Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 18:07

La promesse républicaine : comment bien vivre ensemble, dans le respect mutuel, la justice, la solidarité et l’égalité réelle ? comment donner plus à ceux qui ont moins ?

 

« A chaque fois que je vois l’injustice et l’intolérance avancer, je pense que c’est la République qui recule», François MITTERRAND

 

«Je n’ai jamais séparé la République des idées de justice sociale, sans lesquelles, elles ne sont qu’un vain mot», Jean JAURES.

 

I – L’emploi :

 

Constat : des jeunes diplômés ou des jeunes sortis très tôt du dispositif scolaire ne trouvent pas un travail.

 

Comment mieux intégrer les jeunes dans le monde du travail, et réussir le contrat de génération ?

 

-         l’orientation et la formation professionnelle (orienter les jeunes vers les secteurs qui recrutent ; formations qualifiantes) ;

 

-         comment accéder au premier emploi (formation pour aider repérer les concours de la fonction publique, à les passer avec succès; la fonction publique doit refléter la diversité de la population ce serait un atout pour la police et la diplomatie ; trouver des fonds ou une garantie pour monter son affaire ; aider à passer le permis de conduire, gage de mobilité et de disponibilité) ;

 

-         Il ne suffit pas d’accéder à un emploi, il faut pouvoir le conserver et progresser dans sa vie professionnelle ; (Coaching pendant le premier emploi pour comprendre l’environnement du travail et ses codes).

 

 

II – Le bien vivre ensemble:

 

Le constat : Le bien vivre ensemble est fait de droits, mais aussi de devoirs ; il n’y a pas de droits sans obligations. Les devoirs sont la contrepartie des droits qui s’attachent à la qualité de citoyen.

 

-         Service civique d’un an à l’étranger, notamment en Afrique ou au Maghreb en vue de sensibiliser les jeunes sur certaines valeurs (solidarité, connaissance de l’autre et de soi-même, mieux apprécier au retour en France des acquis ce pays) ;

 

 

 

 

 

 

-         Mixité sociale ; la situation actuelle est une ghettoïsation dans certains quartiers et de suppression de certains services ; afin de favoriser la mixité sociale (dans le même lotissement mélanger l’accession à la propriété et le locatif ; permettre à ceux ont occuper un logement social depuis plus de 15 ans de le racheter moyennant un prix qui tienne compte du loyer déjà versé ; un avantage fiscal pour certains métiers installés dans les quartier sensibles, etc.)

 

-         Education  (place des orthophonistes à l’école élémentaire ; aide aux devoirs par des enseignants expérimentés ou à la retraite au collège et au lycée, par un système d’heures supplémentaires ; enseigner la mémoire sur certains événements esclavage, colonialisme, connaissance des grandes œuvres littéraires : objectif savoir qui on est pour mieux s’intégrer ; aide à la parentalité des mères célibataires).

 

-         Respect de l’ordre public (récompenser les jeunes qui respecter les règles du jeu et qui ont choisi d’étudier ou de se former par des bourses, des distinctions, des séjours en France ou à l’étranger seul ou avec leurs parents ; travail d’intérêt général en priorité pour les diverses incivilités ; droit à la sécurité pour les habitants des quartiers difficiles qui sont les premières victimes de l’insécurité ; développement de la télésurveillance et du contrôle du train de vie de certaines personnes ; mettre les forces de l’ordre dans tous les grands lieux publics) ;

 

-         Une politique d’immigration équilibrée (régulariser les personnes qui ont séjour paisible et qui travaillent ; intégrer dans la nationalité française après 5 ans de séjour régulier ; l’accès à la nationalité est devenu un parcours du combattant ; avoir une vision pragmatique à l’égard des étrangers qui peuvent être utiles à la France ; tolérance zéro pour ceux qui ne respectent pas les lois de la République).

 

III – La diversité en politique

 

Constat : le Parti socialiste et la haute administration ne reflètent pas la diversité de la société française ; la société doit être aux couleurs de la France par une représentation équitable :

 

-         aux hautes instances du PS (bureau politique, fédération) ;

-         au gouvernement à des postes régaliens, et au Parlement ;

-         dans la haute administration ou les postes à discrétion des grandes entreprises ;

-         dans les collectivités locales (maires adjoints, vice présidents, etc)

 

Ce large panel permet de mieux intégrer la diversité en se fondant, notamment, sur les critères suivants :

-         le militantisme avéré, et non pas sur la diversité «cosmétique» ou choisie qui dévalorise l’action des cooptés ;

-         d’ancienneté dans le parti.

 

On doit donner à ce militant de vraies responsabilités et moyens de réussir sa mission ; nous refusons la diversité «alibi».

 

 

 

 

V – Pour une revalorisation du pouvoir d’achat

 

Constat : comment revaloriser le pouvoir d’achat sans creuser les déficits :

 

-         modifier le système des tickets repas (défiscalisation, avantage social en vue d’acquérir des biens culturels ou de consommation)

 

-         élargir le système des logements à utilité de service (parc de logements de l’Etat ou des collectivités locales) ;

 

-         des bons d’essence, remboursés par les employeurs, pour ceux qui utilisent leur véhicule pour aller travailler ;

 

IV – Des relations internationales plus justes

 

Constat : certes les Etats sont guidés par des intérêts, mais il ne serait opportun d’introduire certaines valeurs dans les relations internationales (respect du droit, de la démocratie, du commerce équitable) ; ces valeurs sont le message universel de la France

 

-         respect et prime à la démocratie (pour le bien des peuples concernés, pas de développement sans démocratie ; les désordres de certains Etats conduisent à une affluence d’immigrés et de réfugiés en Europe) ;

 

-         aide au développement économique en privilégiant la coopération décentralisée ; on est sûr que l’aide de la France ira directement aux populations nécessiteuses et qu’elle favorisera des projets utiles au pays (écoles, hôpitaux, etc) ; cette aide n’est pas forcément financière, même si elle a un coût ; elle peut se manifester par l’envoi de médecins, d’enseignants,

 

-         mettre fin à la France Afrique en réinvestissant, sur la base de relations équilibrées, la présence de la France en Afrique (présence massive des Chinois et des Américains au détriment de la France).

 

M. BA Amadou,

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens