Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 17:28
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2021 2 20 /07 /juillet /2021 21:42
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Des nouvelles alarmantes, confuses et contradictoires ont circulé à propos de Jacob DESVARIEUX. Plusieurs fois déclaré mort, la famille a démenti ces folles rumeurs. En effet, Jacob DESVARIEUX, chanteur, musicien, arrangeur et producteur, lutte contre la mort. M. Jacob DESVARIEUX, diabétique et d’une insuffisance rénale, est hospitalisé sous coma artificiel. Une situation particulièrement préoccupante à suivre. Nous sommes avec Jacob de tout cœur. Cette cochonnerie nous a déjà fauché Pap DIOUF, Manu DIBANGO et bien d'autres grands artistes ou des anonymes. Et le virus progresse aussi de façon inquiétante au Sénégal. Je suis en profond désaccord politique avec le président MACRON. Cependant, le chef de l’Etat en charge de la santé de tous, a raison d'instaurer un Pass sanitaire ; espérons qu’il sera ferme. Quand j'en avais parlé quelques jours auparavant, notamment à propos du variant Delta, je me suis fait insulter sur Facebook.
J'ai connu Jacob DESVARIEUX à l'occasion de la dernière campagne législative en 2017 de George PAU-LANGEVIN dont il était un fervent soutien, depuis 2012. Jacob qui n'avait pas la grosse tête, avait longuement discuté avec mon fils Jean-Philippe. En fait, Jacob issu d'une famille très modeste, est resté très solidaire avec les racisés et les nobles causes.
Quelques mois après sa naissance, le 21 novembre 1955, en Guadeloupe, sa mère, Cécile DESVARIEUX (1923-2016), part s’installer en Martinique, mais un cyclone, Dorothy, détruira leur maison. Aussi, par l’intermédiaire du BUMIDOM, Mme Cécile DESVARIEUX va s’installer au Vésinet, dans les Yvelines, pour faire des ménages.
Jacob DESVARIEUX est le plus Sénégalais et le plus Africain de tous les artistes antillais. Il a séjourné à Dakar notamment entre 1966 et 1968. En effet, sa mère, Cécile DESVARIEUX, l’emmène au Sénégal «J’avais dix ans, quand ma mère, une couturière, prit la décision de s’installer en Afrique ; ses amis lui conseillaient de visiter ce continent dont l’image est déformée par les médias de l’époque. On racontait que ce sont des sauvages comme dans Tarzan, la misère, les huttes, les guerres tribales, les catastrophes ; autant de clichés qu’elle voulait combattre. Nous avons pris le bateau et débarqué à Dakar. Je suis allé à l’école là-bas. J’y ai appris mes premières notes de guitare avec des frères du quartier, et j’en garde des souvenirs très précis. Il faut croire que j’étais prédestiné pour cette rencontre avec l’Afrique. Ce sont mes origines. Dès le premier contact, avec ce continent, je me suis senti chez moi, comme aux Antilles. Je pense que tous les Antillais devraient aller, au moins une fois, en Afrique. J’apprécie leur sagesse, le respect qu’ils ont des aînés» dit Jacob DESVARIEUX. Sa mère, pour ses dix ans, lui offre une guitare, mais il voulait un violon «Ce n’était évidemment pas ce que je voulais. Comme, elle était là, à un moment donné j’ai appris à en jouer. J’avais pour voisin le musicien Adama Faye. Il se servait d’ailleurs de ma guitare pour assurer ses shows. Et tous ses petits frères savaient en jouer et moi pas. Ça m’énervait ! Ils sont d’ailleurs aller très loin dans la musique. L’un d’eux n’est autre que le bassiste de Youssou N’dour» dit-il.
Jacob DESVARIEUX connait bien de nombreux pays africains, comme le Congo, mais c’est en Côte-d’Ivoire que le succès a commencé à émerger ; il a touché un cachet de 1,5 million de FCA : «C’est en Côte d’Ivoire que les choses sont véritablement parties. On a joué tout d’abord pour une ONG des femmes appelée Soroptimist. Après, on est allé à Bouaké. C’était en 1985. Où on a joué devant 35 000 personnes. C’était inimaginable. Vous savez, nous, nous venons de petites îles pas du tout peuplées. C’est en Côte d’Ivoire que les choses sont véritablement parties. On a joué tout d’abord pour une ONG des femmes appelée Soroptimist. Après, on est allé à Bouaké. C’était en 1985. Où on a joué devant 35 000 personnes. C’était inimaginable. Vous savez, nous, nous venons de petites îles pas du tout peuplées» dit-il. Jacob DESVARIEUX déplore le piratage de la musique, notamment en Afrique «A partir du moment où l’on ne vend pas de disques, il ne nous est plus possible de financer les tournées. Le piratage est carrément devenu la forme de distribution officielle en Afrique. Les disques piratés représentent 90% du marché et les Etats sont plus ou moins complices» dit-il.
En pleine du Disco, la révolution de la musique Zouk, dans une ambiance de collé serré, a redonné, dans les années 80, une nouvelle vie à la musique antillaise. Après le mythique Tabou Combo d'Haïti, Kassav’ a suivi les traces de ce dernier tout en forgeant son identité. «Pour parler du début du groupe, il faut voir le contexte de l’époque avec les mouvements identitaires, explique Jacob. A l’époque, tout le monde se posait des questions, sur ce qu’on faisait là... On savait qu’on était originaires d’Afrique, des descendants d’esclaves, mais quoi d’autre ?» dit Jacob DESVARIEUX. En particulier, le groupe KASSAV s’est revendiqué spécifiquement des valeurs culturelles guadeloupéennes : «Ce groupe, nous l’avons formé en partant d’un constat: les Antilles françaises étaient largement squattées par les musiciens d’Haïti. Il fallait réagir, développer la musique du coin, notamment en intégrant le tambour, car la base de la musique d’ici, c’est le couple tambour–voix. Tout cela pour nous procédait d’une démarche identitaire. C’était important de faire une musique évolutive immédiatement identifiable, même lorsque le tambour n’était pas là physiquement d’ailleurs. C’est à dire que quand un étranger l’écoutait, il devait se dire immédiatement: ça c’est de la musique antillaise» dit Jacob DESVARIEUX.
Le groupe KASSAV, un projet culturel, est donc un éveilleur de conscience. La Guadeloupe est entourée d’îles anglophones et hispaniques : «Au départ Kassav’, ce n’est pas seulement un groupe d’amuseurs. On a aussi bien du message identitaire, sociologique, écologique que des histoires d’amour à raconter. Cette variété de thématiques, ce n’est pour ratisser large mais parce qu’on parle d’ici tout simplement» dit Jacob DESVARIEUX. En effet, avec Jocelyne BEROARD, il est l’un des musiciens emblématiques du groupe KASSAV, fondé en 1979, inventeur du Zouk, une musique qui avait déferlé jusqu'à Leningrad ; KASSAV, aux Victoires de la musique en 1988 a été élu «Meilleur groupe de l'année». Le Zouk est un mélange de funk, biguine, «Gwo Ka», une musique traditionnelle de la Guadeloupe, et calypso, s'inscrivant ; sans ambiguïté dans la catégorie «musiques populaires».
La nouvelle génération préfère le «Raggamuffin» mais Jacob DESVARIEUX estime que le Zouk restera dans l’héritage musical antillais. La longévité de ce groupe a une explication «Il y a eu un très bon casting ! L’idée est venue de Pierre-Édouard Décimus, puis des candidats intéressants, intéressés, ont été auditionnés. On a tenté de s’appuyer sur un concept plutôt que sur de la musique : créer une musique antillaise, appréciée par les Antillais, qui puisse parler au reste du monde. L’idée n’était pas, comme pour la world music, de poser un artiste du Tiers Monde sur de la variété internationale, mais de partir de nos racines» dit Jacob DESVARIEUX.
Jacob DESVARIEUX, marié deux fois, a quatre enfants, dont les aînés sont deux jumeaux.
Paris, le 19 juillet 2021, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacob DESVARIEUX : musicien humaniste et sympathique du groupe Guadeloupéen KASSAV, le plus Africain des musiciens antillais» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 11:00
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2021 2 13 /07 /juillet /2021 06:21
«Le président Emmanuel MACRON : une gestion approximative de la crise sanitaire ; un candidat aux présidentielles clandestin et ses réformes injustes» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Le variant indien, dit Delta, plombe l’été ; une quatrième vague pointe du nez. Aussi, le président MACRON, installé dans le triomphalisme dans la gestion de la pandémie, commence à s’inquiéter ; il convoque le Parlement à une session extraordinaire, en vue d'une loi sur l’état d’urgence sanitaire :
- sur la vaccination obligatoire des personnels soignants ;
- le passe sanitaire pour accéder à de nombreux lieux publics.
Si ces objectifs sont louables en soi, on a connu trop souvent les bonnes paroles du président MACRON, qui n’engagent que ceux qui les écoutent. Irrésolu et inconsistant dans ses décisions, sur quelle base légale le président MACRON sanctionnera-t-il, ceux qu'il avait matraqué à diverses manifestations de défense de l'hôpital public ?
Par ailleurs, dans sa stratégie de gestion de la pandémie, le président MACRON avait, jusqu’ici, choisi d’infantiliser les citoyens et de les culpabiliser. Maintenant comment l’Etat pourrait-il imposer, efficacement, le passe-sanitaire à moins encore de rejeter la responsabilité, la charge de travail et les tensions, aux propriétaires des lieux publics ? Les commerçants n’auront pas envie de perdre leurs clients.
A moins de 9 mois de la présidentielle, M. Emmanuel MACRON envisage de réaliser tout ce qu'il n'avait pas pu faire en 5 ans :
- réindustrialiser et réarmer la France ; les milliards pleuvent, mais pour ses amis de la Samaritaine et de la banque. Que des miettes pour les ménages et les collectivités qui vont encore perdre d’importantes subventions. Ces milliards auraient pourtant pu servir à mettre en place de grands projets (logements, infrastructures, politique touristique, recherche et soutien à la reprise). Mais ce n’est pas son orientation politique ; la Finance prime sur tout.
- retour au plein emploi. Comme s’il suffisait de le dire, et la lumière fut !
Fini « le monde d'après» idéalisé de M. MACRON, un président des riches : faible avec les forts et dur avec les faibles (chômeurs, étrangers, racisés, retraités). Ainsi, les réformes injustes, et je le disais souvent, n’étaient que suspendues. Après avoir droitisé, lepénisé la vie politique et fortement divisé le pays, l’échec aux municipales et aux régionales contraint le président MACRON à redevenir ce qu'il a été toujours : le serviteur de la très haute finance. Le président MACRON a annoncé :
- l’entrée en vigueur de réforme de l'assurance chômage au 1er octobre 2021 ;
- et réformes des retraites avec allongement de la durée de cotisation.
Vivement le mois d'avril 2022 pour une autre retentissante claque renvoyant le président MACRON à sa banque ! Pour son pot de départ, la quête est ouverte, à votre bon cœur.
Vite, Mme Anne HIDALGO, première femme présidente !
Paris, le 12 juillet 2021, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2021 7 11 /07 /juillet /2021 16:17
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale, pour bâtir un Avenir en Commun : Changer la Vie, c’est le Moment !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Pour l'instant, Mme Anne HIDALGO n'est pas officiellement candidate aux présidentielles des 10 et 24 avril 2022. Mme Anne HIDALGO se prononcera en automne. Sur les traces de François MITTERRAND, 40 ans après, et dans l’attente de sa déclaration de candidature officielle, il y a des signaux forts. Mme Anne HIDALGO, en bon cycliste, occupe le terrain à travers un tour de France bien écologique. Par ailleurs, depuis les municipales de 2020, et ces régionales de 2021 ayant plébiscité la Gauche et sa stratégie d'alliance avec les Verts, Mme Anne HIDALGO, dans son leadership, franchissant allègrement le périphérique, se prononce, régulièrement, sur les thèmes nationaux.
D’ores et déjà deux cent élus, à Villeurbanne, ont appelé et soutenu, une candidature de Mme Anne HIDALGO aux présidentielles de 2022. «Le rdv de Villeurbanne, s’il est important, c’est qu’il marque nos premiers pas, notre détermination. Croyez en la mienne» dit Mme Anne HIDALGO. En effet, dans son discours fondateur et ressemblant fort bien à une déclaration de candidature, du 12 juillet 2021, à Villeurbanne, Mme Anne HIDALGO a fixé le cap pour 2022 : revenir d’où on vient pour dire ce qu’on va bâtir, un «Avenir en Commun». Un groupe de réflexion et une page Facebook sont fondés, «Idées en Commun», sous la présidence de Mme Carole DELGA, de l’Occitanie, la présidente de région, la mieux élue de France.
A Villeurbanne, Mme Anne HIDALGO a posé les termes de l’enjeu de la présidentielle d’avril 2022, dans lequel elle se situe au centre du jeu «Dans un an, notre pays a rendez-vous avec lui-même. Les Français auront à choisir leur destin, et ce choix sera décisif (climat, injustices) et dire ce qu’ils souhaitent pour eux, en termes d’avenir en commun. Ce qui nous rassemble, c’est une République sociale et laïque. Il faudra être déterminé, créatif et audacieux. La transition écologique sera le moteur de notre projet politique et industriel. La crise sanitaire a montré à quel point nous étions mal préparés et donc vulnérables. Nous proposerons un projet qui nous rendra notre souveraineté sanitaire, industrielle, énergétique et climatique, qui nous rendra notre fierté» dit d’emblée, Mme HIDALGO. Il est temps d’agir et envisager l’avenir autrement.
A Villeurbanne, le discours de Mme Anne HIDALGO résonne comme une sorte d’entretien d’embauche ou de déclaration de candidature. En effet, Mme Anne HIDALGO soulève les questions d’identités multiples, de diversité et de multiculturalisme, tant redoutées et fustigées par les forces du Chaos. Chaque Français est issue d’une histoire complexe «Je suis une femme, une fille d’immigrés, une Française, mère de trois enfants ; j’ai trois petits-enfants ; je suis parisienne, lyonnaise, européenne, inspectrice du travail, Maire de Paris, de Gauche, écologiste, Socialiste, laïque, féministe, humaniste. Je suis mon Histoire, riche de plusieurs vies. Petite-fille d’un Républicain espagnol, d’une mère couturière et d’un père électricien, j’ai grandi à Lyon» dit-elle. Aussi, Mme Anne HIDALGO est particulièrement attachée à l’égalité réelle, à la promesse républicaine «La plus grande des injustices, c’est de se voir assigné de là où on est né, là où on a grandi, de voir l’horizon réduit en fonction des moyens des parents ou de leur niveau d’éducation, et d’être en permanence renvoyé à ses origines. Je veux m’engager pour donner du sens à cette promesse républicaine qui doit être concrète et être présente, pour chaque enfant qui grandit dans ce pays. Nous savons les conséquences, si cette promesse est déçue ; c’est la violence, le repli sur soi qui sont le nid du populisme, et c’est sans issue. Il faut redonner la confiance à tous» entonne, Mme Anne HIDALGO, quasi candidate.
La France ne veut pas de «l’économie du ruissellement» ou des «miettes». Pour cela, il faudrait redonner sens au dialogue social, et Mme Anne HIDALGO égratigne au passage, mais sans le citer, M. Emmanuel MACRON, partisan de la verticalité. Critiquant le bilan du président MACRON depuis 2017, Mme Anne HIDALGO estime que «ces 5 dernières années n’ont pas été marquées par le sceau de l’efficacité. Pourtant, il y avait des promesses, mais les idées ne pouvaient pas venir d’en haut, quelle que soient l’inspiration, l’intelligence ou la formation, nous sommes dans un monde où nous devons être curieux les uns des autres. Si nous ne considérons pas que nous apprenons les uns des autres ; ça ne peut pas marcher ; l’intelligence est collective». A Villeurbanne, pour Mme Anne HIDALGO, il faudrait privilégier l’horizontalité, car l’intelligence est collective. En effet, la France est riche de sa diversité, il faudrait une autre manière d’agir, par la considération et le dialogue social. «La considération, c’est de regarder l’autre, avec attention et respect» dit-elle. Pour cela, la France a besoin d’un leadership fondé sur «la sincérité, l’humilité, la vérité et surtout de la considération», j’ajouterais, c’est tout ce qui manque au camp d’en face.
Mme Anne HIDALGO a plaidé, ardemment pour travailler mieux, pour vivre mieux, en revalorisant les salaires et en facilitant l’accès au logement, là où on vit et on travaille. «Il y a toute une échelle de valeurs à revoir ; celle de l’échelle des salaires des personnes jouant un rôle important dans la réponse aux défis qui se posent à nous tous les jours. Ce que fait le président Joe BIDEN, aux Etats-Unis, doit nous servir d’exemple. L’économie du ruissellement n’a jamais, jamais fonctionné. Nous devons bâtir un projet de la France qui reconnaît la valeur du travail et qui assume qu’il faut augmenter les salaires des classes moyennes et populaires» dit Mme Anne HIDALGO.
Il est urgent de «réindustrialiser» la France, à travers la transition écologique en relocalisant les entreprises françaises autour notamment de la santé et du bien-être de tous. Nous avons besoin d’un Etat stratège, pour un changement radical de politique économique et environnementale. «On ne peut pas dissocier l’écologie et le social, l’écologie de la solidarité, sans quoi nous ne parviendrions pas à atteindre nos objectifs, l’application de l’accord de Paris sur le climat. C’est un risque et une chance. Nous n’avons plus le temps d’attendre ou à perdre. Nos compatriotes sont encore loin de penser à la prochaine échéance électorale. Peut-être qu’ils se préoccupent un peu de joie de vivre, pour passer du temps avec leur famille en vue de reprendre des forces avant d’affronter une nouvelle vague du Covid-19. Nous devons nous mobiliser pour dire à nos compatriotes que leur choix sera décisif pour notre avenir. Nous ne pouvons pas attendre 5 ans de plus. Les Français diront s’ils veulent accélérer, alors que le mur approche, ou s’ils veulent prendre une autre voie» dit Mme Anne HIDALGO. Le chemin sera long et difficile, mais Mme Anne HIDALGO se dit prête à affronter les obstacles.
Le chef de l'Etat, M. Emmanuel MACRON, un des grands perdants des régionales, comme d'ailleurs le Rassemblement National, avait promis un «Monde d'après». La confrontation entre lui et Marine LE PEN, n'aura pas lieu, sa stratégie ayant été désavouée aux régionales. Le président MACRON s’est adressé le lundi 12 juillet 2021 aux Français. Comme à l’accoutumée, le a parlé, et finalement, pour ne rien dire. On est maintenant habitué à ses oxymores et son «Et en même temps». Une certitude : une claque retentissante va arriver aux présidentielles d’avril 2022. En effet, apparemment M. MACRON ressort les démons du «Vieux monde», qu'il avait pourtant promis de combattre. En effet toutes ses réformes désastreuses n'étant que suspendues ; les rumeurs bruissent encore sur le recul de l'âge de la retraite à 64 ans et la réforme de l’assurance chômage appliquée au 1er octobre 2021. Durant la crise, ses amis de la Samaritaine, de la très haute finance, ont été les grands gagnants de cette pandémie.
Aussi à ces instrumentalisations, ces réflexions simplistes et manichéennes, Mme Anne HIDALGO entend engager une rupture totale. Le congrès du Parti socialiste des 18 et 19 septembre 2021 à Villeurbanne, comme celui d’Epinay-sur-Seine, devrait être une rencontre de refondation et de rupture totale. En effet, les régionales ont montré, avec le soutien de Jean-Paul HUCHON, ancien président socialiste du conseil régional d’IDF et de Manuel VALLS, ancien premier ministre de François HOLLANDE, à Valérie PECRESSE, une droite lepénisée, la nécessité de liquider cet héritage lourd et néfaste  de François HOLLANDE, devenu un boulet pour les Socialistes. Je ne dirai pas, en Robespierre, comme Paul QUILES, au congrès de Valence du Parti socialiste du 23 au 25 octobre 1981, «des têtes vont tomber» ; mais ce congrès du PS, à Villeurbanne, en septembre 2021, devrait interdire tout retour au désastreux réformisme de droite.
Le 9 juillet 2021, Mme Anne HIDALGO a reçu, et honoré Edgar MORIN et son épouse Sabah ABOUESSALAM, à l’occasion de son centenaire. M. Edgar MORIN, un écologiste, théoricien de la complexité, habité par la curiosité et du goût de la transmission, est un «grand penseur et humaniste qui suscite notre admiration, notre profond respect et une immense reconnaissance» avait dit Mme Anne HIDALGO, le 8 juillet 2021, à la cérémonie de l’UNESCO. La Maire de Paris a dévoilé à l’hôtel de ville de Paris la plaque de la Fondation Edgar Morin, qui ouvrira ses portes en septembre 2021, dans les locaux de l’Académie du climat, dont le siège est situé à l’ancienne mairie du 4ème arrondissement et dirigée par Patrick BLOCHE, adjoint à la Maire de Paris et député honoraire.
Pour Edgar MORIN, la Gauche, un terme complexe, occultant des différences, est constituée d’oppositions, de conflits, de concurrences et d’antagonismes. Globalement, la Gauche, dans sa diversité, reste une puissante aspiration à un monde meilleur, l'émancipation des opprimés, exploités, humiliés, offensés, l'universalité des droits de l'homme et de la femme : «A mes yeux, c’est se ressourcer dans une multiple racine : libertaire (épanouir l’individu), socialiste (amélioration de la société), communiste (communauté et fraternité), et désormais écologique afin de nouer une relation nouvelle à la nature» dit Edgar MORIN.
La Gauche doit être au service de ceux qui souffrent et des exclus, afin de combattre l’abstention et redonner l’espérance. Dans cette «disruption», à mon sens, le Parti socialiste devrait en finir avec ces personnalités sorties de nulle part, cette diversité alibi ou choisie, pour, enfin, promouvoir les vrais militants de longue date, aguerris. Et le Parti socialiste recèle encore de fidèles et valables Femmes et Hommes pour porter sa parole.
Une Maison d’Afrique à Paris est devenue une exigence majeure, afin d’aider à ceux qui doutent encore de la parole publique, à se convaincre que la Politique reste encore noble, si elle est au service des citoyens, contre les peurs irrationnelles, pour Bien commun, dans le bien-vivre ensemble. Cette Maison d’Afrique serait un espace pour accéder à l’information stratégique, structurer et organiser l’action dans l’espace public des racisés, autour des questions fondamentales les concernant. A ce titre, à défaut de se replier sur eux-mêmes, les racisés ont tendance à s’éparpiller dans des thèmes périphériques ou polémiques discréditant l’efficacité de leur combat (rencontres non-mixtes, invectives ou paroles blessantes à l’encontre de la Police, sans distinction, ou d’une communauté nationale). Notre objectif principal doit rester la poursuite du Bonheur, et pour cela l’accès aux lieux de décisions politiques, administratifs, économiques, culturels et sportifs. C’est cela la Politique, au sens du terme, s’intéresser à la vie de la Cité. Vivre c’est participer aux combats politiques, associatifs et citoyens, pour faire sa voix !
Je vous souhaite, à tous toutes et tous, un très bel été, en sécurité, en santé et dans un bonheur infini !
Paris, les 11 et 12 juillet 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles de 2022 : Mme Anne HIDALGO promet une disruption totale» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2021 6 10 /07 /juillet /2021 15:30
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se refermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : «Je m’endors», c’est ainsi que démarre le premier volume de «A la recherche du temps perdu» qui est à la fois une sorte d'autobiographie, un roman historique, une analyse psychologique, une critique littéraire et un traité philosophique. Historien de la société PROUST, à travers sa Recherche du temps perdu, traite, avec de sublimes lueurs, de certains thèmes majeurs : l’amour et son pendant nécessaire la jalousie, la dégradation de la vie mondaine, le génie et la paresse, la rédemption par l’art. Grâce au mécanisme de la mémoire involontaire, PROUST parvient à faire coïncider la sensation éprouvée dans le moment présent avec celle du moment éloigné. «Proust a fait avancer l’introspection, la conscience que l’homme prend de lui-même, dans une mesure qui l’égale des meilleurs moralistes de tous les temps» écrit Léon DAUDET. Cette évocation onirique est d’inspiration freudienne : «je passais la plus grande partie de la nuit à me rappeler notre vie d’autrefois» écrit PROUST qui se remémore de son enfance à Combray.  Suivant Jacques RIVIERE, PROUST a contribué «à l’invention d’une nouvelle manière d’attaquer les sentiments et les sensations». Portraitiste, mémorialiste, romancier et moraliste, Marcel PROUST résume, lui-même, ainsi sa Recherche : «Mon livre est l’histoire de toute une vie. Je prends mon héros depuis l’enfance et je le suis à travers sa vie mondaine, ses amours et ses plaisirs, jusqu’à sa retraite, où il s’enferme pour se consacrer à la création». Le problème littéraire majeur de PROUST est celui de reconstituer l’intégrité d’une vie psychique, de combler les lacunes de la mémoire. Il a fouillé dans la poubelle de notre subconscient «Proust veut apporter un élément nouveau, fait d’observations insoupçonnées, de coins mystérieux de la nature humaine, grandeurs et puissances demeurées jusqu’ici cachées» écrit Gabriel de la ROCHEFOUCAULD. D’une mémoire prodigieuse, si PROUST a pu reconstituer le paradis perdu de Combray, c’est grâce à la petite madeleine trempée dans le thé. Ces considérations débouchent sur cette vérité : si le temps efface tout, il ne peut pourtant pas effacer le souvenir, car l’essence des choses reste éternelle, et peut être ressentie tant dans le moment actuel que dans un temps éloigné. Ce à quoi s’intéresse PROUST, ce n’est point la description de la réalité, mais la psychologie dans le temps, une sensation vécue aussi bien, dans le passé que dans le présent, il veut édifier avec sa Recherche du temps perdu «une cathédrale du souvenir».  La mémoire involontaire permet finalement de retrouver le temps perdu et d’échapper aux entraves du temps, pour être capable d’y vivre en dehors. Suivant BRUNEL, Marcel PROUST, en s’inspirant des théories d’Henri BERGSON et de Sigmund FREUD (1856-1939), a bâti un «édifice immense du souvenir» en attachant de l’importance aux sensations passagères mais bouleversantes qu’éveille la fugacité des êtres et des choses «Proust et Freud inaugurent une nouvelle matière d’interroger la conscience ; Ils rompent avec les indications du sens intime ; ils ne veulent plus y demeurer parallèle ; ils attendent, ils guettent, au lieu des sentiments, leurs effets», écrit Jacques RIVIERE. En effet, PROUST réussit à briser les entraves classiques du temps et de l’espace, se rendant capable de se promener à son gré dans le passé, le présent et le futur, tel le maître du temps. Si le temps s’écoule sans qu’on puisse l’arrêter, le souvenir et la mémoire nous permettent de retrouver le temps perdu. Le temps qui passe nous éloigne de merveilleux instants du passé, mais la mémoire involontaire et l’effort volontaire de la mémoire concourent à annuler cette distance, et finissent par ramener le passé dans le présent, contribuant à l’emporter sur le temps. Les entraves du temps sont brisées, le temps perd deviendra finalement un temps retrouvé. La Recherche, «plus que le regret ou le délice d’instants vécus au hasard, c’est peut-être surtout l’exhumation de tous les moi de Proust», écrit Jacques RIVIERE.
«La Recherche est un désir d’écrire» dit Roland BARTHES. C’est, avant tout, une histoire de la vocation littéraire de PROUST, à travers son monde intérieur, un monde psychologique visant à intégrer à cette somme la totalité de son expérience d’homme et de sa réflexion sur l’art. Marcel PROUST considérait Gustave FLAUBERT (1821-1880) comme un précurseur et comme l'écrivain qui «le premier a mis le temps en musique». PROUST admirait dans «l'Éducation sentimentale» un «blanc», un énorme «blanc» qui indique un changement de temps soudain d'une dizaine d'années. Paul SOUDAY reproche à PROUST une surabondance de menus faits et une insistance à en proposer des explications, ainsi qu’un style obscur : «cette obscurité, à vrai dire, tient moins de la profondeur de sa pensée qu’à l’embarras de l’élocution. M. Marcel Proust use d’une écriture surchargée».  SOUDAY pense que « Du côté de chez Swann est mal composé, aussi démesuré que chaotique, «mais qu’il renferme des éléments précieux dont l’auteur aurait pu former un petit livre exquis». En fait, le style de PROUST, reflet parfait du mouvement de sa pensée est particulièrement original. «Marcel Proust a beaucoup de talent. (…). Il a une imagination luxuriante, une sensibilité très fine, l’amour des paysages et des arts, un sens aiguisé de l’observation réaliste et volontiers caricatural» précise SOUDAY. «Marcel Proust, comme tant d’autres écrivains contemporains, est avant tout un impressionniste. Mais il se distingue de beaucoup d’autres en ce qu’il n’est pas uniquement, ni même principalement, un sensoriel : c’est un nerveux, un sensoriel et rêveur» rajoute SOUDAY.  En effet, le roman proustien, ce n'est pas seulement de la psychologie, mais de la psychologie dans le temps. Ses longues phrases, qu’on lui reproche parfois, expriment les profondeurs de l’âme humaine qui exige une sorte d’abandon du flux de la pensée «La phrase de PROUST épouse le tout d’un moment ; elle tend une sorte de filet indéfiniment extensible qui traîne sur le fond océanique du passé, en ramasse toute la flore et la faune à la fois», dit Henri GHEON. La phrase proustienne contient à la fois la description du cadre et des gens plus une analyse extérieure et intérieure du héros. En effet, chez PROUST, l’intrigue de la Recherche est invisible c’est parce que le récit raconte la découverte de son sujet : la vocation ignorée du héros qui a pour mission d’écrire le livre que nous en sommes en train de lire et qui est en lui. Marcel PROUST est un grand, mais le lire demande du courage et de la persévérance. En effet,  contrairement au roman balzacien, le déroulement du récit n’est ni linéaire ni chronique. Le récit suit plutôt le temps de la psychologie du narrateur, qui se déroule de façon non chronique, induisant ainsi une opposition entre connaissance intuitive et raisonnement ordinaire. C’est la déraison qui l’emporte sur la raison dans l’œuvre proustienne. A l’encontre du roman traditionnel, PROUST, délibérément, relègue au second plan l’action, l’intrigue, le temps chronique et linéaire, en particulier, les personnages typiques qui vivent dans les milieux typiques, et ses romans n’obéissent nullement aux règles du récit classique. Ce qui compte dans son ouvrage capital, c’est le temps. En effet, Marcel PROUST consacre une rupture avec la tradition littéraire, le personnage est d’abord secondaire, selon Aristote, qui considère qu’il est toujours subordonné à l’action ; c’est l’intrigue qui commande le récit, celui qui agit n’intervenant que secondairement. Si le roman devient le règne du personnage, c’est que celui-ci n’est plus seulement un rôle, mais une entité existentielle et psychologique de plus en plus individualisée. Henry JAMES (1843-1915) renverse ainsi les termes du postulat aristotélicien : «qu’est-ce que l’action sinon l’illustration du personnage ?». Aussi le personnage est-il le pilier de l’invention et le nerf du plaisir de lecture propre au roman. Si le monde anglo-saxon a classé Marcel PROUST, dans le mouvement littéraire de "Stream of Conciousness" (courant de conscience, monologue intérieur), un peu comme chez  Virginia WOLF et James JOYCE, en fait il n’appartient à aucune école. Spécialiste de l’autofiction, Marcel PROUST développe une théorie anti-essentialiste. Pour lui, l'imaginaire n'est pas l'instrument qui révèle l'essence inaltérable des choses, mais sert de médiation entre le monde extérieur et le monde intérieur. PROUST ne cesse d'affirmer que l'imaginaire est une interface où prennent consistance les être aimés, les souvenirs lointains et l'œuvre artistique dans une continuelle métamorphose qui plie le monde extérieur au jeu de nos désirs.  Observateur solidaire du système observé, et donc changeant avec lui,  Marcel PROUST, à travers son regard critique n’est pas en dehors du monde qu’il décrit mais qui occupe dans ce monde une position précise, mobile et changeante selon les aléas de sa vie. Dès les premières lignes de Swann, cette relativité de toute observation, et même de toute perception, est étudiée et démontrée à propos d’un phénomène familier de la vie : le sommeil. Dans la suite de l’œuvre, elle est l’un des thèmes fondamentaux et récurrents du récit ; on a le sentiment que PROUST ne cesse de penser à ce proverbe arabe qui affirme que celui qui vit assez longtemps verra tout et le contraire de tout. Sa contribution littéraire est l’histoire d’un monde qui change perpétuellement. Mais cette œuvre si pessimiste, si noire, qui devrait nous anéantir dans le désespoir, se lit dans un bonheur de chaque minute et nous laisse, après l’avoir lue, une très forte impression, un trouble de notre esprit, un transport et un émerveillement. De ce point de vue, Marcel PROUST incarne le génie français. «L’œuvre de Proust est du moins pour moi, l’œuvre de référence, la mathesis générale, le mandala de toute la cosmogonie littéraire», dit Roland BARTHES.
Dans la Recherche du temps perdu, l’Amour et donc la jalousie, tiennent une place considérable, comme l’avarice, l’ambition et la cupidité dans les romans d’Honoré de BALZAC. «La Recherche est une quête de l’amour, vaine et navrante poursuite d’un mirage délicieux, qui se dérobe et se renouvelle sans cesse dans le désert sentimental où l’amour est exilé» dit PROUST dans ses correspondances. L’impossibilité de l’amour, son mensonge et son tourment, dérivent de la nature même de l’homme, de sa tragique solitude. Tout amour est faux, l’amour n’existe pas. Romancier de l’amour, Marcel PROUST s’est fait un nom dans l’histoire du cœur, notamment l’amour du narrateur pour Gilberte. L’homme projette dans la femme aimée l’état de sa propre âme, et c’est dans la profondeur de cet état que réside tout ce qui est important dans cette passion. Mais les personnages de Marcel PROUST ne procréent pas. L’amour n’est donc pas, pour PROUST, «quelque chose qui forme des couples, ce serait plutôt quelque chose qui empêche d’en former» dit Emmanuel BERI. «Ces êtres que décrit Marcel PROUST, c’est des personnages de fuite, c’est-à-dire l’absence qu’à la présence à la fois de l’être aimé», dit BERI. Marcel PROUST, dans sa Recherche, fait allusion aux qualités qui rendent une personne à la fois désirable et plus saisissable qu’une autre. En amour, il n’y a aucune règle. N’importe qui peut aimer n’importe qui. Ainsi, l’amour Albertine ne tient pas à ce que c’est elle, mais ce que c’est lui. Comme PLATON, Marcel PROUST pense qu’on aime les qualités et non pas les personnes, la Beauté.  Si un amant est sensible à certaines qualité de l’être qu’il aime, ce ne sera pas celles que cet être possède réellement, mais celles qu’il a lui-même conférés, par un oukase arbitraire de son esprit. C’est souvent l’attitude de Marcel PROUST envers l’amitié qui révèle, le mieux, selon lui, l’idée que l’on se fait de l’amour, jusqu’à ce que la jalousie entre en jeu : «Ma vie avec Albertine n’était, pour une part, quand je n’étais pas jaloux, qu’ennui, pour l’autre part, quand j’étais jaloux, que souffrance» dit-il.  L’amitié et l’amour se ressemblent. Mais l’amitié n’existe pas ; elle est à la fois impuissante et futile. Flagorneur, avec un désir de plaire, Marcel PROUST recherchait désespérément l’admiration et l’amitié des autres ; il «proustifiait»  : «ce que j’ai le plus aimé en toi, ce n’était toi-même, mais moi, plutôt toi-même par rapport à moi, le charmant, le doux ton de ton éloge» dit-il.  Finalement, pour Marcel PROUST l’amour est un début de la névrose, une régression narcissique. L’amour est considéré en tant qu’illusion faite de mensonge et meurt de fatigue. En définitive, l’amour a rendu à Marcel PROUST à la solitude. La solitude, l’une des pièces maîtresse de la recherche du temps perdu, est le fruit splendide des souffrances rédemptrices que lui a causé l’amour. Face à ses déceptions amoureuses, ses souffrances, Marcel PROUST déforme les réalités extérieures qu’il substitue à une réalité intérieure fondée sur nos mémoires. L’œuvre d’art est le salut et nous hisse hors du temps perdu, vers un temps retrouvé ; elle seule confère une certaine immortalité. Si l’œuvre d’art est une fin, l’amour est le moyen unique. A force de nous mentir, l’amour nous révèle la grande vérité, à savoir «qu’il n’y a pas de vérité hors de notre esprit et de notre cœur» dit PROUST. De ce point, l’amour étant une exaltation dans la solitude et la souffrance, «il n’y a pas d’amour heureux» suivant Louis ARAGON.
En s’inspirant du mémorialiste SAINT-SIMON et des contes des Mille et une nuits, avec un narrateur, des personnages enchâssés, ainsi que leurs vices et vertus, Marcel PROUST, dans sa Recherche du temps perdu, a étudié, ce qui a été délaissé par ses devanciers : la haute société aristocratique du Faubourg de Saint-Germain-des-Prés.  S’il évoque les domestiques, comme Françoise qui incarne Céleste à Combray et à Paris ou ses mignons dans les grands hôtels qui lui accordé des faveurs sexuelles, les paysans majoritaires à son époque et les prolétaires sont quasi absents de la Recherche du temps perdu. En fait, PROUST historien et sociologue de «ces gloires périmées», avec comme héros, Swann, Verdurin et les Guermantes, a nous a légué une peinture de leurs plaisirs, leurs vices, la tristesse de leur vie malheureuse et leur égoïsme. En effet, Marcel PROUST dépeint la noblesse comme une société inintelligente, décadente et vicieuse, avec satire et réprobation «Les plaisirs mondains causent, tout au plus, le malaise provoqué par l’indigestion d’une nourriture abjecte» dit-il. Cependant, le snobisme ou désir de se mêler à la société, ne détruit pas l’esprit de vérité. «Se plaire dans la société de quelqu’un parce qu’il a eu un ancêtre aux croisades, c’est la vanité ; l’intelligence n’a rien à voir avec cela. Mais se plaire dans la société de quelqu’un parce que le nom de son grand-père se trouve dans Alfred de VIGNY ou CHATEAUBRIAND (…), voilà où le péché de l’intelligence commence» dit notre PROUST qui joue au naïf, comme s’il ne connaissait pas les codes de la haute société, fait ressortir la cocasserie et le profond comique des situations, provoquant l’hilarité. Dans son aventure de la mémoire, loin d’être purement obséquieux, Marcel PROUST dénonce les préjugés bourgeois et le snobisme à rebours. PROUST manipule, à haute dose, et avec une grande finesse, l’ironie et la satire aux pays de l’extravagance des mœurs de la haute société. Il souligne ainsi le caractère risible et la bêtise du snobisme «Marcel PROUST est un observateur de la vie parisienne, reçu dans les salons, dont il scruta les mystères avec sympathie, avec un art minutieux du détail, et une délicatesse exquise» dit Jacques-Emile BLANCHE, un portrait de l’auteur. En fait, Marcel PROUST semble voir dans la bourgeoisie un commencement d’imitation de la noblesse, surtout dans le mauvais sens, pour ses fautes et ses vices.
Pour Gilles DELEUZE (1925-1995), philosophe français, la recherche du temps perdu n'est pas un exercice de mémoire, volontaire ou involontaire, mais, au sens le plus fort du terme, une recherche de la vérité qui se construit par l'apprentissage des signes. Il ne s'agit pas de reconstituer le passé mais de comprendre le réel en distinguant le vrai du faux. Gilles DELEUZE, lecteur de PROUST, est aussi l'interprète de BERGSON, NIETZSCHE ou SPINOZA. L'intelligence de l'œuvre est, certes, un plaisir de l'esprit ou une dégustation des sens. Elle est aussi un chemin de la connaissance. En effet, Gilles DELEUZE avance l’idée que, pour l’essentiel, la recherche du temps perdu est une interprétation des signes, des signes de l’Amour, de la mémoire et de l’aristocratie. Les signes mondains, ceux émis par les snobs, sont les plus curieux et dérisoires, car ils ne correspondent à rien. En effet, l’ambition mondaine demande une farouche énergie pour conquérir du vent, quelque chose d’impalpable, d’inexistant. Ce qui force à penser, c’est le signe. Le signe est l’objet d’une rencontre ; mais c’est précisément la contingence de la rencontre qui garantit la nécessité de ce qu’elle donne à penser. «L’acte de penser ne découle pas d’une simple possibilité naturelle. Il est, au contraire, la seule création véritable. La création, c’est la genèse de l’acte de penser dans la pensée elle-même. Or cette genèse implique quelque chose qui fait violence à la pensée, qui l’arrache à sa stupeur naturelle, à ses possibilités seulement abstraites. Penser, c’est toujours interpréter, c’est-à-dire expliquer, développer, traduire un signe. Traduire, déchiffrer, développer sont la forme de la création pure» dit Gilles DELEUZE dans son ouvrage «Proust et les signes».
Dans son ouvrage, «Proust antijuif», Alessandro PIPERNO pense que la Recherche est un chef-d’œuvre de dissimulation, certainement pas d’exhibitionnisme. Selon lui, les raisons de l’aversion de PROUST pour la biographie sont «personnelles et névrotiques». C’était sa vie d’homosexuel insatisfait et de salonard que le tribunal spécial de sa conscience jugeait indigne d’être relaté. C’était son origine petite-bourgeoise qui le dégoutait. PROUST a écrit sa Recherche pour ne pas s’exposer en public. Son histoire était irracontable c’est pour cela que PROUST a créé un monde épuré, sidéral et artificiel, «une forteresse pleine de passages secrets et de ponts levis». Suivant PIPERNO, Marcel PROUST avait manifestement honte de sa judéité, de son homosexualité, de son snobisme et de son insignifiance sociale. Par conséquent, il a déversé dans sa Recherche «tout son ressentiment d’homme incomplet et insatisfait». A la Belle époque, siècle de la duperie fondé les ténèbres de xénophobie, du fondamentalisme chrétien et du revanchisme militariste,  Marcel PROUST a mis en scène le spectacle de l’humiliation : «sa généalogie juive avait représenté pour lui, dès le départ, une blessure angoissante, avec lesquels régler les comptes  de la seule façon qui était la sienne : l’ambiguïté». Les critiques d’Alexandro PIPERNO me semblent excessives et tranchées. En effet, le snobisme qu’il a, en fait, dénoncé, serait la face présentable de la haine. Une partie de ses amis de l’aristocratie (Mme STRAUSS-BIZET, Mme Léontine LIPMANN dite ARMAN de CAILLAVET), et Marcel PROUST, avaient soutenu Alfred DREYFUS. Dans sa Recherche du temps perdu, Marcel PROUST étant un demi-juif, a une inclination, certes, pour la société catholique : «si je suis catholique comme mon père et mon frère, par contre, ma mère est juive, vous comprenez que c’est une raison assez forte, pour que je m’abstienne de ce genre de discussion» dit PROUST. Il n’en reste pas moins, et que le principal personnage de la Recherche du temps perdu, Charles Swann, inspiré principal de Charles HAAS, venu de la haute bourgeoisie, mais accepté dans l’aristocratie parisienne, est un Juif. Le personnage de Swann, riche, généreux, cultivé, véritable amateur d’art et de musique, ressemble, à s’y méprendre, à Marcel PROUST. Notre auteur a rendu compte des polémiques de l’époque qui avaient violemment divisé la société française. Ainsi, dans la Recherche, M. Verdurin est dreyfusard, la duchesse des Guermantes, est nationaliste et prétend être dreyfusarde, pour paraître intellectuelle, et le duc des Guermantes voit là une affaire non pas religieuse et politique. Certains membres de l’aristocratie sont ouvertement antisémites et antinationalistes. Marcel PROUST ne fait que rendre compte de ces déchirements de son époque.
Enfant de la IIIème République, élevé dans la laïcité, Marcel PROUST n’est pas religieux d’où tout le culte qu’il voue l’art : «la première caractéristique universelle de tout grand art est la tendresse, comme la seconde est la vérité» dit-il. La réalité est de nature spirituelle ; elle se forme et réside dans l’esprit : «la meilleure part de nous, dans un souffle pluvieux, dans l’odeur renfermé d’une chambre ou l’odeur d’une première flambée, partout où nous retrouvons de nous-même, ce que notre intelligence, n’en ayant pas l’emploi, avait dédaigné, la dernière réserve du passé, la meilleure, celle qui, quand toutes les larmes sont taries, sait nous faire pleurer encore» dit PROUST. La manière dont on voit le monde extérieur est subjective ; il y a autant d’univers «qu’il existe des prunelles d’intelligence et d’inintelligence humaines qui s’éveillent tous les matins» dit PROUST. Par conséquent, l’idéal d’art remplace celui de Dieu. Agnostique, la Recherche du temps perdu montre que, pour PROUST, l’art devint le but suprême de la vie, non pas un art reproduction de la nature, mais un art qui apprend à voir autrement, à «soulever le voile de la laideur de l’insignifiance qui nous laisse incurieux de tout». Le secret de la beauté et de la vérité sont les buts de sa vie. Admirateur des impressionnistes, notamment de Claude MONET, le personnage d’Eltsir dans la Recherche est l’artiste qui incarne la peinture. C’est RUSKIN qui le fait découvrir l’architecture, en particulier l’art gothique. L’influence de la musique Wagnérienne est manifeste dans son œuvre. La musique possède le pouvoir d’évoquer les secrets les plus profonds de l’âme humaine et la musique comme moyen d’analyse psychologique surplombe tout le reste de l’art. Finalement, pour Georges CATTAUI, le héros de PROUST est comme celui de DANTE, c’est un homme au milieu du chemin de la vie, aux portes des Enfers et du Paradis, et qui accède enfin à la Béatitude. Mais, Marcel PROUST est un dissimulateur ; sa vie est aussi mystérieuse que son œuvre ; son «aventure intérieure», à travers sa Recherche du temps perdu, occulte certains aspects de la sa personnalité, comme l’homosexualité, le mysticisme et la recherche de la vérité. «Si relativiste que doive devenir sa conception de l’amour, il ne doutera jamais de l’amour maternel, de la tendresse en amitié, du devoir d’être bon» dit André MAUROIS.
Marcel PROUST prétend que «dans toute ma vie, j’ai fort peu pensé à moi». Suivant Pietro CITATO, cette phrase est surprenante quand on songe que Proust est un infatigable ver à soie, mais cette idée est exacte «Proust ne pensait pas à lui-même, prêtait peu attention à son moi, ne s’intéressait pas à sa propre personne. (…) Même s’il apparaissait comme un jeune Narcisse, aérien et scintillant». En fait, héros de son œuvre, Marcel PROUST, un stratège de la dissimulation n’a pas voulu parler directement de lui ; ce n’est pas, du moins, une autobiographie classique ; PROUST a conduit une étude de sa vie intérieure ; il a avancé masqué. Sa contribution littéraire est un roman historique au même titre que la Comédie humaine de BALZAC, la fusion de la classe aristocratique et bourgeoise, au temps de la Belle époque en est le thème principal. Si la dimension politique est négligeable dans cette vaste étude sur la Recherche du temps, perdu ce qui a passionné Marcel PROUST, c’est la psychologie de l’individu, dans ses rapports avec la société et les contrastes entre les classes de la haute société. C’est donc la vie intellectuelle et artistique qui domine dans le champ de son observation. L’art remplace l’idée de Dieu, et la peinture, la musique et l’architecture sont des éléments d’analyse psychologique. En penseur métaphysicien, Marcel PROUST a bâti une cathédrale de sensations : « si les écrivains souffrent d’une pauvreté d’idées, «Proust souffrait d’une surabondance d’idées, de sensations, de sous-sensations et de sous-sentiments» écrit CITATI.
La diversité des sujets, l’originalité et la complexité de la méthode de Proust nécessitent l’étude de ses sources et de ses influences. Marcel PROUST puise son inspiration dans tous les espaces familiaux, artistiques et aristocratiques, dans la nature, ainsi que dans son génie.
I – La Recherche du temps perdu, une gigantesque cathédrale d’Amour à sa mère
La Recherche du temps perdu est dédiée à l’amour, fusionnel, pour sa mère et c’est une immense cathédrale du souvenir. Blessé de la vie, écorché vif, «La Recherche du temps perdu», est inséparable de l’expérience intime de Marcel PROUST. Si l'écrivain a pour fonction de traduire sa vie, les aliments qui nourriront son œuvre devront être cherchés dans son propre passé et non pas dans le présent ni dans le passé d'autrui. Il n'est question que de nous-mêmes : «Je compris que tous ces matériaux de l'œuvre littéraire, c'était ma vie passée ; je compris qu'ils étaient venus à moi […] sans que je devinasse plus leur destination, leur survivance même que la graine mettant en réserve tous les aliments qui nourriront la plante». Son père, Achille Adrien PROUST (1834-1903), un médecin, aurait aimé qu’il s’affirmât, soit capable de surmonter ses angoisses et ses crises nerveuses et devienne un haut fonctionnaire de l’Etat. Le manque de volonté, la santé délicate et l’incertitude qui était projetée de son avenir, préoccupait grandement le père de PROUST. «La concession qu’elle (la mère) faisait à ma tristesse et à mon agitation en montant m’embrasser, en m’apportant ce baiser de paix, agaçait mon père qui trouvait ces rites absurdes» écrit PROUST. Il avait un jeune frère, Robert PROUST (1873-1935) devenu, comme son père médecin et qui est absent de la Recherche du temps perdu. Né au numéro 96 rue de la Fontaine, devenue avenue Mozart, à Auteuil le 10 juillet 1871, chez l’oncle sa mère Louis WEIL, pendant les événements de la Commune de Paris, et issu d’une famille de la bourgeoisie parisienne, Marcel PROUST est, dès l’enfance, entouré de soins maternels, et élevé dans un milieu très privilégié.
Doté d’un don d’observation exceptionnel et d’un esprit créatif et pénétrant, écrivain sensible Marcel PROUST restitue ses émotions, à travers la qualité de son expression écrite. Ainsi, de retour d’une promenade, tout à coup il aperçoit les deux clochers de Martinville-le-Sec. L’âme du jeune Marcel est envahie par une joie inexprimable. Au cours d’une autre promenade avec Andrée, PROUST découvre un buisson d’aubépines défleuries et s’arrête attendri. Il se remémore son enfance à Combray, et de ses souvenirs d’enfance émergent le clocher  de Saint-Hilaire, le jardin de Combray, la Vivonne, les nymphéas, le petit raidillon et Gilberte : «Soit que la foi crée, soit tarie en moi, soit que la réalité ne se forme dans la nature, les fleurs que l’on me montre (…) ne semblent pas de vraies fleurs. Le côté de Méséglise, avec ses lilas, ses aubépines, ses bleuets, ses coquelicots, le côté de Guermantes, avec sa rivière à têtards, ses nymphéas et ses boutons d’or, ont constitué à tout jamais pour moi la figure du pays où j’aimerais vivre» dit-il. Il aimait aussi les lilas  qui lui rappelaient son enfance : «quand les soirs d’été le ciel harmonieux gronde comme une bête fauve et chacun boude l’orage, c’est aux côté de Méséglise que je dois rester seul en extase à respirer, à travers le bruit de la pluie qui tombe, l’odeur d’invisibles et persistants lilas» dit-il.  La nature c’est «le trésor caché, la beauté profonde» dit-il.
 
 
II – La Recherche du temps perdu, une géographie de l’enfance,
du «Paradis perdu»
La Recherche est une géographie de l’enfance, un édifice immense du souvenir «Le paradis perdu» de Marcel, c’est les vacances à Illiers (Combray) une petite ville à 25 km de Chartres, entre la Beauce et le Perche, chez Jules et Elisabeth AMIOT, oncle et tante paternelle du futur écrivain.  C’est une maison avec un petit jardin, un enclos, sur les bords de la Loire, avec ses aubépines, symboles de la beauté spontanée. L'enfant y passait ses vacances, entre six et neuf ans, et il dut y renoncer à cause de ses crises d'asthme, au cours d’une promenade au Bois de Boulogne ; ce qui le força, par la suite à fréquenter l’hôtel des Rochers noirs à Trouville et le Grand hôtel à Cabourg. A Combray, Marcel PROUST aimait lire dans un coin tranquille du jardin, «Et j’aurais vouloir m’assoir là et rester toute la journée à lire en écoutant les clochers»  et il évoque de «beaux après-midi du dimanche sous le marronnier du jardin de Combray, soigneusement vidé par moi des incidents médiocres de mon existence personnelle que j’y avais remplacés par une vie d’aventure et d’aspirations étranges». Marcel PROUST aimait les promenades avec sa famille, avec deux côtés opposés : le côté de Méséglise-la-Vineuse et le côté des Guermantes. Ces deux côtés opposés deviennent dans la Recherche du temps perdu, les symboles de deux classes sociales diamétralement opposées, incompatibles, mais qui finiront par se rencontrer et s’unir à travers Mademoiselle Saint-Loup.
A Combray, Marcel PROUST observe la nature, les fleurs, les églises et les personnes qu’il rencontre, mais c’est la madeleine cristallise sa théorie de la mémoire. Enfant, sa tante, Madeleine AMIOT, donnait à Marcel de petites madeleines trempées dans du thé. Adulte, il se rend compte que le fait de manger à nouveau une madeleine fait resurgir le contexte de son enfance. La madeleine est le symbole de ce passé qui surgit de manière involontaire. En effet, certains objets ou odeurs appellent les souvenirs. «Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. La vue de la petite madeleine ne m'avait rien rappelé avant que je n'y eusse goûté... Mais, quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir» dit-il «Du côté de chez Swann». Cette théorie affirme plutôt que le passé peut redevenir présent. Tous ces aspects se combinent et se lient inextricablement dans le héros qui représente l'auteur lui-même.
Marcel PROUST rejette le concept de «mémoire volontaire» qui ne lui aurait pas permis de songer à ce Combray de son enfance : «la mémoire volontaire, la mémoire de l’intelligence, et comme les renseignements qu’elle donne sur le passé ne conserve rien de lui». En revanche, dans sa Recherche du temps perdu,  la mémoire affective a une vertu éternisante dans le goût de la madeleine, le tintement de cuiller, la sonnette empesée, les cloches de Martinville, les pavés inégaux d l’hôtel des Guermantes. Pour PROUST, la réalité ne se forme que dans la mémoire accidentelle. «Je trouve très raisonnable la croyance celtique que les âmes de ceux que nous avons perdus sont captives dans quelques êtres inférieurs, dans une bête, dans un végétal, une chose inanimée, perdues, en effet, pour nous jusqu’à ce jour, qui pour beaucoup ne vient jamais, entrer en possession de l’objet qui est leur prison. Alors, elles tressaillent, nous appellent, et sitôt que nous les avons reconnues, l’enchantement est brisé. Délivrées par nous, elles ont vaincu la mort et reviennent vivre avec nous». C’est en ce sens que la madeleine actuelle renvoie à la mémoire ancienne : «A l’instant où la gorgée (de thé) mêlée de miettes de gâteau toucha mon palais, je tressaillis attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence précieuse : ou plutôt cette essence n’était en moi, elle était moi. D’où avait me venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était au goût du thé et du gâteau, mais qu’elle la dépassait infiniment, ne devait être de la même nature J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent et mortel» dit PROUST qui cultive le sentiment d’éternité, se sent affranchi du temps. «Quand d’un passé ancien il ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles, mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, la cathédrale du souvenir» écrit PROUST.
III - La Recherche du temps perdu, une ambition littéraire longtemps contrariée
La Recherche du temps perdu, c’est avant tout, l’histoire d’une ambition littéraire chez Marcel PROUST pour qui, les notions traditionnelles du «Bien» et du «Mal» n’ont guère de sens ; le seul vice qui soit un vice, c’est la paresse, le temps perdu, le temps de remettre au lendemain l’effort créateur. Cet examen de conscience, cette révision des valeurs, est l’acte révélateur de sa vocation littéraire. En effet, suivant Jean-François REVEL, «le temps perdu est d’abord le temps simplement passé, les événements que l’on n’a pas vraiment sentis en les vivant et que la mémoire reconstitue ou plutôt constitue dans leur réalité profonde et intégrale, mais aussi le temps perdu à ne rien faire, à ne pas écrire, à ne pas porter en soi une vocation d’écrivain, sans parvenir à la réaliser ou à l’oublier». En effet, la Recherche du temps perdu est un récit d’apprentissage, puisque Marcel PROUST raconte la vocation littéraire de son narrateur. Cependant, cet apprentissage du héros proustien s’effectue d’une curieuse manière : sa formation d’homme de lettres passe davantage par les déceptions que par les succès. Les déceptions sont partout dans la Recherche1, elles en sont le leitmotiv, elles en tissent le fil rouge. La seule réelle réussite, la ou le succès du héros sera irréversible, est au «Temps retrouvé», lors du passage du «Bal de têtes», tout juste après «L’adoration perpétuelle». A la fin du roman, le narrateur comprend enfin la nature de sa vocation. Il sait maintenant quoi écrire et, surtout, comment l’écrire. Son «salut» ne passera ni par le souvenir, ni par le monde, ni par l’amour, ni par le voyage, mais bien par la littérature. Et encore, par une nouvelle forme de littérature, une autre façon d’écrire.
Cependant, le cénacle littéraire ne voyait en Marcel PROUS qu’un mondain futile, un enfant oisif et enfant gâté et un prince des conversations oiseuses, un frivole et un vaniteux.  Dans son ambition littéraire : «La Recherche tout entière n’est qu’une chasse aux Dieux qui peuplent encore les temps modernes : chasse semée de déceptions, d’illusions, de duperies, de fausses routes, mais couronnée, malgré tout par une victoire paradoxale» dit Pietro CITATI.
La Recherche du temps perdu est l’histoire des mœurs à travers ses personnages de la Belle époque, de la haute aristocratie et ses décadences. Plus de quatorze années d'écriture, trois mille pages, quelque deux cents personnages, dans la Recherche du temps perdu, les personnages ont une double existence, leur existence réelle et celle qu’ils ont dans l’esprit de PROUST, avec un subjectivisme et une nébuleuse poétique. «Si l’on y regarde de près, les personnages, étonnamment divers de Proust, en sont pas décomposés, ils sont construits, inventés, composés par l’intérieur» dit Louis MARTIN-CHAUFFIER. En effet, Marcel PROUST en historien des mœurs est un redoutable observateur de la société de son temps. «On n’écrit bien que ce qu’on n’a pas vécu», dit Rémy de GOURMONT (1858-1915) ; ce qui n'est guère qu'un paradoxe, PROUST s'écria : «Cela, c'est toute mon œuvre !». Or, la Recherche est avant tout une sorte d'œuvre de mémorialiste. S'il n'a pas vécu, au sens exact du mot les aventures qu'il raconte, les circonstances qu'il dépeint, il les a apprises sur le compte de tiers, il a fait ses personnages avec des gens qu'il a connus, observés, fréquentés. Il y a dans son œuvre ses souvenirs d'enfance et ses souvenirs du milieu dans lequel il a vécu. Le titre de son œuvre lui-même est significatif : A la recherche du temps perdu  Les personnages qu’il dépeint sont souvent composite ; il a juxtaposé et fondu les traits essentiels de plusieurs personnes qu’il a connues
Ainsi, nous faisons connaissance des Verdurin, riches bourgeois, snob littéraires et aristocratiques, par opposition au snobisme des Guermantes. Le prince de POLIGNAC, fils du ministère réactionnaire de Charles X est le prototype du duc de Guermantes. Dans la Recherche, celui des Guermantes est le nom le plus chargé d’assonances, de souvenirs de suggestions. Laure de SADE qui a épousé le Comte de CHEVIGNE, gentilhomme d’honneur prétend au trône ; Laure incarne le personnage d’Oriane de Guermantes, dans son nez busqué, ses lèvres minces, yeux perçants, sa peau trop fine et sa race issue d’une «déesse et d’un oiseau». Dans la Recherche du temps perdu, on y rencontre, Bergotte qui évoque le pouvoir magique des mots. Bergotte, un mélange de clairvoyance et de double vie, a choisi de vivre au milieu des sots et de pervers, pense que seule la douleur est féconde. Bergotte ce sont des traits empruntés à Anatole France et Ernest RENAN. La maladie et la mort de Bergotte ressemblent aux souffrances de Marcel PROUST. M. VINTEUIL, une synthèse de César FRANK et de VERMEER, est un amoureux de la musique. La littérature n’est plus un dialogue vers la réalité, mais un effort vers la musique, un effort vers la vraie vie inventée ou rêvée. Le personnage d’Eltsir, passionné de la peinture, un adepte de la religion de la beauté, est inspiré de Renoir, Monet et Manet. L’inspiration de l’artiste consiste à pénétrer au plus intérieur de soi, patrie véritable qui donne la joie. Posséder le sens artistique, c’est aussi la «soumission à la réalité intérieure, la seule qui compte» dit PROUST. Le personnage de Palmède Charlus, est un inverti, un aristocrate qui croit aux vertus de ses privilèges ; entêté de sa noblesse ancienne et authentique, il attaché trop de prix aux vanités sociales. Les exclusives hautaines, son intransigeance en matière de noblesse, ressemblent davantage à un délire de fou qu’au snobisme, sauf pour les jeunes gens. Il tombe d’un excès à l’autre. Le personnage de SAINT-LOUP est dû à ses trois amis issus de la noblesse, le prince Antoine BIBESCO, le marquis d’Albuféra et Bertrand de FENELON. Le personnage de NORPOIS, rempli de son importance, est une description de Gabriel HANOTEAU, un diplomate ami du père de PROUST. La marquise de VILLEPARISIS a déjà entrevu Chateaubriand, Balzac, Hugo et Vigny. Le personnage d’Odette de CRECY ressemble bien à Laure HAYMAN rencontrée en 1891. Laure HAYMAN, la femme en rose, courtisane célèbre, était la fille d’un ingénieur anglais, et allait être aimée du duc d’Orléans, du roi de Grèce, et inspirer divers artistes dont PROUST qui évoque l’amour de Swann pour une cocotte.
IV - Pourquoi il faut lire ou relire Marcel PROUST ?
Admettons que l’œuvre de PROUST renferme quelques passages arides et même parfois ennuyeux. Même si c’est une œuvre difficile et exigeante, pour le lecteur du XXIème siècle, elle procure une grande culture générale et des connaissances sur l’histoire, l’art, la musique, la littérature et la philosophie. «Déconcertés au premier instant, intrigués, retenus ensuite, nous ne tardions pas à nous laisser gagner par une attirance mystérieuse» dit Robert-Ernest CURIUS. La puissance créatrice de Marcel PROUST offre un magnétisme d’autant plus admirable qu’est l’expression de la plus riche culture littéraire et intellectuelle qui brasse la psychologie, la poésie, la science, l’observation et l’émotion. Instigateur du cœur humain, la Recherche du temps perdu, teintée d’impressionnisme. Si on est subjugué par l’étendue et la puissance de son intelligence, de sa fantaisie, de sa sensibilité, de sa faculté d’introspection, on est également conquis par la variété la richesse des thèmes qu’il a développés : «Marcel Proust est le premier écrivain qui a fait de la mémoire le fondement, le sujet et le centre d’une grande œuvre. (…). Toute son œuvre est une conservation ou une poursuite du passé et met d’abord en oeuvres la mémoire, l’instrument à conquérir le passé», dit Jacques RIVIERE. Peintre de l’amour, «son travail essentiel a consisté à dissocier, à diviser, dans ses éléments primordiaux, chacune des émotions qui nous frappent» écrit Edmond JALOUX.
Paris, le 10 juillet 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Marcel PROUST (10 juillet 1871-18 novembre 1922), le 150ème anniversaire de sa naissance et sa Recherche du temps perdu», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2021 5 09 /07 /juillet /2021 23:37
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Directeur de recherches émérite au CNRS, M. Edgar MORIN, de son vrai nom Edgar NAHOUM, de parents immigrés Juifs originaires laïcisés de Salonique (Grèce), est né le 8 juillet 1921 à Paris. Aussi, ce centenaire à l'esprit neuf et vif, nous lui souhaitons tous bon anniversaire ! Le prénom, «Edgar», il le tient d’Edgar QUINNET (1803-1875), un historien, dont son père était un grand admirateur. En effet, son père, Vidal NAHOUM (1894-1984), installé en France depuis 1918, gérait un commerce de bonneterie en gros dans le quartier parisien du Sentier et avait acquis une certaine aisance économique. Son grand-père venait de Toscane et parlait italien, sa langue maternelle était l’espagnol du XVème siècle, mais, tout jeune, il sut s’exprimer en français et en allemand. Le 26 juin 1931, le jeune Edgar perd sa mère, Luna BERESSI (1897-1931), de souche italienne, morte d’une crise cardiaque, alors qu’il n’avait que 10 ans, un événement traumatisant, une tragédie, assimilable à Hiroshima, qui l’a fait devenir ce qu’il est. «J'ai tellement incorporé la mort de ma mère, je sais tellement bien que si ma mère n'était pas morte, je serais  autre. Je ne peux pas dire qui je serais mais je ne serais pas qui je suis. J'ai l'impression que la mort de ma mère fait partie de moi, que je n'arrive pas à me concevoir ce que j'aurais été si ma mère était vivante. D'un côté je la regrette infiniment et d'un autre côté je peux me dire : je ne peux pas regretter d'être ce que je suis» dit-il. Le jeune Edgar grandit à Montmartre, à Paris XVIIIème, et y rencontre notamment Henri ALLEG (1921-2013), journaliste et membre du P.C.F. Edgar MORIN s’abreuve de lectures de philosophes et s’initie au marxisme. «Ce qui m’a sauvé, je crois, c’est que je lisais sans arrêt, et j’allais au cinéma, dès que je le pouvais. Je m’évadais dans la culture» dit-il. Edgar MORIN a retenu du philosophe allemand, Georg W. F. HEGEL (1770-1831), le concept de contradiction, moteur de la pensée et du réel ; chaque chose devant passer dans son «autre» pour se réaliser, selon un mouvement dialectique qui veut que la synthèse soit le produit du dépassement de la thèse et de l'antithèse. «Toute chose est en soi-même contradictoire» disait HEGEL. Dans sa théorie de la pensée complexe, Edgar MORIN est un disciple de Blaise PASCAL (1623-1662), pour qui : «Je tiens pour impossible de connaitre le tout si je ne connais les parties, et de ne connaitre les parties si je ne connais le tout». 
A la Sorbonne, Edgar étudie les sciences politiques, la philosophie, le droit, l’économie et l’histoire. Ses professeurs sont notamment, Gaston BACHELARD (1884-1962), un philosophe et Georges LEFEBRE (1874-1959), un historien. En 1940, Edgar s’installe à Toulouse, pour y poursuivre ses études, avec notamment Vladimir JANKELEVITCH (1903-1985), un philosophe et musicologue, et Clara MALRAUX (1897-1982) écrivaine. C’est pendant cette période, qu’il fait la connaissance de Violette CHAPELLAUBEAU (1917-2003), qui lui donnera deux filles : Irène et Véronique. En 1938, après une lutte aux côtés des républicains espagnoles, en septembre 1942, Edgar s’engage dans la Résistance, sous l’égide des «Forces Unies de la Jeunesse Patriotique», et prend le pseudonyme de «MORIN», qu’il conservera. Il collabore avec Julien BENDA (1867-1956), un philosophe, qu’il assiste dans ses recherches d’historien. Résistant, il se déplace notamment à Lyon et Besançon ; il fait la connaissance de nombreux intellectuels dont Marguerite DURAS (1914-1996), une écrivaine, et Georges SEMPRUN (1923-2011), écrivain, scénariste et homme politique. En mai 1943, il adhère au Parti communiste français, dont il sera exclu en 1951. De cette expérience au Parti communiste, il en tire un ouvrage, «Autocritique» et estime que l’Appareil pouvait transformer un brave en lâche, un héros en monstre, un martyr en bourreau. Il milite pour l’anticolonialisme, lors de la guerre d’Algérie, et débute ses travaux en sociologie. Il se rapprochera de François MITTERRAND (1916-1996). Son influence sur la Deuxième gauche, dont Michel ROCARD (1930-2016) a été le chef de file, est décisive «Le passé proche m’a convaincu que le danger principal pour la droite était son arrogance technologique, sa frénésie accumulatrice, sa difficulté à limiter le retournement des vices privés en vertus économiques. Mais pour la gauche n’est pas moins dangereux un moralisme auto-complaisant, parfois hypocrite, qui consiste à prendre et accroître le pouvoir sous prétexte de l’abolir ou de l’humaniser, et peut devenir parfois un moralisme hostile à tout adversaire. Comme ces passions n’ont pas été liquidées, elles continuent d’être agissantes» écrit-il dans «Autocritique». C’est quoi, donc pour lui, être de gauche ?
La Gauche, un terme complexe, occultant des différences, est constituée d’oppositions, de conflits, de concurrences et d’antagonismes. Globalement, la Gauche, dans sa diversité, reste une puissante aspiration à un monde meilleur, l'émancipation des opprimés, exploités, humiliés, offensés, l'universalité des droits de l'homme et de la femme : «A mes yeux, c’est se ressourcer dans une multiple racine : libertaire (épanouir l’individu), socialiste (amélioration de la société), communiste (communauté et fraternité), et désormais écologique afin de nouer une relation nouvelle à la nature» dit Edgar MORIN.
«Qui suis-je ?» s’interroge Edgar MORIN «Je suis un être humain. C’est mon substantif. Mais j’ai plusieurs adjectifs, d’importance variable selon les circonstances ; je suis français d’origine juive sépharade, partiellement italien et espagnol, amplement méditerranéen, européen, citoyen du monde, enfant de la Terre-Patrie» écrit-il dans «Leçons d’un siècle de vie». Edgar MORIN se définit comme un «judéo-gentil et laïque, c’est-à-dire métissé et universaliste». Par conséquent, il m'arrive parfois de m'insurger, violemment, contre les gens aux idées courtes ; ils ne sont pas nombreux mais font beaucoup de bruit, et démobilisent les gens de bien, pourtant nombreux, mais réduits au silence. «Ce qui m’effraie ce n’est pas l’oppression des méchants, mais l’indifférence des bons»  disait Martin Luther KING (1929-1968). Ceux qui luttent pour un bien-vivre ensemble, sont aussitôt qualifiés «d’islamo-gauchistes» et doivent se justifier devant l’opinion publique pour leur défense de la paix et des valeurs républicaines. Juif laïque, Edgar MORIN est fortement engagé pour le bien-vivre ensemble «Ma conscience juive se diluait dans ma recherche d’une conscience politique humaniste qui cherchait une voie dans la crise de la démocratie, l’antifascisme et l’anti-stalinisme. Je n’ai jamais contesté le droit à l’existence d’un Etat israélien, et j’ai toujours eu conscience des périls historiques. J’ai, en revanche, critiqué l’action répressive de l’armée ou de la police israéliennes, sur les Palestiniens, et j’ai reconnu le droit de ces derniers à un Etat national» écrit-il. Cette position équilibrée, témoigne de la grandeur de cet homme. En effet, entre Israéliens et Palestiniens, c’est avec ses ennemis qu’on fait la paix. Par ailleurs, les extrémistes doivent se rendre compte que les Allemands ont fini par réaliser, à la fin de la Seconde guerre mondiale, que le vrai ennemi de leur peuple, ce n’était pas les autres, mais le fascisme. Donald TRUMP, dans ses slogans fumeux et complotistes, a été démasqué et congédié. «Je demande aux jeunes de lutter contre toutes les forces de haine ou de mépris» dit Edgar MORIN.
Humble, grand humaniste, cosmopolite et universaliste, Edgar MORIN est un ardent défenseur des causes justes. Pour lui, le monde est une communauté de destin où nous sommes liés les uns aux autres. Curieux des uns des autres, Edgar MORIN est un admirateur du philosophe, Michel Eyquem de MONTAIGNE (1533-1592), pour qui «Je reconnais en tout homme mon compatriote  ; On appelle barbares les peuples d’autres civilisations» écrit-il dans ses «essais». Dans son universalisme, Edgar MORIN considère que tous les hommes sont égaux. Il est un disciple de Fiodor DOSTOIEVSKI (1821-1881) par l’attention portés, dans ses écrits, aux humiliés, aux offensés, aux laissés pour compte, bref à tous les invisibles : «Surtout, je vous le dit «rabaissez votre orgueil !» dit l’écrivain russe dans ses «frères Karamazov», préférant les souffrances élevées au bonheur facile. Aussi je ne cache pas ma joie, en ce 8 juillet 2021 de redire, haut et très fort, que Edgar MORIN incarne bien cette réelle France, la républicaine. Les autres, ce sont des menteurs et des usurpateurs. Or le mensonge ne peut durablement triompher. Penseur du cosmopolitisme, de la défense de l’humain, Edgar MORIN indique, sans relâche, que la seule «voie», qui vaille, est celle du Bien souverain contre le Chaos. Humaniste lucide, Edgar MORIN dénonce la «folie de l'hubris ou démesure, celle des ambitions insatiables et sans terme comme la chimérique maîtrise de la Terre. bien des protestations, colères et révoltes populaires, comme le mouvement des 'Gilets jaunes', comportent chez leurs participants, pas uniquement certes, mais incontestablement, le besoin d'être reconnus dans leur pleine qualité humaine, ce qu'on appelle dignité. Je vois actuellement des dérives intellectuelles étonnantes» écrit-il. Edgar MORIN se bat pour un humanisme regénéré : «Nous sommes liés à une communauté de destin. Nous sommes tous humains semblables et différents, ce n’est pas seulement vouloir échapper aux catastrophes, et aspirer à un monde meilleur» écrit-il.
Animé par une grande curiosité, un esprit critique et de transmission, Edgar MORIN est habité par un esprit irrésistible de résister au conformisme. Ni philosophe, ni sociologue, ni anthropologue, Edgar MORIN est tout cela en même temps. «Autodidacte par complexion, c’est-à-dire ne me laissant pas trop intimider par les décrets d’École et la majesté des Autorités spirituelles, je ne pouvais m’empêcher de considérer le nœud gordien que l’anthropologie officielle pensait avoir superbement tranché» écrit Edgar MORIN dans «le paradigme perdu : la nature humaine». Edgar MORIN est un penseur prolixe, passionné par tous les savoirs, toutes les disciplines, fuyant la compartimentation réductrice de la connaissance de l’être humain. L’œuvre d’Edgar MORIN est immense protéiforme et, touche à de nombreuses disciplines. «Je n’aime pas être enfermé dans une étiquette de sociologue. Tout ce que j’écris a une dimension sociologique, mais ne s’y réduit pas» écrit-il. Tout est désormais interdépendant, mais tout est en même temps séparé. L’unification techno-économique du globe s’accompagne de conflits ethniques, religieux, politiques, de convulsions économiques, de la dégradation de la biosphère, de la crise des civilisations traditionnelles mais aussi de la modernité. Une multiplicité de crises sont ainsi enchevêtrées dans la grande crise de l'humanité, qui n'arrive pas à devenir l'humanité. Dans son humanisme, il nous invite à une «voie», dans la lucidité et vigilance. «De même que j’ai voulu rappeler que toute connaissance humaine émerge sans cesse du monde de la vie, au sens biologique du terme, je tiens à rappeler ici que toute connaissance philosophique, scientifique ou poétique émerge du monde de la vie culturelle ordinaire» écrit Edgar MORIN. Doté d’un altruisme et d’une altérité exceptionnelle, Edgar MORIN appelle chacun, à lutter contre le repli identitaire : «Vous connaissez la pièce d’Ionesco «Le Rhinocéros», où des humains se transforment les uns après les autres en rhinocéros. Que chacun essaie de ne pas devenir un rhinocéros ! La solution cosmopolitique d’une confédération mondiale est souhaitable, techniquement possible, mais actuellement impossible. Il faudrait au préalable une conscience assez forte d’une communauté de destin de tous les humains» dit-il. Dans son pessimisme ensoleillé, Edgar MORIN estime que l’objectif à poursuivre est celui de l’Harmonie, le Bonheur «Si un être humain est capable du meilleur comme du pire, le propre de l'Homme est de toujours espérer le meilleur et d'éloigner le pire».
Edgar MORIN a toujours combattu les certitudes tranquilles, manichéennes ou binaires ; il est en permanence dans le doute, l’interrogation et la réflexion sur les grands problèmes de la vie : «Connaître et penser, ce n’est pas arriver à une vérité absolument certaine, c’est dialoguer dans l’incertitude» dit-il. En effet, Edgar MORIN est un philosophe de la complexité ; penser global, c'est penser complexe, c'est toujours considérer le tout et la partie, c'est penser l'incertitude, c'est éviter la rationalité fermée, la dogmatisation, la croyance en une vérité totale. Qu’est-ce qu’un être humain ? s’interroge Edgar MORIN, dans sa théorie de la pensée complexe : «Puis, j'ai perçu que la connaissance de l'humain nécessitait un rassemblement, une association et une articulation de savoirs dispersés et compartimentés dans des disciplines closes. Puis j'ai compris que, pour effectuer cette association et articulation, il fallait modifier notre mode de "connaître" et notre mode de pensée. Puis, j'ai compris que cette modification nécessitait un paradigme prescrivant distinction et conjonction, au lieu du paradigme dominant imposant disjonction et réduction. Seul ce mode de "connaître" et de penser permettrait d'affronter les complexités de notre monde en interaction et transformation, multiples et incessantes» dit-il. Edgar MORIN propose la «Méthode», soit accepter de ne pas avoir toutes les réponses, mais en se posant les bonnes questions.
Par conséquent, la pensée complexe, ce n’est pas la théorie fumeuse que voulait avancer le président MACRON. En effet, Jupiter, au sommet de sa gloire, snobait les journalistes et prétendait que sa «pensée complexe se prêtait mal au jeu des questions réponses avec des journalistes». Suivant Edgar MORIN la complexité est un défi : «Le défi de la globalité est en même temps un défi de complexité. En effet, il y a complexité lorsque sont inséparables les composants différents constituant un tout (comme l’économique, le politique, le sociologique, le psychologique, l’affectif, le mythologique) et qu’il y a tissu interdépendant, interactif et inter-rétroactif entre les parties et le tout, le tout et les parties. Or les développements propres à notre siècle et à notre ère planétaire nous affrontent de plus en plus souvent et de plus en plus inéluctablement aux défis de la complexité». En effet, la femme, l’entreprise, le football, la France, l’Europe, les pays de l’est, les pays arabes, le monde sont, pour Edgar MORIN, complexes. Edgar MORIN a ainsi réussi à amener la gauche à jeter Marx et ses analyses tranchées aux poubelles de l’Histoire. La pensée d'Edgar MORIN est inclassable. Ni science ni philosophie, enjambant la science et la philosophie, les sciences humaines et les sciences naturelles, sa pensée échappe aux classements disciplinaires et aux modes de connaissance compartimentée. Edgar MORIN a abordé des disciplines aussi différentes que la biologie, la sociologie, l'anthropologie, la philosophie et l'épistémologie des sciences.
Docteur honoris causa de 34 universités, Edgar MORIN a une vie longue et riche, en voyages, en rencontres et où l’amitié et l’amour occupent une place centrale ; et il en fait le point dans son livre «leçons d’un siècle de vie». Loin de donner des leçons aux autres, Edgar MORIN tire le bilan d’un parcours hors norme. «Une des grandes leçons de ma vie est de cesser de croire en la pérennité du présent, en la continuité du devenir, en la prévisibilité du futur», écrit-il dans son dernier ouvrage, «Leçons d'un siècle de vie» écrit-il. Edgar MORIN a vécu la Seconde guerre mondiale, mais aussi la pandémie du Covid-19 : «Il y a eu des épidémies mondiales jamais un confinement mondial. Il y a eu des ébranlements sociaux provoqués par des épidémies, jamais un bouleversement mondial. J’étais de ceux qui pensaient que la course folle dans laquelle est emportée l’humanité apporterait des catastrophes, mais pas celle-là» dit-il. Edgar MORIN croit, de façon mesurée, à un nouveau monde, fondé sur la protection de la nature : «Je crois qu’un nouveau monde serait possible mais il est encore improbable. Les forces du statu quo sont énormes. Le vide de la pensée politique est énorme. Une pensée compartimentée et qui réduit tout au calcul est partout aux commandes. Le profit déchaîné détruit toute régulation» dit-il. Edgar MORIN croit au volontarisme «L’imprévu peut arriver, en bien ou en mal. Et moi, je compte donc sur l’improbable. L’Histoire n’est jamais écrite d’avance» dit-il.
Références
1 – Contributions d’Edgar MORIN
MORIN (Edgar), «Edgar Morin, contrebandier d’une pensée complexe», propos recueillis Nicole Mathieu, Natures, Sciences, Sociétés, 1996, vol 4, n°3, pages 250-257 ;
MORIN (Edgar), «Les deux humanismes», Le Monde diplomatique, octobre 2015, pages I-III ;
MORIN (Edgar), «La Gauche au XXème, au XXIème siècle. Pour une double autocritique, idéologique et écologique», dialogue avec Gil Delannoi, Seuil, Communication, 2008, vol 1, n°82, pages 171-188 ;
MORIN (Edgar), Autocritique, Paris, Seuil, 2012, 328 pages ;
MORIN (Edgar), Introduction à la pensée complexe, Paris, Seuil, 2014, 160 pages ;
MORIN (Edgar), L’année zéro de l’Allemagne, avant-propos Bernard Groethuysen, Paris, éditions de la Cité universelle, 1949, 260 pages ;
MORIN (Edgar), L’aventure de la méthode, suivi de Pour une rationalité ouverte, Paris, Seuil, 2015, 161 pages ;
MORIN (Edgar), La complexité humaine, textes présentés par Heinz Weinmann, Paris, Flammarion, 1994, 380 pages ;
MORIN (Edgar), La voie pour l’avenir de l’humanité, Paris, Fayard, 2011, 320 pages ;
MORIN (Edgar), Le paradigme perdu : la nature humaine, Paris, Seuil, 1973, 256 pages ;
MORIN (Edgar), Leçons d’un siècle de vie, Paris, Denoël, 2021, 160 pages ;
MORIN (Edgar), Ma gauche, Paris, Les Pérégrines, 2010, 275  pages ;
MORIN (Edgar), Mes démons, Paris, Stock, 1994, 340 pages ;
MORIN (Edgar), Penser global, Paris, Robert Laffont, 2015, 180 pages ;
MORIN (Edgar), Science avec conscience, Paris, Seuil, 2017, 320 pages ;
MORIN (Edgar), Vidal et les siens, Paris Seuil, 2019, 512 pages.
2 – Critiques d’Edgar MORIN
AIT ABDELMALIK (Ali), Edgar Morin : sociologue de la complexité, Rennes, éditions Apogée, 158 pages ;
DEMORGON (Jacques), Déjouer l’humain avec Edgar Morin, Paris, Economica, Anthropos, 2010,  137 pages ;
DORTIER (Jean-François), Edgar Morin : l’aventure d’une pensée, thèse sous la direction de Louisa Yousfi, Auxerre, éditions sciences humaines, 2019, 191 pages ;
FAGES (Jean-Baptiste), Comprendre Edgar Morin, Paris, Privat, 1980, 240 pages ;
FORTIN (Robin), Comprendre la complexité : introduction à la méthode d’Edgar Morin, préface d’Edgar Morin, Sainte-Foy (Québec), Presses de l’université de Laval, Paris, l’Harmattan, 2000, 206 pages ;
FORTIN (Robin), Penser avec Edgar Morin, Sainte-Foy (Québec), Université de Laval, 2020, 246 pages ;
JACOB (Jean), Edgar Morin : la fabrique d’une pensée et ses réseaux influents, Paris, Golias, 2011, 299 pages ;
LEMIEUX (Emmanuel), Edgar Morin, l’indiscipliné, Paris, Seuil, 2009, 576 pages ;
ROGGERO (Pascal), «Pour une sociologie d’après la méthode», Seuil, Communication, 2008, vol 1, n°82, pages 143-159.
Paris, le 8 juillet 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«M. Edgar MORIN, un centenaire humaniste, théoricien de la pensée complexe et adepte du cosmopolitisme, faisant honneur à la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2021 7 04 /07 /juillet /2021 20:17
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Depuis le 6 juin 2021, et pour 52 jours, 15 km par jour, Arthur GERMAIN s’est fixé un défi : descendre la Seine, sur 776 km, à la nage, et en solitaire, de sa source en Côte d’Or, à Source-Seine, dans les plateaux du Langres, jusqu’à son embouchure, entre le Havre et Honfleur. En 2018, Arthur avait traversé la Manche, sur 24 km, dans une eau à 16 degrés, pour une association caritative, devenant le plus jeune Français à avoir réalisé cette performance.
Le 3 juillet 2021, à l'étape de Paris, au quai Henri IV, Denise DARIES, la petite fiancée et assistante de communication, était présente. Arthur a déjà franchi la moitié du chemin, 360 km. Sa mère, Mme Anne HIDALGO, était émue aux larmes. «Je suis impressionnée par ce qu’il fait, cette performance. Je suis très, très fière. Je n’ai pas d’autres mots pour le dire. C’est la maman qui parle, aux larmes. Le cœur qui bat la chamade. Je le sens bien. Je le sens heureux. La natation c’est son élément, il voulait porter un message très fort, un message écologique, d’une génération qui va nous surprendre, pour nous réserver de belles surprises. Je suis admirative mais je n’interviens pas. Je l’accompagne uniquement avec l’amour que je lui donne» dit la mère d’Arthur et Maire de Paris, Mme Anne HIDALGO.
Cet esprit de compétition, cette endurance et ce goût du challenge et du dépassement de soi, la fibre écologiste, Arthur doit le tenir de sa mère Anne HIDALGO et de son père Jean-Marc GERMAIN. «J’ai un fils adolescent très impliqué dans l’écologie» avait dit Mme Anne HIDALGO.
Au-delà de la performance sport, Arthur a pour ambition de sensibiliser la population sur les questions de pollution de l'eau, notamment des fleuves. «Il y a bien évidemment des déchets qui suivent le cours du fleuve. J’analyse un échantillon d’eau par jour. La qualité de l’eau n’est pas si mauvaise. La Seine, ce n’est pas Tchernobyl» dit Arthur. Il nous administré aussi la preuve que la jeunesse de notre temps n'est pas seulement qu'hédoniste, elle sait aussi s'enflammer et se passionner pour de grandes et nobles causes. C’est au Sénégal que Arthur GERMAIN a vu la lumière : «J’ai toujours été sensible à la nature. Mais quand j’ai nagé à Dakar, au Sénégal, dans une eau polluée, j’ai eu un déclic. Je me prenais des bidons d’essence dans les jambes en nageant ! J’ai eu un choc en voyant que c’était u peu pareil dans la Seine. C’est là que j’ai vraiment pris conscience de l’importance de l’eau» dit-il.
Arthur a été agréablement surpris de la qualité de l'eau de la Seine et notamment à Paris. «Le message que je veux transmettre est simple : il faut se sensibiliser à l’eau et à la nature. Je souhaite montrer que la Seine mérite d’être préservée pour sa richesse, et que l’on ne profite de la diversité qu’elle offre qu’en la respectant» dit Arthur GERMAIN. Le défi, c'est d'arriver un jour à ce que les Parisiens puissent se baigner, comme dans les temps anciens, à la Seine. «J’ai toujours rêvé de nager dans Paris, sous la Tour Eiffel. Quand je suis entré dans Paris, l’émotion est montée tellement fort» dit Arthur GERMAIN.
Paris le 4 juillet 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le défi d'Arthur GERMAIN : remonter à la Seine sur 776 km, pour la défense de la Nature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2021 7 04 /07 /juillet /2021 20:15
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2021 7 04 /07 /juillet /2021 15:29
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Tout ce qui est excessif n’a pas de sens» dit un dicton. Le débat à l’assemblée nationale sur le terrorisme, émaillé d’une grande dose de mauvaise foi, d’insultes et de pugilats, a porté sur tout, sauf les projets de loi en discussion. En effet, tous les délires paranoïaques et fantasmes, exposés par l’opposition, assimilables à un terrorisme intellectuel. «Le gouvernement se prépare à la répression. C'est une loi orientée, qui a pour but d'intimider l'opposition. La voie légale est utilisée à des fins politiques pour contester toute opposition et foule aux pieds des acquis démocratiques obtenus de haute lutte. Cette loi terroriste et liberticide est inacceptable. Nous utiliserons tous nos droits constitutionnels à manifester pour que la démocratie ne soit pas bâillonnée. Nous nous réunirons dans les prochains jours pour décider des actions à mener et stopper ce glissement vers la dictature» dit un membre de l’opposition.
En réalité, l'article 279 du Code pénal avait été déjà voté par l’Assemblée nationale, le 28 octobre 2016, mais les nouveautés concernent des dispositions sur «le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et la piraterie maritime», ainsi que sur les peines encourues. Les nouveaux textes modifient le Code pénal et le Code de procédure pénale pour «renforcer la lutte contre le terrorisme», a dit M. Aymérou GNINGUE, président du groupe parlementaire de la majorité. Ces dispositions visent «à lutter de manière efficace et sous toutes ses formes contre le terrorisme. Les opposants sont encore dans la désinformation systématique» a ajouté M. GNINGUE. En dépit de la panoplie d'incriminations, prises en compte dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et son financement, la réglementation pénale comporte encore des lacunes. C’est pour cela que la loi du 25 juin 2021 vise à mieux lutter contre «certaines infractions commises en bandes organisées et toute autre forme d'économie parallèle, il convient d'élargir la palette des infractions de financement du terrorisme, et de donner une vocation plus englobante de l'infraction d'association de malfaiteurs», énonce l’exposé des motifs.
Une disposition du Code pénal révisé a soulevé des débats passionnés et polémiques. Elle assimile à des «actes de terrorisme punis de la réclusion criminelle à perpétuité» des faits «commis intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but d'intimider une population» et «de troubler gravement l'ordre public». Défendant ces textes devant les députés, maître Malick SALL, Ministre de la Justice, n’a pas caché son «étonnement» face aux invectives de l’opposition. En effet, l'article 279 «a été déjà voté par votre Assemblée le 28 octobre 2016. Il n'est nullement concerné par les deux textes soumis à votre appréciation», a dit maître Malick SALL. En effet, les nouveautés législatives ne concernent, que des dispositions sur «le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et la piraterie maritime» précise le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice.
Dans les deux projets du 25 juin 2021, modifiant le Code pénal et le Code de procédure pénale, les infractions relatives aux actes de terrorisme existent déjà dans le Code pénal depuis 2007, initié sous la présidence de maître Abdoulaye WADE. Rien de nouveau sous le soleil. Ces dispositions ont été intégrées dans législation sénégalaise, par la loi n°2007-01 du 12 février 2007, à travers l'article 279-1. «Ces infractions de droit commun limitativement énumérées, étaient déjà considérées comme des actes terroristes, lorsqu'elles sont commises intentionnellement, en lien avec une entreprise individuelle ou collective et que le but de cette entreprise est de troubler gravement l'ordre public ou le fonctionnement normal des institutions nationales ou internationales, par l'intimidation ou la terreur» dit maitre Malick SALL, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice.
En 2016, les députés ont adopté une autre loi modifiant à nouveau le Code pénal. La loi n°2016-29 du 08 novembre 2016, a complété la première énumération, en y incluant trois nouvelles catégories d'infractions liées respectivement aux armes nucléaires, à la cybercriminalité et à la défense nationale. La nouvelle réforme de l'article 279-1 (version 2021) n’a fait que procéder «à un toilettage de l'ancienne rédaction dudit article, en décalant son dernier alinéa relatif à l'apologie du terrorisme, pour en faire un article autonome, et en remplaçant les travaux forcés par la réclusion criminelle, conformément à la loi n°2020-05 du 10 janvier 2020, qui a consacré cette peine de réclusion criminelle», a déclaré maître Malick SALL, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. Ces deux projets de loi sur le terrorisme «Ce sont les fruits de conventions internationales que nous avons ratifiées», notamment en matière de piraterie maritime, dit maître Malick SALL, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice.
Les opposants, avec une grande dose d’hypocrisie, avancent que «le concept de terrorisme ne doit pas servir de prétexte pour bloquer les opposants politiques». Le gouvernement défend des textes «nécessaires» au vu de la situation sécuritaire dans la région. «Il n’est pas question d’interdire les manifestations» assure un député de la mouvance présidentielle, qui accuse l’opposition de «désinformation». Depuis 2007, maître Malick SALL, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, a précisé «qu’aucun individu n'a été poursuivi, sur le territoire national, pour actes de terrorisme, suite à des manifestations politiques, même accompagnées de violence, destruction ou tout autre dommage contre les personnes ou contre les biens». Par conséquent, la nouvelle réglementation n’a d’autre vocation que de réprimer les actes terroristes, et eux seulement. Et rien d’autre.
Epargné par les attaques jihadistes ayant touché plusieurs de ses voisins, le Sénégal a renforcé la sécurité dans les lieux publics, après les attentats au Burkina Faso et en Côte-d'Ivoire. Les tribunaux sénégalais ont prononcé ces dernières années plusieurs condamnations pour des faits liés au terrorisme. Un Imam, dans ses prêches, appelant au Jihad, a été incarcéré et condamné. En effet, M. Ibrahima SEYE, imam et professeur d'histoire-géographie dans un lycée de Kolda, a été reconnu coupable d'apologie du terrorisme, d'incitation à la désobéissance militaire et d'intolérance religieuse, et condamné, le 11 octobre 2016, à 30 mois de prison, dont 24 fermes. Un jeune franco-malien de 22 ans, né à Saint-Brieuc, a été condamné le 29 avril 291, à cinq ans de prison, par la justice sénégalaise, pour avoir détenu des documents en lien avec des groupes terroristes. Dans ses contacts, se trouvait le nom d’un passeur qui comptait l’aider à rejoindre la Libye, la Syrie ou l’Irak. Arrêté en 2016, M. Mamadou DIAOU avait déjà effectué plus de quatre ans de détention préventive et ne fera pas appel de sa condamnation. La proximité du Mali, un Etat déstabilisé, invite à la prudence. Le plus important procès d’un réseau de terroristes a s’est tenu à Dakar, en septembre 2015.  En avril 2016, un franco-Sénégalais, M. Ibrahima LY, a  été condamné à 15 ans de travaux forcés pour association de malfaiteurs et apologie du terrorisme. Originaire de Trappes, en banlieue parisienne, M. LY s'était rendu en territoire syrien contrôlé par le groupe Etat islamique. En effet 29 prévenus, dont certains ont séjourné dans des zones contrôlées par le groupe islamiste nigérian Boko Haram, ont été poursuivis devant la justice, pour avoir voulu installer des bases jihadistes dans le sud et le sud-est du Sénégal et avoir envisagé ensuite d'étendre leur projet à des pays voisins tels que la Gambie, la Guinée et la Guinée-Bissau. Ils ont été condamnés pour des actes de terrorisme par menaces d'attentat, "association de malfaiteurs, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux, apologie du terrorisme et détention d'armes sans autorisation. Au cœur de réseau terroriste, il y avait M. Aliou N’DAO, un imam de 58 ans ayant quatre épouses et 17 enfants,  coordonnateur de cette entreprise terroriste.
Dans ses délires, et pour l’opposition, affirme, de façon légère, que le but de cette nouvelle réglementation serait que «le président Macky Sall veut briguer un troisième mandat et veut mettre des garde-fous», en vue empêcher l’opposition de manifester, a déclaré M. Toussaint MANGA, un député de l’opposition. Il va de soi que les libertés constitutionnelles sont garanties au Sénégal, dès lors que les manifestations sont pacifiques. Par ailleurs, il n’appartient pas à l’opposition, mais au juge constitutionnel, le temps venu, de valider les candidatures à la présidentielles de 2024. Ce serait une menace quasi-terroriste, de la part de l’opposition, à l’avance, de menacer de mettre le Sénégal à feu et à sang, si Macky SALL se présentait en 2024. En effet, le Sénégal est un Etat de droit, avec ses tribunaux qui trancheront l’interprétation de la réforme constitutionnelle du 20 mars 2016, sur la limitation du mandat présidentiel.
Je me réjouis que le président Macky SALL ait été visionnaire dans sa loi constitutionnelle n°2016-10 du 5 avril 2016 limitant les mandats du chef de l’Etat à deux : «La durée du mandat du Président de la République est de cinq ans. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs», article 27 de la Constitution, JORS du 13 juin 2016. Je me rappelle encore du débat particulièrement violent et fratricide sur ce référendum du 20 mars 2016, l’opposition l’ayant combattu sans retenue, des prêches acrimonieux appelant à voter non ont été dits, et des urnes, dans une démarche insurrectionnelle ou terroriste, ont été saccagées. De nos jours, cette même opposition bipolaire ne jure que par la limitation des mandats du présidentiel, faisant ainsi l’unanimité de la classe politique, sur ce point. Toutefois le dissentiment ou le doute restent cette question fondamentale, à partir de quand va s’appliquer cette réforme constitutionnelle ?
 -       à partir de 2024 ? si le mandat de 2012 entre en ligne de compte ; mais ce serait dans ce cas une application rétroactive de la réforme constitutionnelle du 5 avril 2016, adoptée par référendum le 20 mars 2016 ;
 -       ou à partir de 2029, si l’on part de la réélection du président Macky SALL au 24 février 2019 ? Lorsqu’une nouvelle loi entre en vigueur, quelle est le sort de la loi ancienne ? C’est une question d’application des lois dans le temps, connue des étudiants de 1ère année en droit civil. Les lois sévères ne régissent que les situations pour l’avenir.
Une violence physique et verbale, un terrorisme intellectuel dans les réseaux sociaux, «Je ne peux pas admettre qu’un député vienne ici (au prétoire) pour proférer des insultes», a déclaré maître Malick SALL, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. L’opposition entretient en permanence une guérilla verbale et attaques peu honorables «Je ne suis pas chrétien, mais un musulman, ce sont les chrétiens qui disent que quand on te gifle sur la joue gauche, il faut lui tendre la joue droite. Je ne répondrai pas au coup de pied de l’âne. Je n’ai ciblé personne. L’âne est celui qui se prend comme tel. Je suis respectueux des institutions ; mais personne d’entre vous ne peut m’impressionner», dit maître Malick SALL.
Pays de démocratie, de tolérance, de bienséance et de Téranga (hospitalité), le Sénégal est cependant parfois traversé par des accès de violences qui auraient interpeller tous, y compris l’opposition. Nous avons besoin d'une démocratie apaisée où la majorité et l'opposition chacun à sa place. Or, une partie de l’opposition est en permanence en guerre civile, en campagne électorale sans fin. Ce fut le cas entre le référendum de 2016 et les présidentielles de 2019. Et maintenant l'opposition a les yeux rivés sur 2024, sans projet politique décelable, autre que la conquête du pouvoir ou de transformer le Sénégal en gigantesque salon de massage.
Il n’a épargné  à personne que la violence crapuleuse ou routière, ainsi que l’incivisme provoquent presque quotidiennement des drames et pourrissent la vie des Sénégalais. Le séparatisme casamançais, et jadis l’insurrection avortée des communistes, au début de l’indépendance, à partir de Saint-Louis, et l’emprisonnement de Mamadou DIA à partir de 1962 et pendant 12 ans, avaient plongé le pays dans le désordre. L’assassinat d’un député, Demba DIOP et l’attentat manqué contre Léopold Sédar SENGHOR avaient, pendant un certain temps, inquiété le Sénégal.
Dans ses procès en sorcellerie, je crois comme dans le roman de Virginia WOOLF (1882-1941), «Orlando», l’opposition sénégalaise est capable de transformer un homme en femme. En effet, de nos jours, ce qui me frappe, le plus, c’est ce terrorisme et cette malhonnêteté intellectuelle, d’une partie de l’opposition. Détentrice de la Vérité absolue, empêtré dans ses certitudes, et sans projet politique alternatif viable, on a connu un adepte des salons qui voulait marcher sur des cadavres pour prendre le pouvoir. C’est ce même opposant qui est entiché d’un insulteur du Khalife général des Mourides, d’un assassin d’un ancien d’un juge et d’incendiaires de bâtiments publics, ainsi que ceux, dans une démarche ethniciste, ne cessent de vilipender et stigmatiser les Foutankais. C’est cette même opposition qui transforme les personnes poursuivies d’un viol, les détourneurs de deniers publics et les bagarreurs dans l’enceinte de l’Assemblée nationale, en victimes et en «résistants».
Je salue le calme et la sérénité du président Macky SALL, un pharaon des temps modernes, un stratège et un rassembleur, dans ce brouhaha futile des opposants ambitieux, sans grande ambition pour le Sénégal.
Références
Loi n°2007-01 du 12 février 2007, intégrée dans le Code pénal
La loi n°2016-29 du 08 novembre 2016,
Loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme.
Loi constitutionnelle référendaire n°2016-10 du 5 avril 2016, notamment sur la limitation du mandat présidentiel.
FAYE (Awa), «Loi sur le terrorisme votée : Voici les précisions du Ministre de la Justice, maître Malick SALL», Seneweb, 28 juin 2021 ;
N’DIAYE (Fatou), «Réforme de la Loi sur le terrorisme votée procédure d’urgence : les explication  de Malick SALL», Sud Quotidien, 28 juin 2021.
Paris, le 4 juillet 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Sénégal : la loi du 25 juin 2021 sur le terrorisme, les délires et le terrorisme intellectuel de l’opposition» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

Liens