Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 21:10
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Roi de la «World Music» et du «M'Balax», une musique sénégalaise ouolof mêlant tradition et modernité, sa voix magique et envoutante, Youssou NDOUR est un artiste porteur d’une espérance pour la jeunesse, un homme d'affaires très avisé, un patron de presse ; il est particulièrement engagé dans différentes causes politiques et humanitaires. Une des marques de fabrique de Youssou N'DOUR, c'est son grand professionnalisme, sa rigueur et son ardeur au travail, pour se hisser au sommet et se donner les moyens de s'y maintenir durablement. Par ailleurs, alors que pour l'essentiel les artistes sénégalais sont établis à l'étranger, Youssou N'DOUR ramène tout au Sénégal ; il a choisi de créer son studio de musique et d'avoir comme base principale le territoire sénégalais. Pour Youssou N’DOUR, «la plus belle voix» suivant Peter GABRIEL, croyant en l’Afrique, il est habité par une farouche détermination : résider dans son pays à Dakar, ne peut nullement être un obstacle insurmontable à la conquête du monde. «L'Afrique, ce n'est pas seulement la guerre, les maladies ou la famine, en Afrique, il y a des buildings, des belles voitures, des soirées, de la vie et du sourire» dit avec fierté, cet illustre sénégalais qu’est Youssou N’DOUR. En effet, pour lui, l’Afrique reste profondément maternelle «J’ai toujours eu besoin d’être auprès de ma mère. Je n’ai rien contre ceux qui sont partis de leur pays pour vivre ailleurs, certains ont ainsi réussi davantage, ils ont pris des raccourcis. Mais ma musique avait besoin du Sénégal. Et voir ma mère, ma famille, c’est le plus important. Dieu sait pourtant qu’il y a eu des tentations, des propositions. J’ai énormément voyagé, je fais toujours beaucoup d’allers et retours» dit Youssou N’DOURIl a donc «gravi la montagne raciale» en référence à un texte de Langston HUGHES (1902-1967, voit mon article), en restant au pays. Il est vrai aussi que ses rencontres avec Peter GABRIEL et en particulier, en 1994, avec Neneh Marianne KARLSONN, dite Neneh CHERRY, une artiste suédoise, notamment son tube «Seven Seconds» lui ont donné une visibilité et une notoriété internationales. «J’ai la chance de venir du Sénégal avec une musique populaire, presque traditionnelle, le mbalax, originaire du folklore, et que notre génération a modernisée, urbanisée. Et dès les années 1990, j’ai rencontré des artistes extraordinaires comme Peter Gabriel, Paul Simon, avec lesquels nous avons créé ce que l’on appelle la «world music». Il faut comprendre que celle-ci ne vient pas forcément d’Afrique. Elle est la jonction de beaucoup de musiques : africaines, anglo-saxonnes, asiatiques… J’ai donc mené deux carrières, avec ces deux courants, que je vis et crée avec la même passion» dit-il à Afrique Magazine.
Youssou N'DOUR, comme Baaba MAAL (voir mon article sur cet artiste peul), sont à la base d'une nationalisation de la musique sénégalaise. En effet, aux indépendances ce sont les musiques des Noirs américains, des Cubains, des Guinéens et des Maliens qui avaient monopolisé et colonisé la scène musicale sénégalaise. Laye M’BOUP (1937-1975), un artiste nationaliste de l'ère senghorienne (voir mon article, Laye M’BOUP, un musicien hors pair), disparu prématurément et tragiquement le 23 juin 1975, avait engagé de redonner, au riche folklore sénégalais, toutes ses lettres de noblesse. Youssou N'DOUR a donc repris ce flambeau de ce «Sénégal, un Grand petit pays», en référence au titre de mon troisième livre et l'a porté et maintenu encore très haut.
«Qu'est-ce qu'une vie réussie ?» s'interroge le philosophe français, Luc FERRY. «Qu’est-ce qu’une bonne vie ?» tel est aussi le titre d’un ouvrage de Judith BUTLER. Une vie réussie serait donc l’abolissement du temps en vivant ses rêves. Youssou N’DOUR, comme Baaba MAAL, très jeunes, ont abandonné les études, pour devenir musiciens. Si le Sénégal est un «Grand Petit Pays», c'est après tout dans grande diversité et sa tolérance, l'exceptionnelle qualité de sa population. «Nous n'avons pas de pétrole, mais nous avons des idées» disait, fort malicieusement, le président Valéry GISCARD D'ESTAING. J'ai essayé de valoriser et de mettre exergue, dans mon livre, «le Sénégal, un Grand petit pays», que la principale richesse d'une Nation, sa grande valeur ajoutée, c'est la qualité de sa population. Le Sénégal, c'est le premier député à l'assemblée nationale française, ce sont Tirailleurs sénégalais qui ont porté le combat de l'égalité et l'émergence des idées d'indépendance, c’est Battling SIKKI, ou Amadou M’Barick FALL, le premier champion du monde de boxe en 1924, ce sont des académiciens, deux prix Goncourt, des champions d'Afrique, un Pharaon des temps modernes, une démocratie exemplaire avec des élections libres et transparentes à échéances régulières ainsi que déjà deux grandes alternances, etc. C'est pour cela que je me révolte parfois contre la critique facile, devant parfois des sujets complexes. Or, on a tendance dès que quelqu'un émerge, au de l'encourager et de le soutenir, à le dénigrer par des critiques simplistes et sans aucun intérêt.
En particulier, ce qui fait le rayonnement du Sénégal, c'est aussi, et surtout, la qualité exceptionnelle de ses artistes valorisant son patrimoine culturel et portant son message, à travers la musique à des endroits inaccessibles pour la classe politique. Partout, à travers le monde, on connait les noms des grands artistes sénégalais, mais il est probable que peu d’Occidentaux connaissent les noms et les prénoms du Président du Sénégal et de son Premier ministre. Encore que j’ai reçu beaucoup de félicitations, et de sollicitations à la nomination le 17 septembre 2022 de Amadou BA, premier ministre. Comment peut-on être Premier ministre du Sénégal avec résidence à Paris ? Youssou N’DOUR lui est une star planétaire.
Les principes et valeurs que défend Youssou N’DOUR à bien des égards me conviennent parfaitement. Né le 1er octobre 1959, à la Médina, un quartier populaire de Dakar, à force de travail et d'abnégation, Youssou N’DOUR, un autodidacte, est un exemple pour la jeunesse. «J’ai  étudié à l’école du monde» dit-il. Le talent est multiple, il n'y a pas que les diplômes ou l'exil qui permettent de s'en sortir et de réussir. Chaque dispose d'un potentiel et des capacités, à force de travail, de discipline et de rigueur, on peut s'en sortir. Mme Adja N'Dèye Sokhna M’BOUP, la mère de Youssou N’DOUR, une griotte métisse ouolofe et peule, lui a transmis le goût de la musique et la conservation des valeurs traditionnelles. Il a aussi apprécié sa cuisine et en a tiré en 2004, un livre. Son père Elimane NDOUR, un ouvrier, d'origine Sérère, a l'esprit ouvert, après des hésitations a bien fin par comprendre très tôt qu'il fallait encourager, le jeune Youssou, dans sa vocation naissante de musicien, à l’âge de 13 ans. après l’école primaire au camp militaire Samba Diéri Diallo et à Joal, décidant d'intégrer la troupe théâtrale «Sine Dramatique», il est remarqué par Pacheco,  un musicien du «Dounia Orchestra », qui le recommande auprès du «Diamono» de Charlie DIOP et attendra son heure de gloire. Alors qu’il est encore mineur, il rend à une tournée, en Gambie, avec le «Diamono», sans aviser ses parents. Sans le corriger, son père le sermonne sévèrement.
Youssou N’DOUR a réussi à vaincre les réticences de ses parents, très pieux, ne souhaitant pas que leur rejeton bascule dans une vie dissolue ; ils voulaient qu’il travaille dans un bureau : «Je viens d’une famille griotte, du côté de ma mère. Les griots sont des conteurs, des chanteurs. Il y avait un conflit, mon père voulait que je continue mes études car ni lui ni ma mère n’avaient eu cette opportunité. Mais j’avais cette passion de chanter. Et quand après, ça devient votre métier, «You are a happy man ! ». Même si cet héritage ne suffit pas, il faut beaucoup travailler. Et j’ai fait des rencontres extraordinaires, vécu des expériences, j’ai voyagé un peu partout au niveau sonore. Cela a enrichi ma musique» dit-il à Afrique Magazine. De 1975 à 1979, Youssou N’DOUR, démarre chez Ibra KASSE, au «Star Band». En 1979, avec El Hadji FAYE, ils montent le groupe «l’Etoile de Dakar» ; un de ses grands succès est «Xalis» ou l’argent. A la suite de dissensions, Youssou N’DOUR part en solo et créé le «Super Etoile» en référence à un compliment d’un animateur, Claude GUEYE, l’ayant qualifié de «Super Etoile».  Les succès distribués par les éditions Madingo,  s’enchaînent : «ventilateur», «Walo Walo», «Nadakaro», «Indépendance». Devenu homme d’affaires, il est propriétaire d’un Club, «le Thiossane». Sa venue en France a été tardive, en 1984, mais finalement fructueuse «La première fois que je suis venu en France, en 1984, j’étais invité par l’Association des chauffeurs de taxis sénégalais à Paris. Avec mon orchestre, nous avons donné un concert à la mairie du 14ème arrondissement. Je m’en souviens très bien ! Le lendemain, avec l’argent gagné, on a loué un studio d’enregistrement, et c’est là que j’ai enregistré mon premier album, Immigrés. Beaucoup d’artistes comme Jacques Higelin, Peter Gabriel l’ont écouté et adoré. Ils m’ont alors invité, j’ai découvert ce monde, jusqu’à ce que la world se crée autour de nous» dit-il. C’est en 2000 qu’il entame à New York puis à Paris la série des «grands bals», cette sorte de concerts géants où l’on danse comme dans une boîte de nuit, dans son club à Dakar, «Thiossane».
Youssou N’DOUR a modernisé et popularisé la musique «M’Balax» Cependant, d’une dimension festive, et parfois débridée, la musique de Youssou N’DOUR recèle de puissants messages. En effet, du lieu de capitaliser individuellement son succès, Youssou N’DOUR a fait de sa musique une véritable entreprise nationale au service de nombreuses initiatives humanitaires panafricaines. Le populaire, «Boy Dakar», Youssou Madjiguène, est fortement engagé dans différentes causes politiques, humanitaires et sociales. «La musique sert aussi à mener des combats» dit-il le 2 juillet 2022 au journal «Le Dauphiné libéré». Peu de gens ont prêté attention aux paroles de la chanson, «7 Seconds» qui l’a rendu célèbre : «J'assume les raisons qui nous poussent de changer tout. J'aimerais qu'on oublie leur couleur pour qu'ils espèrent. Beaucoup de sentiments de races qui font qu'ils désespèrent. Je veux les deux mains ouvertes. Des amis pour parler de leur peine, de leur joie. Pour qu'ils leur filent des infos qui ne divisent pas. Changer. Que ce qui est en toi est en moi, ce qui est en moi est là pour les aider. Voyous et ignorance. Nous devrions nous bouger, loin de ceux qui pratiquent les mauvais sorts. Pour le soleil et la pierre. Mauvais jusqu'au sang. La bataille n'est pas finie. Même quand elle est gagnée. Et quand un enfant naît dans ce monde. Il n'a aucun concept. Que la couleur de la peau déterminera son destin» chante Youssou N’DOUR en duo avec Neneh CHERRY.
«Le M’Balax, ça raconte notre société, ce que nous vivons» dit Youssou N’DOUR, évoquant dans ses chansons, les joies, les peines et les espérances d’un pays, d’un continent et ses diasporas. Artiste de renommée internationale, il ambitionne de faire passer, à l’Afrique et au monde, les messages qu’il juge essentiels et estime que sa culture n’est pas assez valorisée. En effet, «la musique c’est une force pour faire avancer les choses» dit-il à la Marseillaise. Aussi, dans sa chanson, «Set Setall», invitant chacun à balayer dans son cœur et sa rue, Youssou N’DOUR en appelle au civisme. Tous les Sénégalais sont embarqués dans la même pirogue, chacun devrait apporter sa pierre à l’édifice de la Nation. «Le Sénégal a besoin d’une Renaissance» dit-il. Dans sa chanson en peul, «Roku», vivre dans un même pays, «c’est prendre et donner». Abdourahmane NIANG, un de ses biographes, Youssou N’DOUR «est un patrimoine mondial qui a prêché par l’exemple en exerçant son leadership dans le domaine économique avec la création d’entreprises où de jeunes Sénégalais travaillent». Par ailleurs, tel un baobab, Youssou N’DOUE «s’enracine et fait montre de persévérance pour réussir tout ce qu’il entreprend ; il est un modèle, notamment de réussite sociale» dit M. NIANE. Youssou N’DOUR, dont le père est Sérère, valorisant les cousinage à plaisanterie avec les Peuls, dans «Sama Gammu», a chanté la dignité et la fierté de cette ethnie, à travers sa chanson «Pullo Ardo» : «C’est selon moi l’ethnie la plus nombreuse et la plus ancienne de l’Afrique, et ils sont très présents dans le nord du Sénégal. Je leur rends hommage. Car ils vivent une vie saine et simple, ils se contentent de peu, n’ont pas toutes ces choses modernes. Tout ce dont ils ont besoin, ils le trouvent sur leur terroir. Il y a des gens qui ont besoin de peu pour être contents» dit-il à Afrik.com.
Youssou N’DOUR, dans son engagement, à la base du mouvement «Fekké Maci Boolé», ou «je suis engagé», s’était engagé dans la bataille des présidentielles de 2012, contre un troisième mandat de Abdoulaye WADE. N’ayant pas pu obtenir les parrainages nécessaires, l’artiste a rallié Macky SALL. Aussi, il a été Ministre de la culture et du tourisme, du 4 avril 2012 au 29 octobre 2012 et Ministre du Tourisme et des loisirs du 29 octobre 2012 au 2 septembre 2013. Youssou N’DOUR est également un patron de presse. Il est le propriétaire du groupe Futurs Médias contrôlant l’Observateur, Radios Futurs Médias, une chaîne de télévisions et une imprimerie.
Youssou N’DOUR, le 13 février 2005, a été récompensé d’un Grammy Award, pour son album, «Egypt», meilleur musique du monde et a eu deux disques d’Or. Il a produit plus de 55 albums de musique. En dépit de son immense talent artistique, sa réussite sur le plan des affaires, Youssou N’DOUR, est resté fondamentalement lui-même, un homme discret, «cultivant son jardin», pour reprendre un expression de Candide de Voltaire. Loin de l’image de certains Sénégalais vaniteux, qui se la pètent, Youssou N’DOUR est resté fort humble en faisant un bilan critique de sa vie d’artiste. Pour lui, sa plus grande fierté, a été l’accueil du public, lors d’un concert en 1989, en Inde, à New Delhi. Il est en compétition, dans un concert de 100 000 personnes, avec de grands artistes comme Tracy CHAPMAN, Sting, Peter GABRIEL et Bruce SPRINGSTEEN : «Je n’étais pas connu dans ce pays. Je devais ouvrir le show. J’ai été agréablement surpris par la réaction du public. Cela m’a donné des frissons. Le lendemain, à la Une des journaux, j’avais ravi la vedette à cette brochette de stars. L’inconnu est devenu une star» dit-il. Youssou N’DOUR avait travaillé avec Elton JOHN, un chanson sur le film, «le Roi lion». A Los Angeles, après trois d’audition, il n’a pas retenu ; on a préféré des chanteurs déjà célèbres. Il a donc très déçu. Mais le succès viendra avec la chanson du film «Kirikou», un succès planétaire «C’est pourquoi, je dis aux jeunes que la déception peut être une source de motivation» dit Youssou N’DOUR.
Youssou N’DOUR, chante aussi bien en ouolof, en anglais qu’en français et même en Peul avec «Roku Mi Roka», affirme, Il dévoile sans complexe, ses convictions religieuses de musulman et mouride. Dans son album, «Egypte» commencé en 1998 et achevé en 2000, il est attaché à la diversité et à la tolérance religieuse : «Quand on parle de religion musulmane, les gens pensent aux Arabes, mais c’est une religion du monde entier, et elle est pratiquée, d’une manière tout à fait normale, chez nous au Sénégal. Je pense que l’Islam a besoin d’utiliser des créneaux, tels que la musique ou le cinéma, pour mieux se faire comprendre. Associer l’Islam au terrorisme, c’est injuste. Dans tout mouvement, il y a des extrémistes ; ces gens-là représentent une minorité» dit-il au «Courrier international». Il a été à l’école coranique ayant contribué à la mémorisation de ses chansons et à lui donner une voix de muezzin.
Youssou N’DOUR a eu deux enfants hors mariage, un garçon, Birane et une fille, Thioro. De son premier mariage, avec Manacoro dite Mamy CAMARA, ils ont eu quatre enfants (N’Dèye, Elimane, Saint-Louis et Vénus), avant de divorcer en 2007, après 17 ans de vie commune. En effet, Youssou N’DOUR avait une seconde épouse, depuis 2006, une franco-sénégalaise, Aïda COULIBALY qui lui a donné deux filles.
Youssou N’DOUR, un passionné du football, en dehors de certaines périodes de répétitions, reste le week-end, aux Almadies, un quartier huppé de Dakar, avec ses amis, sa famille et notamment ses enfants à qui il veut transmettre certaines valeurs «Des valeurs comme l’humilité, très importante. Le rôle d’un parent est de ne pas démissionner. De veiller, et rectifier ce qui ne fonctionne pas. D’abord par l’éducation à la maison, avec bien sûr le rôle primordial de leur maman. Après, il faut qu’ils aillent à l’école, acquièrent des connaissances, on s’assure qu’ils aillent le plus loin possible dans les études. Car moi, j’ai arrêté assez tôt. Il faut aussi savoir les écouter, échanger avec eux» dit-il.
Brèves références bibliographiques
I – Contributions de Youssou N’DOUR
A -  Entretiens ou interviews
N’DOUR (Youssou), Sénégal : la cuisine de ma mère, photographies de Isabelle Rosenbaum, Paris, Minerva, 2004, 187 pages ;
N’DOUR (Youssou), «Interview, Youssou N’Dour», Courrier international, 2 juin 2004 ;
N’DOUR (Youssou), «Youssou N’Dour je suis un homme libre», entretien avec Astrid Krivian, Afrique, Magazine, août 2019 ;
N’DOUR (Youssou), «Youssou N’Dour parle de sa plus grande joie et de ses déceptions dans sa carrière», entretien avec le journal Le Soleil, relayé par Kaolack Infos, 3 janvier 2022 ;
N’DOUR (Youssou), «Youssou N’Dour, la musique sert aussi à mener des combats», propos recueillis par Pascal Arvin-Bérod, Le Dauphiné Libéré du 2 juillet 2022 ;
N’DOUR (Youssou), «Youssou N’Dour, retour à l’essentiel», RFI Musique, 22 novembre 2021.
B - Discographie très sélective
Africa Rek
Respect
History
M’Balax
Le Grand Bal
Food for All
Ban La
Be Careful
Sénégal Rekk
Serigne Fallou
Save the Dream
Sénégal Super Star
Dakar – Kingston
I Bring What I Love
Xalis
Marley
The Guide
Joko, From Village to Town
Don’t Look Back
Birima
Rokku Mi Rokka
Cadizfornia
Badou
L’enfant nu, l’enfant noir
Set,
The Lion
Egypt
7 Seconds
Thalassa Cap-Vert Sénégal
Immigrés
Eyes Open
Djamil.
II – Critiques littéraires
ARNAUD (Gérald), Youssou N’Dour, un griot planétaire, Paris, éditions Demi-Lune, 2008, 160 pages ;
BADIANE (Saliou), Youssou N’DOUR : élogieux parcours, Dakar, Nouvelles éditions africaines, 2018, 115 pages ;
BADIANE (Saliou), Youssou N’DOUR : un parcours à la fois épique et épineux, Dakar, Nouvelles éditions africaines, Amazon Digital Services, 2020, 90 pages ;
BORGEAUD (Pierre-Yves),  «Youssou N’Dour, Returns to Gorée», Film documentaire, 2006, 108 minutes ;
CAMARA (Samba),  «Youssou N’Dour, I Bring What I Love, as a Window to the Frictions Between Islam et Popular Music in Sénégal», Journal of African Studies, 27 septembre 2019 ;
CATHCART (Jenny), Notes from Africa : A Musical Journey with Youssou N’Dour, London, Unbound, 2019, 339 pages ;
CATHCART (Jenny), Hey You ! A Portrait of Youssou N’Dour, London, Fine Line Books, 1989,  134 pages ;
KHOURI-DAGHER (Nadia), «Youssou N’Dour, prendre et donner», Afrik.com, 30 octobre 2007 ;
LAHANA (Michelle), Youssou N’Dour : La voix de la Médina, Paris, Télémaque éditions, Patrick Robin collection, 2005, 213 pages ;
LOUPIAS (Bernard),  «Youssou N’Dour, le nouveau magicien de Dakar», Le Nouvel Observateur, 2 juillet 1992 ;
NIANG (Abdoulaye), Youssou N’DOUR : le baobab chantant, Thiès, Fama éditions, 2021, 180 pages ;
RFI Musique «Biographie de Youssou N’Dour», RFI Musique, mars 2020 ;
SANKARE (Oumar), Youssou N’DOUR : artiste et artisan du développement, Dakar, l’édition du livre universel, 2002, 72 pages.
SANKARE (Oumar), Youssou N’DOUR : le poète, Dakar, Nouvelles éditions africaines, 1998, 125 pages ;
SECK (Mamarame), Youssou N’DOUR A Cultural Icon and a Leader in Social Advocacy, New York, Peter Lang Publishing 2020,  158 pages ;
SENE (Majib), KOUE (Mamadou), THIAM (M’Baye), Youssou N’DOUR : le génie éternel, Dakar, Senesport, 2012, 98 pages.
Paris, le 1er octobre 2022, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Youssou NDOUR, musicien sénégalais, roi du M'Balax et artiste engagé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 21:09
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2022 4 29 /09 /septembre /2022 12:00
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Par décision du 28 septembre 2022, le président Macky SALL a nommé maître Malick SALL, ancien Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, au poste de Secrétaire Permanent du Comité Stratégique du Pétrole et du Gaz, une instance placée auprès du chef de l’Etat.
En raison de la découverte d'importants gisements de pétrole et de gaz au Sénégal, dans un contexte mondial de pénurie liée à cette guerre en Ukraine, le poste ainsi confié à maître Malick SALL, loin d'être un maroquin, est une place, plus que stratégique, dans ce dispositif du Sénégal Emergent. L'argent est le nerf de la guerre.
Une partie de l'opposition, sans projet politique viable et alternatif, habitée exclusivement par la convoitise de l’odeur du pétrole, la cupidité, un profond ressentiment et une haine incommensurable, en veut au président Macky SALL, non seulement parce qu'il est Peul, mais parce qu'il est Président d'une nation, jusqu'ici ne produisant que des cacahuètes, subitement et potentiellement, au centre de toutes les attentions. C'est là le nœud de ces insultes, menaces et mêmes bagarres à l'Assemblée nationale. Ils sont devenus fous à lier, parce qu'ils ne sont pas aux commandes de l'Etat, à un moment décisif de l'Histoire du Sénégal.
Cependant, et c’est le titre de mon de 3ème livre, le Sénégal est un «Grand Petit Pays», en dépit de ces Fatwa et ces prévisions de Cassandre, le Sénégal ne cesse d’avancer, dans l’unité, le progrès, la démocratie et dans le bon sens. En effet, il revient au Président Macky SALL, ayant toujours appelé à «une gouvernance sobre et vertueuse», de faire en sorte que le Sénégal échappe à la malédiction du pétrole. Maître Malick SALL, un homme humaniste et toujours animé d'une grande compassion au service de l'intérêt général, dans ce dispositif stratégique, veillera, en relation avec le Chef de l’Etat, que les questions d'agriculture, de début d’industrialisation, de formation et d'emploi des jeunes et de pouvoir d'achat, soient les préoccupations principales.
Par conséquent, maître Malick SALL, en raison de sa nomination au Comité Stratégique du Pétrole et du Gaz, est l'Homme qu'il faut, à la place qu'il faut. Son souci constant, et bien avant ses fonctions gouvernementales, a été toujours agir, modestement, mais très efficacement pour le Bien commun. Dans son aveuglement et sa grande cécité, une partie de l'opposition refuse de reconnaître l'impact positif sur les plans économique, sociologique et culturel, des infrastructures créées, en 10 ans seulement, par le président Macky SALL, ce grand Pharaon des temps modernes. Le bon sens et la bonne foi indiquent que, sans infrastructures, sans logistique, la base de tout, on ne pourra avoir ni une économie viable, ni un début d’industrialisation. En effet, ces infrastructures sont donc une puissante rampe de lancement d'un Sénégal Emergent. «Ci Caanaam», ou «En avant», comme le diraient nos parents et amis, Ouolofs. C'est dans cette vision stratégique que les produits du pétrole et du gaz, pourront faire accéder au Sénégal à la modernité et au bien-être de tous.
J’observe, avec regret et tristesse, que des insulteurs publics ayant raté leur vie, dans une grande bassesse, des polémiques stériles du niveau du caniveau et des attaques en dessous de la ceinture, ne voyant dans la Politique que le dénigrement et la boue, dès que maître Malick SALL avait quitté le Ministère de la Justice, s'étaient trop vite réjouis et exposé, publiquement, leur vomissures et leur haine. Je leur dis, calmement et sereinement, que l'ambition de maître Malick SALL, ne s'étant présenté, ni aux élections locales ou aux législatives, est toujours d'être au service de la Nation sénégalaise, et, en particulier, des Foutankais et de leurs diasporas qui le connaissent, le reconnaissent et l’ont adoubé durant cette 21 jours de campagne des législatives dans le Nord.
Aussi, j'adresse mes très vives félicitations à maître Malick SALL et l'encourage à toujours rester lui-même, un homme généreux au service de tous, notamment des plus démunis. C'est cela qui fait sa marque de fabrique, un extraordinaire humaniste égaré en Politique.
«Ya Diogoro é Diaam», comme on le dit en Peul ou «plein succès», à maître Malick SALL en charge du Secrétariat Permanent du Gaz et du Pétrole !

Paris, le 29 septembre 2022 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/


 
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL est nommé Secrétaire permanent du Comité d'orientation stratégique du pétrole et du gaz» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2022 4 29 /09 /septembre /2022 11:59
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 17:47
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2022 7 25 /09 /septembre /2022 20:07
«Mme Aminata TOURE dite «Mimi», est candidate aux présidentielles de 2024» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Mme Aminata TOURE, dite «Mimi», a été Garde des Sceaux Ministre de la Justice de 2012 à 2013, Première Ministre de 2013 à 2014, Présidente du Conseil économique et social et environnemental de 2019 à 2020, puis évincée de ce poste au profit d’Idrissa SECK, un opposant ayant rejoint la majorité présidentielle. Auparavant, Mme TOURE a été fonctionnaire international pendant 24 ans aux États-Unis et observatrice internationale dans différentes élections en Afrique.
Sur le terrain politique depuis 32 ans, membre de l'Alliance pour la République, A.P.R., Mme Aminata TOURE a été tête de liste pendant la bataille des législatives, du 31 juillet 2022, pour le parti présidentiel. Selon Mme TOURE, il avait eu un accord ferme du président Macky SALL, afin qu’elle soit présentée pour le poste de Présidente de l’Assemblée nationale. Mimi TOURE affirme, c’est seulement le 12 septembre 2022, à 9 h 16, juste avant le début de la séance, que le Président Macky SALL l’a informée qu’il avait changé d’avis. Cependant d'autres sources indiquent que le parti présidentiel se serait réuni, en séminaire, quelques jours avant le 12 septembre 2022, afin de partir uni à la bataille du perchoir ; il semblerait qu'une vingtaine de députés de l'APR seraient hostiles à Mimi TOURE, sans doute des amis d’Amadou BA, l'actuel Premier ministre. Partir divisé serait donc, pour le camp présidentiel, suicidaire, l'écart étant seulement d'un siège entre majorité et opposition. Un point à élucider.
Par conséquent, et en raison de revirement, subitement intervenu le 12 septembre 2022, Mme Aminata TOURE a immédiatement quitté l'hémicycle, et s'est retirée du groupe WhatsApp de l'APR. Se sentant trahie, Mme TOURE a rapidement réagi : «Je n'ai pas participé au vote par principe. J'estime que le critère de sélection du candidat de Benno n'était pas objectif, c'était plus un critère familial que relevant du mérite militant. J'aurais pu me satisfaire d'un arrangement politique, d'un strapontin bien payé, mais non. Donc, il faut aussi que nos organisations fonctionnent de manière rationnelle, que le mérite revienne comme critère de sélection, parce que tout le monde n'a pas le bras long, tout le monde n'est pas le cousin ou l'arrière cousine du Président de la République» dit-elle, pour le poste de président de l’Assemblée nationale. En effet, l’APR a présenté M. Amadou Mame DIOP, maire de Richard Toll, un inconnu du grand public, au poste de président de l’Assemblée nationale. M. Moustapha NIASSE, 82 ans, qui occupait ce poste de président de l’Assemblée nationale, a été recasé comme Ministre conseiller du Président de la République. En revanche, Mme Aminata TOURE, qui avait soutenu Macky SALL, dès la fin de 2008, dans son combat contre Abdoulaye WADE, une période difficile, a été lâchée en plein vol. En effet, Mme Aminata TOURE a été Directrice de Cabinet de Macky SALL et avait combattu, avec lui, contre maître Abdoulaye WADE.
Dans sa conférence de presse, Mme Aminata TOURE estime que si elle recherchait des privilèges, des postes et un bon salaire, elle serait restée aux Nations unies. Mme Aminata TOURE a donc choisi de revenir au Sénégal, pour servir son pays et se sent animée de principes et valeurs, notamment le respect de la Constitution. «Le 3ème mandat est impossible juridiquement et moralement. La divergence fondamentale est que le 3ème mandat est derrière nous, fondamentalement» dit-elle. Le président Macky SALL doit «respecter sa Constitution à la lettre et respecter le peuple sénégalais et devenir un exemple» pour l’Afrique dit-elle. Mme TOURE rappelle que le président Macky SALL, lui-même, avait déjà mis en garde ses collègues africains contre le tripatouillage de la Constitution, afin de se maintenir, abusivement au pouvoir. «D’ici 15 mois, en 2024, le président Macky SALL va dégager» dit-elle.
Mme Aminata TOURE semble déjà avoir engagé la collecte des parrainages, bien avant sa conférence de presse du 25 septembre 2022, qui est finalement une officialisation de sa déclaration de candidature aux présidentielles, à laquelle sans doute, elle songeait de longue date : «J’y pense intensément et sérieusement» dit Mme Aminata TOURE. Par ailleurs, Mme Aminata TOURE informe qu’elle sera présente, régulièrement, à l’assemblée nationale pour «défendre les intérêts exclusifs» du Sénégal, dit-elle. Personne ne pourra l’écarter de l’Assemblée nationale, sinon, Macky n’aura plus de majorité parlementaire, l’écart étant d’une voix en raison du ralliement d’un député non-inscrit, M. Pap DIOP.
En définitive, comment faudrait-il accueillir cette déclaration aux présidentielles de 2024, de Mme Mimi TOURE, ses atouts et ses faiblesses ?
Il est reconnu que Mme Aminata TOURE est une femme cultivée, intelligente, professionnelle, compétente et déterminée, née à Dakar, de l'ethnie ouolof, ayant fermement l'ambition de devenir la première femme présidente dans l'histoire du Sénégal, un pays à dominante musulmane. Mimi TOURE aura donc, vraisemblablement, l'appui de sa communauté, les Lébous et les Mourides qui ont toujours voté contre le président Macky SALL.
Avec quelles forces politiques entend-t-elle mener victorieusement la bataille des présidentielles de 2024 ?
Dans cette période transitoire, députée de la majorité et candidate aux présidentielles, Mme Aminata TOURE a le pied dedans et le pied dehors. En effet, si Mme TOURE compte revenir à l'assemblée nationale, mais au sein de l'APR, comment pourrait-elle donc rassembler l'opposition ? En effet, Maître Abdoulaye WADE depuis 2012 n'a pas toujours renoncé à remettre son fils, Karim WADE, dans le jeu politique. M. Pap DIOP a quitté le PDS sur ce point précis. Alliés de circonstances aux législatives du 31 juillet 2022, les coalitions de l’opposition, Wallu (amis du président Abdoulaye WADE) et Yéwwi (amis d’Ousmane SONKO) n'ont pas pu s'entendre sur une candidature unique le 12 septembre 2022 pour le poste de président de l’Assemblée nationale. Les deux clans de l’opposition, affichant ainsi publiquement déjà leurs divergences et leurs appétits en présentant trois candidats, vont-ils donc se ranger subitement derrière Mimi TOURE, qui est comptable du bilan de Macky SALL ? C’est l’un des points faibles de l’opposition, sans leadership incontestable et souvent désunie aux moments décisifs ; la cupidité refait surface : «les bandits se battent au moment de la distribution du butin» avait dit maitre Abdoulaye WADE à Idrissa SECK.
Mme Mimi TOURE va se présenter aux présidentielles de 2024, mais sur quel projet politique alternatif crédible ?
Comme l'opposition classique, on a cette ritournelle depuis 2012 : le fichier électoral, le troisième mandat, le vote des Peuls pour Macky SALL, «Neddo ko bandoum», la piété ou la solidarité filiale, les produits du pétrole et du gaz, etc. Une autre grande faiblesse de l’opposition, en dépit de ses menaces, ses divisions, son ethnicité, ses insultes et ses vandalismes, c’est, jusqu’ici son inaptitude fondamentale, à faire des propositions crédibles. Faire du bruit ne suffit pas pour provoquer une grande alternance. J'attends de chaque candidat, à ces présidentielles de 2024, qu’il puisse proposer un solide programme de nature changer vraiment les conditions de vie des Sénégalais. Pour l'instant, dans sa conférence de presse, Mme Mimi TOURE, sans tracer quelques grandes lignes ou orientations de principe, se borne à déclarer qu'elle va consulter les Sénégalais et la diaspora, afin de construire son projet politique. C’est un peu court.
En ma qualité de militant de la cause du Sénégal et d'observateur de la vie politique, les événements de violence et de saccage de l'assemblée nationale du 12 septembre 2022, par l’opposition, avaient donné une très mauvaise image de ce «grand petit pays», en référence au titre de mon troisième livre. Par conséquent, en raison de cette candidature de Mme Aminata TOURE, je me délecte du fait de cette brusque accélération du calendrier politique en vue des présidentielles de 2024. On veut va vivre deux ans de campagnes des présidentielles.
Jusqu'ici, le président Macky SALL, en grand Seigneur de la Politique, avait pu «liquider», neutraliser ou récupérer ses adversaires potentiels. Contrairement à une savante propagande, le poste de Premier ministre n'avait pas été supprimé en 2019, en vue du «Fast Track» (accélérer et fluidifier les décisions gouvernementales), mais pour empêcher pour l'émergence de concurrents potentiels du président Macky SALL, en vue des présidentielles de 2024. La bataille sanglante, pour le poste de président de l’Assemblée nationale, l'éviction fort injuste et arbitraire du gouvernement de maître Malick SALL, Garde des Sceaux ayant mené une très belle campagne des législatives au Fouta-Toro, sans être candidat, de même que la nomination d’Amadou BA, premier ministre, jadis en disgrâce, soupçonné pendant longtemps de déloyauté (double jeu et connivence avec SONKO et WADE), sont dans cette logique de calculs politiques de conservation du pouvoir en vue des présidentielles de 2024.
Mimi TOURE est donc consciente, qu'en se déclarant 15 mois avant l'échéance des présidentielles, elle va affronter, dans un futur immédiat, de graves adversités, aussi bien dans le camp présidentiel et que dans l'opposition, dans ses appétits, qui se voyait déjà au pouvoir en 2024. Cependant, le chemin des présidentielles de 2024 est jonché de cadavres. En effet, la politique reste toujours depuis Nicolas MACHIAVEL (1649-1527), avec son ouvrage «Le Prince»,  un redoutable et périlleux champ de bataille périlleux, pour la conquête ou la conservation du pouvoir ; le dilemme est clair : il faut tuer ou être tué. Jusqu'ici Macky SALL avait tendance, sur des motifs suffisamment établis et incontestables (détournements de deniers publics, viol ou crimes) à emprisonner ses concurrents. Cependant, le précédent d'Ousmane SONKO et ses salons de massage, qui a envoyé les jeunes au casse-pipe, a mis un coup d'arrêt à cette stratégie de détournement de pouvoir.
En dépit de ces risques indubitables, femme humiliée, comme l'ont été maître Malick SALL et Abdoulaye Daouda NDIAYE, la Lionne, Mimi TOURE a décidé de se rebiffer, de sortir ses griffes et de défier Macky SALL aux prochaines élections présidentielles. L'humiliation est une source de motivation pour se dépasser, se révolter et gagner un combat que l'on croyait perdu ou inégal. «On nous tue, mais on ne nous déshonore» dit un dicton bien sénégalais. Jadis, en 2012, humilié par Abdoulaye WADE, renonçant à tous ses mandats, M. Macky SALL avait affronté, courageusement et victorieusement son redoutable et expérimenté mentor en politique, maître Abdoulaye WADE, un rusé, qualifié de «Djombor», le lapin, par Léopold Sédar SENGHOR. En effet, Mohandas Karamchand GANDHI (1868-1948, voir mon article), un enfant peureux et sage, quand il est devenu adulte, ne cherchait nullement pas à remettre en cause l’ordre colonial, ni le système inégalitaire de sa caste. Cependant, avocat en Afrique du Sud, traité de «sale Coolie» et jeté hors d’un wagon de première classe, GANDHI, un avocat, se senti humilié ; il prit alors conscience qu’il fait partie de la caste des «vaincus», des «dominés» et entreprit alors une lutte pacifique, mais résolue, contre le colonisateur britannique. Même si l’endurance est l’un des traits de caractère de l’Africain, nous avons tendance devant cette servitude perpétuelle depuis l’esclavage, la colonisation et la Françafrique, à courber l’échine, Mme Aminata TOURE a puisé, dans cette grave injustice, une source de révolte ou de révolution. On dit que Mme Aminata TOURE a les défauts de ses qualités : le franc-parler et la détermination. Pour un leader politique, mieux vaut l’avoir avec soi plutôt que contre soi.
A ce stade, trois camps vont probablement s'affronter aux présidentielles de 2024 : Macky SALL, naturellement candidat à sa succession, même s’il ne le dit pas, ses actions parlent en ce sens, Mme Mimi TOURE et M. Ousmane SONKO. Où se rangeront M. Karim WADE, M. Khalifa SALL, ainsi que les Foutankais et leurs diasporas ?
Le Fouta-Toro, marginalisé, trahi, calomnié, vilipendé et humilié, est toujours resté au centre du jeu politique, même lorsque Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) avait emprisonné pendant 12 ans, de 1962 à 1974, le 1er premier ministre du Sénégal Mamadou DIA (2010-2009, voir mon article), ses dirigeants politiques ont été souvent des marches-pieds pour les gouvernants. L’immigration sénégalaise, essentiellement constituée de Peuls et de Soninkés, estime que le Fouta-Toro, grand oublié des différents gouvernements du Sénégal, n’a pas été bien défendu par les 15 députés de la diaspora, notamment pour les rapatriements des corps des Sénégalais morts en France pendant le Covid-19, les différentes calomnies de l’extrême-droite et les tracasseries administratives (Regroupement familial, renouvellement de titres de séjour, pensions de réversions, suppression des allocations familiales pour les enfants restés au Sénégal). Aucun gouvernement ne gagnera les présidentielles de 2024, sans cette réserve de voix importante des Foutankais et de leurs diasporas. L’humiliation risque d’être à la base d’un chamboulement politique. Les Foutankais sont pauvres, mais ce sont des Hommes fiers et dignes. Personne ne pourra, durablement, les humilier.
Paris, le 25 septembre 2022, par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 
 
 
«Mme Aminata TOURE dite «Mimi», est candidate aux présidentielles de 2024» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Aminata TOURE dite «Mimi», est candidate aux présidentielles de 2024» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Aminata TOURE dite «Mimi», est candidate aux présidentielles de 2024» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Aminata TOURE dite «Mimi», est candidate aux présidentielles de 2024» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Aminata TOURE dite «Mimi», est candidate aux présidentielles de 2024» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Aminata TOURE dite «Mimi», est candidate aux présidentielles de 2024» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Aminata TOURE dite «Mimi», est candidate aux présidentielles de 2024» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Aminata TOURE dite «Mimi», est candidate aux présidentielles de 2024» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2022 7 25 /09 /septembre /2022 20:06
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 21:45
«Vers une réforme répressive de la loi sur les étrangers : la mise en place progressive d'un Code de l’indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/  
Le Ministre de l'intérieur, M. Gérald DARMANIN vient d'annoncer une nouvelle réforme de la loi sur les étrangers, notamment l'initiative de la régularisation ne devrait pas être déléguée à l'employeur, mais l'intéressé. Il n'y aurait plus de régularisation massive, mais un examen individuel de chaque cas.
Depuis 1945, il y a eu plus de 100 réformes de la loi sur les étrangers et l’asile politique. En dépit de cette inflation législative, l'immigration n'est pas le problème numéro 1 de la France. Cependant, sous la poussée des idées d'extrême droite et la lepénisée, une négrophobie et une islamophobie décomplexée, l’intolérance est devenue légitime, et même récompensée sur le plan électoral par 89 députés fascistes. On accueille à bras ouverts les Ukrainiens, avec leurs chiens et chats ; on tape, dans les médias, à longueur de journée sur les racisés.
Pour ma part, l'immigration est une «chance pour la France» en référence au titre d’un ouvrage, en 1992, de Bernard STASI (1930-2011). Une politique d'immigration sérieuse et se voulant efficace, devrait se fonder, non pas sur une idéologie raciste basée sur la couleur de peau, mais uniquement sur l'intérêt que présente la régularisation d'un étranger en France. Bien des étrangers, sans papiers, arrivant en France ont du talent, un potentiel, une force de travail pour certains métiers pénibles, et parfois une expérience professionnelle à valoriser. La crise sanitaire a bien montré qu'il y avait de très nombreux médecins d'origine africaine, notamment des Arabes ou Béninois, travaillant dans les hôpitaux français, mais maintenus, abusivement, dans une situation précaire, au motif que leur diplôme, obtenu en Afrique, n'a pas été homologué en France. Ils peuvent soigner les Français, mais leur diplôme africain n’aurait aucune valeur. On voit donc l'absurdité et toute l'imbécilité de ce Code de l’Indigénat qui ne dit pas son nom. En revanche, les médecins roumains, s’exprimaient très mal en français, avec un grave risque d'erreur de diagnostic, étaient immédiatement intégrés dans la fonction publique hospitalière. On sait que le rêve de nombreux infirmiers et médecins français est de s'expatrier en Suisse où ils gagneront 4 fois plus. Subitement, quand la crise du Covid-19 est arrivée, tous ces médecins africains ont été immédiatement déprécarisés et même logés. Par ailleurs, cette rentrée scolaire 2022-2023, a montré la grave pénurie en enseignants compétents notamment en ce qui concerne les disciplines scientifiques. Là aussi l'éducation nationale, comme ce fut le cas des médecins, maintient encore de nombreux Africains dans des statuts de maîtres auxiliaires, une logique encore du Code l'indigénat.
Bien avant la reprise économique et maintenant cette parenthèse de la Covid-19, la France, et ce n'est pas un problème d'immigration, mais une logique d’un capitalisme financier de super profits, tout en critiquant le régime dictatorial chinois, y a transféré une bonne de ses entreprises. On a vu, pendant le Covid-19, un manque grave de masques, de respirateurs, aucune stratégie industrielle notamment pour les vaccins, les tests du Covid et les composantes électronique qui font tant défaut. De nombreuse entreprises françaises (textiles, bâtiments, hôtellerie, luxe, agriculture) emploient massivement des étrangers en situation irrégulière, ne cotisant naturellement pas au système de retraite et de sécurité sociale, et donc ces irréguliers bénéficient de l'aide médicale de l'Etat. Par conséquent, la France est doublement perdante dans sa logique absurde du Code de l'indigénat.
Tous les employeurs savent qu'il est difficile de recruter dans certains secteurs : bâtiments, techniciens de maintenance, informaticiens de haut niveau, services à la personne, auxiliaires de puériculture, médecins notamment du travail, informaticiens, comptables gestionnaires paie. Le pragmatisme, si je prenais M. Gérald DARMANIN, notre Ministre de l'intérieur, au mot, consisterait à permettre à l'employeur, en supprimant cette taxe d'évaluer ses besoins et de faire régulariser souvent une personne qui travaille déjà. Consultons, les annonces de Pôle Emploi non pourvues et remettons un titre de séjour d’un an, renouvelable, si l’étranger donnait satisfaction à son employeur ou acceptait de prendre un autre emploi non pourvu. La situation de l’étranger est pérennisée, si au bout de la quatrième année, il continuait à travailler. 
D'une manière générale, l'Administration française est traditionnellement paperassière, avec une bureaucratie parfois absurde ou humiliante. Ainsi, on me demande souvent un certificat d'hébergement pour mon fils, devenu majeur, alors que sa pièce d’identité est encore à la bonne adresse. Depuis la crise du Covid-19 et l'application massive du télétravail, sans forcément disposer, à distance du dossier complet, l'Administration française s'est bunkerisée, injoignable, avec des réponses parfois fantaisistes, et a  perdu le peu d'humanité qui lui restait. A Paris, on dématérialise tout, y compris le ticket de bus. Pour les fraudeurs, c’est une aubaine. Un échec grave de la RATP, les transports parisiens.
Dans cette Administration tatillonne et excessivement bureaucratique, c'est en particulier dans le domaine du traitement des étrangers, allié à ce Code de l'indigénat, que les dégâts se font gravement sentir. En effet, même pour les étrangers en situation régulière, les autorités publiques ont mis en place, par décret 2021-313 du 24 avril 2021, mais entré en vigueur progressivement, diverses mesures humiliantes, ségrégationnistes dignes de l'Apartheid, un véritable Code de l'indigénat. En effet, M. Gérald DARMIN a imposé aux étrangers souhaitant obtenir un titre de séjour en France de déposer leur demande par Internet, via un téléservice, tout en prévoyant une entrée en vigueur progressive de ce nouveau dispositif, par Préfecture (décret n° 2021-313 du 24 mars 2021, arrêté du 27 avril 2021, arrêté du 19 mai 2021). Officiellement, il est mentionné sur le site notamment de la Préfecture de Police de Paris «Vous n’avez plus à vous déplacer pour effectuer vos demandes. Vous serez informé en temps réel sur votre espace personnel de l’avancée de votre dossier. En cas d’édition d’un titre de séjour, vous serez informé par SMS de la disponibilité de votre titre, à retirer en préfecture», mais cette belle prétention, que nous partageons dans son principe, ne correspond pas du tout à la réalité. Quand, M. Gérald DARMANIN que les étrangers devront prendre en charge leur dossier de régularisation, mais encore faudrait-il que la Préfecture réponde à leur demande. Par conséquent, j’alerte donc l’opinion publique de ce qui se passe. C’est un drame et un véritable cauchemar que vivent désormais les étrangers dans leurs démarches administratives. Le juge administratif a déjà sanctionné M. Gérald DARMIN. En effet, dans sa décision du 3 juin 2022, requête n°452798 contre la CIMADE, la LDH, GISTI, et UNEF, le Conseil d’État fixe deux conditions pour que l’obligation d’utiliser un téléservice pour les demandes de titres de séjour soit légale. Tout d’abord, les usagers qui ne disposent pas d’un accès aux outils numériques, ou qui rencontrent des difficultés dans leur utilisation de l’outil, doivent pouvoir être accompagnés. Ensuite, s’il apparaît que certains usagers sont dans l’impossibilité, malgré cet accompagnement, de recourir au téléservice, pour des raisons tenant à sa conception ou à son mode de fonctionnement, l’administration doit leur garantir une solution de substitution. Le Conseil d’Etat a accompagné cette décision d’un avis du 3 juin 2022, n°461684, très circonstancié condamnant ces pratiques, dignes d’un Code de l’indigénat.
Par conséquent, l’Etat a déjà été condamné à verser à la CIMADE s’acharne, dans son Code de l’Indigénat à priver les étrangers de leurs droits fondamentaux. Dès qu’on tape sur les étrangers, certains de nos Ancêtres les Gaulois applaudissent croient que l’Etat est sur la voie de combattre, efficacement, l’immigration clandestine. En réalité, dans différents domaines (renouvellement de pièces d’identité ou passeports, permis de conduire) que les lenteurs administratives, sans accueil humain, sont insupportables.
Tout d'abord si le Ministre de l'intérieur propose que les étrangers prennent eux-mêmes en charge leur dossier de régularisation. Or depuis l’année dernière, M. Gérald DARMANIN a mis en place par arrêté un système de dématérialisé de dépôt et des dossiers pour lesquels les étrangers ont toutes les peines du monde à obtenir un rdv et aucune possibilité d'avoir un interlocuteur pour prendre en charge leur demande. Or, quand ça bloque, quelque fois pour des broutilles, on a besoin d'un humain qui vous prend en charge vos interrogations.
Ensuite, pour les étrangers en situation régulière, il y a une volonté manifeste de l’Etat de les faire basculer dans l'illégalité. En effet, les étrangers attendent plusieurs mois, pour le renouvellement de leur titre de séjour ; ils sont mis, pendant cette longue période, sous le régime d'une autorisation provisoire de séjour. Si l'autorisation expire, ils ne peuvent pas prétendre à un emploi ou voyager. Plusieurs organismes, y compris les hôpitaux réclament un titre de séjour valide. On me réclame encore ma pièce d'identité dans un hôpital que je fréquente depuis plus de 15 ans ; je connais, par leur nom toutes les secrétaires médicales : «c'est la loi», me répond-t-on. Mais quand je leur demande de mon donner les références de ce texte ; on répond péremptoire, «c’est la loi. Point barre. Au suivant !». J’ai dû faire un scandale, à mon corps défendant, afin que l’on me respecte. Il s'ajoute à cela que les différents rendez-vous, pour retirer le nouveau titre, sont annulés, sans raison décelable. Et il faut encore entamer le renouvellement du titre d'un an déjà expiré !
Enfin, les personnes d'origine africaine, mais de nationalité française, sont soumises à diverses injustices et tracasseries administratives. Ce sont des nationaux, mais ils sont, dans de nombreux domaines traités comme des étrangers, en raison justement de leurs origines ethniques ; ce sont des indigènes de la République, comme au temps colonial. C'est là où réside cette grave résurgence du Code l'indigénat dont je parle souvent. Ce nouveau Code de l'indigénat n'est pas écrit ; il résulte seulement diverses circulaires ou pratiques administratives.
On savait, depuis longtemps, le Code de l'indigénat colonial a été officiellement aboli par un illustre Sénégalais, maître Lamine GUEYE (1891-1968 voir mon article sur Amadou Lamine Coura GUEYE). De nos jours et en raison de la poussée des idées d'extrême droite en France, dans cette démocratie ethnique, bien des Français issus de l’immigration, ont été qualifiés par Valérie PECRESSE de «Français de papiers». En effet, les Français issus de l'immigration africaine sont exclus des principaux lieux de décisions politiques, médiatiques, haute administration et peu de commissaires ou préfets sont des racisés.
Les racisés ont toutes les peines du monde à obtenir un regroupement familial en violation grave du droit à une vie familiale normale, un droit fondamental de chaque être humain qu'a rappelé depuis 1978 la Cour européenne des droits de l’Homme. Cependant, dès qu'un racisé formule une demande de regroupement familial les ennuis commencent. Le volumineux dossier d'instruction peut prendre entre deux ou trois ans et tous les 6 mois l'Administration peut réclame de nouveaux papiers, ou estime qu'en raison du délai écoulé, ils sont périmés. Je ne parle pas de la visite humiliante du logement, qui n'est appliquée qu'aux racisés et si un centimètre d'espace manquait, tout est annulé.
Les racisés de nationalité française se voient appliquer aussi diverses procédures humiliantes quand il s'agit de la transcription de leur mariage ou des actes d'état civil de leurs enfants nés à Paris ; la lenteur est telle que certains attendent entre 4 et 6 ans que Nantes daigne bien le faire.
Les familles des racisés décédés en France, si elles résident en Afrique, des obstacles injustifiés sont opposés à la pension de réversion. Ils écrivent et l'Assurance retraite fait le mort ; c'est le cas de le dire. Des pensions de réversion déjà allouées sont suspendues pour des motifs fallacieux.
Depuis septembre 1986, par une simple circulaire, inspirée déjà du mythe «Zéro immigration», et sous prétexte de lutter contre le terrorisme, Charles PASQUA (1927-2015), ministre de l’intérieur, a suspendu toutes les conventions de libres circulation avec les pays africains. Il s'y ajoute que les Africains voulant se rendre en France n'ont plus accès à l'ambassade de France dans leur pays d’origine. En effet, la procédure de visa a été déléguée à des officines privées ; il faut payer une taxe pour déposer par leur intermédiaire une demande de visa (80 €). Cette taxe est perdue si la demande de visa est refusée. Ce qui alimente des trafics d'influences et des corruption.
Par conséquent, les Occidentaux peuvent se rendre librement en Afrique. Officiellement ils ne peuvent rester que trois mois mais personne ne s’avisera à contrôler la validité de leur titre de séjour en Afrique. En revanche, il ne reste aux candidats africains de l'immigration que la pirogue ou servir de festin aux poissons de l'Atlantique (plus de 30 000 morts). Au moment, où Frontex a été mis en place, pour empêcher de secourir les migrants africains, les Occidentaux accueillent, à bras ouverts, plus de 6 millions de réfugiés ukrainiens avec leurs chiens et leurs chats. Tous les dirigeants Occidentaux défilent à Kiev, y compris Mme Anne HIDALGO qui n'est allée rendre visite aux immigrants africains sous les ponts à la Porte de la Villette, entouré d'un mur et livrés à la drogue. On préfère proposer une maison des Ouïghours à Paris.
L'ambition du Ministre de l'intérieur, M. Gérald DARMANIN n'est pas de régulariser les étrangers cas par cas, mais sous l'effet de la poussée du Rassemblement national ayant contaminé une bonne partie de la classe politique d'accélérer le taux de reconduite à la frontière des réfugiés du tiers-monde.
Si la France a toutes les peines du monde à accélérer les reconduites à la frontière, il faudrait avoir l'honnêteté de dire que pour l'essentiel ces demandeurs d'asile (Afghans, syriens, irakiens) leurs pays ont été saccagés par des guerres coloniales qui, toutes, ont été perdues. Pendant qu'on défend la liberté en Ukraine, des crimes graves ont été commis à l'encontre ces pays du tiers-monde. Qui jugera les assassins de Mouammar KADHAFI (1942-2011) et de Saddam HUSSEIN (1937-2006) ? Bachar Al-ASSAD et le régime afghan des Taliban sont toujours là. A quoi donc ont servi ces guerres, si ce n'est de répandre le terrorisme au Mali et au Niger et de provoquer une vague de réfugiés vers l'Europe que personne ne veut accueillir dignement ?
S'agissant des réfugiés de la famine, pendant cette campagne des présidentielles de 2022, on a entendu toutes sortes de propositions délirantes (Supprimer les visas pour les pays refusant de réadmettre leurs nationaux expulsé de France, taxer les mandats, interdire le regroupement familial ou le droit du sol). Toute la stratégie du président MACRON a été d'affronter le Rassemblement national au deuxième en droitisant son discours et en nommant certains ministres que rien dans leurs idées ne distingue du Rassemblement national.
Le président MACRON à travers son nouveau projet de loi sur l'immigration fait du LE PEN, sans LE PEN. Bien avant lui, François MITTERRAND et François HOLLANDE avaient préconisé le droit de vote des étrangers aux élections sans l'appliquer. Nicolas SARKOZY, avec son slogan «l'Afrique n'est pas entrée dans l'Histoire», ou le concept «d'identité nationale», a contribué gravement à dédiaboliser les idées xénophobes du Rassemblement national qui ne s'attaque plus à la communauté juive, mais seulement aux racisés, des sous-hommes non-estimables, et le consensus de la classe politique réside dans ce non-dit de ce Code l'indigénat. Nicolas SARKOZY a placé ses hommes dans le gouvernement de M. MACRON, dont justement M. Gérald DARMANIN le Ministre de l'intérieur. 113 jeunes ont été étouffés à mort, l'affaire Bouna et Zied nous est resté en travers de la gorge, aucune enquête sérieuse concernant les incendies criminels à Paris, et maintenant lors de banals contrôles d'identité des personnes meurent nous dit-on soit c'est de la légitime défense ou parce que celles-ci auraient un casier judiciaire. En une fraction de seconde, le ripoux a déjà identifié la personne qu'il va tuer et contrôlé son casier judiciaire ! Et comme si le prétendu casier est devenu un permis de tuer un racisé, un sous-homme, un esclave.
Dans les pratiques graves de recul de la démocratie c'est François HOLLANDE qui avait supprimé la part fiscale des étrangers dont les enfants ne résident pas en France, ainsi que le droit aux allocations familiales. C'est encore François HOLLANDE, un socialiste dit réformiste et dont les amis sont massivement présents dans l'équipe du président MACRON, son bébé, qui avait initié le funeste projet de loi de déchéance de la nationalité, un attentat grave contre les valeurs humanistes et républicaines de la France, avec son message universel.
La question de l'immigration je le rappelle n'est pas l'enjeu fondamental de la France, dotée d'un capitalisme financier ayant délocalise ses entreprises en Chine. La question essentielle est comment rénover les relations avec l'Afrique ?
La classe politique française de gauche ou de droite, mais aussi les Socialistes dits réformistes, ne s'intéressant qu'aux Ukrainiens aux Ouïghours et à la femme Afghane, connaissent mal l'Afrique. Pour eux, une aide à la recolonisation, une simple aumône, souvent détournée par les gouvernants en place, pourrait arrêter l'immigration africaine vers l'Europe. En fait cette vision colonialiste, éloignée de la réalité, s'est toujours révélée contre-productive. Les pays africains, contrairement à une idée reçue, ne sont pas ; les pays africains regorgent de matières premières et on a trouvé du pétrole et du gaz en grande quantité au Sénégal et le Mali depuis le Moyen-âge a de l'or ; ce qui a été l'élément déclencheur de l'arrivée des Portugais en Afrique. Le continent africain, en cette période de crise du prix des denrées alimentaires dispose de réserves considérables de terres et une population jeune pour la travailler.
Cependant, un point constant, si le continent africain est riche en matières premières, ses populations sont demeurées misérables. Pourquoi ?
Charles de GAULLE (1890-1970, voir mon article), un grand home, pour nos Ancêtres les Gaulois, a mis en place en 1960, en Afrique, un système d'indépendance dans la dépendance pour continuer de piller les matières premières africaines avec une monnaie de singe, fabriquée en Auvergne, le Franc CFA, mais toutes devises africaines doivent rester à la Banque de France. Des gouvernement dociles ont été installés et dans certains pays l'héritage se fait de père en fils. Rien depuis que l'empire français existait, en dehors du drapeau ou l'hymne national ne doit changer. En d'autres termes le bonheur de certains est fondé sur le grand malheur des populations africaines.
Conclusions si l'Europe ne mettait pas à ces guerres coloniales contre les pays du tiers-monde alimentant le terrorisme et les réfugiés et si l'Europe n'engageait pas une nouvelle coopération avec les pays africains, basée sur l'équité la justice et la démocratie, les vagues d'immigration continueront.
Aucune loi sur l'immigration même la plus dure n'empêchera ceux qui sont confrontés à la famine ou à la guerre de venir en France. Les Français quand ils viennent en Afrique on les appelle des «Expatriés» mais les racisés qui sont en France même s'ils ont la nationalité française sont toujours des «immigrés», des Français de papiers. Tout récemment et arrivant au travail vers 6 h 20, j'avais déclenché fort malencontreusement l'alarme. Le prestataire arrivé rapidement sur les lieux me dit en me tutoyant : «Tu es le gardien ?». Je lui ai répondu «A quoi reconnaissez-vous un gardien que vous pouvez en plus tutoyer ?». Confus, en raison sa bourde, il s'est vite excusé. Plusieurs sous Valéry GISCARD D'ESTAING (1926-2020, voir mon article), avec sa «loi sécurité et liberté», des policiers me demandaient souvent de leur montrer ma carte de séjour. Depuis le 17 septembre 2022, que le premier ministre du Sénégal s'appelle «Amadou BA», je mitonne la réplique.
L’honneur et la dignité des gouvernements africains, 62 ans après les indépendances, ce n’est pas de rester des provinces. La France, depuis l’Empire et après la Françafrique mise en place par le Général de GAULLE, comme les Chinois, ces pays veulent continuer de mettre mains basses sur les matières premières de l’Afrique, tout en fermant leurs frontières. Les Occidentaux défendent les intérêts de leur pays, en perpétuant ce Code de l’indigénat. Pourquoi, les gouvernants africains continuent à se vautrer dans la soumission, la dépendance et l’esclavage. L’honneur d’un chef d’Etat, c’est aussi de défendre, résolument, sans concession, sa population, pour une coopération équitable, juste et respectueuse avec la France. A quoi ont servi les 15 députés de la diaspora sénégalaise ? Ce n’est pas contradictoire, mais c’est nécessaire pour la survie, l’indépendance et la dignité des Africains.
Les gouvernants africains, pour mieux légitimer leur pouvoir, ont intérêt à être à stratège pour engager un début d’industrialisation, changer de modèle de consommation, en développant une agriculture vivrière, toute l’année, avec des moyens modernes, et non pas encore avec la daba ou le hilaire, des instruments du VIIème siècle, former les jeunes, et surtout mieux gérer les ressources financières. «Une gouvernance sobre et vertueuse» disait en 2012, le candidat Macky SALL. Une bonne et saine gestion des finances des pays africains, et la fin de ce système d’assistanat et l’enrichissement de certains parasites comme les religieux, pourrait dégager d’importantes marges de manœuvres. L’Afrique a non seulement des matières premières, mais sa première richesse c’est sa population jeune et bien éduquée. Dire que l’objectif principal du nouveau gouvernement de Amadou BA, premier ministre du Sénégal, depuis le 17 septembre 2022, c’est de combattre les inondations, est-ce là, l’essentiel ? Un sacré projet politique, hautement stratégique et mobilisateur pour 2024 !
Ce que je vais dire n’est pas très moral. Les Occidentaux aussi volent, notamment aux pauvres le fruit de leur labeur et en défendant les plus riches. Les marchés publics, sont un système civilisé, et de détournement de deniers publics, mais sur des bases raisonnables. Uber n’est pas arrivé en France par hasard ainsi que d’autres donateurs généreux qu’on nous cache. Je dis aux présidents africains, à force de ne pas voler raisonnablement et intelligemment comme les Occidentaux, c’est cela qui encourage les régimes monarchiques et dynastiques des pays africains, la peur un jour, si on perdait le pouvoir, de se retrouver en prison. Combien de fois, on a vu une première pierre posée, et on attend toujours la suite. Restez dignes, si vous volez, ne prenez pas tout ; faites comme les Occidentaux, soyez raisonnables ! Travaillez pour le bien de votre peuple ; c'est cela votre mission essentielle ! Aucune Françafrique ne peut vous en empêcher !
Paris, le 23 septembre 2022, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une réforme répressive de la loi sur les étrangers : la mise en place progressive d'un Code de l’indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une réforme répressive de la loi sur les étrangers : la mise en place progressive d'un Code de l’indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une réforme répressive de la loi sur les étrangers : la mise en place progressive d'un Code de l’indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une réforme répressive de la loi sur les étrangers : la mise en place progressive d'un Code de l’indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une réforme répressive de la loi sur les étrangers : la mise en place progressive d'un Code de l’indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une réforme répressive de la loi sur les étrangers : la mise en place progressive d'un Code de l’indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une réforme répressive de la loi sur les étrangers : la mise en place progressive d'un Code de l’indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Vers une réforme répressive de la loi sur les étrangers : la mise en place progressive d'un Code de l’indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 21:45
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2022 1 19 /09 /septembre /2022 21:41
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
Je souhaiterais rendre un vibrant hommage à maître Malick SALL, nommé par le président Malick SALL, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux du Sénégal du 7 avril 2019 au 19 septembre 2022 (3 ans, 5 mois et 11 jours). Maître Malick SALL avait succédé au professeur Ismaïla Madior FALL, qui reprend le poste.
En février 2019, lors de sa prise de fonctions en sa qualité de Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, alors qu’il est grand avocat d’affaires connu et reconnu, maître Malick SALL disait qu’il souhaitait continuer recueillir l’avis de tous. Durant ces 3 ans et 5 mois, maître Malick SALL qui connaît de l’intérieur la Justice, a rétabli le dialogue et la confiance, pour un meilleur fonctionnement du service public. En grand et extraordinaire humaniste, maître Malick SALL a surtout entendu la détresse des détenus, dans un pays aux températures caniculaires et à la surpopulation carcérale. Être détenu n’a jamais voulu dire, pour maître Malick SALL, perdre ses droits fondamentaux d’être humain. Aussi, c’est une grande première en Afrique, c’est maître Malick SALL qui a mis en place au Sénégal, le système de bracelet électronique, une alternative à la détention, pour certaines peines.
Militant de la cause du Sénégal Emergent, Maître Malick SALL est un homme politique atypique ayant refusé le griotisme, les flagorneries, le larbinisme ou le carriérisme. Ainsi, aux municipales du 23 janvier 2021, il avait renoncé à briguer le mandat de maire de la commune de Ogo. Il a pourtant battu la campagne électorale des municipales dans tous les 43 villages de cette ville-centre rurale.
Aux législatives du 31 juillet 2022, alors qu’il n’était pas candidat, maître Malick SALL est venu camper son village natal, Danthiady, qualifié de «Quartier Latin du Fouta». A travers son réseau important et exceptionnel, le camp présidentiel est sorti victorieux au Fouta-Toro. Sans cette victoire décisive, ayant évité à la majorité présidentielle la guillotine, le Sénégal serait depuis des semaines en cohabitation, et tous les espoirs de gagner en 2024, gravement compromis.
Aux présidentielles de 2019, à travers son mouvement MTM, aussi bien au Sénégal qu’en France, maître Malick SALL a mouillé la chemise, tenu des meetings, fait des porte à porte. Soutenir le président Macky SALL ne se limite pas seulement qu’aux comités d’accueil à l’aéroport de Charles de Gaulle à Paris, toujours nécessaire, mais peu suffisants quand il s’agit de convaincre la grande majorité, dans les foyers et en province. Il a organisé, à Danthiady, le Quartier Latin du Fouta-Toro, avec maintenant ses deux anciens Ministres (Education nationale avec Kalidou DIALLO, et Ministre de la Justice avec Me Malick SALL), le plus grand meeting, que le Nord n’ait jamais, depuis 1951, au premier passage de Léopold Sédar SENGHOR contre Lamine GUEYE.
Maître Malick SALL est resté stoïque et digne, face aux adversités de la vie politique. En effet, en dépit de sa démarche désintéressée, maître Malick SALL a parfois pris des coups, curieusement de certaines personnes de son camp, des «amis» qui lui «veulent du bien» et qu’ils le disent, publiquement, en violation grave à l’obligation de solidarité gouvernementale. Il a été aussi attaqué, fort injustement, par le camp d’en face, pour qui la politique se réduit au viol, à l’assassinat de 17 balles d’un adversaire, aux injures même d’un haut dignitaire religieux, à l’éthnicité, au vandalisme à l’Assemblée nationale. Si l’opposition, à chaque élection, pilonne et stigmatise les Foutankais et leurs diasporas, tout le monde est persuadé que sans eux, aucune victoire décisive n’est possible. Des fissures sont apparues au sein de la diaspora en France, mais le Fouta originel est resté, attaché au gouvernement, en raison de ces combats, désintéressé, que maître Malick SALL a menés victorieusement dans le Nord.
Si Maître SALL, devenu une voix qui compte dans l’expression de cette société civile, et une voix crédible au Fouta-Toro, c’est en raison de sa façon de concevoir autrement l’action politique. Ces derniers temps, et en raison des conséquences désastreuses de la guerre en Ukraine, on semble, subitement, découvrir le concept «d’urgence sociale», de la difficulté de certaines populations à joindre les deux bouts.
Né à Danthiady, une zone défavorisée du Fouta-Toro, brillant élève au lycée à Saint-Louis, maître Malick SALL, sans bourse, a failli abandonner les études. Bien avant de devenir membre du gouvernement, maître Malick SALL est resté attaché aux concepts de compassion, de solidarité avec les démunis ; le fameux «Neddo Ko Bandoum», tant travesti de nos jours et dévoyé de sa profonde signification est pratique maître Malick SALL resté solidaire avec les personnes dans le besoin.
Dans son engagement social et humanitaire, maître Malick SALL a compris mieux que quiconque, l’argent a tout pourri dans la société sénégalaise et qu’il fallait rompre avec la consommation et la dépendance, rendre les populations plus autonomes, à travers de projets innovants, mais aussi axer les interventions sociales dans des secteurs stratégiques. Aussi, maître Malick SALL, lui qui vient de Dakar, sait que l’école de la République peut favoriser l’ascenseur social. Aussi et avant même de devenir Ministre, en révolte contre ces abris provisoires, il a financé la réfection de certaines classes, des résidences pour les étudiants foutankais dans les grandes universités, des lycées, récompensé les élèves les plus méritants afin de favoriser l’émulation et l’excellence, et accompagné la pratique du sport. Tout le monde parle maintenant d’urgence sociale ou sanitaire, mais maître Malick SALL est en avance sur son temps ; il a, et continue, de prendre en charge une couverture médicale pour les plus démunis, et alloué des dons alimentaires, etc.
En définitive, dans son exemplarité, maître Malick SALL, cet extraordinaire Humaniste, sa façon de faire la Politique, est un appel profond à la rénovation de nos principes et valeurs. «Je suis née pour partager l’amour et la non la haine», fait dire Sophocle à Antigone, dans son dialogue avec Créon. Dans sa recherche de la justice sociale, de l’équité, de la compassion et de la bienveillance,  maître Malick SALL, avocat à Dakar, a choisi de ne pas s’enfermer dans sa villa, mais d’être à l’écoute des Foutankais. Maître SALL a pour ambition de servir et non de se servir. Il redonne ainsi ses lettres de noblesse à la Politique, encore considérée par une partie de la population, comme une affaire sale, des combinaisons et des magouilles, au détriment des pauvres. Le Politique, pour maître Malick SALL, c’est le Bien commun, comme l’entendait Aristote ?
La Politique, au sens noble, ce n’est pas d’attendre les échéances électorales, pour venir serrer les paluches. La Politique, au sens originel où l’entendaient les Grecs, c’est être, dans la proximité, à l’écoute des besoins de la population, notamment les plus fragiles, les plus démunis.
Homme politique atypique, maître Malick SALL représente, dans son action au quotidien, un extraordinaire humaniste égaré en politique. Dans les demandes anciennes des habitants Fouta-Toro, on retient un grand besoin  d’être mieux représenté dans les instances politiques et étatiques. En effet, jusqu’ici, alors que le Fouta-Toro est resté légitimiste à l’égard de tous les gouvernants, quelle que soit leur couleur politique, ses représentants se sont révélés de piètres élus, ne pensant qu’à leurs intérêts personnels. Les Foutankais ne veulent plus de ces politiciens véreux, folkloriques ou griotiques ; ce qui a gravement terni, l’image de la Politique. Ils souhaitent avoir une représentation digne qui défende énergiquement leurs intérêts, dans le sens de la Justice, de l’Equité et de la Compassion.
J’associe ces hommages à la fidèle équipe qui a toujours accompagné maître Malick SALL dans ses déplacements, fréquents au Fouta-Toro, notamment M. Abdoulaye Baïla N’DIAYE, Harouna Mamadou BAL, M. Alassane DIALLO et M. Amadou Harouna N’DIAYE,
Gloire et honneur à maître Malick SALL, à son équipe et son épouse Maïmouna SYLLA SALL.
Paris, le 19 septembre 2022, par M. Amadou Bal BA http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Maître Malick SALL, un extraordinaire Humaniste égaré en Politique» par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

Liens