Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

3 juillet 2022 7 03 /07 /juillet /2022 13:52
«Les élections législatives du 31 juillet 2022 auront bien lieu en dépit d'une glorification irresponsable de la violence» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

On ne peut pas accepter, dans une société démocratique, la glorification et l'instrumentation de la violence, notamment des jeunes, pour des ambitions politiciennes. Les mots ont leur sens et surtout venant de politiciens ; ils peuvent provoquer des dégâts incommensurables sur la cohésion et la paix dans une société. Dans une démocratie la liberté et la responsabilité sont indissociables.
Dans cette apologie de la violence, les jeunes sont en perte de repères et saccagent, tout y compris, en fin d'année, leur lycée à Yoff. Auparavant, ce fut le cas, à l'université de Thiès et au centre de documentation de l'université de Gaston Berger, à Saint-Louis. Cette violence gratuite ou crapuleuse est devenue particulièrement inquiétante au Sénégal, notamment quand elle est légitimée, excusée ou instrumentalisée au plan politique.
L'Etat consacre des sommes importantes au mobilier urbain, aux transports publics et aux établissements scolaires et universitaires ; au moindre mouvement d'humeur, tout part en fumée. Cela est d'autant plus grave, que certains politiciens, loin de condamner ces faits inacceptables, les excusent et les justifient, espérant y trouver une précieuse clientèle politique.
Par conséquent, j'attends, de certains politiciens, qu'ils condamnent, sans ambiguïté et fermement, en se désolidarisent de ces violences inadmissibles dans une société démocratique. Au-delà de nos divergences, nous avons en partage le Sénégal et ses valeurs fondamentales, notamment un esprit de civisme et de responsabilité, protégeant les biens publics comme privés, y compris ceux des investisseurs français ayant confiance à notre pays.
On ne peut plus tolérer qu'un politicien se place, délibérément, hors de la Loi commune et en disant, en substance «si je n'obtiens pas ce que j'exige, j’envoie des jeunes ou des voyou saccager tout», y compris quand il s’agit d’une convocation devant un Juge. Ainsi le 23 mai 2022, un opposant avait appelé, explicitement, à l’insurrection : «Si on prend la décision d’aller déloger Macky Sall au Palais, on le fera. La jeunesse du pays doit se lever et faire face. Je n’en ai rien à faire de l’appel à l’insurrection ; j’assume mes propos». Ce discours putschiste et insurrectionnel, mis dans la tête des jeunes ou d’esprits faibles, est explosif. Cette déclaration est d'autant plus grave que ce politicien a également recruté, dans sa garde rapprochée, des insulteurs, des assassins de maître Babacar SEYE et un gendarme légitimant des accusations de viol.
Tout cela n'augure rien de bon pour l'avenir, quand les moralisateurs, devant être exemplaires, participent, très activement, au pourrissement des valeurs républicaines, espérant ainsi en récolter un bénéfice politique, très hypothétique.
Les législatives du 31 juillet 2022 au Sénégal auront bien lieu et chacun prendra ses responsabilités, dans le respect strict des lois républicaines. Gare au gorille !
Paris, le 3 juillet 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 
«Les élections législatives du 31 juillet 2022 auront bien lieu en dépit d'une glorification irresponsable de la violence» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Les élections législatives du 31 juillet 2022 auront bien lieu en dépit d'une glorification irresponsable de la violence» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Les élections législatives du 31 juillet 2022 auront bien lieu en dépit d'une glorification irresponsable de la violence» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Les élections législatives du 31 juillet 2022 auront bien lieu en dépit d'une glorification irresponsable de la violence» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Les élections législatives du 31 juillet 2022 auront bien lieu en dépit d'une glorification irresponsable de la violence» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Les élections législatives du 31 juillet 2022 auront bien lieu en dépit d'une glorification irresponsable de la violence» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Les élections législatives du 31 juillet 2022 auront bien lieu en dépit d'une glorification irresponsable de la violence» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Les élections législatives du 31 juillet 2022 auront bien lieu en dépit d'une glorification irresponsable de la violence» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 22:20
«Vers une 7ème vague du Covid-19 : quelles dispositions à prendre ? Quel Monde d'Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Chacun croit que cela ne peut arriver qu'aux autres, et en France, après une accalmie, on enregistre désormais plus 125 000 cas de Covid-19 par jour. En raison notamment de l’ouverture des frontières, un nouveau variant Omicron, plus virulent et transmissible, circule, très activement. Ni la guerre en Ukraine, ni les présidentielles ou les législatives, n'ont tué cette cochonnerie. Il faudrait apprendre à vivre avec épidémie, comme avec la grippe.
Je n’exprime que mon point, et ne souhaite choquer ou contrarier personne, mais je tiens à la vie et à la santé de chacune et chacun d'entre vous. J'ai déjà remis le masque, en particulier, dans les espaces clos ou les transports en commun, et j’ao pris ma quatrième dose. On s'était un peu relâché, mais les gestes barrières, me semble-il, ne peuvent être que très vivement recommandés. Le vaccin n'empêche pas la maladie et des personnes peuvent l'attraper plusieurs fois, mais cela préserve des formes graves du Covid-19, et peut donc sauver des vies. Alors prenez grand soin de vous !
L'été et les vacances arrivent, un gouvernement fragilisé et sans majorité absolue, ne pourra pas imposer des mesures trop contraignantes qui ruineraient le peu de confiance qui lui reste. Sans doute que nos gouvernants s'orientent vers une limitation des déplacements vers les zones à risque. Globalement, et en dehors au début des tests, du matraquage des personnels soignants ou de la suppression des lits d'hôpitaux, la gestion des commerces essentiels ou les critères de fermeture des salles de classe, le président MACRON a finalement bien géré la crise sanitaire. Cela est à mettre à son crédit.
DENG Xiaoping (1904-1997), dans sa concurrence avec Mao ZEDONG (1893-1976), avait fait triompher son pragmatisme, en conciliant ce qui restait du communisme et son caractère autoritaire  avec l'économie de marché. Enrichissez-vous ! Le système dictatorial, avec son armée d'esclaves, a attiré toutes les entreprises occidentales en recherche d’une maximalisation de leurs profits.
Aussi, et en raison de cette doctrine du pragmatisme, la Chine est presque devenue la première puissance économique du monde, là où l'empire soviétique s'est disloqué et s'enfonce dans une guerre ruineuse, sonnant probablement la fin du règne du Tsar, Vladimir POUTINE.
Je suis très désagréablement surpris de l'entêtement, dans la grande bêtise, du gouvernement actuel de la Chine, dans sa doctrine du zéro Covid-19, d'autant plus qu'il porterait une lourde responsabilité dans l'émergence de cette grave pandémie. Dans cette politique du zéro Covid, les effets négatifs l'emportent au loin sur les bénéfices. En effet, les confinements à Shanghai (27 millions d’habitants) et à Beijing (22 millions d’habitants), sans revenus de remplacement, ont créé des drames et des révoltes. Il s'y ajoute, qu'en raison de la baisse de l'activité, l'Etat comme le secteur privé commencent à licencier à tour de bras. Du jamais vu en Chine ! Par ailleurs de nombreuses pièces électroniques fabriquées en Chine commencent à manquer dans les pays occidentaux en raison de la délocalisation massive de leurs entreprises dans ce pays. Le miracle économique de la Chine va-t-il donc perdurer ?
Par ailleurs, un des aspects du dynamisme de l'économie chinoise, c'est la manne financière que sa diaspora rapporte au pays, y compris par des circuits bancaires occultes ou en liquide. Or, les billets d'avion pour la Chine sont passés de 700 euros à 6000 euros, et quand on arrive en Chine, on est soumis à 2 mois de confinement à ses frais.

Ce confinement désastreux de la Chine, dans sa cécité incompréhensible, pourrait avoir des conséquences désastreuses pour l'industrie du luxe français, déjà durement touchée par le boycott de la Russie, puisque les classes aisées chinoises vont moins voyager en Europe.
J'avais redouté, au début de la pandémie, que la population africaine soit entièrement décimée. L'Afrique du Sud, avec son variant, a été durement touchée. Cependant, les statistiques en Afrique concernant le nombre de morts, sont peu fiables, aussi bien pour les personnes qui meurent à domicile, comme à l'hôpital.
En plus de la guerre en Ukraine ayant provoqué une grave flambée de Prix, il n’en reste pas moins que cette pandémie a soulevé deux interrogations majeures, non encore résolues.
C'est d'une part, dans la hiérarchie des valeurs : sans la paix et la santé tout s'effondre. L'économie ne peut prospérer que dans un monde de paix et dans la santé, un bien particulièrement précieux. Je loue le caractère visionnaire du Conseil national de la Résistance dans son programme des «Jours Heureux» et qui nous a légués un système de sécurité sociale, de santé et de retraite solide valant des combats résolus pour leur défense. Aussi je ne comprends cette tendance de notre temps, dans une grande confusion et malhonnêteté à vouloir mettre sur le même plan le R.N. et les forces de Gauche.

C'est d'autre part, tous avaient appelé à «Un Monde d'Après» une réindustrialisation du pays, une relocalisation des entreprises, un système de santé renforcé, la solidarité et la justice ; tout cela  n'exclue nullement l'efficacité économique.
Prenez grand soin de vous et de vos proches !
Paris, le 2 juillet 2022, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 
«Vers une 7ème vague du Covid-19 : quelles dispositions à prendre ? Quel Monde d'Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une 7ème vague du Covid-19 : quelles dispositions à prendre ? Quel Monde d'Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une 7ème vague du Covid-19 : quelles dispositions à prendre ? Quel Monde d'Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une 7ème vague du Covid-19 : quelles dispositions à prendre ? Quel Monde d'Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une 7ème vague du Covid-19 : quelles dispositions à prendre ? Quel Monde d'Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une 7ème vague du Covid-19 : quelles dispositions à prendre ? Quel Monde d'Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 15:34
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Après sa débâcle aux législatives du 19 juin 2022, une première pour un président nouvellement élu, M. Emmanuel MACRON continue, en dépit de ce cinglant désaveu, à placer son projet présidentiel au centre du jeu politique. Dans sa verticalité, pendant longtemps agissant en Jupiter, le président MACRON avait muselé le Parlement, avec ses députés «Playmobil» et snobé les corps intermédiaires. Il décidait seul de tout, du haut de sa Majesté. Faisant du Rassemblement national un épouvantail et forçant les Républicains à voter pour lui, à corps défendant au deuxième tour, et voilà que le monstre qu'il a engraissé, devenu incontrôlable, se retrouve avec 89 députés, avec deux postes de vice-présidents promus avec des voix de la Macronie.
Désormais, privé de majorité parlementaire, Jupiter, du haut de son Olympe, fait semblant d’ignorer sa cuisante défaite. Il va falloir quand même, à Jupiter, atterrir sur terre et poser la question de la confiance devant le Parlement. En effet, les législatives de juin 2022 ont déplacé le centre de gravité du pouvoir politique, de l’Elysée vers le Parlement qui sera, nous l'espérons, un vrai lieu de débat animé.
Je vois ce qu'essaye de faire le président MACRON. Sans majorité, il tente de bouffer à tous les râteliers en rafistolant, au gré de ses projets de loi des majorités de circonstances. Mandataire de ses amis de la Samaritaine, et au son premier mandat on connaît son slogan fumeux «Ni de Droite, ni de Gauche». Et comme Jupiter a été démasqué, devenu minoritaire, le chef d’Etat invente le «gouvernement d'union nationale», dont personne. Jupiter qui ne s'est pas encore rendu compte de ce qui lui arrive, avec la perte de sa majorité, pense encore pour ce deuxième mandat mal parti qu'il continuera de couillonner tout le monde, mais cette fois-ci son jeu dangereux avec l'extrême-Droite qu'il a valorisé pendant les présidentielles, ménagée durant ces législatives et maintenant engraisse avec ces deux postes de vice-présidents, a franchi la ligne. Bien des Républicains ont appelé à voter au 2ème tour pour le président MACRON ; il a encore la mordu la main de ses bienfaiteurs. Mais en matière de parricide, il s'y connaît. Il raté son deuxième mandat.
Pour autant, le président MACRON, en pêcheur en eaux troubles, feignant à peine de reconnaître ce qui lui est arrivé, maintient Mme Elisabeth BORNE en qualité de première ministre, tout en s'engageant vers une tambouille politique, sans poser la question de la confiance. Le président MACRON veut, et à défaut d'une coalition, négocier projet par projet, dans le respect des équilibres budgétaires. Mais ce machiavélisme visant à «mouiller» les forces politiques de tous bords, dans une confusion des genres ; la ficelle est trop grosse. Désormais placé sous tutelle du Parlement, même s'il ne parle plus des retraites, le président MACRON n'a pas encore renoncé à ses autres funestes réformes. Une partie de l’opposition, bien avisée, refusera sans doute de faire harakiri, un  devenant marchepied de la Macronie.
En raison de l'avènement de l’horizontalité, il viendra, rapidement, le temps, pour les parlementaires, dans ce jeu de dupes, de siffler la récréation, quand ce machiavélisme jupitérien s'invitera à travers divers projets de lois inacceptables. En effet, Mme Elisabeth BORNE, première ministre, sans majorité absolue, serait avisée de poser la question de la responsabilité de son gouvernement devant le Parlement, et à défaut l'opposition la soulèvera. Une question légitime est posée : pourquoi faire confiance à un gouvernement dont le patron a échoué et qui veut embarquer le pays dans sa politique déjà censurée aux législatives ?
Devenu démonétisé en France, et à comme à la veille du deuxième tour des législatives, et dépit de la profonde crise politique menaçant son quinquennat, le président MACRON a choisi la fuite en allant à Kiev. Mais que peut-on attendre sur la scène internationale d'un Président dont le dernier mandat est mal barré ?
La Russie prétend avoir saisi deux canons automoteurs, appelés Caesar français, livrés aux Ukrainiens (coût 10 millions d’euros). Pendant que les Français souffrent de la politique de «ruissellement» de la Macronie et de ses amis de la Samaritaine, les milliards et armes pleuvent pour les Ukrainiens ; on creuse aussi des fosses communes pour les migrants de Melilla, comme fut le cas des Tirailleurs sénégalais du camp de Thiaroye en 1944. Tout cet argent gaspillé dans des guerres locales, toutes perdues, et celle-ci risquant de faire basculer vers une 3ème guerre mondiale à l'ère nucléaire, le Parlement devrait se saisir de la question ukrainienne et interpeler le gouvernement.
La Bibliothèque nationale de France (B.N.F.) qui aurait dû le symbole de la culture et du savoir français symbolise, à elle seule, l'échec de la Macronie. La B.N.F. est l'un des héritages d'un grand pharaon, François MITTERRAND (1916-1996). Quels grands projets, depuis 2017, réalisés par le président MACRON, en dehors de la célébration du bicentenaire de Napoléon et la légitimation du Rassemblement national ?
 Depuis le 4 mai 2022, avec le soutien de la CGT-FSU-SUD, le personnel de la B.N.F. est en grève, pour dénoncer «une réorganisation du travail orchestrée par la Direction de l’établissement et un sous-effectif» et au cœur du conflit, un système de communication des documents, désastreux, aux usagers. En effet, la B.N.F. regorge de millions de documents très rares, mais pour les consulter, des procédures bureautiques d'une bêtise monstrueuse, ont été mises en place. On paye 50 euros de droits d’inscription à la BNF, par an, mais pour un service public d'une médiocre qualité. Il faut, à l’avance, réserver son livre et pour le photocopier ; on vous demande de le photographier d'abord avec votre portable ; et puis on vous donne accès à une photocopieuse avec un coût pharamineux. La procédure, idiote de dématérialisation de toutes les procédures de demande ou de renouvellement d'un titre de séjour, pour les étrangers, vient d'être annulée par le Conseil d'Etat, par une décision du 3 juin 2022, imposant «un accompagnement adapté ET une voie de substitution non dématérialisée en cas de défaillance technique» et annule donc partiellement les arrêtés du 27 avril 2021 et 19 mai 2021. En effet, auparavant, les étrangers s'acharnaient, jour et nuit, sur les sites des préfectures, pour obtenir un titre de séjour ou pour le retirer, de telle sorte que le nouveau titre de séjour de an, une fois délivré, est presque expiré ; et le calvaire recommence. La Défenseure des droits avaient même tendance à faire reposer la charge de la preuve sur les étrangers que le site de la Préfecture ne fonctionnait bien. Par ailleurs, on est à veille d'une 7ème vague du Covid-19, le télétravail à tout-va, si on n'a pas de dossiers dématérialisés et à jour, ce sont des vacances supplémentaires. Une aubaine dégradant encore la qualité du service public, notamment pour certaines administrations (CAF, Assurance retraite ou maladie), le dossier est bloqué et c’est souvent difficile d’avoir, une réponse fiable, de ce qui bloque, et comment solutionner la difficulté. 
Parmi les graves échecs de la Macronie, nécessitant un débat de fond et une réorientation, se situe la politique africaine de la France. Plus de 62 ans après les indépendances, avec beaucoup de mépris et d'arrogance, le président MACRON a tenu à perpétuer une politique africaine de la France condamnée par les peuples africains. Au sommet de Montpellier novembre 2021, les jeunes de la diaspora ont rappelé au président MACRON, dans ses indignations sélectives et sa défense des droits de l’Homme à géométrie, variable que la Françafrique ressemble à «une marmite sale» qu'il faudrait «récurer». Le Mali,  «abandonné en plein vol», et à la suite de l'assassinat de Mouammar KADHAFI (1942-2011) probablement par le président SARKOZY, est devenu un repère des terroristes libyens, une guerre locale inutile et encore perdue. Pourtant, le président MACRON a continué de cajoler le président Ali BONGO du Gabon, un légume ayant failli de s'écrouler sur le perron de l'Elysée. Le président MACRON nous fait des leçons de morale et de démocratie, il est pourtant allé installer, le 20 avril 2021, adouber le fils de Idriss DEBY (1952-2021), le général Mahamat Idriss DEBY ITNO, une dynastie du pétrole installée au Tchad depuis plus de 32 ans. Je ne parle pas du Togo, du Cameroun ou de la Guinée Equatoriale.
Je crois que, désormais, le président MACRON n'aventurera plus de convoquer un sommet franco-africain à Paris. Il est donc grand temps de réorienter, et avant qu'il ne soit trop tard, la politique africaine de la France, dans le sens d'une coopération mutuellement avantageuse et surtout dans le respect mutuel.
La France doit rester présenter en Afrique ; les diasporas africaines, tant houspillées et malmenées par les forces du Chaos, sont pourtant un atout pour un développement de relations harmonieuses. En effet, les droits des minorités dont des migrants et des étudiants étrangers avec une augmentation déraisonnable des droits d'inscription, devraient mieux protégés, en régularisant les clandestins utiles pour l’économie française qui délocalise d’entreprises en Chine. En particulier, dans cette démocratie ethnique, certains femmes ou hommes politiques s'attaquent gravement aux Français issus de l'étranger et les seules réponses du président MACRON ce sont la loi sur le séparatisme et la promotion des députés du RN au Parlement. Le Chef de l’Etat devrait être le garant de l’unité nationale, au lieu de souffler, en permanence, sur les braises. 
L'autre interpellation vigoureuse du Parlement serait la fonction du Chef de l'Etat, garant de l'unité nationale. En effet certains Ministres, même si le principe de la présomption d'innocence devrait être rappelés avec force, semblent mettre en cause l'honorabilité des femmes dont parlent souvent. Comment Damien ABAD, devenu un boulet pour le président MACRON, pourra-t-il venir défendre, sereinement et efficacement le point de vue du gouvernement devant les Parlementaires ?
Paris, le 22 juin 2022, actualisé le 2 juillet 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON passe de Jupiter à Machiavel. Le gouvernement BORNE en sursis avant la censure» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
27 juin 2022 1 27 /06 /juin /2022 21:18
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Je suis choqué par la mort tragique de plusieurs migrants africains à Melilla. J’exprime ma compassion et mes condoléances à leurs familles éplorées» écrit le président Macky SALL du Sénégal. Ces images, à la suite le 24 juin 2022, du massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, sont insoutenables ; si je les publiais, je donnerais une belle occasion à Facebook et à la cellule de l’Elysée de m'interdire, pour un bon moment, de la toile, au nom de la bienséance. Mais c'est quoi donc la bienséance, quand je vois des policiers tirer sur des migrants ou cogner à coups de crosse sur des blessés gisant sur terre et que personne ne veut naturellement secourir ?
Les migrants doivent mourir comme des chiens, leur vie, aux yeux de certains, n'ayant aucune importance. Plus de 500 blessés et 23 à 37 morts. Personne ne sait exactement combien d'immigrants africains ont été littéralement exécutés. Peu importe ! Espérer franchir la frontière d'un pays nanti, ou refuser de déférer à un banale contrôle d'identité, c'est l'exécution immédiate, la peine de mort, c'est de l'ordre de la normalité, de la banalité quotidienne que de tuer un racisé. L’Océan de la Méditerranée, avec ses 164 000 morts de migrants, est devenu un gigantesque cimetière, sans sépultures, de migrants africains, ces héros du quotidien. Maintenant, à Melilla la terre africaine est rouge de ses fils, abattus assassinés sauvagement.
 
Dans leur indignation sélective, le Tsar des Russies est odieux avec les Ukrainiens. On documente, à juste titre, ses méfaits en espérant, un jour, de le déférer devant un tribunal international. Mais qui jugera ceux qui ont assassiné ces migrants africains ? Mais la tragédie à Melilla, là plus personne ne parle de commission d’enquête pour les esclaves et les colonisés rejetés au fond de la cale. Qu'ils meurent donc sans faire trop de bruit !
Cependant, l’Union africaine, comme l’ONU, réclament pourtant une enquête internationale : «Il y a eu un recours excessif de la force des deux côtés de la frontière. Je veux dire que nous avons été choqués par les images de la violence à la frontière entre le Maroc et l’Espagne. Les personnes qui migrent dont des droits humains, et ceux-ci doivent être respectés ; et, nous les voyons trop souvent bafoués» dit M. Stéphane DUJARRIC, porte-parole de l’ONU.

Pourquoi l’homme noir est-il confronté, en permanence, au déni de son humanité ? Est-ce encore la persistance des stigmates de l’esclavage ? Et quelle est la responsabilité particulière dans cette tragédie du Maroc, un pays appartenant à l’Union africaine ?

Les policiers marocains ont bien participé au carnage. «Je regarde les images de corps inertes, vivants et morts, empilés par terre, tandis que des policiers marocains passent entre eux, en les secouant et en leur donnant des coups avec leurs matraques, pour vérifier s’ils respirent ou bougent» dit Daniel CANALES un chercheur au service d’Amnesty International. Le Maroc reste le seul pays du Maghreb sans législation réprimant le racisme. En fait, le racisme anti-noir est ancien et structurel, comme l’écrit Chouki EL HAMEL, dans son ouvrage «Le Maroc noir, une histoire de l’esclavage, de la race et de l’Islam». En effet, suivant cet auteur, les autorités marocaines ont rejeté leur africanité, l’homme noir y est souvent associé à l’esclave ; son corps étant réifié, on peut le soumettre aux traitements les plus dégradants «D’autres musulmans noirs ont été asservis en Afrique, mais l’exception marocaine réside dans l’ampleur et les méthodes de cette opération. Au total, sous le règne du sultan Moulay ISMAEL (1672-1727), plus de 221 320 personnes noires ont été humiliées, violées, privées de leurs droits légaux, dont leur liberté, bafouées» dit Chouki EL HAMEL. Le racisme fait partie de la structure politique marocaine. En effet, les Haratine ou Arabes noirs sont victimes de longue date d’un racisme au Maroc «la société marocaine était divisée par la couleur et la race. Ces concepts de «race» et de racisme ne sont pas une invention arabo-américaine. Dès le XVIème siècle, des dynasties marocaines ont lié «la blancheur» à la légitimité politique et à la liberté, comme le sultan Ahmed AL-MANSOUR (1578-1603)» dit Chouki EL HAMEL.
 
Où sont donc ces patentés donneurs de leçons, ces défenseurs de droits de l'Homme, avec leur message universel, dans leurs indignations, toujours particulièrement sélectives ? Ont-ils appelé à manifester à la Place de la République ? «A la fin nous ne souviendrons pas des mots de nos ennemis mais des silences de nos amis» disait Martin Luther KING (1929-1968).
On préfère parler du droit à l'avortement aux Etats-Unis, de la femme Afghane, celle des banlieues ou des Ouïghours ou même de l'interdiction des carrés musulmans dans les cimetières. Une fosse commune pour les Tirailleurs sénégalais, comme pour ces migrants sauvagement assassinés, à défaut de reposer au fond des mers, a été creusée pour les victimes de Melilla de juin 2022. A défaut de parler du Wokisme, du «Grand remplacement», de l'islamo-gauchisme, de la laïcité ou du Burkini à la piscine de Grenoble, ce crime commis contre les migrants africains est traité, furtivement, comme un simple fait divers et on passe tranquillement à autre chose.  Il y a eu l'esclavage en Libye des migrants, ceux qui sont bouffés par les poissons dans la Méditerranée, que nous mangeons, et maintenant cette odieuse tuerie à Melilla, ce crime contre l’Humanité. Les donneurs de leçon préfèrent détourner le regard. «Chaque parole a une conséquence. Chaque silence aussi» disait Jean-Paul SARTRE (1905-1980).

Du moins, quand on parle des droits de l’Homme, de quel «Homme» parlons-ils ?
Il est indubitable que dans leur conception des droits de l'homme à géométrie très variable, les Occidentaux pratiquent, dans leur hypocrisie très légendaire, des tris sélectifs en fonction de l'origine ethnique ou de leurs intérêts financiers à défendre, avec une grande complaisance à l’égard des dictatures africaines et des pays du Golfe, ainsi qu’avec la Chine où sont implantées leurs entreprises, pour maximaliser leurs profits.
Par ailleurs, un système de délégation du contrôle des frontières, avec un objectif de répression des réfugiés et immigrants n'ayant pas la bonne couleur, est en train de se mettre en place. C'est le cas de la relation entre la Grande-Bretagne et la France qui a déjà reçu des millions d'euros, mais aussi entre la Grande-Bretagne et le Rwanda dans le cadre de la réadmission de demandeurs d’asile qui n'ont même pas la nationalité rwandaise. Pour ce qui est des seules frontières terrestres de l'Espagne en Afrique à Ceuta et Melilla, c'est au Maroc qu'incombe la tâche du cerbère de réprimer ses frères africains, sans aucune considération. En France et pendant le débat des présidentielles de 2022, des voix se sont élevées pour supprimer les visas pour les ressortissants des pays africains refusant la réadmission des illégaux, interdire les transferts de mandats, le regroupement familial ou l'accès à la nationalité française des enfants d’étrangers résidant régulièrement en France.
L'OTAN a été mobilisée en août 2021 à l'encontre des réfugiés du tiers-monde aux portes de la Pologne avec une levée d’Etat d'urgence ; ils ont été refoulés dans les bois et la neige. S'agissant, en particulier, des réfugiés africains, à la Villette, à Paris, ils ont été entourés d'un mur de la honte, avec un défilé de Mohamed ZEMMOUR, comme au temps des zoos humains au Jardin d'acclimatation, déclarant que tous les délinquants en France seraient des Sénégalais.

Pendant la crise ukrainienne, aux frontières de la Pologne, il y avait deux files d'attente : les Ukrainiens d'une part et les Africains d'autre part qui fuyaient également la guerre, mais ont été discriminés. On se glorifie des visites des visites à Kiev, avec livraisons d’armes et financements, de l’arrivée massive des 5 millions de réfugiés ukrainiens, accueillis à bras ouverts et qui vont bientôt entrer dans l'union européenne, alors que la Turquie, membre de l'OTAN et du Conseil de l'Europe, frappe, désespérément, à la porte depuis plus de 50 ans.

Cependant, les quelques réfugiés du tiers-monde, à Paris, à Londres ou à Melilla, dont certains de leurs pays ont été pourtant saccagés par des guerres locales injustes, toutes perdues, avec parfois un assassinat arbitraire de leur chef d’Etat (Saddam HUSSEIN, Mouammar KHADAFI), sont exclus et marginalisés sans ménagement. Otez-vous de là très loin de notre vue !
Après 400 années d'esclavage, trois siècles de colonisation, le Camp de Thiaroye, les massacres à Sétif et à Madagascar, les 113 jeunes étouffés à mort et maintenant ces migrants, «I am a Man» disaient le 4 avril 1968, à Martin Luther KING, les éboueurs de Memphis confrontés à un déni de leurs droits fondamentaux. Alors nous continueront toujours à réclamer, haut et très fort, Justice, Justice, Justice !!!
Quelle réponse devant cette tragédie sans nom de l'Afrique détentrice de toutes les richesses naturelles, mais dont les enfants attaquent les barbelés, à mains nues, les enclaves de Ceuta ou Melilla ; certains prennent, joyeusement des pirogues, espérant vaincre les océans ?
En dépit de cette dramaturgie, 62 ans après les indépendances, la réponse est toujours en nous-mêmes : démocratie, souveraineté, coopération internationale juste et équitable, fraternité, industrialisation, agriculture et panafricanisme. «Je sais très bien que seul je ne changerai pas le monde et donc je chante des mots d'espoir pour les autres» écrit Pierre de CORNEILLE (1606-1684), dramaturge.
Or, on a tendance à courber l'échine, à endurer en acceptant l'inacceptable, à déserter les urnes avec 54% d'abstention aux législatives. Résultats : 89 députés du RN arrivent à l'assemblée française, avec des menaces sur la cohésion de la Nation et la dégradation accentuée des relations franco-africaines déjà largement abîmées. Cet esclavage mental est plus grave que tout le reste. «Vivre c’est participer» disait Antonio GRAMSCI (1891-1937). Personne ne nous respectera, si on ne se respecte pas soi-même : «Notre vie commence à s'arrêter à partir du moment où nous gardons le silence sur des choses graves» disait Martin Luther KING. Certains vous diront, bêtement, «je ne fais pas de politique». Mais la Politique au sens noble du terme, ce n’est d’autre que l'art du bien-vivre ensemble ou le partage du gâteau. A partir du moment où votre dignité d'homme est bafouée, et que même votre vie peut être menacée, c'est quoi la Politique ? «Tant qu'un homme n'a pas décidé quelque chose pour lequel il est prêt à mourir, il ne mérite pas de vivre» disait Martin Luther KING.
Abandonnés de tous, empêtrés en permanence dans la souffrance, en dépit notre dangereuse inertie et notre fatalisme, je resterai toujours habité par l'Espérance : «Même la nuit la plus sombre prendra fin, et le soleil se lèvera» écrit Victor HUGO (1802-1885), dans ses «Misérables».
Paris, le 27 juin 2022, par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

 

 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 «L'odieux massacre de migrants africains à Melilla, une enclave espagnole au Maroc, un crime contre l'Humanité. Entre traitements différenciés et indignations très sélectives», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 15:20
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Au cœur du bien-vivre ensemble se situe le partage du gâteau et l’exigence d’une présence des racisés dans les lieux de décisions politiques, économiques et culturels. La grave montée du racisme institutionnel et systémique, décomplexé, n'est autre qu'une forme de diversion, une tentative d'empêcher les racisés d'y voir clair afin de prendre leur destin en main : «Le racisme est la dévalorisation profitable d'une différence. Le racisme est la valorisation, de différences réelles ou imaginaires, au profit de l'accusateur, et au détriment de sa victime, afin de légitimer une agression» écrit Albert MEMMI (1920-2020, voir mon article). Après le burka, le voile, la laïcité les piscines et maintenant on agite la question des carrés musulmans. Je suppose que ces gens aux idées courtes voudront déterrer les tombés des Tirailleurs sénégalais à Lyon, les premiers lors de l'attaque allemande en 1940 avoir été envoyés au casse-pipe alors d'autres étaient bien planqués.
Dans cette législature 2022-2027, on compte 26 députés d'ascendance africaine dans un parlement de 577 députés. Deux députées emblématiques de la NUPES sont à recenser Mmes Danièle OBONO, élue dès le 1er tour dans mon 19ème et Mme Rachel KEKE, une ancienne femme de ménage ayant battu une Ministre dans le Val-de-Marne. Je salue au passage la très belle victoire, en Seine-Saint-Denis, de Mme Nadège ABOMANGOLI.
En raison de sa verticalité, Jupiter ayant transformé ses députés en «Playmobil», les députés de la majorité restés silencieux sur la montée du racisme ont été presque tous décimés dans la nouvelle mandature 2022-2027. Exit : Jean-François MBAYE, Laetitia AVIA, Sira SYLLA et Patrice ANATO. Un seul rescapé de cette bérézina, dans les Côtes d'Armor, M. Hervé BERVILLE.
Dans la précédente mandature de 2017-2022, j'avais loué, un certain temps, l'effort du président MACRON du renouvellement du Parlement, à travers un nombre important de députés issus de l’immigration, soit un total de 6,18% de racisés. Entre 2007 et 2012, les racisés ne représentaient qu’entre 0,54% et 2% du Parlement français. Les symboles ont de l’importance en politique ; il s’agit de briser la glace et adresser à tous le message que l’ascenseur social n’est pas encore en panne. Il faut dire que les précédentes législatures dans le déni grave de ce racisme institutionnel et systémique, ignorant le multiculturalisme, avaient rejeté les candidats issus de l'immigration au fond de la cale. Il faut préciser qu'un fait notable et majeur s'est produit pendant cette période. En dépit, pour certains, de vouloir uniquement réserver à eux le concept de «crime contre l’Humanité», comme si les Nègres seraient des sous-hommes, Mme Christiane TAUBIRA a fini, après deux ans de procédure, par faire voter la loi du 21 mai 2001, déclarant l'esclavage un crime contre l’Humanité. Une fondation de la mémoire de l'esclavage existe, mais il faudrait au-delà des commémorations rituelles, et s'attaquer à l'esclavage mental, pour un bien-vivre ensemble, débarrassé de colères ou ressentiments inutiles, dans le respect mutuel.
Il va de soi que les députés antillais sont présents de longue date dans le Parlement français, dont Aimé CESAIRE (1913-2008), chantre de la Négritude et de la départementalisation. Gaston GERVILLE-REACHE (1854-1908), de la Gauche radicale, abolitionniste et ami de Victor SCHOELCHER (1804-1893), a été élu député de Guadeloupe de 1881 à 1906, soit 25 ans. Son concurrent sera Hégésippe LEGITIMUS (1868-1944), maire de Pointe-à-Pitre, appelé le «Jaurés noir». En effet, Hégésippe LEGITIMUS, crée le Comité de la Jeunesse Républicaine et le journal «Le Peuple», organe socialiste révolutionnaire affilié au parti ouvrier de Guadeloupe, et dont le but officiel était de «défendre les petits et humbles, quelle que soit la couleur de peau». Grâce à son éloquence et sa plume incisive, Hégésippe LEGITIMUS devient le porte-parole des défavorisés de Guadeloupe. Il faut dire que la production littéraire de Joseph Anténor FIRMIN (1850-1911), de l’égalité des races humaines, affirme que le genre humain est unique, et donc l’inégalité des races, fondée sur la cranologie, d’Arthur de GOBINEAU (1816-1882), une imposture.
Gaston MONNERVILLE (1897-1991, voir mon article), député de la Guyane de 1932 à 1940, président du Conseil de la République de 1947 à 1958, a été président du Sénat de 1958 à 1968, président du Conseil constitutionnel de 1974 à 1983.
Les Sénégalais des quatre communes (Dakar, Rufisque, Gorée et Saint-Louis) disposent depuis 1848 d’un poste de député à l’Assemblée nationale française, un poste occupé par un Blanc ou un métis. C’est le 10 mai 1914, que Blaise DIAGNE (1872-1934) a été élu le premier député africain à l’Assemblée nationale française (voir mon article) et conservera ce poste jusqu’à sa mort en 1934. Blaise DIAGNE, pourtant un assimilationniste, a réuni en 1919, un congrès panafricaniste à Paris avec du BOIS, défendu le titre de Battling Siki ou Amadou M’Barick FALL (1897-1925) (voir mon article) champion du monde en 1924, et c’est l’arrivée des Tirailleurs sénégalais, face à l’injustice coloniale leur refusant les mêmes pensions que les Blancs ou leurs soldes, comme dans le cas du massacre de Camp de Thiaroye qui fera émerger une conscience pour l’indépendance. Sous la IVème République, il y avait jusqu’à 52 députés africains à l’Assemblée nationale (Léopold Sédar SENGHOR, Félix HOUPHOUET-BOIGNY). En particulier, le député sénégalais, maître Lamine GUEYE (1891-1968), a mis fin au Code de l'indigénat et au travail forcé ; il est le promoteur de  la loi du 1er juin 1946, sur la citoyenneté dans les colonies portant son nom. Il a été l'avocat des familles des Tirailleurs sénégalais du Camp de Thiaroye et des insurgés à Madagascar.
Plusieurs autres observations sur cette législature 2022-2027
Ce qui me frappe avant tout chez Danièle OBONO, c'est l'extraordinaire capacité de survie, son intelligence et sa combativité. Les forces du Chaos ont pourtant et à plusieurs reprises tenté de la détruire et notamment en dépeignant une députée de la République en singe. Ces attaques ignominieuses m'avaient révolté ; mais ce qui m'a le plus blessé, à la manifestation au Trocadéro de protestation contre ces écrits inqualifiables de «Valeurs actuelles», un journal d’extrême-droite, c'est que nous n'étions qu'une cinquantaine de personnes. Tous ces racisés, ces grandes gueules qui se masturbaient dans les réseaux sociaux étaient absentes à cette manifestation. Un peu de cohérence !
Par ailleurs, dès qu'un racisé accède à un niveau important de responsabilité, les forces du Chaos le considérant encore un indigène de la République, donc indigne des honneurs publiques, comme au temps au temps de l'esclavage, sortent le fouet. Jadis, Mme Christiane TAUBIRA et maintenant Pap N’DIAYE, avant même sa prise de fonction, ont subi ces lynchages. A l'encontre de Mme Rachel KEKE et avant qu'elle n'ait engagé sa mission de députée, les calomnies et les dénigrements se mettent en place. La politique ce n'est pas un métier mais un art ; Rachel KEKE sera à la bonne école avec Danièle OBONO, du moins, je l'espère pour elle.
En sens inverse, pendant cette dernière mandature, les députés noirs de la République en Marche ont fait l'objet de graves attaques racistes et parfois des menaces de mort notamment à l'encontre de Jean-François MBAYE. Ni ces députés ni le gouvernement n'a oser dénoncer ces actes inqualifiables. Cette montée du RN avec 89 députés au Parlement est le résultat de cette trahison des valeurs républicaines de ma part des autorités publiques. C'est surtout et on l'a vu lors du premier tour des présidentielles comme lors du second tour des législatives une stratégie délibérée de la Macronie d'acquitter les fachos au bénéfice du doute. Il bruisse de partout que le RN va même obtenir la présidence d'une commission à l'assemblée nationale.
Normalement et mathématiquement certaines circonscriptions ou mairies sont acquise aux racisés, mais qui préfèrent, hélas, massivement s'abstenir aux différents scrutins. Aussi je n'ai toujours pas compris pourquoi Marine LE PEN arrive à se faire élire et réélire brillamment à Henin Beaumont, une zone à majorité maghrébine, des personnes qu'elle déteste tant et vilipende à longueur de journée ; mais les périodes électorales, on accepte ses baisers de la mort dans les marchés. Marine LE PEN aurait dû, en toute logique, se présenter dans les zones huppées ou rurales ou blanches pratiquant à haute dose l'entre-soi. Je serai curieux d'assister à un compte-rendu de mandat de députée de Marine LE PEN à Henin Beaumont avec toutes les saloperies qu'elle débité chaque jour dans les médias et au Parlement sur les racisés.
Si la représentation des racisés est faible au Parlement cela est dû, non seulement à un racisme institutionnel et systémique, mais aussi au manque de connaissance du rouage du système politique ; mais surtout à l'accès à l'information stratégique. En effet, chaque parti politique s’appuie sur une sociologie, une clientèle ; sa nomenclatura bien installée et agrippée à ses importantes indemnités d'élus, ne va pas céder, de bon cœur, la place, surtout pas à un racisé. Le pouvoir ne se donne pas, il se conquiert. Dans ce racisme institutionnel et systémique, on sait que le RN est une entreprise familiale. La Droite, comme une bonne partie de la Macronie, sont des personnes essentiellement issues de la haute bourgeoisie. Le Parti socialiste, en dépit d'un discours en apparence généreux, trouve sa base sociologique dans les cadres notamment les instituteurs, les communautés juives et Gays. Un point commun de tous ces partis, c'est la recherche d'une diversité alibi ou cosmétique, pour se donner bonne conscience. Même Mohamed ZEMMOUR, obsédé par sa théorie fumeuse du «Grand remplacement», avait juste derrière lui, à son meeting du 5 décembre 2021 Villepinte, son nègre de service, Tanguy DAVID, qui ne savait pas d'ailleurs qu'est-ce qu'il est, et pourquoi il était là.
Ce que je trouve le plus affligeant à chaque élection, c'est le manque de certains racisés de connaissance des codes de la politique et l'accès à l'information stratégique. La nomenclatura des partis politiques s'est accaparée du contrôle des instances dirigeantes, où sont absents les racisés dérangeants, susceptibles de remettre en cause leur hégémonie. L'information stratégique, et notamment la répartition des postes, circule d'abord entre initiés entre copains et coquins ; aussi quand les candidatures arrivent devant les instances de validation les dés sont déjà pipés. Aussi, d'éminents cadres et secrétaires de section au Parti socialiste ont mis beaucoup de temps avant de comprendre ce système quasi-mafieux de cooptation (Hubert-Gaspard LONSI-KOKO au 15ème arrondissement et Soulé DIAWARA au 17ème arrondissement). Ils ont fini, comme bien d'autres, par se révolter et partir.
D'autres éléments font tort aux racisés voulant entreprendre une carrière politique. Les racisés, répartis entre différentes tendances d’un même parti, au lieu de s’unir, se combattent et se jalousent entre eux. Dès que quelqu’un émerge, les autres se mettent en ordre de bataille pour le casser. Cependant, la plus grave dérive, à mon sens, c’est attitude de «consommation» des racisés ; on vote pour un député ou un maire parce qu’on espère avoir un petit avantage (travail, logement, financement d’une association, petit boulot, place en crèche) ne réglant pas sur le fond, les graves problèmes de ce racisme systémique qui les tient en laisse, dans la servitude.
Or, un citoyen ne devrait pas se cantonner dans une attitude servile de mendiant. Même confronté à de graves difficultés, il doit conserver la tête haute et viser l’excellence. Ce long et dur combat devrait être pris en charge par une Maison d’Afrique à Paris que je réclame de longue date, un lieu où dialoguent les cultures, pour une vraie autonomie, un bien-vivre ensemble, dans le respect mutuel.
Paris, le 26 juin 2022, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«La nouvelle législature en France 2022-2027 et la place de la diversité au Parlement français» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
23 juin 2022 4 23 /06 /juin /2022 13:52
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022 : un Parlement stratège, au cœur du débat politique» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Les présidentielles et législatives en France ont un peu éclipsé les législatives au Sénégal, une nouvelle fois, programmées pour le 31 juillet 2022. Comme à l'accoutumé, le débat politique au Sénégal est empreint d'une rare violence, dans les réseaux sociaux dans la rue ou à travers différentes milices de l'opposition comme de la majorité. Les voyous sont à l'affût pour détrousser des magasins français que certains opposants montrent, à tort, d’une façon machiavélique et simpliste, comme étant un «butin de guerre» contre l'ancien colonisateur français. Ces établissements, même s’ils portent des enseignes françaises, emploient des Sénégalais et sont souvent tenus par des Sénégalais ; leur saccage font l’objet d’importantes indemnisations du gouvernement sénégalais. L’enjeu, éminemment stratégique de ces législatives, est, non pas de légitimer, glorifier les casseurs et délinquants, en attisant un sentiment antifrançais, mais de savoir comment faire émerger et créer les conditions de promotion d’une bourgeoisie nationale sénégalaise, ainsi qu’une coopération juste et équitable avec la France, notre partenaire historique ayant toute sa place en Afrique, à condition de nous respecter. Il est urgent, 62 ans après les indépendances, de mettre fin à cette Françafrique, une indépendance dans la dépendance.
Dans cette atmosphère électrique et insurrectionnelle habituelle de la vie politique sénégalaise, parfois le ridicule et la tragédie se côtoient. Certains opposants, prompts à organiser des concerts de casseroles, en fait traînent eux-mêmes de graves et parfois tragiques casseroles. Une bonne partie de l’opposition ressemble, à s’y méprendre, à une association de malfaiteurs ; en grands prédateurs sexuels, diffamant, menaçant, recrutant des insulteurs ou des repris de justice, tuant, et volant, uniquement en raison de leur statut d’opposants et avant même de prendre le pouvoir, certains opposants ont décidé de se placer au-dessus les lois républicaines. Où sont l’exemplarité et la probité dans tout cela, quand on aspire, légitimement, un jour, à prendre le pouvoir ? Ainsi, plus personne de l’opposition ne parle de Karim WADE, ancien ministre du Ciel et de la Terre, qui s’est sauvé avec son jet privé et devant plus de 6 milliards d’euros au Sénégal. On connaît maintenant un opposant adepte des salons de massage mais également prédateur sexuel de longue qui avait engrossé une mineure lycéenne à Thiès. Un ancien maire de Dakar, condamné pour détournements de fonds et privé de ses droits civiques. Le nouveau maire de Dakar a déjà fait la prison pour avoir assassiné, en 2011, N’Diaga DIOUF, un partisan de maître Abdoulaye WADE, de 17 balles ; il continue, en accord avec lui-même, dans une stratégie victimaire, de réclamer la légitime défense, même si certaines balles ont été tirées dans le dos de N’Diaga DIOUF. En d’autres termes, quand on est opposant au Sénégal, dans une stratégie victimaire et d’irresponsabilité totale, c’est toujours le slogan : «Responsable, mais jamais coupable !». François FILLON, ses costumes et ses emplois fictifs, le disait en 2017 ; en fait, même après cette forfaiture, il a continué d’émarger des jetons au conseil d’administration d’un groupe pétrolier public russe. Pourtant, voulant se draper du manteau de chevalier blanc, François FILLON disait auparavant en août 2016, perfidement, en direction de Nicolas SARKOZY : «Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ? Il ne sert à rien de parler d'autorité quand on n'est pas soi-même irréprochable ; Avoir une haute idée de la politique signifie que ceux qui briguent la confiance des Français doivent en être digne. Ceux qui ne respectent pas les lois de la République ne devraient pas pouvoir se présenter devant les électeurs» dit François FILLON, le 27 août 2016, dans la Sarthe.
La stratégie de l'opposition, pour la conquête du pouvoir, coûte que coûte et par tous les moyens, est bien connue : vouloir marcher sur des cadavres (17 morts entre mars 2021 et juin 2022), en instrumentalisant des jeunes, alors que, eux, se cachent derrière leur véhicule blindé et leurs gardes du corps. Cette stratégie de terre brûlée a déjà été expérimentée par maître Abdoulaye WADE, à travers l'assassinat de maître Babacar SEYE (1915-1993) et les bombes à Dakar, lors des élections de mai 1988. En Guinée, l’opposant Cellou Dalein DIALLO, détenteur d'un véhicule blindé, compte les morts à chaque manifestation, en espérant toujours, et en vain, pour en récolter le bénéfice politique.
En dépit de cette atmosphère insurrectionnelle et de violence, j'ai confiance en la démocratie sénégalaise. A chaque fois on monte le ton très haut ; on menace, on intimide et on insulte, comme ce fut le cas aux dernières élections locales ; à chaque fois, majorité comme opposition tous acceptent le verdict des urnes, comme ce fut le cas, auparavant, aux grandes alternances de 2000 et 2012. C'est le peuple souverain, dans la paix et la sérénité, qui décide au Sénégal, une démocratie exemplaire et apaisée. C'est en cela que je considère que le Sénégal, en référence au titre de mon troisième ouvrage, est «un Grand Petit Pays».
Pour ces législatives du 31 juillet 2022, plusieurs questions interrogations me viennent à l'esprit et que je voudrais partager avec vous, à haute voix.
Les législatives, déjà reportées, pourront-elles bien se tenir le 31 juillet 2022 ?
A la suite des présidentielles du 24 février 2019, le président Macky SALL, a été réélu dès le 1er tour, à 58,26%.  Au Sénégal, les dernières élections législatives ont eu lieu le 30 juillet 2017, et la proclamation des résultats définitifs par le Conseil constitutionnel est intervenue le 14 août 2017. A cette législature du 30 juillet 2017, avec un mandat de 5 ans, la majorité détient 125 sièges sur un total de 165 sièges. Dans le respect strict du principe de parité, 112 députés sont élus à un scrutin de liste majoritaire, dans une à sept circonscriptions. 53 sièges sont élus à un scrutin plurinominal. Une grande particularité du Sénégal, 15 députés représentant la diaspora sont répartis en quatorze zones (7 en Afrique, 6 en Europe, 2 en Amérique, Océanie, Asie et Moyen-Orient).
Plusieurs points de blocage font peser des doutes sur la tenue ou la bonne tenue des législatives du 31 juillet 2022.
C’est d’une part, l’opposition a une conception curieuse, peu républicaine, et à géométrie variable de la Justice, toujours considérée comme instrumentalisée, lorsqu’elle sanctionne ses turpitudes. «Ils ont mis la pression sur le Conseil constitutionnel pour que le droit ne soit pas dit», prétend M. Alassane SALL, ancien ministre de l’Energie de juin 2015 à mai 2017. Discréditer la Justice, publiquement, est extrêmement grave dans une démocratie. Par conséquent, comment dans un Etat de droit, une certaine opposition, si elle est républicaine, peut-elle déclarer ne respecter une décision de justice que si elle lui est favorable, et à défaut, c’est le saccage, et le pouvoir de la rue, avec des jeunes instrumentalisés en première ligne de front ?
En fait et en vue des législatives, le Conseil constitutionnel a rendu, le 2 juin 2022, une série de décisions invalidant une partie des listes électorales aussi bien celles de la majorité, des suppléants, que celles de l’opposition, des titulaires. Or, l’opposition a refusé d’appliquer ces décisions de justice et appelé à participer, le 17 juin 2022, au cours de laquelle trois manifestants sont morts (1 à Dakar, 1 à Ziguinchor et 1 à Bignona) et deux députés (Déthié FALL et Mama Diarra FAM) ont été arrêtés et seront jugés en flagrant délit.
C’est d’autre part, la tenue de ces élections en pleine hivernage ou saison des pluies, les populations étant mobilisées pour la culture dans les champs. C’est surtout que les élections coûtent cher. En effet, le Sénégal étant presque une «nation de 16 millions de mendiants», l’argent à tout pourri. Les élections sont devenues un moment majeur où tous les candidats sont «rançonnés» par des électeurs promettant, parfois, voter pour chacune des listes, et même si elles sont adverses ou concurrentes. Un bon moment, pour certains, de s’en mettre plein les poches.
Par ailleurs, et l’autre point de tension et de blocage, réside dans le calendrier électoral. En effet, ces législatives placées avant les présidentielles de 2024, et après les locales, avec une alternance au sein de l’opposition dans deux grandes villes à Ziguinchor, pour M. Ousmane SONKO, à Dakar, pour M. Barthélémy DIAS, supplantant Khalifa SALL et anéantissant le retour de Karim WADE, attisent toutes les convoitises et fantasmes. Par ailleurs, le poste de Premier ministre supprimé, devait être rétabli, et puis silence radio. Quelle place d’un Premier ministre en vue des présidentielles de 2024 ?
Pour ma part, l’enjeu majeur est de savoir à quoi réellement sert un Parlement au Sénégal, une démocratie vivante, avec un débat parfois explosif ?
Dans une démocratie multipartisane et saine, plusieurs points, sans confusion des rôles, peuvent faire, après concertation entre majorité et opposition, d’un large consensus, dans l’intérêt de la Nation sénégalaise. Citoyens, comme élus, chacun devrait apporter sa contribution, pour un Sénégal meilleur. Les élus sont au service de la Nation ; ils ont pour une importante responsabilité de servir et non se servir.
1 – Un consensus sur le rôle des 15 députés de la diaspora
Le Sénégal, s’est doté de 15 députés représentant la Diaspora, une 15ème région du Sénégal, c’est une grande originalité en Afrique. Mais quel bilan et perspectives peut-on tirer de leur action positive pour la diaspora à l’issue de leur mandature ?
Pendant la crise du Covid-19, on avait connu cet épisode dramatique des Sénégalais «naufragés» en Chine, appliquant des consignes strictes de confinement. Subitement, on se rend compte que pour agir, le Sénégal devrait commencer par un recensement et une rigoureuse identification, avec mail et portable des Sénégalais à l’extérieur. Ce grave flottement a été corrigé après le déclenchement de la guerre en Ukraine, le Consulat du Sénégal à Paris ayant rapidement les Sénégalais confrontés à un racisme sans nom, des divers Etats européens, laissant une arrivée massive d’Ukrainiens et repoussant les Africains venus de ce pays. Pendant, ces deux crises, les 15 députés de la diasporas sont restés étrangement silencieux ; aucune commission d’enquête ou préconisations pour l’avenir, se contentant de gérer leurs indemnités.
Je n’ai pas eu connaissance de la réponse des 15 députés de la diaspora, notamment quand des Sénégalais de l’extérieur ont fait l’objet de graves attaques racistes (Affaire Gana GUEYE , Valérie PECRESSE qualifiant les citoyens français originaires du Sénégal de «Français de papier» ou Mohamed ZEMMOUR prétendant que tous les délinquants en France seraient des Sénégalais. Une salve de critiques se sont abattues sur Pap N’DIAYE, nouveau Ministre de l’Education, en raison uniquement de ses origines sénégalaises) ou ont été molestés, et certains même ont perdu leur vie. Les droits d’inscription des étudiants africains sont passés de 277 à 377 €, un système de renouvellement des titres de séjour, exclusivement par Internet, est entrain de faire basculer des Sénégalais en situation régulière, dans l’illégalité, le regroupement familial ou la transcription de mariages ou d’Etat civils d’enfants nés au Sénégal, mais de père français d’origine sénégalaise, sont devenus missions impossibles. Certains élus français veulent même s’attaquer, dans les cimetières aux carrés musulmans. On sait que de nombreux tirailleurs sénégalais sont morts pour la France et notamment son enterrés à Lyon, et un peu partout dans le pays. Pendant la campagne des présidentielles françaises, certains personnages d’une grande bassesse, ont même proposés que les mandats qu’envoient les immigrants sénégalais soient conditionnés à la réadmission au Sénégal des illégaux. La Grande-Bretagne a commencé d’expédier, par charters, des illégaux ou demandeurs d’asile, vers le Rwanda. En raison d’un groupe de 89 députés du RN et d’une Droite lepénisée, ces menaces pesant sur les droits et libertés des Africains en Europe, sont dans l’ordre du possible.
2 – Vivre décemment au Sénégal de son travail
Nous avons besoin d’un Parlement stratège, au cœur du débat de la vie politique au Sénégal. Le pouvoir de la rue, par le saccage, au service d’ambitions personnelles, n’a rien résolu, jusqu’ici.
De jeunes sénégalais continuent à vouloir prendre des pirogues pour traverser les océans et une partie des émeutes au Sénégal. Comment vivre décemment au Sénégal ?
Il serait utile que le Parlement du Sénégal puisse se saisir de la question de l’immigration en termes de pouvoir économique et de projets audacieux en matière d’agriculture, de pêche ou de commerce, pour changer la vie des gens. Toute la question fondamentale restera comment passer de la consommation à l’autonomie ? En effet, tous les mandats qu’envoient la diaspora au Sénégal sont destinés à l’aide alimentaire des parents restés au pays. Le mois qui suit, il faut encore envoyer un autre mandat. Un véritable tonneau des Danaïdes.
Je crois aussi qu’on a tendance au Sénégal de mépriser ou de sous-estimer la place de la  diaspora, pouvant devenir, un pont entre l’Afrique et l’Europe, en termes d’expertise, de formation ou de projets audacieux.
Dans tous les cas, j’en appelle à de nouvelles relations équilibrées, respectueuses, mutuellement avantageuses avec la France et le Sénégal.
3 – Des commissions d’enquête et propositions sur l’Education et le système de santé
Quelle valeur ajoutée des parlementaires sénégalais dans une démocratie multipartisme  ? Le parlement doit rester un lieu de débat, de proposition ou d’enquête pour éclairer les citoyens ou faire jaillir la vérité. Cependant, les invectives, bagarres et insultes ont parfois terni sont image. Ainsi, les enseignants, comme le personnel des hospitalier, les deux gros bataillons grevant lourdement le budget du Sénégal, ont fait l’objet d’importantes revalorisations salariales, est-ce pour autant la situation s’est améliorée dans ces secteurs particulièrement revendicatifs ? Quel est le diagnostic du mal et les remèdes durables dans les domaines de l’éducation, où le niveau baisse sans cesse, et la santé, avec ses accidents graves ?
En particulier, les parlementaires ont une impérieuse responsabilité de se saisir de la place de l’argent dans la société sénégalaise qui a tout pourri, aussi bien dans la sphère publique que privée. Mais quelle réponse concernant la conscience que l’Etat, c’est chacun d’entre nous. L’hôpital de Tivaoune était neuf, mais pourquoi les installations électriques étaient non conformes ? Pourquoi ceux qui étaient chargés d’être auprès des bébés avaient déserté leur poste ?
Divers moyens astucieux, et en dehors de la sphère étatique, sont mis en œuvre pour détourner l’argent public : surfacturation des marchés publics, comme probablement dans le cas de l’hôpital de Tivaoune, multiplication de divers remboursement de frais (essence, kilométriques) et surtout ces rencontres dits d’ateliers de réflexion, dans des hôtels et on se refait attribuer des per diem. Il faudrait probablement organiser un séminaire national sur l’utilité de ces ateliers de réflexion, avait dit, en substance, sur un ton humoristique, maître Abdoulaye WADE.
Les parlementaires devraient s’accorder sur un montant annuel à ne pas dépasser pour les subventions accordées aux diverses confréries religieuses ou Dahiras. De même que l’Etat devrait fixer une liste limitative des passeports diplomatiques consentis aux autorités religieuses.
4 – Un accord sur les principales réformes structurant la vie publique sénégalaise
Derrière cette tension en vue des législatives du 31 juillet 2022 se cache une autre fatwa de l’opposition, visant à écarter d’office le président Macky SALL des présidentielles de 2024 «Que tout le Sénégal bruisse et que Macky Sall comprenne que les Sénégalais ne sont pas d'accord avec ses velléités dictatoriales ni avec son projet funeste de troisième mandat» dit M. Ousmane SONKO, maire de Ziguinchor et chef d’une coalition de l’opposition, «Yéwwi Askan Wi» ou «libérer le peuple».
Or, dans un Etat de droit, et on l’a dit, en ces de divergences, c’est le juge qui tranche sur la base du droit. Le président Macky SALL, comme d’autres personnes sont tout à fait légitimes à se présenter aux élections présidentielles de 2024. Comme lors de ces législatives du 31 juillet 2022, il n’appartient pas surtout pas à Ousmane SONKO de dire qui peut ou non se présent. Tout le monde parle de 2024 et l’interdiction d’un 3ème mandat, mais un troisième mandat à partir de quand ? Le mandat en cours était-il concerné, en raison de l’interdiction de la non-rétroactivité des lois ? Je crois que l’opposition qui avait combattu la réforme constitutionnelle du 20 mars 2020 du président Macky SALL limitant le nombre de mandats présidentiels, a manqué à tous ses devoirs, en ne demandant pas des précisions ou en formulant pas des amendements.
A chaque fois que le président Macky SALL ouvre un débat ou propose devant le Parlement des réformes majeures, l’opposition pratique la chaise vide. Pour dialoguer et entendre et en prendre en compte le point de vue des autres, il faudrait être à deux. Pour cette réforme constitutionnelle du 20 mars 2020, le débat a été d’une rare violence, des urnes ont été saccagées à Touba et des prêches séditieuses ont été tenues. De nos jours, l’opposition ne jure que par la limitation du mandat présidentiel. Un peu de cohérence, messieurs de l’opposition !
Le Parlement peut se saisir, majorité comme opposition, d’autres réformes majeures au cœur du blocage de la société sénégalaise :
 
  • C’est tout d’abord sur un modèle de consommation et une agriculture vivrière au Sénégal. Il faudrait en finir avec cette culture de l’arachide d’exportation, cette pêche artisanale et leurs lots de noyades en mer, et ouvrir largement à un modèle de consommation plus large, même les habits traditionnels ou les constructions de maisons tout vient de l’étranger ;
 
  • C’est ensuite réintroduire la valeur travail. En 1840, le Sénégal comptait 200 000 habitants ; ce pays compte maintenant plus de 16 millions d’habitants, dont plus de 5 millions résident dans la région de Dakar, avec de grandes villes confrontées à une alimentation en eau, électricité, et sans canalisations viables, sans parler de l’explosion du prix des terrains. La Chine, comme Israël, ont montré que la qualité de la population est une ressource inestimable. Bien formée, la première ressource la plus importante d’un pays, c’est la qualité de sa population «Nous n’avons pas de pétrole, mais nous avons des idées» disait fort justement le président Valéry GISCARD-D’ESTAING (1926-2020) ;
 
  • C’est enfin rééquilibrer la ville et la campagne. Le président Macky SALL, un Pharaon des temps modernes, dans son «Sénégal Emergent», a été bien inspiré de développer d’importantes infrastructures au Sénégal. Aucun développement ne peut se faire sans logistique. On parle de crise alimentaire, en raison de la guerre en Ukraine, pays producteur de blé ; or, les matières premières, comme les principales terres agricoles sont en Afrique qui dispose d’une réserve inépuisable de main-d’œuvre. Les villes sont engorgées, alors que les villes nouvelles peuvent naître, mieux pensées avec une dimension écologique et des parcs, lieux de respiration. En dehors du surmoi habituel, avec son caquetage, son verbiage, ses gesticulations, ses menaces ou le refus de se soumettre à la loi commune, c’est quoi donc notre problème ?
 
  • Les parlementaires sénégalais devraient être vigilants sur la question du modèle de consommation. Après la question des ports, la dynastie des BOLLORE, au cœur de la Françafrique veut s'accaparer des terres agricoles africaines.
Références
Article L.  149 alinéa 6 du Code électoral sur la parité ; articles L 178-1 et 179-2 du Code électoral ;
Conseil constitutionnel, décision n°9, affaire 17/E/22, du 2 juin 2022, demandeur M. Déthié FALL, mandataire de la coalition «Yéwwi Askaan Wi» (recours dirigé la liste de Benno) ;
Conseil constitutionnel, décision n°11, affaire 15/E/22, du 2 juin 2022, demandeur M. Déthié FALL, mandataire de la coalition «Yéwwi Askaan Wi» (recevabilité de la liste de Yéwwi) ;
Conseil constitutionnel, décision n°12, affaire 20/E/22, du 2 juin 2022, demandeur M. Benoît SAMBOU, mandataire de la coalition «Benno Bokk Yaakar» ;
Conseil constitutionnel, décision n°10, affaire 14/E/22, du 2 juin 2022, demandeur M. Mamadou Lamine THIAM, mandataire de la «Grande Coalition Wallu Sénégal».
Paris, le 23 juin 2022, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : Les enjeux des législatives du 31 juillet 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
22 juin 2022 3 22 /06 /juin /2022 20:59
Partager cet article
Repost0
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 22:20
«Législatives 2ème tour : le président MACRON placé sous tutelle - Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
La participation à 17 heures, s’élevait à 38,11%, soit 1,3 point de moins que le 1er tour, donc une abstention de 54%. Les estimations en sièges, montre que le président Emmanuel est gravement fragilisé ; il n’a plus de majorité absolue de 289. Il ne pourra pas mettre en œuvre la réforme des retraites. Le président MACRON sera placé sous tutelle pendant son deuxième mandat ; c’est une gifle, au sens figuré, comme au sens ordinaire. Le parlement sera fracturé entre trois groupes.
C’est d’abord «Ensemble» ou majorité présidentielle entre 246 sièges, contre 308 députés de LAREM en 2017. Des scores serrés, c’est une claque, un désaveu, pour Emmanuel MACRON. C’est un coup de tonnerre, et en dépit de l’alerte du premier tour des législatives, le président MACRON a refusé de faire campagne. Certains Ministres ont été battus, dont Christophe CASTANER, président du groupe LREM à l’assemblée nationale, Brigitte BOURGIGNON, Richard FERRAND, président de l’Assemblée nationale, Justine BENIN et Amélie de MONTCHALIN. Rachel KEKE a battu une ancienne Ministre.
Comment le président MACRON, lui qui avait l’habitude de snober le Parlement et tout décider de l’Elysée, comment pourra-t-il gouverner ? Le président MACRON avait prédit «le désordre» ; le grand bazar est bien arrivé. Tout pouvoir politique excessif conduit «à l’aveuglement et à la surdité» disait Montesquieu. Les députés de LREM, sans personnalité étaient devenus «des Playmobil» votant toutes les lois, comme des automates. Le parlement va devenir le centre de la vie politique. Jupiter qui décidait de tout, devra abandonner sa verticalité, pour l’horizontalité et donc négocier les Républicains, l’UDI entre 64 sièges. Le président MACRON devra surtout négocier au sein de ses propres alliés, le Modem de François BAYROU et Horizon de Edouard PHILIPPE.
C’est ensuite, la NUPES, créditée entre 142 sièges, revient en force et devient la deuxième force et donc la principale opposition. Dans un instant où la Gauche était en grande difficulté et menacée de disparition, Jean-Luc MELENCHON et Olivier FAURE ont renversé la tendance dans ces législatives, devenues un troisième tour présidentiel. Incontestablement, le président MACRON, ayant fait illusion pendant 5 ans, a, désormais, perdu la main. La magie de Jupiter décidant de tout et rien de l’Elysée, n’opère plus. En effet, la dynamique, l’Espoir et «l’hégémonie culturelle» pour un terme d’Antonio GRAMSCI sont à Gauche. Dans mon 19ème arrondissement les 2 députées, Danièle OBONO et Sarah LEGRAIN ont été élues dès le 1er tour. Dans ce 2ème tour, il y a encore de belles batailles à mener, notamment pour Jérôme GUEDJ dans l’Essonne, à Paris pour Aminata NIAKATE et Olivia POLSKI et dans le Val-de-Marne pour Sarah KEKE.
C’est enfin Marine LE PEN fait un bon score avec 89 sièges. Les racisés s’abstiennent massivement et n’ont toujours pas bien compris pour cela change vraiment, il faut aller voter. La Macronie qui a droitisé la vie politique, a renvoyé pendant le 2ème tour la NUPES et le RN.
On connaît déjà les résultats aux Antilles. En Guadeloupe, Justine BENIN, Secrétaire d’Etat à la mer, a été battu par Christian BAPTISTE, divers Gauche ; elle devra démissionner. Dans la 1ère circonscription, Olivier SERVA, divers Gauche a été réélu. Dans la 3ème circonscription, Max MATHIASIN, Modem, a battu Rody TOLASSY, du RN qui était arrivé en tête du 1er tour. Dans la 4ème circonscription, Elie CAFER socialiste est réélu face Marie-Luce PENCHARD, une Sarkozyste, en raison de son mauvais au 1er tour (18,99%) avait retiré sa candidature.
En Martinique, Jeanne-Philippe NILOR, dans la 4ème circonscription, a été élu face à Alfred MARIE-JEANNE, 85 ans. Dans la 1ère circonscription, Jiovanny WILLIAM, sans étiquette, a battu le régionaliste, Philippe EDMOND-MARIETTE. Dans la 3ème circonscription, Johnny HAJJAR, divers Gauche, est élu face à Francis CAROLE.
En Guyane, le Davy RIMANE, de la France Insoumise, a battu Lenaïck ADAM de la LREM. Dans la 1er circonscription, Jean-Victor CASTOR, membre du mouvement décolonisation et émancipation, revendique la victoire.
A Saint-Martin et Saint-Barthélemy, Frantz GUMBS de Ensemble, a battu Daniels GIBBS, divers Droite .
A Saint et Miquelon, Olivier GASTON, proche de la France Insoumise, est élu, Stéphane CLAIREAUX ne se représentait pas.
En Polynésie, Tavini HUIRA’ATIRA, soutenu par la NUPES est victorieux.
A la Réunion, c’est 6 députés de la NUPES sur les 7 circonscriptions.
Le président MACRON, qui s'est payé une excursion à Kiev aux frais des contribuables, invoque un argument simpliste :«Donnez-moi une majorité». Mais pourquoi donc faire ? On a vu le bilan désastreux de la Macronie de 2017-2022 et il a refusé de débattre aux présidentielles, comme aux législatives, avec un agenda caché : appliquer la TVA aux pauvres, pour financer son «Quoi qu’il en coûte».
Au deuxième tour des présidentielles, et face à l’Extrême-droite, la Gauche avait appelé à voter pour Emmanuel MACRON. En revanche, lors de ces législatives de juin 2022, les Macronistes et en particulier la Première Ministre, Elisabeth BORNE ont passé  l’essentiel de leur temps, à fustiger la NUPES ; ce qui a conduit à cajoler l’Extrême-droite qui a fait finalement un bon score, avec la complicité du président MACRON. Par ailleurs, d’autres se sont acharnés sur  les détails vestimentaires des musulmans, à calomnier et vilipender les racisés devenus des Indigènes de la République, au nom d’une fausse laïcité. A chaque fois qu’un nos enfants est battu, au cours d’un banal contrôle, pour eux, c’est soit par légitime défense. Pendant des Ministres prédateurs sexuels nous gouvernent et non des moindre, à chaque qu’un racisé est abattu ou étouffé à mort par les forces de l’ordre, c’est parce qu’il a un casier judiciaire, comme si les antécédents judiciaires auraient rétabli la peine de mort, uniquement pour certains. Suppression du Code de l’Indigénat ! Le gouvernement de Mme Elisabeth BORNE sera le plus éphémère de la Vème République et le président MACRON mis sous tutelle par le Parlement. Il va s'ennuyer à l’Elysée avec ses visiteurs du soir.
Par ailleurs, le président MACRON agite le chiffon rouge, selon lui, avec la Gauche ce serait le «désordre» et trop de dépenses publiques. Or à chaque fois que la Gauche est arrivée au pouvoir, comme en mai 1936, cela s’est traduit par de grandes avancées sociales, une Victoire sur la misère. En effet, c’est le Front populaire, réclamant le pain, la liberté et la paix et pour la première fois, dans l’histoire de France qui a accordé 15 jours de congés payés, réduit le temps de travail à 40 heures et augmenté les salaires de 15%.  On sait qu'au sortir de la Guerre, le Conseil national de la Résistance, le 15 mars 1944, qui a instauré «les Jours Heureux», notamment avec système de retraite et de sécurité sociale. En 1981, la Droite et les gens du château, tellement attachés à leurs privilèges et fustigeant «un système socialo-communistes», prédisaient que les chars russes, avec des Ministres communistes, allaient défiler sur les Champs-Elysées. Pourtant, c'est Charles FITERMANN qui a organisé le remboursement du titre de transport à 50%. Anicet LE PORS a donné aux fonctionnaires un statut et des libertés publiques ; la citoyenneté ne s'arrête pas à la porte de l'entreprise. La Gauche avait aussi légué de nombreuses conquêtes, comme la retraite à 60% et la libération des médias que la Macronie tente de remettre en cause. Sous Lionel JOSPIN, avec la réduction du temps de travail, personne, de nos jours, n'a osé remettre en cause les 35 heures.
Le 19 juin 2022, au deuxième tour des législatives, n’ayant pas peur, entrez dans l’Espérance, par une déferlante, en imposant la cohabitation avec les forces de Gauche. En effet, la NUPES prévoit de nouvelles conquêtes sociales en termes de pouvoir d'achat, de blocage des prix, d’encadrement des loyers à la baisse, de recrutement de 100 000 soignants, le SMIC à 1500 €, la revalorisation du point d'indice de la fonction publique gelé depuis 2017, la mise en stage des contractuels, la retraite à 60 ans, et je le dis aux racisés qui s'abstiennent, l'abrogation du Code de l'indigénat. Nous avons besoin d'une Police républicaine protégeant les citoyens et respectueuse du Code de la déontologie, ainsi que d'une Inspection générale des services indépendante du Préfet de Police. Il faudra réconcilier la Police et notamment les gens de banlieue. Chacun doit respecter la Loi, tous les citoyens, y compris les policiers.
On essaie de nous faire croire que la Gauche serait dépensière, irresponsable et la Droite économe et bonne gestionnaire. Pendant longtemps, au nom de l’interdiction à un déficit de plus 3%, on avait imposé des réformes injustes (retraites, chômage, suppression de postes de 10 000 postes de police ou de lits d'hôpitaux). Les revendications des Gilets jaunes et des personnels soignants ont été matraquées par un Préfet de Police répressif avec des éborgnés. Et subitement, pendant la crise sanitaire, et son «quoiqu'il en coûte», le président MACRON a sorti 600 milliards d'euros ; En 2021, ses amis de la Samaritaine se sont partagés plus de 134 milliards d'euros de profits. Ceux qui souffrent, par une théorie dite du «ruissellement» n'ont eu que des miettes. Le gouvernement a gaspillé des milliards dans des guerres locales injustes, coûteuses et inefficaces qui n'ont rapporté que des réfugiés. Cette guerre en Ukraine est une aubaine pour l'industrie de l'armement.
C’est une nouvelle ère de recomposition politique, dans une Assemblée qui devient le centre du jeu politique, dans un paysage politique éclaté, mais où la Gauche devient la principale opposition.
Paris, le 19 juin 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 
 
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives 2ème tour : Le président MACRON mis sous tutelle Jean-Luc MELENCHON, principal opposant, dans un paysage politique éclaté entre trois pôles» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
12 juin 2022 7 12 /06 /juin /2022 15:47
«Législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
La Nouvelle Union Ecologique et Sociale, N.U.P.E.S, sera présente dans 390 circonscriptions au second tour des législatives du 19 juin 2022. Jean-Luc MELENCHON appelle à une «déferlante» au 2éme tour pour redonner l’espérance. La Gauche affrontera en duel «Ensemble» dans 271 circonscriptions, 64 circonscriptions au RN et 24 circonscriptions à la Droite. Sur les 70 candidats Socialistes, de la NUPES, 59 sont qualifiés pour le 2ème tour, soit 80%.
Au 1er tour des législatives la NUPES est recueille 25,66%, suivant le Ministère de l’Intérieur, ou 26,11% pour la Gauche, avec une qualification au 2ème tour dans 390 circonscriptions :
  • 189 candidats de la NUPES arrivent en tête
  • 194 candidats en 2ème position
  • 3 candidats en 3ème position
  • 4 candidats élues dès le 1er tour (Danièle OBONO, Sophia CHIKIROU, Sarah LEGRAIN et Alexis CORBIERE).
Dans un coup de génie, alors qu’il était arrivé en 3ème position aux présidentielles, Jean-Luc MELENCHON, a appelé à une cohabitation et rassemblé quatre formations de Gauche (France Insoumise, Socialistes, Ecologistes et Communistes), qui, jusqu’ici, se combattaient, créant ainsi une dynamique pour la victoire. En effet, Jean-Luc MELENCHON a donc réussi son coup, en réalisant une sorte de «casse du siècle» sur le leadership à Gauche ; du coup ce qui provoque la panique dans le camp présidentiel. Redoutant de n’avoir pas de majorité, Emmanuel MACRON dramatise : «Rien ne serait pire que d’ajouter un désordre français au désordre mondial» dit-il. En effet, voulant faire peur, il paraît qu'il faudrait se méfier de Jean-Luc MELENCHON et la NUPES ce sont des Rouges. Elisabeth BORNE, dont le gouvernement ne survivra pas probablement au 2ème tour des législatives, dresse de la NUPES une image digne de la Guerre froide. En 1981, la Droite prétendait que si François MITTERRAND était élu, les chars russes allaient défiler sur les Champs-Elysées. Mais dire du gouvernement d’Emmanuel MACRON, avec des prédateurs sexuels, ceux qui ont menti dans l'affaire du Stade de France et détruit les images de la vidéosurveillance ? Ils ont auparavant molesté et éborgné les personnels soignants et les Gilets jaunes. Doit-on avoir peur de la NUPES avec la retraite à 60 ans, les augmentations salariales, la titularisation des contractuels et l'abrogation du Code de l'indigénat ?
Le camp présidentiel, «Ensemble», regroupant 3 formations politiques (LREM, Modem de François BAUROU et Horizon d’Edouard PHILIPPE) recueille 25,75%. Bien des observateurs ont vu dans ce score du 1er tour, un échec du président MACRON qui se retrouve en grande difficulté. Tout d’abord, le président MACRON, dont trois ministres sont menacés au 2ème tour, son parti, la LREM, peu audible et inefficace, sera obligée de négocier avec ses autres alliés du Modem et Horizon.  Le président MACRON envisageait de créer un grand parti, et voilà que ses alliés vont pouvoir exister et poser leurs conditions. En particulier, le président MACRON a tenté de marginaliser, discréditer, voire Edouard PHILIPPE qui a des ambitions présidentielles pour 2027. Ne voulant pas débattre, sans stratégie claire, gommant les aspérités, le président MACRON a été anesthésié par sa campagne des législatives insipide.
Le Rassemblement national, arrivé en 2ème position aux présidentielles, recueille au 1er tour des législatives 18,7%. Cette formation qui devait être la principale opposition à Emmanuel MACRON, s’est vue voler cette place par Jean-Luc MELENCHON. Il est vrai que les relations entre Marine LE PEN et Mohamed ZEMMOUR sont exécrables. Marine LE PEN a sous-estimé et écrasé «Reconquête». Mohamed ZEMMOUR, comme Guillaume LEPELTIER, ainsi que tous les ay, dans le Var ; ce qui devrait être une reconquête est devenu un sévère revers, comme Guillaume PELTIER en Loire et Cher.
Les citoyens se sont désintéressés de ce premier tour des législatives avec un taux d’abstention record à 52,52%. Et pourtant ces législatives, bien qu'elles n'en donnent pas l'impression, posent trois enjeux considérables : le gouvernement de Mme Elisabeth BORNE survivra-t-il à ces législatives ou sera-t-il prématurément invalidé par une cohabitation ? On attendait depuis 2017, une recomposition politique à Droite à l'Extrême-Droite et au sein de ces forces diverses et concurrentes à Gauche. Le président MACRON aura-t-il les moyens de sa politique, à travers une majorité claire et forte, ou va-t-il voir sa succession, pour les présidentielles de 2027, prématurément ouverte ?
Dans cette législature 2017-2022, et sur 577 sièges de députés, le rapport des forces est le suivant : 266 pour la République en Marche, 100 pour les Républicains, 57 pour le Modem, 28 pour les Socialistes et apparentés, 17 pour la France Insoumise et 8 députés du Rassemblement national. Une majorité de 289 députés permettrait de gouverner, sans difficultés.
Dans les estimations du 1er tour des législatives, la NUPES pourrait avoir entre 150 et 190 sièges, les divers Droite entre 50 et 80 sièges, Ensemble ou LAREM de MACRON, entre 255 et 295 sièges, c’est la première fois, après une victoire aux présidentielles qu’une telle contreperformance est observée aux législatives. C’est la première fois qu’un président réélu n’aura pas de majorité claire. Refusant le débat et de clarifier ce qu’il va faire, le président MACRON a entretenu le flou sur son projet. L’ancien ministre de l’éducation Jean-Michel BLANQUER est éliminé dès le 1er tour. La Droite entre 50 et 80 sièges, est devenue une sorte de marchepied, une force d’appoint pour Emmanuel MACRON. Le RN pourrait avoir entre 20 et 45 sièges.
S’agissant du vote des Français à l’étranger, et ce sont des résultats du 1er tour, la NUPES s’est qualifiée, pour le 2nd tour dans 9 des 11 circonscriptions et la Gauche est arrivée en tête dans 2 circonscriptions. Je signale que Manuel VALLS a été éliminé, dès le 1er tour de ce scrutin qui verra un affrontement au second tour entre la République en Marche et la N.U.P.E.S.
Les résultats du 1er tour des Outre-mer sont également connus. En Guadeloupe, dans la 1ère circonscription, Olivier SERVA, LREM affrontera au 2ème tour, Dominique BIRAS, divers gauche. Dans la 2ème circonscription, Justine BENIN de la LREM sera opposé à Christian BAPTISTE, divers gauche.  Dans la 3ème circonscription, Rody TOLASSY, du RN affrontera Max MATHASSIN, divers gauche sortant.  Dans la 4ème circonscription, Elie CAFER, apparentée socialiste, sera opposée à Marie-Luce PENCHARD, divers centre, vice-présidente de la région.
En Martinique, dans la 1ère circonscription, Philippe EDMOND-MARIETTE, régionaliste, sera opposé à Jiovanny WILLIAM, divers gauche. Dans la 2ème circonscription Marcellin NADEAU, régionaliste, sera opposé à Justin PAMPHILE, régionaliste. Dans la 3ème circonscription, Johnny HAJJAR, divers gauche, affrontera Francis CAROLE, régionaliste.
En Guyane, dans la 1ère circonscription, Yvane GOUA, régionaliste, affrontera Jean-Victor CASTOR, régionaliste. Dans la 2ème circonscription, Lénaïck ADAM, LAREM, sera opposé à Davy RIMANE, divers gauche.
A Saint-Pierre-et-Miquelon, une unique circonscription, Stéphane LENORMAND, divers droite, affrontera Olivier GASTON, de la NUPES. En Nouvelle-Calédonie, dans la 1ère circonscription, Philippe DUNOYER, UDI, affrontera Virginie RUFFENACH, LR. Dans la 2ème circonscription, Nicolas METZDORF, LAREM, affrontera l’indépendantiste, Gérard REIGNIER. A Wallis et Futuna, une unique circonscription, Mikaaleo SEO, LAREM, affrontera Etuato MULIKIHAAMEA, une opposition locale.
A la Réunion, 7 circonscriptions, avec 92 candidats, le dépouillement est en cours. La NUPES est en tête sur 6 circonscriptions. Aucun candidat du RN ou de Ensemble ne sera au 2ème tour des législatives.
Les députés étant élus à un scrutin uninominal à deux 2 tours, pour 5 ans, il est probable qu'on n'aura pas des réponses claires et incontestables au soir du 1er tour, le 12 juin 2022. En effet, des alliances peuvent se nouer au second tour du 19 juin 2022, afin d'inverser ou amplifier les résultats du 1er tour. En tout cas les enjeux de ces législatives sont posées de façon limpide.
Incontestablement, le 1er tour a créé une dynamique pour la NUPES et jeté le doute dans le camp présidentiel. En effet la NUPES pourrait provoquer, dans un paysage politique éclaté et nouveau, la petite alternance, à travers la cohabitation.
Le 27 janvier 1978, Valéry GISCARD D'ESTAING (1926-2020), redoutant une alternance avec les Socialistes avait prononcé un discours célèbre à Verdun-le-Doubs (Saône-et-Loire, Bourgogne-Franche-Comté), «Je suis venu vous demander de faire le bon choix pour la France. Ce choix, c’est celui des élections législatives. Certains, en les voyant venir, paraissent presque les regretter, comme si tout serait plus simple, si les Française n’avaient pas à se décider, et si l’on pouvait décider pour eux», dit le président GISCARD D’ESTAING. C'est finalement le président François MITTERRAND (1916-1996) qui expérimentera la première cohabitation, entre 1986 et 1988, contre Jacques CHIRAC. En effet, François MITTERRAND est réélu en 1988 président de la République, pour un second mandat de 7 ans. En effet, François MITTERRAND, lors du débat télévisé entre les deux tours de la présidentielles de 1988, son «Oui, M. Le premier ministre» à Jacques CHIRAC (1932-2019) en l'enfonçant, au passage dans l'affaire Wahid GORDJI, «Dans les yeux, je le conteste», sont restés célèbres. La deuxième alternance aura lieu, sous président Jacques CHIRAC de 1997 à 2002. En effet, le président Jacques CHIRAC avait eu l'imprudence, le 21 avril 1997, de dissoudre l'Assemblée de façon anticipée, alors qu'il disposait encore la majorité au parlement. Résultat, une union de la Gauche plurielle sous l'égide de Lionel JOSPIN devient Premier ministre du 2 juin 1997 au 6 mai 2002. Mais aux présidentielles de 2002 marquant la montée des forces du Chaos, Jean-Marie LE PEN est qualifié pour la première fois au 2ème tour des présidentielles. Lionel JOSPIN, trop sûr lui, avait très mal géré sa majorité plurielle (Christiane TAUBIRA et Jean-Pierre CHEVENEMENT lui ont pris de précieuses voix). Par ailleurs, dans son orgueil très mal placé, alors qu'il avait remarquablement bien travaillé et disposait d’un important capital de sympathie, Lionel JOSPIN, a déclaré se retirer, définitivement, de la vie politique.
En juin 2022, le paysage politique français a été considérablement bouleversé. Si dans les deux précédentes cohabitations François MITTERRAND et Jacques CHIRAC en avaient tiré profit, de nos jours en raison de la réforme constitutionnelle intervenue en 2008, le président Emmanuel MACRON en est à son deuxième et dernier mandat. Il ne pourra pas se représenter en 2024, en raison de l’interdiction de briguer plus de deux mandats successifs «Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs» édicte l’article 6 de la Constitution française, dans sa version issue de la réforme du 25 juillet 2008.
Par conséquent, l'un des enjeux majeurs de ces législatives de juin 2022, c'est la survie du gouvernement de Mme Elisabeth BORNE, nommé le 20 mai 2022, au-delà de ce scrutin et les moyens donnés au président Emmanuel MACRON de poursuivre sa politique. En cas de cohabitation, le président MACRON ne va seulement qu'inaugurer des chrysanthèmes. Ses pouvoirs seront réduits, mais ils conservera ses prérogatives régaliennes, notamment certaines nominations dont celles du futur Premier ministre la conduite des relations internationales et la défense, et en particulier la cohésion de la Nation. En cas de cohabitation, la Constitution de la Vème république comporte des virtualités parlementaires c'est le gouvernement qui va conduire la politique de nation.
Pour l'opposition ces élections ont d'importants enjeux de recomposition du paysage politique.
A l'extrême-Droite, la concurrence entre le RN et Reconquête reste vivace notamment en ce qui concerne les accords au second tour des législatives.
A Droite, le débat pour le leadership et la recomposition est ouvert. En effet, Edouard PHILIPPE (51 ans), ancien premier ministre du président MACRON du 15 mai 2017 au 3 juillet 2020, devenu maire du Havre à compter  du 5 juillet 2020, lorgne vers les présidentielles de 2027 pour la succession du président Emmanuel MACRON. Quelle sera la conduite de Valérie PECRESSE, les amis de FILLON et Éric CIOTTI ; certains Républicains ont rejoint le camp du président MACRON.
A Gauche, au sein de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES), l’accord entre les socialistes de Olivier FAURE et 3 autres partis ayant rejoint cette alliance, crée des remous, notamment par des Socialiste réformiste, en raison de leur bataille judiciaire voulant remettre en cause la légitimité de cet accord ; ces Socialistes réformistes ont présenté 70 candidatures dissidentes, en particulier dans le 20ème arrondissement de Paris, avec Mme Lamia EL AARAJE (Socialiste) opposée Danièle SIMONNET (NUPES). Pour l’instant, la Cour d’appel, dans son ordonnance du 10 juin 2022, a donné raison à Olivier FAURE, considérant que la «violation manifeste des statuts du PS n’est pas établie».
En 2017, sur les 18 sièges de Paris LAREM détenait 18 sièges, 3 LR, 1 Modem, 1 PS et 1 France Insoumise.
A Paris, les résultats sont flatteurs pour la NUPES, dont 3 candidates, on l’a dit, sont élues dès le 1er tour (Danièle OBONO, Sophia CHIKIROU et Sarah LEGRAIN). Le duel dans le 20ème arrondissement a tourné à l’avantage de Danielle SIMONNET (47,31%) contre 17,87% pour Lamia EL AARAJE, une Socialiste dissidente. Dans la 15ème circonscription Aminata NIAKATE, avocate et vice-présidente du groupe écologiste à Paris, est qualifiée pour le 2nd tour, à 30,55%. Les résultats à Paris dans la 9ème circonscription 41,79% pour Sandrine ROUSSEAU de la NUPES contre Buon TAN, 28,05 % Ensemble.

Carole DELGA, en Occitanie, après soutenu des dissidents socialistes qui ont échoué au 1er tour appelle à faire barrage à l'Extrême-Droite au 2ème tour et donc à voter NUPES.

Par conséquent, le paysage politique, plus de 100 ans après le Congrès de Tours de 1920, va se clarifier entre l’aile radicale du Parti Socialiste et les réformistes. Par ailleurs, de nombreux socialistes réformistes ont rejoint, dès 2017, le président Emmanuel MACRON et d’autres ont suivi juste avant les présidentielles de 2022.
Quelle recomposition politique au sein de la famille socialiste, Jean-Luc MELENCHON vient lui-même du Parti Socialiste ? C'est une partie de l'enjeu de ces législatives.
Paris, le 12 juin 2022, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 


 

 

«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«1er tour des législatives en France du 12 juin 2022 : Cohabitation ou continuité ? Quelle recomposition des différentes forces politiques ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 20:48
«Législatives : le ticket Sarah LEGRAIN – Ramata AIDARA pour la NUPES dans le 19ème arrondissement de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
Aux législatives des 12 et 19 juin 2022, Sarah LEGRAIN, enseignante, et sa suppléante Ramata AIDARA se présentent dans le 19ème arrondissement, 16ème circonscription.
Mobilisation de tous les Républicains, notamment des racisés, pour une cohabitation avec Jean Luc MELENCHON, pour les listes aux législatives de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES). Ces législative sont un véritable 3ème tour des Présidentielles.
Olivier FAURE, 1er Secrétaire du Parti Socialiste, a eu parfaitement raison de négocier cet accord avec la NUPES. «Au moment où se lève un formidable espoir de changement dans le pays, au moment où le rassemblement de la gauche et de l’écologie connaît une véritable dynamique politique, certains membres de notre parti ont souhaité faire le jeu de la majorité présidentielle et dévoilent ainsi leurs véritables intentions en s’attaquant à la NUPES, par tous les moyens de procédure et en se tournant vers les juges. Le tribunal a considéré que l’accord, s’il a été dûment adopté par le Conseil national, aurait dû faire l’objet d’une convention nationale et enjoint le Parti socialiste à en organiser une dans un délai de 30 jours, soit inévitablement après les élections législatives. Nous notons toutefois que le juge des référés n’a pas annulé l’accord qui lie le PS à la NUPES, ni les désignations et soutiens adoptés par le Bureau national» écrit Olivier FAURE.
Cette dérive putschiste de l’aile droite du Parti Socialiste, avec 70 listes sécessionnistes, pour ces législatives des 12 et 19 juin 2022, va clarifier le jeu politique à gauche. «Désormais, le débat sur le fond sera tranché par le congrès du PS qui se tiendra dans les prochains mois. Aujourd'hui, nous n'avons qu'une priorité : réussir les élections législatives. Le temps n’est pas aux batailles judiciaires au sein du Parti socialiste mais à la confrontation politique avec la droite et l'extrême droite et la construction d’un véritable espoir pour toutes celles et tous ceux qui comptent sur l'essor d’une majorité alternative à celle souhaitée par le président de la République pour changer leur vie» écrit Olivier FAURE. Ces socialiste réformistes, comme Manuel VALLS, Stéphane LE FOLL, François HOLLANDE et autres, pourront rejoindre le président MACRON, un bébé HOLLANDE. Ouste !
Les racisés savent, après ces violentes élections présidentielles, avec son racisme institutionnel et systémique décomplexé, pour qui ils doivent voter, et qui il faudrait sanctionner. Même après l'incompétence et la forfaiture du Ministre de l'intérieur et du préfet de Police lors de la finale de la Ligue des Champions, c'est toujours de la faute aux racisés, par principe, qui sont tous des voyous. On connaît de longue date l'excuse de ces délinquants en col blanc «Responsable mais jamais coupable !». A chaque contrôle d’identité, un racisé, risque de perdre sa vie. 113 jeunes, dont Bouna et Zied, Adama TRAORE, ont perdu la vie sans procès équitable.
Au-delà de ces législatives les racisés devraient se battre, durablement, pour être dans les lieux de décisions politiques économiques culturels et médiatiques, en refusant toute diversité alibi et cosmétiques. L'enjeu c'est d'être des citoyens à part entière et de refuser ce Code de l’indigénat qui ne dit pas son nom.
Paris, le 7 juin 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 
«Législatives : le ticket Sarah LEGRAIN – Ramata AIDARA pour la NUPES dans le 19ème arrondissement de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Législatives : le ticket Sarah LEGRAIN – Ramata AIDARA pour la NUPES dans le 19ème arrondissement de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Législatives : le ticket Sarah LEGRAIN – Ramata AIDARA pour la NUPES dans le 19ème arrondissement de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Législatives : le ticket Sarah LEGRAIN – Ramata AIDARA pour la NUPES dans le 19ème arrondissement de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
«Législatives : le ticket Sarah LEGRAIN – Ramata AIDARA pour la NUPES dans le 19ème arrondissement de Paris» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/ 
Partager cet article
Repost0

Liens