Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

4 mai 2022 3 04 /05 /mai /2022 20:39
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Au 1er tour des présidentielles du 10 avril 2022, la Gauche désunie avait donné une mauvaise image d'elle-même, conduisant au deuxième tour du 24 avril 2022, à l'enfermement, dans une logique de l'échec, comme en 2017, dans le piège du «vote barrage contre Marine LE PEN».
Cet accord du 4 mai 2022, négocié au siège de la France insoumise avec les Socialistes, dénommé «La Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale» ou N.U.P.E.S., créé une dynamique de la victoire aux législatives, en vue d'une cohabitation de Gauche.  Les électeurs de gauche qui avaient voté utile au 1er tour pour M. MELENCHON, sont massivement en faveur d’une union des forces de progrès. Je le disais souvent «la Gauche n'a pas encore dit son dernier mot». Le philosophe italien, Antonio GRAMSCI (1891-1937), dans ses «Cahiers de prison» (voir mon article), avait théorisé le concept de «l'hégémonie culturelle» suivant lequel, la conquête du pouvoir présuppose celle de l'opinion publique. La politique se joue autant dans les esprits que dans les luttes sociales ou les urnes. La Gauche semble, avec cet accord, reprendre le dessus sur cette tendance lourde à la droitisation de la vie politique, en vue de l’inverser aux législatives des 12 et 19 juin 2022, pour une cohabitation de Gauche.
Dans la législature 2017-2022, le rapport de forces au sein de l’Assemblée nationale est le suivant : 263 députés de la République en Marche, 101 les Républicains, 52 Modem, 28 Socialistes et 17 de la France Insoumise.
En vue des législatives de juin 2022, l’accord de Gauche réserve 326 circonscriptions à la France Insoumise, 100 aux Ecologistes, 70 aux Socialistes et 50 aux Communistes.
L’accord entre la France Insoumise et les Socialistes du 4 mai 2022 est fondé sur les principes suivants :
• La revalorisation du SMIC à 1 400 euros nets et l’organisation d’une conférence sociale sur les salaires, la formation, les conditions de travail et les retraites ;
• La création d’une allocation d’autonomie jeunesse et une garantie dignité ;
• Le droit à la retraite à 60 ans pour toutes et tous avec une attention particulière pour les carrières longues, discontinues et les métiers pénibles ;
• Le blocage des prix des produits de 1ère nécessité ;
• Le renforcement et la généralisation de la représentation des salariés dans les conseils d’administration ;
• L’abrogation de la loi El Khomri, des contre-réformes du code du travail et de l’assurance chômage et la lutte contre l’ubérisation du travail avec la présomption de salariat pour les travailleuses et travailleurs des plateformes ;
• L’affirmation d’un impératif de justice écologique, qui se décline à travers une démarche de planification, pilotée par de nouveaux indicateurs de progrès humain ainsi que la règle verte ;
• La fin de la monarchie présidentielle avec la 6ème République et le référendum d’initiative citoyenne, et un nouveau rôle pour les collectivités locales et les mouvements sociaux, syndicaux et associatifs ;
• Le développement des services publics, le refus de leur privatisation ou de leur ouverture à la concurrence, la création d’un service public de la petite enfance et de l’accompagnement du grand âge ;
• L’imposition de l’égalité salariale, consacrer 1 milliard d’euros à la lutte contre les violences faites aux femmes, allonger la durée du congé parental, et en particulier du congé paternité ;
• La mise en place d’une fiscalité plus juste avec notamment le rétablissement de l’ISF et l’abrogation de la flat tax ;
• L’abrogation des lois séparatisme et sécurité globale qui portent atteinte à nos libertés individuelles ;
• La défense de la République laïque et universaliste, la protection de la liberté́ de conscience et d’expression, une action résolue contre le racisme, l’antisémitisme et toute forme de discrimination et le combat contre les communautarismes et l’usage politique des religions ;
• L’égalité réelle dans les territoires ultramarins, le droit à l’eau et la mise en avant des Outre-Mer comme les avant-postes de la bifurcation écologique et solidaire :
• L’adoption d’un bouclier logement afin de limiter la part des revenus consacrée à se loger, notamment par l’encadrement des loyers à la baisse sur tout le territoire et la production de logements sociaux ;
• 1% du PIB dédié à la culture, des budgets alloués sur cinq ans, sur tout le territoire national, afin de donner une nouvelle ambition aux politiques culturelles ;
• La reconstruction d’une école globale pour l’égalité et l’émancipation, avec la revalorisation et le recrutement des personnels, l’école du zéro décrocheur, la suppression de la réforme du bac et de Parcoursup, la mobilisation contre le harcèlement scolaire ;
• L’allongement de l’espérance de vie en bonne santé et la réduction des inégalités : la garantie de l’accès aux soins, le développement des actions de prévention, la lutte contre les déserts médicaux ;
• L’ouverture de nouveaux droits comme celui du droit de choisir sa fin de vie.
En particulier, et sur l’Union européenne, l’objectif commun est de mettre «fin au cours libéral et productiviste et construire un nouveau projet au service de la bifurcation écologique et solidaire» et de «désobéir pour les uns, de déroger de manière transitoire pour les autres, mais nous visons le même objectif : être en capacité d’appliquer pleinement le programme partagé de gouvernement et respecter ainsi le mandat que nous aurons donnés les Français». Il ne s’agit ni de la sortie de l’Union européenne, ni de la monnaie unique, mais de contribuer «à réorienter les politiques européennes et à modifier durablement les règles et traités européens incompatibles avec notre ambition sociale et écologique légitimée par le peuple».
Par conséquent y a-t-il vraiment des «Gauches irréconciliables» et cette idée que la Macronie, dans sa théorie fumeuse «Ni de Droite, ni de Gauche», allait provoquer une recomposition de la vie politique ?
Le Parti socialiste est traversé de différentes sensibilités politiques : une aile radicale et une partie dite «réformiste», et très modérée, que peu de choses distinguent de la Droite libérale. Jean-Luc MELENCHON  vient, lui-même, du Parti socialiste. Une des figures de l’aile gauche, M. MELENCHON entre au Parti socialiste en 1976, conseiller municipal de Massy, puis conseiller général de l’Essonne en 1985, il a été sénateur de ce département en 1985. Jean-Luc MELENCHON sera de 2000 à 2002, Ministre délégué à la formation professionnelle dans le gouvernement de Lionel JOSPIN. M. MELENCHON a fondé son propre parti en 2008, et a tenu bon sur cette ligne radicale, en dépit des tentatives de le discréditer, venant essentiellement de certains lobbies, eux-mêmes communautarisés, et tapant sans retenue sur les racisés. La grave crise, au sein du Parti, vient également du refus des réformistes hollandais, de soutenir Benoît HAMON, victorieux à la Primaire du Parti socialiste des 22 et 29 janvier 2017. Une bonne partie des réformistes socialistes avaient rejoint le président MACRON en 2017 et d’autres ont suivi en 2022.
L’accord entre le Parti Socialiste et la France Insoumise, soutenu par Martine AUBRY et Anne HIDALGO, fait grincer les dents de l’aile réformiste du PS. François HOLLANDE, Carole DELGA, Michael DELAFOSSE, Bernard CAZENEUVE ou Stéphane LE FOLL annoncent s’opposer à toute alliance avec la France Insoumise. Olivier FAURE, signataire de l’accord avec la France Insoumise, défend sa position, dans un parti affaibli à 1,75%, mais avec un ancrage dans les collectivités locales : «C’est allant vers la mer que le fleuve est fidèle à sa source, disait Jean Jaurès» écrit-il dans un tweet. Aussitôt l’aile droite du Parti socialiste se déchaîne contre M. FAURE «oui, et en trahissant, on va où ?» écrit Julien DRAY, un un hollandais ayant trahi toutes les valeurs de gauche, un chroniqueur sur les chaînes de Vincent BOLLORE, celui qui faisait l’éloge de Jean-Baptiste COLBERT, le promoteur du Code noir. «Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin, elle se brise, dit un auteur du XVème siècle», cité, dans un tweet par Maître Macronard. La Fédération du PS de Paris est hostile à cet accord, ainsi que d’autres éléphants du PS, dits réformistes.
Créé en 1905, et rénové en 1971 par François MITTERRAND, ce nouveau cycle d’Epinay-sur-Seine, d’un Parti socialiste hégémonique, dominant la vie politique, à gauche est terminé. En effet, dans cette tempête de l’accord avec la France Insoumise, il est probable qu’une bonne partie de l’aile droite du Parti socialiste pourrait rejoindre le président MACRON, un «Bébé Hollande». Cette partie réformiste des Socialistes, peu solidaire avec les grandes luttes sociales, ignorant ou combattant les racisés (Attaques racistes, violences policières, accueil indigne des réfugiés du tiers-monde, loi sur le séparatisme rétablissant le Code de l’indigénat, célébration de Napoléon, Colbert), se disant «parti de gouvernement», est souvent disposée à accepter des réformes injustes. «Le changement, c’est maintenant» disait, en 2012, François HOLLANDE. le changement est bien arrivé, mais pas celui qu’on attendait. Affublé d’un Manuel VALLS, après la défaite de 2014 aux municipales et d’un projet de loi sur la déchéance de la nationalité, le Parti socialiste qui avait 253 députés, pour la première fois de l’histoire de la Gauche une majorité au Sénat, a eu en héritage, Emmanuel MACRON. Cette partie réformiste du Parti socialiste, se dit partisane de l’Europe ; ce qui avait profondément divisé les Socialistes, lors du référendum de 2005. Cette logique libérale de rigueur budgétaire (pas plus de 3% de déficit) a pourtant volé en éclats lors de la crise sanitaire. Un «Monde d’Après», fondé sur la Fraternité, la Justice, l’arrêt des guerres locales injustes et une coopération respectueuse avec les pays africains, est possible avec les forces de Gauche. C’est finalement une bonne nouvelle, la perspective de départ, de cette partie réformiste au Parti socialiste. Qu’ils s’en aillent, très vite, vers la Macronie ! Mais là-bas, en raison de la verticalité, c’est silence radio ; seul Jupiter a voix au chapitre.
Dans ces législatives, et c’est leur problème, les Républicains, qui n’ont de Républicains que de nom, ont vendu leur âme au diable. Ils ont des boulets qu’ils trainent avec leur eux, comme Bruno ROTAILLEAU et Eric CIOTTI. L’ancien premier ministre et maire du Havre, Edouard PHILIPPE, un transfuge de la Droite, est à l’affût pour les présidentielles de 2027. Aussi, la République en Marche est fébrile. L’ancien président de la République, Nicolas SARKOZY, qui avait refusé de soutenir Valérie PECRESSE, fait encore partie des visiteurs du soir à l’Elysée.
Dans cette prolifération des forces du Chaos, Marine LE PEN est désormais concurrencée par Mohamed ZEMMOUR. Que les crocodiles se dévorent entre eux et une bonne dégustation  !
Après la confusion introduite par la Macronie, on a désormais, dans le jeu politique, une grande clarification idéologique : le bloc de Gauche, les forces du Chaos et la Droite. Jupiter, président des riches va encore nous jouer du violon, après le vote barrage au Rassemblement national, il va nous dire : «donnez-moi une majorité, pour appliquer ma politique». Mais pendant son mandat, on a vu le bilan du président MACRON et il a annoncé la couleur pour la suite : toujours cajoler les gens qui vont bien et matraquer les faibles. On connaît maintenant qui est vraiment Jupiter. On ne va pas, quand même, se faire avoir deux fois.
Aux présidentielles, le débat n’avait vraiment pas eu lieu ; du moins, il a été confisqué par les instituts de sondage et la presse de Vincent BOLLORE. La campagne des législatives des 12 et 19 juin 2022 promet donc d’être animée, un véritable troisième tour des présidentielles. Ceux qui avaient voté par défaut au 2ème tour, auront maintenant le choix pour une cohabitation. Lionel JOSPIN, au cours de la cohabitation de 1997 à 2002, a bien montré que ce système est viable et d’importantes réformes justes et appréciables ont été réalisées.
Paris, le 4 mai 2022, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Législatives : la Gauche en ordre de marche : une dynamique en vue d'une possible cohabitation» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

commentaires

Liens