Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 10:30

"Projet de charte du management" par Amadou Bal BA.

 

PREAMBULE :

 

Le service public étant le fondement de l’action de notre collectivité, celle-ci s’appuie, comme toute organisation, sur des principes et méthodes d’action qui sont notamment managériaux.

 

La contrainte budgétaire, les mutations en cours en termes de modernisation des services municipaux et d’optimisation de toutes nos ressources, la complexité de la décision, la contrainte du statut, l’exigence accrue des citoyens pour un service public de qualité à un coût optimal, les aspirations nouvelles des agents, rendent plus que nécessaire encore la mobilisation de tous.

 

Pour relever ces défis, notre collectivité doit s’adapter en permanence, en recherchant une plus grande efficacité, en prenant en compte les demandes des usagers, tout en respectant le statut des agents et leurs aspirations.

 

De ce fait, le rôle de l’encadrant, véritable manager soumis à ce défi quotidien, est de rassurer, de donner confiance à ses collaborateurs pour qu’ils s’engagent à la mesure de tous leurs talents. Au-delà de l’exemplarité dont il doit faire preuve, le manager doit pouvoir s’appuyer sur des outils concrets et simples, comme la charte de management, afin de :

-        Donner du sens à l’action municipale ; les collaborateurs attendent des dirigeants qu’ils indiquent une vision de l’avenir et mobilisent toutes les énergies, tout en respectant la conciliation de la vie privée et familiale, de donner la priorité au travail, et à l’intérêt du service plutôt qu’à l’intérêt individuel. L’objectif de la charte est de faire partager les valeurs sous-tendues par le projet de la municipalité. Ces valeurs sont, notamment, la défense du  service public, l’équité, la transparence, l’efficience et l’efficacité, etc. ;

-        Donner des repères à l’action municipale ; il s’agit de dégager un cadre clair aux agents et aux managers afin qu’ils puissent exercer leurs missions en toute transparence et cohérence. Ainsi, les valeurs essentielles fixant certaines règles du jeu sont celles relatives aux modalités de la prise de décision (management participatif fondé sur l’exemplarité) et aux modes de concertation, au bon fonctionnement de la collectivité et à l’organisation du travail, à la reconnaissance des mérites et à l’évaluation des compétences.

-        S’appuyer sur de bonnes pratiques en vue d’une démarche d’amélioration constante de la qualité du service rendu à la population. Non seulement les comportements et les actes professionnels doivent être en cohérence avec les valeurs qui sous-tendent notre action, mais les managers sont, aussi et surtout, invités à s’inspirer de bonnes pratiques professionnelles. Notre ambition est donc de doter notre collectivité de principes managériaux conçus comme étant des processus continus.

 

Dans ce contexte, le rôle du manager est d’atteindre les objectifs qui lui sont assignés par sa hiérarchie, de traduire concrètement les orientations dans son action, d’aider à la décision, et si possible, d’innover et d’étonner. L’encadrant doit animer, évaluer, communiquer et hiérarchiser les missions de son équipe.

 

 

ARTICLE 1er : Objet de la charte de management.

 

La présente charte est un outil de communication interne par lequel notre collectivité entend expliciter sa politique managériale et donc les principes d’action et les valeurs auxquels devront se référer les services municipaux ; c’est un document de référence pour chaque manager.

 

La démarche d’élaboration de la présente charte a pour objectifs de :

-        Fédérer et harmoniser les pratiques managériales au sein de notre collectivité ;

-        Développer le management par objectifs ;

-        Mettre en place des projets de service et développer leur appropriation,

-        Constituer un socle de connaissances et de compétences pour aboutir à une culture commune et partagée du management.

 

ARTICLE 2 : Un management fondé sur des valeurs communes.

 

Les valeurs essentielles de notre collectivité sont, notamment :

-        La responsabilité,

-        L’écoute, le respect,

-        L’exigence,

-        La loyauté, la solidarité,

-        Le courage,

-        L’équité,

-        La transparence,

-        La reconnaissance,

-        L’aptitude à la conduite du changement ;

-        Le sens de l’innovation

-        Le partage et le développement de la transversalité.

 

ARTICLE 3 : Un management fondé sur la responsabilité.

 

La responsabilité suppose un engagement en vue de faire aboutir les projets, une concertation des décisions afin qu’elles soient comprises et appliquées, des objectifs clairs avec des moyens et un échéancier pour y parvenir.

 

La municipalité doit donner les moyens à chaque collaborateur de se sentir responsable, à son niveau, de la réussite du service public municipal.

 

La municipalité assume ses décisions et les conséquences de ses actes et engagements et fait appel à l’évaluation pour rectifier les erreurs et améliorer constamment le service rendu à la population.

 

Dans sa fonction d’encadrement, le manager doit :

-        Prendre une décision et l’assumer ; arbitrer, écouter, fonder ses choix et agir

-        Assumer les résultats, les échecs et les expliquer, évaluer, contrôler les résultats et rendre compte ;

-        Etre une force de propositions ;

-        Fixer des objectifs réalistes, définir les moyens en concertation avec son équipe et en contrôler la mise en œuvre ;

-        Déléguer au niveau de responsabilité le plus pertinent ;

-        Concerter et bien communiquer ;

-        Optimiser les moyens à sa disposition ;

-        Mettre en place des outils de pilotage utiles pour son équipe et la direction ;

-        S’adapter, faire confiance

-        Etre acteur du changement.

 

ARTICLE 4 : Un management fondé sur l’écoute et le respect.

 

L’écoute et le respect supposent que le manager soit attentif à l’autre quel que soit son grade, sa fonction ; il doit adapter sa communication en fonction de son interlocuteur et créer les conditions d’un dialogue constructif, y compris dans les situations difficiles ou conflictuelles.

 

Dans sa fonction d’encadrement, le manager doit :

-        Tenir compte des avis exprimés et des souhaits, des contraintes et difficultés, quel que soit l’interlocuteur, même s’il a un avis divergent ;

-        Donner l’opportunité à chacun de s’exprimer, prendre le temps d’écouter, reformuler afin de s’assurer de la bonne compréhension mutuelle

-        Organiser son temps pour se rendre disponible en vue d’écouter ses collaborateurs et pouvoir prendre une décision opportune ;

-        S’engager à donner une réponse ou des directives, lorsqu’on est consulté ou saisi d’une demande ;

-        Préparer, suivre et contrôler le relevé de décisions des réunions et des entretiens d’évaluation ;

-        Créer un réseau d’échanges professionnels.

 

ARTICLE 5 : Un management fondé sur l’exigence.

 

L’exigence requiert que chaque agent donne le meilleur de lui-même. Pour cela chaque manager doit être exemplaire dans son discours et son comportement. Tout doit être mis en œuvre afin d’atteindre les objectifs fixés par l’organisation.

Dans sa fonction d’encadrement, le manager doit :

-        Rechercher l’efficacité, l’efficience,

-        Vérifier les résultats, évaluer l’action, s’adapter, relancer, persévérer, et ne jamais renoncer même si c’est parfois difficile ;

-        Rester à l’écoute des difficultés des agents, sans compromettre les objectifs de l’organisation ;

-        Faire respecter les droits et devoirs de ses collaborateurs ; traiter de manière égale des situations égales ; dire ce qu’on fait et faire ce qu’on dit ; assurer un équilibre entre les fonctions managériales et les fonctions d’expertise ou opérationnelles ;

-        Savoir décider en temps opportun ; aller à l’essentiel, se fixer des priorités, et bien gérer son temps ;

-        Se remettre en cause, chercher à développer ses connaissances, favoriser l’échange avec les autres services municipaux et la direction générale en vue de développer une intelligence collective.

 

ARTICLE 6 : Un management fondé sur la loyauté.

 

La loyauté c’est le respect des règles communes de l’organisation, notamment les principes régissant le service public. Le manager agit, décide et arbitre d’abord au regard de l’intérêt de la collectivité qui l’emploie. Le manager soutient les orientations dégagées par la municipalité et, tout en conservant un esprit critique et une force de proposition, en vue de faire évoluer, très favorablement, les objectifs qui lui sont assignés.

 

 

Dans sa fonction d’encadrement, le manager doit :

-        Respecter et appliquer les obligations  légales et réglementaires auxquelles est soumise l’organisation ;

-        S’astreindre à un devoir de réserve, de neutralité, de discrétion et de grande confidentialité ;

-        Faire preuve d’honnêteté intellectuelle, c’est-à-dire donner tous les éléments, favorables ou défavorables, d’un dossier soumis à arbitrage ;

-        Exprimer son avis, son désaccord ou ses réserves ou propositions lors de l’élaboration de la décision, mais respecter celle-ci, la porter et l’assumer, une fois que les arbitrages ont été rendus ;

-        Etre fiable et fidèle par rapport aux engagements pris, mais refuser les décisions susceptibles de contrevenir à la loi, l’intérêt de la collectivité ou les droits des tiers.

 

ARTICLE 7 : Un management fondé sur le courage.

 

Le courage est le souci constant de répondre de nos actes et de nos décisions. Le manager, tout en conservant on esprit d’humanité, son tact, sa lucidité et sa prudence, doit faire preuve de fermeté et d’engagement, même face à une situation difficile. Il doit, en particulier, endosser les actions que ses collaborateurs ont engagées, les rectifier si besoin est, et en tirer toutes les leçons afin d’améliorer le bon fonctionnement de l’organisation.

 

Le courage c’est également savoir de dire non, alerter, proposer ou mettre en garde.

 

Dans sa fonction d’encadrement, le manager doit :

-        Etre capable de tenir une position ferme, notamment en matière de gestion du personnel (évaluation, récompense, sanction, etc.) ;

-        Assumer, personnellement, ses décisions, reconnaître ses manquements, savoir dire non et accepter d’être impopulaire si l’intérêt de la collectivité le commande, tenir le cap ;

-        Défendre son équipe, en cas de difficultés, mais savoir lui dire à ce qu’on équipe ce qui est attendu d’elle, savoir engager le débat, régler des situations conflictuelles et prendre les décisions qui s’imposent, le moment venu ;

-        Alerter sa hiérarchie que la décision prise n’est pas la bonne, mais défendre les objectifs qu’on a acceptés, prendre des initiatives, innover, expérimenter, évaluer.

 

ARTICLE 8 : Un management fondé sur l’équité.

 

L’équité c’est, à circonstances et conditions équivalentes, assurer les mêmes règles. Autrement dit «à situations égales traitement égal».

 

Dans sa fonction d’encadrement, le manager doit :

-        Etre en mesure de prendre des décisions à partir de règles claires et connues ; la décision ne doit pas être «capricieuse» ou prise en fonction de considérations injustifiables ;

-        Refuser les traitements arbitraires ou discriminants.

 

ARTICLE 9 : Un management fondé sur la transparence.

 

La transparence c’est le fait d’agir en fonction de règles du jeu établies et accessibles à tous. Les décisions sont motivées et l’information est accessible.

 

Dans sa fonction d’encadrement, le manager doit :

-        Afficher des règles claires de gestion, les communiquer, les appliquer dans son équipe ;

-        Etre en capacité d’expliquer, rationnellement, une décision non-conforme à ces règles au vue de circonstances pertinentes

-        Partager ses connaissances, les orientations municipales, permettre un accès à celles-ci, les structurer et leur donner du sens, dans un langage compréhensible ; rendre compte de ce qu’on fait à la direction générale et l’élu de secteur ;

-        Bien traiter ses messages et cibler ses réponses.

 

ARTICLE 10 : Un management fondé sur la reconnaissance.

 

La reconnaissance c’est la valorisation et la prise en compte, le moment venu, du travail et des résultats de ses collaborateurs. Ceux-ci doivent être associés aux réussites collectives. Le manager doit encourager ses collaborateurs à progresser dans leurs pratiques professionnelles et leur carrière et en fonction de leur niveau.

 

Dans sa fonction d’encadrement, le manager doit :

-        Marquer de l’attention, faire preuve de gratitude, féliciter, remercier, transmettre les remerciements, prendre le temps de le faire, dire ce qui va et ce qui ne va pas ; accepter la contradiction, reconnaître ses erreurs et savoir changer d’avis ;

-        Respecter le travail de ses collaborateurs, les associer aux décisions liées à leur champ d’intervention, valoriser leur investissement vis-à-vis de l’équipe et de la hiérarchie ;

-        Garantir la cohésion de l’équipe et rechercher des solutions aux difficultés rencontrées ;

-        Encourager le projet professionnel et l’évolution de carrière, ainsi que les formations de professionnalisation ou les préparations de concours.

 

ARTICLE 11 : Un management fondé sur le respect.

 

Le respect consiste à porter intérêt au travail d’autrui et aux contraintes liées à son environnement. C’est aussi :

-        Faire confiance et déléguer ;

-        Etre courtois et veiller aux règles de courtoisie au sein de l’équipe ;

-        Instaurer et maintenir un climat de confiance par un comportement d’écoute et d’ouverture ;

-        Reconnaître le travail effectué et le valoriser par des actes concrets.

 

ARTICLE 12 : Un management fondé sur la conduite du changement.

 

Initier, conduire et accompagner le changement, c’est concevoir, inventer, proposer, expérimenter et mettre en place des actions ou procédés nouveaux.

 

Le manager doit être en capacité de :

-        Anticiper le changement, notamment en ayant recours au diagnostic partagé ;

-        Expliquer la démarche et le contexte à ses collaborateurs et à tous les acteurs, en vue de faciliter l’adhésion et la nécessité du changement ;

-        Evaluer les actions et restituer le changement aux personnes qui y ont participé.

 

ARTICLE 13 : Un management fondé sur l’anticipation rationnelle

 

Le manager doit pouvoir percevoir les évolutions, imaginer et anticiper, rationnellement, les évolutions afin d’ajuster ses objectifs et ses comportements en conséquence.

 

Le manager doit être en capacité de :

-        Proposer et construire de nouveaux modes de fonctionnement et d’organisation dans un monde complexe en perpétuelles mutations ;

-        Veiller à la cohérence, à long terme, de ses actions au quotidien ;

-        Développer la capacité d’initiative et d’innovation de chaque collaborateur, en sollicitant et valorisant ses préconisations ;

-        Apprécier une situation, alerter et être force de propositions.

 

ARTICLE 14 : Un management fondé sur le partage et le développement de la transversalité.

 

Chaque manager doit avoir pour ambition commune, de partager des connaissances et des expériences afin de progresser, collectivement.

 

Le manager doit être en capacité de :

-        Relier, en permanence, de façon claire, les orientations municipales à ses actions au quotidien ;

-        Développer des réflexes de coopération, travailler et faire travailler son équipe avec les élus, les services municipaux, la population et les divers partenaires de la collectivité.

Paris le 27 avril 2013.

Partager cet article

Repost0

commentaires

windows 8 for xp 09/05/2014 10:38

It is really a good article. It is so good to know that, there are people around the world who actually care about others. I work in a green organization. It is local though. But I love my times when I work for community. Thank you for inspiring us with your website.

Liens