Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 19:10

 

Né à DANTHIADY, au Foutah-TORO dans le Nord du Sénégal, Amadou BA, d’origine Peuhle, est marié, et père d’un enfant. Dans son ouvrage Nations Nègres et Barbarie, un historien Sénégalais, Cheikh Anta DIOP avance la thèse généralement admise, que les Peuhls descendraient des Egyptiens. Les Peuhls connurent une grande période d’extension entre le XVème et le XVIème Siècle, et se convertirent à l’Islam au XVIIIème siècle. Leur organisation sociale a pour traits dominants la filiation patrilinéaire et l’endogamie. Fortement hiérarchisée, la société Peuhle est inégalitaire, aristocratique, et fondée sur des castes.

 

Amadou BA a initialement résidé dans l’Essonne, puis les Hauts-de-Seine, et au quartier Latin pendant 17 ans. Au 1er octobre 1995, il s’installe dans le XIXème arrondissement, prend contact immédiatement avec la Mairie, et devient écrivain public au sein de l’Association AIDEMA, dont il est le co-fondateur.

 

Sur le plan professionnel, Amadou BA a souvent hésité entre l’enseignement et le barreau. En effet, il a fait ses études de droit public à Paris II Assas, et soutenu le 8 mars 1995 une thèse de droit international public ayant pour objet le traitement des étrangers dans les pays occidentaux et en Afrique. Il passe son certificat d’aptitude à la profession d’avocat en décembre 1995.  Mais auparavant, il avait réussi à un concours de secrétaire administratif de catégorie B, au sein d’une administration d’Etat. Dans la même foulée il a réussi à un concours d’attaché territorial, puis à l'examen professionnel d'attaché principal, de catégorie A, et est devenu depuis le 1er octobre 1999, Directeur des Ressources Humaines à la Commune de la QUEUE-en-BRIE, dans le Val-de-Marne.

 

Sur le plan politique et associatif, le grand-père de Amadou BA qui a été tirailleur Sénégalais lors de la 2ème guerre mondiale, lui a enseigné que parmi les biens les plus précieux de l’Humanité, il y a la Liberté et la Fraternité. Se fondant sur cette solide conviction, Amadou BA s’est fixé une ligne de conduite : devenir un militant des droits de l’Homme ; s’inspirant ainsi d’une doctrine d’un Ancien Grec, PROTAGORAS «l’Homme est la mesure de toute chose».

 

Amadou BA a débuté son action au sein d’une association dénommée INTERCAPA de défense des étudiants étrangers sans papiers. Il est toujours en relation avec ses compatriotes sénégalais vivant en France, par le biais d’associations villageoises. Il leur prodigue des conseils juridiques et les assiste dans leurs diverses démarches administratives. L’objectif poursuivi est de réussir une bonne intégration des Africains vivant en France.

 

C’est donc logiquement qu’il a adhéré au Parti Socialiste. C’est ce Parti qui, en dépit de la polémique stérile entre la Réforme et la Radicalité, a fait le mieux avancer la Démocratie en France. Elu pour la première fois, en mars 2001, sur la liste conduite par Roger MADEC et François DAGNAUD, il est très fier de ce mandat de conseiller municipal, et ne manque jamais une séance du conseil municipal. Il a été conseiller du 19 arrondissement de mars 2001 à mars 2008.

 

 

Amadou BA  n’a pas de délégation à la Municipalité, mais il reçoit la population le samedi matin sur des questions à dominante juridique (titre de séjour, regroupement familial, problèmes locatifs, retraites, nationalité, etc.). Amadou BA représente, par ailleurs, le Maire de Paris, dans divers conseils d’administration de collèges ou d’école. Amadou BA est flatté de son enracinement progressif au sein du XIXème arrondissement, et notamment du travail à la base, notamment le dimanche, au marché de la Place des Fêtes, en compagnie d’autres militants dont Robert LACASSAGNE et Jean-Philippe HUSETOWSKI. C’est ce travail à la base, avec la permanence du samedi, qui lui semblent le plus valorisants.

 

Il se sent solidaire des décisions prises par la Municipalité. Il souligne, toutefois, que la classe politique en général, et la Ville de Paris en particulier, doivent poursuivre l’effort d’intégration des personnes d’origine africaine dans des postes plus valorisants. Car la représentation politique doit mieux refléter les réalités démographiques et ethniques de ce pays qui ont été considérablement modifiées sous l’effet de l’immigration.

 

 

Amadou BA regrette profondément que la proposition de François Mitterrand de 1981, concernant le «droit de vote des étrangers aux élections municipales après 5 ans de présence sur le territoire français», (80ème proposition des 110 proposition, congrès du 24 janvier 1981), n’ait été suivie d’effet. Sur ce sujet qui lui tient à cœur, Amadou BA a bien noté que François HOLLANDE a promis, en cas de changement de majorité, d’honorer cet engagement. Amadou BA estime que le destin des militants d’origine africaine n’est pas seulement que de coller des affiches, de payer des cotisations, de remplir des salles de meeting et de voter docilement. Il insiste lourdement sur la nécessité de leur confier également des responsabilités. Il formule le vœu que l’effort pour une meilleure représentation des personnes d’origine africaine, soit poursuivi et amplifié à l’occasion des prochaines consultations électorales.

 

Amadou BA rappelle également à ses compatriotes l’impérieuse nécessité de respecter les Lois de la République. Il est très attaché au respect mutuel, à la tolérance, et au devoir qui pèse sur chaque étranger de s’astreindre à mener une vie irréprochable. Chaque étranger devrait faire sienne de la devise de Marguerite YOURCENAR : «Aimer les autres pour soi-même». Car réclamer des droits, c’est aussi pouvoir assumer les obligations qui en constituent la contrepartie nécessaire. Amadou BA, tout en rejetant la théorie des quotas ou de la « discrimination positive» à l’américaine, prône la vraie égalité des chances. Aucune demande ne devrait être rejetée, à priori, sur la base de préjugés raciaux. Le traitement de toute revendication, y compris pour l’accès au responsabilité, devant être fondé sur les mérites de chacun.

  

Amadou BA est passionné pour la littérature, la philosophie, la mythologie grecque, le cinéma, et les ballades. Comme tout bon militant, il est fétichiste ; ainsi, il aime conserver les photos des principaux événements politiques à Paris. Mais, plus que tout, c’est un vrai Amoureux de Paris. Son plus grand plaisir est d’être attablé à une terrasse de café, dégustant un café, avec un livre à la main. Ce plaisir est semblable au goût de la madeleine tel que Marcel PROUST l’a évoqué dans son 1er volume de la Recherche du Temps Perdu. Amadou BA est heureux de la victoire d’Annick LEPETIT dans le 18ème arrondissement ; celle-ci qui confirme la résistance de Paris et annonce également la fin de l’état de grâce pour le gouvernement RAFFARIN.

 

Amadou BA a beaucoup voyagé en Europe et aux Etats-Unis. Mais c’est à Paris qu’il se sent le plus heureux. Il aimerait y vivre, y travailler et y mourir, (le plus tard possible).

 

Paris 2 août 2008.

 

 

 

Amadou Bal BA, Paris Pont des Arts.
Amadou Bal BA, Paris Pont des Arts.

Amadou Bal BA, Paris Pont des Arts.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Diallo 02/01/2010 01:50


Salut Grand Amadou
c'est par hasard que je suis tombé dans votre blog très riche.Je suis très impressionné par votre carrière.Vous honorez à travers votre carrière notre cher Danthiady.
Danthiady a vraiment besoin de vous.
mes sincères et chaleureuses salutations
Amadou Diallo SG ARDF


Liens