Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 13:26

L’enjeu des législatives au Sénégal du 1er juillet 2012 : consolider la démocratie et obtenir plus.

 

173 partis politiques rassemblés autour de 24 listes veulent briguer 150 siègent à l’Assemblée nationale ; le scrutin est mixte : une part de scrutin majoritaire et une part proportionnelle.

 

L’enjeu essentiel de ce scrutin est de donner une majorité de député à la coalition de centre gauche de M. Macky SALL qui inclut trois ministres socialistes. L’alternance ne sera complète que si le peuple sénégalais donne une majorité claire au gouvernement à l’Assemblée nationale pour appliquer, sans entraves, son programme.

 

J’ajouterais même il faut terminer, proprement, le travail entamé le 25 mars 2012 en dégageant Abdoulaye WADE ; il faudrait sanctionner, sévèrement, tous les députés du PDS qui ont eu une attitude anti-républicaine, dont les pseudo- marabouts comme Modou Kara.

 

L’enjeu de ces législatives c’est, en particulier, l’application des conclusions des Assises nationales. Sur le Net, certains, pas tous, ont la dent dure contre l’équipe de M. Macky SALL. Il est constant que c’est une tradition au Sénégal de critiquer, sans retenue et sans nuances. Certes, la critique est un élément de la vitalité d’une démocratie ; la citoyenneté n’est pas mise entre parenthèse entre les scrutins ; on doit pouvoir user de la liberté sans modération. Cependant, on ne peut pas raisonnablement critiquer quelqu’un qui n’a pas encore les moyens d’agir avec une majorité stable à l’Assemblée nationale.

 

Par ailleurs, toute critique doit être lucide, raisonnée en vue d’améliorer la situation. Les critiques stériles que l’on a pu recenser même si elles constituent une thérapie de groupe devant les attentes très fortes de la population, sont une perte d’énergie et donc ne mènent à rien. Les premiers éléments que l’on a observés, dans la pratique de la nouvelle équipe de Macky SALL, semblent aller dans le bon sens

-          La mobilisation des compétences au sein de l’équipe gouvernementale et de l’administration ; sous l’ancien régime n’importe qui pouvait être nommé Ministre ;

-          La négociation de la fin de la crise universitaire ; l’année blanche menaçait

-          La protection des ressources halieutiques ;

-          La déclaration et la publication du patrimoine du chef de l’Etat en vue d’une moralisation de la vie publique. M WADE doit faire sa déclaration de patrimoine à la sortie ; nous attendons les audits ;

-          La recherche de solutions contre la montée du prix des denrées de 1ère nécessité

Nous avions un objectif majeur : dégager Abdoulaye WADE ; c’est fait avec quel panache. Même si le gouvernement de M. SALL ne satisfait pas tout le monde, ce qui est impossible en démocratie, il constitue une étape très importante dans la consolidation de la démocratie sénégalaise. C’est pour cela les législatives du 1er juillet sont importantes pour arracher d’autres droits sur lesquels chaque citoyen devra être vigilant.

 

Par Amadou Bal BA Paris, le 13 mai 2012.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens