Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 13:30

Après 24 ans d'absence, j'ai été à mon village natal, Danthiady, du 12 au 17 octobre 2012. Je m'autorise à vous faire part de mes impressions sur les profondes mutations qui semblent se dégager.

I - Globalement une amélioration considérable des conditions de vie

L'amélioration notable des conditions de  vie est visible à travers divers indicateurs :

 - Une natalité galopante. A l'indépendance, Danthiady comptait environ 3 000 habitants. Sans statistiques fiables, on estime que le village tourne maintenant autour de 5 000 habitants avec certaines conséquences : éclatement des grandes maisons (familles N'DIAYE, SY, SOW, DIALLO) en une multitude de concessions, prémices d'un individualisme, affaissement des moeurs avec l'émergence des mères célibataires, etc.

 - Un habitat plus confortable. On est passé de la case, en passant par le bâtiment en zinc, au bâtiment en dur, avec étage ; la climatisation a fait son apparition. Les maisons sont dotées de sanitaires, de meubles modernes, frigos et téléviseurs, etc.,

- la mondialisation est largement favorisée par l'accès à l'électricité et à l'Internet. Chacun a son téléphone portable, même si le crédit fait défaut, les calèches ont cédé le pas aux voitures, on n'envoie plus de lettres, mais des Sms ou des mails. Contrairement à la capitale, et grâce au barrage de Manantali, il y a peu de coupures d'électricité. Cependant, il est regrettable que l'énergie solaire n'ait pas été valorisée.

- Un très bon niveau de scolarisation (6 classes en primaire alors qu'au début de l'indépendance il n'y en avait que deux, un collège) : conséquences, les personnels de l'école primaire, du collège et du centre de santé sont issus du village.

- Une amélioration des conditions de santé. Un centre de santé a été crée par la ville de Val de Reuil et l'Association des ressortissants de Danthiady en France. De l'eau potable, avec des robinets, est accessible dans les maisons ; ce qui a amélioré la condition des femmes.

- Une monétisation de la terre ; les terrains à construire qui étaient donnés auparavant, se vendent maintenant. La consommation se mesure au nombre de boutiques qui pilulent dans le village.

D'autres bouleversements considérables attendent encore Danthiady. La route de Linguère sera intégralement bitumée avant la fin 2013. Déja, le tronçon Linguère Ranérou est achevé. En passant par Linguère, les automobilistes gagnent 255 km par rapport à la route de Saint-Louis. Par conséquent, Danthiady va retrouver tout son essor, à moyenne échéance.

II - Un village resté une zone rurale, mais attaché aux traditions

En dépit, de ces bouleversements, Danthiady reste marqué par des données séculaires :

- Un monde rural et agricole : les habitants de Danthiad continuent à cultiver le mil, l'arachide et à élever du bétail (ovins et caprins). Je suis arrivé en pleine saison de récolte, "kaolé", avec une chaleur étouffante de plus de 30 degrés la nuit, et ces moustiques qui inoculent dans toutes les familles le paludisme. L'hivernage a été excellent, la nature est verdoyante, mais elle est constamment menacée par un cheptel particulièrement important.

- Un monde solidaire et profondément humaniste. Dès que quelqu'un revient au village, tous les habitants du village défilent pour venir vous saluer. Les salamecs sont longs et parfois ennuyeux. Mais ce sont des moments intenses d'émotion. J'ai pris plus de 1200 photos et vidéos.

- Une célébration du mariage fondée sur la tradition - Mes cousins Qali et Ibrahim venaient de se marier, comme le veut la coutume, à des cousines. Les jeunes mariées ne doivent pas sortir pendant le jour, pour une période d'un mois ; elles portent autour de leur cou des gris-gris pour conjurer le mal.

- Un art funéraire séculaire, je suis allé me recueillir sur la tombe de ma petite maman. Comme le veut la tradition musulmane, le corps est mis à même le sol avec un linceul blanc. La seule entorse à la tradition a été de mettre une plaque commémorative. En dehors de cette entorse, l'herbe a poussé partout recouvrant toutes les anciennes sépultures.

- Un enseignement de l'islam par un marabout. Mon oncle Badara donne toujours des cours pour apprendre aux jeunes des versets coraniques. Son fils Omar, pour perpétuer cette tradition, est allé depuis 12 ans, apprendre le Coran à Dara, dans la Djolof.

 

Par Amadou Bal BA – Paris 19ème.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens