Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

21 juillet 2022 4 21 /07 /juillet /2022 20:11
«Projet de loi sur le pouvoir d’achat : entre «ruissellement» et énorme escroquerie» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Tout le monde, majorité et opposition, sont d’accord que le coût de la vie est devenu disproportionné par rapport aux revenus du travail, et que l’Etat devrait, par des mesures vigoureuses, soutenir les ménages. Toute la difficulté est de savoir comment y parvenir, efficacement, mais surtout équitablement.
A travers son projet de loi portant «mesures d’urgence du pouvoir d’achat» et dans son autocélébration, le gouvernement se félicite, notamment de l’indemnité inflation de 100 € dite «Prime Macron», de la revalorisation de 10% du barème kilométrique, le repas à un 1 euro pour certains étudiants, du bouclier tarifaire énergie, la revalorisation de 3,5% du point d’indice de la fonction publique, et maintenant un dispositif d’intéressement dit «prime partage» une sorte de prime annuelle pouvant aller jusqu’à 6 000 €.
En réalité ces effets d’annonce, fort trompeurs, relève, pour une large part, d’une énorme propagande politique, je dirai même d’une énorme escroquerie. C’est cette publicité d’une bière, ça ressemble à la bière, mais ce n’est pas la bière.
L’ensemble de ces mesures s’inspirent d’une logique, condamnée aux législatives pour un gouvernement sans majorité absolue, et pouvant être condamné à tout moment, la stratégie du «ruissellement», celle de quelques miettes consenties à ceux qui souffrent, la cerise et le gâteau étant réservées aux amis de la Samaritaine.
L’Etat se glorifie de l’augmentation de la valeur du point d’indice des agents de la fonction publique de 3,5%, à compter du 1er juillet 2022 ; la valeur du point d’indice, bloquée depuis le 1er février 2017, passe donc de 4,63 € à 4,68 €. Or en temps les agents publics ont été spoliés de leurs droits, puisque rien qu’en 2022 l’inflation est de 5%. Le compte n’y est pas. Entre 2017 et 2021, selon l’INSEE, l’inflation a été de 6%. Comme Mme TATCHER, j’ai envie au gouvernement «Give back our money !».
Dans tous les cas, c’est l’Etat qui décide des augmentations, mais ce sont les entreprises et les collectivités locales qui vont payer, sans aucune compensation. Un chèque en bois !
Par ailleurs, cette prime de 6000 € ne s’appliquera si le patron de l’entreprise le veut bien et surtout, s’il en a les moyens.
Les heures défiscalisées, comme cette prime de 6000 euros aléatoire et hypothétique que réclament le patronat, ne comptent pas pour la retraite, le chômage et ne participe pas à l'équilibre des comptes sociaux. C'est un cadeau de plus pour les amis de la Samaritaine. Augmentation des salaires et stop au ruissellement !
Le gouvernement propose de supprimer la redevance télévision pour les chaînes publiques. Encore une fausse bonne nouvelle. Livrer le service public au diktat de l'audimat et des publicitaires, aux mains essentiellement de BOLLORE c'est une répression grave de l'esprit critique dans ce pays où les médias sont déjà aux mains des amis de la Samaritaine.
Ce qui est demandé, ce n'est pas de l'aumône mais une vraie revalorisation des salaires ; des marges budgétaires existent du côté des amis de la Samaritaine, pleurant souvent la bouche pleine ; ils se sont répartis, en 2021, plus de 134 milliards de bénéfices.
Il existe un poste de dépense pouvant dégager des marges de manœuvres financières importantes : celui de la guerre en Ukraine. Les industriels de l'armement s'en mettent les poches dans une guerre que l'on croyait éclair mais qui va durer.
«Et en même temps», comme le dirait le président MACRON, de folles sommes, des milliards, sont engagées dans la guerre en Ukraine, sans aucun contrôle du Parlement, et maintenant depuis plusieurs mois. On voit dans ces incendies en Gironde que l'Etat ne s'est pas doté suffisamment de Canadairs pour lutter contre les feux de forêt. Ici les gens crèvent de faim.
Les Occidentaux ont perdu toutes leurs guerres, y compris l’Afghanistan, un pays moyenâgeux. Quel bilan humain, financier et en termes d’afflux de réfugiés ou de terrorisme de ces guerres locales ?
Cette guerre en Ukraine, profitant essentiellement aux lobbies d’armement, est un conflit entre les Etats-Unis et la Russie, pour le leadership du monde. Tout le reste n’est que mensonge et enfumage.
Chez des commerçants véreux, une marge de manœuvre se trouve dans le prétexte pris de la guerre en Ukraine, pour faire flamber tous les prix, y compris les denrées de premières nécessité, devant être immédiatement bloqués, en raison de ces spéculations honteuses. Ces commerçants profiteurs, ces amis de la Samaritaine, devraient payer dont Total.
Un secteur sensible, c’est celui du tarif des cantines. Les mairies sont prises le couteau à la gorge devant la flambée du prix des denrées alimentaires, sans compensation financières : faut-il augmenter les tarifs des cantines et pénaliser davantage les familles qui ont déjà la tête sous l’eau ?
Je rappelle que le gouvernement, de façon injuste et discriminatoire, a porté les droits d’inscription des étudiants étrangers de 277 à 3770 € et le coût les timbres fiscaux des titres de séjour a bondi. Abolition immédiate de ce Code de l’Indigénat !
Paris, le 20 juillet 2022, actualisé le 6 décembre 2021, par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 
«Projet de loi sur le pouvoir d’achat : entre «ruissellement» et énorme escroquerie» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Projet de loi sur le pouvoir d’achat : entre «ruissellement» et énorme escroquerie» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Projet de loi sur le pouvoir d’achat : entre «ruissellement» et énorme escroquerie» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Projet de loi sur le pouvoir d’achat : entre «ruissellement» et énorme escroquerie» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
7 juillet 2022 4 07 /07 /juillet /2022 23:46
«Mme Danielle SIMONNET, nouvelle députée, la Lionne de Paris. Quelle rénovation des valeurs républicaines ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
J'ai rencontré fortuitement dans le métro Danielle SIMONNET, une des rares élues circulant régulièrement en transports en commun. Danielle SIMONNET, revenant du long débat mouvementé, à l'occasion de l'investiture la Première Ministre Elisabeth BORNE à l'assemblée nationale, était épuisée aussi par cette longue campagne des législatives. Cependant, et comme à l'accoutumé, Danielle SIMONNET, toujours affable, a entretenu le fil de la conversation.
Candidate malheureuse aux municipales à Paris en 2014 et 2020, aux législatives en 2012, 2017 et 2021, visiblement, Danielle SIMONNET savoure sa victoire du 19 juin 2010, contre Mme Lamia EL AARAJE, aux dernières élections législatives. Lors du premier affrontement à une législative partielle en 2021, c'était Mme Lamia EL AARAJE qui l'avait remporté. Mais l'élection a été annulée par le Conseil constitutionnel, en raison de la présence irrégulière d'une liste royaliste. Mme Danielle SIMONNET me dit qu'elle hostile au cumul des mandats et se concentrera sur ses fonctions de députée.
Née, sous le signe du cancer en Seine-et-Marne, psychologue de formation, Danielle SIMONNET est venue s’établir dans le 20ème arrondissement, avec ses parents sculpteures, qu’elle n’a plus quitté, un arrondissement populaire et riche de ses solidarités. Mère de deux filles, ses grands premiers combats concernent la démocratie, la citoyenneté, notamment les conseils de quartiers ou résidents étrangers ou du logement «J’ai toujours baigné dans la politique. Je vendais la main «Touche pas à mon pote» quand j’étais au collège. J’ai fait le mouvement étudiant de 1986 contre la loi Devaquet, avant de devenir adjoint à la jeunesse, puis conseillère de Paris» dit-elle. Ancienne socialiste depuis 1989, Danielle SIMONNET a rejoint Jean-Luc MELENCHON en 2008.
Ce qui caractérise, avant tout, Danielle SIMONNET c'est sa jovialité, son accessibilité et surtout son humanisme. Auparavant, et pendant la campagne des législatives de juin 2022, je m'étais rendu à la Place des fêtes pour interviewer, Sarah LEGRAIN, une candidate de la NUPES du 19ème arrondissement, encore inconnue du grand public. Mme LEGRAIN voulait que je passe par son Directeur de campagne, un autre illustre inconnu. Surpris et scandalisé par ce protocole absurde, j'y ai renoncé.
Depuis sa victoire en qualité de députée de la 15ème circonscription de Paris, Mme Danielle SIMONNET est subitement invitée à tous les plateaux de télévision. Un mandat de députée, dans une période de combat où la Macronie a perdu de sa superbe, cela revigore et donne de la visibilité, à la Lionne de Paris, voulant en découdre avec tous les conservatismes.
L'autre trait de caractère inébranlable de Danielle SIMONNET, c'est la force de ses convictions et la solidité, comme un roc, de ses engagements pour une société d'égalité, de fraternité et de justice. En effet, Mme Danielle SIMONNET est toujours présente le 1er mai de chaque année au Pont du Carrousel, pour rendre hommage à Brahim BOUARRAM, jeté à la Seine par des sympathisants du Front national. Quand il s'agit de dénoncer l'intolérance, on peut compter sur la pugnacité de Danielle SIMONNET ; elle mène le combat et trouve les mots et l'énergie nécessaire pour le dire.

La NUPES s'était engagée à abroger la loi sur le séparatisme. Cette grande complicité entre la Macronie et le RN lors du second tour des législatives et deux sièges de vice-présidents du RN, interpelle notre conscience de Républicains. Une logique de trahison des valeurs républicaines est En Marche.
Aussi, en raison de la subite irruption sur la scène nationale, de Mme Danielle SIMONNET, «la Lionne de Paris», ça va chauffer au conseil de Paris et à l'assemblée nationale.

J'attends de Danielle SIMONNET une interpellation du gouvernement sur son inconscience devant ce fort rebond du Covid-19 ; on est subitement passé de 125 000 à 200 000 cas par jour. L'été et les touristes vont propager dans toutes les zones. Et pourtant, après les élections et ses meetings, le gouvernement devenu fragilisé, en raison de sa faible majorité, ferme les yeux devant cette 7ème vague pouvant encore bloquer l'économie et engorger le système de santé. La stratégie gouvernementale a été souvent, dans cette crise sanitaire, au lieu de prendre, après concertation, les mesures qui s'imposent, de culpabiliser les citoyens, de les infantiliser.
Je suppose aussi que dans ces politiques libérales et cette guerre coûteuse en Ukraine (livraisons d'armes et financements à tour de bras), dégradant gravement le pouvoir d'achat, une dénonciation de la politique du pouvoir d'achat dite du «ruissellement», ici en France, assimilable à de l'aumône, sera de mise. Les citoyens ne veulent ni des miettes ni de ces réformes injustes tendant à financer le «Quoi qu'il en coûte» dont l’essentiel est allé aux Amis de la Samaritaine. Les citoyens refusant, une fois de plus, le gaspillage des deniers publics dans des guerres locales toutes perdues, veulent vivre décemment du fruit de leur travail et avoir, après une vie laborieuse, une retraite digne.
Par ailleurs, tous ont remarqué que si la dématérialisation et le télétravail peuvent être un progrès, il faudrait, pour la qualité du service public, placer l'humain au centre de tout. Ainsi à la Bibliothèque nationale de France, avec un droit d'inscription à 50 euros, on ne peut même faire des photocopies, d'où une grève secouant ce bel héritage d'un grand pharaon, François MITTERRAND. S'agissant du renouvellement des titres de séjour, par Internet, les sites des préfectures fonctionnent mal, des étrangers en situation régulière sont en train de basculer dans l'illégalité. De nombreux services publics sont difficilement joignables et sans mail de contact. Très souvent ce qui bloque le dossier aurait pu être réglé rapidement, si un gestionnaire avisé était facilement joignable. Il n'a échappé à personne que la RATP à Paris a supprimé la vente des tickets dans les bus, sans mettre en place des bornes à l'intérieur de ces bus d'achat par carte bancaire sans contact. On peut multiplier à l'infini, ce grand saccage du service public par la Macronie qui veut maintenant supprimer la redevance de l'audiovisuel pour introduire une logique de l'audimat et la dictature des publicitaires dans le secteur public de l'information.

A la veille des municipales, et en janvier 2020, c'est Mme Danielle SIMONNET qui avait mis le feu aux poudres à la cérémonie des vœux de Mme Frédérique CALANDRA, à l'époque maire du 20ème arrondissement. Un début de la fin de règne de Mme Frédéric CALANDRA.

 
Au Conseil de Paris, Mme Danielle SIMONNET a réitéré son hostilité à l'organisation des jeux olympiques de 2024 à Paris. C'est Mme Danielle SIMONNET qui avait aussi mené une violente charge contre le «Préfet éborgneur», M. Didier LALLEMENT. Celui-là même qui avait merdouillé au Stade de France.
En particulier, il est urgent de régulariser les sans-papiers les hôtels et restaurants ainsi que le bâtiment manquent de main-d’œuvre. Si on peut accueillir 5 millions d’Ukrainiens dont certaines se barrent avec le chef de famille pourquoi ne peut pas faire travailler ces migrants dont les matières de leur pays sont pillées depuis 5 siècles ou leur pays ravagés par des guerres locales injustes. Dans cette immigration illégale ou des réguliers en situation précaire, il y a sans doute des personnes utiles à la société française. Pendant longtemps, les diplômes de médecins africains (Maghreb ou du Bénin) n'étaient pas reconnus par les hôpitaux français qui les employaient. Ces médecins africains avaient des contrats précaires, alors qu’ils faisaient correctement leur travail. En revanche, les médecins roumains, et uniquement, parce qu’ils sont Européens, alors qu’ils maîtrisaient peu la langue française, avec des risques graves d’erreurs de diagnostic, étaient tous intégrés dans la fonction publique hospitalière. Subitement, quand vint la pandémie du Covid-19, ont s’est rendu compte de la place irremplaçable de ces médecins africains dans les hôpitaux français et ont vite intégrés, avec proposition d’un logement. Le nouveau Ministre, M. Pap N’DIAYE, ayant théorisé, fort bien, cet odieux, dogmatique racisme institutionnel et systémique, sait bien que l’Education nationale fait appel, massivement, à des auxiliaires africains, notamment en mathématiques ou autres disciplines scientifiques. Il serait urgent de les déprécariser comme l’ont été les médecins africains. Un Etat, dans le domaine de l’immigration, ne devrait pas, en dépit de la progression des forces du Chaos, rester enfermé, par principe, dans un dogmatisme colonial, esclavagiste, dans un racisme primaire et idiot. Le pragmatisme devrait être de rigueur : il y a deux catégories d’illégaux : ceux qui peuvent être utiles au pays, dont la situation pourrait réexaminée, attentivement, et les moins qui doivent partir, sans délai. Concentration sur eux.
J’en appelle, à travers la nouvelle députée de la NUPES, Mme Danielle SIMMONNET, à une rénovation très profonde de la façon de faire la politique, qui, de mon point de vue, devrait être la poursuite du bien-vivre ensemble, au sens où l’entendait Aristote, c’est-à-dire, le Bien commun. Les grands problèmes du pays ce n’est ni la guerre en Ukraine, l’avortement aux Etats-Unis, le «grand remplacement», une foutaise visant à un enfumage pour nous écarter des sujets fondamentaux. La France est un pays capitaliste, mais un capitalisme financier, ayant tout délocalisé en Chine, un pays pratiquant une doctrine autoritaire et stupide du zéro Covid et matraquant les Ouighours. Tout le monde parle, et à juste titre, matraque le Tsar des Russies, mais l’essentiel de nos entreprises sont en Chine, un pays peu respectueux des droits de l’Homme.
Par conséquent, l’enjeu principal de notre temps, est donc de réindustrialiser, relocaliser, avoir enfin une politique touristique d’ensemble et cohérente, défendre l’environnement, l’agriculture, de grands travaux, notamment un grand plan de construction de logements, avec un accès à la propriété des classes moyennes, et des transports adaptés, et surtout une défense résolue de notre système de santé, sans lequel rien ne va, un système éducatif et de formation performant, à la mesure de ces enjeux.
Naturellement, que le rôle de toute gouvernement, c’est de gouverner et l’opposition, c’est de s’opposer mais en formulant une alternative pour redonner de l’espoir. Devant l’avancée des forces du Chaos que presque tous minimisent, la France n’est la France que si elle reste républicaine. Boris JOHNSON, dans sa démagogie du BREXIT, a fini par jeter l’éponge.
Paris, le 6 juillet 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 

 
«Mme Danielle SIMONNET, nouvelle députée, la Lionne de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Danielle SIMONNET, nouvelle députée, la Lionne de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Danielle SIMONNET, nouvelle députée, la Lionne de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Danielle SIMONNET, nouvelle députée, la Lionne de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Danielle SIMONNET, nouvelle députée, la Lionne de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 15:34
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Après sa débâcle aux législatives du 19 juin 2022, une première pour un président nouvellement élu, M. Emmanuel MACRON continue, en dépit de ce cinglant désaveu, à placer son projet présidentiel au centre du jeu politique. Dans sa verticalité, pendant longtemps agissant en Jupiter, le président MACRON avait muselé le Parlement, avec ses députés «Playmobil» et snobé les corps intermédiaires. Il décidait seul de tout, du haut de sa Majesté. Faisant du Rassemblement national un épouvantail et forçant les Républicains à voter pour lui, à corps défendant au deuxième tour, et voilà que le monstre qu'il a engraissé, devenu incontrôlable, se retrouve avec 89 députés, avec deux postes de vice-présidents promus avec des voix de la Macronie.
Désormais, privé de majorité parlementaire, Jupiter, du haut de son Olympe, fait semblant d’ignorer sa cuisante défaite. Il va falloir quand même, à Jupiter, atterrir sur terre et poser la question de la confiance devant le Parlement. En effet, les législatives de juin 2022 ont déplacé le centre de gravité du pouvoir politique, de l’Elysée vers le Parlement qui sera, nous l'espérons, un vrai lieu de débat animé.
Je vois ce qu'essaye de faire le président MACRON. Sans majorité, il tente de bouffer à tous les râteliers en rafistolant, au gré de ses projets de loi des majorités de circonstances. Mandataire de ses amis de la Samaritaine, et au son premier mandat on connaît son slogan fumeux «Ni de Droite, ni de Gauche». Et comme Jupiter a été démasqué, devenu minoritaire, le chef d’Etat invente le «gouvernement d'union nationale», dont personne. Jupiter qui ne s'est pas encore rendu compte de ce qui lui arrive, avec la perte de sa majorité, pense encore pour ce deuxième mandat mal parti qu'il continuera de couillonner tout le monde, mais cette fois-ci son jeu dangereux avec l'extrême-Droite qu'il a valorisé pendant les présidentielles, ménagée durant ces législatives et maintenant engraisse avec ces deux postes de vice-présidents, a franchi la ligne. Bien des Républicains ont appelé à voter au 2ème tour pour le président MACRON ; il a encore la mordu la main de ses bienfaiteurs. Mais en matière de parricide, il s'y connaît. Il raté son deuxième mandat.
Pour autant, le président MACRON, en pêcheur en eaux troubles, feignant à peine de reconnaître ce qui lui est arrivé, maintient Mme Elisabeth BORNE en qualité de première ministre, tout en s'engageant vers une tambouille politique, sans poser la question de la confiance. Le président MACRON veut, et à défaut d'une coalition, négocier projet par projet, dans le respect des équilibres budgétaires. Mais ce machiavélisme visant à «mouiller» les forces politiques de tous bords, dans une confusion des genres ; la ficelle est trop grosse. Désormais placé sous tutelle du Parlement, même s'il ne parle plus des retraites, le président MACRON n'a pas encore renoncé à ses autres funestes réformes. Une partie de l’opposition, bien avisée, refusera sans doute de faire harakiri, un  devenant marchepied de la Macronie.
En raison de l'avènement de l’horizontalité, il viendra, rapidement, le temps, pour les parlementaires, dans ce jeu de dupes, de siffler la récréation, quand ce machiavélisme jupitérien s'invitera à travers divers projets de lois inacceptables. En effet, Mme Elisabeth BORNE, première ministre, sans majorité absolue, serait avisée de poser la question de la responsabilité de son gouvernement devant le Parlement, et à défaut l'opposition la soulèvera. Une question légitime est posée : pourquoi faire confiance à un gouvernement dont le patron a échoué et qui veut embarquer le pays dans sa politique déjà censurée aux législatives ?
Devenu démonétisé en France, et à comme à la veille du deuxième tour des législatives, et dépit de la profonde crise politique menaçant son quinquennat, le président MACRON a choisi la fuite en allant à Kiev. Mais que peut-on attendre sur la scène internationale d'un Président dont le dernier mandat est mal barré ?
La Russie prétend avoir saisi deux canons automoteurs, appelés Caesar français, livrés aux Ukrainiens (coût 10 millions d’euros). Pendant que les Français souffrent de la politique de «ruissellement» de la Macronie et de ses amis de la Samaritaine, les milliards et armes pleuvent pour les Ukrainiens ; on creuse aussi des fosses communes pour les migrants de Melilla, comme fut le cas des Tirailleurs sénégalais du camp de Thiaroye en 1944. Tout cet argent gaspillé dans des guerres locales, toutes perdues, et celle-ci risquant de faire basculer vers une 3ème guerre mondiale à l'ère nucléaire, le Parlement devrait se saisir de la question ukrainienne et interpeler le gouvernement.
La Bibliothèque nationale de France (B.N.F.) qui aurait dû le symbole de la culture et du savoir français symbolise, à elle seule, l'échec de la Macronie. La B.N.F. est l'un des héritages d'un grand pharaon, François MITTERRAND (1916-1996). Quels grands projets, depuis 2017, réalisés par le président MACRON, en dehors de la célébration du bicentenaire de Napoléon et la légitimation du Rassemblement national ?
 Depuis le 4 mai 2022, avec le soutien de la CGT-FSU-SUD, le personnel de la B.N.F. est en grève, pour dénoncer «une réorganisation du travail orchestrée par la Direction de l’établissement et un sous-effectif» et au cœur du conflit, un système de communication des documents, désastreux, aux usagers. En effet, la B.N.F. regorge de millions de documents très rares, mais pour les consulter, des procédures bureautiques d'une bêtise monstrueuse, ont été mises en place. On paye 50 euros de droits d’inscription à la BNF, par an, mais pour un service public d'une médiocre qualité. Il faut, à l’avance, réserver son livre et pour le photocopier ; on vous demande de le photographier d'abord avec votre portable ; et puis on vous donne accès à une photocopieuse avec un coût pharamineux. La procédure, idiote de dématérialisation de toutes les procédures de demande ou de renouvellement d'un titre de séjour, pour les étrangers, vient d'être annulée par le Conseil d'Etat, par une décision du 3 juin 2022, imposant «un accompagnement adapté ET une voie de substitution non dématérialisée en cas de défaillance technique» et annule donc partiellement les arrêtés du 27 avril 2021 et 19 mai 2021. En effet, auparavant, les étrangers s'acharnaient, jour et nuit, sur les sites des préfectures, pour obtenir un titre de séjour ou pour le retirer, de telle sorte que le nouveau titre de séjour de an, une fois délivré, est presque expiré ; et le calvaire recommence. La Défenseure des droits avaient même tendance à faire reposer la charge de la preuve sur les étrangers que le site de la Préfecture ne fonctionnait bien. Par ailleurs, on est à veille d'une 7ème vague du Covid-19, le télétravail à tout-va, si on n'a pas de dossiers dématérialisés et à jour, ce sont des vacances supplémentaires. Une aubaine dégradant encore la qualité du service public, notamment pour certaines administrations (CAF, Assurance retraite ou maladie), le dossier est bloqué et c’est souvent difficile d’avoir, une réponse fiable, de ce qui bloque, et comment solutionner la difficulté. 
Parmi les graves échecs de la Macronie, nécessitant un débat de fond et une réorientation, se situe la politique africaine de la France. Plus de 62 ans après les indépendances, avec beaucoup de mépris et d'arrogance, le président MACRON a tenu à perpétuer une politique africaine de la France condamnée par les peuples africains. Au sommet de Montpellier novembre 2021, les jeunes de la diaspora ont rappelé au président MACRON, dans ses indignations sélectives et sa défense des droits de l’Homme à géométrie, variable que la Françafrique ressemble à «une marmite sale» qu'il faudrait «récurer». Le Mali,  «abandonné en plein vol», et à la suite de l'assassinat de Mouammar KADHAFI (1942-2011) probablement par le président SARKOZY, est devenu un repère des terroristes libyens, une guerre locale inutile et encore perdue. Pourtant, le président MACRON a continué de cajoler le président Ali BONGO du Gabon, un légume ayant failli de s'écrouler sur le perron de l'Elysée. Le président MACRON nous fait des leçons de morale et de démocratie, il est pourtant allé installer, le 20 avril 2021, adouber le fils de Idriss DEBY (1952-2021), le général Mahamat Idriss DEBY ITNO, une dynastie du pétrole installée au Tchad depuis plus de 32 ans. Je ne parle pas du Togo, du Cameroun ou de la Guinée Equatoriale.
Je crois que, désormais, le président MACRON n'aventurera plus de convoquer un sommet franco-africain à Paris. Il est donc grand temps de réorienter, et avant qu'il ne soit trop tard, la politique africaine de la France, dans le sens d'une coopération mutuellement avantageuse et surtout dans le respect mutuel.
La France doit rester présenter en Afrique ; les diasporas africaines, tant houspillées et malmenées par les forces du Chaos, sont pourtant un atout pour un développement de relations harmonieuses. En effet, les droits des minorités dont des migrants et des étudiants étrangers avec une augmentation déraisonnable des droits d'inscription, devraient mieux protégés, en régularisant les clandestins utiles pour l’économie française qui délocalise d’entreprises en Chine. En particulier, dans cette démocratie ethnique, certains femmes ou hommes politiques s'attaquent gravement aux Français issus de l'étranger et les seules réponses du président MACRON ce sont la loi sur le séparatisme et la promotion des députés du RN au Parlement. Le Chef de l’Etat devrait être le garant de l’unité nationale, au lieu de souffler, en permanence, sur les braises. 
L'autre interpellation vigoureuse du Parlement serait la fonction du Chef de l'Etat, garant de l'unité nationale. En effet certains Ministres, même si le principe de la présomption d'innocence devrait être rappelés avec force, semblent mettre en cause l'honorabilité des femmes dont parlent souvent. Comment Damien ABAD, devenu un boulet pour le président MACRON, pourra-t-il venir défendre, sereinement et efficacement le point de vue du gouvernement devant les Parlementaires ?
Paris, le 22 juin 2022, actualisé le 2 juillet 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 

 
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

Liens