Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 18:08

Tout le monde a loué la démocratie sénégalaise qui est devenue un modèle pour les pays africains. Mais dès qu’on s’interroge sur la place de la religion dans la sphère publique, les avis sont partagés. Le nouveau chef de l’Etat, M. Macky SALL, a choisi, juste après sa prise de fonction, de rendre visite aux chefs religieux ; ce qui a provoqué de violentes polémiques sur le Net. S’agit il d’un acte d’allégeance et de soumission de l’Etat au pouvoir religieux ? Ou s’agit - il d’une visite de courtoisie en vue de consolider la Nation sénégalaise, les principaux chefs religieux ayant refusé de donner des consignes de vote lors des élections présidentielles ?

En dépit du fait que 97% des Sénégalais sont musulmans, ce pays a choisi la voie de la laïcité. Mais contrairement, à la France avec de fortes tendances anti-cléricales et anti-musulmanes, le Sénégal a adopté une laïcité participative ; le pouvoir religieux a souvent accompagné le politique et en a même tiré un grand profit. Ainsi, sous la colonisation, les curés précédaient les colons. En réaction contre cette orientation des dirigeants religieux, inspirés par un nationalisme certain (El Hadji Omar TALL Cheikh Amadou Bamba), avaient combattu l’occupation française.

 

Actuellement, loin de rejeter le pouvoir religieux, la classe politique sénégalaise a délibérément choisi de rester sous la bénédiction des marabouts ; chaque chef politique a son marabout. Mais c’est incontestablement maître Abdoulaye WADE (président de 2000 – 2012) qui a poussé le plus loin cette allégeance du politique au religieux ; sa prosternation alors qu’il était chef de l’Etat, devant un dignitaire mouride avait particulièrement choqué tous les démocrates. On sait maintenant que sous WADE, les grandes familles maraboutiques, selon leur rang, avaient entre 20 et 25 millions  (38 500 €), par mois ; ces familles ne payaient ni impôts, ni factures d’électricité, et avaient droit à des passeports diplomatiques. Ces marabouts avaient leur quota de Ministres, d’heures de propagande à la TV. En marge de cette déliquescence de la République, des ligues factieuses s’étaient développées sans retenue (fermetures de rue avec des prières toute la nuit, sans autorisation administrative, escortes policières lors de leurs déplacements, agressions contre les récalcitrants, etc.). Nous espérons que ces pratiques occultes seront bannies à jamais, dans une démocratie exemplaire qui recherche à optimiser ses faibles moyens financiers.

 

Nous républicains et militants de la démocratie, nous pensons que

-         la religion doit rester dans la sphère privée et qu’elle n’a pas à s’immiscer dans les affaires de l’Etat ; un éventuel financement des pouvoirs religieux devrait être débattu au Parlement et validé par une loi ; la France anti-cléricale finance, tout de même, les Eglises qui sont classées monuments historiques, c'est-à-dire l’écrasante majorité d’entre elles ;

-         - la laïcité, socle essentiel de la démocratie, permet de garantir le vouloir vivre ensemble et consolider la Nation.

 

BA Amadou – Paris 19ème.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens