Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

23 août 2020 7 23 /08 /août /2020 12:49

Partager cet article

Repost0
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 17:48

La Côte-d’Ivoire est entrée dans la turbulence, en raison de la décision très hasardeuse du président Alassane Dramane OUATTARA de se présenter à un troisième mandat. Il avait initialement décidé de ne pas se représenter aux présidentielles du 31 octobre 2020, puis il s’est ravisé. Or, la Constitution de la RCI n'autorise pas trois mandats successifs : «Le Président de la République est élu pour cinq (5) ans, au suffrage universel direct. Il n’est rééligible qu’une fois» proclame l’article 35 alinéa 1er de la Constitution ivoirienne, dans sa version du 2016. L’ancien président, Laurent GBABO que le président OUATTARA avait envoyé à la Cour pénale internationale a été acquitté, mais ne peut pas revenir dans son pays.

Les Ivoiriens estimant que le pays a assez souffert, dans un passé récent (guerre civile de 2002 à 2007), manifestent, bruyamment, contre ce troisième mandat anticonstitutionnel de OUATTARA qui va plonger le pays dans le Chaos. De nombreuses personnes ont été arrêtées, dont des femmes. En protestation contre ces arrestations arbitraires, les femmes, d'un certain âge, ont montré leurs fesses ; ce qui constitue en RCI un geste symbolique maudissant Alassane Dramane OUATTARA ; celui-là même qui est très remonté, en ce moment, et au sein de la CEDEAO, contre le coup d'Etat au Mali ayant conduit à la démission de IBK. Les partisans du président OUATTARA sortent également dans la rue et ont tenté d’incendier une église, non loin d’Abidjan afin de discréditer le soulèvement populaire. D’autres candidats potentiels ne manqueront pas de faire entendre leur voix. Le 24 décembre 1999, le milliardaire Henri Konan BEDIE, un potentiel candidat, avait été renversé par un coup d’Etat de Robert GUEI. La paix en Côte-d’Ivoire reste encore fragile, puisque les rebelles, comme Guillaume SORO, ont été associés, jusqu’ici au pouvoir.

Par conséquent, comme en Algérie, au Soudan et au Mali, la colère populaire gronde en RCI. La RCI et la Guinée Conakry de Alpha CONDE sont les autres points chauds en Afrique à suivre. Il existe de nombreux régimes monarchiques et dynastiques en Afrique où la colère des peuples risque de déferler (Gabon, Cameroun, Togo, Tchad, Djibouti, Guinée Equatoriale, Ouganda, etc.).

En réaction à ces révoltes populaires, les Occidentaux ont émis des indignations sélectives ou à géométrie variable. En effet, le Printemps arabe et les révoltes des peuples dans les pays de l’Est, notamment en Biélorussie, ont été salués par l’Union européenne, comme des mouvements pour la liberté et la démocratie. Les Européens affirmant être aux côtés du peuple de Biélorussie estiment que «Les gens en Biélorussie savent ce qu’ils veulent (…). C’est pourquoi nous voulons une voie indépendante pour la Biélorussie où les conditions politiques sont décidées par le pays lui-même». En revanche, dès qu’il s’agit d’un pays africain, toujours dans la servitude et le paternalisme, les soulèvements des peuples sont considérés, en particulier par la France, comme une menace à la stabilité dans la sous-région. La CEDEAO, devenue un club des chefs d’Etats, instrumentalisée par l’ancien colonisateur, est inquiète de ces soulèvements populaires.

La RCI, c’est ce maillon fort de la Françafrique, comme le Sénégal, le Gabon, le Togo, le Cameroun et le Congo, un délicieux gâteau que la France ne lâchera pas facilement. Ainsi, à la mort de Félix HOUPHOUET-BOIGNY (1905-1993), ce sont 4 anciens chefs d’Etat et 7 anciens premiers français qui se sont rendus à ses funérailles. La fortune de l’ancien président de la RCI est estimée à plusieurs milliards. C’est l’épouse de l’actuelle président, Dominique FOLLOROUX épouse OUATTARA depuis 1991, qui gérait la fortune de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, dont une grande partie s’est volatilisée. Mme Dominique FOLLOROUX s’est également occupée, un certain temps, des biens de Oumar BONGO, l’ancien président du Gabon.

Pour le président MACRON un «sentiment antifrançais» se développerait en Afrique. Les forces coloniales et esclavagistes ne traitent les Africains que par le fouet, une logique de prédation et de violence. Mais les Africains sont des Hommes aspirant à plus de Liberté, de Dignité et de Démocratie. Ils veulent vivre mieux, comme les autres peuples. Plus que jamais j'invite la France, partenaire historique de l'Afrique, à réviser, fondamentalement, sa politique africaine, en soutenant les démocraties, pour une bonne gouvernance, un commerce juste et équitable entre les peuples. 60 ans après les indépendances, les vieux schémas de la Françafrique initiés par GAULLE et de Jacques FOCCART, d’une Afrique indépendante, mais dans la dépendance (23 chefs d’Etat africains ont été assassinés, des opposants tués), sont, plus que jamais, condamnés par les peuples africains, en recherche de dignité, de respect mutuel et surtout d'une coopération mutuellement avantageuse.

Nous vivons une époque où s’affrontent les forces du Chaos et celles de l’Harmonie, le Bien et le Mal. Aux Etats-Unis, l’affaire George FLOYD dépassant largement les frontières de ce pays, avec le Mouvement «Black Lives Matter», est une puissante aspiration à la Justice, au sens large du terme. Les Hommes de cette planète, quelles que soient leurs origines, veulent vivre, dignement, dans un monde de paix, dans le multilatéralisme, respectueux de l’environnement. C’est pour cette raison, que Donald TRUMP, qui n’a rien compris à ces profondes aspirations des peuples, sera congédié le 3 novembre 2020.

En France, sur le plan interne, dans le déni du racisme systémique et institutionnel, ainsi que des violences policières, le président MACRON et son Ministre de l’Intérieur, Moussa DARMIN, ont entrepris une puissante campagne de calomnie à l’égard des racisés, qualifiés de «séparatistes». Là aussi, la demande des diasporas africaines vivant en France, est simple à comprendre, nous voulons vivre ensemble dans le respect mutuel. En effet, le multiculturalisme est un bien précieux, et non un mal. Déjà aux municipales, la Macronie, à côté de ses pompes dans ses grilles de lecture de notre temps, avait déjà ramassé une gamelle. Le président MACRON fait tout, dans des dérives identitaires et racistes, pour affronter au 2ème tour des présidentielles de 2022, Marine LE PEN. Mais cette stratégie est suicidaire ; il sera le président d’un seul mandat, les forces de progrès ayant repris du poil de la bête.

En Afrique, et partout dans le monde, il y a une forte exigence de Justice, d’Amour, de coopération mutuellement avantageuse, de Respect et de Vérité. Par conséquent, les forces du Chaos, dans leur entêtement à cravacher et réprimer les faibles, connaîtrons une retentissante défaite. Les peuples africains se réveillent, non pas contre la France, un partenaire historique de l’Afrique, mais pour vivre, dignement.

Paris le 21 août 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«RCI : La colère gronde en Côte-d'Ivoire contre le 3ème mandat de Alassane Dramane OUATTARA» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 17:47

Partager cet article

Repost0
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 22:44

Mali : Coup d’Etat militaire, vers quelle issue à la nouvelle crise ?

 

On croyait que la technique des coups d’Etat militaires serait révolue en Afrique, les gouvernements civils sont désormais majoritaires dans ce continent. Et voilà qu’en plein mouvement de désobéissance civile, ce mardi 18 août 2020, le président Ibrahima Boubacar KEITA (IBK) et son premier ministre, Boubou CISSE, ont été arrêtés par les militaires. I.B.K., ainsi que le gouvernement, ont été contraints à la démission, et l’assemblée nationale dissoute.

Le président I.B.K. a mal géré la crise, au lieu de négocier et calmer le jeu, il a choisi l’affrontement et la répression. En effet, le vendredi 10 juillet 2020, alors que les manifestations sont restées pacifiques, depuis le 5 juin 2020, le président malien, IBK a envoyé les troupes d’élite tirer sur la population : 23 manifestants ont été tués, plus de 150 blessés graves. Tous les leaders de l'opposition malienne, dont Choguel Kokalla MAIGA, arrêtés, puis libérés, mais le mal est fait. Cela a crispé le climat et les négociations ont capoté en raison de ces erreurs graves d’IBK, qui aurait pu sauver sa tête, en organisant une période transitoire, qui va se faire maintenant, mais sans lui.

Suivant le M 5, juste avant le putsch, IBK était sur le point d’arrêter tous les opposants, pour les exiler à l’intérieur du pays, en vue de faire capoter la désobéissance civile. Si personne ne peut se satisfaire d’un régime militaire, ce putsch est donc venu à un point nommé, au moment où tout était bloqué, le Mali risquant un bain de sang. Dans un communiqué du 19 juillet 2020, le Groupe M. 5 RFP, dont le porte-parole est Choguel MAIGA, «prend acte de l’engagement d’ouvrir une transition politique civile». M 5 salue surtout «l’engagement héroïque» des Maliens ayant abouti à la destitution de IBK enfermé «dans l’entêtement et le déni». Le groupe M. 5 rend hommage aux victimes et suivra les poursuites judiciaires contre les auteurs de ces crimes. Le Groupe M. 5, par une formule diplomatique, semble condamner le coup d’Etat et «se déclare profondément attaché à la démocratie, comme mode de dévolution et d’exercice du pouvoir, et entreprendra toutes les initiatives pour que notre pays puisse amorcer une véritable refondation de notre système politique et de gouvernance, à travers l’ouverture d’une transition républicaine et l’élaboration d’une feuille de route, dont le contenu sera convenu avec le CNSP». Le peuple adhère à ce changement, sans effusion de sang et les dirigeants M 5, à ce jour, n’ont pas été arrêtés. Par conséquent, le groupe M5 entend rester maître du jeu politique et se déclare, «plus que jamais mobilisé et déterminé» jusqu’à la restauration d’un «Mali démocratique, républicain et laïc, doté d’une gouvernance responsable et vertueuse».

Il ne faudrait pas que les militaires volent la victoire au M. 5. On se sait que les militaires, une fois au pouvoir, ont dû mal à le rendre aux civils, comme cela a été le cas récent au Soudan, après la chute de Omar EL-BECHIR. Une fois que les militaires ont goûté au pouvoir, tout ce qui est provisoire a tendance à devenir définitif, et les libertés compromises. Ainsi, lorsque le premier président du Mali, Modibo KEITA, a été renversé par un coup d’Etat militaire, Moussa TRAORE étant resté au pouvoir plus de 23 ans, soit du 19 novembre 1968 au 25 mars 1991. Amadou Toumani TOURE, un militaire, a organisé un coup d’Etat, avec une période transitoire du 26 mars 1991 au 7 juin 1992. Un autre coup d’Etat, avec Amadou Haya SANOGO, pour une période transitoire du 22 mars 2012 jusqu’au 3 septembre 2013, IBK ayant pris ses fonctions au 4 septembre 2013. Lui-même a été contraint à la démission le 19 août 2020. Combien de temps durera la nouvelle période transitoire ?

En tout cas, à chaque fois, le peuple malien, en arbitre, a fini par siffler la fin de la récréation. Choguel MAIGA a annoncé un grand rassemblement patriotique le vendredi 21 août 2020, pour «fêter la chute d’I.B.K». Le groupe M 5 a pour ambition que la période transitoire soit la plus courte possible, afin rendre, rapidement, le pouvoir aux civils. Au cours de ce meeting du 21 août, un ancien député, estime que la France se trompe d’appréciation dans la crise malienne ; ce n’est pas une question de partage du pouvoir, mais de mauvaise gouvernance d’IBK. L’ancien président, IBK, avait été en 2013, soutenu par toutes les forces vives maliennes, y compris par l’Imam Mahmoud DICKO, un nationaliste. En fait, la gouvernance de IBK s’est révélée désastreuse, c’est un feignant et un ivrogne, plusieurs bouteilles d’alcool fort ont été trouvées dans sa résidence, après sa chute. IBK a plongé le Mali dans un Chaos, sans précédent. Un autre intervenant, estime que le Mali appartient aux Maliens, et non aux Français. La France doit apprendre à respecter et coopérer, dans le respect mutuel avec les Maliens. Contrairement, à ce que prétend le président français, il n’y a pas eu de coup d’Etat au Mali, mais un soulèvement populaire, accompagné par les militaires, pour évincer IBK, en vue d’une bonne gouvernance. Selon un Touareg, représentant du Nord, foyer de la rébellion, le pouvoir appartient au peuple. Quand le peuple se révolte contre l’injustice, Dieu est avec lui, et il finit toujours par gagner, parce que son combat est noble et juste. On pensait que c’était impossible, mais les Maliens aspirent à la liberté et à la dignité. C’est une nouvelle ère qui commence, pour un Mali souverain, dans la dignité.

Dans une déclaration, lue à la télévision malienne, les militaires réunis autour d'un «Comité national du salut du peuple», avec une phraséologie se voulant rassurante, fondent leur prise de pouvoir sur le chaos régnant au Mali, et demandent aux forces patriotiques de les rejoindre, en vue d’organiser, à brève échéance, d’organiser des élections générales. Les militaires veulent une période transitoire, afin de «permettre au Mali de se doter d'institutions fortes». Les frontières sont fermées et le couvre-feu instauré. Les militaires entendent respecter les différents accords conclus avec les pays étrangers, notamment avec la France. Dans un putsch, sans effusion de sang, les militaires, dénonçant pêle-mêle «la gabegie, le vol et l'arbitraire», «la gestion familiale des affaires de l'Etat», une justice «en déphasage avec les citoyens», et «le terrorisme et l’extrémisme», envisagent de se fonder :

- sur les accords d’Alger des 15 mai et 20 juin 2015, pour retrouver la paix et l’unité du Mali ;

- et sur le plan interne, se baser sur les conclusions relatives au dialogue national du 22 décembre 2019 (Nouvelles élections législatives ; référendum pour la révision de la constitution du 25 février 1992 ; le redéploiement immédiat des forces armées et de sécurité reconstituées sur l'ensemble du territoire ; la relecture de certaines dispositions de l'accord pour la paix et la réconciliation nationale selon son article 65, ainsi que la négociation avec Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali (dirigeants de groupes armés liés à Al-Qaïda) pour «ramener la paix au Mali»).

La France, dans un communiqué, a condamné, avec fermeté, ce qu’elle appelle «une mutinerie» et «exhorte les militaires à regagner, sans délai, leurs casernes». Que fera donc la France engagée militairement dans le Nord du Mali, et qui soutenait IBK, si les militaires réussissaient, définitivement, leur putsch ?

La France ne voit la situation malienne qu’à travers le fondamentalisme, le terrorisme et l’Opération Barkhane, qui, pour l’instant bien que coûteuse, n’a rien résolu. Le Mali n’a pas libéré la totalité de son territoire. Les Maliens sont confrontés, chaque jour, à des règlements de compte, à des assassinats, l’insécurité s’étant généralisée à tout le pays. Quelle est la valeur ajoutée de cette intervention militaire ?

Quelque chose ne marche pas en ce qui l'efficacité de cette force d'intervention française, le Mali s'enfonçant chaque jour davantage dans la tragédie. Ce coup d’Etat militaire ajoute une crise à d’autres crises au Mali (troubles internes, leadership, bonne gouvernance).

Quelle issue à cette nouvelle crise ?

On a trois camps en face au Mali :

- Les militaires, ce qui serait une régression démocratique ; ils prétendent organiser de nouvelles élections, après une période transitoire ;

- Le Groupe M5 et ses revendications de bonne gouvernance, ainsi que la libération de Soumaïla CISSE, enlevé le 26 mars 2020, la veille des législatives maintenues en pleine pandémie. Le groupe M. 5 est invité par les militaires à les rejoindre. Le groupe M 5 qui a contribué, de façon décisive, à la chute d’IBK va-t-il se mettre sous la coupe d’un régime autoritaire ?

- Et les partisans d’IBK, soutenus par la France qui fera prévaloir son point de vue, peut-être même par la force, comme au bon vieux temps. Déjà la France a convoqué le Conseil de sécurité et entend envoyer deux chefs d’Etat africains au Mali, dont les frontières sont fermées.

On n’a pas de nouvelles de tous les anciens dignitaires du régime malien. Une des question soulevée est celle des biens mal acquis. En effet, Karim KEITA, le fils de l’ancien président malien avait détourné, dans un pays pauvre, des milliards d’euros ; il posséderait notamment des villas au Sénégal et en Côte-d’Ivoire. Aucun audit sérieux n’a pas encore été établi. Par ailleurs, le téléphone portable de IBK, et probablement d’autres documents, ont été saisis ; cela permettra, probablement, de situer les responsabilités sur la tuerie de 23 manifestants.

On voit la stratégie de la France, c’est d’asphyxier le Mali. Ainsi, la CEDEAO a indiqué avoir suspendu l'ensemble des échanges financiers entre ses 15 membres et le Mali, et exclu ce dernier des organes décisionnaires de la communauté. Une des causes de l’échec des négociations de la CEDEAO a été le soutien inconditionnel de la France à IBK. La CEDEAO, un club de chefs d’Etats, défend des régimes contestés par leur peuple. La France, partenaire historique du continent noir, a toute sa place dans le jeu politique en Afrique, à condition de ne plus continuer à soutenir ces régimes monarchiques et préhistoriques rejetés par leur peuple. Les temps ont changé. IBK, dans un pays pauvre, venait d’acquérir un avion à 30 millions d’euros et son fils accusé de détournements de plusieurs milliards d’euros. Le régime militaires entend, à ce titre, de faire un audit financier et faire la chasse aux biens mal acquis. Les manifestants, en colère, ont tendance à brûler les résidences des anciens gouvernants pouvant contenir d’importants documents (flux financiers, biens à l’étranger, sort de Soumaïla CISSE, etc.).

Cette crise malienne est aussi un grave revers pour la France, qui n’a rien vu venir, et est restée enfermée dans un schéma colonial ancien, celui de la Françafrique de GAULLE et Jacques FOCCART, une Afrique indépendante, mais dans la dépendance. Pourtant, la France est, désormais, gravement concurrencée en Afrique par les Chinois. 60 ans après les indépendances, il est grand temps que la France réoriente sa politique africaine, dans le sens de la bonne gouvernance, de la démocratie, de la coopération mutuellement avantageuse, et surtout du respect mutuel. Les soi-disant questions d’aide, d’accords militaires ou d’intervention permanente dans les affaires intérieures africaines, sont mal ressenties par les populations africaines, en recherche de dignité, de liberté, de souveraineté, de respect mutuel et de coopération mutuellement avantageuse.

L’Union européenne et la France, soutiennent le soulèvement du peuple de Biélorussie manifestant contre un gouvernement autocrate, mais le Mali d’IBK, avec sa mauvaise gouvernance et les manifestants assassinés, est jugé respectable. En effet, cette crise au Mali, si elle est encore mal négociée, comme dans un passé récent, aura de fortes incidences désastreuses dans la sous-région, notamment au Niger, au Burkina-Faso, en Guinée-Conakry et en RCI ; ces pays sont confrontés soit à des troubles internes ou à des tentatives de chefs d’Etat de briguer un troisième mandat, en violation de la Constitution. De nombreux autres régimes monarchiques et dynastiques en Afrique, apparemment stables, peuvent, un jour, voir le peuple se révolter (Gabon, Tchad, Cameroun, Togo, Guinée-Equatoriale, etc.).

Dans une déclaration du 20 août 2020, la CEDEAO envisage d’envoyer une mission de médiation au Mali.

Une situation à suivre attentivement.

Paris, le 18 août 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Mali : Coup d’Etat militaire, vers quelle issue à la crise ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 22:43

Partager cet article

Repost0
17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 12:17

Partager cet article

Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 16:22

Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN, le 3ème président Noir des Etats-Unis - la Convention démocrate

 

Le candidat démocrate, Joe BIDEN, pour les élections présidentielles américaines du 3 novembre 2020, a désigné Mme Kamala HARRIS, ancienne procureure, adversaire de la peine de mort, et sénatrice de Californie, en qualité ticket ou colistière (running mate). C’est la première fois qu’une femme métisse a des chances de devenir Vice-présidente des Etats-Unis.

J’attendais Michèle OBAMA, depuis mon premier post à la suite de la victoire de Donald TRUMP, comme candidate aux présidentielles de 2020 ; mais elle restera au centre de cette campagne électorale. Mais c'est Kamala HARRIS qui est sortie du chapeau. Née le 20 octobre 1964, à Oakland (Californie), Mme HARRIS, une protestante, fille d’un Jamaïcain et d’une Indienne, son prénom «Kamala» signifie «lotus» ; c’est aussi un nom alternatif de la déesse Lakshmi, épouse de Vishnou, une incarnation de la beauté, la prospérité et l’abondance. Mme HARRIS a effectué de nombreux séjours en Inde. Doug EMHOFF, son mari depuis 2014, est Juif. Sa mère, issue d’une famille de Brahmanes du Sud de l’Inde, arrivée à 25 ans aux Etats-Unis, après des études à Berkeley, deviendra chercheuse en cancérologie. Après le divorce, avec Donald HARRIS, professeur d’économie à Stanford, et père de Kamala, c’est sa mère, une militante des droits civiques, qui l’élèvera seule, avec sa sœur Maya. Kamala HARRIS a déjà une grande expérience politique ; elle avait déjà joué un rôle considérable dans la campagne de Hillary CLINTON. Kamala est une amie de Joseph dit Beau BIDEN (1969-2015), le fils aîné de Joe, décédé d’un cancer en 2015, et procureur général du Delaware.

Kamala HARRIS, une métisse, est désignée colistière de Joe BIDEN, tout le monde s'enthousiasme, et certains même disent qu’elle ne serait pas assez noire. Et après ?

On se souvient de l’espoir qu’avaient suscité les deux mandats de Barack OBAMA, son aspect hautement symbolique nous avait extasié. C’est en raison de cette victoire de Barack OBAMA que le champ des possibles, pour les racisés aux Etats-Unis, est plus que jamais ouvert. La classe politique française, enfermée dans ses privilèges de l’Homme Blanc, est dans le déni de ce système de ségrégation au pays de la prétendue universalité des droits de l'homme ; en fait, un Code de l’Indigénat qui ne dit pas son nom, une démocratie ethnique. Le rêve de Martin Luther KING de juger les individus, non pas sur la couleur de leur peau, mais sur leurs capacités, est devenu une haute probabilité.

A certains égards, Barack OBAMA avait déçu, notamment en ce qui concerne les violences contre les Noirs et la non-réduction des inégalités, même si l'Obama Care, la couverture médicale n’a jamais été remise en cause par Donald TRUMP. WEB du BOIS disait que le XXème sera la ligne de «partage des couleurs». C’est une analyse sociale et politique ; il demandait aux Noirs de refuser l’esclavage, la servitude et de réclamer l’égalité réelle, une juste place dans la société.

Cependant, les deux mandats de Barack OBAMA ont provoqué la revanche des petits Blancs, une victoire de Donald TRUMP, un suprémaciste, homophobe, xénophobe, unilatéraliste, misogyne et un goujat. Donald TRUMP, qui avait fait appel aux Russes, pour son premier mandat, ne reculera devant rien pour se faire réélire (Déni du Coronavirus, guerre froide avec les Chinois, attaque des Iraniens, sortie de l'OMS en pleine pandémie). Sa mauvaise gestion du Coronavirus et notamment cette hausse inconsidérée du chômage lui seront reprochées. «Make America Great» disait-il. Donald TRUMP n’a jamais pris au sérieux la pandémie du Coronavirus, et la situation ne cesse d’empirer. Ces présidentielles sont un référendum contre cette faute grave de Donald TRUMP : «La mauvaise gestion de la pandémie par le président nous a plongés dans la pire crise économique depuis la Grande Dépression. Et nous sommes en plein examen de conscience face au racisme et à l’injustice généralisée qui a fait descendre dans les rues une nouvelle coalition de consciences demandant un changement» dit Kamala HARRIS. Ou suivant un autre slogan de Donald TRUMP : «America First», mais l’image de l’Amérique s’est considérablement dégradée sous le mandat de Donald TRUMP qui méprise les questions d’environnement. Le président TRUMP est obnubilé par la reprise économique, mettant ainsi en danger la vie et la santé des Américains. Or, et en dépit de ces gesticulations, les Chinois sont devenus les patrons du monde. Contre le racisme et les violences policières, la jeunesse, de toutes les couleurs, est sur la scène politique pour réclamer Justice.

On dit de Kamala HARRIS que c'est une femme solide et expérimentée, une bombe contre Donald TRUMP qui n'a pas compris le danger que représente cette femme pour lui. «J’étais plus surpris qu’autre chose parce qu’elle a été très médiocre. Elle a eu de très mauvais résultats aux primaires. Et ça, c’est comme un sondage» dit Donald TRUMP, dans son mépris souverain. Le ticket BIDEN-HARRIS est une «promesse de reconstruire» un leadership et une Amérique multiculturelle, plus juste. «L’Amérique est en manque criant d’un dirigeant. Et pourtant nous avons un président qui se préoccupe plus de lui que de ceux qui l’ont élu» dit Kamala HARRIS.

Cependant aux élections du 3 novembre 2020, même si Joe BIDEN a théoriquement ses chances, mais rien n’est joué d’avance. En effet, la politique n’a d’intérêt que si elle change, vraiment, la condition de vie des citoyens. Il faudrait que le Monde d’après ne ressemble pas au Monde d’avant. La politique ce n’est pas la cosmétique, c’est l’égalité et la justice. Depuis l’affaire George FLOYD, nous serons très attentifs aux questions de Justice, au sens large du terme, aussi bien aux Etats-Unis, qu’en France avec ce projet de loi sur le séparatisme et en Afrique, avec ce soutien de la France-Afrique aux régimes monarchiques et préhistoriques. Les forces du Chaos doivent s’effacer au profit du Bien souverain.

La convention démocrate du 17 au 20 août 2020 a démarré, uniquement de façon dématérialisée, mais elle est relayée par les télévisions d’information continue avec de nombreux témoignages, dont ceux de Michelle OBAMA et du Sénateur Bernie SANDERS. Joe BIDEN a rassemblé largement son camp. Joe BIDEN est un homme de foi, qui a le sens de l’honneur ; il saura sauver l’économe, combattre efficacement la pandémie, écouter les scientifiques, et en homme intelligent, il saura bien s’entourer, pour prendre les bonnes décisions. 

Les interventions ont été organisées autour de 3 thèmes majeurs :

  • la question du leadership ;

  • de la Justice, de la lutte contre le racisme et les Violences policières ;

  • et la mauvaise gestion de la pandémie.

Michèle OBAMA, même si elle n’est candidate, pour l’instant à rien, a été la grande vedette de ce show. C’est elle qui a le plus caractérisé le régime de Donald TRUMP «Car à chaque fois que nous nous tournons vers la Maison Blanche pour une direction, ou du réconfort, ou un semblant de stabilité, ce que nous recevons à la place c’est du chaos, de la division et un manque complet et total d’empathie» dit-elle. Michelle OBAMA disait en 2016, «When they go low, we go high» ou «Quand ils s’abaissent, nous nous élevons». Avocate de Joe BIDEN, Michelle OBAMA a instruit surtout le procès de la gouvernance de Donald TRUMP, l’homme du Chaos et la division, qui «a montré qu’il n’était pas à la hauteur de la tâche » et fait preuve « d’un manque absolu d’empathie». Donald TRUMP est  leader qui «enhardit les suprémacistes blancs avec leurs torches» du KU KLUX KLAN. Le président américain s’attaque aux immigrants «avec des enfants séparés de leurs familles et jetés en cage». A la suite de la mort de George FLOYD, il voulait lever la troupe contre les manifestants antiracistes et leur a envoyé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Sa photo avec une Bible, à l’envers, témoigne d’un principe des principes d’amour du Christ. M

Dans sa brillante plaidoirie, Michelle OBAMA appelle à voter pour Joe BIDEN, «un homme profondément bon» et . «c’est quelqu’un qui écoute les autres, qui fait confiance à la science». Elle invite donc à ne pas s’abstenir : «Nous devons voter comme si notre vie en dépendait. Ce n’est pas le moment de s’abstenir ou de voter pour un candidat qui n’a aucune chance d’être élu» dit-elle.

Le thème de la Justice, de la lutte contre le racisme et les violences policières a été un temps fort de la Convention démocrate. Joe BIDEN était déjà allé, avec AL SHAPRTON, présenter ses condoléances, à la famille de George FLOYD. On peut dire qu’après Bill CLINTON, le seul président américain qui a des amis Noirs, et Barack OBAMA, on peut dire que Joe BIDEN est celui qui a plus compris et resté à l’écoute du peuple noir «We Know Joe BIDEN and Joe BIDEN know as» dit un représentant noir de Charleston, de la Caroline du Sud. Pour Joe BIDEN ces élections sont «le battle of Soul of this Nation». Aussi, les deux frères de George FLOYD sont venus témoigner. Leur frère n’est pas mort pour rien. Sa mort injuste a soulevé un vent d’espoir autour de la question de la Justice, du combat contre le racisme et les brutalités policières «Depuis 401 ans, la raison pour laquelle nous n'avons jamais pu être ce que nous voulions être et rêvions d'être, c'est parce que vous nous avez mis un genou sur le cou. Enlevez votre genou de notre cou ! (Get Your Knee out off our Necks !)», avait dit le Révérend AL SHAPRTON. A toutes les personnes mortes, injustement, de brutalités policières : «We never stop saying they names». Muriel BOWSER, maire de Washington DC, à la base du mouvement «Black Lives Matter» a délivré un puissant discours. Pour elle, «trop, c’est trop» nous voulons que nos enfants puissent aller se promener librement, sans être étouffés par les forces de l’ordre. Il y aura une grande manifestation, à Washington, le 28 août 2020, en hommage de «I Have a Dream» de Martin Luther KING.

Le gouverneur de l’Etat de New York, épicentre du Coronavirus, Andrews CUOMO, a insisté sur la mauvaise gestion de la pandémie par Donald TRUMP. Transparent, pédagogue et empathique, Andrew CUOMO, tranche avec les revirements de Donald TRUMP, ses lenteurs et son inefficacité, accusé d’avoir largement sous-estimé la dangerosité du nouveau Coronavirus et d’avoir tardé à agir.

Bernie SANDERS, l’aile gauche du Parti démocrate, qui a rallié, avec enthousiasme et sans ambiguïtés, Joe BIDEN, estime que l'avenir de la démocratie américaine est en jeu : «Il était nécessaire de faire barrage coûte que coûte à Trump pendant cette élection qui sera la plus importante de l’histoire moderne de notre pays» dit le Sénateur du Vermont. Auparavant et en ouverture de la Convention, Eva LONGORIA avait dit «Tous les quatre ans, nous nous rassemblons pour réaffirmer notre démocratie. Cette année, nous sommes venus la sauver.  Les presque quatre années passées sous la présidence de Donald Trump nous ont diminués et divisés. Et pourtant, au milieu de cette peur, de la peine et de l’incertitude, le peuple s’est rassemblé car nous savons que nous valons mieux que cela. L’Amérique vaut mieux que cela» dit-elle. L’objectif, dans l’unité, fixé par Bernie SANDERS est clair «Ensemble, nous avons fait bouger ce pays dans une direction nouvelle et audacieuse» dit-il. Même s’ils ne sont pas d’accord sur tout, Bernie SANDERS a jugé que Joe BIDEN a pris des positions plus progressistes pendant ces primaires. «Mais soyons clairs : si Donald Trump est réélu, tous les progrès que nous avons faits seront mis à mal», dit-il. Il faut «protéger cette nation», Donald TRUM, dans son incapacité de résoudre les crises, est sur le chemin de l’autoritarisme : «Ce président n’est pas seulement une menace pour notre démocratie : en rejetant la science il a mis en danger nos vies et notre santé» dit-il.  Dans cette crise du Coronavirus, Donald TRUMP manquant d’empathie, a fait preuve d’une grande désinvolture : «Néron jouait du violon pendant que Rome brûlait. Trump golfe» dit Bernie SANDERS.

 

On a remarqué aussi des défections de Républicains, venus apporter leur soutien à Joe BIDEN qui ratisse et rassemble désormais large (soutien de l’épouse de John MacCAIN et de Colin POWELL). Sans nier les différences politiques, Joe BIDEN, avec son leadership, comme un grand sage africain, a le pouvoir de rassembler tous, autour de l’essentiel. En homme normal, Joe BIDEN veut ramener l’Amérique à la sérénité et aux bons choix. Par ailleurs, Joe BIDEN, auparavant, initiateur d’une loi protégeant les femmes contre les violences conjugales, s’engage cette année pour les droits des Gays et Lesbiennes, ainsi que la protection de toutes les minorités, contre la détention illégale d’armes, la lutte contre le racisme et les violences policières.

 

Cette convention, pourtant dématérialisée, est également pleine d’émotion. Joe BIDEN, qui avait subi de nombreuses épreuves de la vie (décès en 1972 de sa première épouse Neila HUNTER et de son fils BEAU en 2015), est restée un homme de cœur et de compassion. Dans une situation de crise et de dramaturgie du Covid-19, l’Amérique a besoin d’un président humaniste qui sait écouter et réconforter, mais aussi prendre en charge leurs souffrances et leurs besoins, en apportant à l’Amérique les bonnes solutions.

 

Barack OBAMA, Hillary CLINTON, Muriel BOWSER et Kamala HARRIS sont  entrés en scène le mercredi 19 juillet 2020. L’ancien président, Barack OBAMA, s’est livré à une attaque frontale, contre le président en exercice, Donald TRUMP, accusé de menacer la démocratie, pour «ses propres intérêts». En effet, pour lui, «J’espérais que Donald Trump prenne ce job au sérieux. Qu’il ressente le poids de cette responsabilité et découvre une forme de révérence pour la démocratie placée entre ses mains. Mais il ne l’a jamais fait. Depuis quatre ans, il n’a montré aucun désir de se mettre au travail, aucun intérêt à utiliser la puissance de son mandat, si ce n’est pour son propre intérêt ou celui de ses amis» dit-il. Barack OBAMA estime que la démocratie est menacée aux Etats-Unis : «Cette administration a montré qu’elle était prête à démanteler notre démocratie si c’est nécessaire pour gagner. Ne les laissez pas vous prendre votre pouvoir. Ne les laissez pas vous prendre votre démocratie» dit-il. Rappelant la mémoire de John LEWIS (1940-2020), le mouvement «Black Lives Matter» ainsi que les combats pour les droits civils, «la vie des noirs a de l’importance, pas plus mais pas moins» dit-il. Aussi, Barack OBAMA invite tous les électeurs à aller voter massivement pour le ticket BIDEN-HARRIS, pour que «nos enfants ne grandissent pas sur une planète inhabitable» dit-il. «Ce soir, je vous demande de croire en la capacité de Joe [Biden] et Kamala [Harris] de sortir notre pays de ces temps sombres et de le reconstruire meilleurParce que c’est ce qui est en jeu aujourd’hui : notre démocratie» précise Barack OBAMA.

 

Kamala HARRIS a aussi attaqué dur : «Le chaos permanent nous laisse à la dérive. L’incompétence nous fait nous sentir apeurés. L’insensibilité nous fait nous sentir seuls. C’est beaucoup. Mais voilà : nous pouvons faire mieux et nous méritons beaucoup plus», dit-elle. Donald TRUMP a failli à tous ses devoirs, notamment en ce qui concerne la gestion de la pandémie : «L’absence de leadership de Donald Trump a coûté des viesIl n’y a pas de vaccin pour le racisme, nous devons faire le travail» dit-elle.

 

Hillary CLINTON, qui avait gagné, en voix, plus de 3 millions, avait perdu en 2016 contre Donald TRUMP : «Depuis quatre ans, les gens me disent Je n’avais pas réalisé combien il était dangereux (…) ou pire J’aurais dû voter dit-elle. Mme CLINTON demande donc aux électeurs de se mobiliser le candidat démocrate, Joe BIDEN.

 

Joe BIDEN, entré en scène le jeudi 20 août 2020, condamne l’étroitesse d’esprit, la haine. Joe BIDEN se pose en garant des valeurs de l’Amérique : «Le caractère, la compassion, la décence, la science, la démocratie, tout cela est en jeu», dit-il. Joe BIDEN en appelle à l'unité du pays, afin de «surmonter une époque sombre. Il y a trop de colère, trop de peur, trop de division» précise-t-il. Joe BIDEN se pose en futur président américain. Donald TRUM, est en déficit de leadership, incapable de faire face à «quatre crises historiques en même temps» : sanitaire, économique, raciale et climatique. Il a aussi cherché à se poser en commandant en chef, «Le temps des flirts avec les dictateurs est terminé». Ces élections du 3 novembre 2020, sont «un combat pour l’âme» de l’Amérique. Les électeurs devraient se mobiliser pour tourner la page «sombre des années Trump», qui a attisé «attisé les flammes de la haine» et a «échoué à protéger le pays» contre le COVID-19. 

 

A l’initiative du Révérend AL SHAPRETON, le prochain grand rdv est pour le 28 août 2020,  un clin d’œil à la fameuse Marche de Martin Luther KING du 28 août 1963 pour les droits civiques.

 

Paris, le 13 août 2020, actualisé le 21 août 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 


 

«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Kamala HARRIS, Running Mate de Joe BIDEN. Et Après ?» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 16:21

Partager cet article

Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 09:56

Partager cet article

Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 22:13

Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques

Élu en 2010 et réélu en 2015, le président Alassane Dramane OUATTARA, de la RCI, avait annoncé, initialement, qu'il ne se représentera pas aux présidentielles du 31 octobre 2020, pour un 3ème mandat. Il s'était déclaré attaché au respect de la parole donnée. A l'époque, dans un post du 5 mars 2020, j'avais salué cette décision comme un choix sur le chemin de l'honneur. C'est un peu mal connaître cet esprit «chef de village» de certains dirigeants africains ayant patrimonialisé le pouvoir étatique, devenu leur chose personnelle. «J’y suis, j’y reste» telle est devise de ces régimes monarchiques et préhistoriques. Ces potentats africains peuvent compter sur les indignations sélectives des Occidentaux, ne parlant de dictatures et de droits de l’Homme que pour justifier le contrôle leur pré-carré et la défense de leurs intérêts nationaux.

Cette décision hasardeuse et dangereuse de Alassane OUATTARA, de briguer un 3ème mandat, pourrait créer une situation à la malienne, dans un pays jadis prospère et stable, mais subitement ruiné par des années de guerre civile de 2002 à 2003. Sur le plan juridique, la Constitution de la RCI n'autorise pas 3 mandats successifs : «Le Président de la République est élu pour cinq (5) ans, au suffrage universel direct. Il n’est rééligible qu’une fois» proclame l’article 35 alinéa 1er de la Constitution ivoirienne, dans sa version du 2016. On se souvient de cette formule du président Félix HOUPHOUET-BOIGNY (1905-1993), gravement malade et qui s’accrochait au pouvoir «un chef Baoulé, ne démissionne pas ; il meurt au pouvoir» disait-il. Le président OUATTARA voulait mettre un mettre un chef d’Etat à sa botte en la personne de Amadou Gon COULIBALY (1959-2020), décédé, subitement le 8 juillet.

En effet, certains présidents africains n'en ont cure du respect des règles constitutionnelles, quand cela ne les arrange pas. Le président guinéen Alpha CONDE, après son un référendum constitutionnel, en pleine pandémie, et en dépit de nombreux morts, entend s'octroyer une présidence à vie, avec la complicité de Vincent BOLLORE, le patron de CNews où Eric ZEMMOUR nous insulte chaque soir. Il existe encore de nombreux régimes monarchiques et préhistoriques en Afrique notamment au Tchad, au Gabon, au Niger, en Ouganda, en Guinée Equatoriale et au Togo. Le Cameroun n’a connu que 2 présidents depuis son indépendance, Amadou AHIDJO et Paul BIYA, qui était son premier ministre. Au Togo, le pouvoir est transmis de père en fils de plus de 54 ans. Ainsi les élections présidentielles du 22 février 2020 ont été confirmées par la Cour constitutionnelle le 3 mars 2020 par une victoire à 70,18% de Faure GNASSINGBE.

Dans les années 60, le général de GAULLE avait mis en place un système d'indépendance dans la dépendance des pays africains (des chefs d'État acquis à la France, des accords de coopération et de défense pour surveiller ceux qui s'écartent du bon chemin, un FCA pour conserver les devises africaines et s'octroyer un vaste marché en Afrique relégué au rang de consommateurs).

Ces régimes monarchiques et préhistoriques, sans conscience sociale, génèrent, hélas, du terrorisme, des réfugiés et du fondamentalisme. En effet, six Français sont morts le 9 août 2020 au Niger, pays qui fournit l'uranium aux centrales nucléaires françaises. C’est une grande tragédie. On connaît aussi la situation malienne où le chef de l'opposition a été enlevé depuis le 25 mars 2020. Le groupe M5 a lancé le 5 juin 2020 une désobéissance civile. Cette situation malienne, si elle est mal gérée, pourrait se propager dans le reste de la sous-région. Or, la Côte-d'Ivoire recèle, potentiellement, tous les éléments d'une nouvelle explosion dans une zone déjà troublée.

Tout d'abord, l'ancien président, de 2000 à 2010, Laurent GBAGBO, arrêté et détenu d’abord par son concurrent, Alassane OUATTARA, pendant 8 mois, puis transféré à la Cour pénale international, a été acquitté en première instance en janvier 2019, après 7 années de préventive. Laurent GBAGBO ne peut, depuis lors, revenir dans son pays pour compétir à ces présidentielles du 31 octobre 2020. Ses partisans ont déjà manifesté le samedi 8 août 2020, à Paris, pour exiger son retour au pays. En RCI, d'autres opposants préparent, activement, des actions de désobéissance civile, comme au Mali, dès le 10 ou 11 août 2020.

Ensuite d'autres «Caïmans» sont à l'affût, comme l’ancien rebelle Guillaume SORO qui menace le recours à la force, s'il n'était pas entendu. Konan BEDIER, le milliardaire, affûte ses armes.

Enfin, pendant ce temps, et comme toujours, la France aurait choisi son poulain, en la personne de Tidjane THIAM, un banquier. La RCI, c’est un gâteau juteux, comme le Gabon, que la Françafrique n’abandonnera pas facilement. Ainsi, à la mort, de Félix HOUPHOUET-BOIGNY (1905-1993) étaient présents à ses obsèques : François MITTERRAND, Edouard BALLADUR, Valery GISCARD-D’ESTAING, 7 anciens premiers ministres français et Jacques DELORS, président de la Commission européenne des droits de l’Homme : «La France, pour sa part, perd en Félix Houphouët-Boigny un ami de toujours. Elle n'oublie par le ministre d'Etat qu'il fut en France. Félix Houphouët-Boigny a été l'artisan éminent de l'amitié profonde qui unit durablement la France et la Côte d'Ivoire» écrit le président MITTERRAND. La richesse amassée par Félix HOUPHOUET-BOIGNY, à lui tout seul, à sa mort, est évaluée à plus de 7 milliards, sans compter un important patrimoine immobilier en France et à Nassau aux Bahamas, et des comptes bancaires en Suisse (USB et Citibank). Samuel MARECHAL, Directeur général du Front National de la Jeunesse, le père de Marion MARECHAL, a épousé Cécile, l'aînée des petites-filles de Félix HOUPHOUET-BOIGNY. En raison d’un magot pareille, on dit que l’argent n’a ni d’odeur, ni couleur.

60 ans les indépendances dans la dépendance, c'est cela le triste sort de l'Afrique où des régimes favorables au Maitre sont installés et prêts à tout, contre leur peuple. Pour les forts, tout est question de matières premières, de débouchés, de terrorisme et d'Islamisme. Tout n’est que soumission, violence et prédation. Dans cette logique de domination, il faut «surveiller et punir», comme le dirait Michel FOUCAULT (1926-1984), ceux qui s’écarteront de la bonne voie (22 chefs d’Etat africains ont déjà perdu leur vie).

Le président MACRON dit parfois qu’il y aurait une sorte de «montée de sentiment antifrançais en Afrique». Nos ancêtres les Gaulois sont des esprits rationnels ; la France est un partenaire ancien de l’Afrique. En d’autres temps, d’autres méthodes. L'Afrique, c'est aussi des femmes et des hommes en quête de leur dignité souhaitant coopérer avec les autres fraternellement et équitablement, dans le respect mutuel, sans ce lien de soumission et d’ingérence permanente. Pour avoir ignoré cette donnée majeure (augmentation récente du droit d’inscription des étudiants africains, durcissement de la loi sur l’immigration, projet de loi sur le séparatisme, refus de reconnaître le racisme institutionnel et systémique ainsi que les violences policières, ingérences permanentes dans les affaires africains, comme au temps colonial), la France est en train de perdre d’importants parts de marchés en Afrique au profit de la Chine ; ce qui est fort regrettable. Le seul chemin viable est celui d'une coopération juste et équitable, en payant le bon prix des matières premières africaines. La France est un partenaire historique de l'Afrique et cela devrait le rester, mais sur une base du respect mutuel. Ce vœux pieux, de l'ordre d'une incantation morale, ne sera pas entendu, parce ceux qui pillent l'Afrique depuis des siècles. La solution ne viendra pas donc des autres qui n’ont aucun intérêt à ce que cela change, mais des Africains eux-mêmes. Bien des peuples ont commencé à se soulever, et à congédier ces régimes monarchiques et préhistoriques : Algérie, Zimbabwe et Soudan.

Une situation en RCI à suivre attentivement, comme le Mali.

Paris le 9 août 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

Liens