Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 22:13

Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques

Élu en 2010 et réélu en 2015, le président Alassane Dramane OUATTARA, de la RCI, avait annoncé, initialement, qu'il ne se représentera pas aux présidentielles du 31 octobre 2020, pour un 3ème mandat. Il s'était déclaré attaché au respect de la parole donnée. A l'époque, dans un post du 5 mars 2020, j'avais salué cette décision comme un choix sur le chemin de l'honneur. C'est un peu mal connaître cet esprit «chef de village» de certains dirigeants africains ayant patrimonialisé le pouvoir étatique, devenu leur chose personnelle. «J’y suis, j’y reste» telle est devise de ces régimes monarchiques et préhistoriques. Ces potentats africains peuvent compter sur les indignations sélectives des Occidentaux, ne parlant de dictatures et de droits de l’Homme que pour justifier le contrôle leur pré-carré et la défense de leurs intérêts nationaux.

Cette décision hasardeuse et dangereuse de Alassane OUATTARA, de briguer un 3ème mandat, pourrait créer une situation à la malienne, dans un pays jadis prospère et stable, mais subitement ruiné par des années de guerre civile de 2002 à 2003. Sur le plan juridique, la Constitution de la RCI n'autorise pas 3 mandats successifs : «Le Président de la République est élu pour cinq (5) ans, au suffrage universel direct. Il n’est rééligible qu’une fois» proclame l’article 35 alinéa 1er de la Constitution ivoirienne, dans sa version du 2016. On se souvient de cette formule du président Félix HOUPHOUET-BOIGNY (1905-1993), gravement malade et qui s’accrochait au pouvoir «un chef Baoulé, ne démissionne pas ; il meurt au pouvoir» disait-il. Le président OUATTARA voulait mettre un mettre un chef d’Etat à sa botte en la personne de Amadou Gon COULIBALY (1959-2020), décédé, subitement le 8 juillet.

En effet, certains présidents africains n'en ont cure du respect des règles constitutionnelles, quand cela ne les arrange pas. Le président guinéen Alpha CONDE, après son un référendum constitutionnel, en pleine pandémie, et en dépit de nombreux morts, entend s'octroyer une présidence à vie, avec la complicité de Vincent BOLLORE, le patron de CNews où Eric ZEMMOUR nous insulte chaque soir. Il existe encore de nombreux régimes monarchiques et préhistoriques en Afrique notamment au Tchad, au Gabon, au Niger, en Ouganda, en Guinée Equatoriale et au Togo. Le Cameroun n’a connu que 2 présidents depuis son indépendance, Amadou AHIDJO et Paul BIYA, qui était son premier ministre. Au Togo, le pouvoir est transmis de père en fils de plus de 54 ans. Ainsi les élections présidentielles du 22 février 2020 ont été confirmées par la Cour constitutionnelle le 3 mars 2020 par une victoire à 70,18% de Faure GNASSINGBE.

Dans les années 60, le général de GAULLE avait mis en place un système d'indépendance dans la dépendance des pays africains (des chefs d'État acquis à la France, des accords de coopération et de défense pour surveiller ceux qui s'écartent du bon chemin, un FCA pour conserver les devises africaines et s'octroyer un vaste marché en Afrique relégué au rang de consommateurs).

Ces régimes monarchiques et préhistoriques, sans conscience sociale, génèrent, hélas, du terrorisme, des réfugiés et du fondamentalisme. En effet, six Français sont morts le 9 août 2020 au Niger, pays qui fournit l'uranium aux centrales nucléaires françaises. C’est une grande tragédie. On connaît aussi la situation malienne où le chef de l'opposition a été enlevé depuis le 25 mars 2020. Le groupe M5 a lancé le 5 juin 2020 une désobéissance civile. Cette situation malienne, si elle est mal gérée, pourrait se propager dans le reste de la sous-région. Or, la Côte-d'Ivoire recèle, potentiellement, tous les éléments d'une nouvelle explosion dans une zone déjà troublée.

Tout d'abord, l'ancien président, de 2000 à 2010, Laurent GBAGBO, arrêté et détenu d’abord par son concurrent, Alassane OUATTARA, pendant 8 mois, puis transféré à la Cour pénale international, a été acquitté en première instance en janvier 2019, après 7 années de préventive. Laurent GBAGBO ne peut, depuis lors, revenir dans son pays pour compétir à ces présidentielles du 31 octobre 2020. Ses partisans ont déjà manifesté le samedi 8 août 2020, à Paris, pour exiger son retour au pays. En RCI, d'autres opposants préparent, activement, des actions de désobéissance civile, comme au Mali, dès le 10 ou 11 août 2020.

Ensuite d'autres «Caïmans» sont à l'affût, comme l’ancien rebelle Guillaume SORO qui menace le recours à la force, s'il n'était pas entendu. Konan BEDIER, le milliardaire, affûte ses armes.

Enfin, pendant ce temps, et comme toujours, la France aurait choisi son poulain, en la personne de Tidjane THIAM, un banquier. La RCI, c’est un gâteau juteux, comme le Gabon, que la Françafrique n’abandonnera pas facilement. Ainsi, à la mort, de Félix HOUPHOUET-BOIGNY (1905-1993) étaient présents à ses obsèques : François MITTERRAND, Edouard BALLADUR, Valery GISCARD-D’ESTAING, 7 anciens premiers ministres français et Jacques DELORS, président de la Commission européenne des droits de l’Homme : «La France, pour sa part, perd en Félix Houphouët-Boigny un ami de toujours. Elle n'oublie par le ministre d'Etat qu'il fut en France. Félix Houphouët-Boigny a été l'artisan éminent de l'amitié profonde qui unit durablement la France et la Côte d'Ivoire» écrit le président MITTERRAND. La richesse amassée par Félix HOUPHOUET-BOIGNY, à lui tout seul, à sa mort, est évaluée à plus de 7 milliards, sans compter un important patrimoine immobilier en France et à Nassau aux Bahamas, et des comptes bancaires en Suisse (USB et Citibank). Samuel MARECHAL, Directeur général du Front National de la Jeunesse, le père de Marion MARECHAL, a épousé Cécile, l'aînée des petites-filles de Félix HOUPHOUET-BOIGNY. En raison d’un magot pareille, on dit que l’argent n’a ni d’odeur, ni couleur.

60 ans les indépendances dans la dépendance, c'est cela le triste sort de l'Afrique où des régimes favorables au Maitre sont installés et prêts à tout, contre leur peuple. Pour les forts, tout est question de matières premières, de débouchés, de terrorisme et d'Islamisme. Tout n’est que soumission, violence et prédation. Dans cette logique de domination, il faut «surveiller et punir», comme le dirait Michel FOUCAULT (1926-1984), ceux qui s’écarteront de la bonne voie (22 chefs d’Etat africains ont déjà perdu leur vie).

Le président MACRON dit parfois qu’il y aurait une sorte de «montée de sentiment antifrançais en Afrique». Nos ancêtres les Gaulois sont des esprits rationnels ; la France est un partenaire ancien de l’Afrique. En d’autres temps, d’autres méthodes. L'Afrique, c'est aussi des femmes et des hommes en quête de leur dignité souhaitant coopérer avec les autres fraternellement et équitablement, dans le respect mutuel, sans ce lien de soumission et d’ingérence permanente. Pour avoir ignoré cette donnée majeure (augmentation récente du droit d’inscription des étudiants africains, durcissement de la loi sur l’immigration, projet de loi sur le séparatisme, refus de reconnaître le racisme institutionnel et systémique ainsi que les violences policières, ingérences permanentes dans les affaires africains, comme au temps colonial), la France est en train de perdre d’importants parts de marchés en Afrique au profit de la Chine ; ce qui est fort regrettable. Le seul chemin viable est celui d'une coopération juste et équitable, en payant le bon prix des matières premières africaines. La France est un partenaire historique de l'Afrique et cela devrait le rester, mais sur une base du respect mutuel. Ce vœux pieux, de l'ordre d'une incantation morale, ne sera pas entendu, parce ceux qui pillent l'Afrique depuis des siècles. La solution ne viendra pas donc des autres qui n’ont aucun intérêt à ce que cela change, mais des Africains eux-mêmes. Bien des peuples ont commencé à se soulever, et à congédier ces régimes monarchiques et préhistoriques : Algérie, Zimbabwe et Soudan.

Une situation en RCI à suivre attentivement, comme le Mali.

Paris le 9 août 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Alassane Dramane OUATTARA président de Côte d'ivoire (RCI) un 3ème mandat à hauts risques» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens