Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 15:05

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 14:53

«Finale de la coupe du monde France-Croatie : Le Jour de Gloire est arrivé», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/

Ce dimanche 15 juillet 2018, 4 buts pour la France et 2 pour la Croatie. La France est championne du monde pour la 2ème fois. Quelle joie immense ! Cette victoire est d'autant plus belle que la Croatie est une équipe teigneuse, et peu de gens attendaient cette équipe française multicolore qui a fait un parcours exceptionnel forçant l’admiration et le respect. Cette coupe du monde 2018 a été surprenante, les hiérarchies ont été sévèrement bousculées. Les grandes nations de football (Brésil, Allemagne, Portugal, Espagne, Uruguay), congédiées par les petits pays, ont été, progressivement, écartées. La France est opposée à la Croatie, un pays de 4,5 millions d’habitants, participant, pour la première fois, à une coupe du monde.

Je sais que dans quelques jours les discours d'intolérance vont reprendre de plus belle, mais pour l'instant je savoure, pleinement, ces moments de bonheur et de concorde nationale. Je compatis pour Eric ZEMMOUR et Alain FINKIELKRAUT, dans leurs moments provisoires de solitude et d'isolement.

En 1998, quand l’équipe de France, conduite par Zinédine ZIDANE, un homme discret et modeste dans son triomphe, bien des gens, dans l’euphorie de la victoire, avaient avancé, imprudemment, que désormais les valeurs du multiculturalisme avaient triomphé. Et pourtant la peste brune a éliminé le valeureux candidat, Lionel JOSPIN en 2002, et en 2017, le candidat Emmanuel MACRON n’a été élu que grâce à la contreperformance au débat télévisé de la candidate de la haine. Depuis lors, les chants de l’intolérance ne cessent de pavoiser et de plastronner.

Pourtant Kylian M’BAPPE, Paul POGBA, N’Golo KANTE et Samuel UMTITI, des jeunes de banlieue, nous ont administré la preuve irréfutable que la différence, loin d’être un mal, est une extraordinaire richesse. En effet, l'équipe de France métissée de football a gagné la campagne de Russie, là où Napoléon avait essuyé la Bérézina. Mamoudou GASSAMA, à travers son héroïsme, nous dit que la couleur n’a pas d’intérêt ; la seule distinction valide, c’est la distinction entre les gens qui poursuivent le Bien souverain, et qui sont l’écrasante majorité, et les autres dont la conduite doit s’améliorer.

Quand Trevor NOAH, un humoriste sud-africain opérant aux États-Unis, avait dit que c'est l'Afrique qui avait gagné cette coupe du monde, cela avait suscité une protestation de l'ambassadeur de France et des polémiques parfois oiseuses dans les réseaux sociaux. Pourtant, on peut être Français et avoir une identité particulière (africaine, juive, alsacienne ou corse), la doctrine de l'assimilation comporte certains relents colonialistes de hiérarchisation des cultures. Il y en a qui se croient civilisés et supérieurs aux autres en raison uniquement de la pigmentation de leur peau, comme si la couleur de la peau était le signe exclusif d'intelligence. Cependant, incontestablement c’est la France qui a gagné cette coupe du monde ; ce n'est pas l'Afrique. Mais cette victoire n'a été possible qu'avec des joueurs français d'ascendance africaine. Tout en conservant fièrement nos racines africaines, nous sommes également très fiers, par la même occasion, de revendiquer notre citoyenneté française, comme l'avaient fait jadis les tirailleurs sénégalais : Différents mais égaux ; on va mettre de la couleur dans ce pays.

Le Jour de Gloire dont je parle, puisque nous venons de célébrer notre fête nationale du 14 juillet, c’est le temps d’une coupe du monde, la victoire des valeurs républicaines d’égalité, de fraternité et de liberté. J’ai parcouru les rues de Paris avec ma fille Arsinoé et mon cousin, Abdoulaye BA. Tous, quelle que soit leur origine, ont fêté ensemble cette belle victoire de la France. La France plurielle, multicolore, tant redoutée par les adversaires résolus de la République, vient de rassembler toute la Nation, pour la faire vibrer de joie et d’espérance. Nous souffrons ensemble, et nous explosons aussi de joie ensemble ; nous restons unis dans la peine, comme dans les jours heureux, c’est cela une Nation, et ça le Jour de Gloire que rejettent tant de gens à l’esprit étriqué. L'intégration est donc en partie pour cette minorité que certains veulent reléguer au rang de l'invisibilité, d'indigènes de la République. Cette équipe de la France métissée a donc fait «battre le cœur de la France» en référence à un slogan de Benoît HAMON. Il y a donc bien des causes qui nous dépassent, qui transcendent ces peurs irrationnelles que certains ne cessent de caresser pour leur petite soupe. Il faut abroger cette loi scélérate sur l'immigration, réconcilier la police et les jeunes issus de l'immigration et rendre justice aux familles dont un des leurs a été fauché au cours d’un contrôle d'identité au faciès (Adama TRAORÉ, Amadou KOUME, Bouna et Zied) ou blessé dans leur chair (Théo). Nous revendiquons, avec la plus grande énergie, le bien-vivre ensemble dans le respect mutuel.

Par conséquent, je suis particulièrement fier, dans cette France métissée, de tous ceux qui participent, à leur niveau, souvent discrètement, au triomphe des valeurs républicaines du bien-vivre ensemble. J’exhibe, à ce titre, les personnalités nées en France et dont les parents sont originaires de mon village Danthiady, dans le Nord du Sénégal. Je veux citer, sans hiérarchiser, M. Ousmane CAMARA, champion de France de basketball, né à Oissel (Normandie) et qui joue à Limoges. Bien sûr que nous avons l’honneur d’avoir aussi M. Adama DIALLO, de Paris 9ème, plus connu sous le nom de Barack Adama, et qui le chanteur de rap français du groupe Sexion d’Assaut.

Je forme le vœu que cette coupe du monde, à travers la joie et les espoirs qu’elle draine, soit l’occasion de revenir aux enjeux fondamentaux auxquels nous sommes confrontés. L’immigration ne devrait pas cacher les responsabilités de notre classe politique. En effet, l’immigration est une chance ; c’est n’est pas un handicap. Les arguments de la peur et de la haine ne doivent, en aucune manière, occulter les problèmes liés aux politiques libérales avec leurs dégâts incommensurables.

Un grand BRAVO à cette équipe de «tirailleurs sénégalais», incarnant une France unie, et apaisée, continuera, je l’espère, à encore faire battre longtemps nos cœurs.

Vive la France républicaine métissée, solidaire et unie, dans le respect mutuel et le bien-vivre ensemble !

Paris, le 15 juillet 2018 par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !
Bravo les Bleus !

Bravo les Bleus !

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2018 2 10 /07 /juillet /2018 23:00

«La France, cette équipe de "tirailleurs", est en finale : on veut la coupe du monde comme en 1998 !», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/

Avec le but de UMTITI en 2ème mi-temps, on est en finale, pour la 3ème fois en 20 ans (1998, 2006 et 2018) ; la victoire est d'autant plus belle que la Belgique est une équipe solide. Le 15 juillet 2018 la France sera opposée à la Croatie, un pays slave qui va jouer pour la première fois une finale. On rêvait d'une finale contre l'Angleterre, mais on va avoir la Croatie, une équipe teigneuse, avec des ressources physiques mentales, ainsi que des qualités techniques indéniables. Comme en 1998, bien des Français ne croyaient pas en leur équipe, et pourtant l'aventure continue. On veut la coupe du monde !

Signe du destin c'est Malang DIEDHIOU, un Sénégalais, dernier représentant de l'Afrique, qui va arbitrer la finale du 15 juillet entre la France et la Croatie.

Apparemment, Jupiter qui agite les peurs irrationnelles ne vous soutient vraiment pas et s'est considérablement désintéressé de l'exploit de l'équipe de France. Mis en difficulté par le Front national lors des présidentielles de 2017, et devenu ami avec Philippe de VILLIERS, un raciste décomplexé, Jupiter semble, maintenant, habité par une obsession identitaire. Jupiter, dans ses stigmatisations, n'a pas hésité pas de fustiger le ventre de nos mères. Sensible aux difficultés des autres communautés et pour lesquelles il se manifeste immédiatement par un communiqué, Jupiter reste silencieux et peu compatissant à l'égard des familles des victimes de la banlieue (affaires Adama TRAORÉ, Théo, jeune abattu récemment à Nantes). Pour ma part, il faut condamner ces indignations sélectives ; quand on est censé être le président de tous les Français, UN égale UN.

Quelle dramatique transformation par rapport à son original et audacieux discours de candidat à la présidentielle ! La victoire de M. MACRON est la plus grande escroquerie de l'histoire politique, c'est un casse du siècle. En lui, tout n’est que vernis, dissimulation et instrumentalisation. En effet, et en dépit de ses allures juvéniles, sympathiques et rassurantes, Jupiter incarne, désormais, "ce vieux monde", cette grande hypocrisie esclavagiste et colonialiste, qu'il voulait, pourtant, combattre ; il oppose, sans cesse, les uns aux autres, notamment les riches contre les pauvres, les étrangers aux nationaux. Il cogne, sans ménagement, sur les pauvres, les retraités, les fonctionnaires et les collectivités locales, et il cajole, avec précaution et délicatesse, les riches.

Pourtant, il faudrait bien soutenir, sans failles, cette équipe de "tirailleurs sénégalais" comme les surnomme, avec ironie, mon ami Abou Oumar SENGHOTT. On croyait que les tirailleurs seraient ceux qui tirent ailleurs, mais cette équipe de la France métissée honore la République et vise juste, pour gagner ; elle a ainsi sorti, momentanément, le temps d’une coupe monde, les Français issus de l’immigration de la calomnie et de la stigmatisation. En effet, nous sommes loin de l'esprit désastreux de la coupe du monde, en 2010, en Afrique du Sud. Ici, en Russie, à travers Kylian M'BAPPÉ, un jeune talentueux de Bondy, issu d'une mère algérienne et d'un père camerounais, la France républicaine montre son beau et merveilleux visage, attestant ainsi que la différence est une formidable richesse, une chance.

Alors Jupiter n'ayez pas peur, entrez dans l'espérance ! Vous êtes à la tête d'un grand pays, cette France républicaine et multicolore avec de nombreux atouts et des talents, et qui est en finale à la coupe du monde. Apprenez donc à sourire et abandonnez cette sinistrose !

Allez les Bleus, continuez à nous faire rêver !

Vive la France métissée et républicaine ; restons unis et solidaires, dans la douleur comme dans la joie, pour le bien-vivre ensemble, dans le respect mutuel.

 

Paris, le 10 juillet 2018 par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"La France en finale de la coupe du monde de football 2018" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2018 5 06 /07 /juillet /2018 17:27

On redoutait un peu l'Uruguay une équipe très solide. Finalement c'est une victoire nette de la France qui confirme la solidité des nouvelles recrues.

2 buts pour la France, sans Blaise MATUIDI, de Rapgaël VARANE et Antoine GRIEZMANN contre l'Uruguay, sans Edinson CAVANI. La France sera opposée à la Belgique mardi 10 juillet 2018.

L'arbitre argentin a été trop complaisant à l'égard des charges irrégulières des uruguayens.

Kylian MBAPPÉ est en forme avec des accélérations et une bonne possession de balle. En dépit des relances approximatives, la France a maintenu son avance de 2 buts. Quelle immense contre la bêtise de MARADONA même l'arbitre de son pays a été vaincu.

Où est donc Jupiter ?

Dites-lui du haut de sa planète que l'équipe multicolore se bat pour une place en demi-finale et l'a gagnée de haute lutte.

Est-ce que notre président supporte l'équipe de France, lui qui a si peur de la diversité ?

Au lieu de taper sur les immigrés et les pauvres et de cajoler riches, il faudrait que Jupiter revienne sur terre ! Cette équipe de football de "tirailleurs" comme les surnomme Oumar SENGHOTT est toujours en compétition.

Cette équipe de France soutenue par tous les Africains est entrain de laver l'affront subi par les 5 pays africains éliminés et pour le bien-vivre ensemble. Pendant le temps du mondial, hormis la tragédie de Nantes, on ne parlera pas de l'immigration aux rubriques de la peur. N'est-ce pas Alain FINKIELKAUT ?

De grandes équipes (Allemagne, Brésil, Portugal, Espagne) ont été prématurément sorties dans ce mondial, mais la France est toujours en course. Cette coupe du monde est surprenante ; les hiérarchies sont bousculées.

Bravo les Bleus pour cette qualification.

Allez les Bleus encore plus loin ; on veut la coupe comme en 1998 ! En 1998, personne n'attendait, au début, les Bleus ; ce fut même au départ des quolibets, et puis, au fur et à mesure de la compétition, l'engouement s'est mis en marche.

Paris, le 6 juillet 2018, par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr

La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
La France est en demi-finale par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2018 4 05 /07 /juillet /2018 22:56

Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.

Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.
Le Parc des Buttes-Chaumont à Paris entre tragédie et féérie.

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 12:12

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 11:08

La France a battu l'Argentine par 4 buts à 3, et affrontera, en quarts de finale, l'Uruguay vendredi 6 juillet 2018. Ce match des 8èmes de finale a été palpitant, avec des rebondissements.

J'avais formulé le voeu ardent que la France batte, sévèrement, l'Argentine afin que je puisse adresser un bras d'honneur à MARADONA qui avait fait un geste obscène à l'égard des Nigérians. En dépit de cet affront public, devant toutes les télévisions du monde, personne n'a protesté. Je suis révolté et révulsé à l'encontre de cette indignation sélective de la part de ceux qui portent le monde sur leurs épaules.

La France, avec une équipe multicolore, a gagné. Quel bonheur ! Aussi, MARADONA je t'adresse mon doigt d'honneur, là où je le pense. Il faudrait apprendre à respecter les autres, le sport, en particulier, doit rester un fair-play, un espace de fraternité, de tolérance et du bien-vivre ensemble, dans le respect mutuel. «L'essentiel c'est de participer» avait dit fort justement le Baron COUBERTIN.

Les débordements de M'BAPPE dès le démarrage, avaient déjà conduit, en première mi-temps, à un pénalty et à un but pour la France.

L'Argentine, dans un moment de relâchement de l'équipe de France, avait repris confiance et mené au score, un certain temps.

Menée au score par le vice champion du monde, l'équipe de France a retrouvé son punch, son dynamisme et son efficacité.

Kylian M'BAPPÉ a été l'homme du match, même si les dernières minutes ont été insoutenables. Ouf !

Finalement la France a gagné 4 buts contre 3. Olé !

BRAVO les Bleus, allez encore plus loin !

Du haut de ses hauts de ses planètes, occupé à se faire une piscine, à taper sur les pauvres et les immigrés, est ce que Jupiter est au courant qu'il y a une coupe du monde ?

M'BAPPE étant un métis issu d’une mère algérienne et d’un père camerounais, cette équipe multicolore, ressemblant à une équipe africaine bis, et elle gagne, cela doit, terriblement, indisposer Nadine MORANO et Alain FINKIELKRAUT, et tous ces esprits frileux et étriqués qui ont peur de la diversité. Maintenant que les équipes africaines sont éliminées, tout le continent noir est derrière la France.

Vive la France républicaine et fraternelle !

Paris, le 30 juin 2018 par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !
L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !

L'Afrique est derrière la France. Allez les Bleus !

Partager cet article

Repost0
29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 19:54

Le continent noir expérimente, parfois douloureusement, la démocratie. Des âmes bien-pensantes, paternalistes, au lieu d’encourager ce processus, se sont parfois évertuées à démontrer que la démocratie serait un luxe pour le tiers-monde, inadaptée aux réalités africaines ; ce privilège ne pourrait être réservé qu’à ceux qui portent le monde sur leurs épaules. Il est vrai que, dans nos pratiques balbutiantes de la démocratie, et à bien des égards, notre continent ne donne pas une bonne image de lui-même, renforçant ainsi les préjugés et les calomnies. Parmi ces dérives, on observe en Afrique, cette tendance à la personnalisation et à la patrimonialisation du pouvoir, des régimes monarchiques et préhistoriques, ainsi qu’une fâcheuse pratique, parfois, à mettre la justice sous tutelle et à surprotéger les forces de l’ordre.

Or, la Cour de Justice de la CEDEAO, sans faire de grand bruit, et à bien des égards, par des décisions audacieuses, est entrain de construire une jurisprudence visant à consolider l’Etat de droit en Afrique. Je rappelle que la Cour suprême du Kenya avait aussi, pour la première fois, en 2017, annulé des élections présidentielles, un fait sans précédent, même dans les pays occidentaux. Le juge africain est donc entré dans l’histoire. La CJCEDEAO s’appuie, entre autres, sur les précédents développés par la Commission européenne des droits de l’homme et la Commission des Nations Unies des droits de l’homme et sur les critères posés par les principes généraux de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques, la jurisprudence de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, ainsi que d'autres instruments internationaux. Et l’une des grandes originalités de la procédure, c’est que la règle de l’épuisement de voies de recours internes, contrairement à ce qui se passe dans le continent européen, ne s’applique pas en Afrique. Par ailleurs, la CJCEDEAO peut tenir ses sessions sur le territoire de n’importe quel Etat membre, et cela afin d’éviter des pressions politiques. Je rappelle que 16 Etats africains sont signataires du traité du 28 mai 1975 en ses articles 6 et 15 (Bénin, Burkina Faso, Côte-d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone et Togo). La Mauritanie, en raison de la question de l’esclavage, n’en fait partie, mais est régulièrement condamnée au titre de la Charte africaine des droits de l’homme.

C’est dans le protocole A/P1/91 que le statut de la CJCEDEAO a été précisé. Composée de 7 membres, un par Etat, au plus, avec un mandat de cinq ans, renouvelable une fois, ces juges, pour leur indépendance, jouissent, pendant leur mandat, de privilèges et immunités diplomatiques. La Cour de Justice de la CEDEAO ayant pour rôle majeur d’assurer «le respect du droit et des principes d’équité», ses décisions s’imposent aux Etats membres, aux personnes physiques et morales. La Cour peut être saisie, à titre consultatif, pour l’interprétation de dispositions législatives d’un Etat membre. Elle aussi être saisie par la procédure d’urgence.

Les décisions de la Cour ne sont pas susceptibles d’appel, sauf en cas de demande de révision par la Cour. Les décisions de la Cour peuvent également être soumises à l’objection de la part des tiers ; elles sont contraignantes et chaque État membre doit indiquer l’autorité nationale compétente chargée de l’exécution des décisions de la Cour.

La jurisprudence de la CJCEDEAO touche des domaines aussi sensibles que l’ordre constitutionnel, mais aussi les droits privés des individus, dès que l’Etat en cause a failli à sa mission de protection des droits de l’homme.

I – Le précédent Khalifa SALL (décision du 29 juin 2018) et ses conséquences

A – La Cour ne se prononce que sur la partie procédurale

(atteinte au droit à un procès équitable et une détention arbitraire)

Dans un arrêt du 29 juin 2019, la CJCDEAO, qui siégeait à Abudja, déclare que le droit à l’assistance d’un conseil, le droit à la présomption d’innocence et le droit à un procès équitable ont été violés dans ce procès de Khalifa SALL.

Par ailleurs, «la détention de M. Khalifa Sall, entre la date de proclamation des résultats des élections législatives par le Conseil constitutionnel, c’est-à-dire le 14 août 2017, et celle de la levée de son immunité parlementaire, à savoir le 25 novembre 2017, est arbitraire».

La CJCEDEAO déclare, en conséquence, que la responsabilité de l’Etat du Sénégal est engagée et alloue à M. SALL et à 4 autre requérants 35 millions de FCA à titre de réparation.

La Cour ne se prononce que sur la partie procédurale (droit à un avocat et détention arbitraire avant la levée de l’immunité parlementaire). Et même sur cette partie procédurale, la CJCEDEAO semble admettre, implicitement, qu’à partir du 25 novembre 2017, date de la levée de l’immunité parlementaire, la détention est devenue légale.

Par conséquent, pour l’ensemble des questions de fond, M. Khalifa Ababacar SALL n’a pas eu gain de cause, il a été débouté. Les 115 fausses factures constituant des cas de détournements publics, restent valablement examinés par le juge sénégalais, notamment en cassation. Le tribunal correctionnel et la Cour d’appel de Dakar se sont prononcés sur l’affaire. Il ne reste comme dernier recours que la Cour suprême par la procédure de la Cassation. Il est bien évident que la décision de la Cour suprême, sur la détention jusqu’au 25 novembre 2017 et l’absence, un certain temps d’un avocat,  n’allait pas dans le sens de la jurisprudence de la CJCEDEAO, elle encourt la censure de la CJECEAO. Les Etats membres se sont engagés à respecter les décisions de la CJCEDEAO, ce qui signifie ouvre la possibilité d’une libération de Khalifa SALL, en attente d’une décision de la Cour de cassation, dans l’attention d’une décision sur le fond. Les poursuites continuent donc, en dehors de ces vices de procédures.

Cette décision est un coup de tonnerre dans le paysage politique sénégalais, et risque donc d’interférer dans la campagne électorale des présidentielles de 2019. Il est de l’honneur et de l’intérêt du gouvernement sénégalais, dans un Etat de droit, de respecter la décision de la CJCEDEAO et de l’appliquer, intégralement, en ce qui concerne les deux vices de procédures recensés. Par ailleurs, je l’ai toujours signalé, se sachant très faible sur le fond, M. Khalifa SALL ayant détourné l’argent de la caisse d’avance, il utilise, très habilement, le dilatoire, en retardant le procès et en multipliant les voies de recours, de nature à se poser en victime, en prisonnier politique. Cette stratégie a été payante pour les législatives de juillet 2017, il n’avait pas fait campagne, sa seule détention était son programme politique. Il tente de rééditer cet exploit pour les présidentielles de 2019. En effet, l’opposition, d’une manière générale, n’a pas de programme crédible et identifiable et utilise la même stratégie du lynchage, comme sous maître WADE. «Calomnie, calomnie, il en restera toujours quelque chose» disait BEAUMARCHAIS.  En revanche, le président Macky SALL a un excellent bilan et une vision stratégique pour l’avenir et le bien-être du Sénégal. Prendre le risque d’être entraîné dans la boue, dans un débat du niveau du caniveau, serait à coup sûr la voie de l’échec.

Entre les ambitions légitimes de Karim WADE et Khalifa SALL, leurs détournements de deniers publics avérés, comment solutionner cette difficulté ? La détention prolongée, lorsque l’enquête est terminée, est-elle vraiment légitime et utile pour l’éclatement de la vérité ? Je ne le crois pas. A mon modeste avis, il faudrait libérer M. SALL, avec des garanties de représentation (confiscation des pièces d’identité et pointages réguliers au commissariat), dans l’attente que la Cour suprême statue en cassation.

Le débat autour de l’indépendance de la justice sera un point important de ces présidentielles de 2019, et notamment la présidence de l’exécutif au sein du conseil supérieur de la magistrature. En effet, on a été habitué, depuis l’indépendance à des incarcérations politiques. Ainsi, dès 1962, Léopold Sédar SENGHOR, derrière ses apparences de poète et démocrate, avait emprisonné, pendant 12 mois, son premier ministre et rival Mamadou DIA, dont les amis ont été contraints à l’exil. Le président Abdou DIOUF, pour une sombre histoire de complot libyen avait détenu pendant plus de un an, maître Abdoulaye WADE et Ousmane N’GOM. Maître WADE, lui-même qui voulait instituer un régime monarchique, 6 mois avant le scrutin de 2012, avait refusé de plier aux recommandations de la CJCEDEAO. Une justice indépendante est un gage d’une démocratie apaisée.

La CJCEDEAO avait déjà affirmé son indépendance dans diverses affaires en se prononçant sur la violation des droits de l’homme par un Etat membre, notamment les détentions et arrestations arbitraires. Ainsi, la CJCEDEAO a jugé a condamné le Niger dans sa décision du 8 novembre 2010 (affaire TANDJA) : «Pour apprécier dans le cas d'espèce le caractère arbitraire ou non de la détention de Monsieur Mamadou TANDJA, il y a lieu d'analyser les faits au regard des critères  ci-dessus indiqués L'Etat du Niger ne conteste pas l'arrestation et la détention du Requérant, et les justifie par des raisons politiques. Il est constant que l'arrestation et la détention de Monsieur Mamadou TANDJA sont consécutives à un coup d'Etat survenu le 18 février 2010. L'Etat du Niger n'a produit aucun acte judiciaire ni fait allusion à aucune procédure judiciaire ouverte à l'encontre de Monsieur Mamadou TANDJA. L'Etat  du Niger s'est contenté de justifier l'arrestation et la détention du Requérant par des motifs politiques et reconnait l'absence de toute procédure judiciaire à son  encontre. Le seul argument de l'Etat du Niger tenant à la «nature politique de la détention  est d'autant plus contraire aux dispositions des instruments internationaux que l'objectif visé par ces instruments est justement de protéger les individus contre ce type de privation de liberté». Chaque Etat africain doit s’astreindre au respect des voies légales de privation de liberté. Dans l’affaire Hadjatou Mani Koraou contre le Niger, vendue pour servir de domestique et de concubine, la CJCEDEAO du 27 octobre 2008 a intimé cet Etat de prescrire une réglementation contre l’esclavage et pour protéger, effectivement, les femmes contre les coutumes discriminatoires en matière de mariage et de divorce. «La Sadaka ou le fait de vendre une femme à un homme pour lui servir de concubine est une pratique qui ne touche que les femmes et constitue donc une  discrimination liée au sexe ; qu'en outre le fait pour elle de ne pouvoir consentir librement au mariage, ni de divorcer sont autant de discriminations liées à son origine sociale» estime la Cour.

B – Khalifa Ababacar SALL doit être entendu sur ses détournements

Comme je l’ai indiqué, la Cour de Justice de la CEDEAO a débouté Khalifa SALL sur le fond. Par conséquent, les fausses factures ayant conduit au détournement de deniers publics doivent être jugés par la justice sénégalaise. Le fait d’être un opposant n’autorise nullement à détourner des fonds publics. Au contraire, quand on veut briguer un mandat présidentiel, il faudrait exemplaire et particulièrement irréprochable. Je ne comprends que ceux qui veulent acquitter, au bénéfice du doute, les opposants qui dilapident nos faibles deniers publics. On sait que dans la réglementation sénégalaise, la condamnation pour détournement de deniers emporte automatiquement une peine complémentaire, celle de l’inéligibilité.

Ce cas de Khalifa SALL, comme celui de Karim WADE ressemble à la solution jurisprudentielle de la CJCDEAO du 15 juillet 2015, dans laquelle le juge communautaire estime que les délinquants, avec une peine complémentaire d’inéligibilité, sont valablement écartés de la compétition électorale.

Ainsi, dans son arrêt du 15 juillet 2015, la CJCDEAO avait censuré les dispositions du nouvel article 135 du Code électoral burkinabé du 7 avril 2015 déclarant, de façon générale, que sont inéligibles comme président du Faso, «toutes les personnes ayant soutenu un changement anticonstitutionnel qui porte atteinte au principe de l’alternance démocratique, notamment au principe de la limitation du nombre de mandats présidentiels ayant conduit à une insurrection ou à toute autre forme de soulèvement». En effet, le Code électoral Burkinabé comportait déjà des dispositions classiques d’inéligibilité, et consacrées par tous les Etats de droit, à savoir les :

– Individus privés par décision judiciaire de leurs droits d’éligibilité en application des lois en vigueur ;

– Personnes pourvues d’un conseil judiciaire ;

– Individus condamnés pour fraude électorale.

Ce qui était en cause devant la Cour de justice, c’est cette nouvelle disposition de l’article 135 du Code électoral.

L’Etat du Burkina Faso avait soulevé une exception d’irrecevabilité et donc plaidait l’incompétence de la CJCEDEAO, mais celle-ci s’est prononcée sur le fond du litige «Au titre de sa compétence, la Cour doit également préciser que s’il est hors de question qu’elle assure la police des élections que les Etats membres organisent, elle peut être valablement saisie lorsqu’il apparaît que le processus électoral est entaché de violations de droits de l’homme, violations dont la sanction relève de sa compétence».

Dans le débat sur le fond, l’Etat du Burkina Faso demandait le rejet de la requête des opposants. En effet, pour l’Etat du Burkina Faso l’exclusion d’un certain nombre d’organisations et de citoyens du processus électoral en cours se justifierait par le soutien que les opposants auraient apporté aux anciennes autorités du pays dans leur projet de modification de la Constitution en vue de se maintenir au pouvoir. Ce projet, perçu comme «anticonstitutionnel» dans la loi du 7 avril 2015, a été à l’origine des troubles ayant conduit à la chute du gouvernement.

Le nouvel article 135 du Code électoral était en fait une supercherie visant à écarter, de facto, tous les partisans de Blaise COMPAORE, sans qu’ils aient été, au préalable, déchus de leurs droits civiques par un juge : «Il peut certes arriver que dans des conjonctures particulières, la législation d’un pays institue des impossibilités d’accéder à des fonctions électives à l’encontre de certains citoyens ou de certaines organisations. Mais la restriction de ce droit d’accès à des charges publiques doit alors être justifiée, notamment, par la commission d’infractions particulièrement grave. (…) Interdire de candidature toute organisation ou personne ayant été politiquement proche du régime défait mais n’ayant commis aucune infraction particulière, revient, pour la Cour, à instituer une sorte de délit d’opinion qui est évidemment inacceptable» dit la CJCEDEAO. C'est en raison de cette position de principe écartant tous les opposants au pouvoir, que la Cour de la CEDEAO a estimé que cette distinction est arbitraire, discriminatoire ; c’est une «violation du droit de libre participation aux élections», et a, dans son arrêt du 13 juillet 2015, censuré le Code électoral Burkinabé. Par conséquent le fait d'écarter tous les sympathisants de Blaise COMPAORE après sa chute est illégal, parce que non justifié par des nécessités de l’ordre public : «La Cour est d’avis que l’exclusion en cause dans la présente affaire n’est ni légale ni nécessaire à la stabilisation de l’ordre démocratique, contrairement aux allégations du défendeur. La restriction opérée par le Code électoral n’a au demeurant pas pour seul effet d’empêcher les requérants à se porter candidats, elle limite également de façon importante le choix offert au corps électoral, et altère donc le caractère compétitif de l’élection». Par conséquent, les opposants non déchus de leurs droits civiques par un juge doivent être rétablis dans leurs droits : «Pour l’ensemble de ces raisons, et sans qu’il soit besoin de statuer sur le caractère «consensuel» ou non du changement de la loi électorale intervenu avant les élections, la Cour estime que les formations politiques et les citoyens burkinabé qui ne peuvent se présenter aux élections du fait de la modification de la loi électorale (loi n° 005-2015/CNT portant modification de la loi n° 014-2001/AN du 03 juillet 2001) doivent être rétablis dans leur droit».

En revanche, au Sénégal, même si nous n'avons pas encore le texte projet de révision du Code qui sera soumis au parlement sur le Code électoral, la situation semble être toute autre. Dans tous les pays démocratiques, les personnes qui ont fait l'objet d'une peine complémentaire de déchéance de leurs droits civiques, par un juge, ne sont pas éligibles et ne peuvent même pas exercer aucune charge publique pendant la durée de cette déchéance. C'est à titre, que des fonctionnaires, privés de droits civiques et n'exerçant donc aucun mandat électoral, peuvent être radiés des cadres de la fonction publique, sans procédure disciplinaire.

II – Les autres décisions de la CJEDEAO contre la misogynie, l’injustice et l’arbitraire

Les femmes sont à l’honneur dans ces décisions, pour lutter contre l’arbitraire, la misogynie, et parfois les parfois les pratiques esclavagistes. Ainsi, sans son jugement du 23 avril 2018, Bintou Cissé contre l'affaire concerne la torture et la mort d'un réfugié libérien (Jallah MORRIS) alors qu'il était sous la garde de la police guinéenne ; les plaignants ont allégué que l'État guinéen n'avait, ni enquêté, ni poursuivi et puni les auteurs desdites violations. La Cour de la CEDEAO a jugé que l'État de Guinée a violé le droit à la vie et le droit à un procès équitable. La Cour a condamné l'État de Guinée à payer à la famille de Jallah MORRIS une indemnité de 45 000 000 FCFA (45 millions de francs CFA - soit environ 68 702 euros) et à poursuivre en justice les responsables de son décès. M. Jallah MORRIS, un responsable dans sa famille, a été torturé et tué en 2011 alors qu'il était sous la garde de la brigade guinéenne. Les autorités guinéennes ont aussi admis la possibilité d'homicide, mais n’ont pas ordonné une autopsie sur la dépouille de la victime ; elles n'ont non plus pris de mesures adéquates pour enquêter sur l'incident et poursuivre les agents impliqués. Les plaignants avaient allégué la violation de plusieurs droits, notamment le droit de la victime de ne pas être soumise à la torture et le droit à la vie. Les plaignants ont également fait valoir que le Gouvernement de la Guinée a manqué à son obligation de prévenir la torture, de mener une enquête effective sur l’incident, de traduire les coupables en justice, et de fournir la réparation aux ayants droit de la victime.

Cette décision est un pas important pour la justice en faveur de la victime ou sa famille, contre l’impunité, l'abus de droit et l’arbitraire en Afrique, notamment contre la prévalence de la torture perpétrée par la police en Guinée. En effet, cette jurisprudence est une base légale pour se défendre contre la théorie du «complot peul» en Guinée, initiée par le président Ahmed Sékou TOURE (1922-1984) qui avait détenu au sinistre camp Mamadou Boiro (1960-1980) et liquidé ses adversaires, comme Diallo TELLI (1925-1977), Secrétaire général de l’O.U.A. Depuis l’élection du 7 novembre 2010, d’Alpha CONDE président de la Guinée, avec la complicité de Vincent BOLLORE, un ami de SARKOZY, 114 opposants Peuls sont portés disparus. En effet, M. Cellou Dalein DIALLO était arrivé en tête du 1er tour des présidentielles de 2010, avec 47,69% et Alpha CONDE n’avait eu que 18,25% des voix. Au Mali, un Etat faible, l’armée s’acharne contre les Peuls, et 57 personnes ont été massacrées, tout récemment, au motif prétendu qu’il s’agirait de terroristes, partisans d’Amadou KOUFFA, ou de bandits. Naturellement, les Peuls protestent contre ces amalgames. Par ailleurs, des violences ethniques entre Peuls et Bambaras font de nombreuses victimes, sans que l’Etat puisse protéger, efficacement, toutes ses populations civiles.

Dans l’affaire «May Sunday» contre le Nigeria jugée le 17 mai 2018, Mary fut, en 2012, gravement abusée par son fiancé, un agent de la police nigériane, entraînant la déformation et l'incapacité de la victime. Son fiancé l'a brutalement battue, et a ramassé une marmite de sauce sur le feu et l’a versée sur elle. Par conséquent, Mary a souffert de brûlures graves sur la tête et le corps. Les plaignants ont allégué que l'État n'avait pas mené une enquêté efficace sur l'incident, poursuivi et puni l'auteur des violations. La Cour a jugé que le Nigeria a violé le droit de Mary à un recours et son droit à ce que sa cause soit entendue, et a donc condamné le Nigeria à payer à Mary une indemnité de cinquante 50,000,000 Naira, soit environ 138,000 dollars.

La CJCEDAO est saisie, depuis le 17 mai 2018, d’une plainte contre la Sierra Leone devant la Cour de la CEDEAO pour sa politique qui viole le droit à l’éducation des filles enceintes. L’affaire vise à faire lever l'interdiction faite aux écolières enceintes d'aller à l'école et de passer des examens en Sierra Leone, et aussi à amener le gouvernement de la Sierra Leone à rendre compte pour ses manquements en matière de respect, de la protection et de la réalisation du droit des filles à l’éducation. Cette politique discriminatoire est entrée en vigueur en 2015 juste avant la réouverture des écoles à la fin de la crise d'Ebola. Les filles concernées sont injustement punies à plusieurs niveaux par le gouvernement qui bloque leur accès à l'éducation et laisse impunis les auteurs de violences sexuelles.

Dans l’affaire Aminata Diantou Diané contre le Mali, il s’agissait de discriminations et de violences contre une femme dont le mari est placée sous tutelle ; ses beaux-frères s’étant accaparés de la tutelle des biens de son mari en violation du Code malien de la famille. Les membres de la famille d’Aminata, avec la complicité de la police malienne ont, en 2015, enlevé son mari inconscient, vers une destination inconnue, la laissant seule avec 5 enfants. La justice malienne a refusé de se prononcer sur ce cas. Le Mali a été condamné pour défaut d’égale protection de ses citoyens, et défaillance pour le droit à un recours effectif, à 15 millions de FCA, soit 27 000 dollars.

Références jurisprudentielles

CJCEDEAO, ECW/CCJ/APP/01/18 du 29 juin 2018, Khalifa Ababacar SALL et autres contre Etat du Sénégal ;

CJCEDEAO, ECW/JUD/60/08 du 27 octobre 2008, dame Hadjiatou Mani Koraou contre Etat du Niger ;

CJCEDEAO, ECW/CCJ/JUD/05/10 du 8 novembre 2010, Mamadou TANDJA contre Etat du Niger ;

CJCEDEAO du 17 mai 2018, «Affaire May Sunday» contre le Nigeria ;

CJCEDEAO, ECW/CCJ/APP/34/16, du 23 avril 2018, Bintou Cissé contre l’Etat de Guinée.

Paris, le 29 juin 2018, par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

La Cour de Justice de la CEDEAO et la consolidation de l’Etat de droit en Afrique», par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
29 juin 2018 5 29 /06 /juin /2018 19:52

La Cour de justice de la CEDEAO consolide l'Etat de droit en Afrique

Partager cet article

Repost0
28 juin 2018 4 28 /06 /juin /2018 19:20

«MERCI aux Lions du Sénégal, en dépit de l'élimination de la coupe du monde 2018» - http://baamadou.over-blog.fr/

Le Sénégal, éliminé en raison du nombre de cartons jaunes (6 contre 4), n'ira pas en 8èmes de finale de la coupe du monde. C'est cruel, injuste et rageant ! Du même coup,  il n'y a plus de pays africain dans cette coupe du monde 2018.

Le président Macky SALL a félicité l'équipe du Sénégal : "vous avez perdu une bataille, les armes à la main. Mais l'avenir de cette équipe nous comble d'espoir" écrit-il. Dernière équipe africaine en survie et qui sauve l'honneur du continent noir, les Lions du Sénégal se sont battus comme des fauves, mais le succès n'a pas été au rendez-vous. Le pénalty pour le Sénégal était évident. Un pénalty sifflé, puis annulé après visionnage de la vidéo. Par ailleurs, et en dépit de fautes grossières de la Colombie, l'arbitre n'a pas infligé de carton jaune. Résultat : le Sénégal est fort injustement éliminé sur cette question de cartons jaunes encaissés.

Dans le match Nigéria-Argentine, un deuxième pénalty n'a pas, non plus, été sifflé. Et, en plus, à la fin de ce match, MARADONA a fait un doigt d'honneur aux Nigérians. Mais s'il l'avait fait à l'équipe d'Israël, il l'aurait eu là où je le pense. Quel scandale cette vulgarité et ce triomphe peu modeste ! Il faudrait que nos équipes africaines apprennent, face à des injustices, à rouspéter et interpeller, vivement, l'arbitre.

Après la coupe du monde de 2002, on en voulait. Il y avait de la pugnacité, du rythme jusqu'à la dernière minute. Les Lions n'ont pas démérité ; ils ont fait honneur au Sénégal. Bon travail de récupération et de circulation de la balle par le Sénégal ; ils ont empêché pendant longtemps, la Colombie de déployer son jeu, jusqu'à ce corner funeste, exécuté pendant un remplacement, un moment d'inattention. La concentration et la vigilance ont manqué pendant ce court, mais décisif instant, qui a été mortel pour les Lions.

La grande vedette, Sadio MANé, n'a pas été au top, excepté ce jour, pendant ce tournoi. M'Baye NIANG a été formidable et exceptionnel, mais ces claques qu'il a données nous ont coûté cher.

Même si on ne peut pas refaire le match, le Japon était bien à la portée du Sénégal, et c'est là où il fallait assurer la qualification. Ce jeu court et ce refus de jouer, contre le Japon, pendant la première mi-temps, ainsi que ce manque de défense plus rigoureuse les 15 dernières minutes de la 2ème mi-temps, nous ont valu un match nul peu satisfaisant.

Dans l'autre match (Pologne Japon), le Japon étant mené au score, le Sénégal est donc éliminé, de justesse, en raison de ces cartons jaunes.

La Colombie a marqué un but, en 2ème mi-temps contre le Sénégal, mais il y avait une main que l'arbitre n'a pas vue.

Un grand MERCI quand même les Lions qui n'ont pas démérité, et ont donné un beau visage du Sénégal.

Il y a des défaites qui peuvent annoncer d'autres victoires. L'Afrique ne manque pas de vrais talents, souvent au service de grands clubs européens. C'est l'occasion, pour le Sénégal, d'esquisser une politique du sport, dès l'école élémentaire, pour acquérir la rigueur et le professionnalisme qui nous manquent tant. Combien de fois, dans ce mondial, j'ai vu des joueurs africains arriver, parfois seuls, devant le gardien de but de l'équipe adverse, hésiter inutilement, au lieu de tirer ou passer à un partenaire le mieux placé ; ou même envoyer la balle dans le décor, alors que le goal est battu. Ils semblent tétanisés à l'idée de conclure. En tout cas la calamiteuse finition des attaquants indique que nous avons encore du chemin à parcourir dans la précision et l'efficacité des gestes.

Nous avons un coach, M. Aliou CISSÉ, issu du sérail ; cela veut dire que l'Afrique devrait croire en elle-même.

Une politique du sport, c'est aussi une question importante de santé publique. Le diabète, les maladies cardiovasculaires ainsi que l'hypertension font beaucoup de dégâts au Sénégal.

Toutes ces bonnes paroles, c'est finalement une thérapie de groupe, pour ne pas pleurer. Mais, il me reste encore l'équipe de France, la Chine n'étant pas qualifiée. Je compte bien, plus que jamais, sur les Bleus. Alors, gare au gorille !

Paris, le 28 juin 2018 par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr
"MERCI aux Lions du Sénégal en dépit de l'élimination en coupe du monde" par M. Amadou Bal BA baamadou.overblog.fr

Partager cet article

Repost0

Liens