» écrit John JOOS, un écrivain belge. Cependant, et pendant son mandat 2017-2022, le président MACRON a gravement droitisé la vie politique, dans le but d’affronter Marine LE PEN, et il a réussi dans cette banalisation du RN ; il faudrait qu’il en assume la responsabilité. Pendant toute cette violente campagne électorale, contre les racisés, qualifiés par PECRESSE de «Français de papier» ou de «Sénégalais délinquants» avec des propositions contraires aux valeurs républicaines (Suppression du regroupement familial, du droit du sol, des aides légales, des visas ou taxation des mandats, etc.), je n’ai pas entendu, une seule fois, le président MACRON, garant de l’unité et de la cohésion nationales, protester ou réprimander à l’ordre ce racisme de bas étage : «Qui ne dit mot consent» dit-on dans ce pays. Je condamne énergiquement, ce moindre Mal, ce concept de racisme banalisé, aseptisé pour le rendre indolore et rendu acceptable par la Macronie.
En 2017, j’avais voté pour le candidat Emmanuel MACRON, lui qui disait, à Alger, le temps d’un voyage, que le colonialisme est un «crime contre l’Humanité». Au lieu de sauver la République, le président MACRON a fait tout le contraire de ce qu’il avait promis. Depuis lors, le président MACRON a porté le délai de rétention des étrangers à 90 jours, fait adopter une loi sur le séparatisme, porter un montant intolérable les droits d’inscription des étudiants étrangers (277 € à 377 €). Sa politique de la Françafrique est la plus rétrograde, la plus arrogante, paternaliste, punitive et la plus violente depuis l’époque de Jacques FOCCART (1913-1977), un conseiller de la politique africaine de Charles de GAULLE.
Par ailleurs, le président MACRON est peu soucieux du pouvoir d’achat des plus modestes, si ce n’est que sous l’angle du «ruissellement». Abandonnant les réfugiés du tiers-monde dont les pays été ravagés par des guerres injustes sous les ponts et à la drogue, le président MACRON a célébré, le 5 mai 2021, en grande pompes, le bicentenaire de la mort de Napoléon et protégé la statue de Colbert, les esclavagistes, matraqué les Gilets jaunes et les personnels soignants, réduit les droits des chômeurs, retoqué le plan banlieues de Jean-Louis BORLO, ainsi que les propositions sur le plan climat et installé une équipe sarkozyste avec son identité nationale, envisage, s’il est réélu, de porter l’âge de la retraite à 65 ans.
Là où la Gauche avait manqué à sa mission historique, le président MACRON, dans son machiavélisme et sa dissimulation, a été d'une grande habilité politique. Au débat télévisé du 20 avril 2022 du 2ème tour des présidentielles, il a écrasé Marine LE PEN, en valorisant, au passage, sa funeste loi sur le séparatisme. M. MACRON va donc, s'il est réélu, en président des riches, continuer de taper, sans retenue, sur les faibles, notamment les racisés. En particulier, et depuis novembre 2021, pour demander un titre de séjour ou son renouvellement, désormais tout est fait, exclusivement, sur des sites internet des préfectures fonctionnant très mal. Il faut s'acharner, jour et nuit pour, avoir un rdv. Et pour retirer son titre de séjour les rendez-vous accordés sont souvent annulés, sans qu’on en sache réellement la cause. Pendant ce temps, l’étranger, dans la détresse et l'angoisse, est mise en autorisation provisoire de séjour que certaines administrations jugent non valables (logement ouverture, d'un compte bancaire ou accès à un emploi, etc.). Des personnes en situation régulière vont donc basculer vers l'irrégularité ou des zones de non-droit, créées par l'Administration elle-même. Bien avant cela, le Code de l'indigénat était bien En Marche. Ainsi, les dossiers de demandes de naturalisation des racisés sont fréquemment ajournés, pour des motifs non décelables. Par ailleurs, les Français issus de l'immigration ont déjà toutes les difficultés à faire transcrire à Nantes leur mariage contracté en Afrique ou les actes de naissance de leurs enfants nés à l’étranger, pourtant déjà Français. Par ailleurs, l'idéologie de lepéniste va bien au-delà de la petite entreprise familiale. C'est cela le plus inquiétant pour la République. Valérie PECRESSE, dans sa concurrence avec Éric CIOTTI, après le thème de l’identité nationale de Paul BISMUTH, a fait définitivement basculer les Républicains dans le camp des forces du Chaos.
En définitive, entre le Mal absolu et le moindre Mal, je m’abstiendrai donc au 2ème tour du 24 avril 2022. Je ferai tout pour que les législatives se transforment en un troisième tour des présidentielles, en imposant une cohabitation, afin de stopper, par des moyens pacifiques et démocratiques, l’avancée des idées d’extrême-droite dans ce pays.
La Gauche avait merdouillé, gravement, au premier tour des présidentielles du 10 avril 2022 ; elle n’aura plus d’excuses aux législatives des 12 et 19 juin 2022. L’alternative est connue : gagner pour sauver la République ou périr.
Paris, le 21 avril 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre le Mal absolu et le moindre Mal, j’ai choisi la République : imposer une cohabitation de Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
12 avril 2022 2 12 /04 /avril /2022 21:57
«Pour une Cohabitation avec la Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022 : Le 3ème tour des présidentielles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Si pour les présidentielles c'est déjà plié, en revanche, les législatives des 12 et 19 juin 2022 sont devenues un enjeu incommensurable. Tout reste à faire aux législatives pour sauver la République de la casse sociale.
Quel que soit le ou la gagnante de la présidentielle, la Gauche conserve encore un joker : celui de s'unir pour battre les forces du Chaos. C'est une formidable occasion de provoquer un troisième tour des présidentielles. Les partis de Gauche peuvent-ils encore se rabibocher, pour s'unir aux législatives, après leur grande sottise aux présidentielles ?
L'enjeu des législatives est considérable pour la Gauche : il s'agira de vaincre ou périr. Facile à dire, mais parfois difficile à faire. A la France Insoumise, certains commencent à dire que l'union se fera uniquement sur la base des propositions de Jean-Luc MELENCHON et du résultats au 1er tour des présidentielles. Cependant toute récidive en matière d'aveuglement ou d'egos surdimensionnés risquerait de plonger durablement la Gauche dans la marginalité, pour devenir une simple force de protestation. Aux présidentielles le total des voix de Gauche est de plus de 32% ; Jean-Luc MELENCHON a raté de peu la marche du 2ème tour. Certains partis en sont réduits maintenant à faire la manche pour financer leur campagne des présidentielles. Vont-ils encore prendre le risque de perdre le peu de députés qui leur reste encore ?
Je sais que certains états-majors de partis politiques s'étaient déjà répartis les postes de députés depuis plus de 10 mois. Eh bien, compte tenu du résultat du 1er tour des présidentielles, tout est à renégocier. C'est une question de survie de la Gauche.
Jusqu'ici, à Gauche, on connaît le slogan mortifère du 1er tour des présidentielles : «L'unité, mais derrière moi». Ces législatives de juin 2022 sont, je crois, pour la Gauche, une dernière chance de sauver la République. On peut se tromper une fois, mais deux fois en moins de trois mois, cela commencerait à devenir exaspérant et désespérant.
La bêtise ne se soigne pas, aucun vaccin pour l'instant. Cependant, l'Histoire comporte des enseignements édifiants. Pendant longtemps, sous les 3ème et 4ème Républiques, le Parti radical a été le pivot du jeu politique en France. Au sortir de la Deuxième guerre mondiale, le Parti communiste français (P.C.F.), Parti des fusillés, a été sur le plan idéologique dominant sur la scène politique et a construit une ceinture rouge autour de Paris. Cependant, le P.C.F. a perdu aux dernières élections locales Saint-Denis, Champigny, mais aussi le Département du Val-de-Marne.
L'écologie brille aux élections locales, mais n'a pas encore pu émerger au plan national. Le Parti socialiste et le Parti gaulliste, qui se sont partagés les responsabilités gouvernementales depuis 1958, sont en crise profonde.
On ne sait pas encore qui gagnera cette présidentielle de 2022, mais la République est gravement menacée. Cependant Jupiter, avec peu d'élus locaux et moins d'expérience politique, a tout de même su rééditer son oukase de 2017.
Cependant, il ne faudrait pas sous-estimer la dureté et violence de ces législatives de juin 2022, et cela pour deux motifs :
D'une part, en raison de ce que les cartes sont rebattues, à Gauche. En effet, Jean-Luc MELENCHON, à 22% aux présidentielles, est tombé les armes à la main ; il a conquis les quartiers populaires et les territoires d'outre-mer. Les hiérarchies sont bousculées et donc les places d'hier ne pourront pas être conservées. Les cartes sont rebattues.
D’autre part, la possible alliance aux législatives, entre le Rassemblement national, Mohamed ZEMMOUR, Éric CIOTTI et les amis de François FILLON, n'est pas à exclure. Les fachos peuvent même gagner aux présidentielles ; cette hypothèse est devenue l'ordre du possible. Par conséquent, le débat étouffé, confisqué et dévoyé aux présidentielles par Jupiter, va resurgir aux législatives, de manière féroce, notamment autour des questions de retraite, du pouvoir d'achat, de l’énergie, de la réindustrialisation et du bien-vivre ensemble.
La Gauche n'a pas encore dit son dernier mot ! Restez mobilisés !
Paris, le 12 avril 2022 par Amadou Bal BA - http://baamado
«Pour une Cohabitation avec la Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022 : Le 3ème tour des présidentielles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une Cohabitation avec la Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022 : Le 3ème tour des présidentielles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une Cohabitation avec la Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022 : Le 3ème tour des présidentielles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une Cohabitation avec la Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022 : Le 3ème tour des présidentielles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une Cohabitation avec la Gauche aux législatives des 12 et 19 juin 2022 : Le 3ème tour des présidentielles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
10 avril 2022 7 10 /04 /avril /2022 20:18
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Le second tour des présidentielles du 24 avril 2022 opposera Emmanuel MACRON (27,60%) à Marine LE PEN (23,40), entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai.
Jean-Luc MELENCHON, 22%, en troisième position, mais le total des voix de gauche autorise à gagner aux législatives de juin 2022, pour une cohabitation à Gauche. Jean-Luc MELENCHON aurait pu être au 2ème s'il avait bien négocié son alliance avec les communistes ainsi que ses autres partenaires. Les législatives sont une bonne occasion pour rebondir.
Le bilan de ce premier tour des présidentielles du 10 avril 2022 était largement prévisible : une Gauche ayant merdouillé, car divisée et suicidaire avec ses egos surdimensionnés, une Droite n’ayant plus de républicaine que de nom, une Extrême-droite légitimée et maintenant proliférante, une Macronie ayant trahi tous ses engagements en 2017 et dont le bilan, parfois violent contre les faibles et racisés, a renforcé, très largement, les forces du Chaos. Emmanuel MACRON, président des riches s'est ultra-droitisé.
Je rends un vibrant hommage au combat mené pendant ce premier tour, par Mme Anne HIDALGO. En effet, première femme maire de Paris, ayant redonné espoir et espérance à la Gauche aux municipales de 2020 et aux régionales de 2021, Mme Anne HIDALGO a été courageuse, tenace, dans la sérénité, en dépit des adversités et des calomnies. La candidate socialiste s’est recentrée sur les vrais sujets de préoccupation de la population, à savoir, notamment, le pouvoir d’achat, la retraite, la jeunesse et l’écologie. Socialiste j’étais. Socialiste je suis. Socialiste je resterai. C’est une belle idée hors du temps, valant l’engagement de toute une vie, que celle du combat pour une promesse républicaine d’égalité, de fraternité, de liberté et du bien-vivre ensemble. Le temps d’un bilan, sans complaisance, viendra après les législatives. Ces élections signent-elles l’acte de décès du Parti socialiste après le congrès de Tours de 1920 ? Quel avenir et quelle place du Parti socialiste dans la société française ? Quel traitement des racisés et des relations franco-africaines, dans le jeu politique ?
En l’absence d’un débat contradictoire et d’un tapage médiatique de la presse de la Françafrique, s’agissant des candidats globalement, si certaines idées lumineuses sont apparues ici ou là, aucun parti, notamment de gauche, n’a su, à lui seul, proposer une offre politique, de nature à mobiliser une majorité autour de ses propositions. Les enjeux majeurs de la France de notre temps, ce n’est pas l’immigration qui a largement contribué, depuis plus de 40 ans, à la reconstruction de ce pays, après la Deuxième guerre mondiale. A mon sens, tout est fait pour noyer les problèmes et mieux enfoncer les faibles. Cette campagne des présidentielles d’avril 2022, en France, montre la grave distorsion entre la prétention d'un universalisme républicain et la triste réalité d'une démocratie largement ethnique, avançant masquée vers un système ségrégationniste, digne d’un Code de l’Indigénat. Il y avait déjà les banlieues où sont parqués les racisés et Manuel VALLS a lui-même qualifié «d’Apartheid». Dans ces zones de relégation, tous les gens bien s’en vont, ne restent, entre elles, les personnes en difficulté.
On a toujours voulu croire, et pour se rassurer que cela ne peut arriver qu’aux Etats-Unis ou jadis en Afrique du Sud sous l’Apartheid. Cependant, devant une Gauche suicidaire et éparpillée, une Droite ciottisée, une Extrême-droite légitimée, et une Macronie discréditée, tout reste possible, y compris un basculement dans l’horreur. Pour une série de raisons et d'une lente évolution, les masques sont tombés. Pendant longtemps, en raison des méfaits de l'Occupation, de la gloire de la Résistance et de la mise en place, au sortir de la guerre d’un programme des «Jours Heureux», personne n’osait affirmer ouvertement ses idées d’extrême-droite ; c'est l'hypocrisie qui était de mise pour les forces du Chaos. Dans le plus grave déni d'un passé colonialiste et esclavagiste, aucun dirigeant politique, en France, ne voulait être catalogué de xénophobe ou de raciste, et encore moins d'antisémite. Ayant compris que l'antisémitisme, un grave et odieux crime contre l'Humanité, était une entrave sérieuse à leur ascension politique, les fachos ne s'en prennent maintenant qu'aux racisés, c'est à dire aux Arabes et aux Noirs, la partie la plus faible et la moins organisée de la population. Des fachos, en rébellion flagrante avec les valeurs républicaines, et parfois condamnés par les tribunaux, en dépit de leur casier judiciaire, ont été autorisés à se présenter aux présidentielles. Le plus fort de café, c'est que ces candidats disent ouvertement qu'ils vont abolir l'universalisme républicain, par référendum et ne respecteront pas la Convention européenne des droits de l’Homme.
Quelles consignes de vote pour le deuxième tour des présidentielles du dimanche 17 avril 2022 ?
Chacun devant rester à sa place, aussi je ne m’exprimerai qu’en mon nom propre. Je ne voterai plus pour M. Emmanuel MACRON, de ma vie, et quoi qu’il en coûte. Il a franchi la ligne rouge, dans son dédoublement de la personnalité, son «Et en même temps», tel un «Mr Jekyll and Mr Hyde» de Robert Lewis STEVENSON (1850-1994). Par sa dissimulation, il s’est attaqué, brutalement, contre les faibles. S’il était réélu, en 2022, il mettra en œuvre ses funestes réformes (retraites, privation des universités, forte pression fiscale pour les classes moyennes afin de financer son «quoi qu’il en coûte»). Pourtant, en 2017, et pour la deuxième fois de ma vie, après l’élimination de Lionel JOSPIN en 2002, je votais pour un candidat non issu de mon camp, M. Emmanuel MACRON. Je l’avais fait, la mort dans l’âme, au nom du front républicain. En effet, en 2017, le candidat Emmanuel MACRON, devant affronter Marine LE PEN, avait pourtant commis un parricide contre son mentor, François HOLLANDE. Sitôt élu, lors de son mandat 2017-2022, M. Emmanuel MACRON a fait le contraire de ce qu’il avait promis, et il s’est révélé être l’un des grands promoteurs de la progression des idées d’extrême-droite dans ce pays. Dans son «Ni de droite, ni de gauche», le président des riches, obsédé pour sa réélection, a choisi, délibérément et avec l’appui des médias de la Françafrique, de vouloir affronter, une seconde fois, Marine LE PEN, afin de rééditer son coupe de force de 2017. Dans son bilan de ses 5 ans, le président MACRON a muselé les nombreux députés ou personnalités issus de la diversité, qu’il avait promu, et certains ont été violemment attaqué par les forces du Chaos (Joseph M’BAYE et Sibeth N'DIAYE), sans qu’il les défende. Christophe CASTANER, ministre de l’Intérieur, qui a osé envisager des sanctions disciplinaires contre des policiers ripoux, a été immédiatement remplacé par Moussa DARMIN, un sarkozyste, assisté d’un préfet de police répressif, Didier LALLEMENT. Les Gilets et les personnels hospitaliers, ainsi que les retraités ont été brutalisés et même éborgnés. Le président MACRON s’est, en particulier, attaqué, fort injustement, à l’encontre des racisés : les délais de rétention, pour les étrangers en situation irrégulière, ont été portés à 90 jours, l’Etat a refusé de prendre en charge les réfugiés du tiers-monde, dont les pays ont été saccagés par des guerres injustes, les droits d’inscription des étudiants africains ont été augmentés déraisonnablement (277 € à 3770 €), une loi sur le séparatisme a été votée, stigmatisant un peu plus les racisés musulmans, etc. C’est surtout dans la conduite des relations avec le continent africain, que le président MACRON, s’est révélé pire que Jacques FOCCART et le général de GAULLE en matière de Françafrique. Il tolère les régimes dynastiques et monarchiques du Gabon, du Tchad, du Togo, du Cameroun, du Congo et de la Guinée Equatoriale, mais n’a pas trouvé de relation équilibrée avec d’autres pays, comme le Mali. Par conséquent, le président MACRON a fait monter le sentiment antifrançais en Afrique. La Françafrique est considérée, à la rencontre de Montpellier de novembre 2021, comme «une marmite sale», qu’il faudrait «récurer».
Le premier grand sujet est bien la réindustrialisation de la France, un capitalisme financier ayant amassé 134 milliards de profits pendant la crise sanitaire, alors que le pouvoir d’achat des plus modestes ne cesse de se dégrader. Auparavant, à chaque fois qu’une demande légitime était formulée, l’argument commande était à chaque fois d’opposer un déficit budgétaire ne dépassant pas les 3%. Et subitement, pendant la pandémie, les milliards pleuvent, mais on ne sait pas où est-ce qu’ils sont passés. L’urgence est donc, dans ce «Monde d’Après» de réévaluer les valeurs de la vie : une société d’efficacité économique, mais toujours fondée sur la liberté, la fraternité et la justice sociale. Il manquait déjà 3 millions de logements en France et tous les maires de France le savent. Par ailleurs, sans la santé rien ne va, et il faudrait former plus de médecins et de soignants. Si on a pu trouver un vaccin contre le Covid-19 en moins d’un an, les autres maladies grevant lourdement le budget colossal de la sécurité sociale (SIDA, cancer, diabète, maladies cardio-vasculaires, etc.). Il manque des infrastructures viables, comme la grande et petite ceinture autour de Paris ; ce qui créé des engorgements de la circulation dans la capitale, avec une importante pollution. Il n’a pas de politique touristique ou en direction des aînés viable. Peu de recherches en ce qui concerne le solaire, afin de réduire la dépendance aux centrales nucléaires ou des énergies fossiles. On a une armée coûteuse et peu efficace. Ces dépenses militaires peuvent être employées à d’autres choses utiles.
La Gauche devrait imposer une cohabitation aux législatives de juin 2022 et remettre les valeurs républicaines à l’honneur, pour que tous les citoyens soient à leur place.
Une constante dans tous les scrutins locaux ou nationaux : c'est un public de Gaulois qui vient voter, et donc très peu de racisés qui se désintéressent, royalement, des élections. Pourtant «vivre c'est participer et c'est aussi résister», comme le dirait Antonio GRAMSCI. En définitive, compte des débats de ce 1er tour, ces présidentielles concernent au plus haut point l'Afrique et ses diasporas. Pourquoi les Français issus de l’immigration se désintéressent-ils des élections au moment où l'universalisme républicain bascule vers un système ségrégationniste digne de l'Apartheid ?
Les idées de haine, professées par les forces du Chaos, n’ont pas leur place dans la France républicaine. Comment donc conserver et conforter la promesse républicaine, dans le respect de nos différences, pour un bien-vivre ensemble ?
Je reviens à ma proposition d’une Maison d’Afrique à Paris, un moyen de convaincre et d’apprendre aux Africains que la France, quelle que soit leur nationalité, est devenue, par la force des choses, leur seconde patrie. Suivant un dicton Peul, «l'individu appartient là où il habite». Dès le départ, en France, l’immigration africaine était considérée comme passagère, et reléguée dans des foyers ou certains quartiers. Les étrangers, arrivés pendant les Trente Glorieuses, devraient repartir dans leur pays d’origine. Or, cette immigration est devenue durable, le regroupement familial ayant renforcé les liens avec ce pays, des enfants de nationalité française y sont nés. La première génération, maintenant retraitée, dont la famille vit en France et donc ses centres d’intérêts sont désormais ici, est encore habitée par le mythe du retour en Afrique. En effet, il existe en France de nombreuses associations villageoises africaines, avec des projets de développement dans le pays d’origine, souvent défaillant (éducation, santé, solidarité). Par ailleurs, ces associations financent également le rapatriement des corps d’Africains décédés en France ; il manque carrés musulmans dans les cimetières français, dans un contexte de pandémie et de fermeture des frontières, les corps s’entassant dans les morgues.
Les modèles d’organisation sont, pour ma part, les communautés juive et chinoise, fortement communautarisées et efficaces, pour un projet de vie durable et harmonieux en France. L’une des missions de cette future Maison d’Afrique, est d’ouvrir ses portes à toutes ces associations villageoises, et d’orienter aussi leurs activités, sur un projet de vie en France, afin de saisir, pleinement, toutes les opportunités nombreuses, d’épanouissement. Cette Maison d’Afrique peut aussi aider ces associations à monter des projets, dans le cadre de la coopération décentralisée. En effet, les aides envoyées en Afrique sont souvent détournées par les gouvernements africains. On sait que ces associations villageoises africaines, dans leur gestion désintéressée, ont des projets pertinents allant directement aux populations des zones d’immigration vers la France. Une Maison d’Afrique à Paris serait un lieu de centralisation et de diffusion de l’information stratégique, peu accessibles aux différentes communautés africaines vivant en France. On sait que sur le plan politique, des réunions occultes sont conduites pour un partage des postes, avant tout scrutin électoral. Certaines offres d’emplois, notamment de grands groupes français ayant investis en Afrique ne sont publiés, comme à la Ville de Paris ou à la haute fonction publique, que lorsque le poste est fléché, quelqu’un est pressenti pour l’occuper ; ce qui fausse la concurrence. L’information peut revêtir des aspects multiples : les programmes et les échéances d’un concours administratif, et comment s’y préparer ; apprendre les usages et coutumes de la société française en vue d’un entretien d’embauche ; rechercher un stage ou un contrat d’apprentissage ; avoir un coach quand on monte une entreprise ; monter efficacement un prêt immobilier ou son entreprise ; rechercher des subventions pour son entreprise ou son association, etc.
La Maison d’Afrique, un lieu d’échanges culturels ou de manifestations festives, peut être l’occasion pour les jeunes filles ou garçons, notamment nés en France de se rencontrer, et éviter les mariages forcés ou le recours à des entremetteurs ou des sites parfois douteux. L’accès aux lieux de décisions économiques, sans lequel la servitude sera permanente, est l’un des enjeux majeurs. Pour l’instant, les commerces ethniques des personnes de souche africaine (taxiphones, habits africains, restauration) les boucheries de la communauté maghrébine ont émergé, difficilement. L’émergence d’une race de capitaines d’industrie issus de la diversité se heurte à plus obstacles.
D’une manière générale, les Français issus de l’immigration sont encore englués dans des stratégies de consommation, de compulsifs de la dépense (mandats mensuels aux membres de famille restés en Afrique achats en France de produits de luxe, non vitaux ; dépenses somptuaires). Les Français issus de l’immigration sont encore des employés des commerces de produits africains en France (Marché de Château-Rouge à Paris, dominé par les Asiatiques) ainsi que différents secteurs, dans lesquels ils sont pourtant performants individuellement (services à la personne, entretien, sécurité). En particulier, ceux qui veulent s’engager dans le domaine de l’entreprenariat rencontre diverses difficultés : accès au financement, aux locaux, aux marchés publics, et les relais de consommateurs en Afrique par manque de main-d’œuvre qualifié ou de logistique font défaut. Ceux qui se lancent dans le business auront besoin, au départ d’un bon coach issu notamment des communautés chinoise ou juive.
Les Français issus de l’immigration présents dans les domaines sportifs, culturels et artistiques, sont peu représentés dans les lieux de décisions de ces secteurs. Ainsi, particulièrement performants, ils sont sous représentés dans le domaine de l’arbitrage, de l’entraînement et de la direction des clubs sportifs. Pap DIOP, à travers toute l’Europe a été le seul président d’un club de football. Les sélections à l’Opéra de Paris ou au cinéma témoignent encore de ce système grave d’exclusion. La percée de l’acteur Omar SY atteste qu’il y a bien des talents à découvrir et à valoriser.
Le racisme institutionnel et systémique est incarné par diverses administrations, notamment la Caisse d’allocations familiales, l’Assurance retraite, Pôle emploi, les préfectures et l’état civil à Nantes concernant les Français nés à l’étranger. Il serait urgent d’abroger diverses circulaires considérant que les Français issus de l’étranger seraient tous, potentiellement, des fraudeurs. En effet, ces administrations féroces soumettent souvent les Français issus de l’immigration à diverses tracasseries administratives parfois insupportables, notamment pour le renouvellement de leurs titres de séjour. Ainsi, la transcription des mariages à l’étranger ou actes de naissance d’enfants d’un Français issu de l’immigration prend parfois entre 3 et 5 ans. L’Assurance retraite met des obstacles injustifiés pour les pensions de réversion pour les héritiers des immigrés ayant travaillé en France.
Il serait nécessaire de renforcer les pouvoir d’enquête et de contrôle de ces administrations par le Défenseur des droits. Par ailleurs, ces administrations avec le développement du travail et la dématérialisation des procédures se sont bunkérisées. L’usager n’a pas de courriel de l’agent ou du service gestionnaire de son dossier, et le téléphone du standard est souvent encombré ; il ne sait pas à qui s’adresser et qu’est-ce qui coince dans son dossier. Ce sont différents agents qui se relaient avec des versions différentes sur l’information à donner à l’usager. L’administration devrait plus humaine et être joignable en cas de difficulté. En particulier, les retraités devraient bénéficier d’une carte de retraité à durée illimitée. La situation actuelle soumettant leur présence en France tous les trois ans conduit à des drames ou de graves difficultés injustifiées.
François MITTERRAND et François HOLLANDE avaient promis le droit de vote des étrangers aux élections locales qu’ils n’ont pas honoré. La montée du Front national devenu Rassemblement national, est venue partie de là. La relation entre la Police et les racisés est particulièrement dégradée, en raison de l’impunité des ripoux à travers la loi sur le séparatisme et les contrôles d’identité au faciès. Nous avons besoin d’une police républicaine pour protéger tous les citoyens qui n’ont rien à se reprocher. La tendance actuelle est celle d’ordonner à la Police de faire du chiffre, par des contrôles d’identité au faciès. Si vous n’avez pas la bonne couleur, vous risquez plus que les autres des contrôles qui souvent aboutissent des propos racistes, à des violences policières ou des morts à étouffement. Il faudrait pour cela limiter les contrôles d’identité à des données objectives, réglementées à l’article 79 du Code pénal : Lorsqu’une personne a commis ou tenté de commettre une infraction, se prépare à commettre un crime ou un délit, peut fournir des renseignements utiles à l’enquête en cas de crime ou de délit, a violé les obligations ou interdictions auxquelles elle se trouve soumise dans le cadre d’un contrôle judiciaire, une assignation à résidence ou d’une peine ou mesure suivie par le juge ou fait l’objet de recherches ordonnées par une autorité judiciaire. La première mesure serait d’interdire les procédés d’interpellation par étranglement ayant conduit uniquement à des morts de jeunes racisés. En vue d’apaiser les relations entre la Police et les racisés, il serait utile de faire la lumière sur certaines violences policières, notamment ces 113 jeunes étouffés à mort par les forces de l’ordre, sans enquête sérieuse. Chaque policier doit respecter le Code de déontologie, et en cas de manquement, faire l’objet d’une sanction disciplinaire et éventuellement de poursuites pénales. Il faudrait sérieuse réformer les enquêtes de l’Inspection générale de la Police, juge et partie. Seul le Préfet de police a, pour l’instant, l’opportunité des poursuites. Cette autorité devrait être soumise au contrôle du Défenseur des droits et à un juge indépendant.
Le déni du passé colonial et esclavagiste a attisé les tensions. Pourtant, il y a bien un passé qui ne passe pas. Les plaies sont profondes notamment les guerres coloniales (Algérie, Indochine), les différents massacres (Camp de Thiaroye le 1er décembre 1944, 8 mai 1945 à Sétif, Madagascar en 1947, les tortures, les massacres des Algériens en 1962 jetés à la Seine, etc.). La seule façon, et sans esprit de revanche ou de ressentiment, de mettre un terme à cette colère sourde, est d’aborder sereinement, la question de la mémoire, afin de repartir sur de bonnes bases, pour un bien-vivre dans le respect mutuel. En Afrique du Sud, un pays ravagé par l’Apartheid, Nelson MANDELA avait le chemin de la réconciliation. La France vaincue par l’Allemagne à trois reprise en 1870, en 1914 et en 1940, avait ce chemin, le seul qui vaille.
Quelques pistes de réconciliation :
- Rouvrir les archives coloniales et réviser certains procès notamment celui du Camp de Thiaroye ;
- Déboulonner les statues des colonialistes et des esclavagistes et les conserver dans un Musée des horreurs ;
- Rebaptiser certaines rues ou lieux publics en l’honneur de personnalités humanistes ; - Faire émerger d’études africaines, dans les universités françaises ;
- La France ne voit l’Afrique que sous le prisme de l’immigration. Or ce continent riche de matières est largement spolié de ses richesses. En effet, la France vit encore sous de vieux schémas issus des indépendances dans la dépendance. En pleine guerre froide, ce qu’on a pu appeler la Françafrique, c’est un système politique et institutionnel, ainsi que l’ensemble de réseaux officieux, permettant à la France de conserver sa domination sur l’Afrique (accords de coopération civils et militaires, des chefs d’Etat favorables à la France, des sommets franco-africains, une monnaie le CFA, aide à la recolonisation, un marché pour les entreprises françaises). Jacques FOCCART (1913-1997), inventeur de la «Françafrique» a fait de l’Afrique une chasse gardée pour la France, il ne rendait compte qu’au général de GAULLE. Les chefs d’Etat africains voulant sortir de ce système sont liquidés ou marginalisés.
- François MITTERRAND, dans son discours à la Baule s’était engagé à remettre ce système, mais finalement a nommé son fils, Gilbert, conseiller à l’Elysée des affaires africaines.
- L’Afrique, avec sa natalité galopante, sans industrie et reléguée en simple réserve de matières premières, désespère sa jeunesse ne rêvant que d’immigration. Par ailleurs, et en raison du déficit démocratique, il existe une sorte de «castration» des intellectuels, préférant l’exil, ce qui occasionne une fuite des cerveaux.
- Depuis la fin de la Guerre froide, la France est sérieusement concurrencée en Afrique, notamment par la Chine, la Russie et la Turquie. L’engagement militaire de la France au Mali, particulièrement coûteux en vies humaines et en dépenses publiques (1 milliard d’euros par an), s’enlise et n’a donc pas convaincu.
- Pourtant, la France, en raison de ses liens culturels et historiques avec l’Afrique y a toute sa place, à condition de réviser ces vieux schémas coloniaux que les populations rejettent.
Dans cette nouvelle politique de coopération entre la France et l’Afrique, les Français issus de l’immigration sont un atout pour la France, pour nouer des relations culturelles, économiques et sociales. Quelques pistes :
- Un service civique en Afrique d’une année pour les jeunes issus de l’immigration en faveur d’actions humaines ou de développement local ;
- Des séjours d’immersion pendant les grandes ou petites vacances, pour les élèves et étudiants issus de l’immigration ou des quartiers défavorisés ; ce qui leur permettra de mieux, après leur séjour en Afrique, d’apprécier la France ;
- Les grands groupes française devraient avoir des programmes de embauches ;
- Le recrutement de jeunes issus de l’immigration ou des quartiers défavorisés par missions diplomatiques et organismes français à l’étranger ;
- Placer la coopération décentralisée comme un axe majeur au sein du fonctionnement des collectivités locales.
Paris, le 10 avril 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 
 
 
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Entre la peste et le choléra, je m’abstiendrai au 2ème tour des présidentielles – Je me battrai pour une cohabitation de Gauche aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 21:45
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ #annehidalgo2022 #annehidalgo
Socialiste j’étais. Socialiste je suis. Socialiste je resterai. C’est une belle idée intemporelle, valant l’engagement de toute une vie, que celle du combat pour une promesse républicaine d’égalité, de fraternité, de liberté et du bien-vivre ensemble. La Gauche socialiste, l’abrogation de la loi «sécurité et liberté», les régularisations massives d’étrangers, en 1981 et 1997, la carte de résident de dix ans, l’attribution de la nationalité française après le mariage, le droit au séjour pour raisons médicales, l’Aide médicale de l’Etat assurant les soins pour les étrangers en situation irrégulière en France, le congé de paternité, le RMI, les congés payés, la couverture médicale universelle, le droit au regroupement familial ou d’envoyer des mandats à ses parents restés en Afrique pour subvenir à leurs besoins, etc. Depuis la Révolution, la France a instauré la nationalité pour les enfants d’étrangers nés dans ce territoire, mais aussi le droit de tout individu, persécuté de rechercher asile et protection dans son pays. Cet héritage humaniste témoigne de l’idée de l’universalité des certains de droits l’Homme qui anime la Gauche. En effet, ces droits sont attachés, non pas en raison de la nationalité, mais uniquement à la qualité de personne humaine, notamment pour sa dignité et sa liberté.
Cependant, depuis quelques temps des vents mauvais soufflent très fort dans cette France républicaine. Les réfugiés du tiers-monde dont les pays ont été détruits par les Occidentaux, sont abandonnés sous les ponts et livrés à la drogue, tandis que les Ukrainiens sont accueillis, à bras ouverts. En effet, j’ai été profondément choqué, révulsé, en passant devant mon bureau de vote, de voir sur l’affiche de Mme Anne HIDALGO, première femme maire de Paris, taguée d’une inscription scandaleuse, infamante : «L’Andalouse». On désigne maintenant des citoyens français par leurs origines ethniques. Hier Mohamed ZEMMOUR qualifiait tous les Sénégalais de délinquants et ses sondages ont monté. Je trouve cela honteux et inquiétant, pour l’avenir des valeurs républicaines. Il se passe quelque chose de grave dans ce pays. Après les Ligues factieuses le 6 février 1934, ayant failli renverser la République, la collaboration pétainiste et la déportation des Juifs et des Résistants, les massacres du Camp de Thiaroye en décembre 1944, du 8 décembre 1945 à Sétif en Algérie, la torture pendant les guerres coloniales, les exécutions en 1947 à Madagascar, le putsch manqué des généraux à Alger en 1958. Par trois fois, depuis 2002, l’Extrême-droite est arrivée au 2ème tour. Et à chaque fois, on dit «plus jamais ça !». Les abstentionnistes, faussement dans la contrition, iront encore, après coup, manifester, inutilement, à la Place de la République.  «Notre vie commence à s’arrêter le jour où nous gardons le silence sur les choses graves» disait Martin Luther KING (1929-1968).
Je rends hommage à la campagne électorale courageuse, tenace, dans la sérénité, et en dépit des adversités, de Mme Anne HIDALGO, appréciant le chocolat et le ski. La candidate socialiste s’est recentrée sur les vrais sujets de préoccupation de la population, à savoir, notamment, le pouvoir d’achat, la retraite, la jeunesse et l’écologie. Je dénonce cette avancée extraordinaire des forces du Chaos, et tout le monde, ou presque, s’en bat les couilles : «A la fin nous ne nous rappellerons pas des mots de nos ennemis, mais le silence de nos amis» disait Martin Luther KING (1929-1968). En effet, cette campagne des présidentielles 2022 a été particulièrement violente. Précédée par les matraquages lors de la révolte des Gilets jaunes et des personnels soignants, elle s’est poursuivie par une violence, sans précédent contre les racisés : loi sur le séparatisme, augmentation inconsidérée des droits d’inscription des étudiants (277 à 3770 €), discrimination à l’encontre des réfugiés du tiers-monde. Après le thème de l’identité nationale, on a assisté à une extraordinaire libération de la parole raciste, sans aucune honte, dans ce pays des droits de l’Homme, avec son message universel. On parle, sans pudeur, dans une grande bassesse, de «Grand remplacement», de «Français de papiers», de taxation des mandats des racisés, d’interdiction du regroupement familial, de la suppression des aides légales ou du droit du sol, pour les enfants d’étrangers nés en France.
Par ailleurs, certains nous enjoignent de nous «assimiler». Mais s’assimiler par rapport à quoi ? Peul, Foutankais, Sénégalais et citoyen français, je revendique pleinement mes identités multiples. La diversité est une richesse, dans ce «rendez-vous du donner et du recevoir» dont parlait Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001). En effet, je réside dans un quartier, le 19ème arrondissement, où vivent, de façon harmonieuse, Juifs, Musulmans, Croyants, Non-croyants, Gaulois, Noirs, Arabes, Gays, Lesbiennes, Chinois et autres minorités, et cela se passe très bien. C’est quoi ce délire ?
Je demeure convaincu que la Gauche n’a pas encore dit son dernier mot. Peut-être que je suis un doux rêveur, et je le confesse. Allez donc voter pour la promesse républicaine ! Je vote Anne HIDALGO. On sous-estime l’enjeux des législatives des 12 et 19 juin 2022. Compte tenu de l’avancée des forces du Chaos et de la démobilisation des Républicains, notamment des racisés, le RN, Mohamed ZEMMOUR et Valérie PECRESSE ciottisée, peuvent devenir majoritaires à l’Assemblée nationale.
ATTENTION GRAND DANGER ! S'abstenir, c'est faire le jeu de l'extrême-Droite. «Vivre, c’est résister» disait Antonio GRASMICI (1891-1937).
"Le seul vote utile, c'est le vôtre" dit Mme Anne HIDALGO.

Paris, le 7 avril 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Je vote pour la promesse républicaine aux présidentielles des 10 et 17 avril 2022, mais aussi aux législatives de juin 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
Partager cet article
Repost0
29 mars 2022 2 29 /03 /mars /2022 20:06
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Mohamed ZEMMOUR a dit que les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue. Mohamed ZEMMOUR avait déjà affirmé, sur CNews, le 13 mai 2021, que «tous les trafiquants de crack en France sont des Sénégalais». Dans un tweet, Mohamed ZEMMOUR a récidivé en exhortant à renvoyer ces Sénégalais, faire pression sur le gouvernement sénégalais pour qu’il les reprenne, taxer l’argent que les Sénégalais renvoient ou même l’empêcher de partir et renvoyer les consommateurs étrangers.  Dans une interview accordée le 26 mars 2022, sur CNews à Morandini Live, à Paris, Porte de la Villette, Mohamed ZEMMOUR a réitéré que «c’est un problème global de l’immigration, la plupart des vendeurs de crack sont des Sénégalais. La plupart sont des clandestins qui viennent du Sénégal, et quand je serai président nous renverrons ; c’est de mes objectifs du ministère de la Remigration» dit-il. Auparavant, interpellé par un habitant, à ce propos de ce campement d’Africains, dont personne ne veut, Mohamed ZEMMOUR a déclaré «Cela fait six mois qu’ils sont là, les gamins sont agressés, et l’Etat qu’est-ce qu’il fait ? Il regarde. Les gens, les commerçants en ont marre» dit-il. Dans le même ordre d’idées et son obsession identitaire, Mohamed ZEMMOUR s’est engagé, s’il est élu, à mettre «définitivement, fin aux privilèges exorbitants des Algériens».  Par ailleurs, Mohamed ZEMMOUR met le terrorisme et l’immigration au même plan «Comme il faut éradiquer les terroristes, nous éradiquerons la racaille qui pourrit la vie des Français» dit-il.
A ma connaissance, que la première fois les autorités sénégalaises, avec 15 députés pour la diaspora et un Secrétaire d’Etat en charge des Sénégalais de l’extérieur, ont osé protester, publiquement, contre ces graves dérives, et n’ayons pas peur des mots, carrément racistes. Enfin ! Depuis le temps qu’on s’acharne sur les racisés, cette audace mériterait d’être saluée : «Eric Zemmour s’est encore attaqué aux Sénégalais. Ces propos, d’un racisme primaire incontestable, relèvent d’une stigmatisation injurieuse, portant gravement atteinte à l’honorabilité de toute une communauté sénégalaise. Ceci dénote d’un acharnement obsessionnel d’Eric Zemmour contre le Sénégal et sa communauté établie en France. Le Sénégal condamne, avec la plus grande fermeté, ces attaques irresponsables à l’encontre d’une communauté exemplaire pour son intégration et son respect des lois de la République française » écrit, dans un communiqué du 27 mars 2022, M. El Hadji Magatte SEYE, ambassadeur du Sénégal en France.
Cette outrance verbale, cet acharnement de Mohamed ZEMMOUR et des forces du Chaos, se déroulent dans un contexte particulier en France, où tout est en train de basculer vers le «côté obscur de la chose», comme le dirait l’autre. En effet, la France reste encore un pays démocratique, mais il existe depuis des décennies une lente, mais inexorable progression des forces du Chaos, contre les valeurs républicaines du bien-vivre ensemble. La percée du Front national aux cantonales de 1982, à Dreux, avec Jean-Pierre STIRBOIS (1944-2006) a été suivie de diverses phrases assassines certains responsables politiques contre les racisés : «Le bruit et les odeurs» de Jacques CHIRAC, «la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde» de Michel ROCARD, «les sauvageons» de Jean-Pierre CHENEMENT, «l’identité nationale» de Nicolas SARKOZY et sa droite décomplexée, le projet de déchéance de la nationalité de François HOLLANDE, l’augmentation déraisonnable des droits d’inscription des étudiants étrangers ainsi que la loi sur le séparatisme d’Emmanuel MACRON. Depuis 2002, le Front national, devenu Rassemblement national et cessant ses petites phrases contre la communauté juive, concentre exclusivement ses attaques contre les racisés. On n'entend que des débats sur la laïcité, le voile, la burqa, le burkini et l’assimilation. Il s’y ajoute qu’au 1er tour des primaires de la Droite, c’est Eric CIOTTI qui est arrivé en tête et Valérie PECRESSE n’a gagné au deuxième tour que par un miracle non encore éclaircie. Cette primaire de la Droite, orientée à l’extrême-droite par Eric CIOTTI, a été bâtie sur des thèmes nauséabonds : immigration zéro, interdiction du regroupement familial, abolition du droit du sol, pour les enfants des étrangers nés en France, taxation des mandats ou leur limitation en cas de refus de réadmission des expulsés, etc. C’est dans ce contexte, que la Gauche fragmentée en 8 candidats est devenue inaudible.
Les malheureux à la Porte de la Villette, à Paris, c'est moins de 150 personnes se faisant du mal à eux-mêmes, parce qu’abandonnés de tous, et qui font du mal aussi autres. L'Etat, et sa responsabilité, peut les isoler et les soigner. Quand on peut accueillir 4 millions de réfugiés ukrainiens, on peut aussi soigner et accompagner ces parias. Je crois que la stratégie politique assumée est d'exposer ces personnes, qui n'ont pas la bonne couleur, à la vindicte populaire, afin de justifier ce lynchage médiatique permanent. Il se passe quelque chose de particulièrement grave dans ce pays des droits de l’Homme avec son message. Se taire, c'est d'être complice de cette infamie. Je rappelle aussi, que depuis novembre 2021, les préfectures ont mis en place des sites pour le renouvellement des titres de séjour et leur retrait. Mais ces sites fonctionnent mal, pour prendre un rdv à chaque fois on vous indique que le site est saturé. Par conséquent, pour ces personnes en situation régulière, on est en train de les faire subir un traitement inhumain et dégradant (angoisse, peur, insomnie) et on veut sûrement les faire basculer vers la clandestinité. Tout est fait pour les dégoûter. En revanche, les Britanniques, pourtant soumis depuis le 1er janvier 2022 au régime de la carte de séjour, n'ont pas à s'inquiéter puisque personne ne va contrôler leur identité. Quid des Turcs, membres du Conseil de l'Europe et de L'OTAN, mais dont la demande d'adhésion à l'union européenne est bloquée depuis le 14 avril 1987 ? Le sort des Turcs, au regard de la libre circulation, est moins enviable que celui des 4 millions de réfugiés ukrainiens, non-membre de l’Union européenne. Comment pouvons-vous expliquer ces différences de traitement ?
Il y a, certes, des délinquants dans toute société. Mais de là à coller tous Sénégalais cette étiquette infamante et absoudre les autres délinquants, notamment les sales racistes, il y a un pas qu'il ne faudrait pas franchir. Les Sénégalais, comme pour l'écrasante majorité, sont cette «France qui se lève tôt». Ils ont participé, après la Deuxième guerre mondiale, à la reconstruction de ce pays et au grand bien-être des Français, en occupant des emplois pénibles et mal rémunérés, que d'autres ne veulent toujours pas prendre. Pendant cette pandémie, dans les hôpitaux et les maisons de retraite, même si on ne les a pas applaudi à 20 heures, sans le dévouement de cette minorité invisible, bien des drames se seraient produits. Aussi, je réitère mon appel à organiser un jour une nouvelle grève générale de tous les racisés afin que ces gens haineux se rendent compte de leur place particulièrement utile dans cette société. Boris JOHNSON dans sa grande démagogie en voulant fermer ses frontières s'est vite rendu compte que le commerce ne pouvait pas fonctionner sans la contribution des racisés notamment les chauffeurs.
La France est présente au Sénégal, ce grand petit pays depuis 1365. L’amitié franco-sénégalaise, depuis Blaise DIAGNE, en passant par Léopold Sédar SENGHOR est une des plus anciennes et les plus solides en Afrique. Lors des émeutes au Sénégal, en mars 2021, certains opposants ont exploité un sentiment antifrançais latent. Ces déclarations de Mohamed ZEMMOUR sont un poison dans les relations franco-sénégalaises. Le français est langue officielle de ce pays, SENGHOR était à l’Académie française et Mohamed M’Bougar SARR, Prix Goncourt. Pourtant, Mohamed ZEMMOUR lance ses injonctions d’assimilation, mais s'assimiler par rapport à quoi ?
Comment quelqu'un, comme Mohamed ZEMMOUR, sorti de nulle part, vomissant en permanence sa haine, peut-il s'insurger en représentant d'une France qui n’a jamais existé, en faisant l’apologie du pétainisme ? Et ça passe ! Les sondages montent et le Trocadéro est blanc de monde. Dans ce pays des droits de l’Homme, avec son message universel, comment peut-on cautionner que le racisme, un délit, puisse devenir un argument électoral et remplir le Trocadéro ou le Parc de Villepinte, là où l'on s'acharne, injustement et déraisonnablement, contre Mme Anne HIDALGO ?
Mohamed ZEMMOUR a été déjà condamné pour des délits de racisme. Parlons donc de la délinquance. Comment, au nom de la liberté d'expression, un candidat qui a un casier judiciaire et qui récidive sans être convoqué immédiatement par le Procureur de la République ? Depuis plusieurs décennies de vents mauvais soufflent dans cette démocratie ethnique où l'on peut, sans impunité, s'acharner contre une partie de la population. Mais jusqu'où cette «démocratie» pourra-t-elle aussi un jour se retourner contre les autres ?
Quand on ne parle que des racisés on n'évoque les vrais problèmes de ce pays en termes de pouvoir d'achat de réindustrialisation, de logements et de justice sociale. C'est mieux assujettir les autres. Au Trocadéro, un pas grave a été franchi. Ainsi, les partisans de Mohamed ZEMMOUR ont bien entonné «MACRON assassin !». La Constitution française dit que les faits de discrimination ethnique sont punis par la loi. On voit bien que les amis de Mohamed ZEMMOUR ont qualifié le chef de l’Etat Emmanuel MACRON «d'assassin». Il a tué qui ?
Mohamed ZEMMOUR n’a pas condamné ces propos haineux contre le Chef de l’Etat, prétendant ne les avoir pas entendus. Il n'y a pas sourd que celui qui ne veut rien entendre. Tout ce qui est excessif n'a pas de sens. Au meeting de Villepinte, en décembre 2021, je suppose que Mohamed ZEMMOUR se souvient de son discours particulièrement violent à l’égard du président MACRON, qualifié de «néant», de «fantôme», de «gouffre» ou encore de «grand vide». Mohamed ZEMMOUR ce sont des slogans bêtes et simplistes, comme ceux-là sont dangereux ; il y a des mots, mis dans la tête de gens aux idées courtes, qui tuent. Face à cette progression grave de la peste brune, je suis scandalisé des réactions molles des partis républicains ; ce ne sont pas des «dérapages» verbaux que l'on pourrait excuser, mais une orientation politique ségrégationniste assumée, une lepénisation des esprits qui a même contaminé pour un parti dit «Les Républicains» ayant vendu son âme au diable.
Il n'a échappé depuis plusieurs années qu'on s'acharne contre les immigrés, dont pour l'essentiel ne sont pas des étrangers, mais des citoyens français d'origine africaine. Cette libération extraordinaire de la parole raciste, dans ce pays des droits de l'homme, si niée, est devenue un trou béant depuis la guerre d'Ukraine. L'Etat peut accueillir 100 000 réfugiés, mais ne peut pas s'occuper de 200 personnes abandonnés au périphérique, livrées à la drogue, sous les ponts ou les intempéries. Personne ne veut voir ces personnes qu’on tente de contenir, à travers un mur de la honte. Ils avaient dénoncé, pourtant le mur de Berlin !
Tout le monde, ou presque, a acté, tant qu'on peut, dans ce pays des droits de l'homme avec son message universel, que l'on peut lyncher les Noirs et les Arabes, à longueur de journée dans certaines chaînes d'information ; ce n'est pas si grave que cela. Mais pour d'autres communautés, c'est tolérance zéro. Face au moindre écart, on va manifester, massivement et rapidement, à la place de la République. Les digues sont tombées ! «A la fin nous ne nous rappellerons pas des mots de nos ennemis, mais le silence de nos amis» disait fort justement Martin Luther KING.
Ces présidentielles ne sont pas comme les autres. Les racisés ne pourront pas vraiment compter sur les autres. Un peu de cohérence, de décence et d’estime de soi. Ne venez pas dire après : «Je ne savais pas !» ou «Je ne fais pas de politique !». A deux semaines du 1er tour des présidentielles, je réitère mon appel à tous les Républicains, mais aussi à tous les Français issus de l’immigration : Votez pour les partis réellement Républicains mais allez voter !
Finalement, j'appelle tous les pays africains à boycotter CNews, cette chaîne raciste de Vincent BOLLORE, encore largement regardée en Afrique, y compris en France. BOLLORE a ses ports en Afrique, il faudrait les nationaliser.
Paris, le 28 mars 2022, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mohamed ZEMMOUR : tous les Sénégalais seraient des trafiquants de drogue à expulser de France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 13:43
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Nous serons à ce rendez-vous. Cette politique étrangère doit être fondée sur des valeurs. Ce conflit ukrainien, quelle que soit son importance, ne saurait occulter la campagne des présidentielles en cours» a dit à Rennes. Résiliente, déterminée, mesurée, mais clairvoyante et ferme dans ses valeurs républicaines socialistes, Mme Anne HIDALGO est une Femme debout, déroulant son programme, à travers toute la France.
En dépit des trahisons, des doutes ou des calomnies, ce que j'apprécie, très chez Mme Anne HIDALGO c'est son courage, sa grande détermination, sa constance et son sens de la mesure. Mme Anne HIDALGO a mis en garde les électeurs à ne pas se résigner «à coups de sondages, à un vote que certains veulent qualifier «d’utile». Il n’y a pas d’avenir à gauche dans la complaisance avec les dictatures», a-t-elle dit. Loin des fureurs de la guerre ukrainienne, de la folie du Tsar des Russie, de la lâcheté d'un libéralisme bavard ayant abandonné les populations civiles ukrainiennes, du tapage médiatique parisien et des autocélébrations de son microcosme, Anne HIDALGO, très offensive et percutante, a choisi de prendre de la hauteur, en s’adressant à la France profonde, après Perpignan et Lille, en tenant de nombreux meetings dont ceux de Bordeaux et Montpellier. «Dans ce pays miné aujourd’hui par les inégalités dès le plus jeune âge, à l’école, puis dans le début de leur vie professionnelle, et tout au long de leur carrière, mon adversaire, c’est l’injustice !» a dit Mme Anne HIDALGO.
Par ailleurs, la dramaturgie de la guerre en Ukraine n'a pas, pour autant, vaincu cette cochonnerie en France avec 70 000 cas par jour. Une grave sanitaire à Hong Kong, a échappé à l’opinion publique, où les morgues sont pleines. En Chine, au Wei Hai, province du Shandong, c’est à nouveau le confinement. Par conséquent, la bête immonde, que l’on occulte, n'est pas encore morte ; une 6ème vague du Covid-19 se profile. Or la gestion du président MACRON, de la pandémie, en raison de son absence de stratégie industrielle dans le domaine des vaccins et des tests, le manque de masques au début de la pandémie, puis le matraquage des personnels hospitaliers, est loin d’être exemplaire.
Sommes-nous encore en République ?
La crise Ukrainienne montre combien Jupiter et ses amis de la Samaritaine sont en permanence dans le double langage, l’instrumentalisation et surtout la grande dissimulation, en se faisant les apôtres d’une démocratie ethnique. Je m’étonne que certains délinquants multirécidivistes en matière de condamnation pour des faits de racisme, voient non seulement leur candidature validée par le Conseil constitutionnel mais aussi leurs sondages s’envolent. Personne ne songe à contrôler les identités des Britanniques, soumis à la carte du séjour depuis le 1er janvier 2022. Or les étrangers légalement admis en France ont toutes les difficultés du monde à obtenir un rendez-vous en Préfecture face à des sites toujours saturés. Hier tout le monde criait haro et sans retenue, sur les réfugiés venus du Tiers-monde, dont les pays ont été pourtant saccagés inutilement et fort injustement (Libye, Syrie, Irak et Afghanistan) «au grand remplacement». Aujourd'hui tout le monde est disposé à accueillir, potentiellement, les 46 millions d'Ukrainiens, au nom des «valeurs chrétiennes de l’Europe». On a vu des étudiants africains, notamment en médecine, fuyant le terrain de guerre en Ukraine, confrontés aux frontières roumaine et polonaise, à trois files d’attente : une queue pour les Ukrainiens, admis sur la couleur de leur peau, sans aucune difficulté, une deuxième pour les Syriens et une troisième pour les Africains soumis à des vexations inutiles. Tout demandeur d’asile du tiers-monde venant en France, quel que soit la situation de son pays, serait, par principe, en raison de ses origines ethniques, un réfugié économique. Peu importe que les Occidentaux soient allés, au nom de la démocratie, combattre ou tuer Mouammar KADHAFI et Saddam HUSSEIN, ou déloger les régimes syrien ou afghan.
Jupiter, dans sa grande majesté, refusant de débattre avec ses concurrents, veut se cacher derrière la crise ukrainienne, pour se faire réélire, sans faire campagne. «La République, ce n’est pas la monarchie et l’élection ce n’est pas le sacre de Reims ! Il est quand même étonnant d’avoir pour slogan «Avec vous» et dès qu’il est question de débattre, de dire «c’est sans moi» dit à Rennes Mme Anne HIDALGO. En effet, Mme Anne HIDALGO appelle le président candidat à un débat. Jupiter ne veut pas qu'on parle de son mauvais bilan. Depuis 2017, la France est malmenée fracturée, divisée et affaiblie. Jupiter veut conserver et confisquer le pouvoir au service d'une oligarchie financière, pour financer son "quoi qu'il en coûte", au détriment des plus faibles. En effet, derrière ses coups de menton, sa phraséologie, la Macronie a été bien démasquée c'est libéralisme sauvage et féroce, des corps intermédiaires méprisés, des députés fantômes, ainsi qu'une extrême droite arrogante se lâchant sur les racisés.
Dans cette grande dissimulation, cette escroquerie, comme en 2017, à vouloir se faire élire par défaut, Jupiter s'est lui-même dénoncé, en annonçant l'âge de la retraite à 65 ans. Ce serait une des plus grandes injustices de notre temps que de réduire encore davantage les modestes pensions des plus faibles qui n'en profiteront pas plus la mort n'est pas loin. Aussi Mme Anne HIDALGO propose le maintien de l'âge de la retraite à 62 ans avec des critères de pénibilité pour certains métiers.
Sans doute que Jupiter, et si par malheur s'il était réélu, pourra mettre en œuvre ses funestes réformes, contre les faibles, afin de financer son «Quoi qu'il en coûte». On sait qu'actuellement les droits d'inscription des étudiants africains, dans l'indifférence générale, sont passés de 277 euros à 3770 €. En effet Jupiter, comme en Grande-Bretagne envisage de porter les droits d'inscription des étudiants français à 6000 €, privatisant ainsi l'université.
Par ailleurs, les droits de succession ou les donations pourront être supprimés ; mais il faudra bien que quelqu'un paie ce manque à gagner. Les amis de Jupiter de la Samaritaine en 2021, et au moment où les ménages modestes sont confrontés à un pouvoir d'achat réduit, se sont partagés 137 milliards de profits. «Qui va payer la crise du Covid et le Quoi qu’il en coûte ? Ceux qui en ont bavé toute leur vie ? Paieront ceux qui ont les moyens, avec le retour de l’impôt sur la fortune, la contribution des très hautes successions et la lutte implacable contre la fraude et l’évasion fiscale» a dit à Rennes, Mme Anne HIDALGO.
Cette élection présidentielle des 10 et 24 avril 2022 n'est pas comme les autres et elle n’est pas ficelée d’avance. La droitisation, sans aucune honte de la vie politique en France, faisant de ce pays une démocratie ethnique, est un fait majeur de notre temps. C'est aux électeurs, et non aux instituts de sondage ou une certaine presse à la botte des amis de la Samaritaine, de décider.
Aussi, j’invite, plus que jamais, les Français issus de l’immigration à aller voter massivement contre ce double discours où les 46 millions de réfugiés peuvent être potentiellement accueillis, sans restriction, et de l’autre côté, le discours ouvertement raciste contre les ressortissants du tiers-monde. La Politique reste une question de rapport de forces. Le respect se mérite notamment par le bulletin de vote. «Celui accepte le Mal, sans lutter, coopère avec lui» disait Martin Luther KING (1929-1968). Quand on est un citoyen de la République, on doit refuser l’Injustice et la combattre, sans concession : «Tant qu’un Homme n’a pas découvert quelque chose pour lequel il serait prêt à mourir, il ne mérite pas de vivre» disait encore Martin Luther KING. Tous les gens bons et raisonnables, les partisans du bien-vivre ensemble, devraient aller voter pour la République et contre «les serpents à sonnettes, les faussaires et les loups ; c’est possible de vivre ensemble et de respirer ; le Bien souverain n’est pas dangereux» comme le dirait, Mme Fatou DIOME, sur Canal +.
Paris, le 11 mars 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Meeting de Mme Anne HIDALGO, à Rennes, du 11 mars 2022 : courage, clairvoyance et détermination contre l’Injustice, pour la République» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
2 mars 2022 3 02 /03 /mars /2022 17:00
«Le président Emmanuel MACRON candidat à sa succession, pourquoi faire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Le 3 mars 2022, le président Emmanuel MACRON a finalement mit fin au faux suspens : il est candidat à sa succession. Il était temps ! Jupiter a failli même oublier cette formalité substantielle qu’est la déclaration de candidature. La date-limite de dépôts des candidatures, c’est quand pour le vendredi 4 mars 2022, dernier délai. S’il était frappé d’amnésie, on aurait pu On compter sur Élisabeth GUIGOU, Eduardo Rihan CYPEL, Manuel VALLS, Eric WOERTH et Jean-Pierre RAFFARIN, ces ralliés de dernière heure, pour le lui rappeler. La soupe est très bonne !
Le président MACRON est donc candidat, mais pourquoi faire ? Pourra-t-il faire ce qu’il n’avait pas fait depuis 2017 ?
En fait, au milieu d’un champ de ruines de l’opposition et en Ukraine, le président MACRON a toujours cru que tout est discours. M. MACRON, dans son «Et en même temps» et un rapport surprenant à la Vérité, estime que dire c’est faire. Comme dans «Chantecler», cette pièce d’Edmond ROSTAND (1868-1918), un coq régnant en maître absolu dans sa basse-cour, Jupiter claironne et plastronne. Chantecler, tellement convaincu de son importance, qu'il s'imagine, par son chant, faire se lever le soleil.
Quelle que soit cette déclaration de candidature tardive, qu’importe, les instituts de sondage ont tout prévu. C’est vrai que son bilan parle pour lui. Jupiter, du haut de son Olympe, n’a même pas besoin de débattre avec ses adversaires. Sa candidature, un simple papier n’est qu’une formalité ; Jupiter est déjà entré en fonction, pour son prochain mandat ! La Révolution annoncée en 2017 a déjà eu lieu. En effet, il n’y a plus «ni Droite, Ni Gauche». Il a convaincu le Tsar des Russies de ne pas faire la guerre à ses frères d’Ukraine. Le chômage a disparu, sa réforme des retraites à venir est entérinée et l’augmentation des droits à l’université, ce sera fait, comme pour les étudiants étrangers, passant de 200 à 6000 €, comme en Grande-Bretagne. Dans ses victoires, le président MACRON a terrassé la vie chère par le «ruissellement», le Covid-19, les Gilets jaunes, le personnel hospitalier, et il a même gagné sa guerre au Mali contre le Tsar des Russies. Jupiter ne redoute qu’une seule personne : lui-même. Dans la mythologie grecque, Narcisse, fils de Céphise, un fleuve, et de Liriope, réputé pour sa grande beauté autant que pour son égoïsme et sa vanité, est mort, pour avoir aperçu le reflet de son image dans une rivière.
En 2017, il promettait une vitalité démocratique, s’attaquer aux fractures très profondes au sein de la société et réconcilier la nation. Dans sa verticalité, son arrogance et une grande part de brutalité et de mépris, il a profondément divisé la société, notamment à travers sa loi sur le séparatisme, l’augmentation arbitraire et injustifiée des droits d’inscription des étudiants étrangers (3770 € au lieu de 177 €), le déni du racisme institutionnel et systémique, ainsi que les violences policières. La Françafrique, contrairement à ses engagements, loin d’être abolie, a été renforcée, alimentant gravement et de façon préjudiciable, un sentiment antifrançais en Afrique. En raison de cette droitisation de la vie politique, voulue et assumée par le président MACRON, l’extrême-droite a progressé, et est même devenue proliférante ; la libération de la parole raciste est devenue un grand marqueur de son mandat ; ce qui menace gravement la cohésion de la nation.
Le président MACRON veut défendre les droits de l’Homme, et en particulier ceux des Ukrainiens. Cela est honorable. Mais, en revanche, depuis que les forces du Chaos en France tirent à l'arme lourde, dans cette campagne des présidentielles sur les racisés, je n'ai pas entendu aucune déclaration solennelle du Chef de l'Etat rappeler à tous la nécessité de respecter un principe fondamental des lois de la République : à savoir l'égalité et la dignité de tous.
Les cartes sont rebattues à Gauche. En effet, Mme Christiane TAUBIRA qui ne voulait pas être une «candidate de plus», après sa victoire à la Primaire populaire, retiré sa candidature, faute de parrainages suffisants. Sans soutien enthousiaste du Parti radical, et aucun écho favorable des autres candidats de gauche, la campagne qui ne décollait pas, dans un contexte de droitisation extrême de la vie politique et de bruits de bottes à l’Est. Lionel JOSPIN n'a pas oublié les 5% qui lui avaient manqué en 2002. Les représentants de la Primaire populaire sont salué «la décision courageuse, digne et responsable» de Mme TAUBIRA considérée comme la «personne la plus légitime pour permettre le rassemblement de la gauche et de l’écologie». Mme TAUBIRA est devenue «un cadavre exquis», puisque Yannick JADOT, lui a redite qu’elle est «la bienvenue» dans la campagne des écologistes. Mme TAUBIRA «le sait, les valeurs qu’elle porte sont celles de l’écologie. Dans ce moment particulier de l’Histoire de notre pays, de l’Histoire de l’Europe, avec un conflit sur notre territoire, c’est important qu’elle continue à s’engager dans cette campagne» dit Yannick JADOT. Le système des parrainages, critiqué par la France Insoumise, survivra-t-il après ces présidentielles ?
«Tout change sans cesse, passant d'un contraire à l'autre, et la seule chose qui soit immuable c'est la loi de cette éternelle métamorphose» disait Héraclite, un philosophe du devenir. Tout au long de cette campagne électorale, les certitudes tranquilles qu’on avait affiché s’effondrent les unes après les autres. Il y eût d’abord, cette imposture, de vouloir ramener le débat entre le président MACRON et Marine LE PEN. Ensuite, Eric ZEMMOUR et Valérie PECRESSE ont perturbé cette confiscation du débat politique. Enfin, Mme Christiane TAUBIRA pourtant élue 84% d’un corps électoral de la Primaire populaire de 467000 électeurs, a sombré prématurément. Bien avant cela, la Covid-19 s’était imposée dans le débat politique, mais voila que les chars du Tsar des Russies ont tout écrasé.
Finalement, ces présidentielles, comme les législatives à venir, sont hautement imprévisibles, et ne sont donc pas comme les autres scrutins. Ni le COVID-19, ni l'Ukraine ou ces relents xénophobes, ne décideront de tout. J’entrevois, à défaut de deux candidats des forces du Chaos au 2ème tour, à tout le moins, une cohabitation aux législatives de juin 2022.
Par conséquent, une claque retentissante ça peut arriver, et c'est même déjà arrivé.
Paris, le 2 mars 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Le président Emmanuel MACRON candidat à sa succession, pourquoi faire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Emmanuel MACRON candidat à sa succession, pourquoi faire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Emmanuel MACRON candidat à sa succession, pourquoi faire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Emmanuel MACRON candidat à sa succession, pourquoi faire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Emmanuel MACRON candidat à sa succession, pourquoi faire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
4 février 2022 5 04 /02 /février /2022 19:32
«Conférence à la Bourse du travail à Paris, métro République le samedi 5 février 2022 de 15 h à 18 heures : l'universalisme républicain en danger» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Cette campagne des présidentielles d’avril 2022, en France, montre la grave distorsion entre la prétention d'un universalisme républicain et la triste réalité d'une démocratie largement ethnique, avançant masquée vers un système ségrégationniste. On a toujours voulu croire et pour se rassurer que cela ne peut arriver qu’aux Etats-Unis ou en Afrique. Cependant, devant une Gauche suicidaire et éparpillée, une Droite ciottisée, une Extrême-droite proliférant, et une Macronie discréditée et distribuant massivement des cadeaux à ses amis de la Samaritaine, tout reste possible, y compris un basculement dans l’horreur. En 2002, ceux qui n’avaient pas voté Lionel JOSPIN et s’étaient abstenus, avaient crié, hypocritement, dans la contrition, «plus jamais cela !». Mais depuis lors la petite entreprise familiale est arrivée, par deux fois au 2ème tour. Le danger est bien là, je n’ai pas fumé la moquette !
Pendant longtemps, et en raison des méfaits de l'Occupation et de la gloire de la Résistance, c'est l'hypocrisie qui était de mise. Dans le plus grave déni d'un passé colonialiste et esclavagiste, personne en France ne voulait être catalogué dans la classe politique de xénophobe ou de raciste, et encore moins d'antisémite. Ayant compris que l'antisémitisme, un grave et odieux crime contre l'Humanité, était une entrave sérieuse à leur ascension politique, les fachos ne s'en prennent maintenant qu'aux racisés, c'est à dire aux Arabes et aux Noirs, la partie la plus faible et la moins organisée de la population.
Pour une série de raisons et d'une lente évolution, les masques sont tombés. Des candidats qui n'ont plus de républicains de nom, et deux partis d'extrême-droite (LE PEN et ZEMMOUR) tapent, sans retenue, uniquement sur les Noirs et les Arabes, plus c'est monstrueux, plus les sondages montent pour eux.
Ces fachos, en rébellion flagrante avec les valeurs, et parfois condamnés par les tribunaux, en dépit de leur casier judiciaire, seront quand même autorisés à se présenter aux présidentielles.
Le plus fort de café, c'est que ces candidats disent ouvertement qu'ils vont abolir l'universalisme républicain, par référendum et ne respecteront pas la Convention européenne des droits de l’Homme.
Par ailleurs, en raison des liens historiques et de la langue avec une partie de l'Afrique et en dépit de 61 ans d'indépendance, la Macronie a rétabli le Code de l’indigénat en France (loi sur le séparatisme, augmentation des droits d'inscription des étudiants africains passant de 177 euros à 3770 euros, rétention d'étrangers passant à 90 jours et accueil indigne des réfugiés) et applique, avec arrogance et mépris, une politique de Françafrique faisant progresser la Chine et la Russie dans son «pré-carré». Et pendant ce temps, toute la classe politique crie haro sur la Chine, la Russie, que personne n’osera affrontera, et tout le monde veut défendre les Ouighours, la femme des banlieues voilée contre son gré. Et nous alors, qualifiés d’immigrés, qu’on insulte et calomnie sur la presse, à longueur de journée  ?
«Me too I Sing America», Moi aussi je chante l'Amérique, tel est le titre d'un poème de Langston HUGHES. Nous sommes aussi une partie de ce pays, différents, mais égaux.
En définitive comment conserver et conforter la promesse républicaine, dans le respect de nos différences en vue d'un bien-vivre ensemble ?
Pourquoi les Français issus de l’immigration se désintéressent-ils des élections au moment où l'universalisme républicain bascule vers un système ségrégationniste digne de l'Apartheid ?
Quelles propositions des candidats dits Républicains ou ce qui en reste, pour une France multiculturelle, des relations harmonieuses et mutuellement avantageuses avec l’Afrique, continent des matières premières, sans lesquels vos usines ne pourraient pas tourner ?
Vous êtes cordialement invité à une conférence le samedi 5 février 2022 de 15 à 18 heures Bourse du travail 29 boulevard du Temple Paris 3ème métro République salle Germaine et Eugène HENAFF. Tel contact 07 53 91 12 06 mail devoircitoyen2022@gmail.com
Paris, le 4 février 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr
«Conférence à la Bourse du travail à Paris, métro République le samedi 5 février 2022 de 15 h à 18 heures : l'universalisme républicain en danger» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Conférence à la Bourse du travail à Paris, métro République le samedi 5 février 2022 de 15 h à 18 heures : l'universalisme républicain en danger» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Conférence à la Bourse du travail à Paris, métro République le samedi 5 février 2022 de 15 h à 18 heures : l'universalisme républicain en danger» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Conférence à la Bourse du travail à Paris, métro République le samedi 5 février 2022 de 15 h à 18 heures : l'universalisme républicain en danger» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 21:07
«Victoire de Christiane TAUBIRA à la Primaire populaire du 30 janvier 2022 : dramaturgie ou Résurrection ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Christiane TAUBIRA a remporté la première place, Yannick JADOT, en deuxième position Jean-Luc MELENCHON et Anne HIDALGO en 5ème position après Pierre LARROUTOUROU. Cette Primaire populaire confirme la montée des femmes en politique dans cette présidentielle, dans un monde mysogine. Depuis plus de 200 ans, aucune femme n’a été présidente ni aux Etats-Unis, ni en France. A côté de Anne HIDALGO, Marine LE PEN, Valérie PECRESSE, la tentative de Marion MARECHAL LE PEN, de reconstruire une Droite nationale en France, contre la Droite républicaine, tout cela montre la montée des femmes en France.
A 17 heures, 392 738 votes valides ont été recensés à la Primaire populaire, opposant 7 candidats de Gauche, soit 84,10% de taux de participation. Presque 400 000 électeurs, c’est un succès pour les organisateurs de la Primaire populaire.
J'ai voté à la Primaire populaire à Gauche, qui se déroule de façon électronique, avec une cotisation à 1 €, du 27 au 30 janvier 2022. Naturellement, et toujours loyal en amitié, j’ai voté pour mon camp, pour Mme Anne HIDALGO, candidate socialiste et écologiste, maire de Paris.
7 candidats  sont en lice à cette Primaire Populaire ; certains ont donné expressément leur accord et d’autres l’ont refusé :
- Anna AGUEB-PORTERIE, accord donné ;
- Anne HIDALGO, refus accord ;
- Yannick JADOT, refus accord ;
- Pierre LARROUTOUROU, accord donné ;
- Charlotte MARCHANDISE, accord donné ;
- Jean-Luc MELENCHON, refus accord ;
- Christiane TAUBIRA, accord donné.
Par conséquent, les principaux candidats, en dehors de Mme Christiane TAUBIRA, ont refusé de donner leur accord préalable, et surtout sans engagement de se désister pour celle ou celui qui gagnera cette Primaire, qui aurait pu être une rampe de lancement de la fusée de la Gauche.
Or, j’ai l’impression que ce qui se dessine, ce sont des éléments d’une dramaturgie qui se mettent en place. C’est un «scénario à la Benoît HAMON», puissance 10. En effet, ceux qui perdront cette Primaire torpilleront la ou la gagnante. Dans les camps d’en face, la Droite et la Macronie sont en ordre de Marche, et il existe des porosités entre la Droite et l’Extrême-Droite, ainsi qu’entre les partisans de ZEMMOUR et la famille LE PEN. Plusieurs scénarii sont possibles :
- Aux présidentielles, si Eric ZEMMOUR réussissait à phagocyter une partie de la Droite dure et la petite entreprise familiale des LE PEN, il est possible que le 2ème tour l’oppose à Valérie PRECRESSE. Le président MACRON peut donc être éliminé, dès le 1er tour ;
- Aux législatives, ce serait un massacre à la tronçonneuse pour la Gauche, divisée et qui n’arrête pas de se chamailler.
Ce sont là des scenarii catastrophes, mais dans l’ordre du possible. Notre travail, et à chacun d’entre nous, c’est faire en sorte que cela n’arrive pas, en allant voter massivement aux présidentielles et aux législatives 2022 ; ce ne sont pas des élections comme les autres, la République est gravement menacée.
Un Code de l’indigénat, un système colonialiste et ségrégationniste est en train de se mettre en place, sans que cela ne choque les bonnes âmes (Augmentation démesurée des droits d’inscription des étudiants africains passant de 170 € à 3770 €, loi sur le séparatisme, résurgence d’une Françafrique dure ; vers une abolition du droit au regroupement familial, au droit du sol, taxation des mandats des immigrés, et présence sur la liste des candidats aux présidentielles de personnes déjà condamnées pour racisme). Personne ne pourra dire, comme en 1940, quand Vichy venait interpeller leurs voisins, les Juifs, «je ne savais pas». Les Juifs de 2022, ce sont les racisés. 61% des Gaulois estiment qu’il y aurait trop d’immigrés en France et qu’il faille rétablir la peine de mort. Naturellement, ils parlent d’immigrés, ils ne pensent ni aux Anglais, ni aux Portugais ou aux Roumains. Ceux qu’on appelle «immigrés» ce sont tout simplement les Français issus de l’immigration.
Par conséquent, pour la diversité participer aux élections, cela a du sens, et peut influer sur les décisions, et faire surtout barrage à l’Extrême-droite. Ne vous réfugiez pas dans l’abstention !
Croyant aux forces de l’esprit, je suis toujours habité par l’Espoir et l’Espérance que les partisans de la République n’ont pas encore dit leur dernier mot. Mais peut-être que je suis un doux rêveur. Je crois en la Résurrection, de la victoire du Bien sur le Mal. Mais cela, je l’assumerai et je le revendiquerai toujours.
Dans cette Primaire populaire, Mme Anne HIDALGO venant après Pierre LARROUTOU, quel avenir du Parti socialiste qui a déjà donné deux présidents à la Vème République et un Premier ministre ?
En quoi le vote pour Christiane TAUBIRA aura-t-il des conséquences sur une recomposition des partis de Gauche en grave crise ?
Mme Christiane TAUBIRA a dit qu’elle va appeler les autres candidats (Yannick JADOT, Jean-Luc MELENCHON, Anne HIDALGO et Fabrice ROUSSEL) pour une «Gauche unie et debout» dit-elle. Mme TAUBIRA sera-t-elle entendue vers des «victoires essentielles».
Cependant, ces trois candidats ont décliné l’offre de Mme Christiane TAUBIRA.
Paris, le 30 janvier 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Victoire de Christiane TAUBIRA à la Primaire populaire du 30 janvier 2022 : dramaturgie ou Résurrection ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Victoire de Christiane TAUBIRA à la Primaire populaire du 30 janvier 2022 : dramaturgie ou Résurrection ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Victoire de Christiane TAUBIRA à la Primaire populaire du 30 janvier 2022 : dramaturgie ou Résurrection ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Victoire de Christiane TAUBIRA à la Primaire populaire du 30 janvier 2022 : dramaturgie ou Résurrection ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

Liens