Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 19:26
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 19:01
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 18:57
«Paris capitale culturelle de l’Afrique et son riche agenda littéraire : Centenaire du Goncourt de René MARAN, 20 ans de la mort de SENGHOR, Panthéonisation de Joséphine BAKER» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
L’agenda littéraire est particulièrement riche et confirme que Paris est bien, et depuis les années 20, est bien la capitale culturelle de l’Afrique. Jadis, et durant les «Folles années», et en dépit de la grippe espagnole, les tenants du mouvement «Harlem Renaissance», (Le poète, Langston HUGUES, l’artiste Joséphine BAKER). Du 19 au 22 février 1919, Blaise DIAGNE (1872-1934), député du Sénégal (voir mon article) avait convoqué, avec l’appui de Georges CLEMENCEAU (1841-1929) premier congrès mondial panafricain, auquel avait assisté, William DU BOIS (1868-1963), auteur des «âmes du peuple noir» (voir mon article).
Le président Emmanuel MACRON a décidé de panthéoniser, à travers une plaque, Joséphine BAKER (voir mon article), artiste du mouvement Harlem Renaissance, militante des droits civiques auprès de Martin Luther, résistance, et partisane du multiculturalisme, avec sa «Tribu arc-en-ciel». Le reste de Joséphine BAKER seront maintenus au cimetière de Monaco. Régis DEBRAY avait l’initiative de cette panthéonisation, mais le président socialiste, François HOLLANDE, l’avait bottée en touche, l’opinion publique ne serait pas prête. En 2008, Mme Ségolène ROYAL avait suggéré de transférer, au Panthéon, les cendres, de Aimé CESAIRE (1913-2008), mort le 17 avril 2008. Le président Nicolas SARKOZY a repris cette idée, le 6 avril 2011, quelques années après la fameuse grève de 44 jours de Elie DOMOTA aux Antilles, en faisant apposer, après accord avec la famille, «une plaque à la mémoire du grand intellectuel et de l'homme engagé de la Martinique sera scellée au cœur». Serge LETCHIMY, député de la Martinique, a rappelé que Aimé CESAIRE est rétif aux honneurs et aux célébrations, mais que cette panthéonisation «est un geste symbolique important envers le poète, l'humaniste, l'éveilleur de conscience».
Si la Gauche fait panthéoniser, son bilan, pour les racisés, est resté maigre et particulièrement décevant. Pire, Lionel JOSPIN, alors qu’il était premier socialiste, avait même choisi de bouder les obsèques du président SENGHOR, (1906-2021), une grave faute politique que nous n’oublierons jamais. Aussi, à l’occasion de ces 20 ans de la disparition du poète-président, nous réclamons, à notre candidate, Mme Anne HIDALGO, des funérailles symboliques à Paris, En effet, son adjoint, M. Arnaud NGATCHA, était venu  prononcer une discours au colloque sur SENGHOR, à la Sorbonne du 5 novembre 2021, organisé par M. Foulo BASSE, ancien DGS de l’université d’Evry et M. Hamidou SAMAKE, adjoint à la maire de Paris. Le 18 décembre 2021, à Dakar, le Sénégal, célèbrera le 20ème anniversaire de la disparition du président SENGHOR, et la maire de Verson (Calvados, ville de Colette SENGHOR (1925-2019, voir mon article), et lieu de décès le 20 décembre 2021, du poète), a invité Mohamed M’Bougar SARR, prix Goncourt, à une conférence.
C’est le 100ème anniversaire du Prix Goncourt de René MARAN (voir mes articles) et après le prix Goncourt de M. Patrick CHAMOISEAU, pour «Texaco» en 1992, et le Prix Goncourt de Marie N’DIAYE, en 2009, pour ses «Trois femmes puissantes» qui polarise également. Beaucoup d’initiatives particulièrement louables, mais peu coordonnées, entre Paris, La Guyane, Dakar et bien sûr la République centrafricaine. Dans un contexte d’une 5ème vague brouillant tout, j’essaie de vous livrer les éléments en possession, et m’engage à vous tenir informés, dès que j’aurai des éléments plus précis.
Le roman, «Batouala, véritable roman nègre» a été écrit René MARAN (1887-1960), alors qu’il était encore fonctionnaire colonial en Oubangui-Chari, actuelle République centrafricaine. Il parlait le Banda, une langue du pays Grimari. Il ressort de la conférence à Paris, le samedi 27 novembre 2021, à la maison des associations, du XVIIIème arrondissement, dont j’ai été l’un des animateurs, que M. Jean-Pierre MARA, président d’un COPIL, en relation avec l’Alliance Française, va organiser, le 16 décembre 2021, un colloque en hommage à René MARAN (bande dessinée, pièce de théâtre, conférence).
A Paris, la Ville de Paris, sur vœu présenté par M. Hamidou SAMAKE, adjoint à la maire de Paris, Mme Anne HIDALGO a réaffirmé «afin de célébrer, dignement, le centenaire de cette œuvre précurseure et de son prix (Batouala de René MARAN) qu’un lieu culturel parisien, comme par exemple une bibliothèque, puisse porter le nom de René MARAN».
Toujours à Paris et en relation avec M. Jacques MARTIAL, conseiller-délégué en charge des Outre-mer et élu d’un merveilleux arrondissement, le 12ème , probablement une plaque sera apposée devant le 26 rue Bonaparte, à Paris VIème, là où résidait René MARAN.
La Ville de Paris envisage une table ronde, vers le 7 janvier 2022, sous la direction de M. Romuald FONKUA, professeur à la Sorbonne, sur «Batouala et René Maran du point d vue de l’histoire littéraire et politique». Diverses consultations sont en cours pour finaliser et préciser ce projet.
A Paris, une soirée de témoignage est organisée à Bibliothèque François Mitterrand, le mercredi 1er décembre 2021, de 17 h à 20 h, sur le thème «René Maran, précurseur de la Négritude», un travail coordonné par Mme Monique CALINON, avec de nombreux invités (M. Didier DECOIN, Mohamed M’Bougar SARR, Mme George PAU-LANGEVIN, etc.) Entrée libre, mais il est préférable de faire une réservation sur le site de la BNF.
Il est probable que le Sénégal, avec son Musée des civilisations noires, n’oubliera pas René MARAN, un des précurseurs de la Négritude, et ami personnel du président SENGHOR. En effet, René MARAN, à la suite de son Goncourt, a fait l’objet d’un grave lynchage, un harcèlement moral des coloniaux qui l’ont contraint à la démission de l’administration. Aussi, à sa disparition en 1960, le président SENGHOR a continué de venir en aide à sa famille, à sa veuve, Camille MARAN.
En Guyane, une autre initiative est en cours, avec un colloque à Cayenne. Je n’ai pas encore assez d’éléments précis à ce sujet. C’est, une rencontre aura lieu, et en collaboration étroite, avec son petit-fils Bernard Michel MARAN, un habitant du 20ème arrondissement de Paris, et agent de la fonction publique hospitalière. Je rappelle qu’un colloque a déjà eu lieu du 16 au 18 juin 2021 au Brésil sur «René Maran et la Guyanité». Le vendredi 5 novembre 2021 au Sénat français et à l’occasion de son 134ème anniversaire, René MARAN a été honoré.
Compte tenu des éléments glanés ici et là, il est donc plus jamais urgent et nécessaire d’avoir une Maison d’Afrique à Paris, pour engager d’énergiques actions pour la promotion du bien-vivre ensemble, coordonner diverses informations concernant les racisés et les sensibiliser à toute initiative faisant avancer la cause républicaine. On répand vite les calomnies et les dénigrements, mais s’agissant des éléments valorisants concernant l’héritage culturel africain, tout reste une affaire d’initiés, de clubs entre amis, avec des retours d’ascenseurs.
Je rappelle que les journées du 19 au 22 octobre 2021, à l’occasion du 30ème anniversaire de la disparition de Amadou Hampâté BA (1901-1991), à l’université d’Evry Paris Saclay, organisées par Messieurs Abdoul Hamet BA, maître de conférences et chef du département d’histoire et M Foulo BASSE, ancien DGS de cette université, en présence de Mme Roukiatou BA, présidente de la Fondation Amadou Hampâté BA, ont montré l’utilité de développer les études africaines, dans les universités françaises. Le président de l’université d’Evry s’y est engagé, avec enthousiasme.
Paris, le 28 novembre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Paris capitale culturelle de l’Afrique et son riche agenda littéraire : Centenaire du Goncourt de René MARAN, 20 ans de la mort de SENGHOR, Panthéonisation de Joséphine BAKER» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Paris capitale culturelle de l’Afrique et son riche agenda littéraire : Centenaire du Goncourt de René MARAN, 20 ans de la mort de SENGHOR, Panthéonisation de Joséphine BAKER» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Paris capitale culturelle de l’Afrique et son riche agenda littéraire : Centenaire du Goncourt de René MARAN, 20 ans de la mort de SENGHOR, Panthéonisation de Joséphine BAKER» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Paris capitale culturelle de l’Afrique et son riche agenda littéraire : Centenaire du Goncourt de René MARAN, 20 ans de la mort de SENGHOR, Panthéonisation de Joséphine BAKER» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Paris capitale culturelle de l’Afrique et son riche agenda littéraire : Centenaire du Goncourt de René MARAN, 20 ans de la mort de SENGHOR, Panthéonisation de Joséphine BAKER» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Paris capitale culturelle de l’Afrique et son riche agenda littéraire : Centenaire du Goncourt de René MARAN, 20 ans de la mort de SENGHOR, Panthéonisation de Joséphine BAKER» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Paris capitale culturelle de l’Afrique et son riche agenda littéraire : Centenaire du Goncourt de René MARAN, 20 ans de la mort de SENGHOR, Panthéonisation de Joséphine BAKER» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Paris capitale culturelle de l’Afrique et son riche agenda littéraire : Centenaire du Goncourt de René MARAN, 20 ans de la mort de SENGHOR, Panthéonisation de Joséphine BAKER» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2021 5 26 /11 /novembre /2021 00:36
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale faite d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Depuis quelques jours, autour de la montagne de la Soufrière, gronde une puissante colère, une rage sans nom, contre l'injustice et la paupérisation des ultramarins. Vu de l'hexagone, cette énième révolte des colonisés se ramènerait à des complotistes refusant, en pleine pandémie, de se faire vacciner.
Cependant et à y regarder de très près, cette vision fort simpliste, ne résume pas bien l'énorme détresse de nos amis et frères antillais. Le vent de révolte, né en Guadeloupe, s'est propagé aussi en Martinique, le pays de Aimé CESAIRE (1913-2008). Aussi la montagne Pélé crache également le feu. Aimé CESAIRE, dans sa poésie péléenne, annonçait de vastes mouvements sismiques. Plus qu’une prévision, c’est, pour lui, une certitude, la révolte gronde : «les volcans éclateront. Les volcans enchaînés et la fréquence des laves et des feux de brousse, provoquent une exaltation féroce de forêts et de montagnes déracinées» écrit-il, dans son poème, «Fumerolles».
Aux Antilles (Guyane, Guadeloupe, Martinique) et à la Réunion ayant rejoint le mouvement de protestation, les principales ressources (terres, entreprises hôtels et grands magasins) sont détenues par les «Békés», les colons blancs. Les chaînes de l’esclavage sont devenues invisibles, mais elles sont toujours oppressantes. Les jeunes antillais frappés un chômage endémique (+de 60%) sont contraints de s'exiler en France métropolitaine. Une des questions importantes est l’illettrisme et l’analphabétisme, et les jeunes ne sont pas formés par rapport aux besoins des entreprises.
Les Antillais souffrent, énormément, de la vie chère. Tout est cher, même le piment est importé de Hollande. Un pot de yaourt de Basse qualité c'est 6 euros. Les gens, de condition modeste, en dehors du petit punch, ne peuvent accéder aux produits de première nécessité importés de France et vendus par de grandes enseignes de la métropole. Les produits locaux ne sont pas valorisés. Par ailleurs, les barèmes des prix sont souvent flottants, et à la hausse, sans aucune stabilité.
Il y a déjà eu dans le passé de nombreuses explosions sociales, non durablement résolues. Une grève de 44 jours avait démarré le 24 novembre 2008 en Guyane pour s'étendre à la Guadeloupe puis à la Martinique. Cette grève était également dirigée contre la vie chère et réclamait une substantielle revalorisation des salaires. Quelques grands groupes commerciaux de la métropole détenus par des Békés tenaient en esclavage les ultramarins. Victorin LUREL avait négocié, avec le syndicaliste Élie DOMOTA du LKP, une sortie de crise pour le 5 mars 2009.
Actuellement, le gouvernement, frappé par une grande cécité devant cette souffrance des Antillais, a choisi d'envoyer la troupe pour mater cette révolte. «Surveiller et punir» tel est le titre d’un ouvrage du philosophe Michel FOUCAULT (1926-1984). La haute finance, les amis de la Samaritaine, sont dans leur logique disciplinaire.
Cette crise est avant tout celle de la grande défiance des ultramarins à l’égard de la classe politique locale, qui, en dépit d’importantes subventions, est accusée d’inefficacité, soupçonnée de favoritisme, de népotisme ou de manque de probité. Mme Lucette MICHAUX-CHEVRY (1929-2021), ministre de Jacques CHIRAC, qui avait régné sur la scène politique guadeloupéenne, était une femme politique énergique, mais très controversée. Sa longue carrière a été émaillée de nombreuses chroniques judiciaires.
Cette crise est également une grande défiance contre un Etat lointain qui a transformé les Antilles en véritable réservoir de voix électorales. En effet les politiciens de l'hexagone passé le temps du scrutin ont vite oublié leurs promesses d'une continuité territoriale, une véritable égalité des droits. En effet, les Antillais réclament la Justice, le Respect et la considération. Ils ne souhaitent pas l’indépendance, et donc rester dans la République française, mais exigent que l’autonomie. Aimé CESAIRE avait, en 1955, dans son «discours sur le colonialisme» adopté un discours sans concession. La colonisation loin d’apporter «la civilisation» est une honte du siècle. La colonisation travaille à «déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale au relativisme moral» écrit-il. Finalement, Aimé CESAIRE n’a pas réclamé l’indépendance, mais la départementalisation, l’égalité réelle. Pour l’instant les différents mouvements indépendantistes ou radicaux aux Antilles, comme en Nouvelle-Calédonie, sont restés minoritaires. A travers, l’autonomie, les Antillais exigent que les décisions les concernant puissent être prises au plan local et qu’ils y soient étroitement associés. «Depuis quelque temps le mot «autonomie» est répété comme une antienne et brandi comme la panacée. J’ai développé la décentralisation autonomique» ; c’est-à-dire créer un mouvement « autonomiste » juridique, territorial et politique» dit Jean-Pierre CHICOT. Les Antillais, selon lui, devraient faire preuve de responsabilité accrue, exclure l’entre-soi mortifère, rejeter le clientélisme pestilentiel. Bref, l’autonomie est avant tout mentale.
Aussi, les Antillais formulent, régulièrement, des revendications, mais qui presque jamais entendues.
Que faire donc face à cette désespérance ?
Les problèmes d’environnement, en relation avec la gestion de l’eau potable, les recours abusif à des pesticides, comme le chlordécone, ont été dénoncés. En effet, le chlordécone utilisé entre 1972 et 1993, pour sauver la bananeraie contre les charançons, est d’une très haute toxicité pour l’environnement et les humains. La Guadeloupe et la Martinique sont fortement mobilisées contre l’impunité, le taux d'incidence du cancer de la prostate aux Antilles étant parmi les plus élevés au monde. La plainte déposée en 2006 pour «mise en danger d'autrui» par empoisonnement pourrait déboucher sur un non-lieu pour cause de prescription des faits.
Il est urgent de valoriser les espaces naturels et notamment les plages. En effet, les Antilles, zone hautement touristique, sont confrontées aux sargasses que sont ces algues brunes, envahissant les plages. En état de décomposition, les sargasses sont dangereuses pour la biodiversité et les hommes.
L’agriculture aux Antilles est peu diversifiée, en véritable colonies, la banane, le melon et la sucre concentre les principales productions tournées vers l’export. Par conséquent, les Antillais réclament une agriculture tournée vers leurs besoins alimentaires. En particulier, les Antillais exigent le développement d’une agriculture locale, bio, en vue d’une autosuffisance alimentaire, et contre la vie chère. Cependant, le prix des terrains croît de façon exponentielle, en raison de la spéculation.
Les Antillais réclament l’allotissement des moyens de transport publics qui sont sporadiques et dérisoires. En effet, les transports publics ne fonctionnent qu’en semaine, jusqu’à 20 h, et donc sont interrompus en week-end, jours fériés. Il arrive quelques lignes soient opérationnelles le samedi, mais jusqu’à 14 heures.
En dehors du chômage massif, l’emploi précaire est la règle et les hôpitaux disposent de moyens dérisoires.
Je crois que tous les candidats à la présidentielles, et Mme Anne HIDALGO, en particulier, devraient se saisir de ce dossier. Je forme le vœu, que dans son tour de France, Mme Anne HIDALGO, une candidate Sociale-écologiste, se rende, rapidement aux Antilles, pour délivrer un message d'espoir et désespérance. En France métropolitaine, outre les questions d'égalité, la mémoire restera un sujet central.
Il appartiendra aux Antillais, comme à tous les racisés de France, de ne pas oublier d'aller voter aux présidentielles d'avril 2022, contre les forces du Chaos, pour la Justice, la Fraternité et la République. Ces élections ne sont pas comme les autres ; s'abstenir est devenu presque un délit.
Paris, le 25 novembre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Derrière la colère des ultramarins la persistance et l'aggravation d'une situation coloniale d'injustices» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2021 5 26 /11 /novembre /2021 00:20
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 08:25
«Présidentielles de 2022 : Mme Mathilde IMARE et sa primaire citoyenne de la Gauche des 13 et 16 janvier 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
En vue des présidentielles d’avril 2022, Mme Mathilde IMARE, militante écologiste et porte-parole d'un collectif, envisage d'organiser une primaire à gauche les 13 et 16 janvier 2022. Ce collectif revendique déjà 130 000 inscrits.
A Droite, et après l'accident industriel de François FILLON, les quatre candidats fortement lepénisés, ont déjà participé à 3 débats et le vote aura lieu le 4 décembre 2021 lors d'un congrès. Éric CIOTTI que rien ne distingue de l’extrême-droite a fait chavirer le débat vers les forces du Chaos. Xavier BERTRAND qui avait quitté la boutique est revenu par opportunisme. Par conséquent les Républicains qui ne méritent plus ce qualificatif ont vendu leur âme au diable. Ils ont eu le génie avec 30 euros par votant de renflouer leurs caisses après le scandale de Bigmallion.
A Gauche, on peut dire que d'ores et déjà M. Arnaud MONTEBOURG après sa proposition de taxer les mandats des immigrés à destination de l'Afrique, s'est flingué une balle dans le pied. Il est donc, comme le diraient les Anglais, Out. Au Parti socialiste, François HOLLANDE qui avait envoyé Stéphane LE FOLL flingué la candidature de Mme Anne HIDALGO a raté son putsch. Il peut continuer à commenter l'actualité et dédicacer ses livres.
Il existe des candidatures traditionnelles de témoignages sur lesquelles on ne va s'attarder. Il reste donc trois candidats de poids et de valeur : Mme Anne HIDALGO du Parti socialiste, M. Jean-Luc MELENCHON de la France Insoumise et M. Yannick JADOT, des Verts. Chacun réclame l'unité mais à condition que cela soit autour de lui.
Pourtant les données mathématiques, même si la politique c'est l'art de faire bouger les lignes sont connues. Le total, à ce jour, des intentions de vote pour les forces de Gauche est entre 28 et 32%. La Gauche rassemblée a des chances d'être présente au 2ème tour. Mais la Gauche divisée affronterait une seconde mort clinique après 2017. C'est aux municipales de juin 2020 que Mme Anne HIDALGO avait réveillé les forces de progrès de léthargie et l'espoir est aux régionales avec une défaite cuisante des forces du Chaos.
En définitive une épreuve de nerfs est engagée entre les trois compétiteurs d’ici la primaire citoyenne du 13 janvier 2022, que chacun feint d'ignorer. Chaque candidat guette la faute ou la mort subite du concurrent. Pourtant l'heure est grave. La famille LE PEN et Mohamed ZEMMOUR occupent l'espace médiatique. Dans une certaine mesure la Politique c'est aussi l'art de faire du bruit. Cependant, il ne faudrait pas sous-estimer M. Emmanuel MACRON et ses amis de la Samaritaine.
Que faire pour éviter le désastre ?
Si la Gauche n'est pas rassemblée et ne mobilise contre l'abstention, les forces du Chaos semblent avoir le vent en poupe. En effet, le Rassemblement national, Mohamed ZEMMOUR et la Droite lepénisée peuvent se retrouver au deuxième tour sans la Gauche ni M. Emmanuel MACRON. Ce n'est pas un scénario catastrophe, c'est une possibilité qu'il ne faudrait pas écarter.
Je suis persuadé que la France républicaine n’a pas encore dit son dernier mot. Les élections ce n'est pas seulement qu'une question d'appareils politiques, mais c'est aussi une dynamique et l'intervention des citoyens comme l'ont montré les municipales et les régionales dernières.
Restons vigilants et faisons-en sorte qu'une candidate de Gauche et même à défaut d'union soit au 2ème tour et gagne cette présidentielle d'avril 2022.
Paris, le 22 novembre 2021, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Mathilde IMARE et sa primaire citoyenne de la Gauche des 13 et 16 janvier 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Mathilde IMARE et sa primaire citoyenne de la Gauche des 13 et 16 janvier 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Mathilde IMARE et sa primaire citoyenne de la Gauche des 13 et 16 janvier 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Mathilde IMARE et sa primaire citoyenne de la Gauche des 13 et 16 janvier 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Mathilde IMARE et sa primaire citoyenne de la Gauche des 13 et 16 janvier 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 08:24
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 07:22
«M. Jean CASTEX, premier ministre, et Mme Brigitte KLINKERT, Ministre délégué à l’insertion, testés positifs : et les gestes barrières ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Subitement deux ministres sont testés positifs au Coronavirus et plusieurs écoles ferment. Alors qu'on s'achemine vers une 5ème vague, le président MACRON refusant des mesures drastiques comme nos voisins a toujours infantilisé et culpabilisé les citoyens. Si cela va mal au plan sanitaire, ce serait nécessairement de la faute des citoyens irresponsables qui se sont relâchés, n'observant plus les gestes barrières. Et alors M. Le premier ministre qu'on voit souvent à la télé sans masque serrer les paluches, quelle exemplarité ?
Le président MACRON, qui n’a pas renoncé à ses funestes réformes et ses guerres locales injustes et meurtrières, avait évoqué, en pleine pandémie, l’idée d’un «Monde d’Après». Président des riches, le président croit que tout est communication. Cependant, dire ce n’est pas faire.
On nous dit que les citoyens ne feraient pas assez de télétravail. Tout d'abord certaines activités se prêtent mal au télétravail, comme les agents de restauration, les chauffeurs, agents d'entretien, mécaniciens ou cuisiniers. Bref, tous ces racisés, ces Mohamed ou cette France qui se lève tôt. Même dans les activités se prêtant au télétravail, il reste encore de la paperasserie à examiner et la nécessité de se concerter avec ses collègues ou partenaires. Et surtout le télétravail n'est efficace que si les salariés ont accès à distance de toutes les applications et surtout les dossiers électroniques. Or tous les dossiers ne sont pas dématérialisés et certains anciens dossiers sont archivés dans des caves ou centres secondaires.
Le plus grave dans ce télétravail c'est que certaines administrations sont bunkérisées et il faut plus de 30 minutes d'attente et la communication se coupe. Aucun email aucune ligne directe, dans une grosse administration pour joindre la personne gérant directement le dossier. Dans bien des préfectures, les étrangers pour obtenir un rdv en vue du renouvellement de leur titre de séjour sont confrontés à des applications saturées. Quand appelle le standard on vous renvoie à une application qui ne marche pas.
Par ailleurs, le gouvernement, outre les matraques des personnels soignants lors des manifestations a, depuis 2020, fermé 5700 lits à l’hôpital. Or l'hôpital n'est pas une start-up. Si la santé ne va, rien ne va. Par ailleurs, la médecine de ville, les laboratoires et les pharmacies, ne sont encore pas suffisamment pris en compte dans la gestion de cette pandémie.
Paris, le 22 novembre 2021, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Jean CASTEX, premier ministre, et Mme Brigitte KLINKERT, Ministre délégué à l’insertion, testés positifs : et les gestes barrières ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 07:21
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 22:11
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Mahamadou Lamine HAIDARA dit Mao, membre fondateur du MPR, l'ancêtre de l'Union pour la démocratie et le développement (UDD), créé en 1991, le parti de Choguel MAIGA, premier ministre de transition du Mali, est en visite en France. Il y a eu après le procès de Moussa TRAORE (1936(2020), un «devoir d'inventaire», suivant une expression de Lionel JOSPIN. Le MPR a retenu les aspects positifs du bilan de Moussa TRAORE. Mao a été maire, deux fois député et maintenant vice-président du MPR.
La visite en France de Mao, vice-président du MPR, est l'occasion de faire le point de la situation politique au Mali, la place de la diaspora malienne, dans la perspective du congrès du MPR de décembre 2021 et les relations avec la France.
1ère interrogation où en est-on pour la transition ?
Le premier ministre de transition, Choguel MAIGA, est en visite à l'intérieur du pays, à Kita, dans la région de Kayes, à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie. C'est un signe que l'Etat retrouve la confiance et l'aptitude à reprendre son autorité à travers tout le territoire.
Depuis que juin 2021 que M Choguel MAIGA est premier ministre de transition trois observations peuvent être formulées.
Tout d'abord, progressivement la paix et la confiance en l'Etat malien d'assurer la sécurité de tous, est en train de revenir. Il y a moins d'attaques absurdes et criminelles, comme les tueries entre communautés et leurs escalades incontrôlables de vengeance ou l’absurdité de brûler les champs de riz. On sait, c'est le grand paradoxe, le meilleur riz produit en Afrique c'est au Mali, et la moitié des terres reste encore inexploitée. «Le Mali dispose de terres de bonne qualité qu'il n'arrive pas à valoriser. Les coûts de production du riz sont bien supérieurs à ce que l'on peut trouver en Asie», disait le président Abdoulaye WADE, en 2011, à Davos. C'est donc un grand paradoxe que l'Afrique soit confrontée à un déficit alimentaire et une importation massive du riz asiatique.
Ensuite, la restauration d'une bonne gouvernance et de la probité est en marche. Tout gaspillage des deniers publics est traqué et poursuivi ; ceux qui avaient détourné sous l'Ancien régime ont conclu des accords avec l'Etat sur les modalités de remboursement. En somme une gouvernance sobre et vertueuse.
Enfin, même si un nouveau calendrier de la transition n'est pas encore communiqué, M. Choguel MAIGA entend dresser un nouveau timing tenable, crédible et réalisable. Au cœur du dispositif, concernant la Refondation, est l'idée de poser de solides règles fondées sur l'inclusion et qui seront intégrées dans le dispositif constitutionnel, afin d'être acceptables et opposables à tous.
2 - Le Mali a-t-il acheté des armes russes ?
Une première livraison d’armes russes a déjà eu lieu, et il y en aura d’autres. Il n’y a pas de troupes russes déployées au sol, comme c’est le cas des forces françaises et celles des Nations Unies, mais des conseillers russes pour le maniement de ces armes. Contrairement à une idée reçue, les relations entre le Mali et la Russie, datant de l’époque de Modibo KEITA sont très anciennes. En effet, de nombreux cadres maliens, dont l’actuel premier ministre, M. Choguel MAIGA, ont été formés en Russie. «Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans un même panier» dit un dicton africain. Par conséquent, le Mali, Etat souverain, peut entretenir des relations diplomatiques ou commerciales, si cela est conforme à ses intérêts. Les armes russes sont moins chères, semble-t-il que les armes françaises, soit une économie de 101 milliards de FCA, soit 154 198 473 euros.
3 - Où en est-on dans les relations entre la France et le Mali ?
La France et le Mali sont comme un vieux couple, il arrive parfois que l’on dispute. Cependant, en raison des liens de l’histoire et de la communauté de langue, la raison l’emportera sur la passion, à condition que la relation soit fondée sur des intérêts réciproques et un respect mutuel.
4 - Des représentants de la diaspora malienne seront-ils invités au Congrès du MPR à Bamako de décembre 2021 ? Quelle sera la place de la diaspora malienne au cours de cette transition et après ?
Tout sera fait pour que des représentants de la diaspora malienne soient invités au congrès du MPR des 11 et 12 décembre 2021, à Bamako. La diaspora malienne en France, forte de ses 200 000 membres en situation régulière et probablement 100 000 sans-papiers, sera associée à tous les projets de développement du Mali, en raison de son expertise et déjà de son soutien social et économique au pays.
Paris, La Plaine, Saint-Denis, le 20 novembre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali où en est-on ? Rencontre avec Mao, un bilan d'étape de la transition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

Liens