Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 12:11

20140225_112241.jpg

 

Martine-Durlach-2-couleur.jpg

 

J’ai appris, avec une grande tristesse, la disparition le 20 février 2014, à l’âge de 66 ans, de Martine DURLACH, secrétaire de la Fédération de Paris, membre du bureau national du Parti Communiste, conseillère de Paris entre 1995 et 2008, présidente du groupe communiste à la mairie de Paris, et élue dans le XIXème arrondissement.

 

Entre 2001 et 2008, au conseil d’arrondissement du XIXème arrondissement, j’ai pu apprécier le sens du tact, les valeurs humanistes et républicaines de Martine. Oui, dans ce pays, et les gens de coeur sont encore très largement majoritaires. Il faut le dire et le redire, il y a des gens engagés.  Mais, on a du mal parfois à dire aux gens qu’on aime et qu’on apprécie, en face et de leur vivant, qu’on les apprécie. Je ne comprends pas ce barrage psychologique. Les communistes, à Paris, sont restés des fidèles alliés aux socialistes. J’apprécie leur combativité et leur loyauté dans toutes ces batailles pour l’honneur de la République, avec les Socialistes.

 

Il se trouve que Martine, est restée, jusqu’en 2012, ma voisine de pallier, au 4ème étage de la rue des Annelets, à Paris dans le XIXème. A la veille de son déménagement, Martine a organisé un pot dans son appartement. Tous les voisins étaient présents, unanimement, pour célébrer son amabilité et son savoir-vivre. Martine était appréciée de tous ses voisins. Quand, on sait qu’on a souvent des tensions avec ses voisins, Martine a su rester un exemple de bien-vivre ensemble.

 

Quand Martine a déménagé, à la rue du Jourdain, dans le XXème arrondissement, à quelques centaines de mètres de chez moi, je continuerai à la voir, chaque week-end, avec Pierre LAURENT, Secrétaire national du PC, son mari Jean-François GAU, et son fils Alexis, à mon métro Jourdain, distribuer des tracts. Martine avait gardé le sourire et la combativité, et avait toujours un mot aimable.

 

La cérémonie des obsèques a eu lieu le mardi 25 février 2014, au cimetière de la rue d’Hauptoul, à Paris, dans le 19ème ardt.

 

Né à Paris, dans le 10ème ardt, Martine a grandi dans le 4ème ardt, mais c’est dans le 19ème ardt qu’elle est venue se fixer durablement. C’est en toute logique que la mairie de Paris et celle du 19ème ont rendu un hommage solennel à Martine empreint d’une grande émotion.

 

Bertrand DELANOE, sur le bord des larmes a évoqué les combats de cette femme exceptionnelle qu’était Martine. Il lui avait confié, à la mairie de Paris, la délégation de la politique de la ville. Quand sait qu’avant 2001, la Droite avait décidé de punir les arrondissements de l’Est parisien qui votaient à Gauche. Après 2008, Martine sera chargée de mission auprès de M. DELANOE en faveur des femmes en difficulté.

 

Jean-François GAU le mari de Martine a demandé à l’assistance de ne pas chercher à consoler l’inconsolable. La famille continuera à faire conserver et à développer son héritage humaniste.

 

Submergé par l’émotion, le Secrétaire national du PCF, Pierre LAURENT a exalté les combats menés par Martine, pour un Paris populaire et solidaire.

 

Son fils, Gabriel, du haut de ses 25 ans, sachant que sa mère était révoltée mais combative a fait ce serment «je ne lâcherai rien !».

 

Paris, le 26 février 2014 – baamadou.over-blog.fr

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens