Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

19 octobre 2021 2 19 /10 /octobre /2021 20:36
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Disparu le 18 octobre 2021, Colin POWELL, chef d'Etat major des armées américaines, est le premier Secrétaire d'Etat noir aux États-Unis, en 200 ans d'indépendance. Il a donc ouvert la voie à d'autres personnes talentueuses, mais souvent écrasées par les préjugés. Colin POWELL est un enfant d'immigrants jamaïcains défavorisés. Son père, Luther Theophilis POWELL (1898-1978), né en Jamaïque, issu d’une famille nombreuse, immigre aux Etats-Unis ; il était d’abord employé comme jardinier dans de riches propriétés du Connecticut, puis concierge à Manhattan, et deviendra, par la suite, contremaître chez Ginsburg, un fabricant de vêtements. Sa mère, Maud ARIEL, dite «Arie» (1901-1984), aînée d’une fratrie de neuf enfants, a terminé ses études secondaires ; elle était sténographe dans un cabinet d’avocats en Jamaïque. Sa grand-mère maternelle, Gram Alice McKOY, née COOTE (1877-1956), une mulâtre issue de divers mélanges de sang africain, anglais, juif, irlandais et arawak, après son divorce, a pris la décision d’immigrer, avec toute sa famille, d’abord au Panama, puis à Cuba et enfin aux Etats-Unis. Tous ses deux parents sont Démocrates et sa mère, une couturière, est membre du syndicat du vêtement.
Colin POWELL est né le 5 avril 1937, à Morningside Avenue, à Harlem, (New York). Il a une grande sœur, plus âgée que lui de 5 ans, Marilyn POWELL BERNS (1931-2005). En 1941, ses parents déménagent dans le Sud de Bronx, appelé Hunts Point. Le jeune Colin, gardé par sa grand-mère, a connu la jungle de la rue. Ce quartier de Bronx passe pour «un vrai dépotoir urbain, avec des rues entières de maisons calcinées, des trottoirs jonchés d’ordures, des parkings envahis de mauvaises herbes, les junkies, les proxénètes, les prostituées, les fous dangereux, les tueurs de flics» écrit Colin POWELL dans ses mémoires «un enfant du Bronx». Ce qui dominait dans son quartier, c’était une tolérance raciale. La majeure partie des familles noires se connaissaient ; ce sont des immigrants venus de la Jamaïque, de Trinidad ou de la Barbade. Plus tard, le jeune Colin connaîtra, pour la première fois, un sentiment d’identité raciale, une conscience d’appartenir à une minorité. Cependant, le monde dans lequel il vivait était celui du melting-pot. Il n’y avait pas de majorité. Chacun appartenait à la minorité. Les règlements de compte se traduisaient, souvent, par un besoin de venger une insulte ou une blague raciste. Il trouve que les Noirs originaires des Antilles sont snobs et arrogants ; ils étaient mieux éduqués que les autres. Colin POWELL n’a pas le même rapport à l’esclavage que les Noirs américains descendants d’Afrique «Mon père et ma mère ont choisi de venir ici (Amérique) pour les mêmes raisons qui ont poussé les Italiens, les Irlandais ou les Hongrois ; parce qu’ils voulaient de meilleures conditions de vie pour eux et leurs enfants» écrit-il. On comprend mieux ses idées conservatrices.
En dépit de ses origines particulièrement modestes, Colin POWELL a su se hisser au sommet de l'Etat et de l'armée ; il a donc gravi la montagne raciale, «The racial Mountain», comme le dirait le poète américain, Langston HUGHES.
Mais est-ce suffisant ?
Dans la vie d'un Homme, il y a souvent quelque chose de positif ou de négatif qui cristallise son existence, pour en faire un héros ou un paria.
Le Vietnam, le Nicaragua et le Panama n’ont rien de glorieux dans ces combats de l'Oncle Tom.
Colin POWELL a menti, devant le Conseil de sécurité, le 5 février 2003, en exhibant de fausses preuves sur des prétendues armes chimiques en Irak. En effet, Colin POWELL a reconnu, dans ses mémoires, que ce gros mensonge est une tache indélébile dans l'histoire de sa vie. Il prétend qu'il aurait été abusé par les services qui lui auraient remis des rapports falsifiés. Dans tous les cas, ou bien il a été naïf ou bien il a accepté d'être abusé ; ce qui n'est pas glorieux.
Saddam HUSSEIN a été pendu, son pays ravagé et les Occidentaux continuent à invoquer des menaces fallacieuses de terrorisme ou d'islamisme pour mener des guerres locales injustes. Le plus souvent il s'agit de guerres du pétrole. En dépit de leurs moyens militaires, financiers et humains, ainsi qu’une savante propagande, les Occidentaux, dans leur guérilla contre les faibles, n'ont jamais gagné aucune de ces guerres coloniales, fort injustes et immorales. Pourquoi donc tant de larmes, de sang, de vies gâchées et d'argent gaspillé, pour des résultats médiocres ?
Pourtant, «Pas de guerre, sans but préalablement défini» écrit Colin POWELL dans ses mémoires, à la suite du fiasco au Vietnam. Il était, en 1963, capitaine pour conseiller les Vietcongs. Le Vietnam se révélera un enfer pour les Américains. 
Par conséquent, je ne comprends pas ce besoin irrépressible des forces du Chaos de «surveiller et punir», en référence au titre d'un ouvrage de Michel FOUCAULT, un philosophe français (voir mon article).
Tout cet argent aurait pu servir à des projets utiles pour la société (logements, infrastructures, santé publique, énergies renouvelables, réindustrialisation, recherches scientifiques, pouvoir d'achat).
Marié, en 1962, à Alma Vivian JOHNSON, originaire de l'Alabama, Colin POWELL a eu trois enfants : un fils, Michael et deux filles : Linda et Annemarie.
Colin POWELL écrivait dans ses mémoires «J’ai eu une belle vie, grande et remplie vie».
Référence
POWELL (Colin), Enfant du Bronx, avec la collaboration de Joseph E Persico, Paris, Odile Jacob, 1995, 550 pages.
Paris, le 19 octobre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Colin POWELL (1937-2021) : que faudrait-il retenir de Lui ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 11:55
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Le président Emmanuel MACRON, dans un communiqué «a reconnu les faits : les crimes commis cette nuit-là sous l’autorité de Maurice Papon sont inexcusables pour la République. La répression fut brutale, violente, sanglante. Près de 12 000 Algériens furent arrêtés et transférés dans des centres de tri au stade Pierre-de-Coubertin, au Palais des sports et dans d’autres lieux. Outre de nombreux blessés, plusieurs dizaines furent tués, leurs corps jetés dans la Seine. De nombreuses familles n’ont jamais retrouvé la dépouille de leurs proches, disparus cette nuit-là. Le président de la République rend hommage à la mémoire de toutes les victimes». Mme Anne HIDALGO est venue se recueillir sur le Pont de Saint-Michel, «Comme chaque année, Paris se souvient et honore la mémoire de tous les Algériens tués, blessés ou disparus lors de la répression de la manifestation pacifique du 17 octobre 1961. N’oublions jamais» dit la Maire de Paris et candidate des Socialistes.
Le président algérien a réagi à cette déclaration de la France «Je réaffirme notre souci ferme de traiter les dossiers de l’Histoire et de la mémoire, sans complaisance, loin des engouements et de la prédominance de la pensée colonialiste arrogante de lobbies incapables de s’affranchir de leur extrémisme chronique» dit Abdelmadjid TEBBOUNE.  Le forfait commis le 17 octobre 1971, Maurice PAPON (2010-2007), avec plus de 200 morts, c'est avant tout un crime d'Etat. Cette répression meurtrière «révèle des massacres abjects et des crimes contre l’Humanité qui resteront gravés dans la mémoire collective» rajoute le président algérien. Depuis le massacre du Camp de Thiaroye, au Sénégal, le 1er décembre 1944 (plus de 300 Tirailleurs sénégalais exterminés), le massacre du 17 octobre 1961, à Paris, est  «la répression d’Etat la plus violente qu’eût jamais provoquée une manifestation de rue», écrivent les historiens Jim HOUSE et Neil MacMASTER. C’est l’occasion de rendre un vibrant hommage à Jean-Luc EINAUDI (1951-2014), pionner et immense héros de la Vérité et de la Justice, pour sa bataille constante, afin que ce crime contre l’Humanité ne reste pas impuni.  En effet, les faits sont connus, mais pas depuis très longtemps, mais constamment étouffés. Une chape de plomb a pesé sur l’événement et ses archives, des décennies durant, au temps la négation de l’histoire coloniale, le déni permanent, et même la célébration d’un esclavagiste, Napoléon. En effet, on n’écrit pas l’Histoire avec une gomme ; l’ignorance est la pire des choses. Loin de «civiliser», la colonisation, une domination d'un peuple sur un autre peuple, est fondée sur une logique de violence et de prédation. Ce déni permanent du racisme institutionnel et systémique, inspiré de l'esprit colonialiste et esclavagiste, loin de disparaître, imprègne plus que jamais la société française. Cette mentalité coloniale est encore si profonde qu'elle inhibe et empêche les victimes du colonialisme de prendre en main leur destin : «regarde tes chaussures et avance» dit un dicton Algérien incitant à se replier sur soi, et à ne pas s'intéresser à la chose publique. C'est l'équivalent de l'injonction de Candide, un personnage de Voltaire «il vaut mieux vivre modestement en cultivant son jardin». Faut-il s’accommoder à la réalité de l’injustice et de l’oppression ?
En 2017, le candidat Emmanuel MACRON, à Alger, avait dit à juste titre, que la «colonisation fait partie de l’histoire nationale ; c’est un crime contre l’Humanité, et cela fait partie de ce passé que nous devons regarder en face, en présentant nos excuses». La réplique immédiate, à l’époque, de Moussa DARMANI, devenu maintenant son ministre de l’intérieur sarkozyste, et des forces conservatrices, est cinglante : «Honte à Emmanuel MACRON qui insulte la France de l’étranger !». Cette belle promesse de campagne, le temps d’un voyage en Algérie, fut vite oubliée par Emmanuel MACRON, coutumier de très belles paroles, le temps d’une campagne électorale, et vite oubliées.
La colonisation n'est pas seulement qu'un crime commis par un homme isolé, Maurice PAPON, c'est avant tout un crime d'Etat. Alexandre BENALLA, un garde du corps du chef de l’Etat, est actuellement devant la Justice pour ses brutalités, sans aucun titre particulier, contre des manifestants du 1er mai 2018 et utilisation frauduleuse de documents administratif. 113 jeunes racisés ont été étouffés à morts et on attend toujours la Vérité et la Justice. Qui doit-on, un jour, sanctionner pour les grandes brutalités commises à l’égard des Gilets jaunes (350 blessés et 30 éborgnés) ? Le Préfet de police particulièrement répressif en service commandé ou les donneurs d'ordre ?
On parle souvent du devoir de mémoire, il est donc bon que l’on ne se limite pas à l'évocation, importante et capitale, du nazisme et du régime du régime de Vichy. Il est, plus que jamais, nécessaire d’abandonner les indignations sélectives, et de mettre aussi en lumière les crimes commis contre l’Humanité ayant marqué un passé colonial particulièrement sanglant. «Le génocide est amoral par essence. Il n’y a pas de bon génocide, pas de génocide juste» écrit Yves TERNON. Le concept de génocide ne s’applique pas seulement qu’à la Shoah, un crime monstrueux contre l’Humanité commis par les Nazis, il est également pertinent pour l’esclavage et la colonisation. Aucun peuple n’a le monopole de la souffrance, UN étant égal à UN.
Par conséquent, ces crimes de la colonisation, en raison du déni et du silence qui les entourent, sont un obstacle majeur au bien-vivre ensemble. En raison de cette conspiration du silence et de ce déni, face à la montée des populismes et du racisme, les Noirs et les Arabes sont devenus, désormais, les nouveaux Juifs d’Occident. Le droit international définit le génocide comme «la destruction d’une nation ou d’un groupe ethnique. D’une manière générale, génocide ne signifie pas nécessairement la destruction immédiate d’une nation, sauf quand il est réalisé par des meurtres de masse. Il se propose de signifier plutôt un plan coordonné de différentes actions visant à détruire les fondements essentiels de la vie de groupes nationaux, pour anéantir ces groupes mêmes» écrit Raphaël LEMKIM, en 1945.
Si le XXème siècle aura eu le triste privilège de connaître la barbarie organisée, administrée, étatisée, avec notamment lors de la Deuxième guerre mondiale, la souffrance des peuples colonisés est plus ancienne, et s’étend sur une longue période qui continue encore sous d’autres formes : «Ce qui caractérise principalement la vie d’un Noir, c’est la souffrance, une souffrance si ancienne et si profonde qu’elle fait partie de presque tous les instants de sa vie», dit Martin Luther KING (1929-1968). En effet, la colonisation, visant à conquérir des territoires, au besoin par la force, impliquait dans sa logique, une démarche génocidaire, c’est «des techniques de destruction politique, sociale, culturelle, religieuse, morale, économique, biologique et physique» des peuples dominés, au sens où l’entendent les Nations Unies (résolution 260 (III) de l’A.G. de l’O.N.U. du 9 décembre 1948). La colonisation fut bien coupable d’un crime contre l’Humanité : «Je parle de millions d’hommes à qui on a inculqué savamment la peur, le complexe d’infériorité, le tremblement, l’agenouillement, le désespoir, le larbinisme» écrit, fort justement, Aimé CESAIRE (1913-2008) dans son «discours sur le colonialisme». En effet, habillé du manteau de «mission civilisatrice», en réalité, la colonisation est un crime contre l’humanité en ce qu’elle introduit, à travers ses objectifs de prédation, des phénomènes d’aliénation, d’oppression et d’humiliation permanentes du colonisé, avec une grande dose de violence. Avec la colonisation «Le matin de l’Occident en Afrique noire fut constellé de sourires, de coups de canons et de verroteries brillantes. Ceux qui n’avaient point d’histoire rencontraient ceux qui portaient le monde sur leurs épaules» dit ironiquement Cheikh Hamidou KANE. Cette hiérarchisation des civilisations est déjà, en elle-même, un attentat contre l’esprit des Lumières et le caractère prétendu universel des droits de l’Homme : «Je suis inconditionnellement contre toutes les oppressions, je vois dans l’oppression le fléau majeure de la condition humaine, qui détourne et vicie les meilleures forces de l’homme ; opprimés et oppresseurs (…). Si la colonisation détruit le colonisé, elle pourrit le colonisateur» écrit Albert MEMMI (1920-2020), un grand spécialiste des questions coloniales (Voir mon article). «Le colonialisme refuse les droits de l’homme à des hommes qu’il a soumis par la violence, qu’il maintient dans la force et l’ignorance, donc, comme dirait Marx, en état de sous-humanité» écrit Jean-Paul SARTRE (1905-1980).
Les nombreux crimes contre l’Humanité remontent au début de la colonisation. Ainsi, pendant la Première guerre mondiale, Blaise DIAGNE (1872-1934), député du Sénégal, et Secrétaire d’Etat aux colonies, avait fait enrôler, de force, de nombreux Tirailleurs Sénégalais. Devant les résistances, il leur avait promis la nationalité française à la fin de la Guerre. Cependant, le colonisateur, non seulement n’a pas honoré cette promesse, les anciens combattants africains n’avaient pas les mêmes pensions que les Français, pire encore, ces pensions furent gelées jusqu’en 2010. «La France nous connaît lorsqu’elle a besoin de nos soldats, mais elle continue à nous traiter comme des êtres inférieurs lorsque le danger est passé» écrit Lamine SENGHOR (1889-1927, voir mon article), le premier grand pourfendeur du colonialisme.
En Amérique, les colons anglais ont exterminé les Indiens, les «Natives Americans», et les ont parqués dans des réserves. A la veille de cette conquête, les Indiens étaient environ 18 millions répartis en 52 tribus, 600 000 en 1800, 400 000 en 1850, ils ne sont que 250 000 en 1890. En 1831, Alexis de TOCQUEVILLE (1805-1859) s’interrogeait : «Et que sont devenus les Indiens ?», un homme lui répond : «Les Indiens, ils ont été je ne sais pas trop où, par-delà les grands lacs ; c’est une race qui s’éteint ; ils ne sont pas faits pour la civilisation, elle les tue». Les causes de ce génocide ont été identifiées par Alexis de TOCQUEVILLE : «Ce n’est pas cependant que nous leur fassions souvent la guerre, mais l’eau-de-vie que nous leur vendons à bas prix en enlève tous les ans plus que ne pourraient faire nos armes. Ce monde-ci nous appartient, ajoutaient-ils ; Dieu, en refusant à ces premiers habitants la faculté de se civiliser, les a destinés par avance à une destruction inévitable. Les véritables propriétaires de ce continent sont ceux qui savent tirer parti de ses richesses» écrit-il. Alexis de TOCQUEVILLE, en analyste politique exceptionnel et en sociologue hors pair, est un témoin majeur de cette période génocidaire. En effet, il a examiné, scrupuleusement, la démocratie américaine, ses penchants, son caractère, ses passions, mais aussi ses préjugés, ainsi que les relations entre maîtres et serviteurs. Le diagnostic qu’il établit, dans son livre, «La démocratie en Amérique», sur le génocide des Indiens, est sans appel : «On n’avait jamais vu parmi les nations un développement si prodigieux, ni une destruction si rapide […] L’amour instinctif de la patrie les attache au sol qui les a vu naître, et ils n’y trouvent plus que la misère et la mort. […] On ne saurait se figurer les maux affreux qui accompagnent ces émigrations forcées. Au moment où les Indiens ont quitté leurs champs paternels, déjà ils étaient épuisés et réduits. La contrée où ils vont fixer leur séjour est occupée par des peuplades qui ne voient qu’avec jalousie les nouveaux arrivants. Derrière eux est la faim, devant eux la guerre, partout la misère». L’Amérique s’est illustrée aussi par un autre génocide, ce sont ces 400 années d’esclavage (20 millions de morts pour la traite Transatlantique) qui continuent encore de faire des vagues. En effet, en ce début du XXIème siècle, pour être un bon Américain, légitime à gouverner ce pays, il faudrait être, suivant les suprémacistes, de souche irlandaise. Les Indiens avaient déjà répliqué : «Quand le sang de tes veines retournera à la mer, et que la terre de tes os retournera dans le sol, alors peut-être, te rappelleras-tu que cette terre ne t’appartient pas, mais c’est toi qui appartiens à cette terre» dit un proverbe indien Navajo.
Les Britanniques arrivés en Australie, en 1778, ont déclaré ce territoire «Terra Nullius» alors que les Aborigènes y résident depuis de 40 000 ans. James COOK (1728-1779) y installe un régime raciste en niant tout droit aux Aborigènes, considérés comme des êtres qui «réunissent toutes les choses mauvaises que ne devrait jamais présenter l’humanité, et plusieurs dont rougiraient les singes, leurs congénères». Les Aborigènes, composés de 500 tribus réparties sur tout le territoire australien, sont progressivement, comme les Indiens d’Amérique, enfermés dans des réserves. «En premier lieu je crois en l'Empire britannique, et en second lieu je crois en la race britannique. Je crois que la race britannique est la plus grande des races impériales que le monde ait connues» affirme en 1895, Joseph CHAMBERLAIN (1836-1914), ministre Britannique des Colonies. Les épidémies et le massacre de ce peuple réduisent leur nombre de 1 million à 60 000 individus, en seulement un siècle d’invasion. Le «fardeau de l’homme blanc» porté en étendard «glorieux» par la Couronne britannique révèle, toute sa cruauté et son inhumanité, dans le génocide des Aborigènes. Les Aborigènes de Tasmanie ont subi le même sort. Rudyard KIPLING (1865-1936), écrivain britannique, Prix Nobel de Littérature en 1907, a été également un des plus fervents défenseurs de la colonisation. Dans son poème de 1899, «Le fardeau de l’homme blanc», il popularise davantage la hiérarchisation des civilisations ; l’Aborigène étant, selon lui, un sauvage, le «fardeau» qui pèse sur l’homme blanc est de le civiliser, en s’exposant à de nombreux périls : «O Blanc, reprend ton lourd fardeau : envoie au loin ta plus forte race, jette tes fils dans l’exil pour servir les besoins de tes captifs ; pour lourdement équipé, veiller sur les races sauvages et agitées, sur vos peuples récemment conquis, mi-diables, mi-enfants» écrit Rudyard KIPLING.
Au Jardin zoologique d’Acclimatation, à Paris, entre 1877 et 1912 (30 exhibitions), aux Expositions Universelles de 1878, 1889 et 1900 (400 Nègres, Touaregs, Malgaches exposés) puis aux Expositions coloniales à Marseille en 1906 et 1922, à Paris en 1907 et 1931, ont été organisés, ce qu’on appelle des «Zoos humains» où l’on exposait des colonisés. Les théâtres privés et les foires s’y mettent également. Dans ces exhibitions, des individus, mêlés à des bêtes sauvages, étaient mis en scène derrière des grilles ou des enclos. Présentés comme des cannibales ou des bêtes, les visiteurs les haranguent et leur jettent de la nourriture. «Les zoos humains», symboles oubliés de l'époque coloniale, ont été totalement refoulés de notre mémoire collective. Ces exhibitions de l'exotique ont pourtant été, en Occident, une étape majeure du passage progressif d'un racisme scientifique à un racisme populaire.» écrit Nicolas BANCEL. L’idée de promouvoir un spectacle zoologique mettant en scène des populations exotiques apparaît en parallèle dans plusieurs pays européens au cours des années 1870. En Allemagne, tout d’abord, où, dès 1874, Carl HAGENBECK, (1844-1913), revendeur d’animaux sauvages et futur promoteur des principaux zoos européens, décide d’exhiber des Samoa et des Lapons comme populations «purement naturelles» auprès des visiteurs avides de «sensations». Le succès de ces premières exhibitions le conduit, dès 1876, à envoyer un de ses collaborateurs au Soudan égyptien dans le but de ramener des animaux ainsi que des Nubiens pour renouveler l’«attraction». Ainsi, commencèrent les zoos humains à travers toute l’Europe. Bien des personnes exposées à zoos, dès fois en hiver, y laissèrent leur vie, peu donc retournèrent dans leur pays d’origine.
Ce qui a frappé le plis les esprits au début au milieu du XXème, ce sont ces Algériens, en pleine guerres coloniales, qui ont été noyés dans la Seine le 17 octobre 1961. Jusqu'ici, ces crimes se déroulaient hors du territoire métropolitain, et sans images. Et voilà que ces crimes, que l'on cachait ou niait, s'exposent à la vue de tous, sous leur face la plus hideuse, dans cette belle ville des Lumières. En effet, le 17 octobre 1961, des Algériens, répondant à l’appel du F.L.N., qui manifestaient à Paris, à côté de Saint-Michel, sont jetés à la Seine, dont des femmes et des enfants. Mohamed, qui avait participé à cette manifestation, et que j’ai rencontré, me raconte que des nervis l’ont poussé à aller se réfugier vers le café du Départ. Il n’y avait pas, à l’époque, de station de métro à cet endroit. Les gars d’extrême droite demandaient aux manifestants s’ils savaient nager. Ceux qui ne savaient nager sont tout de suite balancés au fleuve, les autres, ils les lestaient avec un sac de sable, afin qu’ils ne puissent pas remonter à la surface. Le bilan est lourd : 395 morts et plusieurs disparus, dont certains ont, en fait, été rapatriés en Algérie, au Douar, et torturés à mort dans des camps de concentration. Par ailleurs, des massacres ont été perpétrés aussi en banlieue parisienne, notamment sur le Pont de Neuilly et à Argenteuil. La manifestation du 17 octobre 1961, s’insurgeait contre une mesure discriminatoire du 5 octobre 1961, qui instaurait un couvre-feu visant, uniquement, les Algériens ; cet arrêté de Maurice PAPON (1910-2007), conseillait aux «travailleurs algériens de s’abstenir de circuler la nuit dans les rues de Paris». Ceux qui sont parvenus à se rassembler crient : «Algérie algérienne !», «levez le couvre-feu !» ou encore «libérez Ben Bella !».
Ce crime contre l’Humanité du 17 octobre 1961 est le fait du préfet de Police de l’époque, Maurice PAPON est un crime d’Etat. Ce sinistre personnage, déjà connu dans la déportation de 1560 Juifs de Bordeaux, pour ces méfaits, le 2 avril 1998, est condamné à dix ans de réclusion criminelle pour «complicité de crime contre l’humanité». Laissé libre, car il se pourvoit en cassation, Maurice PAPON s’enfuit en Suisse, mais il est arrêté. Il ne fera que trois ans à Fresnes, en raison de son état de santé. Il meurt en 2007 et est enterré avec sa Légion d’honneur. En revanche, en ce qui concerne les assassinats d’Algériens, c’est l’impunité totale pour Maurice PAPON, due au grave manque d’organisation et de cohésion des Français issus de l’immigration. La manifestation se déroule en pleine négociation des accords d’Evian, conclus en 1962, mais le Premier ministre, Michel DEBRE (1912-1996), est particulièrement hostile à l’indépendance de l’Algérie, il a donc encouragé et couvert de son autorité, les activités criminelles de Maurice PAPON, qui n’a jamais été inquiété pour ses méfaits. Aucune commission d’enquête n’a été diligentée. Cette «permission de tuer» les Algériens remonte, en fait, aux pouvoirs spéciaux donnés à la police dans une réglementation d’exception proposée par le gouvernement socialiste de Guy MOLLET (1905-1975), et votée, le 12 mars 1956, par tous les députés, de gauche et de droite, à l’exception d’un député communiste, Robert BALLANGER. «La décision (de voter les pleins pouvoirs, à l’instigation de Maurice Thorez) a été prise avant tout à partir de l'idée qu'il fallait laisser intactes les possibilités de rassemblement et d'action du mouvement populaire, pour prolonger la volonté exprimée lors des élections et exiger la négociation et la paix en Algérie. (…)Je crois, en effet, qu'il y a eu une erreur d'appréciation. Nous avions pensé que ce vote favoriserait le développement du mouvement populaire alors qu'il a contribué, au contraire, à le désarmer, puisqu'il a contribué à une réelle désillusion. Nous étions conscients que le Parti socialiste était en train d'amorcer une politique d'alliance avec la droite, mais nous pensions que notre vote freinerait considérablement ce processus ; dans la réalité, cela n'a pas été le cas, nous nous sommes trompés» dit Roland LEROY (192-2019), député et membre du Comité Central du P.C.F. La Gauche, et notamment les socialistes, n’a pas été exemplaire dans ces crimes commis pendant la colonisation. «Les Fellaghas, il n’y a qu’à les tuer» avait dit François MITTERRAND (1916-1996). C’est cette unanimité de la classe politique, favorable à la colonisation, mais des nuances, a permis aux tortionnaires de se livrer à leurs activités favorites. «Je hais les indifférents. Je crois (…) que «vivre signifie être partisans». Il ne peut exister seulement des hommes, des étrangers à la cité. Celui qui vit vraiment ne peut qu’être citoyen, et prendre parti. L’indifférence c’est l’aboulie, le parasitisme, la lâcheté, ce n’est pas la vie. C’est pourquoi je hais les indifférents» a écrit Antonio GRAMSCI (1891-1937).
En Algérie, les crimes commis à Sétif, qualifiés simplement «d’événements», annonçaient déjà la guerre d’indépendance sanglante, pour les deux parties, qui allait venir. En effet, le 8 mai 1945, jour de la Libération, à Sétif, lors d’une manifestation, les policiers tuent le porte-drapeau Bouzid et trois Algériens. En représailles, la population tue 74 Européens. La loi martiale est instaurée, et le grand massacre va commencer. Ces massacres auront fait 45 000 morts. C’est un crime odieux, sans images et naturellement les archives étant cadenassées. Ce génocide porte en lui, les prémisses de la guerre d’indépendance de l’Algérie, une guerre sans nom : «Evénements d'Algérie», «opérations de police» ou «de maintien de l'ordre» : la Guerre d'Algérie fut longtemps une guerre sans nom. Les mots pourtant, tout autant qu'ils masquent la réalité» écrit Benjamin STORA.
Au Sénégal, le 1er décembre 1944, des Tirailleurs sénégalais, démobilisés qui réclamaient leur solde, sont massacrés à la mitrailleuse lourde, plus de 300 morts jetés dans une fosse commune. Les archives ont été rapatriées en France. En dépit du combat, héroïque d’Armelle MABON, une universitaire de Bretagne, le gouvernement refuse la révision judiciaire et tout accès à ces archives. Ousmane SEMBENE, un cinéaste sénégalais, a produit un film sur le Camp de Thiaroye, que tous les distributeurs français ont naturellement refusé de diffuser. Les tombes étaient anonymes, mais le film de SEMBENE, «Le Camp de Thiaroye», paru le 5 septembre 1990, a mis en lumière ce crime odieux, un véritable génocide à l’encontre ceux qui étaient venus défendre la «Mère-patrie». Je rends hommage au combat héroïque et inlassable que mène la professeure à l’université de Bretagne Sud, l’historienne, Armelle MABON, pour la Vérité et la Justice et l’accès aux archives.
En 1947, l’insurrection qui avait eu lieu à Madagascar, a fait plus de 100 000 victimes. A la fin de la Seconde guerre mondiale, au lieu de récompenser les anciens combattants réclamant, non pas l’indépendance, mais l’égalité, la citoyenneté, une répression terrible s’est alors abattue sur les Malgaches : «Ironiquement, le malaise a explosé à cause de la mauvaise gestion des administrateurs de la France Libre, qui avaient durci le Code de l’indigénat et rétabli le travail forcé pour alimenter l’effort de guerre», rappelle Jean FREMIGACCI. A partir de mai 1946, un mouvement de désobéissance civile, de véritables dissidences des populations se développent dans certaines régions de l'île, et pas seulement dans celles qui se révoltent. Et tout cela débouche sur un climat pré-insurrectionnel dès novembre 1946 avec d'importantes conséquences : la répression administrative et policière se met en marche. La Police utilise la violence, la torture, pour obtenir des aveux. Extrêmement médiatisée au départ, par le Parti communiste, évincé du gouvernement de Paul RAMADIER le 5 mai 1947, ce crime contre l’Humanité est vite tombé dans l’oubli. Depuis lors, une conspiration du silence s’est installée.
La guerre d’Indochine de 1946 à 1954, témoigne également des crimes commis contre l’humanité dans ce pays. Des révoltes sporadiques avaient lieu dans ce pays, mais après la Seconde guerre mondiale qu’elles vont changer de nature et devenir insurrectionnelles sous la direction de Ho Chi MINH (1890-1969). Les autorités coloniales ont eu du mal à résoudre la terrible famine de 1944-1945. Dans un premier temps, les autorités coloniales reconnaissent le concept de «Vietnam libre et unifié» dans le cadre de l’Union française. Mais la situation se dégrade le 23 novembre 1946, 6000 Vietnamiens sont tués à la suite d’incidents au port de Haiphong. D’escalades en escalades, c’est la radicalisation des partisans de Ho Chi MINH. En mars 1954, les Français seront pris au piège à Dien Bien Phu.
En pleine guerre froide (Le Nord est pro-soviétique, le Sud est dirigé par des hommes de paille de l’Occident), les Américains entameront, au Vietnam, leur guerre coloniale de 1964 à 1975, comme en Irak, avec des motifs fallacieux (Prétendue agression de deux destroyers américains dans le golfe du Tonkin). La plus grande puissance du monde, avec 500 000 homes va gazer et incendier le Vietnam. En effet, les défoliants chimiques, le napalm et l'«agent orange», sont utilisés à très grande échelle. L'US Air Force s'en sert pour brûler le couvert végétal, les habitations en bois et les récoltes. Les populations civiles en ont payé le prix fort. En dépit de ce génocide, et le Vietnam sera, en 1975, réunifié, mais les séquelles de cette guerre sont encore perceptibles à travers le désastre écologique et les malformations. Certains G.I.A, de retour aux Etats-Unis vont sombrer dans la folie ou se suicider. On parle de 58 000 victimes américaines, et personne n’a compté le nombre de morts vietnamiens. Un afflux massif de boat-people débarquera en France, pour s’installer, notamment au XIIIème arrondissement de Paris. Ces guerres locales allumées ou entretenues par les Occidentaux finissent toujours par se retourner contre eux. La guerre du Vietnam a coûté en vies humaines, mais aussi beaucoup d’argent, inutilement. Martin Luther KING avait, dans son sermon du 30 avril 1967, dénoncé violemment la guerre du Vietnam : «Permettez-moi de préciser d’emblée que je considère cette guerre comme injuste, mauvaise et vaine. Je prêche aujourd’hui devant vous sur cette guerre parce que ma conscience ne me laisse pas d’autre choix. Il est temps que l’Amérique entende la vérité sur ce conflit tragique. Dans les conflits internationaux, la vérité a de la peine à se faire jour car la plupart des nations se trompent sur leur propre compte. Les rationalisations et la recherche incessante de boucs émissaires nous rendent aveugles à nos péchés. (…) Et l’esprit humain a énormément de peine à secouer toute l’apathie de sa pensée conformiste et de celle du monde qui l’entoure. Une des difficultés à parler aujourd’hui provient du fait qu’il y a des gens qui cherchent à assimiler le désaccord à la déloyauté. (…) Il existe un rapport évident et presque simpliste entre la guerre et la lutte que je mène avec d’autres en Amérique. (…)on estime à 500 000 de dollars le coût de chaque soldat ennemi tué alors que nous ne dépensons que cinquante-trois dollars pour chaque personne rangée parmi les pauvres et que l’essentiel de ces cinquante-trois dollars est destiné au salaire de personnes qui ne sont pas pauvres. Aussi, j’ai été de plus en plus obligé de considérer la guerre comme une ennemie des pauvres et de m’y opposer pour cette raison» dit-il. Peut-être, pour cette position lucide et courageuse, Martin Luther KING a été assassiné le 4 avril 1968.
Pendant l’insurrection de l’U.P.C au Cameroun, n’ont seulement les résistants ont été massacrés dont Ruben UM NYOBE (1913-1958), Ernest OUANDIE (1924-1971) et N’Gouo WOUNGLY-MASSAGA alias KISSAMBA (1936-2020), chef de la branche armée de l’UPS, torturé, exilé de France, puis exilé au Ghana et au Sénégal. La population a également été gazée au napalm. Déjà le 8 août 1914, les Allemands avaient pendu, pour rébellion, Rudolph Duala Manga Bell (1873-1914), fils du roi Manga Bell. Les militants de l’indépendance ont été pourchassés et tués, comme le cas, le 3 novembre 1960, de Félix MOUMIE (1925-1960) empoisonné à Genève par un agent des services secrets français et son assassin a été acquitté. Sous Ahmadou AHIDJO (1924-1989), président du Cameroun de 1960 à 1980 et Paul BIYA, président du Cameroun depuis 1984, des pions importants de la France, une chape de plomb et une répression féroce se sont abattues sur le Cameroun menacé d’implosion en raison de ces régimes dictatoriaux et préhistoriques aux ordres de l’ancienne puissance coloniale. Même après l’indépendance, la colonisation a continué de faire des victimes. Le tout premier à en faire les frais fut Patrice LUMUMBA (1925-1961) (Voir mon article), premier ministre du Congo. Depuis lors, son pays, pourtant riche en matières premières, a subi une guerre civile et reste encore déstabilisé.

 

Le général de GAULLE (voir mon article), dans sa décolonisation pacifique, a mis en place un régime d’indépendance, dans la dépendance, ce qu’on appelle la «Françafrique» et qui perdure encore, à travers des régimes africains aux ordres (Congo, Gabon, Cameroun, Togo, Guinée Equatoriale, Tchad, etc.). Plusieurs chefs d'Etat africains ont été tués parce qu'ils sont censés représenter une menace pour les intérêts de la France, dont Thomas SANKARA (1949-1987). Pas moins de quatre attentats manqués contre Sékou TOURE (1922-1984) de la Guinée, avec la complicité de SENGHOR. côté des colons pendant la guerre d’indépendance, et de ce fait ont trahi leur pays.
En 2019, le président MACRON a annoncé l’ouverture des archives qu’on attend toujours. Les paroles ne suffisent pas ; dire ce n’est pas faire. Tout n’est pas communication ; il faut des actes concrets.
Finalement, la colonisation est bien un crime contre l’humanité. Et pour apaiser les esprits, en d’une meilleure compréhension, entre les peuples, ainsi qu’un bien-vivre ensemble, il est demandé au gouvernement français :
- d’ouvrir les archives, pour l’ensemble des guerres coloniales, y compris le massacre au Camp de Thiaroye en 1944 ;
- de reconnaître que la colonisation est un crime contre l’humanité ; ce qui est demandé ce n’est pas la repentance, mais la reconnaissance de ces crimes d’Etat ; d’apposer une stèle à Saint-Michel en raison du génocide du 17 octobre 1961 ;
- et d’indemniser les victimes de ces génocides du colonialisme.
Face à la montée du populisme et de l'islamophobie, les périls qui se sont manifestés, il y a de cela 60 ans sont plus jamais présents. Bien des Français issus de l’immigration pensent que participer à la vie citoyenne en France serait trahir leur pays d’origine. Or, ces sondages flatteurs pour les forces lepénisées, avec la montée de fascisme et du double discours, montrent bien qu’il est nécessaire de se battre pour son identité, sa dignité et sa liberté.
Comme Antonio GRAMSCI, «je hais l'indifférence. Vivre c'est participer».
Inscrivez-vous massivement sur les listes électorales et aller voter aux présidentielles d’avril 2022 !
Indications sommaires bibliographiques
Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples africains, sous la direction de François Arzalier et Jean Suret-Canale, Madagascar 1947 : la tragédie oubliée, colloque Asfa des 9, 10 et 11 octobre 1997, Université Paris VIII, Saint-Denis, Temps des Cerises, 1999, 250 pages ;
BANCEL (Nicolas), BLANCHARD (Pascal) GERVEREAU (Laurent), sous la direction de, Images et colonies, Paris, BDIC, et ACHAC, 1993, 304 pages ;
BANCEL (Nicolas), BLANCHARD, Zoos humains, XIXème et XXème siècles, Paris, LA Découverte, 2002, 479 pages ;
BIGEARD (Marcel), Ma guerre d’Indochine, Paris, Hachette, 1994, 160 pages ;
BLANCHARD (Pascal), Zoos humains : l’invention du sauvage, Arles, Actes Sud, Beaux-Arts, hors collection, 2011, 384 pages ;
BOSA (Bastien), Itinéraires aborigènes : Histoire des relations raciales dans le Sud-Est australien, Paris, Karthala, 2012, 657 pages ;
BRAECKMAN (Colette), Lumumba : un crime d’Etat, Bruxelles, Aden, collection sur des Charbons ardents, 2002, 110 pages ;
BRASSINE de BUISSIERE (Jacques), KESTERGAT (Jean), Qui a tué Patrice Lumumba ?, Louvain-La-Neuve, Paris, Duculot, 1961, 228 pages ;
BRASSINE de la BUISSIERE (Jacques), Enquêtes sur la mort de Patrice Lumumba, thèse de doctorat, Bruxelles, 1991, volumes 1 et 2, 601 pages et volume sur «les témoignages» ;
BRUNET (Jean-Paul), Police contre FLN, Le drame d'octobre 1961, Paris, Flammarion, 1999, 345 pages ;
CASTEJON (Vanessa), Les Aborigènes et l’Apartheid australien, Paris, L’Harmattan, 2005, 269 pages ;
CAZEMAJOU (Jean), La guerre du Vietnam et l’opinion publique américaine 1963-1973, Paris, Presse Sorbonne Nouvelle, 2018, 200 pages ;
CESAIRE (Aimé), Discours sur le colonialisme, suivi de discours sur la Négritude, Paris, Présence africaine, 2013, 92 pages ;
COLLOMB (Gérard), «La photographie et son double. Les Kaliña et le «droit de regard» de l’Occident», L’Autre et nous, éd. Syros-Achac, 1995, pages 151-157 ;
COULON (Paul), «Le fardeau de l’homme blanc (The White Man’s Burden)», Histoires et Missions Chrétiennes, 2012, Vol 1, n°21, pages 3-4 ;
DE WITTE (Ludo), L’assassinat de Patrice Lumumba, Paris, Karthala, 2000, 412 pages ;
EINAUDI (Jean-Luc), La bataille de Paris, Paris, Seuil, 2007, 432 pages ;
FLEURY (Georges), La guerre en Indochine, Paris, Perrin, 2003, 690 pages ;
FREMIGACCI (Jean), «Madagascar, insurrection de 1947, ce que révèlent les reconstitutions historiques», Etudes coloniales, 19 avril 2007 ;
GARDNER SMITH (William), Le visage de pierre, traduit par Brice Matthieussent, Paris, Christian Bourgeois, 2021, 280 pages ;
GARRIGUES (Emmanuel), Villages noirs, Zoos humains, L’Entretemps éditions, 2003, 235 pages ;
HOUSE (Jim), MACMASTER (Neil), Paris 1961, les Algériens, la terreur d’Etat et la mémoire, traduction de Christophe Jacquet, Paris, Gallimard, Folio, 2021, 752 pages ;
KANE (Cheikh Hamidou), L’aventure ambiguë, préface de Vincent-Mansour Monteil, Paris, R. Julliard, 1961, 207 pages ; 1971, Paris, Union générale d’éditions, 192 pages, et 1993, Paris, Union générale d’éditions, 191 pages et 1998, 191 pages ;
KANE (Cheikh Hamidou), Les gardiens du temple, Paris, Stock, 1995, 337 pages ;
KIPLING (Rudyard), «The White Man’s Burden (Le fardeau de l’homme blanc)», McClure’s Magazine, février 1899, traduction de A.M Sohn et Jacques Bouillon, Le XIXème siècle et ses racines, Histoire/Seconde, Paris, Bordas, 1981, page 345 ;
LE QUANG (Van, Don), La guerre américaine d’Indochine : 1964-1973, Paris, éditions Universitaires, 1973, 221 pages ;
LEMKIN (Raphaël), «Genocide : A Modern Crime», Free World, avril 1945, vol 4, pages 39-43 ;
LEROY (Roland), «Guerre d’Algérie, l’erreur des pouvoirs spéciaux», entretien avec Jean-Paul Monferran, L’Humanité, 8 juin 2001, rubrique Monde ;
MBEMBE (Joseph-Achille), U’m Nyobe Ruben : le problème national Kamerunais, Paris, L’Harmattan, 1984, 444 pages ;
MBEMBE (Joseph-Achille), U’m Nyobe Ruben, écrits sous maquis, Paris, L’Harmattan, 1989, 296 pages ; PORTES (Jacques), Les Américains et la guerre du Vietnam, Paris, éditions complexe, 1993, 358 pages ;
RABEARIMANANA (Lucile), FREMIGACCI (Jean), RAZAFIMBELO (Célestin), éditeurs scientifiques, L’insurrection de 1947 et la décolonisation de Madagascar : à travers les régions «où il ne s’est rien passé», Antanarivo, (Madagascar), éditions Tsipika, 2008, 453 pages ;
RABINBACH (Ansom), «Raphaël Lemkin et le concept de génocide», traduction de Claire Devon, Revue d’Histoire de la Shoah, 2008, Vol 2, n°189, pages 511-554 ;
RICEPUTI (Fabrice), Ici on noya les Algériens. La bataille de Jean-Luc Einaudi pour la reconnaissance du massacre policier et raciste du 17 octobre 1961, Paris, Le Passage clandestin, 2021 pages ;
SCHAMBERGER (Beate), Camp de Thiaroye, éditions universitaires européennes, EUE, 2018, 144 pages ;
STORA (Benjamin), Les mots de la guerre d’Algérie, Presses universitaires du Mirail, 2005, 127 pages ;
TERNON (Yves), L’Etat criminel : les génocides au XXème siècle, Paris, Seuil, 1995, 456 pages ;
TOCQUEVILLE de (Alexis), De la démocratie en Amérique, introduction et notes de Philippe Reynaud, Paris, Flammarion, G.F. n°1443, Philosophie, 2010, 304 pages ;
TOCQUEVILLE de (Alexis), Quinze jours au désert, suivi de Course au Lac Oneida, préface de Claude Corbo, Paris, éd. Le Passager clandestin, 2011, 112 pages ;
TRAN (Van, Don), Les guerres du Vietnam : Un quart de siècle au Vietnam du Sud, Paris, FeniXX, Vertiges publications, 1985, 422 pages ;
TRONCHON (Jacques), L’insurrection malgache de 1947, Paris, Karthala, 1986, 398 pages ;
VALETTE (Jacques), La guerre d’Indochine, 1945-1954, Paris, Armand Colin, collection Histoire, 1994, 432 pages ;
WILLAME (Jean-Claude), Patrice Lumumba : la crise congolais revisitée, Paris, Karthala, 1990, 496 pages.
Paris, les 17 octobre 2018, 2019, et 2021, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le colonialisme est un crime contre l’Humanité : Le 17 octobre 1961, Deux Cent Algériens ont été jetés à la Seine» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2021 4 14 /10 /octobre /2021 19:49
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Les Socialistes élisent, en ce jeudi 14 octobre 2021, leur candidate à l'élection présidentielle d'avril 2022.
Mon choix est clair et sans ambiguïté, de longue date. La section de Bamako au Mali dont le vote s'étale sur deux jours me dit notre amie, Anna MAIGA, a voté à l'unanimité pour Mme Anne HIDALGO.
Le samedi 23 octobre 2021 le lancement de la campagne présidentielle des Socialistes démarrera à Lille, chez Mme Martine AUBRY.
Paris, le 14 octobre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mme Anne HIDALGO et le choix des Socialistes pour la présidentielle d’avril 2022» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 09:12
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Cette coupe d’Europe des Nations, remportée par la France contre l’Espagne, je la dédie à Éric ZEMMOUR, les 2 buts étant marqués par des «Mohamed», à savoir BENZEMA et M’BAPPE. Au fait il vient d'où Éric ZEMMOUR ?
Quand Kylian M’BAPPE avait raté un penalty, ça été le lynchage digne de «Strange Fruit». Mais quand il fait gagner Paris Saint-Germain et la France Éric ZEMMOUR va-t-il crier «au Grand remplacement» ? Karim BENZEMA a été écarté de l'équipe de France pendant plus de 6 ans et pour des mobiles non avouables. Et pourtant il marque de beaux buts.
Le Prix Nobel de littérature 2021, Abdulrazak GURNAH, un réfugié en Grande-Bretagne (voir mon article) a raison de dire que les étrangers ne viennent pas dans un pays les mains vides.
Je ne comprends pas cette complaisance de la presse à l'égard du parti colonial et en particulier pour Éric ZEMMOUR, un individu dont les origines sont étrangères et n'ayant d'autre à proposer que sa haine. Dieudonné a été réduit au silence. Pourquoi cette indignation toujours sélective d'un pays des droits de l'homme avec son message universel ? Certains hommes vaudraient mieux que d'autres ?
Bernard TAPIE (1943-2021) avait parfaitement raison de dire que l'immigration ne devrait que l'immigration ne devrait pas être la préoccupation majeure des Français. Et il défiait les esprits lepénisés : «Et si les personnes de souche étrangères faisaient grève pendant 15 jours, on s'apercevrait bien de leur place déterminante dans le bien-être de cette société ?».
La crise sanitaire a montré que ce grand pays, comme la France, avec ses centrales nucléaires, ne savait pas fabriquer suffisamment, ni des masques ni des respirateurs. Par conséquent, l'axe majeur est la réindustrialisation et la relocalisation des entreprises. Tous les maires de France après les élections n'osent plus aller serrer les paluches après les élections de peur qu'on leur demande une place en crèche. Avec la reprise économique les entreprises manquent de main-d'œuvre qualifiée. L'Afrique est une "opportunité" disait le candidat Emmanuel MACRON. Par conséquent la Françafrique cette politique de violence et de prédation et de soutien aveugle aux dictateurs africains est en train de faire la place notre pays dans le continent noir. Le beau show du 8 octobre 2021 à Montpellier montre pour le président MACRON le grand représentant du parti colonial que tout communication et il ne changera rien pour son grand mépris des Africains et leurs droits.
L'emballement des sondages, une bulle médiatique, pour Éric ZEMMOUR est dangereux pour la cohésion de cette belle France républicaine. Éric ZEMMOUR et toutes les forces lepénisées de la haine ne gagneront pas ces présidentielles, mais ils logeront dans le cœur des hommes un virus dangereux : le poison de la haine qu'il sera difficile d'extirper.
Pour l’instant, aux termes de ce match, France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointe. Cette victoire de l'équipe de France est d'autant plus belle que les Espagnols n'ont pas démérité. Ils savent bien faire circuler la balle, la conserver et attaquer collectivement. Des points que les Français devraient bien travailler.
Par conséquent, savourons, sans retenue, cette belle victoire de l'équipe France bien métissée, pour un bien-vivre ensemble, dans le respect mutuel. La France est bien un pays multiculturel et cela fonctionne, n'en déplaise à Éric ZEMMOUR et à tous les esprits lepénisés.
Paris, le 10 octobre 2021, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Une belle victoire de la France métissée l'Espagne à la Coupe des Nations : France républicaine 2 buts. Eric ZEMMOUR zéro pointé» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 07:14
Partager cet article
Repost0
10 octobre 2021 7 10 /10 /octobre /2021 17:09
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Le sommet de Montpellier du 8 au 9 octobre 2021, organisé par le président Emmanuel MACRON, et c’est le seul satisfecit que j’exprime, a été un moment de vérité et de débat. A ma connaissance, aucun chef d’Etat africain, en dehors du ghanéen, M. Nana AKUFO-ADDO, n’a osé contrarier le «Grand maitre». Pourtant ce ne sont pas les sujets de mécontentement qui manquent entre l’ancien colonisateur et son pré-carré africain, régi par des relations de subordination, la Françafrique ou «Pax Gallica». L’objectif de ce sommet Afrique France est d’écrire un nouveau chapitre dans la relation entre l’Afrique et la France, «pour un avenir commun, sans être prisonnier de son passé», mais à l’horizon 2030. Ces relations Afrique France devraient être conduites dans «l’altérité, le respect et la fraternité» précise M. Michael DELAFOSSE, maire de gauche de Montpellier, ville hôte.
Le sommet de la Françafrique, à Montpellier, du 8 octobre 2021, une savante mise en scène de communication, un enfumage, sans les chefs d’Etat africains, a permis à Jupiter, dans sa majesté et son paternalisme, de  donner la parole à des jeunes, triés sur le volet, issus de la diasporas, mais des militants de la Macronie, sans légitimité particulière. C’est donc une opération politicienne s’insérant dans le cadre de la campagne des présidentielles d’avril 2022. Il n’a échappé à personne que la droitisation jusqu’à l’extrême de sa politique africaine de la Macronie, avec une grande dose d’arrogance et de mépris a soulevé l’ire de la jeunesse africaine, réclamant un grand besoin de justice d'équité et de respect à l’égard du continent noir. En effet, au moment où s’ouvre le procès de l’assassinat par la Françafrique de Thomas SANKARA (1949-1987) du Burkina Faso, l'opinion publique africaine et ses diasporas, particulièrement remontées contre la Françafrique, réclament des relations saines, équilibrées, mutuellement avantageuses et respectueusement avec l'ancien colonisateur. En effet, le président Emmanuel MACRON, incarnation nouvelle de cette Françafrique décomplexée et violente, a été sérieusement bousculé et chahuté, par de nombreux intervenants. D’une manière générale, la Françafrique est condamnée, sans appel par une intervenante originaire du Burkinabé, pays des gens intègres «Si la relation entre les pays d’Afrique et la France était une marmite. Elle est sale de reconnaissance légère des exactions commises ; elle est sale de corruption, de vocabulaire dévalorisant ; elle est sale, Monsieur le Président ! Je vous invite à la récurer» dit-elle. Les Africains ne veulent plus de l’aide à la recolonisation «Cela fait près d’un siècle que votre aide au développement se balade en Afrique. Ça ne marche pas. Sachez que l’Afrique se développe par elle-même, par le potentiel local et celui de sa diaspora, et certainement dans l’interdépendance avec les autres nations de la planète, mais surtout à travers des collaborations saines, transparentes, constructives. Il y a des têtes, il y a des investisseurs aussi en Afrique. Nous innovons déjà en Afrique. Si ce n’est pas constructif, dans cette relation qu’on imagine, on n’en veut pas» dit un autre intervenant. «Cessez de coopérer et collaborer avec ces présidents dictateurs. Et programmez un retrait progressif et définitif de vos bases militaires en Afrique» dit un intervenant.
Tous les présidents français, dont François MITTERRAND (1916-1996) avec son discours à la Baule du 20 juin 1990 (Loire-Atlantique), s'étaient engagés à liquider la Françafrique. Cependant, les actes n’ont jamais suivi ce discours généreux ; c’est toujours le parti colonial qui a imposé sa logique de violence et de prédation à l’égard des Africains et de leurs diasporas. En particulier, pour le président Emmanuel MACRON dire c’est faire, tout est communication, dissimulation et inauthenticité. Il fait rarement ce qu’il dit. Dans son «et en même temps», capable d’affirmer quelque chose et son contraire, les décisions du président MACRON sont souvent entachées de graves contradictions, et finalement tout le monde est mécontent. En effet, les réponses que le président MACRON a données à ce sommet du 8 octobre 2021, s’inscrivent bien dans sa logique coloniale et paternaliste. Loin de remettre en cause la Françafrique, le président MACRON n’a fait que la renforcer, par différentes aides à la recolonisation et une reprise en main des choses (un fonds de 30 millions d’euros à la société civile, sur 3 ans, pour la promotion de la démocratie, c’est-à-dire installer ses amis aux commandes des pays africains,  et une «Maison des Mondes africains et des Diasporas» qu’il confiera à ses amis, la circulation des œuvres d’art et la mobilité croisée des étudiants africains et français, au moment où les droits d’inscription des étudiants africains passent de 170 à 2770 €). Rien ne doit bouger ou changer.
Pourtant, le candidat Emmanuel MACRON avait mené un diagnostic pertinent, que j’approuve, sur la Françafrique, en considérant que «l'Afrique est un continent d'opportunités et d’avenir à respecter». A la rencontre de Montpellier du 8 octobre 2021, le président MACRON a été interpellé par une jeune kenyane : «Mettez fin à la Françafrique et ses pratiques opaques» et a pointé les contradictions d’une France «arrogante, enlisée dans des questions de racisme et venant donner des leçons de démocratie aux Africains» dit Mme Adelle ONYANGO. Le candidat Emmanuel MACRON, dans son projet présidentiel de 2017, avait condamné «la vision colonialiste et paternaliste des pays du tiers-monde». Environ 10% de la population française a des origines africaines et 300 000 ressortissants français résident en Afrique. La langue française est un trait d’union évident et crée une intimité naturelle dans les relations. Ces liens humains sont un atout pour la France. Si la France devait regarder l’Afrique avec uniquement un mélange de condescendance et de misérabilisme, «elle commettrait une erreur historique» dit-il. En 2017, pour le candidat, Emmanuel MACRON, «l’Afrique ancrée à part entière dans l’Histoire et le monde est une chance pour tous». Sans angélisme, ni naïveté, la France doit donc regarder cette «vérité africaine» en face, sans idées préconçues ni clichés, et «définitivement débarrassée du surmoi de la colonisation et de la Françafrique». L’époque du pré-carré, de l’aide compassionnelle entremêlée de cynisme et des situations de rente entretenues, par des réseaux occultes, est révolue. «Il est grand temps que la France regarde au contraire l’Afrique comme un partenaire économique au même titre que la Chine, l’Inde, le Brésil ou la Turquie» dit-il. Le candidat aux présidentielles de 2017, M. MACRON avait envisagé de favoriser la démocratie en Afrique et mettre fin à la Françafrique. «Je tiens à agir dans la transparence, loin des réseaux de connivence franco-africains et des influences affairistes dont on a vu que, malheureusement, ils subsistent encore dans le système politique français, en particulier à droite et à l’extrême-droite» dit-il. A Alger, en 2017, le candidat Emmanuel MACRON avait considéré, le temps d’un voyage, que la colonisation est «un crime contre l’Humanité». Cependant, une fois élu, le président MACRON, devenu particulièrement méconnaissable, a considérablement droitisé et lepénisé, gravement, la vie politique française.
Pendant son mandat présidentiel, M. MACRON a fait le contraire de tout ce qu’il avait promis. Croire que le président MACRON, s’il était réélu en 2022, pourrait changer en mettant fin à la Françafrique, est un leurre. Ainsi, la nième réforme de la loi sur l'immigration du 18 septembre 2018, entrée en vigueur le 1er janvier 2019 (examen expéditif des demandes d’asile, l’obligation de quitter le territoire, la durée de rétention passant de 45 à 90 jours), le durcissement de la politique des visas et surtout l'augmentation considérable et injustifiée, des droits d'inscription des étudiants africains, passant de 170 euros à 2770 euros, pour la licence et de 380 à 3770 euros, pour le doctorat, ont été ressentis, comme une profonde injustice. Ne parlons pas des 113 jeunes issus de l’immigration étouffés à mort, dont les familles attendent toujours que Justice soit faite. La Francophonie est en train de mourir, si les étudiants africains sont frappés par ces lourdes pénalités financières. Depuis l’arrivée de cette pandémie, des guichets d’accueil dématérialisés sont mis en place. Cependant, les plateformes informatiques sont souvent surchargées ; il faudrait parfois s’acharner, de jour, comme de nuit, pour obtenir un rendez-vous à la Préfecture en vue solliciter un titre de séjour ou son renouvellement. La loi sur le séparatisme est un outil pour sanctionner la liberté d’expression sur Facebook, et j’en sais quelque chose, et surtout pour dissoudre, arbitrairement et sélectivement, des associations défendant la cause des racisés.
La tension récente avec le gouvernement malien, qu’il qualifie de doublement illégitime, parce qu’issu, selon Lui, «d’un double coup d’Etat», est surprenante,. En effet, c’est le président MACRON qui est allé, personnellement, installer le fils de Idriss DEBY au pouvoir ; cette famille tient les rênes du Tchad depuis 41 ans. «La présence de la France au Sahel est la conséquence de l’intervention de la France en Libye qui, à l’époque, a ignoré l’Union africaine» dit un intervenant au sommet de Montpellier. L’Algérie, un pays ayant à l’indépendance, après une guerre d’indépendance victorieuse contre le colonisateur, montre la Françafrique est désormais remise en cause sérieusement. Le président MACRON avait fustigé le «système politico-militaire» algérien provoquant ainsi une grave crise diplomatique. Pour Mme Anne HIDALGO la parole singulière de la France compte dans le monde ; il faudrait, dans cette crise entre l'Algérie et la France, que le président MACRON cesse «ses provocations». Pour Mme Anne HIDALGO «il faudrait retrouver le goût du dialogue, et non du conflit permanent». On se sait pas comment les transitions au Mali et en Guinée vont évoluer, mais certains pays comme le Cameroun, le Tchad sont des poudrières potentielles. La France, dont l’image a été considérablement dégradée en Afrique par la Macronie ne cesse de perdre du terrain, dangereusement, au profit des Chinois et des Russes.
C’est quoi donc la «Françafrique» ?
C’est un système officieux, non écrit, d’indépendance dans la dépendance des pays africains, mis en place en 1960 par la France, en particulier par le général de GAULLE et Jacques FOCCART. L’objectif de la Françafrique est maintenir l’Empire français dans le continent noir, mais sous une forme difficile à détecter par l’opinion publique.
Le premier maillon important de cette Françafrique est la coopération civile et militaire. Fait sans précédent, il existe dans tous les rouages administratifs, au sommet de l’Etat, des coopérants français, notamment au Palais présidentiel, au courant de tout, et donc décidant de tout. C’est donc une surveillance et une mise sous tutelle des chefs d’Etat africains. Les bases militaires faisaient et défaisaient les rois africains, à travers des coups d’Etat ou des assassinats. 52 chefs d’Etat et de gouvernements africains ont perdu la vie. Sylvanus OLYMPIO, président du Togo, qui avait envisagé de sortir du FCA, a été rapidement liquidé. Le commandant Maurice ROBERT, chef du contre-espionnage (SDECE), gaulliste et ami fidèle de Jacques FOCCART, a pour mission d’organiser le réseau de renseignement en Afrique, ainsi que d’assurer la création de services de renseignement africains locaux. Maurice ROBERT installe, dans chaque capitale africaine sous influence française, un poste de liaison et de renseignement (PLR). Tout ce qui est bon pour la sécurité de la France est bon pour la sécurité du gouvernement local africain. Cet agent P.L.R. écoute tout et réduit à néant l’indépendance africaine. Ainsi, en décembre 1962, à Dakar, le «coup de force» de Mamadou DIA est neutralisé par les troupes sénégalaises restées loyalistes mais, en second rideau, les parachutistes français ont été mis en alerte au cas où la situation se dégraderait. A partir du Sénégal, quatre coups d’Etat, qui ont tous avorté, ont été lancés contre le président guinéen Sékou TOURE. Albert Bernard BONGO, dans sa grande franchise dira que ces accords ne défendent pas les présidents africains, mais les intérêts de la France. En effet, très souvent, il ne s’agit pas d’une agression extérieure, mais de troubles de l’ordre public interne, d’une immixtion dans les affaires internes d’un Etat souverain. La pratique sera de faire signer, à l’avance, une lettre non datée par le chef d’Etat africain, pour justifier une intervention de la France.
Le deuxième dispositif de la Françafrique est le Franc de la Communauté financière africaine (CFA) ou ancien Franc des Colonies Africaines, concerne 155 millions d’Africains et couvre 14 pays africains, dont les 8 Etats de l’Union monétaire africaine (UMOA) que sont : Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo, ainsi que 6 Etats de l’Union Monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC) auxquels il faut ajouter les Comores. Les mécanismes sont les suivants :
- la fixité du taux de change entre le FCA et l’euro ;
- la garantie de convertibilité illimitée du FCA ;
- et surtout l’obligation de la mise en commun de 50% des réserves de change africaines auprès du Trésor africain ; cette réserve de change africaine est excédentaire de plus 400 milliards par an. En d’autres termes, ce sont les Africains qui financent le déficit du Trésor français.
La monnaie étant une question éminente de souveraineté, l’avenir du F.C.A. pose la question de la poursuite et de la consolidation de l’intégration africaine. Sur les 53 africains, 32 pays ont leur monnaie nationale. En centralisant auprès du Trésor français une partie des réserves de change, les Etats africains de la zone FCA sont privés de leurs liquidités et de leur capacité de faire évoluer leurs politiques économiques.
La Françafrique est tout d’abord une aide financière à la recolonisation. En raison des excédents du FCA, on en redonne des miettes, aux Etats africains, sous d’aide dite au développement, et à condition de faire travailler des entreprises françaises. Par conséquent, toute aide n’est jamais neutre, elle est toujours conditionnée, notamment acheter des produits français, privilégier les entreprises françaises et leurs banques en Afrique. «Tous les pays sous-développés, qui hier dépendaient de nous, et qui sont aujourd’hui nos amis préférés, demandent notre aide et notre concours. Mais cette aide et ce concours, pourquoi nous les donnerions-nous, si cela n’en vaut pas la peine ?» avoue le général de GAULLE le 5 septembre 1961.
Le troisième élément majeur de la Françafrique est de placer au sommet d’un Etat africain, un homme sûr et docile, qui appliquera, sans état d’âme, les instructions de l’Elysée, transformant ainsi bien des pays africains en provinces françaises. Les hommes indélicats sont éliminés (Opposants camerounais, Modibo KEITA du Mali). La Françafrique vise à «Consolider le pouvoir des dirigeants qui jouaient loyalement le jeu de l’amitié franco-africaine […] et faire sentir le mors à ceux qui regardaient un peu trop dans d’autres directions ; contrer en même temps les visées des puissances concurrentes dès qu’elles étaient jugées menaçantes» écrit Pierre BERNES. Il existe de véritable dynasties en Afrique (Gabon, Tchad, Guinée équatoriale, Togo).
Par conséquent, la Françafrique c’est un système politique et institutionnel, ainsi que l’ensemble de réseaux officieux, permettant à la France de conserver sa domination sur l’Afrique. C’est Jacques FOCCART (1913-1997), issu d’un milieu catholique, conservateur et proche de l’Action française, de l’OAS et des services de contre-espionnage (SDECE), qui a mis en place la Françafrique. Il connaissait bien l’Afrique, à travers sa société d’importation et avait des rapports personnels avec les présidents africains qu’il recevait à son domicile, à la villa Charlotte, à Luzarches, dans le Val-d’Oise, près de Paris. Dès les années 50, il s’entoure de barbouzes pour effectuer de sales besognes en Afrique. Devenu Secrétaire général de l’Elysée aux affaire africaines de 1960 à 1969, homme de GAULLE, Jacques FOCCART avait en charge aussi du contre-espionnage, dans un contexte de guerre froide et de compétition avec l’Amérique.
A la base de la Françafrique, la France a misé sur des hommes comme Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001), du Sénégal, Félix HOUPHOUET-BOIGNY (1905-1993) de la Côte-d’Ivoire et Albert Bernard BONGO (1935-2009) du Gabon. Depuis lors de véritables dynasties monarchiques et préhistoriques ont été mises en place au Togo, au Gabon, au Cameroun, au Tchad, au Congo et en Guinée Equatoriale. Le professeur Achille MBEMBE, l'initiateur et animateur de la rencontre de Montpellier est l'auteur d'un remarquable ouvrage sur un opposant camerounais liquidé par la Françafrique, Ruben UM NOYBE (1913-1958), un nationaliste, le premier qui avait osé réclamé l’indépendance du Cameroun et son unification. Le Cameroun est encore dirigé par Paul BIYA, depuis 1982 (39 ans). Par ailleurs, Félix-Roland MOUMIE (1925-1960), un opposant camerounais, a été empoisonné par la Françafrique le 3 novembre 1960 à Genève. On demande, avec insistance, l'ouverture des archives coloniales pour faire la lumière sur les massacres à Sétif le 8 mai 1945 (50 000 morts), massacres de tirailleurs sénégalais au Camp de Thiaroye en 1944 jetés dans une fosse commune, à Madagascar en 1947 (100 000 morts). L'ancien président du Burkina Fasso, Blaise COMPAORE, qui a assassiné Thomas SANKARE, avec la complicité de la Françafrique, se la coule douce en RCI.
Quelle réponse à ce système dit de la Françafrique ?
Je suis persuadé, comme DENG Xiao Ping, qu'en politique le pragmatisme devrait primer sur l'idéologie.  «Peu importe qu'un chat soit noir ou blanc, s'il attrape la souris, c'est un bon chat» disait en 1962, ce dirigeant chinois. Par conséquent, ce qui est demandé aux chefs d’Etat africains, élus par leur peuple, ce n’est pas d’être pour ou contre la France ; chaque pays défend ses intérêts, les sentiments occupant une faible place dans les relations internationales, ce qui est attendu des chefs d’Etat africains, c’est d’assurer le développement et le bien-être de ses populations, dans le respect de la démocratie. Dans cette compétition mondiale entre la France, la Chine et la Russie en Afrique, chaque chef d'Etat africain devrait, courageusement et fermement, défendre les intérêts de son pays. Les États n'ayant que des intérêts les Africains ne sont pas des ennemis de la France. Les États devraient coopérer sur des bases mutuellement avantageuses et dans le respect mutuel. C'est pour cela que je formule constamment l'abolition de la Françafrique, une méthode de prédation de violence et de domination d'un autre âge, en pleine crise, et vouée à la disparition.
Devant l’avancée des forces lepénisées encouragées par le président MACRON, les diasporas africaines en France ont grand intérêt à participer aux élections présidentielles d’avril 2022. Une victoire, éventuelle et fort regrettable, des forces lepénisées aggraverait leurs conditions de vie en France (suppression du droit du sol et du regroupement familial, mise en place renforcée d’un Code de l’indigénat, à travers la loi sur le séparatisme) et maintiendrait, encore pour quelques années, les pays africains, sous le joug d’une colonisation qui ne dit pas son nom : la Françafrique.
On vote pour qui on veut, mais il faudrait aller voter, quand on est citoyen de la République, pour la défense des valeurs républicaines et des rapports harmonieux entre la France et l’Afrique. Moi, j’ai décidé de soutenir Mme Anne HIDALGO.
Paris, le 10 octobre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON gravement chahuté au sommet Afrique-Afrique, au show de Montpellier» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2021 6 09 /10 /octobre /2021 17:00
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Poète académicien, maire de Thiès et premier président d'un Sénégal indépendant de 1960 à 1980, Léopold Sédar SENGHOR est né le 9 octobre 1906 et mort le 20 décembre 2001, à Verson, dans le Calvados, en Normandie, soit il y a de cela 20 ans. Quel héritage du président SENGHOR ?
J'ai toujours pensé que la vérité n'est ni blanche ni noire ; elle est souvent grise. Léopold Sédar SENGHOR, un artiste de la politique, éminent de lettres, était un chef d’Etat complexe. L’héritage de Léopold Sédar SENGHOR oscille entre les audaces, la prudence et le conservatisme.
Léopold Sédar SENGHOR, un éminent homme de culture n'était pas seulement qu'un poète de la contemplation refusant tout engagement littéraire. Certains de ses poèmes et notamment au sortir de la guerre étaient marqués par une certaine radicalité que David DIOP n'aurait pas renié. Le poème, en 1944, «Tyaroye» dans Hosties Noires, bâti sur une prosopopée, atteste de l’indignation et de la grande colère de Léopold Sédar SENGHOR, qui s’interroge «Est-ce donc vrai que la France n’est plus la France ? La haine des banquiers a acheté ses bras d’acier. Et votre sang n’a-t-il pas ablué ? Vos funérailles seront-elles de la Vierge-Espérance ? Sang vous tâchez l’innocence de mes draps. Non, vous n’êtes pas morts gratuits. Vous êtes témoins de l’Afrique immortelle. Dormez ô Morts !» écrit-il. La façon dont la France a traité les Tirailleurs sénégalais, en décembre 1944, au Camp de Thiaroye est intolérable. La France qui représentait, pour un SENGHOR, un citoyen assimilé, la Justice, l’Honneur et la Fidélité, a trahi ses engagements républicains. En effet, ces Tirailleurs sénégalais étaient venus défendre "la mère-patrie" pendant la Seconde guerre mondiale, réclamant leur solde, ils ont été assassinés à l'arme lourde et jetés dans une fosse commune. Léopold Sédar SENGHOR interviendra pour les soldats condamnés et emprisonnés, pour mutinerie, soient libérés. Jusqu'à présent, et en dépit de la lutte héroïque du professeur Armelle MABON, le parti colonial refuse de rouvrir les archives et de réhabiliter ces héros pendant que l'on célèbre Napoléon et Éric ZEMMOUR.

Quoi qu'on en dise sur la Négritude initiée par Léopold Sédar SENGHOR avec Aimé CESAIRE (1913-2008), Léon GONTRAN-DAMAS (1912-1978) et Alioune DIOP (1910-1980) dans les années 30, en plein triomphe du colonialisme, c'était un mouvement de révolte ayant participé puissamment à la renaissance de la culture noire et donc au réveil des peuples colonisés dans leur lutte pour leur liberté et leur dignité. La Négritude a été définie comme étant «la simple reconnaissance du fait d’être noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture» dit Aimé CESAIRE.  En effet, SENGHOR a eu le mérite de s’engager dans la promotion d’une identité culturelle des Noirs, tout en faisant la promotion d’un dialogue des cultures, en vue d’une civilisation de l’universel.
SENGHOR était-il un simple «commis» de la Françafrique, obsédé par ses titres de docteur honoris causa, la promotion d'une francophonie obséquieuse en vue de son accession à l’Académie française ?
Arrivé au pouvoir en pleine Guerre froide, et ayant choisi résolument le camp de la Françafrique, le président Léopold Sédar SENGHOR n'en reste pas moins, et c'est à son crédit, le fondateur de la Nation sénégalaise, un «grand petit pays», comme je le surnomme, fondé sur la diversité ethnique et religieuse particulièrement stable. Le caractère civil du pouvoir étatique est une donnée majeure au moment en Afrique on connaît une inquiétante résurgence des coups d'Etat militaires. Léopold Sédar SENGHOR est, l'un des rares chef d'Etat africain, à avoir renoncé, volontairement, au pouvoir, et engagé une démocratie pluraliste limitée. Depuis lors, le Sénégal a connu deux alternances pacifiques en 2000 et en 2012.

Quel bilan au plan économique ?

Aux éloges succèdent de réserves sérieuses. Dans le conflit qui l'a opposé dès 1962 à son président du Conseil, Mamadou DIA (1910-1909), SENGHOR arrivé au pouvoir en s'appuyant sur les masses rurales, contre son mentor Lamine GUEYE (1891-1968), me semble a commis une faute politique particulièrement lourde. Les Sénégalais, sans modèle de consommation national, n'ont pas 61 ans les indépendances, une agriculture viable comme le voulait Mamadou DIA. Tout ce qui est consommé vient de l'étranger, sans aucun début d’industrialisation. Il n'est pas étonnant que la jeunesse lors des violences urbaines récentes concernant un scandale sexuel impliquant les partisans des salons de massage, se sont attaqué aux magasins d'alimentation français. Mais est-ce vraiment de leur faute, si les nationaux comme au temps colonial, sont encore orientés vers l'arachide une culture d'exportation ?
Dans cet héritage lourd de SENGHOR, avec la complicité, en 1962, d’une partie des marabouts, est celui de la persistance de différents groupes de parasites vivant le dos de l'Etat. Mamadou DIA voulait combattre cette bourgeoisie nationale alliée aux marabouts et détournant à grande échelle les ressources publiques.
Le plus grave reproche que je fais à Léopold Sédar SENGHOR et à son successeur, Abdoulaye DIOUF, c'est leur insolence pendant 40 ans, dans une période de stabilité où l'argent coulait à flot. Ce qui obnubilait, à l'époque le président SNGHOR, ce sont différents déplacements dans 37 universités, en vue d’un titre de docteur honoris causa. Les Sénégalais, tout en reconnaissant les mérites de SENGHOR fondateur de la Nation sénégalaise, ont gravement sanctionné les Socialistes en 2000.
Mamadou DIA relève dans ses mémoires qu'à la veille du référendum du 28 septembre 1958, que Léopold Sédar SENGHOR s'était déjà engagé à voter OUI à cette consultation électorale. Pour le président SENGHOR le Sénégal ne serait pas assez mûr pour une indépendance en 1960 et qu'il fallait attendre au moins 20 ans, soit vers 1978.
Par conséquent une des questions majeures de notre temps, est la liquidation de la Françafrique, un des héritages lourds de SENGHOR. Tous les présidents français, dont François MITTERRAND (1916-1996) avec son discours à la Baule du 20 juin 1990 (Loire-Atlantique), s'étaient engagés à liquider la Françafrique. Le candidat Emmanuel MACRON avait mené un diagnostic pertinent sur la Françafrique en considérant que l'Afrique est un continent d'opportunités à respecter. Une fois élu le président MACRON qui a considérablement droitisé la vie politique française s'est orienté vers une grave lepénisation de la vie politique, notamment dans ses rapports avec le Mali, le Tchad et l'Algérie. «La présence de la France au Sahel est la conséquence de l’intervention de la France en Libye qui, à l’époque, a ignoré l’Union africaine» dit un intervenant au sommet de Montpellier, sur la Françafrique. Bien avant cela la réforme de la loi sur l'immigration, le durcissement de la politique des visas et surtout l'augmentation considérable des droits d'inscription des étudiants africains passant de 200 euros à 2800 euros ont été mal ressentis. La Francophonie est en train de mourir.
Cependant l'opinion publique africaine et ses diasporas, réclament des relations saines et équilibrées avec l'ancien colonisateur. Le sommet de la Françafrique, à  Montpellier, du 8 octobre 2021 traduit bien ce besoin de justice d'équité et de respect entre la France et l'Afrique. En effet, le président Emmanuel MACRON a été sérieusement bousculé par de nombreux intervenants. D’une manière générale, la Françafrique est condamnée, sans appel «Si la relation entre les pays d’Afrique et la France était une marmite. Elle est sale de reconnaissance légère des exactions commises ; elle est sale de corruption, de vocabulaire dévalorisant ; elle est sale, Monsieur le Président ! Je vous invite à la récurer» dit un intervenant. Les Africains ne veulent plus de l’aide à la recolonisation «Cela fait près d’un siècle que votre aide au développement se balade en Afrique. Ça ne marche pas. Sachez que l’Afrique se développe par elle-même, par le potentiel local et celui de sa diaspora, et certainement dans l’interdépendance avec les autres nations de la planète, mais surtout à travers des collaborations saines, transparentes, constructives. Il y a des têtes, il y a des investisseurs aussi en Afrique. Nous innovons déjà en Afrique. Si ce n’est pas constructif, dans cette relation qu’on imagine, on n’en veut pas» dit un autre intervenant.
Je suis persuadé comme DENG Xiao Ping qu'en politique le pragmatisme doit primer sur l'idéologie ; peu importe que le chat soit gris ou noir l'essentiel est d'attraper la souris. Dans cette compétition mondiale entre la France, la Chine et la Russie en Afrique, chaque chef d'Etat devrait courageusement et fermement défendre les intérêts de son pays. Les États n'ayant que des intérêts les Africains ne sont pas des ennemis de la France. Les États doivent coopérer sur des bases mutuellement avantageuses et dans le respect mutuel. C'est pour cela que je formule constamment l'abolition de la Françafrique, une méthode de prédation de violence et de domination d'un autre âge.
Je me félicite que le président Macky SALL un pharaon des temps modernes ait considérablement diversifié les partenaires économiques du Sénégal, gage de son indépendance, tout en restant en bons termes avec la France qui a grand intérêt à respecter ses partenaires historiques. Macky SALL a considérablement changé la face du Sénégal. Tout président qui lui succédera un jour devra faire mieux. Les incantations et le verbiage ne suffiront pas aux Sénégalais, preuve à l'appui, qui sont devenus particulièrement exigeants à l'égard de leurs gouvernants.
Un colloque organisé par la Francophonie aura lieu le 5 novembre 2021 à la Sorbonne à Paris. De prestigieux intervenants sont programmés : le professeur Romuald Blaise FONKUA, Mme Fatou DIOME. Notre ami, Foulo BASSE sera le modérateur de l'une des tables rondes. Mme Anne HIDALGO clôturera ces travaux.
Il est regrettable qu'à sa mort, Lionel JOSPIN à l'époque premier socialiste ait choisi de bouder les obsèques du président SENGHOR. La ville de Paris a donné le nom de SENGHOR à un pont sur la Seine entre le Musée du Quai d'Orsay devenu musée GISCARD D'ÉTAIN et les Tuileries. SENGHOR a ouvert la voie à d'autres académiciens noirs, comme Dany LAFERRIERE et l'artiste Ousmane SOW.
S'il a été un homme de culture et un dirigeant politique comblé, le président SENGHOR n'a connu presque que la tragédie dans sa vie privée.
Seul son aîné Francis Arfang, né 20 juillet 1947, fils de sa première épouse Ginette EBOUE (1923-1992) est encore en vie. Après des études d'arts cinématographiques, Guy Arfang qui fuit la lumière est sorti des radars en allant s'installer aux États-Unis.
Son deuxième fils, Guy-Wali SENGHOR, un philosophe, né également de Ginette EBOUE, s'est suicidé à Paris, en 1983, en se défénestrant du 5ème étage.
L'unique fils avec sa «Normande», orginaire de Verson, Colette SENGHOR (1925-2019), est Philippe Maguilen, (1958-1981) mort à Dakar avec sa fiancée allemande, dans un accident de la route. «Et j’ai dit «Non» au médecin. Mon fils n’est pas mort, ce n’est pas possible. Il était vie et raison de vivre de sa mère, lampe veillant dans la nuit et la vie » écrit Léopold Sédar SENGHOR dans son poème de 1997, «Elégie pour Philippe Maguilen». Tous les trois sont tous maintenant réunis, à jamais, au cimetière de Bel-Air à Dakar.
Paris, le 9 octobre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le 20ème anniversaire de la mort du président Léopold Sédar SENGHOR (1906-2001) : Quel héritage ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2021 4 07 /10 /octobre /2021 15:51
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Dans ce monde de plus en plus lepénisé et frileux, je me réjouis pleinement du Prix Nobel de littérature décerné à un Tanzanien, Abdulrazak GURNAH, né à Zanzibar le 20 décembre 1948. Son pays, une place stratégique dans le commerce mondial, sur les routes entre l’Inde, l’Afrique et le Moyen-Orient, anciennement appelé le Tanganyika, un territoire initialement occupé par les Portugais, les Arabes, les Perses, puis colonisé par  l’Allemagne de 1884 à 1919, sous mandat britannique à partir de 1919, est devenu indépendant le 9 décembre 1961, pour prendre le nom de Tanzanie, en intégrant Zanzibar, le 26 avril 1964. Arrivé en Grande-Bretagne, en 1960, à l’âge de 18 ans, en qualité de réfugié, il fuyait le régime du président Abeid Amani KARUME (1905-1972), premier président de la République de Zanzibar, et les persécutions dont étaient victimes les Musulmans.  «Mon exil est synonyme d’une immense tristesse liée à la perte du pays de mon enfance. Je conçois l’exil comme une question de principe si c’est un départ volontaire. Comme s’extraire de soi pour changer les choses. Je suis parti de mon pays parce que je cherchais à m’accomplir de je ne sais plus trop quelle manière. Ensuite, c’est la vie qui a pris le dessus» dit Abdulrazak GURNAH. Abdulrazak GURNAH n’est retourné dans son pays qu’en 1984, peu de temps avant la mort de son père.
Abdulrazak GURNAH se lance dans la littérature à l’âge de 21 ans, et jusqu’à sa retraite, il enseigne la littérature anglaise et postcoloniale à l’université du KENT, à Canterbury et à l’université de Kano, au Nigéria. Il est un grand spécialiste des œuvres de Wole SOYINKA, NGugi Wa THIONG’O et de Salman RUSHDIE. Peintre de la Côte Est de l’Afrique, romancier et critique littéraire, Abdulrazak GURNAH vit à Brighton, dans le Sussex.
Le Prix Nobel de Littérature qui a été décerné à Abdulrazak GURNAH, le 6 octobre 2021, a surpris. En effet, Maryse CONDE, Prix Nobel alternatif, N’Gugi Wa THIONG’O et Annie ERNAUX faisaient partie des nobélisables. Peu de Prix Nobel ont été attribués à des racisés. S’agissant des Prix de Nobel de la paix, sur les 118 récipiendaires, une vingtaine sont allés aux Africains dont Albert LUTILI en 1960, à Desmond TUTU en 1984, et à Nelson MANDELA en 1993, le gynécologue congolais, Denis MUKWEGE en 2018 et le nigérian, Secrétaire des Nations Unis, Kofi ANNAN (1938-2018), en 2001. Depuis 1901, un Prix Nobel de littérature est attribué et le premier, non européen, un bengal, à être honoré est Rabindranath TAGORE (1861-1941), en 1913, auteur de contes du Bengal et des «Offrandes lyriques». Sur 118 lauréats, Wole SOKYNKA, un écrivain nigérian, est le premier africain récipiendaire en 1986, du Prix Nobel de Littérature. Il y aura l’égyptien Naguib MAHFOUZ (1911-2006) en 1988 et les Sud-Africains, Nadine GORDIMER en 1991 et John Maxwell COETZEE en 2003. Toni MORRISON (1931-2019) est la première afro-américaine, en 1993, Prix Nobel de Littéraire. Certains éminents auteurs noirs sont passés entre les mailles du filets : Aimé CESAIRE, Léopold Sédar SENGHOR, Chinua ACHEBE (1930-2013) ou Langston HUGHES (1902-1967).
Cependant cette distinction est d’autant plus symbolique, pour un monde multiculturel, harmonieux et fraternel, qu’elle est attribuée à un réfugié en Grande-Bretagne, le pays du BREXIT, retranché dans une forteresse qui n’est plus une île. Au Royaume-Uni, les délais de rétentions sont illimités, un demandeur d’asile peut être en rétention entre 10 et 12 ans. Depuis quelques années les frontières des pays riches se referment, l’océan Atlantique est devenu un gigantesque tombeau pour les candidats à l’exil. «Je suis un observateur (...) J'écris sur ce qui se passe dans le monde dans lequel je vis et, en ce moment, la question migratoire)est le thème, la préoccupation du monde dans lequel je vis ; c'est l'histoire de notre temps» dit Abdulrazak GURNAH. L’auteur étudie, à travers l’immigration la question des luttes la conquête et la conservation du pouvoir, à travers la vie quotidienne, en décrivant les tensions dans la relation entre l’individu, sa famille et la société, la relation amoureuse ou au travail : «He explores the representation of human relations, focusing on the theme of power and how it is attained, consolidated, used and contested in the human relations depicted in the novels” écrit Anne Ajulu OKUNGU dans sa thèse «Reading Abdulrazak Gurnah, Narrating Power and Human Relationship”.
Contrairement aux auteurs africains engagés, comme N’Gugi Wa THIONG’O, Abdulrazak GURNAH est un admirateur de Joseph CONRAD (1857-1924), un écrivain polonais de langue anglaise, attaché à l’ordre, mais défendant les parias, dans une fuite de l’ailleurs. Gurnah’s novelistic project is not that of writing back to the colonialist or lamenting about failed nationalism, but rather an engagement with writing back to the self” écrit Anne Ajulu OKUNGU. Dans cette introspection sur lui-même et les autres, Zanzibar, sa ville d’origine, est marquée par son passé esclavagiste, le commerce de l’or et des épices ainsi qu’un fort brassage culturel et démographique swahili, arabe, perse, omanais, portugais et britannique. De langue Swahili et de souche arabe, Abdulrazak GURNAH a puisé dans le folklore, les contes de son pays ainsi que son histoire personnelle de réfugié, avec des références à l’Islam et à la Bible. La contribution littéraire d’Abdulrazak GURNAH est à la croisée de multiples récits religieux, littéraires ou historiques. Au cœur de son œuvre littéraire, se situent les thèmes de l'immigration, de l’exil et de la colonisation, et la façon dont ils façonnent l'identité. Aussi, le Prix Nobel a insisté l’originalité de la contribution littéraire d’Abdulrazak GURNAH «Le dévouement du lauréat Abdulrazak Gurnah, pour la vérité et son aversion pour la simplification sont frappants. Ses romans sont loin des descriptions stéréotypées et ouvrent notre regard sur une Afrique de l’Est, diverse culturellement et mal connue des autres régions du monde. Il est un écrivain qui rompt avec les conventions, bousculant la perspective coloniale pour mettre en valeur les populations locales». En effet, Abdulrazak GURNAH est installé dans sa quête mémorielle concernant l’exil, l’immigration et l’aliénation, et écarte toute démarche appelée par les conservateurs de «victimaire». Il ne faudrait pas nier l’humanité des autres par des raisonnements simplistes ou manichéens. Abdulrazak GURNAH ne voit pas de divisions insurmontables entre les peuples «Les gens se déplacent partout dans le monde, ce phénomène, notamment d’Africains venant en Europe, est relativement récent. Mais celui des Européens allant dans le monde existe depuis des siècles» dit-il. Pour Abdulrazak GURNAH, «voyager loin de chez soi offre de la distance et de la perspective., ainsi qu’un degré d’amplitude et de libération. Cela rend plus intenses les souvenirs qui sont l’arrière-pays de l’écrivain» dit-il.
Conteur merveilleux et tragique, sur un ton linéaire et distancié, la langue littéraire d’Abdulrazak GURNAH est empreinte d’un élégant et apaisant classicisme. «J’ai donc découvert Abdulrazak Gurnah en traduisant «By the Sea». Et j’ai été aussitôt séduite. Une écriture fine, légère, précise, sensuelle et profonde à la fois. Touchant à l’indicible parfois, d’où la difficulté à la traduire. Il n’y a pas de texte littéraire facile à traduire, mais certains le sont encore moins que d’autres. Et l’anglais de Gurnah est de ceux-là. Car Gurnah sonde les profondeurs de l’âme dans de tout petits riens parfois, quelques mots laconiques suffisent» écrit Sylvie GLEIZE, sa traductrice. La mémoire du pays natal, la mer, le cosmopolitisme et la figure titulaire de l’oncle, sont omniprésents dans sa contribution littéraire. «L’univers d’Abdulrazak Gurnah, son évocation de l’Orient a été pour moi un éblouissement. Cette Afrique que je ne connaissais pas, que je n’imaginais pas aussi «orientale», celle de l’Océan Indien, tout en secrets, méandres et mystères» dit Sylvie GLEIZE. S’il y a déjà eu des thèses sur l’auteur, c’est Kaur Mohineet BOPARI qui a publié une étude d’ensemble, en août 2021, recensant les thèmes qui hantent la contribution littéraire d’Abdulrazak GURNAH, à savoir notamment les questions d’oppression, de mémoire, de race, de genre, de classe, et de solidarité. Au moment où la Françafrique plastronne, Abdulrazak GURNAH a été nobelisé pour son récit «empathique et sans compromis des effets du colonialisme et le destin des réfugiés pris entre les cultures et les continents» dit Anders OLSSON, président du jury pour le Prix Nobel de Littérature. Pour la poétesse, Louise GLUCK, la contribution littéraire d’Abdulrazak GURNAH est d’une «beauté austère». Abdulrazak GURNAH se dit honoré et flatté de cette distinction. Abdulrazak GURNAH déclare qu’il n’avait pas un plan de carrière «J’ai commencé à écrire avec désinvolture, dans une certaine angoisse, sans aucune idée de plan, mais pressé par le désir d’en dire plus» dit-il.
Abdulrazak GURNAH est l’auteur d’une dizaine de romans, en langue anglaise, dont trois ont été traduits en langue française. Il s’agit de «Paradis», traduit d’abord les éditions de Denoël et repris par Serpent à plumes, «Adieu Zanzibar» et «Près de la mer» chez Galaade, une maison d’édition indépendante, créée en 2005, mais disparue depuis 2017.
Un de ses romans le plus célèbre, «Paradis», nominé, en 1994, au «Man Booker Price for Fiction» et au «Whitbread Prize», traite de l’esclavage qui avait sévi à Zanzibar et du grand commerce caravanier de l’Afrique de l’Est, au moment où la logique précoloniale de cette économie est perturbée par la colonisation. La colonisation relève d’une logique de prédation, de piraterie, tandis que la logique marchande traditionnelle si elle est progressiste, reste tout de même entachée par des relents féodaux et esclavagistes, faisant le jeu du colonisateur. C’est donc un roman à la fois historique et anthropologique, décrivant une société de transition, en pleine mutation entre la tradition et la modernité. «Paradise» est donc une œuvre moderne, post-coloniale
Yusuf est enlevé à sa famille par Aziz, un grand commerçant, à qui son père doit de t'argent. Il travaille dans une boutique, sous la direction de Khalil, qui a subi le même sort que lui, mais à la différence de son compagnon, Aziz l'emmène dans une longue expédition commerciale à t'intérieur de t'Afrique. D'abord laissé dans un poste-relai, il est ensuite entraîné avec la caravane d'Aziz au-delà des grands Lacs, jusqu'aux extrémités du monde. L'expédition connaîtra un échec cuisant infligé par le sultan Chatu, dont le peuple a été cruellement trompé par d'autres marchands, mais Chatu et Aziz tomberont sous les coups de boutoirs des Allemands, forçant Yusuf à rejoindre les auxiliaires de la colonisation. Yusuf, Joseph, l'enfant vendu et exilé, comme le fils de Jacob dans la Bible, coupé de ses racines, porte en lui une profonde nostalgie des origines tout en s'attachant désespérément, aveuglément, à Aziz pour survivre dans un monde inconnu. Yusuf finit cloîtré dans un jardin d'Eden au gré des caprices de sa maîtresse. Récit tumultueux d'une jeunesse africaine au début du siècle entre Zanzibar et le lac Victoria. Il découle de la colonisation une mise en contact entre des cultures, le plus souvent très différentes, qui se trouvent à être confrontées à des systèmes de valeurs discordants. De même, la colonisation conduit à une ère de changement profond pour un pays.
Dans le roman «Paradis», Abdulrazak GURNAH expose le thème de la tension entre la perception individuelle de la colonisation et ce qui en a été retenu par la collectivité. Son pays, la Tanzanie, est exposé à l’influence de la colonisation européenne, plus particulièrement celle des Allemands et des Anglais, bien que celle des Belges soit aussi présente. Aussi, dans «Paradis», le personnage de Yusuf, un jeune tanzanien ayant grandit au cœur de l’expansion coloniale en Tanzanie, est confronté à une crise de valeurs, à un conflit de cultures. Pour Eve LEGER-BELANGER, ce roman est «l’incarnation d’une culture de l’échange au pluriel». Ainsi, le personnage de Yusuf, qui a quitté ces contrées paysannes pour se joindre à la vie de commerce d’un personnage nommé l’oncle Aziz, vit désormais en ville et en participant aux voyages des caravanes pour faire du commerce, le protagoniste atteint le statut de «civilisé». Les marchands Grecs et Indiens tiennent le commerce ; cet échange se fait entre des personnages de pays distincts, ce qui crée une confrontation entre des cultures différente ; ce qui entraîne un dialogues des cultures, notamment à travers une langue de communication.
Dans «Près de la mer», récompensé du prix RFI, Saleh Omar, un réfugié de 65 ans, n’est pas un sans-papiers. Claquemuré dans un silence, Saleh Omar, arrivé à Gatwick, avec de faux papiers, se replie dans le mutisme, pour lutter toute «contamination» européenne, toute pollution de son intégrité et de son monde originaire. Comme cet Angolais rencontré dans un centre de détention qu’il refuse de quitter, tant qu’il n’aura pas fini d’écrire son livre, par crainte de perdre le fil de ses souvenirs au contact des Anglais. Saleh choisit de ne pas parler anglais et se conforme au rôle imposé du réfugié sans défense, à l’histoire toute tracée. Le silence qui émane de lui se voit bientôt empli par les mots des agents d’immigration, travailleurs sociaux ou autres. À l’image de l’Europe coloniale qui remplaçait les histoires africaines par les siennes, convaincue d’en savoir plus sur l’Afrique que l’Afrique elle-même. Saleh Omar laisse aux autres le soin de s’exprimer à sa place, jusqu’au moment où il rencontre Latif Mahmoud, un interprète, poète et professeur de littérature originaire de son pays, le Zanzibar. On se méfie souvent des choses qu’on ignore, derrière ces réfugiés se cache un passé riche, parfois glorieux. Une fois délivrés de ce face-à-face avec l’ancien colonisateur, les deux hommes se retrouvent dans la ville de bord de mer où Saleh a été logé. C’est là qu’ils peuvent rompre le silence sur leur vie et redevenir eux-mêmes à la faveur des paroles qu’ils échangent. Leur vie passée remonte alors à la surface et le passé zanzibarien, en rencontrant le présent anglais, abolit le récit réducteur et stéréotypé du réfugié. Saleh avait rapporté de chez lui un coffret d’encens, Ud-Al-Qamari, comme la madeleine de Marcel PROUST s’il en est, dont l’odeur libère plusieurs vagues de souvenirs, d’impressions et d’histoires, comme un fragment de voix ou le souvenir d’un toucher. Bien qu’il soit, de manière significative, confisqué par la police aux frontières, l’encens a rempli son rôle de transmission du monde que Saleh a laissé derrière lui, et dont la narration constitue l’essentiel du roman. La fragrance incarne la fragilité de l’existence des protagonistes : elle est éphémère, flottante, elle ne s’arrête pas à un lieu. Comment donc rebâtir chez soi, quand on a quitté son pays ? The dominant theme in Gurnah’s the entire oeuvre is that of migrancy, of characters attempting to construct ideas of home away from home” écrit Anne Ajulu OKUNGU.
Dans «Près de la mer», Abdulrazak GURNAH relate l’arbitraire, des vies brisées, un gâchis, un pouvoir oppressif et dictatorial, ainsi qu’une misère sociale dans les pays africains. Ce roman recèle une part autobiographique «Je suis un réfugié, un demandeur d'asile. J'ai débarqué à l'aéroport de Gatwick en fin d'après-midi le 23 novembre de l'an dernier. C'est un point culminant, mineur et familier de nos histoires que de quitter ce qu'on connaît pour arriver dans des lieux étranges, emportant avec soi pêle-mêle des bribes de bagages» écrit Abdulrazak GURNAH, «Près de la mer» s’inspire aussi d’un fait divers, à la suite du détournement d’un avion des lignes intérieures afghanes, d’autres passagers, victimes collatérales sollicitent l’asile également en Grande-Bretagne.
Au moment, où à Paris, des réfugiés dont les pays ont été dévastés par la Français s’agglutinent, misérablement, aux boulevards périphériques, Abdulrazak GURNAH pose cette question redoutable : Qu'est-ce qui pousse un vieil homme à quitter son île de Zanzibar pour demander, sous une fausse identité, l'asile politique en Angleterre ? «Je savais, évidemment, que le noir c'était l'autre, le mauvais, le bestial, le perfide, inscrit au plus profond de l'être chez l'Européen même le plus civilisé, mais je ne m'attendais pas à contempler tant de noirceur sur cette page. Tomber là-dessus sans y être préparé a été pour moi un choc plus grand que d'être traité de mowicaud hila' (moricaud hilare) par un homme qui tenait le rôle du grincheux dans un film daté» écrit-il.
«Adieu Zanzibar», traduit en français en 2009, raconte les amours et les illusions de Martin Pearce, un aventurier britannique, battu, volé et abandonné de ses guides dans le désert, séduit et abandonne Réhana, une jeune et sulfureuse zanzibarite, la sœur de son hôte. Différents personnages se relayent : Amin s’éprend d’une femme âgée, Farida vit un amour caché et Rachid, le narrateur part étudier à Londres, un univers glacial et raciste. Ils sont Noirs ou Blancs, Indiens ou Arabes, Chrétiens ou Musulmans et tissent, de Zanzibar à Londres, autant d'histoires d'amour, d'interdit, de mémoire et d'exil. Portée par la force d'évocation et la poésie d'Abdulrazak GURNAH, cette fable désenchantée, dans laquelle résonne le destin légendaire des Atrides, a le souffle des grandes histoires. Dans un style policé et maîtrisé, il est donc question dans ce roman d’identité, d’amour, de trahison, de vengeance et de mémoire perturbée «enracinés dans l’histoire coloniale de l’Orient africain, bruissant de légendes swahilies, servi par une langue ensorceleuse, les récits de Gurnah naviguent entre le conte initiatique, l’exploration des douleurs de l’exil, l’introspection autobiographique et la méditation sur la condition humaine» écrit Abdourahman WABERI.
Dans les autres romans d’Abdulrazak GURNAH, il n’est pas question d’attaques contre le colonialisme ou l’échec des bourgeoisies nationales africaines ayant trahi leurs missions devant l’indépendance, mais de destins singuliers, en rapport avec la mémoire, la culture, les contes comme dans les Mille et Une Nuits, et l’estime de soi. Ainsi, le héros de «Admiring Silence» égrène des contes pour épater son entourage et ses parents ; il fait resurgir les questions d’appartenance et de racines. Le personnage, Daud, dans «Pilgrim’s Way», se lance dans une ambition littéraire épistolaire, mais ses lettres ne parviennent jamais à leurs destinataires. Abbas, dans «The Last Gift», après avoir échappé à une attaque cardiaque fatale, réduit au silence, ne s’exprime par différentes notes pour transmettre l’histoire de Zanzibar. «Desertion» fait appel à un journal intime afin de révéler des vérités cachées aux populations, toutes ces barrières raciales et culturelles, parfois superficielles. Dans «Memory of Departure» son premier roman, paru en 1987, c’est l’histoire d’un jeune, Hassan à la recherche de sa propre identité, dans une société en pleine mutation, la transition n’étant pas source de paix et de stabilité intérieures. Tous ces récits baignent dans une atmosphère d’amertume, de beauté, de trahison et de résilience, mais aussi de cosmopolitisme.
 
En définitive, l’œuvre d’Abdulrazak GURNAH s'éloigne des «descriptions stéréotypiques et ouvre notre regard à une Afrique de l'Est diverse culturellement qui est mal connue dans de nombreuses parties du monde» estime le jury de RFI. Pour ce nouveau Prix Nobel de Littérature, réfugiés venus d'Afrique, parfois des «gens talentueux et plein d’énergie» sont une richesse pour le pays d’accueil ; ils ne viennent pas «les mains vides» dit-il. «Beaucoup de ces gens qui viennent, viennent par nécessité, et aussi franchement parce qu'ils ont quelque chose à donner» précise-t-il.
Nous continuerons de réclamer, dans cette France, avec son message universel, que les universités françaises ouvrent leurs portes aux études africaines et qu’une Maison d’Afrique voit enfin le jour à Paris. Il n’y aucune raison, dans cette France républicaine, que dans les sondages, les gens aux idées continuent à nous narguer. Dans un récent article, et en réponse aux arguments nauséabonds d’Eric ZEMMOUR, avec sa bulle médiatique, Jacques ATTALI a eu le mérite et le talent de rappeler tous ces étrangers qui ont fait la France, sous un titre sarcastique «ces étrangers qui détruisent la France !» il s’agit notamment de Guillaume APOLLINAIRE, Pablo PICASSO, Juan GRIS, Cristobal BALENCIAGA, Blaise CENDRARS, Lino VENTURA, Françoise GIROUD, Le Corbusier, Agnès VARDA, Milan KUNDERA, Marie CURIE, Joséphine BAKER, Louis CHEDDID, SEMBENE Ousmane, Ousmane SOW, Alioune DIOP, Ahmadou KOUROUMA, Mongo BETI, etc.
 
Références bibliographiques
 
1 – Contribution d’Abdulrazak GURNAH
GURNAH (Abdulrazak), Adieu Zanzibar, traduction de Sylvette Gleize, Paris, Galaade éditions, 2009, 282 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), Admiring Silence, The New Press, 1996, 216 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), Afterlives, Bloomsbury, 2020, 288 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), By the Sea, Bloomsbury, 2002, 245 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), Desertion, Knop Double Day Publishing Group, 2005, 271 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), Dotties, Bloomsbury, 2016, 160 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), Essays in African Writings, Oxford, Heineman Educational Books, 1995, 184 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), Memory of Departure, Bloomsbury, 1988 et 2016, 160 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), Paradise, Penguin, 1995, 246 pages, en langue anglaise ou Paradis, en français, traduction d’Anne-Cécile Padoux, Paris, Serpent à Plume, 1999, 300 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), Pilgrim’s Way, Jonathan Cap Ltd, 1988, 192 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), Près de la mer, traduction de Sylvette Gleize, Paris, Galaade éditions, 2006, 313 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), The Cambridge Companion To Salman Rushdie, Cambridge University Press, 2007, 218 pages ;
GURNAH (Abdulrazak), The Last Gift, Bloomsbury, 2014, 288 pages.
2 – Critiques Abdulrazak GURNAH
ADAM (Shafi), “Approche d’une œuvre, entretien avec Abdulrazak Gurnah”, Project-Iles, n°4, 8 octobre 2021 ;
AJULU OKUNGU (Anne), The Fiction of Abdulrazak Gurnah : Journeys Through Subalternity and Agency, Johannesburg, University of Witwatersrand, 2016, 176 pages ;
BARDOLPH (Jacqueline), “Abdulrazak Gurnah’s Paradise and Admiring Silence : History, Stories and the  Figure of the Uncle”, Derek Wright, éditeurs, Contemporary African Fiction, Bayreuth, Breitinger, 1997, pages 77-89 ;
BARDOLPH (Jacqueline), “Swahili Histories and Texts in Abdulrazak Gurnah’s Paradise”, English Studies in Africa, janvier 2015, Vol 58, n°1, pages 14-29 ;
BOPARI (Mohineet, Kaur), The Fiction of Abdulrazak Gurnah : Journeys Through Subalternity and Agency, Cambridge Scholars Publishing, 2021, 160 pages ;
BOSMAN (Sean, James), Rejection of Victimhood in Literature : By Abdulrazak Gurnah, Viet Thanh Nguyen an Luis Alberto Urrea, Leiden, Brill, 2021, 216 pages ;
CARRE (Nathalie), «Des récits de voyages, aux textes de voyageurs : le cas du roman «Paradis» d’Abdulrazak Gurnah», Twentieth Century Literature, Trans, Hors Frontières, 14 mars 2021, n°26, pages 1-26  ;
CONRAD (Joseph), Au cœur des ténèbres, traduction Jean-Jacques Mayoux, présentation de Claude Maisonnat et Josiane Paccaud-Huguet, Paris, GF Flammarion, n°1583, édition originale de 1898, rééditée en 2017, 240 pages ;
DJAILANI (Nassuf), “Entretien avec Sylvie Gleize traductrice d’Abdulrazak Gurnah”, Project-Iles, 27 juin 2014 et 8 octobre 2021 ;
FALK (Erik), Subject and History in Selected Works by Abdulrazak Gurnah, Yvonne Vera and David Dabydeen, Karlstad, Karlstad University Press, 2007, 172 pages, spéc pages 25-63 ;
FAWZIA (Mustafa), “Abdulrazak Gurnah’s Paradise and Admiring Silence : History, Stories and the  Figure of the Uncle”, Twentieth Century Literature, mai 2015, Vol 61, n°2, pages 232-263 ;
FLOOD (Alison), “Abdulrazak Gurnah Wins the 2021 Nobel Price in Literature”, English Studies in Africa, The Guardian, 7 octobre 2021 ;
HARZOUNE (Moustapha), “Près de la mer. Abdulrazak Gurnah compte rendu”, Hommes et migrations, nov-déc 2006, n°1264, pages 150-151 ;
KEARNEY (J. A), “Abdulrazak Gurnah and the “Disabling Complexities” of Parochial RealitiesEnglish in Africa, mai 2006, vol 33, n°33, n°1, pages 45-58 ;
KNELWOLF KING (Christa), “Multiple Positioning : Responses to Cultural Difference in Readings of  Abdulrazak Gurnah’s Novel, By the Sea”, Penn State University Press, 2019, Vol 53, n°2, pages 185-204 ;
LEGER-BELANGER (Eve), “Paradis d’Abdulrazak Gurnah : une culture de l’échange”, Etudes romanes, 2017, Vol 38, n°1, pages 153-161 ;
NAUMANN (Michel), “Abdulrazak Gurnah, Paradise”, Etudes littéraires africaines, 1996, n°1, pages 61-64 ;
NYMAN (Jopi), Migration and Melancholia in Abdulrazak Gurnah’s Pilgrims Way, in Displacement, Memory and Travel in Contemporary Migrant Writing, Leiden, Brill, Brill-Rodopi, 260 pages ;
RUBERTO (Marco, Neil), Itinerant Narratives : Travel, Identity and Literary Form in Abdulrazak Gurnah’s Fiction, Nottingham, Trent University, avril 2009,  318 pages ;
WABERI (Abdourahman, A), “D’exil et d’amour. «Adieu Zanzibar» d’Abdulrazak Gurnah”, Le Monde diplomatique, juin 2010, page 29.
Paris, le 7 octobre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
«Abdulrazak GURNAH, un tanzanien, exilé en Grande-Bretagne, Prix Nobel de Littérature» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/9
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2021 7 03 /10 /octobre /2021 14:41
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste résolu» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Bernard TAPIE, né le 26 janvier 1943, à Paris 20ème, soit il y a de cela 78 ans. Il est mort dans son hôtel particulier, à rue des Saints-Pères, Paris 7ème, le dimanche 3 octobre 2021. Son patronyme, «TAPIE», désigne un mur en pisé, et donc une maison construite selon ce procédé, est un dérivé du nom commun Tapia, dont l'origine est incertaine. Son père, Jean-Baptiste TAPIE (1920-2010), originaire de l’Ariège, est un ouvrier-ajusteur fraiseur communiste devenu patron d’une PME. Sa mère, Raymonde NODOT (1920-2013), est aide-soignante. Son grand-père, un cheminot, s’installe au Blanc-Mesnil, dans la banlieue parisienne. Bernard TAPIE, après une brève carrière de chanteur, sans succès, s’essaie à la Formule 3, et là aussi, un accident grave le contraint d’abandonner la course automobile. En 1976, il entame, avec un panache extraordinaire la vente de postes télévision ; ce qui le conduira, par la suite, à devenir entrepreneur, le rachat d’entreprises en difficultés. «Très tôt, il se dessine un destin hors du commun. Son impressionnant trajet de vie ressemblait à un fabuleux inventaire à la Prévert. Ce qu’il aimait par-dessus tout était de prendre des risques et se lancer sans cesse des défis» écrit Jack LANG, ministre de la Culture de François MITTERRAND.
Sa lutte héroïque contre le cancer de l'estomac nous a tous attendris. Loin de se lamenter sur son sort, il a regardé la grande faucheuse en face et l'a même tutoyée. Bernard TAPIE, en ce sens, est une leçon de résilience, de courage et de vie. Bernard TAPIE c'est «le courage, la passion, l'audace et les excès» écrit Mme Anne HIDALGO.
Bernard TAPIE, patron de l'olympique de Marseille, de presse «la Provence», acteur, écrivain, animateur de télévision, homme politique et d'affaires, était un individu controversé. Tout le monde a apprécié son audace et son grand souci de s'en sortir et d'être en haut de l'affiche. Cependant certaines de ses méthodes ont été diversement appréciées. L'incident OM-Valenciennes de matches truqués, le rachat d'entreprises en difficultés et ses déboires avec le crédit Lyonnais dans le rachat d’Adidas, ont, dans une large mesure, discrédité l'homme qui ne manquait pas de bagout et de panache.
Courageux, dynamique, pugnace, séducteur, doté d’un charisme, un franc-parler, un verbe haut et transgressif Bernard TAPIE, un véritable phénomène de société, suscite la curiosité, l'enthousiasme ou franchement l'agacement. Il ne laisse personne indifférent. «Bernard Tapie avait certes une personnalité clivante. Soit il énervait soit on l’admirait. Mais ce qu’il aimait par-dessus tout c’était d’aider ceux qui en avaient besoin. Transmettre son énergie et bouleverser le cours des choses étaient ses crédos préférés. C’était un citoyen aux mille vies» écrit Jack LANG. En effet, qualifié de «Faux homme d'affaires, vrai pilleur d'épaves» par Ian HAMEL, il n’a pas été épargné par ses féroces détracteurs : «Vous avez envie de gagner vite beaucoup d’argent, vous rêvez de plastronner à la télévision, vous ambitionnez d’être salué dans les restaurants à la mode par les stars des médias ? Laissez tomber vos scrupules moraux, oubliez votre timidité naturelle et faites confiance» à Bernard TAPIE, écrit Christophe BOUCHET, ancien maire de Tours.
Tél un Phénix, en dépit de ce torrent de boue, Bernard TAPIE, particulièrement combattif, a toujours su renaître de ses cendres et rebondir. «Malgré les obstacles et de retentissants échecs, rien n’arrête ni ne résiste à Bernard Tapie. Son obsession sera toujours de regarder devant lui. Personnage truculent, un brin picaresque, quand il chute, il se relève toujours avec une force déconcertante» écrit Jack LANG. En effet, Bernard TAPIE estime que s’il est victime de cette détestation ou s’il a eu des difficultés avec la Justice, c’est qu’il est devenu un homme politique dangereux pour certains : «Le verrou. Je n'oublierai jamais ce bruit qui referme la vie derrière moi, qui répète et qui amplifie toutes les condamnations que j'ai ou que je vais subir, ce bruit de couperet, d'épée, de tranchoir, ce bruit qui fait mourir avant la mort. Même lorsqu'on l'ôtera, ce fer-là restera fiché en moi. La guerre, puisqu'il faut l'appeler par son nom, a commencé lorsque je suis entré au gouvernement en 1992. On aurait pu accepter le reste mais pas que je devienne ministre. C'était bien plus que ces mondes de pouvoirs enchevêtrés ne pouvaient admettre. Le vrai motif de leur coalition était bien mon insupportable singularité. Isolé, j'étais amusant. Engagé, j'étais déjà très inquiétant. Populaire, je suis devenu carrément dangereux» écrit-il dans son ouvrage «Librement». 
Dans ce pays de plus en plus lepénisé et où les forces du Chaos ne cessent d'avancer Bernard TAPIE était franchement et résolument antiraciste : «L'immigration et le racisme n'ont aucune raison d'être en tête des préoccupations des Français. Le Pen est devenu l'élément de référence du discours politique et que tout le monde fait l'erreur de se positionner par rapport à lui. Il réussit à canaliser tous les mécontentements, dans une société qui n'est plus une société d'adhésion mais de rejet. Remarquez, si la société française était en crise aigüe, Le Pen n'existerait pas. C'est parce qu'elle est assise sur sa graisse que l'immigration est surdimensionnée. Il y a ensuite des gens qui ne voient pas un Maghrébin de leur vie, qui habitent dans les quartiers les plus riches, les plus protégés» dit-il le 12 mai 1990. En effet, Bernard TAPIE a mis des mots derrière le racisme, tant nié par l’élite française : «Arrêtons de trouver, sans cesse, des excuses aux électeurs du FN. Arrêtons de dire que LE PEN est un salaud, mais ses électeurs doivent être compris, qu’ils ont des problèmes difficiles. Si l’on juge que LE PEN est un salaud, alors ceux qui votent pour lui, sont aussi des salauds» dit-il en 1993. Ministre de la Ville d'ouverture sous François MITTERRAND, il avait débattu, le 8 décembre 1989, contre Jean-Marie LE PEN sur la politique de l'immigration, sur ce prétendu «seuil de tolérance». L’Europe, pour laquelle il se battait est celle non pas de la frilosité ou du repli identitaire, mais de la liberté, de la diversité, de la tolérance. «Au ministère de la Ville dont il a eu trop peu de temps la charge, il voulait, à sa manière, renverser la table. On le pensait mercantile alors qu’il était la générosité même. Bernard Tapie aura surtout été un combattant permanent, inflexible, et intransigeant face au Front national. Il avait le verbe haut et fort pour défendre ses convictions» écrit Jack LANG. Dans un débat, face à l’odieux, Eric ZEMMOUR, il lançait ce défi «Les immigrés, que Zemmour ne veut plus voir, que Le Pen ne veut plus voir. Pendant quinze jours, vous ne bossez pas. Vous allez voir dans quelle merde vous êtes» dit-il le 14 décembre 2016. Cependant, Bernard TAPIE n’était pas un homme du sérail, il n’avait pas tous les codes de la politique, et a été combattu notamment par les Rocardiens : «S'il (Rocard) veut être un jour président de la République, il va falloir qu'il comprenne que pour être à gauche, faut être à gauche. Il faut l'annoncer, il faut le clamer. Ça se mérite, ça se décrète pas» avait-il dit.
A chaque fois qu’un homme sur cette terre, qui est mon frère, disparaît, notamment après tant d'épreuves et de souffrances, cela me plonge dans une tristesse infinie.
Aussi j'adresse à toute sa famille, mes sincères condoléances. Bernard TAPIE avait quatre enfants :
 
  • Nathalie née en 1968 et Stéphane né en 1969, issus d’un premier mariage du 8 février 1964, avec Michelle LAYEC (1945-1975) ;
 
  • Laurent né en 1974 et Sophie née en 1988, enfants de Dominique MIALET-DAMIANOS, rencontrée en 1969, sa secrétaire-comptable, devenue femme d’affaire à la tête d’un empire immobilier, et mariée le 23 mai 1987, en Grèce.
Bernard TAPIE a également neuf petits-enfants et un arrière-petit-fils.
Se posera la question de la succession. Bernard TAPIE a vendu à François PINAULT son hôtel particulier du 52 rue des Saints Pères à 80 millions d’euros. Il avait une maison à Saint-Tropez. Si la mort met fin aux poursuites pénales, les poursuites civiles, notamment les dettes demeurent.  Ses ayants-droits ont intérêt à accepter la succession, avec des réserves, sous réserves d’un inventaire.
Parisien de naissance, mais Marseillais de cœur, Bernard TAPIE, «le Boss», sera inhumé au cimetière de Mazargues, dans la capitale phocéenne, après une chapelle ardente, le jeudi 7 octobre 2021, au stade Vélodrome et une cérémonie à la cathédrale Sainte-Marie-Majeure (La Major) le vendredi 8 octobre 2021. Animé d’une profonde foi chrétienne, Bernard TAPIE estime que sa conscience croyante lui permet «un rapport lucide et décomplexé» à la mort. Bernard TAPIE a dit qu’il n’a pas peur de mourir, car il aura bien vécu : «Celui qui a peur de la mort, a peur de la vie. Toute sa vie, on n’a pas à avoir peur de la perdre. Ce qui est important, ce n'est pas de réussir dans la vie, c'est de réussir sa vie. J'ai réussi ma vie» dit-il.
En 1986, Edmonde CHARLES-ROUX et Gaston DEFERRE demandent à Bernard TAPIE de relancer l’Olympique de Marseille, qui n’avait gagné de titre depuis 1976. Marseille, rachetée à 1 franc symbolique, remportera quatre titres de champion de France consécutifs de 1989 à 1992, ainsi qu’une coupe d’Europe des clubs champions le 26 mai 1993, face au Milan AC, la seule victoire remportée par un club français. Bernard TAPIE sera élu député des Bouches du Rhône de 1989 à 1996, sous l’étiquette de la majorité présidentielle.
Références très sélectives
1 – Contributions de Bernard Tapie
TAPIE (Bernard), De l’énergie pour l’Europe, Paris,  les éditions radicales, 1992, 111 pages ;
TAPIE (Bernard), Des yeux trop grands, Paris, Plon, 2000, 308  pages ;
TAPIE (Bernard), Gagner, Paris, Librairie générale française, 1987, 215 pages ;
TAPIE (Bernard), Librement, Paris, Plon, 1998, 310 pages ;
TAPIE (Bernard), Paroles de Tapie, textes réunis par William Reymond, Paris, Albin Michel, 1994, 136  pages ;
TAPIE (Bernard), Un scandale d’Etat, oui mais pas celui qu’il vous raconte, Paris, Plon, 2013, 150 pages.
2  - Critiques de Bernard Tapie
BELLONE (Noëlle), Dix ans avec Tapie, Paris, Michel Lafon, 1994, 232 pages ;
BERCOFF (André), Comment ils ont tué Tapie ou le flambeur flambé, Paris, Michel Lafon, 1998, 233 pages ;
BOUCHET (Christian), Comment devenir riche et célèbre, sans vraiment le mériter : Bernard Tapie, Bernard Arnault, Pierre Bergé et les autres, Paris, Fenixx, 1995, 181 pages ;
GIESBERT (Franz-Olivier), Bernard Tapie, leçons de vie, de mort et d’amour, Paris, Presses de la Cité, 2021, 293 pages ;
HAMEL (Ian), Notre ami, Bernard Tapie, Paris, L’Archipel, 2015, 381 pages ;
LECASBLE (Valérie) ROUTIER (Airy), Le flambeur, la vraie vie de Bernard Tapie, Paris, Grasset, 1994, 459 pages ;
MAUDUIT (Laurent), Sous le Tapie, Paris, Stock, 2008, 287 pages ;
MAUDUIT (Laurent), Tapie, le scandale d’Etat, Paris, Stock, 2013, 408 pages ;
MUSNIK (Isabelle), Tapie, les secrets de sa réussite, Paris, Plon, 1985, 264 pages ;
REINARD (Philippe), Bernard Tapie, ou la politique au culot, Paris, France-Empire, 1991, 271 pages ;
ROUTIER (Airy), Le phénix, le retour de Bernard Tapie, Paris, Grasset, 2008, 400 pages.
Paris, le 3 octobre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
 
 

 
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Bernard TAPIE (1943-2021) mort d'un homme d'affaires controversé et antiraciste» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2021 3 29 /09 /septembre /2021 15:16
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Toute la presse française ne parle que du 2ème but marqué par Léo MESSI, pour la première fois sous le maillot du PSG. S'il y a eu un deuxième but, c'est que quelqu'un auparavant, dont on a tu le nom, avait marqué un premier but.
Gana GUEYE, ce joueur sénégalais arrivé au PSG, en 2019, traité en minorité invisible, a bien été l'homme du match PSG-Manchester au Parc des Princes, à Paris.
Lors des 30 premières minutes, le PSG dominé les Anglais, a terriblement souffert. Pourtant, joueur du milieu, Gana GUEYE, au four et au moulin, en défense comme en attaque, a fini par marquer le merveilleux but qui a libéré Paris de ses inhibitions.
Pour la saison 2021-2022, Idrissa Gana GUEYE a déjà marqué 4 buts dont 3 en Ligue 1 et 1 en Europa Ligue des Champions.
Joueur de 32 ans, né à Dakar, a débuté en 2008, à Lille, puis il est passé à Aston Villa et à Everton. Gana est maintenant à Paris Saint-Germain, au milieu de super stars, gagnant des millions, mais cela ne l'intimide pas. Loin de là ; il déploie constamment son vaste et prometteur talent.
Le héros du match du PSG contre Manchester, est donc Idrissa Gana GUEYE, à qui j'adresse les très vives félicitations pour sa grande contribution au bien-vivre ensemble montrant que ce pays est plus attaché à la diversité plus qu'on ne le pense.
Le public du Parc des Princes, en fin connaisseur, ne s'y est pas trompé ; les supporters du PSG ont adressé une extraordinaire ovation à Gana GUEYE lors de sa sortie du match.
Le sport, comme la musique, ont bien fait exploser les barrières raciales. Tant mieux comme cela ! Pélé et Manoel Garrincha (1933-1983) ont ouvert la voie. Pap DIOUF (1951-2020) a été président de l’Olympe marseillais, et seul président d’un club de football européen, à ce jour, dans ce monde du football où les racisés, loin d’être des séparatistes, sont les meilleurs.
Paris, le 28 septembre 2021 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Gana GUEYE, le joueur sénégalais, homme du match PSG-Manchester du 28 septembre 2021» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
Partager cet article
Repost0

Liens