Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 20:09
«Omicron, c’est MACRON, mais aussi les forces du Chaos et de la Division» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Le varient Omicron a mis toutes les forces vives de ce pays à genou, et on s’achemine vers une paralysie de l'économie et de la vie sociale, en raison des effets dévastateurs de la 5ème vague du Covid-19.  En effet, tout indique, autour de nous, que la situation évolue une zone de rupture, de blocage de l'économie et une pénurie de certaines denrées alimentaires, ou à tout le moins une hausse des prix.
Il est des jours où je me demande si le variant du Coronavirus, dit «Omicron» ne serait pas par hasard M. Emmanuel MACRON. Sans jeu de mots, Omicron, c’est bien MACRON en raison de ses hésitations et ses voltefaces. Le changement constant de la doctrine gouvernementale, concernant la gestion de la crise sanitaire, notamment pour l’école, est édifiant. On n’a pas l’impression que notre président, en dehors de ses coups de menton, ne sait plus où est-ce qu’il habite.
En effet, les enseignants sont au cœur de la tempête les enfants étant de grands vecteurs de transmission du virus. La fermeture des classes oblige les parents à rester garder leurs enfants à la maison, avec une chaîne de conséquences pour l'économie (pas de conducteurs de trains, d'animateurs, les magasins ne sont difficilement approvisionnés, les hôpitaux comme les crèches, les maisons de retraite et d'autres secteurs stratégiques manquent de personnels, etc).
On a dû mal à mesurer la place de l'importance de la place dans une société de ces personnes modestes (agents d'entretien, caissières, chauffeurs) dans la société. Et quand il s'agit d'agents qualifiés, comme les chauffeurs, électriciens, auxiliaires de puériculture, brancardiers, c'est toute la toute la chaîne qui est bloquée.
C'est à ce moment que le chef de l'Etat, loin de prendre la mesure de ce choc, possible, a choisi de stigmatiser les antivax. Dans sa démagogie ou ce que certains appellent «l'arrogance», il veut draguer la masse des vaccinés. La stratégie est limpide : Opposer les uns aux autres, pour en tirer un profit politique, afin de rester au centre du jeu politique.
Compte tenu de la gravité de la situation sanitaire, menaçant la paralysie de toute l'économie, il faudrait mettre le président MACRON devant ses responsabilités. C'est le chef de l'Etat qui avait dit, et j'y souscris pleinement : la lutte contre cette pandémie est «une guerre». Sans la santé rien ne va et si l'économie plonge et les hôpitaux submergés. A défaut de reconfinement, compte tenu des chiffres affolants de positifs, pourquoi donc le président MACRON n'a-t-il pas rendu obligatoire la vaccination ?
Depuis le début de la pandémie, on a été souvent confronté à des dissimulations, des demi mesures, ou d'une manière générale, c'est la faute aux citoyens qui ne savent ni mettre leur masque, ni respecter les gestes barrières ou aller se faire à vacciner.
Face à ce danger de paralysie, Ministre de la Parole, le président MACRON a choisi de ne pas décider. Omicron, c’est donc bien MACRON ! En effet, je rappelle quand-même la mission principale d'un dirigeant, c'est de décider et de bien décider. Cette perspective de paralysie de l'économie, je ne la souhaite pas, mais tous les signaux forts ou faibles indiquent que chaque jour, cela empire ; on manque à tous les niveaux du personnel.
Omicron, c’est aussi les forces de la Division au sein de la Gauche. Certains candidats de la Gauche, vautrés dans leurs egos surdimensionnés, s’investissant en Directeurs de conscience morale de la société, n’ont pas vu l’essentiel : les forces de progrès éparpillées sont menacées de disparition, aux  présidentielles des 10 et 24 avril 2022, comme aux législatives des 12 et 19 juin 2022.
Le coup de tonnerre qui s’annonce, si rien n’est fait, est d’avoir des scenarios sombres et possibles, mais plus dévastateurs que la variant Omicron. Le poison de la haine et de la division que pourraient semer les forces du Chaos, pour mettre par terre la République, est plus grave que le Coronavirus.
Première hypothèse : le deuxième tour de la présidentielle du 24 avril 2022 pourrait opposer deux candidats d’extrême-droite, ou un candidat d’extrême-droite contre une Droite lepénisée et ciottisée. Ce n’est pas une hypothèse d’école, c’est dans l’ordre du possible.
Deuxième plausible : le président MACRON pourrait affronter un candidat d’extrême-droite ou la Droite lepénisée.
Dans tous les cas, comment choisir entre la peste et le choléra ?
Aux législatives de juin 2022, en raison des graves porosités entre la Droite et l’extrême-droite, la Gauche risque de se retrouver, sans ou peu d’élu, et sa marginalisation sera difficile, par la suite, à remonter.
Chacun va se dire, après coup, «je l’avais prédit !» ou aller manifester, hypocritement, à la Place de la République, comme il y a de cela 20 ans, en 2002, en disant «Plus jamais cela !».
Pour ma part, la Gauche n’a pas encore dit son dernier. Je m’adresse donc aux militants de Gauche le temps presse : inscrivez-vous, massivement, à la Primaire populaire avant le 23 janvier 2022 pour un vote du 23 au 30 au janvier 2022.
Paris, le 9 janvier 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Omicron, c’est MACRON, mais aussi les forces du Chaos et de la Division» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Omicron, c’est MACRON, mais aussi les forces du Chaos et de la Division» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Omicron, c’est MACRON, mais aussi les forces du Chaos et de la Division» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 07:22
«M. Jean CASTEX, premier ministre, et Mme Brigitte KLINKERT, Ministre délégué à l’insertion, testés positifs : et les gestes barrières ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Subitement deux ministres sont testés positifs au Coronavirus et plusieurs écoles ferment. Alors qu'on s'achemine vers une 5ème vague, le président MACRON refusant des mesures drastiques comme nos voisins a toujours infantilisé et culpabilisé les citoyens. Si cela va mal au plan sanitaire, ce serait nécessairement de la faute des citoyens irresponsables qui se sont relâchés, n'observant plus les gestes barrières. Et alors M. Le premier ministre qu'on voit souvent à la télé sans masque serrer les paluches, quelle exemplarité ?
Le président MACRON, qui n’a pas renoncé à ses funestes réformes et ses guerres locales injustes et meurtrières, avait évoqué, en pleine pandémie, l’idée d’un «Monde d’Après». Président des riches, le président croit que tout est communication. Cependant, dire ce n’est pas faire.
On nous dit que les citoyens ne feraient pas assez de télétravail. Tout d'abord certaines activités se prêtent mal au télétravail, comme les agents de restauration, les chauffeurs, agents d'entretien, mécaniciens ou cuisiniers. Bref, tous ces racisés, ces Mohamed ou cette France qui se lève tôt. Même dans les activités se prêtant au télétravail, il reste encore de la paperasserie à examiner et la nécessité de se concerter avec ses collègues ou partenaires. Et surtout le télétravail n'est efficace que si les salariés ont accès à distance de toutes les applications et surtout les dossiers électroniques. Or tous les dossiers ne sont pas dématérialisés et certains anciens dossiers sont archivés dans des caves ou centres secondaires.
Le plus grave dans ce télétravail c'est que certaines administrations sont bunkérisées et il faut plus de 30 minutes d'attente et la communication se coupe. Aucun email aucune ligne directe, dans une grosse administration pour joindre la personne gérant directement le dossier. Dans bien des préfectures, les étrangers pour obtenir un rdv en vue du renouvellement de leur titre de séjour sont confrontés à des applications saturées. Quand appelle le standard on vous renvoie à une application qui ne marche pas.
Par ailleurs, le gouvernement, outre les matraques des personnels soignants lors des manifestations a, depuis 2020, fermé 5700 lits à l’hôpital. Or l'hôpital n'est pas une start-up. Si la santé ne va, rien ne va. Par ailleurs, la médecine de ville, les laboratoires et les pharmacies, ne sont encore pas suffisamment pris en compte dans la gestion de cette pandémie.
Paris, le 22 novembre 2021, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Jean CASTEX, premier ministre, et Mme Brigitte KLINKERT, Ministre délégué à l’insertion, testés positifs : et les gestes barrières ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 18:41
«Vers une 3ème vague du Covid-19 au Sénégal ? Vaccinez-vous !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Plusieurs théories ont été échafaudées sur l’Afrique qui n’est pas, ci-fois, accusée d’être à l’origine d’une pandémie. Certains disaient que le climat chaud ferait reculer le virus ou même le tuerait, carrément. Il est vrai que la gestion de la pandémie, avant l’arrivée des variants, a été exemplaire au Sénégal. On avait accusé, dans le passé, et sans preuves, que l’Afrique serait à l’origine du SIDA. Pour cette pandémie du Covid-19, la Chine devra, un jour, s’expliquer sur ses mensonges et ses omissions, ayant conduit à la mort de plusieurs millions de personnes. Si c’était un dirigeant africain qui avait commis cette faute, les Occidentaux l’auraient traduit devant la Cour de justice pénale internationale, pour «crime contre l’humanité».
Subitement, et depuis quelques jours, en raison du variant dit Delta, la donne a dramatiquement changé au Sénégal. En effet, tout semblerait indiquer qu’une troisième vague se pointe au Sénégal. Les hôpitaux et les cliniques sont assaillis, et les cas flambent. Or, en Afrique, les structures hospitalières sont particulièrement fragiles et rudimentaires, et donc très vite débordées. L’oxygène manque, et les familles sont parfois obligées de faire appel au marché noir (200 € la bouteille d’oxygène). Le plus préoccupant, ce sont les risques de propagation rapide de la maladie, en raison des maisons et lieux de culte bondés, et surtout de ces traditions consistant à saluer, longuement, et sans distanciation sociale.
Par ailleurs, cette troisième vague aura, sans nul doute, des conséquences particulièrement désastreuses au Sénégal, avec probablement de nouvelles violences urbaines. En effet, l'économie informelle tient une importante place au Sénégal, sans laquelle de nombreuses familles sont livrées, dans les grandes villes, à la prostitution ou à la délinquance. L'explosion des salons de massage au Sénégal témoignage de cette prostitution informelle, devenue maintenant institutionnalisée, dans un pays pourtant à 96% musulman. Par ailleurs toutes les valeurs traditionnelles africaines, notamment la solidarité (Neddo Ko Bandoum), la pudeur et l'estime de soi, sont en train de voler en éclats. Avec le phénomène WhatsApp, les sollicitations financières, même de la part de personnes dites «nobles», sont sans limites. Tout le monde quémande et réclame une aide financière. Malheur à vous, si vous donnez une fois, ils reviendront à la charge et vous harcèlerons, et serez contraint de les bloquer, à corps défendant. Cette crise de la pandémie en Europe a fait aussi des conséquences désastreuses en Afrique ; les mandats des immigrants se sont réduits ou taris laissant de nombreuses familles au Sénégal dans le désespoir. On comprend mieux pourquoi ces jeunes essaient de traverser, au péril de leur vie, l'océan Atlantique pour une destination européenne inaccessible.
Il y avait eu les variants sud-africain, anglais, brésilien, et maintenant indien, baptisé «Delta» en cause dans cette flambée de la maladie. Ce dernier variant a commencé par faire des ravages en Russie, en Australie, en Afrique du Sud et tout récemment en Tunisie. Le Maroc et l’Algérie sont discrets sur les cas de Covid-19, mais ce silence en dit long, sur la dramaturgie en cours. En particulier, la Tunisie, ce petit pays d’Afrique, confrontée d’abord à la dictature de la famille Zine El-Abidine BEN ALI (1936-2019), puis au terrorisme, à l’afflux des réfugiés libyens (430 000 réfugiés ; ce sont les pays africains qui supportent l’essentiel de ce fardeau), et au chômage de masse des jeunes, est un pays touristique. Sans les touristes, la Tunisie va étouffer. Solidarité avec nos amis Tunisiens.
En France, on connaît les profondes divergences qui m’opposent à M. Emmanuel MACRON, un président des riches, que je qualifie souvent de «séparatiste». Je soutiens naturellement, et sans failles, Mme Anne HIDALGO. Mais la politique ce n’est, ni le manichéisme ou le pugilat en permanence. Le président MACRON a eu le courage, et espérons qu’il aura la cohérence, des qualités qui lui manquent tant, d’aller jusqu’au bout de sa logique du «Pass sanitaire» et l’obligation ou l’incitation de se vacciner.  Déjà la journaliste, Mme Karine BASTE-REGIS, qui revient de Martinique, par Orly, a remarqué, au départ, comme à l’arrivée, aucun justificatif de déplacement pour motif impérieux n’est exigé à la frontière. «La France est un pays vraiment à côté de la plaque. Depuis le début de la pandémie quasi aucun contrôle aux frontières et encore moins sur les vols. Il est là le scandale. Ce n’est pas le «Pass sanitaire», c’est le manque de contrôle» dit Mme Karine BASTE-REGIS, journaliste sur France 2. Originaire du Sénégal, je mesure combien la protection sociale et la qualité des soins sont des biens précieux en France. Dans mon pays d’origine, à chaque fois que quelqu’un est gravement malade, c’est toute la famille qui est mise à contribution pour le sauver. Aussi, M. Emmanuel GREGOIRE, 1er Adjoint à la maire de Paris, a dit les choses de manière claire : la situation est grave «Vaccinez-vous !».
Ici, en France, certains se réfugient dans «leur liberté», au risque de mettre en danger la santé et la vie des autres. Toute liberté n’est pas absolue ; elle est conditionnée par la nécessité de respecter le droit des autres, notamment à ne pas être contaminé. C’est une question de santé publique qui va au-delà de la France. Tous les pays, y compris, africains, doivent se faire vacciner, sans cela les frontières resteront fermées, dans un monde globalisé. On a la chance en France de se faire vacciner, gratuitement, et les avantages l’emportent sur les effets secondaires. Je ne comprends pas cette polémique suicidaire et politicienne. Les complotistes, au nom de leur «liberté individuelle», refusent de se faire vacciner, tout en faisant des tests au quotidien, mais au frais des contribuables. Il faudrait qu'ils paient le prix de leur irresponsabilité et de leur égoïsme. Qu'ils assument donc au plan financier le prix de leur liberté ! Je suis surpris que, dans une démarche complotiste, une partie de la Gauche, même s’il restait vigilant sur la nécessité de ne pas aboutir à un flicage généralisé, soutiennent des manifestations avec des slogans douteux. Mais tout ce qui est excessif n’a pas de sens. Les artistes, sinistrés en raison de la longue fermeture des salles de spectacle, ne sont pas tendres avec les antivax : «C’est extraordinaire, ces gens qui ne connaissent rien, mais sont contre par principe. On vit dans un monde de fous ! On sait pourtant que c’est la seule façon d’atteindre l’immunité collective et d’évier de retomber dans les mêmes galères ! On sort peu à peu du cauchemar, même si le danger rôde encore» dit Alain SOUCHON, un chanteur et artiste.
Les adversaires de la vaccination ne manquent pas parfois d’arguments, même les plus absurdes. Certains vous disent que le Covid-19 ne représenterait que 0,0074% des morts. Ce ne serait rien, comparé aux décès liés aux accidents de la route, du cancer, du diabète ou de la malbouffe. Seulement, et pour ma part, la vie de chaque individu sur cette terre, qui est ma sœur ou mon frère, est unique et irremplaçable.  D’autres, encore plus cyniques, diront que le Covid-19 serait une forme de régulation de la population mondiale. Entendez par là, que dans les pays occidentaux, il y auraient des personnes de trop sur notre planète (les personnes âgées, les malades et les éclopés de la vie). Il est toujours facile d’évoquer la mort des autres, sauf à oublier que peut vous concerner ou vos proches. Naturellement, on pense à la natalité galopante des pays sous-développés, et ce risque, selon eux, du «péril jaune». Là aussi, les Chinois, loin de venir envahir les Occidentaux, ont fait de leur natalité, un atout, une armée d’esclaves, pour attirer toutes les entreprises du monde, dans leur pays. Mes enfants ont été, un temps intoxiqués par ces théories complotistes ou nauséabondes qu’il ne faudrait pas sous-estimer. Mais j’ai réussi à les convaincre de se faire vacciner. L’argument massue, pour Jean-Philippe, un mordu du sport, c’est l’accès à la salle de fitness. Quand à ma petite Arsinoé, plus d’escale dans un café ou restaurant parisien, sans QR Code. A l’ouverture du collège, le vaccin n’empêche pas le Covid, mais peut protéger, contre les formes graves.
Aussi, il faudrait être conscient que cette pandémie est loin d’être finie ; nous devrions apprendre à vivre avec elle, dans la responsabilité et la compassion. Chacun devrait continuer d’observer les gestes barrières et se faire vacciner. La situation est grave. Ce n'est pas un slogan moralisateur, c’est une question de survie de la planète.
Paris le 25 juillet 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Vers une 3ème vague du Covid-19 au Sénégal ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 07:12
«La Macronie : une gestion calamiteuse de la pandémie, entre incurie et gros mensonges» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Déjà nos gouvernants, lors du 1er confinement, nous avaient menti à propos de la pénurie de masques, des personnels soignants, après une suppression de lits d'hôpitaux, ont été envoyés à la "guerre" sans en avoir les armes, sans équipements de protection adéquats, et la gestion des tests a été particulièrement chaotique, en raison des délais d’attente des résultats particulièrement déraisonnables.
A ce rythme des vaccinations, il faudrait 3652 années rien que pour la première injection de tous les habitants de ce pays. A Paris, pour une population de 2 millions de personnes, il n’a été dénombré que 50 vaccinés après 10 jours. Autant dire, qu'avec cette nouvelle année 2021, le président MACRON nous promet, pour une vie de 7 000 années, soit donc l'immortalité. Par ailleurs, on est persuadé qu’outre les questions délicates de logistique, le gouvernement n’a pas le nombre de doses de vaccins suffisant. Le nœud du problème et des gros mensonges de l’Etat est là.
Privilégiant l'économie au détriment de la santé et de la vie, le président MACRON oppose un refus catégorique de tout reconfinement, même quand des élus locaux de l'Est de la France le sollicitent. Pourtant, les élus locaux, les médecins de ville, les infirmières libérales, les laboratoires d’analyse ainsi que les pharmacies peuvent contribuer à accélérer la vaccination.
Compte tenu du nombre massif de contaminations et de la lenteur sidérante des vaccinations, autant dire que notre santé est gravement en danger ;  la troisième vague, après une année 2020 maudite et éprouvante, n'est pas loin. En effet, des pays comme l'Allemagne et la Grande-Bretagne, pourtant attachés à l'économie, reconfinement. Aux Etats-Unis, la maladie est hors de contrôle notamment en Californie. Aux Etats-Unis, chaque jour des records de contaminés et de morts sont battus. La situation dans ce pays bat des records de façon inquiétante.
Cependant, notre très avisé et technocrate Président n'écoute que lui-même ; les avis des scientifiques et les différents comités de défense que ne sont folklore et figuration. Incapable de décider, d'avoir une stratégie cohérente, le président MACRON se borne, dans ses allocutions télévisées, et dans ses différentes vociférations, à nous assommer de banalités stupéfiantes. Pour le président MACRON, la politique n'est que communication, quitte à parler mais ne rien dire ; il suffirait constamment d’occuper le terrain, pour que les problèmes soient résolus.
Compte tenu de cette gestion calamiteuse de la pandémie, au doigt mouillée, dans le plus grand amateurisme, avec son lot de dissimulations, par la Macronie : Vivement 2022 avec Mme Anne HIDALGO !
Nous n’allons pas non plus enjamber les régionales de juin 2021, une étape décisive, pour mettre fin à l’incurie de la Macronie.
Paris, le 5 janvier 2021, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La Macronie : une gestion calamiteuse de la pandémie, entre incurie et gros mensonges» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
12 mai 2020 2 12 /05 /mai /2020 22:05
Dans un message à la Nation, programmé pour le 12 mai, finalement avancé au lundi 11 mai 2020, le président Macky SALL a décidé des mesures suivantes et à compter du 12 mai 2020 :

Le couvre-feu est assoupli ; il passe de 21 h à 5 h, au lieu précédemment de 20 h à 6 h.

Les horaires de bureau seront de 9 h à 16 h.

Les marchés vont rouvrir sur 6 jours, le 7 jour étant destiné au nettoyage.

Les lieux de culte, fermés jusqu'ici, vont fonctionner à nouveau, mais avec des mesures de distanciation sociale à négocier avec les chefs religieux.

Pour l'Education nationale, les classes soumises à examen (Cm2 3ème et Terminale).reprennent le 2 juin. En revanche, rien n'est encore décidé pour l'enseignement Supérieur.

Dans la perspective de l'hivernage, les personnes bloquées dans les centres urbains, pourront rejoindre la campagne. En raison du couvre-feu et de l’interdiction des déplacements en province, bien des gens étaient des «naufragés» de ces restrictions.

Le chef de l'Etat a finalement validé que les corps des Sénégalais décédés à l'étranger puissent étendre rapatriés au Sénégal. Ce qui a été hautement apprécié par la diaspora sénégalaise en France. L'affaire Bouba BA Bambado avait soulevé une vive émotion de la diaspora sénégalaise, redoutant que les corps de sénégalais musulmans 
décédés du Coronavirus, ne soit incinérés. Dans une ordonnance en procédure de référé en date du 7 mai 2020, la Cour suprême, dans le doute, et au nom principe de précaution, avait débouté des plaignants contre une décisiongouvernementale de refus de rapatriement d'un corps. 88 Sénégalais sont morts du Coronavirus dont 14 aux États-unis et 65 en France.

Nous soutenons plus que jamais le président Macky SALL. Mais soutenir ne veut pas dire rester aveugle devant certaines interrogations légitimes. L'Islam des temps anciens recommandait aux musulmans, pendant une guerre sainte, de ne pas prier ensemble  afin d'éviter une catastrophe. Quand on est malade, on adapte sa prière à son handicap. Cela veut donc dire que les règles doivent être adaptées aux circonstances. Il va de soi, et en l'absence d'un vaccin, des prières massives sont criminelles et suicidaires ; ce qu'interdit l'islam. En effet, la mesure qui fait polémique est, sans nul doute, la réouverture des lieux de culte, compte tenu, notamment de la progression des cas communautaires et la multiplication des décès. Ces prières collectives pourraient être une bombe à retardement, le tueur silencieux circule déjà, de façon insidieuse et inquiétante.

Le gouvernement semble avoir cédé devant la pression des marabouts qui n'ont pas jamais, depuis 1962, avec la chute de Mamadou DIA, respecté les règles républicaines qui ne les arrangent pas. En particulier, les cas communautaires se sont développés à Touba, une ville sans école française, sans préfet et sans forces de l'ordre permanentes, depuis 1960. Les différents gouvernements du Sénégal sont otages d'une aristocratie maraboutique, souvent cupide et indisciplinée, dans un pays à 95% musulman, et qui a, hélas, pris le leadership.

Aussi les autres marabouts, à Kaolack tout récemment ont refusé d'appliquer, pendant l'état d'urgence, l'interdiction des prières de masse, notamment du vendredi. Le «Nafila» (prière nocturne du Ramadan), pendant le Ramadan rassemble un nombre important de personnes. Cette bronca contre l'État du pouvoir maraboutique s'est étendue à Madina Gounasse estimant que les Mourides ont toujours fait ce qu'ils voulaient.

L'avenir nous le dira, mais cette mesure rétablissant les rassemblements autour des prières, me paraît lourde de menaces pour la vie et la santé des Sénégalais. J'espère, de tout mon cœur, que je me trompe d'analyse. En effet, jusqu’ici le Sénégal est cité en Afrique et dans le monde pour l’excellente gestion du Coronavirus. On parle volontiers de «l’exception sénégalaise».

A mon sens, au Sénégal, il est urgent, dans le respect de la laïcité, des croyances religieuses et du dialogue nécessaire, dans les décisions complexes, de faire prévaloir l'autorité républicaine de l'Etat, seule garante de l'intérêt général.

Cet assouplissement du couvre-feu a réveillé l'opposition dans sa léthargie.

Tant qu’un vaccin efficace et accessible à toutes les bourses, même dans les pays pauvres, n’aura pas été trouvé, aucun pays n’est définitivement à l’abri de cette cochonnerie.

Prenez grand soin de vous ! 

Paris, le 12 mai 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : assouplissement du couvre-feu à compter du 12 mai 2020» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
11 mai 2020 1 11 /05 /mai /2020 11:03
Qu’avons-nous appris de ces 55 jours de confinement ? Quelles sont les leçons profitables à nous et à l’humanité de cette pandémie, non encore définitivement vaincue ? Quels bons exemples à imiter ? Quelles infâmies ou erreurs à flétrir et à proscrire ?
En dépit du déconfinement, démarrant ce lundi 11 mai 2020, en raison d’importantes zones d’ombre subsistant encore, il nous reste, toujours, beaucoup de choses à apprendre de cette pandémie. Cependant, et à ce stade, la Macronie devrait s’expliquer, très sérieusement, sur sa gestion du Coronavirus faite de mensonges, de dissimulations, d’hésitations, de bifurcations ou de reculades, notamment au regard des masques et du refus de tester, massivement. Pourquoi certains Etats (Vietnam, Grèce, RFA, Danemark, Corée) qui ont pris de bonnes décisions dès le départ s’en sont bien sortis ? Et pourquoi, chez nous la main de nos gouvernants a tremblé ? En effet, le personnel soignant, ainsi que nos aînés ont été exposés, dangereusement, peut-être inutilement, à ce virus, et certains y ont laissé leur vie. Qui a fragilisé l’hôpital par des réformes inspirées par une idéologie, purement libérale, mettant ainsi en danger la santé et la vie de nos concitoyens ? Comment se fait-il que ces «grandes puissances» nucléaires, pouvant aller sur la lune et faisant la guerre en permanence aux faibles n’étaient pas en mesure de produire des masques ?
Aujourd’hui, au nom des impératifs économiques, le gouvernement veut, coûte que coûte, dé-confiner, sans administrer, au préalable, la preuve que des tests massifs et une protection suffisante sont possibles, en particulier dans les écoles et les transports publics. Le virus, contrairement à une idée reçue, peut tuer, même les plus jeunes. Si on devait encore de se remettre en confinement, (Corée et Allemagne, re-confinements partiels), ce serait une tragédie nationale. En tout cas, et plus que jamais, ce deuxième tour des municipales de 2020, est devenu un puissant référendum contre la Macronie.
«L’Histoire est utile et profitable dans la mesure où surtout elle met sous les yeux du lecteur, toutes sortes de situations exemplaires, en les éclairant vivement pour qu’elles se grèvent dans notre mémoire. Il s’y trouve un modèle sur lequel on va régler sa propre conduite et celles des affaires publiques, et aussi une mise en garde contre des projets funestes ou leurs funestes conséquences» écrit Tite-Live (59 avant J-C – 17 après J-C), historien de la Rome antique. Le titre de cet article s’inspire de l’ouvrage de Xavier MAISTRE (1763-1852), «voyage autour de ma chambre» paru en 1796. «J’ai entrepris et exécuté un voyage de 42 jours autour de ma chambre. Les observations intéressantes que j’ai faites, et le plaisir continuel que j’ai éprouvé le long du chemin, me faisaient désirer le rendre public ; la certitude d’être utile m’y a décidé. Le plaisir qu’on trouve à voyager dans sa chambre est à l’abri de la jalousie inquiète des hommes, il est indépendant de la fortune» écrit Xavier MAISTRE. Il invitait à une nouvelle manière de voyage «Daignez m’accompagner dans mon voyage, aucun obstacle ne pourra nous arrêter» précise-t-il.
I – Être en paix avec soi-même et les autres
Confucius (551-479 avant J-C), le philosophe chinois, avait raison de définir sa doctrine de perfectionnement de l’individu ainsi : il faut être utile à soi-même, à sa famille, à ses amis, à son pays, et aussi à l’humanité entière. Ni ermite, ni dépité par la vie, ni malade, cette expérience unique et sans précédent du confinement du 17 mars 2020 au 10 mai 2020, redoutée, au départ, en raison de ma claustrophobie traditionnelle, a été particulièrement bénéfique au plan personnel. Tout d’abord, j’ai tenu un journal régulier de mes cogitations sur cette cochonnerie, qui n’est pas encore finie. Loin de là. Passé le temps de la crainte de manquer de quelque chose pendant le confinement, horrifié parfois par la hausse des prix de certains magasins, la vie a fini s’organiser. J’ai pu aussi me livrer à mes activités favorites que sont la lecture et l’écriture. Ensuite, ayant déjà pris du poids, je sentais la nécessité vitale de faire du sport sur mon balcon et quelques abdominaux, pour entretenir une forme physique et mentale. J’ai eu un invité surprise, un squatteur, un pigeon est venu nidifier sur mon balcon. Enfin, plus que d’habitude, j’ai passé des moments importants, avec ma famille. J’étais particulièrement disponible pour l’aide au devoir de mes enfants. J’ai entretenu, également, dans ce monde globalisé et connecté, de nombreuses communications téléphoniques, notamment par WhatsApp avec les autres.  C’est curieux d’être à la fois confiné et connecté ; cette sensation d’être seul au monde, mais bien entouré, virtuellement.
Par ailleurs, et curieusement, j’utilisais, massivement et pour la seconde fois, le télétravail, à travers une application dite «Teamweaver» et cela va continuer, probablement, sous des formes différentes. En effet, tout en étant confiné, je pouvais utiliser mon ordinateur de bureau à distance, lire et traiter mes messages, échanger avec mes collègues et mes partenaires, comme si j’étais sur place. Je crois que dans le monde d’après, cette pandémie changera, sur ce point, nos comportements. Mais quelle sera la limite à cette grande disponibilité pour le service ? Un droit à la déconnexion reste toujours possible.
Profondément Africain, j’avais tendance à aller vers les autres, à les interpeller. Sans créer des barrières inutiles, la distanciation sociale sera une donnée majeure de notre temps. Cette pandémie aura démontré, que les stigmatisations des autres, à longueur de journée, ont fait place à un enjeu que, quelle que soient nos origines, notre âge, notre orientation sexuelle, riche ou pauvre, nous sommes tous égaux devant la maladie et la mort. Il va falloir donc, par la suite, célébrer la vie, la joie et le bien-vivre ensemble, en respectant les règles de distanciation sociale.
Ce long confinement de 55 jours, en voyageur immobile, à force de tournoyer autour de mon appartement, j’ai fini par être en présence de moi-même, et de me rencontrer. Il n’est pas toujours aisé, et on n’en a pas souvent l’occasion, de se regarder en face, objectivement et sereinement, et de faire un bilan de sa vie et de notre monde, tel qu’on le voit. C’est souvent le regard des autres, parfois malveillant, qui nous renvoie une certaine image. Il arrive aussi que ceux qui vous aiment vous interpellent, sans détours. Dans le passé, combien de fois, mon épouse ou mes amis vous disent que le militantisme politique, associatif ou les activités littéraires ne servaient à rien. Ce serait tous des pourris. «Il faut cultiver notre jardin», comme le dit Candide, un personnage de Voltaire. Ce qui compte c’est l’argent, le gain financier. Il est vrai qu’avant cette pandémie, les forces du Chaos étaient triomphantes. Ainsi, en Afrique, un continent confronté à la longue nuit de l’esclavage et du colonialisme, 60 ans après les indépendances, c’est encore le triomphe des bourgeoisies nationales sans conscience sociale et des régimes monarchiques et préhistorique. Dans le monde prétendument libre, et depuis la fin de la guerre froide, c’est la persistance des guerres locales à la périphérie, et à l’intérieur des Etats, cette logique de prédation et de violence. En France, militant depuis des décennies pour l’égalité réelle, j’ai vu les forces de progrès s’effondrer, les demandeurs de logement ou de régularisation de sans-papiers, les Gilets Jaunes et les grévistes contre des réformes injustes, réprimés férocement. La Gauche ayant perdu tout leadership et crédibilité, est devenue inaudible.
Cependant, l’injonction de laisser de côté les problèmes métaphysiques, est critiquée, en permanence, par le personnage de Pangloss, incarnant un philosophe. En fait, Voltaire nous invite, ardemment à nous occuper des choses que l’on peut changer, améliorer. En d’autres termes, Voltaire assigne à l’homme de tenir son rang, de s’appliquer à faire évoluer la société et donc à la rendre meilleure.
II– Lutteur dans l’arène pour le bien-vivre ensemble
A toute chose, malheur peut parfois être bon. La Deuxième guerre mondiale, ses «Jours heureux» et son plan de relance, avait conduit aux 30 Glorieuses. «Cette crise nous pousse à nous interroger sur notre mode de vie, sur vos vrais besoins masqués, dans les aliénations du quotidien» écrit Edgar MORIN, dans le journal «Le Monde». Cette pandémie, en quelques mois, a invalidé toutes les logiques de prédation, de violence du libéralisme sauvage. Ce qui n’était pas possible, il n’y a pas si longtemps, l’est subitement devenu quand les bourses se sont effondrées et le chômage de masse est arrivé «Le quoi qu’il en coûte» du président MACRON résume parfaitement bien cette grave défaite idéologique de ce capitalisme sauvage.
Ma crainte, c’est que le monde d’après, ressemble à celui d’avant, par des manipulations, des instrumentalisations, des impostures. Dans cette étrange défaite de la Macronie, on a vu le président des riches endosser le costume du Conseil National de la Résistance, et devenir le promoteur de «Jours Heureux». De l’autre côté de l’Atlantique, Donald TRUMP, se croyant encore investi du leadership du «monde libre», se trompant d’époque, renoue avec les détestables méthodes de la Guerre froide (saccage du multilatéralisme et calomnies contre la Chine). Il ne faudrait donc pas sous-estimer la capacité du libéralisme sauvage à s’adapter devant la difficulté, pour mieux continuer à faire prospérer les profits. Par conséquent, on ne lâche rien, et je reste, plus que jamais, lutteur dans l’arène. Nous avons besoin, au sein des forces de progrès d’un vrai leadership, pour empêcher que les partisans du libéralisme sauvage, une fois de plus, sous le masque du mensonge, se présentent en hommes neufs. Si on ne s’occupe pas de la politique, la politique s’occupera de vous, à travers ces discours négrophobes et islamophobes, d’instrumentalisation des peurs et du bouc-émissaire. C’est en ce sens que l’indifférence du citoyen, par rapport à la chose publique menace gravement l’essentiel, c’est-à-dire nos libertés. «Je hais les indifférents. Je crois (…) que «vivre signifie être partisans». Il ne peut exister seulement des hommes, des étrangers à la cité. Celui qui vit vraiment ne peut qu’être citoyen, et prendre parti. L’indifférence c’est l’aboulie, le parasitisme, la lâcheté, ce n’est pas la vie. C’est pourquoi je hais les indifférents. L’indifférence est le poids mort de l’histoire» avait proclamé Antonio GRAMSCI. Notre objectif, à nous tous, devrait être de réhabiliter la Politique et le Politique, c’est-à-dire, l’art de gérer la Cité, dans le bien-vivre ensemble et le respect mutuel, c’est-à-dire dans les valeurs fondamentales de la République, d’égalité, de liberté et de fraternité. Hannah ARENDT s'interroge donc sur les moyens de se préserver contre la tentation totalitaire, d’où qu’elle vienne. «Rien n’est plus dangereux que d’arrêter de penser. Le danger consiste en ce que nous devenions de véritables habitants du désert et que nous nous sentions bien chez lui» dit-elle. Hannah ARENDT recommande d’abandonner cette vie contemplative, et de militer pour la réhabilitation de l’action politique. Hannah ARENDT estime que «les hommes ne sont pas nés pour mourir, mais pour innover». Elle invite, constamment à l’action : «redonner à la politique sa raison d’être qui est la liberté et dont le domaine d’expérience est l’action».
L’homme c’est à la fois, l’âme et la bête «ces deux êtres sont absolument distincts, mais tellement emboîtés l’un dans l’autre, ou l’un sur l’autre, qu’il faut que l’âme ait une certaine supériorité sur la bête pour être en état d’en faire la distinction» écrit Xavier MAISTRE. L’Homme est donc double : il est âme et bête,  à la fois. «Le grand art d’un homme de génie est de savoir bien élever sa bête, afin qu’elle puisse aller seule, tandis que l’âme, délivrée de cette pénible accointance, peut s’élever jusqu’au ciel» écrit Xavier MAISTRE.
Dans ce monde d’après, nous avons un besoin vitale de construire une énorme cathédrale d’Amour, de Fraternité, de Justice, de Paix et d’Egalité réelle, pour un bien-vivre ensemble.
III – Mettre l’humain au cœur de tout projet collectif
Si le confinement est terminé, la bête immonde, ce tueur invisible, n’est pas encore, pour autant morte. Ce sont les considérations économiques qui ont poussé les Etats à alléger le confinement. En effet, avec ce tueur invisible, la Chine vient de gagner la troisième guerre mondiale, sans tirer un seul coup de canon. Cette pandémie vient donc, après la Seconde guerre mondiale en 1945, la fin de la Guerre froide en 1989 et la Révolution numérique à la fin du XXème siècle, de nous faire entrer dans le XXIIème siècle et ses guerres économiques entre l’Occident la Chine devenue la patronne du monde, dans un contexte de chômage massif et de grave dépression.
En France, le chômage partiel a été une bonne décision, mais je crois que ce qui peut aussi préoccuper nos gouvernants c'est à partir de juillet un chômage de masse et des fermetures d'entreprises, en perspective. C'est probablement la crise de 1929 dix puissance mille.
Il ne faudrait pas que le «Monde d’Après» ressemble à celui d’Avant, de la Macronie inauthentique, déguisée en Conseil National de la Résistance. En effet, à mon sens, toute politique de cadeaux en milliards pour les entreprises, sans contreparties, comme dans le passé, serait vouée à l'échec. Cette pandémie nous a fait entrer brutalement dans le 22ème siècle. Nous avons changé radicalement ce dont il est question, sans remettre en cause la liberté d'entreprise, c'est de concilier l'efficacité économique et la Justice sociale en plaçant l'individu et l'environnement au cœur de tout projet politique. Il faudrait donc placer l’individu au cœur de tout projet collectif,  autour de grands projets pouvant mobiliser toute la nation (Réindustrialisation et relocalisations des entreprises, grands projets d’environnement, d’au moins 3 millions de logements nouveaux, d’infrastructures pour les JO de 2024, de transports publics et notamment de banlieue à banlieue en région parisienne, régulariser les étrangers sans papiers et les mettre au travail).
Les réformes injustes, pour l’instant, ne sont que suspendues. Il faut les abroger, sans délai ; car cette pandémie a invalidé les politiques libérales de la Macronie. Les guerres locales ruineuses, meurtrières, sans objectifs atteignables et injustes devraient être également abandonnées.
En tout cas cette guerre contre cette cochonnerie du Coronavirus, interpelle tous les Etats africains. Il est urgent de dénoncer tous les mensonges et les instrumentalisations des bourgeoisies nationales, les régimes préhistoriques et monarchiques gaspillant nos matières premières. L’Afrique, loin d’être pauvre, est victime d’égoïsmes nationaux, de mauvaise gestion et de forfaitures. Cette guerre contre le Coronavirus a l’avantage aussi de remettre les pendules à l’heure et nous ramener à un instant majeur de Vérité : La Politique n’est utile que lorsqu’elle est mise au service de l’Homme, de l’Humain. Aucun pays africain ne pourra s’en sortir tout seul, sans un panafricanisme authentique, autour de grands projets (Santé, infrastructures, monnaie, défense), la discipline, la valeur travail et un effort soutenu, et une grande rigueur de gestion des finances publiques, pour dégager des marges de manœuvre.
Je souffle un ouf de soulagement et compatis pour toutes les personnes privées de liberté. Je mesure encore davantage, après ces 55 jours, combien cette «liberté chérie», en référence à un poème de Paul ELUARD, est précieuse. Ces ballades, avec mes enfants, dans Paris, m’ont beaucoup manqué. Mme Anne HIDALGO a été visionnaire de mettre l’écologie au cœur de son projet politique à Paris. Aussi, j’entonne ce poème de Louis ARAGON (1897-1982), «Paris soi-même libéré», 1944 (voir mon article sur ce plus grand poète du XXème siècle) :
«Rien n’a l’éclat de Paris dans la poudre
Rien n’est si pur que son front d’insurgé
Rien n’est ni fort ni le feu ni la foudre
Que mon Paris défiant les dangers
Rien n’est si beau que ce Paris que j’ai
Rien ne m’a fait jamais battre le cœur
Rien ne m’a fait ainsi rire et pleurer
Comme ce cri de mon peuple vainqueur
Rien n’est si grand qu’un linceul déchiré
Paris, Paris soi-même libéré».
Dé-confiné, oui, mais ce tueur invisible n’est pas encore mort.
Alors, continuez encore à prendre grand soin de vous ! Stay Safe !
Paris, le 11 mai 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bilan de mon confinement de 55 jours : Voyageur autour de mon appartement, pour un Monde d’Après de paix, de justice et de fraternité» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 13:44
«En ce 1er mai, Paris se souvient et honore la mémoire de Brahim Bouraam, précipité dans la Seine par des militants d’extrême-droite, il y a de cela 25 ans, jour pour jour. N’oublions jamais» écrit Mme Anne HIDALGO, maire de Paris.
Confinés en raison de la pandémie du Coronavirus, mais plus que jamais mobilisés, pour la défense des valeurs républicaines. A travers ces skinheads du défilé du Front National, qui ont ôté la vie à Brahim BOUARRAM, il y a des mots qui tuent. Chaque 1er mai, depuis 25 ans, je n'avais pas raté une seule fois ce rdv. Je pense aussi à Mouloud AOUNIT (1953-2012), ancien président du MRAP et d'Aubervilliers, maintenant disparu qui avait initié cette manifestation annuelle.
Le président François MITTERRAND est venu, le 3 mai 1995, après ce crime odieux jeter un bouquet de fleur à la Seine, un geste fort et hautement symbolique. De nombreux militants de SOS-RACISME étaient là dont mon ami Fodé Sylla. C'est plus tard que Bertrand DELANOË, en 2003, sur nos demandes insistantes, a fait apposer une plaque sur les lieux du crime. La candidat aux présidentielles de 2017, Emmanuel MACRON était venu en le 1er mai 2017, entre les deux tours, et depuis lors, plus rien. Olivier FAURE représentant du Parti socialiste est venu une seule fois en 2018.
Merci à nos amis Pierre AIDENBAUM, maire du 3ème arrondissement, qui avait accompagné François MITTERRAND sur les bords de la Seine et David ASSOULINE, sénateur de Paris, toujours fidèles à cette manifestation de la mémoire. Mme Anne HIDALGO continue chaque année de venir déposer une gerbe de fleurs. Je remets ma vidéo de 2019. Mes amitiés à Saïd BOUAARAM, le fils de Brahim.
Ce 1er mai 2020, sans manifestations en raison de la pandémie, est plus que jamais une fête du travail pour défendre, plus que jamais les valeurs républicaines. En effet, Dans ce monde d'après la pandémie les forces de progrès devraient rester vigilantes et se mobiliser davantage. L'unité nationale ne signifie nullement la mise en berne de la démocratie. Cette crise invalide gravement tous les fondamentaux de la Macronie. Mais c'est une étrange défaite de la Macronie qui utilise le vocabulaire du Conseil national de la Résistance : «Les Jours heureux». Cette pandémie, qui est loin d’être terminée, va sans doute provoquer un chômage massif, pire qu'en 1929. Deux alternatives s’offrent à la République :
- Ou la France relève ce défi (grands projets notamment d’un logement pour tous et préparation des JO de 2024, réindustrialisation et relocation des entreprises et mobilisation de tous et régularisation des sans-papiers). Alors, la République sera gagnante, comme au sortir de la Deuxième mondiale, il y avait eu les 30 Glorieuses ;
- ou c'est le fascisme et ses boucs-émissaires qui vont triompher. Il faut refuser ce piège que le choix funeste entre la Macronie et les fachos.
Pour ma part, la Macronie, discréditée dans la gestion de cette crise et ses solutions libérales, a montré son vrai visage, celui de l'authenticité, des mensonges, et des violences contre les faibles et notamment le personnel hospitalier.
J'attends toujours la suppression de toutes les réformes injustes qui ne sont que suspendues. Si ce «quoi qu'il en coûte», c’est encore arroser en milliards, ce capitalisme financier prédateur, avec ses paradis fiscaux, incapable de produire même des masques, on n'est pas sorti de l'auberge.
Réindustrialiser ce pays, relocaliser les entreprises françaises et mettre fin à ces guerres locales injustes, criminelles, inefficaces, interminables et ruineuses, me paraît être des enjeux vitaux des temps qui viennent.
La Gauche, en panne de leadership, devrait s'unir en vue du deuxième tour des municipales, étape majeure pour défaire la Macronie et reconquérir le pouvoir aux présidentielles de 2022. Ces municipales sont, plus que jamais, un référendum contre la forfaiture de ce gouvernement qui a envoyé nos soldats, les personnels de santé, mourir sans les armes de cette «guerre» contre un ennemi invisible. On nous demande maintenant d’envoyer nos enfants à l’école, sans garanties sérieuses de leur santé et de leur vie.
Je crois que Mme Anne HIDALGO, devenue de fait patronne de Paris et de la Gauche depuis le 1er tour des municipales du 15 mars 2020, devrait rassembler large, et relever ce défi national, pour redonner l'espoir et l'espérance, en 2022.
Paris, le 1er mai 2020, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Brahim BOURAAM (1965-1995) lâchement assassiné le 1er mai 1995 par des fachos : Un 1er mai, sans manifestations, mais de défense des valeurs républicaines» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
29 avril 2020 3 29 /04 /avril /2020 18:23
Le Premier Ministre au lieu de faire son mea-culpa, s'est défaussé sur les scientifiques. Comme Ponce Pilate, ce procureur romain, de la province de Judée, lors du parricide à l'encontre du Christ, le Premier Ministre nous dit, en substance : «je m'en lave les mains». Le gouvernement initialement nous disait que les masques et les tests ce n'était pas nécessaire, au lieu de nous avouer, simplement, que le pays en manquait. 80% des respirateurs commandés se sont révélés inadaptés Cette dissimulation a conduit à une Bérézina, à la mort inutile de nos soignants et de nos aînés. Le gouvernement a nourri la défiance par ses mensonges et ses tentatives de se défausser sur les autres. C'est dans la promptitude, la cohérence et la constance de la décision que nait la confiance de la population en nos gouvernants.
Le Premier Ministre a taclé l'opposition, ravalée au rang de «commentateurs». Or son plan déconfinement n'a été transmis aux parlementaires que quelques heures avant le débat. Pourquoi une telle défiance quand on vient réclamer la confiance des députés ? La représentation mériterait plus de considération.
Quant au plan de déconfinement, on nage dans la choucroute ; on ne sait plus ù est-ce qu’on habite. En effet le Premier Ministre préconise d'avancer dans le déconfinement pas à pas. Si au 7 mai les indicateurs n'étaient pas au rdv (1900 lits d'urgence, maxi 3000 cas infectieux par jour), alors, il n'y aura pas de déconfinement au 11 mai 2020. A partir du 2 juin 2020, il y aura un autre bilan d’étape.
Le Premier Ministre a fini par reculer sur la mise en place de l’application tracking (Stop Covid), pour nous fliquer. En effet, le traçage téléphonique, outre le fait que cette application n'est encore fiable, est une mesure gravement attentatoire à la liberté. On n'a pas besoin d'un gadget électronique douteux, mais du concret : des masques suffisants et gratuits, des tests massifs, des gels hydroalcooliques et des respirateurs suffisants et fonctionnels, en cas de seconde vague.
Le Premier Ministre a été moins convaincant sur les transports publics parisiens. Si l'offre de transport est limitée et que les masques ne sont pas suffisants comment assurer, dans les bousculades, la distanciation sociale ? L'expérience chinoise montre que 34% des clusters naissent dans les transports publics.
Le Premier Ministre n'a pas, non plus, été convaincant sur la réouverture des écoles sans désinfection des locaux et tests en masse, masques gratuits et suffisants, contrôle des températures à l'entrée et panier de repas.
Le Premier Ministre semble indiquer que les élus, victorieux au 1er tour, pourront prendre leurs fonctions au 23 mai 2020. A confirmer.
A l'issue du débat, les députés robots de la République en marche ont voté, comme des automates, la confiance au gouvernement PHILIPPE.
Paris, le 28 avril 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Desserrement du Confinement : Un Premier Ministre Ponce Pilate, entre litote et exagération» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Desserrement du Confinement : Un Premier Ministre Ponce Pilate, entre litote et exagération» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Desserrement du Confinement : Un Premier Ministre Ponce Pilate, entre litote et exagération» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Desserrement du Confinement : Un Premier Ministre Ponce Pilate, entre litote et exagération» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Desserrement du Confinement : Un Premier Ministre Ponce Pilate, entre litote et exagération» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Desserrement du Confinement : Un Premier Ministre Ponce Pilate, entre litote et exagération» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Desserrement du Confinement : Un Premier Ministre Ponce Pilate, entre litote et exagération» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Desserrement du Confinement : Un Premier Ministre Ponce Pilate, entre litote et exagération» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
26 avril 2020 7 26 /04 /avril /2020 16:23
Le chef de l'Etat a annoncé, sans aucun filet, la réouverture des écoles le 11 mai 2020. Depuis lors, les syndicats des enseignants, comme les associations de parents d’élèves, ont soulevé d’importantes réserves, sur la sécurité de nos enfants et de nos enseignants, restées sans réponses. Or, et auparavant, il nous avait été garanti que sa décision de fin de confinement sera basée sur un avis médical circonstancié. Le conseil scientifique a fait de recommandations, mais telles que formulées, elles particulièrement dissuasives pour la réouverture des classes, notamment au regard des tests pour les enseignants, la communauté éducative et les élèves : «un dépistage massif des élèves et de l’ensemble du personnel n’est pas envisageable, car il concernerait plus de 14 millions de personnes et devrait être renouvelé régulièrement (tous les 5-7 jours) pour être efficace» dit-il. Par ailleurs, les classes ne doivent pas se croiser, le masque ne sera pas porté en maternelle et pendant le temps de cantine.
On se souvient dans la question concernant la protection du personnel médical, on nous avait dit au départ que les tests, les masques ce ne serait pas utile ; la distanciation est le meilleur moyen efficace. On n’a fini par comprendre, par la suite, que le gouvernement n’avait pas suffisamment de masques, et maintenant, ils sont rationnés. Par conséquent, nos gouvernants ont envoyé ces «soldats» du monde médical, au champ de bataille, contre un ennemi invisible, mais sans les munitions et les armes nécessaires. Il a fallu que les premiers médecins soient infectés et commencent à mourir, pour que la protection des soignants soit davantage prise au sérieux. Si nous sommes «en guerre», comme le dit fort justement le chef de l’Etat, pourquoi envoyer nos enfants en éclaireurs, sur le front des hostilités ? Faudrait-il encore rééditer cette faute, cette infâmie, mais cette fois-ci, avec nos enfants ?
Face à cette gestion approximative de la pandémie, je dis clairement la santé d'abord, et sans elle, rien ne va, ni pour votre bourse, ni pour vos profits. Le gouvernement avance masqué ; son agenda caché ne nous rassure pas : «Et en même temps» on connaît la formule célèbre du président MACRON, dans ses oxymores. Or, «Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup» avait bien dit Martine AUBRY.
Pourquoi il serait dangereux de rouvrir les bars et restaurants, mais la reprise des élèves, des enseignants et de la communauté éducative (ATSEM, animateur agents d'entretien gardien, cantinière), soit plus de 14 millions de personnes, serait opportune ?
Je suivrai, attentivement, le discours du premier ministre le mardi à 15 heures. En effet le président MACRON tente, par un débat à l’assemblée nationale, le mardi 28 avril 2020, à 15 heures, suivi d’un vote des députés, de «mouiller» l'opposition, dans ses décisions insensées. L'ordre du jour initial était à la demande de l'opposition des éclaircissements sur le tracking, l'usage de nos téléphones pour la traçabilité de nos relations. “Big Brother is watching you”, comme le dirait George ORWELL dans son ouvrage "1984" (voir mon article à ce sujet).
Aussi, et tout en étant respectueux de nos institutions et des lois républicaines, habitant à Paris, un des épicentres de cette cochonnerie, j’annonce que, sans garanties sérieuses, je ne remettrai pas ma petite Arsinoé, au collège le 11 mai 2020. J’attendrai la rentrée de septembre 2020.
Prenez grand soin de vous, de votre famille, surtout de vos enfants !
Paris, le 26 avril 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Je ne remettrai pas ma fille, Arsinoé, le 11 mai 2020 à l'école» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Je ne remettrai pas ma fille, Arsinoé, le 11 mai 2020 à l'école» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Je ne remettrai pas ma fille, Arsinoé, le 11 mai 2020 à l'école» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
18 avril 2020 6 18 /04 /avril /2020 18:15
Dans une interview, diffusée le 17 avril 2020 et accordée à France 24 et RFI, M. Macky SALL, président du Sénégal, se félicite de l'exception sénégalaise concernant la gestion du Coronavirus. Il y a plus de guéris que de malades (148 guéris contre 141 malades) et 3 morts. Cela s'explique par le fait que les malades sont immédiatement pris en charge avec de la Chloroquine, un protocole recommandé par le professeur Didier RAOULT qui est né à Dakar. La population sénégalaise est jeune et des mesures de distanciation sociale ont été prises.
Cependant les cas dits «communautaires» sont à surveiller de façon rigoureuse. Dès le départ le Sénégal a adapté les mesures en fonction de la menace. Au 20ème cas, le Sénégal a avait fermé les frontières. Maintenant si cela se révèlera nécessaire le couvre-feu pourrait être étendu, et un confinement, si nécessaire, et par zone sera décidé.
Le président Macky SALL, se faisant avocat de tous les pays africains, avait le 25 mars 2020, lancé une tribune pour l'annulation de la dette publique africaine et l'échelonnement de la dette privée (368 milliards de dollars). Il se félicite de l'appui du président MACRON et du pape François. La Chine détient, à elle seule, 40% de la dette africaine.
Cependant, le président Macky SALL estime que le monde est un village planétaire. Si le Coronavirus n'est pas définitivement éradiqué, tous les pays resteront sous la menace de la pandémie. Il faudrait donc un effort supplémentaire des pays riches, à discuter avec les pays africains.
En dépit des rumeurs politiciennes que les fonds pourraient être en partie détournées, le président Macky SALL a assuré, qu'au Sénégal, différents mécanismes de transparence de la gestion de ces ressources ont été mis en place : les bailleurs ont des représentants locaux, les règles sur les marchés publics et sur les différents contrôles administratifs ou judiciaires, sont strictes.
Par ailleurs, en raison de son âge et des risques d'une contamination, Hissène HABRE (77 ans), l'ancien président du Tchad, par ordonnance d'un juge, est sous contrôle judiciaire, pendant deux mois. Il est surveillé, chez lui, par des gardes pénitentiaires. A l'issue de cette période, le juge réexaminera son cas, et c'est le parallélisme des formes.
Paris, le 17 avril 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Macky SALL, le Coronavirus et l'exception sénégalaise» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Macky SALL, le Coronavirus et l'exception sénégalaise» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Macky SALL, le Coronavirus et l'exception sénégalaise» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Macky SALL, le Coronavirus et l'exception sénégalaise» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Macky SALL, le Coronavirus et l'exception sénégalaise» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président Macky SALL, le Coronavirus et l'exception sénégalaise» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

Liens