Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

28 juillet 2022 4 28 /07 /juillet /2022 22:25
«Législatives du dimanche 31 juillet 2022 pour une majorité écrasante au président Macky SALL un Pharaon des temps modernes» par Amadou Bal BA baamadou.over-blog.fr #mackysall
Après cette riche et palpitante campagne électorale avec ses rebondissements les électeurs disposent de toutes les données pour choisir librement leurs députés.
Deux camps s'affrontent d'une part, le président Macky SALL, un Pharaon des temps modernes qui a consolidé l'image de ce «Grand petit pays» qu'est le Sénégal et d'autre part, une opposition bavarde, dans ses menaces et incantations puériles dirigée par Pinocchio, le grand «Saye Saye».
«Les faits sont têtus» dit un dicton bien français. «Seule la Vérité est révolutionnaire» disait Vladimir Ilitch Oulianov dit Lénine (1870-1924). Je crois qu'une thèse de doctorat ne suffirait pas uniquement pour dresser la liste des réalisations depuis 2012 du président Macky SALL, ce Pharaon des temps modernes. Il faudrait bien d'autres thèses de doctorat pour évaluer l'impact, très positif, des réalisations du président Macky SALL sur la vie quotidienne des Sénégalais ainsi que le développement économique du pays.
On sait bien qu'en Afrique, la logistique est devenue un enjeu majeur, sans laquelle ni le commerce, ni le déplacement rapide et sûr des populations ne sont assurés. On se souvient encore de l'effroyable tragédie du «Diola» et des difficultés à l'époque de se rendre en Casamance. Je me souviens, en 1989, avec des amis Américains, je voulais visiter la Casamance. Nous avons attendu pendant 4 heures et demi sous un soleil brûlant sans abri, et la traversée du bac n'avait duré que moins de 15 minutes. Les différents ponts mis en place par le président Macky SALL ont renforcé le sentiment d'appartenance des Casamançais au Sénégal. Je me souviens aussi en 1961, je devais aller de Danthiady à Kaolack avec ma mère ; nous avons deux jours et demi. En raison de l'état lamentable des routes, le car qui ne pouvait pas rouler vite, est tombé en panne à deux reprises. Aujourd'hui entre Dakar et mon village Danthiady on ne fait que 4 heures et demi. Les produits frais comme le poisson, les légumes ou la viande arrivent au village maintenant électrifié. Ce sont là des faits vérifiables. Partout au Sénégal de long en large en diagonal ou en perpendiculaire on peut aller et revenir dans la journée sûrement. Ces infrastructures, par la fluidité de la libre circulation des marchandises, des personnes et des idées vont accélérer la consolidation de la nation sénégalaise par une meilleure compréhension entre tous.
Infatigable bâtisseur d'un Sénégal Emergent le président Macky SALL continue son travail de Pharaon des temps modernes à travers la Vedrenne et le BRT. Il y a tant à faire et le président Macky SALL rattrape un retard de 40 ans perdus sous l'ère socialiste.
Je me dis que le président SENGHOR, le fondateur de la nation sénégalaise, qui nous parlait à longueur de journée de culture et du Sénégal de l'An 2000, nous a retardé le développement Sénégal. Il a nous a endormi avec ses docteurs honoris causa. Par conséquent, savons rendre gré à ce qui est à César : le président Macky SALL, un Pharaon des temps modernes, a conforté l'image du «Sénégal un grand petit pays», en référence au titre de mon troisième livre.
Dans le camp d'en face, nous avons une opposition bavarde et pleurnicharde, sans aucun projet politique alternatif crédible. Entendons-nous bien, l'opposition doit être respectée et honorée en ce sens qu'elle appuie là où ça fait mal et contribue, dans une démocratie multi-partisane vivante, comme le Sénégal à faire avancer les choses dans le bon sens.
L'opposition ne devrait pas être qu'une force de témoignage ; elle est légitime un jour à devenir la majorité à condition de disposer d'un projet alternatif crédible pouvant rassembler une majorité de Sénégalais. Et c'est là où le bât blesse. Pendant longtemps le leadership de l'opposition était âprement disputé entre Karim WADE, Khalifa SALL et Ousmane SONKO. Du côté du PDS, et en dépit l'entêtement du président Abdoulaye WADE à vouloir placer son fils à la tête de ce parti et à la suite d'un détournement de l'équivalent de 6 milliards d'euros, Karim WADE a fini par s'enfuir en jet privé ; un aller simple sans retour. Dissident du parti socialiste et entouré d'un Barthélémy DIAS condamné pour avoir tué un militant du PDS, l'attaque du siège de son ancien parti et surtout le détournement de deniers de la mairie de Dakar ont mis hors-jeu Khalifa SALL. C'est finalement, Ousmane SONKO qui est devenu par défaut chef de l'opposition et il y a beaucoup de chose à dire sur ce casse du siècle.
Tout d’abord, Ousmane SONKO, on l’a vu s’improviser en Pinocchio. Il va au salon de massage chez Adji SARR, avec ses gardes du corps et son pétard, non pas pour dégorger son poireau, mais pour soigner son mal de dos. Mais Pinocchio est un récidiviste, il avait déjà engrossé une lycéenne mineure à Thiès, mère de son fils aîné.
Ensuite, séparatiste, et régionaliste, Pinocchio s’est révélé être un adversaire surtout des Foutankais. Dans sa liste aux législatives, il n’a réservé qu’une proportion incongrue aux Foutankais. Macky SALL a bien désenclavé la Casamance et en a fait une région sénégalaise accessible, où il fait bien-vivre. «En 1968, de Thilogne à Dakar, nous avions fait trois jours. Notre Transil, une caisse avec un moteur allumé par une manivelle, s’est embourbé à hauteur de Doumga Wouro Alpha. Nous avons passé la nuit à Ouro-Sogui. Hier, pour aller à Thilogne, je faisais trois jours et 3 heures ; entre Sédhiou et Ziguinchor entre 3 et 4 heures, et maintenant, grâce du Pont de Marsassoum, le trajet est ramené à 45 minutes» me dit Ousmane N’DIADé.
Enfin, Pinocchio fait croire qu’il aime les jeunes, mais comme Cellou Dalein DIALLO, il se cache derrière ses gardes du corps et sa voiture blindée et les envoie au casse-pipe ; putschiste, il veut marcher sur des cadavres pour espérer prendre le pouvoir. Macky SALL réalise, sans cesse, de grandes et belles réalisations. Pinocchio, en adversaire du Sénégal, ne fait qu’inciter les jeunes à le saccager et à les brûler.
Pinocchio qui n'avaient cessé de dénigrer les infrastructures, parce qu'uniquement elles sont l’œuvre du président Macky SALL, devrait les apprécier à leur juste mesure, notamment pendant cette campagne électorale des législatives. Toute la classe politique sillonne le Sénégal de long en large dans un confort qui n'a rien à voir les conditions chaotiques du temps de SENGHOR où la délégation présidentielle venait couverte de poussière rouge de ces pistes éreintantes. Le président Macky SALL a bien amélioré les conditions de vie tous, y compris cette opposition bavarde et ingrate.
Pinocchio qui avait gravement combattu la réforme constitutionnelle du 20 mars 2020 limitant les mandats présidentiels, dans sa grande inconséquence ne parle maintenant que de cela. Même les étudiants en 1ère année de droit connaissent le principe de non-rétroactivité des lois. Aussi aux présidentielles de 2024 c'est le juge constitutionnel et le peuple sénégalais qui trancheront si le président Macky SALL souhaite se représenter ; ce n'est certainement pas à Pinocchio, lui qui n'a pas été foutu de dresser une liste paritaire aux législatives, de décider de la validation des candidatures aux présidentielles de 2024.
Par ailleurs, Pinocchio ne parle que des revenus du pétrole. Le président Macky SALL, sans les revenus du pétrole et du gaz, a déjà considérablement changé. Imaginez un seul s’il avait disposé de telles ressources à quel niveau serait alors l’Emergence du Sénégal. Il a encore une mission à remplir.
Une grande colère de Pinocchio, et je le comprends, il a gravement merdouillé dans la confection ; il n’a pas respecté le principe de parité et ne siégera donc pas à l’Assemblée, et ne peut donc s’en prendre qu’à lui-même.
En définitive, l'opposition dans ses injonctions contradictoires, ses mensonges et son manque de maturité politique ne fait que critiquer sans discernement et propose rien de solide. Les mêmes vont produire donc les mêmes effets. Le 24 février 2019, en raison de son bilan et de sa vision d'un Sénégal Emergent le président Macky SALL avait été réélu dès le premier tour aux présidentielles. A ces législatives l'opposition récidive dans ses incantations creuses et ses vociférations. Une cuisante défaite l'attend donc aux législatives du dimanche 31 juillet 2022 pour s'être entêtée dans l'erreur.
Je dois signaler que depuis plusieurs semaines, maître Malick SALL, Garde des Sceaux, qui n’est pas pourtant candidat à ces législatives, est allé s’installer à Danthiady, pour mener une grande et belle campagne électorale. On a vu les grands meetings que maître Malick SALL, sa campagne de proximité dans tous les villages de Ouro-Sogui aux confins Damga, mais aussi au Ferlo ; il a rendu visite à toutes notabilités du Fouta. Le meeting de clôture de ces législatives aura lieu, à Danthiady, notre village natal, le vendredi 29 juillet 2022. Il faudrait ici louer la qualité du travail de ses collaborateurs, les professeurs Abdoulaye Baïla N’DIAYE de l’IFAN, Harouna BAL dit Chita de l’université de Thiès, mais aussi cette Grande dame, discrète et précieuse, Mme Maïmouna SALL. Notre ami, Landing DIEDHOU, journaliste, me signale sa présence à Danthiady.
Les Foutankais et la jeunesse savent ce qu’ils doivent à maître Malick SALL qui a loué différents appartements, sur ses fonds personnels, dans toutes les villes universitaires, afin d’aider les étudiants Fountankais, méritants, à faire des études dans de bonnes conditions.
Je voudrais rappeler que les Foutankais doivent se souvenir le dimanche 31 juillet 2022, au moment de déposer un bulletin dans l’urne, et contrairement à ce que dit Pinocchio, ce n’est pas du «Fouta Tampi» mais avec les infrastructures c’est du «Fouta Fofti» que vivent maintenant les Foutankais, sous l’ère de Macky SALL. Les témoignages des Foutankais parlent d’eux sur l’extraordinaire amélioration des conditions de vie, «Fouta Fofti». Les voyageurs n’arrivent plus à destination immaculés de poussière rouge de ces chemins cahoteux d’antan «En 2003, le décès de mon père m’a trouvé à Dakar. Pour assister aux funérailles, ma famille et moi avons loué un véhicule. Nous sommes arrivés à N'Gouye en pleine nuit. Pour rallier Saldé situé à 7 km, il fallait prendre le bac qui avait arrêté sa navette aux environs de 19 heures. Nous dûmes passer la nuit sur la berge du marigot de Doué. Aujourd’hui la route est bitumée par le président Macky SALL et un pont était déjà établi sur le marigot. Un trajet qui durait 24 heures est fait en 7heures. Le courant électrique illumine villages et hameaux. Nous y buvons de l’eau fraîche et regardons la Télé» me dit le professeur Harouna Amadou LY. Un autre témoigne est celui de Mme Aoua Bocar LY-TALL : «Alors qu'il fallait des heures voire des jours, surtout quand il pleut, Moi-même, j’ai été surprise quand notre voiture a quitté Cascas, qu’on me dise 15 minutes après que je suis arrivée chez moi, à Saldé Tébégout, village aussi de Hamidou DIA, de Cheikh Hamidou KANE, d'Abdoulaye Elimane KANE, etc. En effet, les infrastructures routières réalisées partout au Sénégal, par le président Macky SALL . C'est là un facteur de développement de tout pays» dit-elle.
On ne change pas une équipe qui gagne. Ces temps-ci, le Sénégal, un «Grand petit pays», a renforcé son prestige, sous le président Macky SALL. Le chef de l’Etat, pendant la pandémie a été l’avocat de tous les pays africains. Les bonnes nouvelles ne font que s’empiler : une Coupe d’Afrique des Nations, un Prix Goncourt, avec Mohamed M’Bougar SARR, cent ans après René MARAN.
Dimanche, 31 juillet 2022, un seul bulletin de vote, celui de la majorité présidentielle, Benno Bokk Yaakaar ! «Caartaal Ko Gottal» en Peul.
Paris, le 28 juillet 2022, par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 
 
«Législatives du dimanche 31 juillet 2022 pour une majorité écrasante au président Macky SALL un Pharaon des temps» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives du dimanche 31 juillet 2022 pour une majorité écrasante au président Macky SALL un Pharaon des temps» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives du dimanche 31 juillet 2022 pour une majorité écrasante au président Macky SALL un Pharaon des temps» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives du dimanche 31 juillet 2022 pour une majorité écrasante au président Macky SALL un Pharaon des temps» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives du dimanche 31 juillet 2022 pour une majorité écrasante au président Macky SALL un Pharaon des temps» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

commentaires

Liens