Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 12:14

Mme Claire HEDON, présidente d'ATD-Quart Monde, ancienne journaliste et membre du Comité d’éthique,  a été nommée en tant que défenseure des droits en remplacement de Jacques TOUBON. «Je souhaiterais beaucoup, mais ce n'est pas à moi d'en décider, que le prochain Défenseur des droits soit UNE Défenseur des droits. Parce que je crois que ce serait un signal assez conséquent en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes» avait dit, auparavant, Jacques TOUBON. Le mandat du Défenseur des droits de 6 ans, ne peut pas être renouvelé, mais n'est pas révocable. Durant son mandat s’achevant le 16 juillet 2020, et notamment ces derniers temps, Jacques TOUBON s’est montré particulièrement critique à l’égard de la politique gouvernementale concernant les administrés. Il faut que «la République tienne les promesses qu’elle a faite à tous» écrit Jacques TOUBON. «Quelques coups de canifs ont été portés à nos droits» dit-il. 50% des plaintes pour racisme concernent le domaine de l’emploi. Les abus des forces répressives couvrent de nombreux domaines : les décès lors des interpellations, les vols de biens des racisés, le manque d’impartialité, les propos déplacés, les palpations ou fouilles abusives, les violences illégitimes, le défaut d’attention à l’état de santé, le refus d’intervention ou non-respect de la procédure : «Je ne sais pas s’il y a plus de mauvais comportements des forces de sécurité aujourd’hui, mais il y a une plus grande sensibilité des Français à ce sujet. Je vois cette sensibilité de façon positive. Je suis attaché à l’idée qu’il faut de la confiance entre la population et les personnes qui exercent une activité dans le domaine de la sécurité, en particulier en matière de Police» dit-il. Par ailleurs, le Défenseur des droits, Jacques TOUBON, qualifie de «discriminatoires» les pratiques, répétées sur plusieurs années, du commissariat du XIIe arrondissement de Paris à l’encontre d’un groupe de jeunes habitants noirs et arabes ou perçus comme tels. Ces observations interviennent dans le cadre d’une procédure civile lancée contre l’Etat en juillet 2019 par 18 mineurs à l’époque des faits. Ils dénoncent depuis 2015 des contrôles au faciès, des insultes et des violences répétées de la part des policiers. Dans cette affaire, trois agents avaient été condamnés au pénal en avril 2018, en première instance, à cinq mois d’emprisonnement avec sursis et des amendes. Sur ce volet pénal, un appel a été interjeté par les policiers. Dans sa décision, Jacques TOUBON conclut que «c’est ainsi la somme des pratiques constatées, la répétition des violations de procédures envers le groupe de jeunes gens du quartier d’origine maghrébine et africaine qui va conduire à la reconnaissance de la discrimination sous ses multiples formes qu’il s’agisse de discriminations directe, indirecte ou de harcèlement, créant un cadre où se déploie la discrimination systémique : l’effet cumulatif de ces comportements crée un climat d’exclusion et de discrimination» dit le Médiateur de la République dans sa décision du 12 mai 2020.

 

Jacques TOUBON a fini  son mandat, de façon honorable, à gauche du président MACRON, un chef de l’Etat qui se droitise de plus en plus, avec la nomination d’un premier ministre sarkozyste, Jean CASTEX. En effet, Jules PECNARD, journaliste au Figaro, parle d’une «étonnante mue de Jack Toubon». Dans son rapport de 2018, Jacques TOUBON écrit : «Près de cinq ans après que j’ai pris la fonction de Défenseur des droits, le double rôle que joue l’institution dans la société française m’apparait de plus en plus clairement : sismographe de la demande sociale, révélateur des craquements, des fractures d’un peuple écartelé entre la planète et le village ; alarme, porte-voix, témoin soucieux du déclin des droits fondamentaux et de leur inégale effectivité». En effet, Jacques TOUBON est devenu un lanceur d’alerte, une mauvaise conscience pour cette démocratie ethnique : «Le Défenseur des droits ne se contente pas d’observer, il prévient, aux deux sens de prévenir : empêcher d’advenir et avertir. Le Défenseur des droits ne prétend pas être Cassandre, dont les Troyens ont refusé d’écouter les adjurations, ce qui les conduisit à la défaite et à l’exil ; il n’entend faire la leçon à quiconque. Il continue à demander que personne ne détourne son regard de la réalité des hommes et des femmes qui vivent ici, qu’ils et elles soient entendus et écoutés dans leur demande d’effectivité des droits et que leur égale dignité soit sauvegardée» écrit-il dans son rapport de 2018. Jacques TOUBON a dénoncé «l'insuffisance des politiques publiques» sur les questions de discriminations à l'emploi, au logement, à l'éducation et aux contrôles et violences policières, et réclamé la création d'un «observatoire».

 

Classé à droite de l’échiquier politique, l’itinéraire de Jacques TOUBON indique que tout manichéisme devrait être écarté dans nos grilles de lecture de la vie publique. Pour ma part, le monde n’est pas divisé entre les gens de gauche ou de droite, chaque conviction républicaine est respectable, ni entre Blancs, Noirs ou Juifs ; il y a deux catégories d’individus : les Bons et les Mauvais. A la façon dont il s’est acquitté de sa mission de Défenseur des droits, Jacques TOUBON mérite notre administration, notre respect, ainsi que notre profonde gratitude. Jacques TOUBON, Homme de caractère et de conviction, indépendant et doté d’une éthique personnelle, Jacques TOUBON représente l’honneur de la France républicaine : «L’indépendance d’une personne en situation de responsabilité se mesure à son statut propre et aux obligations auxquelles elle doit se conformer, à celui de l’organisme qu’elle pilote, et, évidemment, à son éthique personnelle. Je m’attacherai jour après jour, à ce que mes actes soient conformes aux principes de moralité, de défense des plus vulnérables, de protection des droits qui ont présidé à la création de l’Institution» avait-il dit lors de son entretien d’embauche en 2014.

 

Successeur de Dominique BAUDIS, et nommé à la surprise générale par François HOLLANDE le 17 juillet 2014, s’est immédiatement posé en vigie intraitable et infatigable des libertés publiques, des droits fondamentaux et des discriminations. Pourtant au départ, les socialistes étaient sceptiques : «Jacques Toubon est proposé comme Défenseur des droits ? J'invite mes collègues de la commission des lois à rejeter cette proposition !», a écrit Alexis BACHELAY, député des Hauts-de-Seine. Yann GALUT, actuel maire de Bourges avait dit que c’est «cauchemar». «A l'heure où l'homophobie explose, où la parole raciste est complètement décomplexée en France et où la République a besoin d'être réaffirmée, les Jeunes Socialistes souhaitent que cette proposition de nomination soit revue» écrivent les Jeunes socialistes. Très proche de Jacques CHIRAC et incarnation de l'appareil RPR, né le 29 juin 1941 à Nice, juriste de formation, énarque et ayant démarré au Ministère de l’Outre-mer, député de 1981 à 1993, maire du 13e arrondissement de Paris de 1983 à 2001, ministre de la Culture et de la francophonie de 1993 à 1995, puis ministre de la Justice entre 1993 et 1997, député européen de 2004 à 2009, Jacques TOUBON a été le président du conseil d’orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration de 2005 à 2014. Il a été aussi du Haut conseil à l’intégration et de la Haute autorité pour la diffusion pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (HADOPI). Sa femme, Lise, la veuve de Michel STRAUSS, mort en 1970, est d’un soutien considérable. Jacques TOUBON a une sensibilité républicaine il avait voté, en 1981, pour l'article 1er prescrivant que la peine de mort est abolie. «Par conviction intime, je suis favorable à l'abolition de la peine de mort», avait-il déclaré. Par ailleurs, ancien maire d’un quartier populaire, le XIIIème arrondissement, il a conservé sa fibre sociale et a su convaincre par sa rigueur et son obstination : «C'est un bourreau de travail qui se donne à fond dans sa fonction. Après, c'est quelqu'un qui a toujours eu une fibre sociale prononcée. Il a été maire du XIIIe, à la fois bigarré et populaire. Et puis lui et son épouse, Lise, ont toujours été très proches des milieux artistiques, plutôt marqués à gauche» dit Jean-Pierre LECOQ, maire Les Républicains du VIème arrondissement. Dans son audition pour le poste de Défenseur des droits, il a clairement indiqué ses motivations : «J’ai le sentiment d’avoir été hier, en tant qu’élu et de pouvoir être, demain, comme Défenseur des droits, l’interprète des besoins et des demandes de ceux qui sont les plus démunis. Inspiré à la fois pour mes convictions humanistes, antiracistes et républicaines, et par mon expérience vécue dans le 13ème et partout en France, j’ai accompli pour faire connaître et reconnaître la place de l’immigration dans l’histoire de la France et des Français et le rôle qu’elle joue dans notre société d’aujourd’hui. Conjuguer République et diversité, respecter les origines pour contribuer à l’intégration, construire notre identité multiple. La triple passion de la dignité, de la culture et du droit peut être un levier puissant pour bâtir une plus grande égalité des droits pour tous» dit-il à la Commission des Lois. Jacques TOUBON a pour ambition de contribuer à l’égalité effective des droits, une meilleure cohésion sociale.

 

En définitive, Jacques TOUBON s’est révélé un défenseur intransigeant de l’égalité réelle : «rien n’est jamais acquis en matière de droits et de libertés, et leur fragilité suppose une vigilance constante» dit-il. Jacques Toubon : «Nous essayons d’être présents en un moment où les droits sont plus fondamentaux que jamais» dit-il. «Nous avons le joug sur la nuque et nous tirons la charrue jour et nuit hardiment» dit-il. En effet, dès sa prise de fonction et dans son rapport de 2015, Jacques TOUBON donne le ton : «Les réclamations que nous recevons ne représentent qu’une part des situations que le Défenseur des droits pourrait prendre en compte. Nous le savons bien, en particulier en ce qui concerne les discriminations et les droits des enfants. Ce que j’ai dénoncé, dès mon entrée en fonctions, comme le non-recours aux droits et aux services publics, et au Défenseur des droits qui constitue l’une des voies d’accès, fait l’objet de ma principale préoccupation» écrit-il, dans la préface. Il avait en particulier critiqué le régime des domiciliations des demandeurs d’asile, une procédure dérogatoire au droit commun de plus en plus contraignante, pour les associations humanitaires. Dans son rapport de 2017, Jacques TOUBON en appelle à un accueil humain de toutes les personnes en difficulté ou vulnérables. Pour lui, le Défenseur des droits est un porteur du principe d’égalité : «Les discriminations sont le résultat de structures, de mécanismes sociaux profonds et de l’existence de déséquilibres socio-économiques ou de hiérarchies sociales historiquement constitués qui contribuent à les entretenir. C’est pourquoi le Défenseur des droits s’engage aussi dans un combat pour l’égalité en s’attachant à objectiver les processus à l’origine des inégalités et discriminations et à déconstruire les stéréotypes, en particulier par l’éducation et la sensibilisation des secteurs économiques et sociaux» écrit-il dans son rapport de 2017.

 

Jacques TOUBON est désormais, à la fin de son mandat, l’un des héros de la gauche, des ONG et des associations de défense des droits humains : «J’y ai mis, ce que je suis» dit Jacques TOUBON. Face à une opinion largement lepénisée et aux hypocrites, Jacques TOUBON a toujours vigoureusement dénoncé que «la peur» et l'idée «fausse» d'une «submersion» migratoire «guident les opinions et les choix politiques». En effet, le Défenseur des droits avait vertement critiqué le projet de loi sur l’immigration et le droit d’asile : un «mélange deux choses incompatibles en droit» avait-il dit. «J'ai consacré dix ans de ma vie à l'histoire de l'immigration. (...) Nous avons, depuis la plus Haute Antiquité, une histoire d'échanges des peuples. Le principe des politiques migratoires qui sont menées actuellement par la France (...) c'est d'essayer de mettre un mur, un grillage, une barrière à l'entrée» dit-il. L’accès aux droits est devenu sa priorité : «Il y a un travail de pédagogie à faire en direction des journalistes pour qu’ils apprennent à déconstruire leur propre discours sur les discriminations. Depuis les attentats de 2015, on observe un climat de sidération dans l’opinion publique qui choisit systématiquement le point de vue sécuritaire et adopte, sur les étrangers et les migrants, le point de vue de la maîtrise des flux partagé par la droite comme par la gauche : il faut mettre davantage de barrières, bloquer les mouvements migratoires à la porte de l’Europe» dit Jacques TOUBON, dans un entretien accordé à «Hommes et Migrations». S’agissant des demandeurs d’asile et des mineurs, Jacques TOUBON a souligné le manquement de la République à ses droits : «Si j’ai accordé tant d’attention à la situation des mineurs non accompagnés, notamment ceux qui ont été évacués de Calais et des campements parisiens, c’est qu’elle illustre parfaitement les manquements de la République au titre d’au moins trois missions du Défenseur des droits : les droits fondamentaux des enfants en vertu de la Convention internationale, les insuffisances dans le fonctionnement des services publics, et le traitement discriminatoire des étrangers et des migrants dans des circonstances où, au mépris des droits universels, leur qualité d’étranger est prise en considération avant leur qualité d’usager, de malade, d’enfant, de demandeur d’emploi ou de logement» dit-il dans son rapport de 2016.

Par ailleurs, il a fustigé cette conception détournant la laïcité de son sens : «Le discours public est devenu largement identitaire depuis dix ans et indifférent à la lutte contre les inégalités. Le discours sur la laïcité est devenu un discours d’exclusion alors que la laïcité devrait, au contraire, mettre l’accent sur la liberté et les libertés» dit-il. Le concept de « statistiques ethniques » est entouré de graves confusions, volontairement, entretenues, et il a levé les ambiguïtés : «Il faut bien comprendre que l’on crée de la confusion à partir de l’expression «statistiques ethniques». Ce qui est interdit et doit le demeurer, ce sont des fichiers nominatifs fondés sur certaines caractéristiques, en l’occurrence ethniques. Mais, en revanche, que l’on tienne compte d’un certain nombre de caractéristiques dans les études et les recherches scientifiques, ce n’est pas la même chose et c’est admis. Nous y sommes favorables, car cela permet de mesurer les itinéraires des personnes susceptibles d’être victimes de discrimination. Le débat sur les statistiques ethniques a démarré sur une mauvaise base parce qu’on confond l’utilisation économique des statistiques ethniques et les travaux qui étudient les réalités, et font évoluer les attitudes et les lois» dit-il.

Créé à l’occasion de la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008, le Défenseur des droits regroupe, en 2011, différentes institutions (Médiateur, Défenseur des enfants, Commission nationale de déontologie et de sécurité et Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, HALDE). C’est un poste exigeant, mais il donne  le beau rôle en offrant un magistère moral, loin des contraintes politiques, d’autant plus que la Gauche, pendant cette période connaissait une crise profonde ; habité par un sens de l’Histoire, il a occupé le terrain, pour laisser sa trace indélébile. En effet, figure d’un contre-pouvoir tenace face à une Macronie arrogante et triomphante, Jacques TOUBON, en toute indépendance, face au déni du racisme institutionnel et systémique, a eu le courage de traiter des violences policières, notamment dans un quartier parisien : «Le cas particulier est celui d’un groupe de policiers dans un quartier parisien qui a eu pendant plusieurs années des comportements agressifs consistant à systématiquement pourchasser un groupe de jeunes. Nous avons dit que le comportement de ces policiers nous paraissait constituer une discrimination systémique. Nous ne pouvons pas dire que cette décision traduit une situation globale, mais en même temps dans ce cas d’espèce, elle a bien démontré le comportement discriminatoire» dit-il. En effet, les jeunes racisés ont 100 fois plus de chances d’être contrôlés par la Police. Ces contrôles au faciès sont discriminatoires : «On voit bien que les comportements individuels que nous traitons reposent sur des données sociales, sociologiques. Il faut corriger cette situation de défiance entre une partie de la police et une partie de la population. Pour cela, nous ne sommes pas des politiques ni des policiers, mais nous disons qu’il faut faire deux choses: avoir une traçabilité des contrôles et introduire la définition du contrôle discriminatoire dans le code de procédure pénale. Et je crois qu’il n’y a pas, aujourd’hui, de motif à pouvoir refuser cette évolution. On est dans la philosophie du “ni vu ni connu”, mais “ni vu ni connu”, c’est une position qui est parfaitement contraire à ce que moi je suis chargé de défendre c’est-à-dire les droits fondamentaux et les droits de l’Homme. Mais j’ai le sentiment que les choses évoluent» dit-il. Les racisés ont du mal à faire reconnaître leur droit de manifester, comme les autres citoyens : «Une règle générale, c’est que la liberté de manifester comporte la compensation de respecter l’ordre public. Et cela peut motiver certaines interdictions. Mais il ne faut pas détourner les règles contre cette liberté» dit-il.

Le Défenseur des droits est un lieu d’observation privilégié des difficultés quotidiennes rencontrées par les Français. «Notre activité, sans cesse croissante, reflète et transcrit, comme un sismographe, maintes caractéristiques de notre société dans ses rapports avec les pouvoirs publics et dans la mise en œuvre de l’État de droit», écrit Jacques Toubondans son dernier rapport, rendu public ce lundi 8 juin 2020. Parmi les évolutions les plus spectaculaires notées dans ce rapport, «l’ampleur des effets délétères de l’évanescence des services publics sur les droits des usagers». Sur les 103 000 réclamations reçues par cette institution en 2019, 61 596, soit plus de la moitié, étaient liées aux relations avec les services publics. Particulièrement attaché à la défense des droits fondamentaux, il l’a rappelé : «Il n’y a pas de caricature à proclamer les droits fondamentaux ! Si les droits fondamentaux sont caricaturaux, à ce moment-là, il y a un problème» avait-il dit en avril 2018 devant la commission des lois de l’Assemblée nationale. Les droits fondamentaux ce n’est pas une question abstraite ; les discriminations sont une réalité persistante touchant inégalement les citoyens : «On n’est pas abstrait. […] Les droits fondamentaux, ça n’est pas dans l’éther, c’est sur les trottoirs du boulevard de la Villette» dit-il. Les discriminations dans l’emploi, fondées sur l’origine ethnique, à l’embauche, perdurent aussi dans le déroulement de carrière et au sein de l’environnement de travail. 

«Le Défenseur des droits veille au respect des droits et libertés par les administrations de l’État, les collectivités territoriales, les établissements publics, ainsi que par tout organisme investi d’une mission de service public, ou à l’égard duquel la loi organique lui attribue des compétences» proclame l’article 71-1 de la Constitution française. Par conséquent, le Défenseur des droits est chargé d’examiner les requêtes uniquement dirigées contre un organisme ayant en charge une mission de service, les intérêts de l’enfant, la lutte contre les discriminations directes ou indirectes ou le respect de la déontologie par les forces de sécurité (article 4 loi n°2011-333 du 29 mars 2011). En effet, dans ses missions, le Défenseur des droits, de respect des droits et libertés, le Défenseur des droits est amené à connaître des faits de discrimination raciale à travers les réclamations des indigènes de la République. Si le Défenseur des droits n’est pas compétent pour la lutte contre le racisme au sens de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, ni pour les violences avec circonstances aggravantes telles que le racisme, en revanche, il peut examiner en matière de lutte contre les discriminations fondées sur l'appartenance ou la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une race, à une nation, à une religion, ou sur l'origine, telles que prévues par la loi n°2008-46 du 27 mai 2008. En 2017, le Défenseur des droits a reçu 5 405 saisines en raison de faits de discrimination. Cependant, la preuve en la matière est difficile à établir : «Le premier défi est de faire mieux connaître ces travaux sur les discriminations qui étaient jusque-là souvent tenus sous le boisseau. D’où la publication et la diffusion de guides qui permettent de mesurer et d’accompagner les interventions de prévention ou de lutte contre les discriminations» dit-il dans un entretien à la revue «Hommes et migrations» de 2016. Dans ces cas souvent compliqués, le Défenseur des droits intervient par la voie de la médiation. Ainsi, en 2016, les universités avaient voulu imposer aux étudiants musulmanes, l’obligation de composer visages et oreilles découverts. Jacques TOUBON a condamné cette interprétation abusive de la laïcité «l'exigence de neutralité des usagers du service public de l'éducation ne sauraient s'entendre au-delà du cadre légal ou s'appliquer à des tiers assimilés abusivement à des collaborateurs du service public» dit-il dans ses conclusions du colloque «racisme et discrimination raciale, à l’école et à l’université, 27 septembre 2018». Un quart des jeunes déclare avoir été victime de propos, comportement ou injure raciste au cours des 5 dernières années. 

Je rends un vibrant hommage à Jacques TOUBON, ainsi qu’à ses collaborateurs, pour l’avoir saisi à plusieurs reprises. Je peux vous dire que connaissant le monde politique, combien cette classe d’hommes et de femmes est parfois réticente pour accompagner les gens en difficultés. Les politiciens ne viennent serrer les paluches qu’à l’occasion des consultations électorales, une fois terminées, ils se barricadent dans leurs forteresses et deviennent inaccessibles. Ils ont horreur des sollicitations, il faut les laisser jouir, tranquillement, de leurs indemnités. Et quand on leur écrit, ils ont tendance, soit à ne pas vous répondre, soit à vous envoyer des attentes d’attente à la con. Ça les emmerde sérieusement d’intervenir efficacement, lorsqu’un administré est sérieusement confronté à des tracasseries administratives :«Le Défenseur des droits est chargé de deux grandes missions : une mission de protection des droits et une mission de promotion de l’égalité et de l’accès aux droits. La première consiste à rendre effectifs les droits pour un certain nombre de personnes qui considèrent en être privées» dit Jacques TOUBON.

Or l’administration est à la fois efficace, mais elle sait, par des normes bureaucratiques, se rendre odieuse à l’égard des faibles, notamment les racisés, pour leur pourrir la vie. En particulier, pour les racisés, plusieurs circulaires ont mis en place un racisme systémique et institutionnel, notamment des contrôles ciblés pour les allocations familiales, les retraits arbitraires de titres de séjour, les grandes difficultés pour les Français issus de l’immigration à faire enregistrer leur mariage à l’étranger ou faire transcrire les actes d’état civil de leurs enfants, les obstacles injustifiés au regroupement familial ou l’accès à la nationalité française, les délais indus pour la délivrance des pensions de réversion, les grandes difficultés des retraités parfois à faire renouveler leur carte de résident, la difficulté des personnes détentrices d’une autorisation provisoire d’un titre de séjour à ouvrir un compte bancaire, alors même qu’elles viennent de trouver un emploi. Par ailleurs, dans les restaurants, les banques, les assurances, les médias, les partis politiques, bref, dans tous les lieux de décisions, les racisés sont devenus, et sont encore, des hommes du sous-sol, maintenus, arbitrairement, dans l’invisibilité.

Je peux témoigner, à chaque fois que j’avais saisi Jacques TOUBON, Défenseur des droits, cela avait pris du temps, et c’est normal, dans ce déni permanent du racisme. Mais il a toujours agi, dans le bon sens. Je me souviens de mon oncle, Alpha DIJGO, ayant travaillé chez Renault pendant plus de 33 ans, décédé, en 2013, et ayant laissé au village 9 enfants, la CNAV n’avait cédé qu’en septembre 2018, et pour la deuxième épouse, l’accord d’une pension de réversion a été accordée, il y a de cela 3 mois, en janvier 2020. Idem pour Mamoudou BA, qui avait travaillé à Nice, confronté au renouvellement de sa carte de retraité, avec plus de 9 mois de tracasseries administratives. Le Préfet de Police a fini, sur insistance du Défenseur des droits, à renouveler sa carte de résident, mais il est mort, deux mois après cette grave injustice. A chaque fois donc, Jacques TOUBON a trouvé la bonne solution. Je ne peux pas évoquer ici, tous les nombreux dossiers, pendant ces 6 années et à chaque fois, dans un monde plombé par le racisme et les violences policières, Jacques TOUBON et ses services, ont représenté l’honneur de la France républicaine. Aussi nous leur disons MERCI.

En 2019, Jacques TOUBON, Défenseur des droits, a été saisi de 103 000 plaintes. A chaque fois, il s’est armé de trois principes : vérité, confiance, égalité «dire la vérité, parce que indépendant et libre, mais près de toutes et de tous, partout ; légitimer la confiance de la société dans le service public et dans celles et ceux qui l’incarnent ; garantir l’égalité et ainsi nourrir les sentiments d’appartenance et de justice» dit-il dans son rapport de 2019, une sorte de testament de son action depuis 6 ans.  Jacques TOUBON est resté, jusqu’au bout de sa mission, et en dépit du déni, très vigilant à l’égard du racisme systémique, des violences policières et des questions de justice : «Notre compétence exclusive dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion de l’égalité : contribution à la mise en œuvre de la discrimination systémique par les juridictions ; mise en lumière des discriminations» écrit-il dans son rapport de 2019.

Références bibliographiques

BERTHIER (Antony) «Interview de Jacques Toubon», Huffpost, 8 juin 2020 ;

Défenseur des droits, Défenseur des droits, un dispositif de protection, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, non daté, 32 pages ;

HALISSAT (Ismaël) «Le Défenseur des droits dénonce un cas de «discrimination systémique» par la Police», Libération, 2 juin 2020 ;

GUYON (Régis) «Entretien avec Jacques Toubon, connaître le droit, ses droits, une manière de mieux les faire appliquer», Diversité, 2ème trimestre 2017, n°188, pages 7-10 ;

MOUILLARD (Sylvain) KAUFFMANN (Philippe), «Jacques Toubon, fin de mandat d’un Défenseur inespéré», Libération, 30 juin 2020 ;

PECNARD (Jules) «L’étonnante mue de  Jacques Toubon, du RPR à la défense acharnée des migrants», Le Figaro, 13 avril 2018 ;

PERRAULT (Guillaume) «Jacques Toubon finit à gauche de Macron», Le Figaro, 19 décembre 2017 ;

POINSOT (Marie) «Entretien avec Jacques Toubon, Défenseur des droits», Hommes et Migrations, 2016,  n°1315, pages 82-87 ;

SAURAT (Pierre), Jacques Toubon, premier ministre de Jacques Chirac, Paris, édition Cinq-Diamants, 1986, 358 pages ;

TOUBON (Jacques), Jacques Toubon, audition en vue de la nomination aux fonctions de Défenseur des droits, Paris, Commission des lois constitutionnelles, 27 juin 2014, 17 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2015, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2016, 128 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2017, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2018, 128 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2018, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2019, 102 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2016, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2017, 146 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2019, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2020, 146 pages ;

TOUBON (Jacques), Pour en finir avec la peur, Paris, Robert Laffont, 1984, 201 pages.

Paris, le 5 juillet 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Je rends un vibrant hommage à Jacques TOUBON, ainsi qu’à ses collaborateurs, pour l’avoir saisi à plusieurs reprises. Je peux vous dire que connaissant le monde politique, combien cette classe d’hommes et de femmes est parfois réticente pour accompagner les gens en difficultés. Les politiciens ne viennent serrer les paluches qu’à l’occasion des consultations électorales, une fois terminées, ils se barricadent dans leurs forteresses et deviennent inaccessibles. Ils ont horreur des sollicitations, il faut les laisser jouir, tranquillement, de leurs indemnités. Et quand on leur écrit, ils ont tendance, soit à ne pas vous répondre, soit à vous envoyer des attentes d’attente à la con. Ça les emmerde sérieusement d’intervenir efficacement, lorsqu’un administré est sérieusement confronté à des tracasseries administratives :«Le Défenseur des droits est chargé de deux grandes missions : une mission de protection des droits et une mission de promotion de l’égalité et de l’accès aux droits. La première consiste à rendre effectifs les droits pour un certain nombre de personnes qui considèrent en être privées» dit Jacques TOUBON.

Or l’administration est à la fois efficace, mais elle sait, par des normes bureaucratiques, se rendre odieuse à l’égard des faibles, notamment les racisés, pour leur pourrir la vie. En particulier, pour les racisés, plusieurs circulaires ont mis en place un racisme systémique et institutionnel, notamment des contrôles ciblés pour les allocations familiales, les retraits arbitraires de titres de séjour, les grandes difficultés pour les Français issus de l’immigration à faire enregistrer leur mariage à l’étranger ou faire transcrire les actes d’état civil de leurs enfants, les obstacles injustifiés au regroupement familial ou l’accès à la nationalité française, les délais indus pour la délivrance des pensions de réversion, les grandes difficultés des retraités parfois à faire renouveler leur carte de résident, la difficulté des personnes détentrices d’une autorisation provisoire d’un titre de séjour à ouvrir un compte bancaire, alors même qu’elles viennent de trouver un emploi. Par ailleurs, dans les restaurants, les banques, les assurances, les médias, les partis politiques, bref, dans tous les lieux de décisions, les racisés sont devenus, et sont encore, des hommes du sous-sol, maintenus, arbitrairement, dans l’invisibilité.

Je peux témoigner, à chaque fois que j’avais saisi Jacques TOUBON, Défenseur des droits, cela avait pris du temps, et c’est normal, dans ce déni permanent du racisme. Mais il a toujours agi, dans le bon sens. Je me souviens de mon oncle, Alpha DIJGO, ayant travaillé chez Renault pendant plus de 33 ans, décédé, en 2013, et ayant laissé au village 9 enfants, la CNAV n’avait cédé qu’en septembre 2018, et pour la deuxième épouse, l’accord d’une pension de réversion a été accordée, il y a de cela 3 mois, en janvier 2020. Idem pour Mamoudou BA, qui avait travaillé à Nice, confronté au renouvellement de sa carte de retraité, avec plus de 9 mois de tracasseries administratives. Le Préfet de Police a fini, sur insistance du Défenseur des droits, à renouveler sa carte de résident, mais il est mort, deux mois après cette grave injustice. A chaque fois donc, Jacques TOUBON a trouvé la bonne solution. Je ne peux pas évoquer ici, tous les nombreux dossiers, pendant ces 6 années et à chaque fois, dans un monde plombé par le racisme et les violences policières, Jacques TOUBON et ses services, ont représenté l’honneur de la France républicaine. Aussi nous leur disons MERCI.

En 2019, Jacques TOUBON, Défenseur des droits, a été saisi de 103 000 plaintes. A chaque fois, il s’est armé de trois principes : vérité, confiance, égalité «dire la vérité, parce que indépendant et libre, mais près de toutes et de tous, partout ; légitimer la confiance de la société dans le service public et dans celles et ceux qui l’incarnent ; garantir l’égalité et ainsi nourrir les sentiments d’appartenance et de justice» dit-il dans son rapport de 2019, une sorte de testament de son action depuis 6 ans.  Jacques TOUBON est resté, jusqu’au bout de sa mission, et en dépit du déni, très vigilant à l’égard du racisme systémique, des violences policières et des questions de justice : «Notre compétence exclusive dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion de l’égalité : contribution à la mise en œuvre de la discrimination systémique par les juridictions ; mise en lumière des discriminations» écrit-il dans son rapport de 2019.

Références bibliographiques

BERTHIER (Antony) «Interview de Jacques Toubon», Huffpost, 8 juin 2020 ;

Défenseur des droits, Défenseur des droits, un dispositif de protection, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, non daté, 32 pages ;

HALISSAT (Ismaël) «Le Défenseur des droits dénonce un cas de «discrimination systémique» par la Police», Libération, 2 juin 2020 ;

GUYON (Régis) «Entretien avec Jacques Toubon, connaître le droit, ses droits, une manière de mieux les faire appliquer», Diversité, 2ème trimestre 2017, n°188, pages 7-10 ;

MOUILLARD (Sylvain) KAUFFMANN (Philippe), «Jacques Toubon, fin de mandat d’un Défenseur inespéré», Libération, 30 juin 2020 ;

PECNARD (Jules) «L’étonnante mue de  Jacques Toubon, du RPR à la défense acharnée des migrants», Le Figaro, 13 avril 2018 ;

PERRAULT (Guillaume) «Jacques Toubon finit à gauche de Macron», Le Figaro, 19 décembre 2017 ;

POINSOT (Marie) «Entretien avec Jacques Toubon, Défenseur des droits», Hommes et Migrations, 2016,  n°1315, pages 82-87 ;

SAURAT (Pierre), Jacques Toubon, premier ministre de Jacques Chirac, Paris, édition Cinq-Diamants, 1986, 358 pages ;

TOUBON (Jacques), Jacques Toubon, audition en vue de la nomination aux fonctions de Défenseur des droits, Paris, Commission des lois constitutionnelles, 27 juin 2014, 17 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2015, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2016, 128 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2017, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2018, 128 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2018, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2019, 102 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2016, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2017, 146 pages ;

TOUBON (Jacques), Défenseur des droits, rapport d’activités de 2019, Paris, Imprimerie de la direction de l’impression légale et administrative, 2020, 146 pages ;

TOUBON (Jacques), Pour en finir avec la peur, Paris, Robert Laffont, 1984, 201 pages.

Paris, le 5 juillet 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr

«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques TOUBON, Défenseur des droits ou l’honneur de la France républicaine» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 11:53

Je suis horrifié et scandalisé qu'un tenant de la Gauche du Parti socialiste, membre du conseil régional, et surtout l'un des fondateurs de SOS RACISME, puisse venir nous expliquer que le Code noir était un progrès social : «On se focalise sur Colbert. Mais la vérité historique, le Code noir dans l’histoire de l’esclavage, c’est un progrès. Parce que les gens n’étaient pas considérés comme rien du tout, et justement, Colbert essaie de négocier avec le Roi, pour donner un début de statut» déclare Julien DRAY, chez CNews, la chaîne d’Eric ZEMMOUR ; ceux-là même qui bavent sur nous, chaque soir, sans que SOS-RACISME ne s’en offusque.

Dans son négationnisme, à écouter Julien DRAY, l’esclavagiste, Jean-Baptiste COLBERT serait un humaniste. Sous l’Ancien régime, les maîtres, punissant leurs esclaves, au-delà de ce qui était permis par le Code Noir, «jusqu’à une hideuse et bestiale férocité» n’étaient jamais poursuivis pénalement, écrit de LANZAC de LABORIE. Le sort des esclaves, sous Louis XIV, ne s’est guère amélioré ; c’est toujours l’arbitraire et des droits de vie et de mort du Maître. En effet, pour les gens de bonne foi, ne défendra pas leur privilège ethnique, et qui ont lu le Code noir (voir mon article sur Colbert), il est mentionné en son article 44 que l’esclave, à qui a on a dénié toute humanité, est «un bien meuble». Au cœur de cet odieux dispositif de servitude plastronne l’article 44 du Code noir déclarant les esclaves «biens meubles» ; cela signifie à ces hommes, dépouillés de leur humanité, l’impossibilité d’avoir un droit de propriété. Tout ce que possède l’esclave, y compris ses enfants, est à son maître ; il ne peut pas témoigner contre son maître ; l’esclave ne peut pas se marier, il est sans droits héréditaires.  

En effet, le Code noir réglemente l’administration de la justice, la police, la discipline et le commerce des esclaves. L’article 1er, chasse les Juifs et les ennemis des Chrétiens, des colonies. Toute religion, autre que catholique est interdite dans les colonies antillaises (article 2). Défense est faite aux Protestants de ne pas troubler l’ordre public (article 5). Le concubinage entre un homme libre et une esclave est interdit (article 9).  Le Code Noir donne la prérogative au maître, pour les marrons, de couper leurs oreilles, de les marquer au fer ou de les punir à mort. Ainsi, les articles 32 à 40 prévoient divers châtiments pour les esclaves : peine de mort pour le vol ou violence le Maître ou un membre de sa famille, troisième délit de fuite, et jarret coupé pour la première fuite et les amendes pour les affranchis libres qui auraient caché des marrons. Par ailleurs, un esclave ne peut détenir aucune arme offensive, même un bâton, l’attroupement, de jour, comme de nuit, est pour eux interdit. Ils ne peuvent rien vendre et leur alimentation, comme leurs effets vestimentaires, sont rationnés (articles 15 à 26). Est-cela donc mon cher Julien, «un progrès» ?

En fait, le Code Noir n’est autre qu’une négrophobie d’Etat que le président MACRON vient de justifier, honteusement. Dans le déni, face au racisme institutionnel et systémique, ainsi que les violences policières, le président MACRON a déclaré que sa démocratie ethnique ne déboulonnera pas les statues des esclavagistes et colonialistes. Pour le Chef de l’Etat, ceux qui dénoncent le racisme ne seraient que des «communautaristes» et des «séparatistes». Circulez il n’y a rien à voir ! Le racisme n’existe qu’aux Etats-Unis. Bref, nous sommes encore des indigènes de la République, comme au temps de COLBERT.

Cette déclaration de Julien DRAY est une réécriture scandaleuse de l’Histoire : «Tant que les lions n’auront pas leur propre histoire, l’histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur» avait dit Chinua ACHEBE (voir mon article). Ce qu’a dit Julien DRAY, ce n'est pas qu'une erreur, c'est une faute politique monstrueuse, un acte de guerre, de la négrophobie à l’état et du négationnisme, l’esclavage étant maintenant déclaré «crime contre l’humanité» , en France et par l’Union européenne (voir mon article). Cette agression de Julien DRAY contre les racisés appelle, surtout, une sanction d’exclusion de la part du Parti socialiste. Je ne comprends pas que nos responsables du parti socialiste n'aient pas réagi à cette infamie, à moins d’une traditionnelle indignation souvent sélective. Je suis d'autant plus révolté contre ce genre de déclarations de personnes, sous prétexte de progressisme, nous poignardent dans le dos sur les plateaux de télévision. On nous invite rarement à la télévision, et ce sont d’autres gens, comme Julien DRAY et Eric ZEMOUR, qui s’expriment à notre place. Quand, les rares fois, où BFMTV avait invité le professeur Maboula SOUMAHORO, le présentateur, sorti de son rôle s’est livré à des attaques inacceptables, de lynchage, dignes de «Strange Fruit».

 

On sait maintenant que SOS-RACISME, qui ne défend que certains que certaines donc une association complètement décrédibilisée, va faire partie de la Fondation de l'esclavage. Aussi j’interpelle ici, et publiquement, Jean-Marc AYRAULT, sur ce choix funeste. Le Code noir avait ravalé les Noirs au rang d'un bien meuble, nous avait donc réifié. Qu'est-ce qu'on a fait de mal à ces négrophobes (Eric ZEMMOUR Alain FINKIELKTAULT Elisabeth BADINTER, Manuel VALLS) qui s'acharnent constamment sur nous ? Pourquoi on a parfois l'impression que certaines personnes sont plus haineuses à l'égard des Noirs et des Arabes que les membres du Rassemblement national ? Pourquoi tant de mépris ?

Je ne comprends qu'au moment où on a besoin de toutes les forces de progrès pour lutter contre ce racisme institutionnel et systémique que nos prétendus amis nous enfoncent et nous poignardent. Je préfère et je le redis constamment une grande solidarité pour lutter très énergiquement contre l'antisémitisme le racisme l'homophobie et toutes les formes de discriminations notamment sociales. Albert MEMMI (voir mon article) et qui vient de nous quitter avait été un pont entre Juifs et racisés. Jean-Paul SARTRE et François MASPERO sont pour moi des exemples. De nos jours, Pierre AIDENBHAUM et David ASSOULINE chaque 1er mai sont au Pont du Carrousel pour rendre hommage à Brahim BOURAAM. Mon ami, Lansana BATHILY, avait sauvé des Juifs dans l’affaire Hyper Cacher. C’est son anniversaire ce 27 juin 2020. Longue vie à la fraternité entre tous !

Par conséquent, je suis donc habité par un espoir infini que de solides liens de solidarité entre Juifs et Noirs seront établis : «Quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez les oreilles, on parle de vous» avait dit, fort justement, Frantz FANON (voir mon article) dans «son manifeste de l’antisémitisme». Je suis persuadé que cette tactique du Rassemblement national ménageant, pour l'instant, la communauté juive nous explosera, un jour, à la figure. On ne peut pas être raciste à 50%. On l'est ou on ne l'est pas. Le président Macky SALL du Sénégal était venu manifester, courageusement, à Paris dans l’affaire «Charlie Hebdo», en dépit de critiques sérieuses de certains fondamentalistes.  Dans mon 19ème arrondissement, la plus grande communauté juive d'Europe, avec plus de 110 nationalités on vit ensemble de façon harmonieuse et fraternelle.

Pourquoi tant d’obsession et d’acharnement contre les racisés ?

Je préfère donc l'amour à la haine et je te dis Julien, moi qui t’avais rencontré, il y a de cela plus de 30 ans, à Athis Mons chez Marie Noelle LINEMANN, autour d'ateliers de SOS-RACISME, je suis profondément blessé par tes déclarations scandaleuses.

Je réclame l’Amour et compréhension mutuelle pour un bien-vivre ensemble. Tous ensemble contre la bête immonde du racisme et de l'antisémitisme !

La voie indiquée par Assa TRAORE, un engagement citoyen, un mouvement civique , dans le cadre des lois de la République, pour réclamer l’égalité réelle, la fraternité, dans la vérité et la justice, me paraît intéressante et à soutenir. Pour reprendre Al SHAPRTON : «ôtez votre genou de notre cou !».

Paris, le 27 juin 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
23 juin 2020 2 23 /06 /juin /2020 22:11

Le professeur Abdoulaye BATHILY, un historien, est le premier, en mai 1974, à avoir dénoncé la présence insultante à la souveraineté et à l’honneur des Sénégalais, à Saint-Louis, de la statue de Léon FAIDHERBE, gouverneur du Sénégal de 1854 à 1861 et de 1863 à 1865. Sur le socle de la statue de FAIDHERBE, érigée en 1891, est encore mentionnée : «A son gouverneur L. Faidherbe, le Sénégal reconnaissant». Les symboles ont un sens dans la mémoire collective. En effet, un lycée et un pont portent déjà le nom de FAIDHERBE, et sa statue plastronne à la place de la gouvernance, d’abord appelée la Savane, puis d’Orléans. La statue de FAIDHERBE, gravée en 1886, abîmée en septembre 2017, en raison d’intempéries, a été vandalisée par des manifestants ; elle sera cachée puis restaurée. Le professeur Iba Der THIAM, un historien, estime que la statue de FAIDHERBE à Saint-Louis est «le symbole d’une décolonisation inachevée», ce gouverneur du Sénégal ayant massacré 20 000 personnes en moins de 8 mois. Vous remarquerez que les Sénégalais n’appellent Saint-Louis, ancienne capitale de l’Afrique Occidentale française, que par son nom africain : «N’Dar». En effet, Saint-Louis, rebaptisé, en 1659, du nom d’un roi de France, Louis IX (1226-1270), par un Normand, Louis CAULLIER, a été capitale de l’Afrique Occidentale française de 1895 à 1902, puis capitale du Sénégal jusqu’en 1957 et capitale de la Mauritanie jusqu’en 1960.

Il est curieux de constater que certains qui veulent déboulonner la statue de FAIDHERBE, sont les mêmes qui insultent, dans les réseaux sociaux Thierno Sileymane BAL, El Hadji Omar TALL et Maba Diakou BA. Un peu de cohérence ! De nombreuses rues et places portent encore les noms de colonialistes et d’esclavagistes au Sénégal, 60 ans après cette indépendance dans la dépendance (voir mon article sur De Gaulle et l’Afrique). Il est vrai que nos gouvernants successifs n’ont pas voulu irriter le Maître : «Faidherbe s’est fait nègre avec les nègres (…) Il s’est fait Sénégalais avec les Sénégalais en étudiant les langues et civilisations du Sénégal. (…) C’est lui, le conquérant, qui a fait le plus grand éloge des résistants sénégalais» écrit Léopold Sédar SENGHOR.

Ce débat sur le déboulonnement de la statue de Léon FAIDHERBE, subitement, est éclairé sous un jour nouveau, depuis l’affaire George FLOYD, étouffé à mort par des policiers suprémacistes aux Etats-Unis. Aussi, les statues de Cecil RHODES en Afrique du Sud, de Pierre SARVORGNAN de BRAZZA, au Congo Brazzaville, sont menacées. Une colère sourde et ancienne, datant de 400 années d’esclavage et deux siècles de colonisation, a subitement éclipsé de l'actualité sur la pandémie du Coronavirus. Ainsi, des statues de colonialistes et d’esclavagistes ont été partout déboulonnées ou peintes en rouge, sauf en France, un pays des droits de l’Homme avec son message universel, enfoncé dans ses certitudes permanentes : ici il n’y a point ni racisme, ni violences policières ; cela ne peut exister qu’en Amérique.

A Lille, ville natale de Léon FAIDHERBE, jumelée avec Saint-Louis depuis 1978, des manifestants ont scandé, le 20 juin 2020 : «Faidherbe doit tomber !» ; ils ont réclamé le «retrait» de cette «figure du colonialisme français, violent et raciste» et ont exigé de décoloniser l’Histoire et la mémoire. «Qui veut (encore) célébrer le colonialisme ? 200 ans ça suffit !» disent les manifestants en référence au bicentenaire du général FAIDEHERBE, célébré en 2018. En effet, pour eux, FAIDEHERBE «a aussi colonisé le Sénégal dans des conditions extrêmement violentes, en se targuant de brûler des villages, et a développé toutes sortes de théories racistes», dit Jean-François RABOT, membre de l'association «Survie». Pour un historien, la ville de Lille est «un paysage urbain vitrifié dans la IIIe république coloniale» dit Thomas DELTOMBE. «C'est un débat à mener, peut-être aussi au niveau national. Car de nombreuses villes ont une rue Faidherbe. Le questionnement sur les traces du passé colonial dans l'espace public prend de l'ampleur un peu partout dans le monde» estime Mme Martine AUBRY, maire de Lille. On connaît la position du président MACRON : aucune statue de colonialiste ou d’esclavagiste ne sera déboulonnée. La France macronienne assume pleinement cet héritage colonialiste et esclavagiste étouffant à mort nos enfants.

En réponse à ce déni du racisme et des violences policières, nous disons «Black Lives Matter» et donc la statue de Léon FAIDHERBE doit tomber ! Vos héros sont nos oppresseurs. Un peuple ou ses descendants, pour leur survie, doivent refuser l’injustice et la servitude. Or, il n’a échappé à personne que nos ancêtres les Gaulois ne célèbrent pas Jules CESAR (100-44 avant JC), celui-là même qui avait colonisé la Gaule. Dans l’histoire enseignée aux enfants, le héros c’est Vercingétorix (80 avant J-C – 46 avant J-C), roi des Arvernes, mort à Rome, après défaite à Alésia. Jules CESAR avait, comme Léon FAIDHERBE, d’importantes qualités, mais là n’est pas la question. La Grande-Bretagne avait décimé, pendant la guerre de Cent ans, toute l’aristocratie française, mais c'est Jeanne d’Arc (1412-1431) qui est valorisée ; ce qui est normal. Le maréchal Philippe PETAIN (1856-1951), pourtant vainqueur de Verdun, est devenu, en raison de sa collaboration avec les Allemands, symbole de l’opprobre et Charles de GAULLE, un totem de la République. La défaite de Sedan, le 1er septembre 1870, a été émaillée de résistances téméraires, dont celle du général FAIDHERBE que souligne Mme Martine AUBRY : «Si le général Faidherbe est là, ce n'est pas pour sa conquête du Sénégal, (…) c'est parce qu'il a gagné une bataille extrêmement importante pour Lille, la bataille de Bapaume contre les Prussiens en 1876. Moi, je voudrais plutôt travailler sur le fait de mettre des plaques (…) pour expliquer ce qu'il a fait que nous honorons, mais en même temps ce qu'il a fait que nous désapprouvons» dit la Maire de Lille.

En dépit de ces faits de l’histoire, on demande aux racisés d’accepter l’inacceptable : un Code permanent d’indigénat : «ôtez votre genou de notre cou !» avait dit, fort justement, le révérend Al SHAPRTON. L’Afrique et ses diasporas doivent refuser l’esclavage, la colonisation et les violences policières, synonymes de prédation et de domination injustes et arbitraires. Il n’a échappé à personne que Léon FAIDHERBE a été gouverneur du Sénégal et c’est sous sa botte que ce pays a été, dit-on, pudiquement «pacifié». Mais appelons un chat un chat, Léon FAIDHERBE, ce polytechnicien, ne manquant pas de génie et de culture, a été, tout de même, le plus grand champion du colonialisme français en Afrique, avec ses logiques de domination d’un peuple sur un autre peuple. En effet, FAIDHERBE a mené une guerre d’extermination, de nombreux villages ont été incendiés, notamment au Fouta-Toro, les Almamy ayant été les adversaires les plus résolus du colonialisme et de l’esclavage : «Parmi les populations indigènes que nous avons eu à coloniser, il y a une ethnie qui n’acceptera jamais notre domination. Et il se trouve que cette ethnie est très répandue sur notre espace de colonisation. Il est urgent et impératif, pour notre présence en Afrique, de réussir à la diviser et leur opposer les autres ethnies moins rebelles. Car le jour où les Peuls se regrouperont, ils peuvent balayer sur leur passage toutes les forces coloniales» écrit FAIDHERBE.

Aussi FAIDHERBE a mis en place une stratégie du bâton et de la carotte, parfois hypocrite, comme le débat actuel sur les statues à déboulonner, les violences policières et l’esclavage. La France était présente au Sénégal depuis 1365, mais a trouvé dans le pays de puissants royaumes, notamment la dynastie des Satigui peuls, avec Coly Tenguella BA (voir mon article). Les Satiguis ont  unifié et régné sur Fouta de 1512 jusqu’en 1776. avec la Révolution des Torodos de Thierno Sileymane BAL à partir de 1776 (voir mon article). Initialement, la France a mis en place des comptoirs, dont l’un des initiateurs a été Jean-Baptiste COLBERT (voir mon article). Les différents gouverneurs, en dépit des protectorats avec les différents royaumes, n’avaient pas pu dominer ces différents royaumes du Sine, du Cayor, du Walo, et en particulier le puissant et rebelle Fouta-Toro. Léon FAIDHERBE, outre le meurtre et les intimidations, a appliqué toute une panoplie de mesures pour vaincre le Sénégal. La première stratégie a été de diviser pour mieux régner. Ainsi, le Walo confronté aux pillages des Maures, et le Boundou en concurrence avec le Fouta, et par la suite Maba Diakhou BA trahi par le Bour Sine, seront de bons alliés pour le colon. Les successeurs de FAIDHERBE rechercheront, par la suite, aussi des Almamy favorables à leurs intérêts. L’école des otages, devenue école des fils de chefs, ainsi la compagnie des tirailleurs sénégalais, ont été de puissants outils de cette «pacification».

L’héritage de Léon FAIDHERBE, pour l’Afrique et ses diasporas, reste encore un affront pour les racisés. En effet, à la suite de la conquête du Sénégal, pays côtier, la France a pu vaincre et mâter toutes les autres velléités de résistance en Afrique, comme ce fut le cas, après le départ de FAIDHERBE, la capture et l’exil de l’Almamy Samory TOURE (voir mon article), roi du Wassoulou, ainsi que de Louis BEHANZIN, au Dahomey (voir mon article). FAIDHERBE dessinera les contours de la Françafrique qu’organisera le Général de GAULLE, en 1960, cette indépendance dans la dépendance.

Par conséquent, les statues de FAIDHERBE, à Saint-Louis, comme à Lille, sont bien à déboulonner : «ôtez donc votre genou de notre cou», pour reprendre ce slogan du révérend AL SHAPRTON.

Paris, le 23 juin 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Léon FAIDHERBE (1818-1889) : des statues à déboulonner» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 10:14

«Je m’apparaissais seul, démuni de tout, comme un homme au bord d’un océan qu’il prétendait traverser à la nage» écrit le général de GAULLE, le 17 juin 1940, au sujet de son exil en Grande-Bretagne ; il a décidé de refuser le déshonneur et condamne la collaboration des pétainistes avec les Nazis. Presque personne n'a entendu l'Appel du 18 juin 1940. Aucun Français n'avait suivi initialement le chef de la France Libre. Cependant, dans ce monde lepénisé où l’on réécrit l’Histoire, on a trop vite oublié le rôle des colonisés dans la défense de la Mère-patrie. De GAULLE, sans sa grande solitude, a reçu très vite, le 16 juillet 1940, le soutien de Félix EBOUE (1884-1944), gouverneur du Tchad, le 1er. Le Congo et l’Algérie seront par la suite de puissants points d’appui pour la France Libre. Une place dans le 12ème arrondissement porte le nom de Félix EBOUE.

De GAULLE, tout seul à Londres, n’a pu libérer la France qu’avec un concours massif des Africains, encore des indigènes, sans nationalité française, qui ont payé une dette de sang, et cela est encore occulté. En effet, il y aura, après cet appel du 18 juin 1940, des bataillons de tirailleurs Sénégalais venus mourir la France. Curieux destin de l'histoire en décembre 1944, de retour au pays, ces tirailleurs qui ne réclamaient que leur solde, sont massacrés à l'arme lourde (300 morts reconnus) et d’autres ont été jugés et condamnés pour «rébellion». La France refuse d’ouvrir ses archives. Le professeur Armelle MABON, que j'avais rencontrée à la mairie du 19ème arrondissement, se bat, inlassablement, pour la révision de ce procès inique. Quand on parle de Justice, ce n'est pas seulement que des 400 années d'esclavage et les 2 siècles de colonisation, c'est aussi les massacres dès le 8 mai 1945 à Sétif, en 1947 à Madagascar, de population qui avaient osé évoquer «l’indépendance». C’est cette ingratitude et ce déni de Justice à l’encontre des racisés perdurent encore, avec les descendants de ces colonisés, toujours considérés comme des «immigrés», et cantonnés des lieux que Manuel VALLS, un grand humaniste, a qualité «d’Apartheid».

En 1944, lors de la descente sur les Champs-Elysées de Charles de GAULLE, vous remarquerez sur l'une des photos, qu’il y avait un Noir. Or, c’est ce racisme systémique et institutionnel qui efface les Noirs sur les photos d'archives ; c’est un nettoyage ethnique systématique, d’une minorité que l’on veut invisible. En effet, mon grand-père Harouna Samba NDIAYE, un tirailleur Sénégalais de la 2ème guerre mondiale, me racontait quand ils avaient été démobilisés ; ils avaient été au foyer AFTAM, au Havre où réside encore de nos jours une partie de ma famille. L'objectif de cet éloignement on ne voulait aucun Nègre sur les Champs-Élysées avec de GAULLE. Les militaires noirs Américains arrivés à la Porte d’Orléans, à Paris, ont été bloqués, pour que De GAULLE apparaisse comme étant le seul et unique libérateur de la France !

L’autre grande ingratitude, la solde de ces anciens combattants qui a été gelée, sur un montant ridicule. Après les années 60 Charles de GAULLE a mis en place une Françafrique, une indépendance dans la dépendance, devenue un Code de l'indigénat pour les racisés (voir mon article sur De GAULLE et l'Afrique). 22 chefs d'État africains, voulant s'écarter de la bonne voie tracée par le Maître, ont été assassinés. François MITTERRAND avait promis le droit de vote des étrangers en France en 1981, une réforme vite oubliée.

Quel est l’héritage de cet appel de GAULLE ?

80 ans après l’appel du général de GAULLE, ce qui me frappe, c’est la trahison même de ceux qui veulent se réclamer de lui. En effet, Marc BLOCH (1886-1944) nourrissait l’espoir d’un monde nouveau : «un jour viendra, tôt ou tard j’en ai la ferme conviction, où la France verra de nouveau s’épanouir, sur son vieux sol béni déjà de tant de moissons, la liberté de penser et de jugement» écrit-il dans son ouvrage «une étrange défaite, témoignage écrit en 1940». En effet, De GAULLE, dans son refus de la Collaboration, a été incontestablement un héros et un visionnaire. Il avait refusé le fascisme et la soumission, en particulier, le nazisme et le pétainisme, bref les idées d’extrême-droite, et pour sa résistance, il a été condamné par contumace.

Aussi je n'ai pas compris la visite du 17 juin 2020, dans les huées, de Marine LE PEN, à l'île de Sein, en Bretagne, tentant de récupérer l'image du souverainiste qu'était de GAULLE. Comment dans cette France républicaine a-t-on pu reconnaître un parti d’extrême-droite, refusant un principe fondamental de la démocratie, l’égalité ?

Je ne vois pas le rapport entre de GAULLE et l'entreprise familiale LE PEN, ceux-là même qui étaient du côté de la collaboration, du «détail de l'histoire» ; ceux qui nient la Shoah.

Je suis également contesté par la stratégie du président MACRON, élu sur un front républicaine en 2017, pour faire barrage aux fachos, et qui fait, maintenant, du LE PEN, sans LE PEN. Cette dérive d’extrême-droite de la Macronie, un majeur de notre temps, est la plus inquiétante pour les valeurs républicaines. En effet, le président MACRON, dans sa grande bassesse, tente de brouiller le jeu politique par des idées particulièrement nauséabondes. Ainsi, quand on réclame l'égalité réelle et la Justice, le président MACRON, ami de Nicolas SARKOZY, Eric ZEMMOUR et Philippe de VILLIERS, parle «séparatisme», de «communautarisme», ou en appelle à une «société de vigilance». Un discours que n’aurait pas renie la petite entreprise familiale LE PEN. Or,  un président de la République devrait apaiser et rassembler, au lieu de diviser et attiser la haine. La stratégie du président MACRON de drague des électeurs du RN est une infâmie, une des plus grandes trahisons de l’héritage de Charles de GAULLE et de la Résistance. En entrant en collaboration avec les idées des fachos, le président MACRON a craché sur la tombé des Tirailleurs sénégalais.

De GAULLE s’était battu pour la République. Or notre époque est lourde de menaces, en raison de la lepénisation des esprits, de ce racisme institutionnel et systémique, risquant, s’il n’est pas traité, par faire exploser la merveilleuse France que de GAULLE nous a légués. Nous les racisés dès qu'on proteste, à juste titre, contre ce racisme flagrant, endémique, assumé, légalisé, institutionnalisé et systémique à travers la reconnaissance du Rassemblement national, nous ne sommes que des casseurs potentiels, des islamistes, des communautaristes et des terroriste. En fait, cet esprit esclavagiste et colonialiste, niant le racisme en France, est la preuve d’une hiérarchisation, flagrante, des valeurs de la vie et des souffrances. En effet, on nous dénie encore le droit d'avoir une quelconque souffrance légitime. Seule la souffrance et la mémoire des autres a droit de cité. En somme notre vie notre vie n’aurait aucune valeur, comme au temps de l’esclavage, le Nègre ne serait qu’une chose, n’inspirant aucun respect. C’est cela que nous dénonçons ; ces non-dits racistes et criminels. Les partis de gauche, largement lepénisés sont également silencieux. A commencer par le Parti socialiste ayant ses clients (Blancs, Juifs et Invertis) et refusant systématiquement de se joindre à nos protestataires légitimes. On sait aussi que SOS-Racisme et le CRAN nous ont tourné le dos. Solidarité de tous les vaincus face à cet esprit fascisant qui se propage, à grande allure.

Charles de GAULLE, qui n’appréciait pas pourtant les Communistes, a reconnu leur rôle déterminant dans la Résistance et gouverner avec eux pour des réformes majeures, structurant encore la société française. En effet, le souverainisme, au sens noble du terme, ne peut nullement désigner le fascisme. En effet, cet acte de résistance de GAULLE devrait nous faire réfléchir de nos jours sur le sens de la Justice, de l’égalité réelle et de la concorde nationale. De GAULLE, avec la Gauche, au sortir de la Guerre, avait initié «les Jours heureux», un pacte social encore en vigueur. Un programme audacieux de relance de l’économie a été à la base des 30 Glorieuses. Face à la pandémie du Covid-19, le monde d'après ne devrait pas ressembler à celui d'avant. Les réformes injustes ne doivent pas être suspendues, mais abrogées, immédiatement. Le libéralisme de la Macronie, après cette crise majeure invitant à construire un autre monde, comme après la Deuxième guerre mondiale est aussi l’autre trahison majeure des combats de Charles de GAULLE. En effet, Air France ayant reçu des subventions va, pourtant ; licencier, massivement. 500 milliards de subventions et des licenciements à la pelle à venir ! Il faudrait que M. MACRON ne soit que le président d’un seul mandat. Pour préparer sa défaite en 2022, il ne faudrait pas oublier pas d'aller sanctionner le 28 juin 2020, pour le 2ème tour des municipales, cette Macronie inauthentique ayant tabassé le personnel médical, les retraités et les Gilets jaunes.

Le racisme  et les brutalités policières patentes, au lieu d’être niés, devraient faire l’objet d’un débat national, afin que l’on retrouve tous autour d’un projet commun, celui de la vraie France, républicaine et fraternelle, pour la justice et l’égalité réelle, pour le bien-vivre ensemble. 

Préparons aussi une gigantesque manifestation le 19 juillet 2020, contre le racisme, pour la Justice en faveur d’Adama TRAORE et tous les jeunes brutalisés à mort par les forces du désordre. Justice pour Adama, Théo, Bouna et Zied et les 113 jeunes étouffés à mort par les forces de l’ordre et régularisation des sans-papiers. La Police, largement républicaine, et pour son honneur, doit se débarrasser de ses brebis galeuses, ternissant son image et dévalorisant son bon travail.

Paris, le 18 juin 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«L'Appel du général de GAULLE du 18 juin 1940 : 80 ans après : quelle lecture de l'histoire ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 21:39

A partir du 15 juin 2020, le déconfinement passe à une autre étape : ce sera «le plaisir d'être ensemble» dit le président MACRON dans son message à la Nation. Toute la France métropolitaine sera placée en zone verte à partir du lundi 15 juin et c'est la libre circulation en Europe. Les restaurants seront pleinement réouverts. A compter du 22 juin 2020 l'école devient obligatoire.

Dans les 2 années à venir, soit en 2022, à la fin de son mandat, il faudrait «retrouver notre indépendance pour vivre mieux», et travailler pour une Europe plus forte et plus solidaire.

Nous devons unir pour un patriotisme républicain : «le nom et l'adresse» ne doivent pas un handicap. De nouvelles décisions fortes seront prises contre le racisme.

Cependant, le président MACRON, lui cajole Eric ZEMMOUR, et avait dit que le colonialisme est «un crime contre l’humanité», légitime l'esprit colonialiste esclavagiste, négrophobe et colonialiste ambiant, ainsi que les violences policières. Pour lui, la République ne déboulonnera pas ses statues. Par conséquent, il apporte son soutien inconditionnel à sa Police ultra-répressive.

Dans ses oxymores traditionnels il dit qu'il faudra dessiner un nouveau chemin, faire différemment, avec des priorités susceptibles de rassembler tout le monde.

Naturellement, rempli de lui-même, et dans son auto-célébration, le président MACRON n'a pas évoqué, dans la première phrase du confinement, sa lourde responsabilité ayant conduit à la mort inconsidérée et inacceptable de nos soignants et de nos aînés.

Le président MACRON n'a pas, non plus, évoqué ses funestes et injustes réformes (hôpital, retraites et chômage) avec une violence inouïe de la police de Didier LALLEMANT contre les manifestants (2 300 blessés, 33 éborgnés et 2 morts). S’il a suspendu ces réformes, c’est que cette violence policière est illégitime.

J'appelle, plus que jamais, à la vigilance de tous, face à ce vide sidéral, ce verbiage cachant un projet politique de la finance. Ces 500 milliards, sans augmentation d'impôts, ça cache quoi ? Travailler plus pour gagner moins. Il ne faudrait pas surtout que le monde d'après ressemble à celui d'avant.

- mobilisation, plus que jamais, de tous les racisés pour la Justice et Vérité pour Adama TRAORE et grand débat national sur le racisme, et donc sur le bien-vivre ensemble dans le respect mutuel ;

- abrogation et non suspension de toutes ces réformes injustes dont celles de l'hôpital et des retraites;

- fin des guerres locales injustes, criminelles, coûteuses et sans objectifs atteignables ;

- vote massif sanctionnant la Macronie le 28 juin 2020 pour le 2ème tour des municipales.

Paris, le 14 juin 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Le président MACRON assume le passé colonial et esclavagiste de la France par un soutien inconditionnel à sa Police» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON assume le passé colonial et esclavagiste de la France par un soutien inconditionnel à sa Police» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON assume le passé colonial et esclavagiste de la France par un soutien inconditionnel à sa Police» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON assume le passé colonial et esclavagiste de la France par un soutien inconditionnel à sa Police» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON assume le passé colonial et esclavagiste de la France par un soutien inconditionnel à sa Police» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON assume le passé colonial et esclavagiste de la France par un soutien inconditionnel à sa Police» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON assume le passé colonial et esclavagiste de la France par un soutien inconditionnel à sa Police» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON assume le passé colonial et esclavagiste de la France par un soutien inconditionnel à sa Police» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le président MACRON assume le passé colonial et esclavagiste de la France par un soutien inconditionnel à sa Police» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 18:55

Ce samedi 13 juin 2020, à 14 h 30, à Paris, Place de la République, les quartiers, les jeunes, de toutes les couleurs, et en particulier les Blancs, sont venus très nombreux, réclamer Justice et Vérité pour Adama TRAORE, étouffé à la mort, par placage ventral, le 19 juillet 2016, le jour de son 24ème anniversaire, il allait se promener, à vélo. J'ai même eu l'impression qu'il y avait plus de Blancs que de Noirs. Ce mélange des couleurs, particulièrement réconfortant, annonce un début d'un rejet de toutes les formes de communautarismes qu'ils soient blanc, jaune, juif ou noir ; ce qu'on regarde c'est l'être humain victime d'une injustice. Un Gilet jaune, éborgné par la police, est venu témoigner de sa solidarité avec toutes les familles ayant perdu un des leurs, à la suite de violences policières. Ce qu'on réclame n'est pas en soi un gros mot ; c'est que chaque individu, à égalité de droits et d'obligations, soit traité, équitablement. Tout individu enfreignant la loi, quel que soit son statut social (riche ou pauvre), son origine ethnique ou qu'il soit un policier, réponde de son méfait devant la Justice. Le respect de la loi nous protège tous. Les policiers, en particulier, ne devraient être protégés, notamment quand ils ont commis des crimes.

Cette puissante manifestation, bloquée à la Place de la République, de toutes les couleurs, annonce, je l'espère, une vraie démarche républicaine, pour un bien-vivre ensemble, dans le respect de tous. Que cela soit clair : on aime la Police, quand elle est républicaine, respectueuse des lois et de son Code de déontologie ; quand elle prévient, protège et réprime justement, sans force excessive. Ce que demandons, dans un État républicain, c'est donc la Justice pour les 113 jeunes victimes de cette technique odieuse, sans oublier notamment les affaires Bouna et Zied, ainsi que celle de Théo, violé au tonfa. Il apparaît, dans cette affaire, que Adama TRAORE gisait encore dans la cour du poste de gendarmerie, encore menotté, ventre au sol, quand les pompiers étaient sur les lieux, un fait inhumain et antirépublicain de la part des forces de l’ordre, entre grave rupture de confiance avec les quartiers. Le Procureur de la République de Pontoise, de l’époque, Yves JANVIER, avait commis un faux, en déclarant qu’Adama TRAORE serait mort «à la suite d’un malaise». Le Procureur, au lieu d’être sanctionné, a été muté à Paris ; ce qui constitue une promotion d’un sacré menteur qui aurait dû être révoqué. Les deux principaux témoins, depuis 2016, ne sont pas entendus depuis 4 ans. Quand Assa TRAORE et ses frères, contestant contre ce déni de justice, ont été condamnés pour diffamation et pour «rébellion». Une double punition et une double injustice. Par ailleurs, la famille d'Adama TRAORÉ a écrit au président MACRON, en 2018, et le chef de l’Etat préférant cajoler Eric ZEMMOUR, un raciste assumé et condamné pour sa haine, n’a jamais daigner leur apporter une réponse.

Dans l’affaire George FLOYD, tout a commencé également par un gros mensonge. Les policiers du Minnesota ont prétendu qu’ils avaient affaire un Noir qui résistait ; ils l’ont maîtrisé et appelé le SAMU. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que quelqu’un les avaient filmés pendant ces 9 minutes tragiques et révoltantes. On réclame une police vraiment républicaine, débarrassée de tous ces éléments fascisants. En effet, en France, le principal syndicat de policiers, Alliance, une officine de la Droite, réclame l'impunité des policiers racistes. On sait aussi que l'extrême-droite est bien représentée au sein des CRS. Dans cette démocratie ethnique, où le Rassemblement national, reconnu et devenu respectable, ceux-là même qui parlaient à propos de la Shoah du «détail de l’histoire», ça pue le racisme.

Dans cette rupture de confiance envers une partie fascisante de la Police, on nage en plein délire et déni du racisme en France. Il a été mis à jour, tout récemment, ces jours-ci, deux sites de policiers, tenant des propos racistes (tutoiements, injures, étouffements à mort de jeunes racisés). Si les propos sont avérés, de simples «soupçons» ne suffisant pas, les policiers, comme les autres citoyens, ne sont pas au-dessus des lois. Pour l’essentiel, la police est républicaine, mais ceux qui commettent une faute, ont enfreint le Code de déontologie, doivent être sanctionnés. Les policiers doivent être exemplaires. Il faudrait réformer, très sérieusement, l'Inspection Générale de la Police Nationale, et introduire un contrôle externe, afin que les bavures policières ne soient plus étouffées.

Dépouillée de ses fonctions de prévention et de protection des citoyens, la Police française, comme en 1940, telle qu’elle est conçue, depuis Nicolas SARKOZY, est devenue une machine de répression aveugle contre les racisés, pour défendre une prétendue «identité nationale». En remplacement injuste de Michel DELPUECH, un grand républicain, le préfet Didier LALLEMANT, recruté lors des grandes manifestations des Gilets jaunes et de diverses réformes injustes, a sorti le bâton (2300 blessés, 32 éborgnés, 5 mains arrachés et 2 morts). Et on nous dit «circulez, il n’y a rien à voir». Le préfet Didier LALLEMANT a fait tabasser un élu de la République à Bordeaux. La police a trois fonctions : la prévention, la protection et la répression. Actuellement, la Police est exclusivement cantonnée dans un rôle de répression. S’il y a des fautes, le pouvoir disciplinaire et les sanctions pénales doivent être mis en œuvre, pour l’honneur de la Police, elle-même, qui ne doit pas garder en son sein des ripoux, des brebis galeuses.

On ne pourra vaincre le déni du racisme et l’impunité de la Police que par notre mobilisation pour faire respecter nos droits. Il faut un vrai débat national, pour avancer pour interdire le Rassemblement national, vaincre ce racisme institutionnel et systémique et cet esprit colonialiste et esclavagiste, l’effacement de l’individu en raison de son appartenance. C’est un racisme systémique et institutionnel. Le racisme en France, c’est la pratique des Etats du Nord, en Amérique, non pas par des lois, mais des pratiques détestables. Il faut en discuter de façon honnête sans ce déni systématiquement du racisme. Ce mouvement républicain engagé contre le racisme indique si les racisés veulent être respectés, il faut que les quartiers revendiquent sans concession leurs droits. Or les moyens démocratiques d’importantes potentialités (manifestations, boycott des chaînes de télévisions complaisantes avec le racismes, comme le cas d’Éric ZEMMOUR). Réclamons que les multinationales opérant en Afrique embauchent les jeunes issus de l’immigration.

Préparons aussi une gigantesque manifestation le 19 juillet 2020, contre le racisme, pour la Justice en faveur des 113 jeunes étouffés à mort par les forces de l'ordre, et surtout pour le bien-vivre ensemble, dans la fraternité et le respect mutuel. Le 28 juillet 2020 sera également une grande date, avec la manifestation à Washington, en référence au «I Have a Dream» de Martin Luther KING, afin d’honorer aussi la mémoire de tous les Noirs étouffés, en toute impunité, par les forces de l’ordre, dans le monde entier.

Il faudrait que M. MACRON ne soit que le président d’un seul mandat. Pour engager sa défaite en 2022, il ne faudrait pas oublier pas d'aller sanctionner la Macronie le 28 juin 2020, pour le 2ème tour des municipales, cette Macronie inauthentique ayant tabassé le personnel médical, les retraités et les Gilets jaunes.

Les réformes injustes ne doivent pas être suspendues, mais abrogées, immédiatement. Il faudrait mettre fin à ces guerres locales injustes et régulariser tous les sans-papiers.

Justice pour Adama, Théo, Bouna et Zied et les 113 jeunes étouffés à mort par les forces de l’ordre.

A bas le racisme et les bavures ou les crimes des policiers, non sanctionnés !

Le monde d'après ne doit pas ressembler à celui d'avant.

Paris, le 12 juin 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Pour une police vraiment républicaine : Justice et Vérité pour Adama TRAORE» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
8 juin 2020 1 08 /06 /juin /2020 14:36

Les affaires George FLOYD et Adama TRAORE sont en train de changer, radicalement la donne, dans la lutte contre le racisme, ce virus qui ronge le monde dit «libre». Ainsi,  Donald TRUMP, lors des manifestations contre l'assassinat par les forces de l'ordre de George FLOYD, voulait lever la troupe. Ce président, une réaction maladive contre les deux mandats de OBAMA, ne connaissant que la force et la brutalité, vient d'être, à ce stade, sanctionné par les sondages. En effet, Joe BIDEN est largement en tête des opinions de vote, en vue des présidentielles du 3 novembre 2020. Il est donc probable que Donald TRUMP ne sera que le président d’un mandat.

Des changements importants de mentalité sont en train de se produire aux Etats-Unis. En effet, la communauté blanche manifeste, massivement, avec les Noirs. C'est du jamais vu. Les organisations sportives, qui avaient sanctionné sévèrement les sportifs noirs protestant contre le racisme, estiment, maintenant, qu'elles avaient eu tort de la faire, et font, désormais, leur mea-culpa. Par ailleurs, dans les rapports de force politiques, les lignes sont en train de bouger aux États-Unis. En effet Colin POWELL, premier chef d'état-major noir, et républicain, vient d'indiquer qu'il votera pour Joe BIDEN, le démocrate. Par ailleurs, le mardi 9 juin 2020, ce seront les funérailles de George FLOYD avec un discours de Joe BIDEN. Autant dire que ce sont des funérailles nationales. Le révérend Al SHAPERTON a annoncé une grande marche le 28 août 2020 à Washington. C'est un clin d'œil à ce fameux discours de Martin Luther KING «I have a Dream».

Cet engagement de la majorité des Américains, quelles que soient leurs origines ethniques, tranche avec la situation en France où la conspiration du silence et le déni du racisme, priment sur la défense des Noirs et des Arabes. Quand on parle du racisme, même les républicains sincères croient qu'on les accuse d'être tous des racistes. La France, dans sa promesse républicaine reste un grand pays, tout un pays ne peut pas être raciste. Cependant, il faudrait seulement avoir la lucidité et l'honnêteté de reconnaître qu'il y a un décalage, entre cette prétendue universalité des droits de l'Homme et le caractère ethnique de cette démocratie protégeant les forts et massacrant les faibles, dont les Noirs et les Arabes. On se souvient du projet de réforme du président MACRON voulant retirer 5 € d'APL aux pauvres. Ses réformes injustes ont mobilisé tous et sont finalement suspendues et non retirées. François HOLLANDE avait initié un funeste projet de loi de déchéance de la nationalité ; ce qui atteste bien que cette société est pourrie par une mentalité esclavagiste et colonialiste.

Suite à l'extraordinaire manifestation du 2 juin 2020, exigeant la Justice en faveur de la famille d’Adama TRAORE, la seule réaction du préfet Didier LALLEMANT a été l'intimidation, en faisant un signalement au Procureur de la république. Pourtant la résistance à l'oppression et contre le déni de justice, sont légitimes. Adama TRAORE a été étouffé à mort par les gendarmes le 19 juillet 2016. Sans cette manifestation, le Procureur qui ne voulait pas entendre les principaux témoins, aller classer l'affaire sans suite. Le président MACRON, semble-t-il, vient de demander à Mme Nicole BELLOUBET, de se pencher sur le dossier d’Adama TRAORE, datant de la présidence de François HOLLANDE. On voit bien le poids des pressions politiques protégeant les forces de l’ordre, quand un crime est commis contre un Nègre. Auparavant les frères d'Adama TRAORÉ, qui protestaient contre ces lenteurs coupables de la justice ont été condamnés pour «rébellion». Théo, victime d'un viol au tonfa, fait également l'objet de pressions insupportables par des enquêtes sur la gestion de son association.

Nous les racisés dès qu'on proteste, à juste titre, contre ce racisme flagrant, endémique, assumé, légalisé, institutionnalisé et systémique à travers la reconnaissance du Rassemblement national, nous ne sommes que des casseurs potentiels, des islamistes, des communautaristes et des terroriste. En fait, cet esprit esclavagiste et colonialiste, niant le racisme en France, est la preuve d’une hiérarchisation, flagrante, des valeurs de la vie et des souffrances. En effet, on nous dénie encore le droit d'avoir une quelconque souffrance légitime. Seule la souffrance et la mémoire des autres a droit de cité. En somme notre vie notre vie n’aurait aucune valeur, comme au temps de l’esclavage, le Nègre ne serait qu’une chose, n’inspirant aucun respect. C’est cela que nous dénonçons ; ces non-dits racistes et criminels.

Le plus grave, c'est le silence du président MACRON. Il est vrai que lui, qui dénonçait le communautarisme, a bien choisi son camp. Il préfère cajoler Eric ZEMMOUR un malade du racisme, condamné définitivement, et qui continue de vomir chaque jour à baver sur nous, à la télévision, avec une négresse de service.

Les partis de gauche, largement lepénisés sont également silencieux. A commencer par le Parti socialiste ayant ses clients (Blancs, Juifs et Invertis) et refusant systématiquement de se joindre à nos protestataires légitimes. On sait aussi que SOS-Racisme et le CRAN nous ont tourné le dos.

A tous mes ancêtres les Gaulois, je vous dis : «n'ayez pas peur. Entrez dans l'espérance !», avait le Pape Jean-Paul II. Combattons, ensemble, tous les fachos d'où qu'ils viennent. Ce que nous demandons est simple : être des citoyens de la République, à égalité de droits et d'obligations. Rien de plus, mais rien moins, également. On en a marre d'être considérés comme des «immigrés», des citoyens de seconde zone. Cette France fantasmée d'antan, monocolore est un leurre : «avant on vivait mieux !» on connaît ces calomnies insidieuses et racistes. Or, nous sommes là ; on ne bougera d'ici. Autant, de part et d'autre, que chacun y mette du sien, pour que cela se passe bien, dans le respect mutuel. Le multiculturalisme est une chance. Ce pays encore républicain et beaucoup de gens désapprouvent le racisme. Qu’ils le disent, s’ils estiment qu’ils ne sont pas racistes ! Le silence tue !  Yanick NOAH les invitent à prendre parole. Cette question nous concerne tous. Pendant la Deuxième mondiale, c'est la lâcheté qui avait conduit à ce crime contre l'humanité à l'égard de nos frères Juifs. Le silence tue ! De nos jours, les Noirs et Arabes sont les parias, les Protestants et Juifs de France.

Préparons aussi une gigantesque manifestation le 19 juillet 2020, contre le racisme, pour la Justice en faveur des 113 jeunes étouffés à mort par les forces de l'ordre, et surtout pour le bien-vivre ensemble, dans la fraternité et le respect mutuel.

Il faudrait que M. MACRON ne soit que le président d’un seul mandat. Pour préparer sa défaite en 2022, il ne faudrait pas oublier pas d'aller sanctionner le 28 juin 2020, pour le 2ème tour des municipales, cette Macronie inauthentique ayant tabassé le personnel médical, les retraités et les Gilets jaunes. Les réformes injustes ne doivent pas être suspendues, mais abrogées, immédiatement. Justice pour Adama, Théo, Bouna et Zied et les 113 jeunes étouffés à mort par les forces de l’ordre. Il ne faudrait pas que le monde d'après ressemble à celui d'avant.

Paris, le 8 juin 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Présidentielles du 3 novembre 2020 vers une sévère défaite de Donald TRUMP : Il faut que les Français sincères dénoncent le racisme, pour un bien-vivre ensemble Vote massif» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 18:27

Plusieurs villes en France, Paris, Lyon, Marseille, Lille, Nantes, et Bordeaux sont mobilisées contre la montée du racisme aux États-Unis et en France. On ne lâchera rien ! En France, pays des droits de l'homme, c'est le déni le plus complet de l’existence du racisme. Pendant longtemps les différents présidents de la République française (De GAULLE, GISCARD et MITTERRAND) avaient nié la responsabilité de la France, dans les déportations de Juifs, pourtant avec la complicité de la Police française. Le président Jacques CHIRAC a eu l’honneur et le courage de condamner, sans réserve, contre ce crime contre l’Humanité : «La France, patrie des lumières et des droits de l'Homme, terre d'accueil et d'asile, la France, ce jour-là, accomplissait l'irréparable. Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l'Etat français» avait dit Jacques CHIRAC.

Les efforts qui ont été faits pour la communauté juive, ne l’ont pas été pour les Noirs et les Arabes, devenus des citoyens de seconde zone. C’est un fait majeur, le racisme a fortement progressé dans la société française, et donc dans la Police. Le nier, c’est mentir, et nous prendre pour ce que nous ne sommes pas. En effet, ça pue le racisme en France, cette démocratie ethnique, dans laquelle certains sont devenus des indigènes de la République. Il existe bien un racisme institutionnel et systémique, dans ce pays au passé colonial et esclavagiste particulièrement lourd. La promesse d’égalité républicaine, inscrite dans la Déclaration de 1789, est faite de mensonges, d’hypocrisies, d’instrumentalisations et de dissimulations. En effet, les Noirs et les Arabes, devenus les parias et les Juifs de France, sont encore largement regardés uniquement comme des immigrants et des délinquants. «Tu viens d’où ?» c’est cette sempiternelle question refusant de nous regarder comme citoyens de la République ; seule l’origine ethnique prime sur l’appartenance à la communauté nationale. Partout, à la banque, lors de l’envoi d’un mandat, à l’hôpital, à la sécurité sociale, on ne demande, systématiquement, une pièce d’identité qu’aux Nègres et aux Arabes, toujours suspects. Les demandes d’emploi, de logement, de stage, de financement d’une association, une place en crèche ou une salle pour une réunion, souvent rejetées sur la base de critères ethniques. C’est aussi un fait indubitable que les Noirs et les Arabes, mêmes s’ils sont fortement qualifiés, sont écartés des lieux de décisions (Partis, représentation nationale, grandes sociétés nationales, mass médias, etc.). Les quelques personnes qui arrivent à hisser en haut de l’échelle sont littéralement lynchées, ridiculisées, menacées de mort, par cet esprit esclavagiste et colonialiste (Christiane TAUBIRA, Sibeth N’DIAYE, Jean-François M’BAYE, Laeticia AVIA). Ceux qui dénoncent le racisme dans les rencontres sportives où nous sommes, publiquement, qualifiés de singe, comme Lilian THURAM, feraient du racisme antiblanc. Les grands footballeurs noirs ont du mal à devenir entraîneur ou président d’un grand club, à l’exception de Pape DIOUF. D’autres militants de l’égalité réelle, comme Rokia DIALLO, sont licenciés, illico presto. George PAU-LANGEVIN qui avait critiqué le honteux projet de loi de déchéance de la nationalité, initié par François HOLLANDE, pourtant un président prétendu de gauche, a été invitée de quitter le gouvernement. Tous ces faits incontestables témoignent d’un racisme institutionnel ou systémique l’esprit colonialiste et esclavagiste nie, en permanence : «ôtez votre genou de notre cou !».  

Cette persistance du racisme avait conduit, dès 1983, à cette marche «Beurs Blancs Blacks». Près de 40 ans après, la situation, au lieu de s’améliorer, s’est aggravée 113 jeunes Noirs et Arabes (Bouna et Zied, Adama TRAORE, etc.) ont été étouffés à mort par les forces de l’ordre, en toute impunité : «ôtez votre genou de notre cou !». Il n’y a eu aucune enquête sérieuse sur les 53 personnes d’origines africaines mortes dans des incendies de squats, à Paris. On continue de nier la montée du racisme en France, pourtant, le Rassemblement national, adversaire résolu de la République, devenu parti respectable est la première organisation politique du pays des droits de l’Homme. Les partis politiques, largement lepénisés, les médias ne reflètent pas la diversité de la société française. Par ailleurs, deux personnages sordides et odieux (Eric ZEMMOUR et Alain FINKIELKRAUT) et certaines télévisions d’informations continue, qui ne nous invitent jamais, bavent sur nous, à longueur de journée. Les faits sont têtus. Mais le racisme, quand il est dirigé uniquement contre les Noirs et les Arabes, est devenu, non pas un délit, mais une opinion respectable rapportant des voix et des élus. C’est le chef de l’Etat, lui-même, qui a parlé de «communautarisme» et «société de vigilance» ; et il a cajolé Eric ZEMMOUR, condamné définitivement pour son racisme maladif : «ôtez votre genou de notre cou !» dit Al SHAPRTON.

Cependant, on est en permanence dans le déni le plus complet. Or, les Français issus de l’immigration sont parqués dans des zones de relégation que Manuel VALLS, qui est loin d’être tendre avec nous, a qualifié, lui-même, «d’Apartheid». La Police n’a pas de droit ou de vie sur les Noirs et les Arabes : «ôtez votre genou de notre cou !» pour reprend des termes du révérend Al SHAPRTON. Le rôle de la Police, qui reste largement républicaine ses missions, c’est de prévenir, protéger et réprimer. Or, c’est Nicolas SAKOZY, dans ses dérives identitaires, ayant fini par lepéniser et marginaliser son parti, qui a supprimé la police de proximité. Désormais, la Police, comme des bêtes, confinées uniquement dans un rôle de répression, sont lâchées contre les racisés, censés être des ennemis de l’intérieur contre nos ancêtre les Gaulois. Le résultat est dramatique : ce sont des contrôles au faciès, un usage abusif et disproportionné de la force, une politique du chiffre, et des jeunes étouffés à mort : «ôtez votre genou de notre cou !».  Le président MACRON a abandonné les racisés dans les quartiers ; il a refusé de valider le rapport BORLOO sur la politique de la ville. On ne demande rien d’extraordinaire. On veut seulement être traité comme les autres citoyens de la République, à égalité de droits et de devoirs. Ce qu’on demande c’est de vivre, dignement, comme les autres ; ceux qui ne respectent pas la loi, c’est une minorité chez les racisés, doivent être sanctionnés, mais équitablement. Or, le président MACRON a licencié, en pleine crise des Gilets Jaunes, bien gérée par le préfet Michel DELPUECH, pour le remplacer par un préfet répressif, Didier LALLEMANT. Or c’est ce dernier qui a matraqué, sauvagement les manifestants contre des réformes injustes, maintenant suspendues. Par ailleurs, le préfet Didier LALLEMANT a interdit les différentes manifestations contre le racisme. Mais le rapport de forces est en train de changer, en faveur du bien-vivre ensemble. Finalement, dans l’affaire Adama TRAORE, deux témoins seront convoqués. Le juge d’instruction était sur le point de classer sans suite la plainte de la famille, ancienne de 4 ans. La réaction vigoureuse de la rue a changé la donne. Quand les jeunes Noirs ou Arabes sont arrêtés, la sanction tombe tout de suite. En revanche, pour les plaintes des familles de racisés, le dossier est étouffé, pendant plusieurs années : «ôtez votre genou de notre cou !».  

En définitive, la Police pour qu’elle soit respectée, il faut qu’elle soit respectable ; il faut nettoyer la Police de toutes ces brebis galeuses ternissant, gravement, son image de marque : «Balancez vos collègues racistes !». La Police, en tant que telle, n’est pas raciste, mais il y a beaucoup de racistes dans la Police, hyperprotégés par l’Etat ; c’est cela le racisme institutionnel et systémique de l’Etat, poursuivant uniquement une politique de stigmatisation et répressive, inspirée d’une mentalité esclavagiste et colonialiste, hiérarchisant les vies. Nous vivons une rupture grave entre la Police entre la population. Les manifestations des Gilets Jaunes et contre la réforme des retraites ont dégradé l’image de cette Police devenue uniquement répressive. Nous appelons au respect strict du Code de la déontologie de la Police et que les rapports de l’Inspection Générale de Police Nationale soit complétés par des inspections externes. L’IGPN, «le bœuf carotte», fait de bonnes enquêtes mais le pouvoir disciplinaire appartient au Préfet qui a tendance à étouffer les dossiers, quand c’est un Nègre qui est tué. On ne peut pas être juge et partie, surtout quand le déni du racisme est persistant : «ôtez votre genou de notre cou !».  

En définitive, le problème de la montée et la persistance du racisme, ce n’est pas la faute à cet esprit esclavagiste et colonialiste qui nous étouffe, c’est nous-mêmes. Si on ne s’organise pas et on ne se défend pas, l’esprit colonialiste et esclavagiste continuera en permanence de nous déféquer sur la tête. La démocratie est imparfaite, mais elle offre des armes puissantes pour combattre l’injustice (manifestations, vote, actions en justice en interne et à la Commission européenne, aux Nations Unies, Défenseur des droits ; médias, même s’ils nous invitent rarement). Aux Etats-Unis, le révérend Al SHAPRTON appelle à une intensification des manifestations pacifiques qui se sont répandues à travers tout le monde entier. Il y aura une grande manifestation le 28 août 2020, en hommage de «I Have a Dream» de Martin Luther KING. Les Américains ne manqueront pas doute de faire le bon choix, aux présidentielles du 3 novembre 2020. En France, le mouvement pour l’égalité réelle relancé par Assa TRAORE, la sœur d’Adama TRAORE, redonne l’espoir d’une résurgence des forces républicaines. Il n’y a pas si longtemps, le président MACRON voulait polariser le débat entre les fachos et la République en Marche, pour piéger les partisans de la République.

On ne pourra pas compter sur certaines organisations prétendues de défense des droits de l’Homme, mais qui ne s’occupent que de certains groupes ethniques et de leurs subventions. Ainsi, je suis scandalisé par les trahisons de SOS-Racisme et du CRAN, ainsi que des partis traditionnels, qui auraient dû à la pointe de ce combat, mais des organisations sont en fait de puissants piliers de cette démocratie ethnique ne s’occupant que de nos Ancêtres les Gaulois, les Juifs et les Invertis.

Par ailleurs, je suis révulsé par le silence des chefs d’Etat africains, dont certains étaient venus manifester à Paris, en solidarité avec Charlie Hebdo. Mais pas un mot pour George FLOYD ou Adama TRAORE. Quelle honte !

En définitive, seul le réveil des Français issus de l’immigration sera une arme démocratique, efficace, pour combattre le racisme. C’est pour cela, que j’appelle à aller voter massivement le 28 juin 2020, au 2ème tour des municipales pour sanctionner très sévèrement la Macronie. Le président MACRON qui cajole Eric ZEMMOUR, se cache dans un mutisme assourdissant, devant ces manifestations importantes.

La lutte continue, jusqu’aux présidentielles de 2022, jusqu’à ce que justice soit faite, jusqu’à la fin de cette démocratie ethnique, pour une égalité réelle, un bien-vivre ensemble, dans la Fraternité, la Paix et la Justice ! On ne lâche rien ! ôtez votre genou de notre cou !»

Paris, le 7 juin 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Racisme institutionnel et systémique en France : ôtez votre genou de notre cou ! » par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
3 juin 2020 3 03 /06 /juin /2020 19:52

«Trop, c’est trop» a-t-on coutume de dire : «Le racisme nous étouffe» écrit Edwy PLENEL. Le monde entier, témoin de ce meurtre froid de George FLYOD au Minnesota, a été révulsé par cet acte odieux du 25 mai 2020. Mais c’est un énième crime commis contre les Noirs par des suprémacistes, les mains dans les poches, trois de ses collègues se délectant de la scène pendant 9 minutes : «Je ne peux plus respirer» disait-il désespérément. Les policiers, en nombre suffisant, auraient pu le neutraliser et le transporter au poste de police, afin de l’auditionner, mais ils ont préféré l’étouffer à mort, parce qu’en Amérique, le fait, pour un policier, comme au temps de l’esclavage, de tuer un Noir ne prête à aucune conséquence : «Black Lives Matter !» nous disons. La vie d’un Nègre n’a aucune valeur et les forces de l’ordre qui ont une permission de tuer ne redoutent aucune sanction grave. Ce policier qui a étouffé, volontairement, George FLOYD est déjà connu pour 18 faits graves de violences illégitimes, à caractère raciste. C’est «la pandémie de racisme et de discrimination» Philonise FLOYD. «George Floyd ne devrait pas être parmi les morts. Il n'est pas mort d'un problème de santé commun. Il est mort d'un dysfonctionnement commun du système judiciaire américain» dit le révérend Al SHAPRTON. Par ailleurs, tout récemment, Ahmaud ARBERRY, qui se promenait, a été abattu, par deux suprémacistes, en Géorgie du Sud, le 23 février 2020. Pourtant, la police disposait de la vidéo depuis plus de 2 mois, mais les meurtriers n'ont été arrêtés que le 8 mai 2020 pour ce crime raciste, après de nombreuses protestations. Or, «une vie n'est pas plus ancienne ni plus respectable qu'une autre vie, de même qu'une autre vie n'est pas supérieure à une autre vie» proclamait déjà en 1222, la Charte du Mandé. En effet, l’Histoire tragique se répétant, la mort emblématique de George FLOYD, symbolisant, la persistance et la défense de cet esprit esclavagiste aux Etats-Unis, a suscité colère, souffrance et révolte, des manifestations, des protestations, des émeutes, dans plus de 150 villes et s’est internationalisée. Les policiers assassins des Noirs ne devraient pas rester impunis : «L'histoire de George Floyd est l'histoire des Noirs. Parce que depuis quatre cent un ans, la raison pour laquelle nous n'avons jamais pu être ce que nous voulions être, c'est parce que vous aviez le genou sur notre cou ! Nous étions trop malins pour ces écoles sous-financées dans lesquelles vous nous avez envoyés, mais vous aviez votre genou sur notre cou ! Nous avions beau diriger des entreprises, vous aviez votre genou sur notre cou ! Ce qui est arrivé à Floyd arrive tous les jours dans ce pays, dans les secteurs de l'éducation, des services de santé et dans tous les aspects de la vie américaine. Il est temps pour nous de nous lever en hommage à George et de dire : "Enlevez vos genoux de nos cous"» dit le révérend Al SHAPRTON.

Ce qui choque le plus, c’est la gestion par Donald TRUMP de cette crise majeure, ayant même éclipsé la pandémie du Coronavirus ; au lieu d’apaiser, il n’a fait que provoquer et jeter de l’huile sur le feu. Raciste et suprémaciste, réécrivant l’Histoire, le président américain, chef du monde dit «libre», qui donnait des leçons de démocratie, il n’y a pas si longtemps, à la Chine, dit que, face aux violences, à la marge, la Police a le droit de tirer ; il voulait même mobiliser la troupe contre les manifestants, avec encore tous les risques de dérapages incontrôlables. Cette image de Donald TRUMP, dans sa grande hypocrisie et sa vulgarité, exhibant la Bible, alors qu’il a un mépris profond pour tout ce qui est différent, est d’une rare violence. Or, c’est un droit constitutionnel de résister à l’oppression, ce que demandent les manifestants, pacifiquement et de longue date, que la justice soit égale pour tous. En cas de crime commis ou attribué à un policier, que la justice se prononce, dans les meilleurs délais, équitablement, sur la culpabilité ou non du mis en cause.

En Amérique, un Noir américain sur 1000 meurent de violences policières. Les hommes noirs ont 2,5 fois plus de chance que les blancs d'être tués par la police. On tue, et on humilie depuis plus de 400 ans, et on nous demande de rester sages, et peut-être qu’un jour nous serons respectés. Ainsi, la liste des personnes noires, assassinées par des policiers racistes, en toute impunité est longue : Michael BROWN (1996-2014), non armé, abattu de 6 balles, à Ferguson, le 9 août 2014 ; Eric GARNER (1996-2014), plaqué au sol, avec une prise d’étranglement, le 17 juillet 2014, à New York ; et Keith LAMONT SCOTT, 43 ans, mortellement blessé par balles, le 20 septembre 2016, à Charlotte, etc.

Il y a quelque chose de pernicieux et vicieux dans ce monde dit «libre», les personnes qui réclament, pacifiquement, une prompte et équitable Justice, ne sont presque jamais entendues. Il suffit qu’une poubelle soit brûlée ou que des casseurs, souvent connus de la Police, perturbent une manifestation pacifique, et voilà que subitement, on oublie l’essentiel (justice prompte, diligente et équitable), et on fait semblant de s’offusquer de la violence. Mais de quelle violence parle-t-on ?

Martin Luther KING (1929-1968), un partisan de la non-violence, réclamant l’égalité des droits, a été assassiné le 4 avril 1968. Il était venu à Memphis soutenir des éboueurs noirs grévistes de cette ville, peu considérés et qui scandaient : «I am a Man !» (je suis un homme !). Oui, c’est une banalité que de le rappeler, plus de 50 ans après, les Noirs sont des hommes, et la Police n’a aucune permission légale de les liquider. Malcolm X faisait état aussi de cette grande résilience et patience des Noirs, devant privilégier, avant tout les méthodes pacifiques : «Lorsque les nôtres sont mordus par des chiens, ils sont en droit d’abattre les chiens. Nous devons être pacifiques et respecter les lois, mais le moment est venu pour le Noir Américain de recourir à l’autodéfense, chaque fois qu’il est victime d’une agression injuste et illégale. Je ne suis pas partisan de la violence. Si nous pouvions faire reconnaître et respecter notre peuple par des moyens pacifiques, excellent. Tout le monde aimerait atteindre ses objectifs de manière pacifique» dit en janvier Malcolm X (1925-1965), lui aussi a été assassiné. Earl LITTLE (1890-1931), le père de Malcolm X, un défenseur des droits civils et un religieux pacifique, a été mis en travers des voies d’un tramway par des suprémacistes blancs, et écrasé, dans des conditions épouvantables. Malcolm avait 4 ans quand des membres du Ku Klux Klan ont brûlé sa maison.

En France, on est le déni permanent et complet de l’existence de tout racisme dans le pays des droits. On reconnaît, certes, l’existence d’actes antisémites, pour lesquels la réaction est immédiate, des discriminations homophobes, à l’encontre des femmes ou des handicapés, mais dès qu’il s’agit des racisés, ceux-ci ne seraient tous que des immigrants, des délinquants potentiels, avec des contrôles au faciès. Dans cette hiérarchisation des vies, il n’a échappé à personne que le Rassemblement national est devenu un parti respectable et premier parti de France, et qu’à longueur de journée, dans les médias, dans une obsession identitaire, on nous calomnie et nous insulte, comme si le racisme était une opinion et non un délit, s’il est uniquement dirigé à l’égard des racisés. Et si un jeune meurt à l’occasion de ces contrôles, c’est parce qu’il serait révolté contre la Police ou aurait déjà un casier judiciaire. Comme si les antécédents judicaires sont désormais une permission de tuer nos enfants. Ainsi, le cas d’Adama TRAORE, 24 ans, étouffé à mort par des gendarmes, le 19 juillet 2016, à Persan-Beaumont, et qui a agonisé avec ses menottes, présente de troublantes similitudes avec l’affaire George FLOYD. Depuis quatre ans, la famille d’Adama TRAORE se bat, pour un procès équitable, le gouvernement n’a fait preuve d’aucune compassion à l’égard des victimes. Les seuls mots apaisants ont été réservés aux forces de l’ordre : «L'exigence que nous avons vis-à-vis des policiers qui fauteraient, c'est garantir la sérénité du travail de l'ensemble de la police et de la gendarmerie, garantir la défense de cette police républicaine qui, au quotidien, combat le racisme, combat l'antisémitisme» dit Christophe CASTANER, Ministre de l’Intérieur. On sait que le président MACRON, censé garantir l’unité nationale, s’était empressé de téléphoner à Eric ZEMMOUR, un haineux, déjà condamné définitivement, pour racisme. Le président MACRON, parlant de «société de vigilance» et de «communautarisme», n’a jamais dit aucun mot apaisant pour la famille d’Adama TRAORE, déjà condamnée pour «rébellion», parce que réclamant justice. En effet, voilà 4 ans que la famille d’Adama TRAORE demande la Vérité et la Justice : «Justice lente, déni de justice» disait, Thurgood MARSHALL (1908-1993), un juge américain.

En France, c’est le double langage et l’hypocrisie, pour les gouvernants. On est contre Donald TRUMP et les bonnes âmes condamnent, sans hésiter les meurtres de Noirs, par les forces de l’ordre, en Amérique. SOS-Racisme était absent  de cette manifestation. Tout un symbole de ce mensonge permanent, de cette démocratie ethnique : «Gardienne de la paix publique, la police dit la vérité d’un État. Quand le racisme la gangrène, c’est que le pouvoir, ses sommets et ses élites, sont eux-mêmes malades, gagnés par une haine sourde de la démocratie, du peuple, de l’égalité. Le constat vaut pour la France, pas seulement pour les États-Unis» écrit Edwy PLENEL, patron de Médiapart. En effet, dès qu’il s’agit de l’Hexagone, les Noirs et les Arabes, en raison d’une puissante mentalité colonialiste et esclavagiste, dépassant largement le cadre du Rassemblement national, sont relégués au rang d’indigènes de la République et la Police hyper protégée de ses méfaits. Pour l’essentiel, la Police est républicaine, mais il y a dans toute corporation de sales racistes qu’il faut juger de leurs méfaits ; car ils sont là pour protéger les citoyens et non étouffer à mort certains, impunément. Or, la manifestation du 2 juin 2020, organisée à la mémoire d’Adama TRAORE, a été interdite par le Préfet de Police. C’est là un acte de violence supplémentaire : «Il n’y pas d’ordre établi, sans justice. La question du racisme est présente et doit être traitée. Les gens doivent pouvoir se retrouver pour manifester, la démocratie doit être déconfinée» dit Olivier FAURE, chef du Parti socialiste. Les racisés ont eu raison d’organiser cette manifestation citoyenne massive, pour la justice, ici et maintenant.

«Police partout et justice nulle part» disait déjà Victor HUGO (1802-1885), en 1851. La violence des Etats esclavagistes et colonialistes est connue : «Surveiller et punir» disait Michel FOUCAULT (1926-1984), le libéralisme sait défendre ses privilèges, à coups de bâtons. Dans une démarche colonialiste et esclavagiste, on attend toujours que justice soit faite pour les familles de tirailleurs sénégalais massacrés au Camp de Thiaroye en décembre 1944. Ces tirailleurs, qui ne réclamaient que leur solde et primes, ont été massacrés à l’artillerie lourde. D’autres crimes de la colonisation sont restés encore impunis (Massacres à Sétif du 8 mai 1945, en 1947 à Madagascar, en 1962 d’Algériens jetés à la Seine, etc.).

Le préfet de police menace Assa TRAORE de poursuites judiciaires pour avoir organisé cette grande manifestation, interdite du 2 juin 2020. Jusqu’ici, et partout dans le monde, la communauté est restée passive, sans réagir, efficacement, contre les crimes lâches de forces de l’ordre : «Si un homme n’a pas trouvé quelque chose qui vaut qu’on lui sacrifie la vie, il ne mérite pas de vivre. Un homme meurt quand il refuse de se battre pour ce en quoi il croit. Un homme meurt quand il refuse de se battre pour la justice. Un homme meurt quand il refuse de se battre pour ce qui est vrai», dit Martin Luther KING. Les affaires George FLOYD et Adama TRAORE, à travers de gigantesques manifestations à travers le monde entier, viennent de modifier la donne : «Tu as changé le monde George», dit le révérend Al SHAPRTON, une figure des droits civiques, dans son hommage à George FLOYD. «Ce qui se passe aux Etats-Unis a levé le rideau sur ce qui se passe en France. Aujourd'hui nous instaurons un rapport de force et ça n'est que le début ! On se bat pour tous les Adama Traoré» dit Assa TRAORé. «L’indignation d’aujourd’hui n’a d’égal que le silence d’hier. Le meurtre de George Floyd a ouvert la voie à une insurrection dont l’issue reste, pour l’heure, inconnue» renchérit Abdourahman WABERI. Nous avons besoin d’une police digne d’une vraie France des droits de l’Homme : «Réveillons-nous. Ayons le courage de dénoncer les violences policières en France»  dit l’artiste Oumar SY. Aïssa MAIGA, ainsi que d’autres artistes commencent à se mobiliser. Désormais, on ne se laissera plus aller à l’abattoir sans réagir : la «prochaine fois le feu» suivant le titre d’un roman de James BALDWIN.

Il n’y pas si longtemps que cela, face aux revendications, fort légitimes, du corps médical ou des Gilets Jaunes, la Macronie avait choisi la répression, avec des grévistes éborgnés. Maintenant, ces réformes injustes sont suspendues et les plaies des blessures des grévistes sont toujours là. En France plus de 113 autres jeunes sont morts, tués, injustement, par les forces de l’ordre : Lamine DIENG (mort le 17 juin 2007, à Paris 20ème) ; Hakim AJIMI, interpellé à Grasse, en 2008, traîné par les pieds jusqu’à la voiture de secours. Les policiers, reconnus coupables d’homicide involontaire, ont été condamnés avec du sursis ; Wissam EL-YAMNI, interpellé le 1er janvier 2012, à Clermont-Ferrand, dans des conditions musclées allait décéder 9 jours plus tard ; Ali ZIRI (69 ans), décédé le 11 juin 2009, deux jours après son interpellation à Argenteuil ; Amadou KOUMé (33 ans père de 2 enfants et originaire de l’Aisne), 5 avril 2015, au commissariat du Xème arrondissement ; Théo, violé au tonfa, fait maintenant l'objet de pressions et de menaces injustes, etc. En novembre 2005, j’ai été traumatisé par la mort fort injuste de ces jeunes, Ziad et Bouna, qui a provoqué les plus graves violences urbaines que Nicolas SARKOZY préfère oublier. A Paris, et dans les années 80, aucune enquête sérieuse n’a été menée contre des promoteurs immobiliers ayant provoqué des incendies, dans des squats (plus de 55 morts, dont des enfants). Le plus grave c'est qu'aucune autorité de l'Etat ou municipale, n'avait daigné rendre visite aux survivants.  «À la protestation contre l’invisibilité officielle des crimes racistes, ce déni qui en redouble la violence, faisait écho le défilé des invisibles. Combattre sans relâche le racisme, c’est être du côté des «premiers de corvée», en défendant une exigence sociale sans frontières, sans guerre fratricide des opprimés entre eux, dans l’union face à des adversaires communs. La négation du racisme systémique en France a ainsi permis d’invisibiliser les inégalités et injustices liées à l’origine ethnique. Il est temps d’en finir, de dire «stop», de mettre un coup d’arrêt définitif à cette course à l’abîme dont le racisme, en actes et en paroles, est l’accélérateur. Encourager, tolérer ou nier le racisme revient au même : à le laisser proliférer» écrit Edwy PLENEL, dans un article du 5 juin 2020 «le racisme nous étouffe».

Dans ces crimes graves contre les Noirs de la diaspora, je suis particulièrement consterné par le silence coupable des présidents africains. Pourtant, certains présidents africains étaient venus manifester à la Place République dans l’affaire Charlie Hebdo.

Sans justice, il n’y aurait pas de paix. Les racisés disposent de toutes les armes républicaines, pour faire entendre leurs voix, pour le deuxième tour des municipales du 28 juin 2020. Nos revendications sont notamment :

- Justice et Vérité, sans délai, pour la famille d’Adama TRAORE et tous ces jeunes assassinés par les forces de répression ;

- Bâtir une société de Justice et fraternité, de paix et de bien-vivre ensemble, fondée sur l’humain ;

- Sanctionner, très sévèrement, la Macronie créant des «George FLOYD» en France, au 2ème tour des municipales le 28 juin 2020 ; organiser un pot de départ pour Donald TRUMP en novembre 2020 ;

- Régulariser tous les sans-papiers et les mettre à la disposition du secteur économique, pour une relocalisation des entreprises en France et pour un plan majeur de relance (3 millions de logements, d’infrastructures, agriculture bio, défense du tourisme, avec un projet cohérent, etc.) ;

- Abroger toutes ces réformes injustes (retraites, chômage, démantèlement de l'hôpital, des maisons de retraite accessibles et remplissant correctement leurs missions, etc.) qui ne sont que suspendues ;

- Virer Didier LALLEMANT, le Préfet de Police et réintégrer, M. Michel DELPUECH ; virer Eric ZEMMOUR de la télé et Alain FINKIELKTAULT de l'académie française ;

- Mettre fin à ces guerres locales criminelles, de véritables permissions de tuer, de façon sélective, les populations des pays faibles ;

- Rouvrir les archives pour ces crimes contre l'humanité (Camp de Thiaroye en 1944, massacres à Sétif le 8 mai 1945 et à Madagascar en 1947, torture en Algérie pendant la guerre d'indépendance, Algériens jetés à la Seine en 1962, enquête sérieuse sur les crimes par incendies à Paris, dans les années 80, etc.).

Paris, le 3 juin 2020, actualisé le 5 juin 2020, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«George FLOYD et Adama TRAORE : Deux cas emblématiques de l’esprit esclavagiste et colonialiste : sans Justice, pas de Paix» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 19:27

Dans l'Amérique de Donald TRUMP, cette grande plantation de coton, pourrie par l'esprit esclavagiste, le lynchage continue encore. Ainsi, un jeune noir, Ahmaud ARBERY (1994-2020) a été abattu, le 23 février 2020, à l'arme lourde par deux Blancs suprématistes, Gregory et Travis MacMichael, en Géorgie, un État du Sud, ségrégationniste. La police disposait de la vidéo depuis plus de 2 mois et le meurtrier n'a pas été arrêté que ce 8 mai 2020 pour ce crime raciste.

C'est donc, chez l'Oncle Sam, une Justice à deux vitesses, comme au temps de «Strange Fruit». Donald TRUMP lui-même se vantait, il n'y pas si longtemps que cela, d'avoir abattu, froidement, un leader iranien. L'Amérique qui a invoqué, à tort des armes chimiques en Irak, nous disait que la pendaison de Saddam HUSSEIN, allait mettre fin aux troubles dans la région. Or depuis lors, des guerres locales coûteuses, sans objectifs légitimes et atteignables, occasionnent, ce que le monde dit «libre», appelle pudiquement des «dégâts collatéraux». En effet, des populations civiles meurent, injustement, de ces guerres, et au Yémen la faim tue, à grande échelle. Ce terrorisme d'État est l'un des plus grand crime de l'humanité de notre temps. Les puissants ont le droit de tuer les faibles.

On célèbre, à juste titre, ce 8 mai la Libération et la découverte de l'horreur des camps de concentration. Mais le 8 mai 1945, c'est aussi, pour nous les vaincus, les massacres de Sétif qui allaient déclencher la guerre d'indépendance en Algérie. Ce crime contre l'humanité, perpétré auparavant au Camp de Thiaroye au Sénégal en 1944, a été amplifié en Indochine et à Madagascar contre des populations colonisées qui étaient pourtant venues, lors de la Deuxième guerre mondiale, défendre la «mère patrie», nos ancêtres les Gaulois. Les colonisés réclamaient, en raison de cette dette, du sang, une égalité républicaine. 

En France, dans cette Justice à deux vitesses, le président MACRON s'est empressé de téléphoner à Éric ZEMMOUR, en raison de l'agression injuste dont il a été l'objet et qu’il faut condamner. Ces méthodes, ces coups d’éclat, ne feront pas avancer favorablement notre cause. Je pense, qu'en démocratie, même encore largement ethnique et racisée. En effet, les Français issus de l'immigration devraient apprendre à s'organiser et à riposter, collectivement, contre les calomnies et les injures dont ils font l'objet quotidiennement. Personne n'ose venir, dans une télévision française, houspiller les Juifs, les Blancs et les Gays. Parce que toutes communautés, communautarisées, sont structurées et répondent immédiatement, coup par coup. Pourquoi cette grande libération de la parole raciste, à notre égard, maintenant légitimée par le président MACRON ? En effet, deux odieux personnages : Alain FINKIELKTAULT est récompensé par une place à l'Académie française et Éric ZEMMOUR a sa tribune quotidienne dans C-News, une télévision de Vincent BOLLORE, un homme de la Françafrique, ami d'Alpha CONDÉ, président sanguinaire de la Guinée. Serions-nous nous de sous hommes que l'on peut insulter impunément ?

Vous remarquerez que le président MACRON, qui voulait augmenter, de façon disproportionnée, les droits d'inscription des étudiants étrangers, fustigeait le «communautarisme» qu'il vient de pratiquer, et n'a jamais condamné les propos racistes d'Éric ZEMMOUR. Au contraire, il cajole et réconforte ce raciste assumé, dans ses infâmies. Honte à notre Président hypocrite, pour avoir enfreint le principe d’égalité !

Par ailleurs, la famille d'Adama TRAORÉ a écrit à notre Président et il n'a jamais répondu. Les membres de la famille d'Adama TRAORÉ ont même été condamnés pour rébellion, parce que protestant, légitimement, contre ce déni de justice. Nous avons encore, en mémoire, l'incarnation inutile et injuste de Rokia TRAORÉ. Théo, violé au tonfa, fait l'objet toujours de menaces et d'intimidations.

Pour ces démocraties ethniques, je leur dis que nous faisons aussi partie de ce pays ; nous ne sommes pas des indigènes de la République : «une vie est une vie, une vie n'est pas plus ancienne, ni plus respectable qu'une autre vie, de même qu'une autre vie n'est pas supérieure à une autre vie» proclame la Charte du Mandé de 1222. Allez donc voter massivement au deuxième tour des municipales. La participation au vote est l'un des majeurs de faire pression contre cette classe politique communautarisée. Si on n'a aucun poids électoral alors les dénis de justice vont continuer.

Cette grande dépression qui vient est à la fois source d'inquiétude et d'espoir, et peut-être combattue de deux façons :

- soit par des politiques libérales, de stigmatisation, de haine raciale et de boucs-émissaires des autres ; dans ce cas les forces du Chaos auront gagné, et ce serait la fin de la République ; déjà 32 millions de chômeurs aux États-Unis et 13 millions de chômeurs en perspective en France ; cela peut engendrer toutes les peurs irrationnelles.

- soit par une mobilisation de tous autour de grands objectifs de redressement national (Grands projets de logements, infrastructures pour les JO de 2024, réindustrialisation et de relocalisation, fin des guerres locales injustes et régularisation de tous les étrangers, pour les mobiliser autour de ces objectifs). Dans ce cas, ce serait un vrai pacte national, pour des «Jours heureux», en vue de sauver la République contre des divisions stériles.

Au deuxième tour des municipales, les Français issus de l’immigration devraient sanctionner, très sévèrement, cette Macronie inauthentique venant de conforter Eric ZEMMOUR dans ses délires.

Paris, le 8 mai 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Le monde dit «libre», sa démocratie ethnique et sa justice à deux vitesses» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

Liens