Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 18:03

J’ai assisté à une série de débats (10 avril 2012 à la mairie du 13ème ardt sous la présidence de Joseph YAKETE, le 11 avril dans le 19ème ardt sous la présidence de M ; J-C CAMBADELIS et de François DAGNAUD et 14 avril 2012 à Aubervilliers avec Jacques SALVATORE, maire) menés par M Louis Mohamed SEYE et M. Thomas MELONIO, représentants spéciaux de François HOLLANDE. Je voudrais vous faire partager ces échanges particulièrement riches.

 

I – Mettre fin à la «France – Afrique»

 

Constat général : il faut moraliser les rapports entre la France et le continent noir.

 

Avec la Gauche, M. François MITTERRAND avec son discours à la Baule avait soulevé un immense espoir et favorisé l’émergence dans les années 1990, de la démocratie multi-partisane en Afrique. Mais très vite, Jean – Pierre COT qui voulait rétablir certaines valeurs fut remercié, et un fils MITTERRAND rétablit la «France – Afrique ». Il est vrai que M. MITTERRAND a été Ministre des Colonies sous la IVème République, et a mâté dans le sang la révolte algérienne.

 

M. JOSPIN, premier ministre entre 1997-2002, a été animé d’un souci de bien faire, mais n’a pas eu d’influence décisive, avec la cohabitation.

 

Le bilan de M. SARKOZY se passe de tout commentaire ; il a rétabli les anciens réseaux de M. Jacques FOCART, et a nommé un «Monsieur Afrique», tristement célèbre : M Robert BOURGI qui a été décoré pour les «services rendus». M. SARKOZY, dans son mépris pour les Africains, est cohérent avec lui-même. L’Homme africain n’étant pas entré dans l’Histoire, les relations entre la France et l’Afrique se limitent aux questions d’immigration : l’aide internationale est subordonnée à la reprise des immigrants illégaux qui eux-mêmes rapportent plus à leur Etat que cette aumône.

 

Nous faisons confiance à M. François HOLLANDE, un homme neuf, en vue  créer une synergie et une cohérence, en vue de donner du sens aux relations entre la France et l’Afrique. Nous attendons de lui que les biens mal acquis de certains dirigeants africains soient restitués à nos Etats.

Le Mouvement Equité, qui milite pour l’égalité au sein du PS, diverses personnalités, comme Yannick NOAH, Pape DIOUF, Calixte BEYALA, font confiance à François HOLLANDE.

 

II – Promouvoir le «co-développement»

 

Jusqu’ici les relations entre la France et l’Afrique se limitaient, essentiellement, à deux axes : l’aspect humanitaire, notamment la lutte contre la faim et la mainmise sur les matières premières, sans un juste prix.

 

Le co-développement est une tentative d’embarrasser les différentes facettes de la coopération sur une base plus équitable :

 

-         Revaloriser place de la langue française ; la France déserte l’Afrique au profit des Etats-Unis et de la Chine ; transférer les cendres de Léoopold Sédar SENGHOR au Panthéon ;

-         Les immigrés de la seconde génération vivant en France sont une chance pour le co-développement ; pour un service civique de un an en Afrique

-         la coopération institutionnelle (l’Agence Française de Développement ; fonds européens) devrait être réorientée vers les intérêts de l’Afrique (cas du Sénégal, indépendance énergétique avec le solaire ou la biomasse, soutien de la pêche artisanale, tourisme de masse ; projets pour les jeunes diplômées, etc.)

-          la coopération décentralisée, notamment avec les associations villageoises implantées en France  (eau, écoles, hôpitaux, etc.).

 

III – Tout dépend des Africains

 

Le développement c’est avant tout l’affaire des Africains, mais pour cela nous devons être vigilants sur plusieurs points :

-         Promouvoir la démocratie, pas de développement sans démocratie,

Les régimes autoritaires doivent être combattus ; François HOLLANDE a promis, le soutien financier, la logistique et le renseignement pour les interventions de la CEDEAO en vue de rétablir l’ordre constitutionnel, notamment au Mali et a condamné, sans réserves, la partition de ce pays.

L’expérience démocratique sénégalaise a été exemplaire et peut servir de modèle. M. Macky SALL, nouveau président du Sénégal, se rend à Paris le 18 avril à l’invitation de M. SARKOZY. Nous demandons qu’il rencontre également François HOLLANDE le futur président de la République française, le 6 mai 2012.

-         Optimiser les ressources humaines ; comme le dirait quelqu’un « nous n’avons pas de pétrole, mais nous avons des idées » ; la principale richesse d’un pays ce sont ses ressources humaines.

BA Amadou – Paris 19ème.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens