Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 12:05

La désobéissance civile menée par l’opposition au Mali est passée à un autre stade, la situation devenue incontrôlable, fait de ce pays une poudrière de la sous-région. Il est grand temps que le président malien, Ibrahima Boubacar KEITA, qui n’a pas entendu les médiateurs de la sous-région, se rende compte de l’impasse dans laquelle il se trouve maintenant.

Depuis le 5 juin 2020 l'opposition unie et rassemblant les forces vives de la nation malienne réclame le départ du président Ibrahima Boubacar KEITA (IBK) et la libération de l'opposant Soumaila CISSE. L'opposition s'est engagée dans une dynamique de désobéissance civile, de façon très pacifique. La manifestation du vendredi 10 juin a été réprimée par le gouvernement de IBK, au moins un mort, et plusieurs blessés. En raison de ces violences gouvernementales, l’opposition a toujours manifesté, pacifiquement, du coup l'assemblée nationale du Mali a été vandalisée et la radio-télévision malienne est sous le contrôle des opposants. Les opposants ont diffusé des images saisissantes qui font état d’une situation insurrectionnelle. IBK, le président malien, s'est réfugié dans son bunker.

Pourtant ce que réclame l'opposition et notamment Choguel Kokalla MAIGA n'est pas inaccessible : l'unité du Mali, dans la paix et la concorde, que les forces françaises neutralisent les terroristes et redonnent au malien la souveraineté sur leur pays.

Je viens d'apprendre que les dirigeants de l'opposition ont été arrêtés et leurs téléphones confisqués. La terreur s’intensifie sur les opposants qu’il est urgent de libérer, sans délai. 

Au Mali, Etat d'une richesse culturelle inestimable, mais faible, pauvre et désorganisé par le terrorisme, il s'y ajoute ce que l'opposition nomme l'incurie du président Ibrahima Boubacar KEITA. Les opposants, menant déjà des actions de désobéissance civile, ont appelé à une grande manifestation, pour le vendredi 5 juin 2020, à 14 heures. Il est reproché au président Ibrahima Boubacar KEITA, notamment d'avoir organisé :

- des élections législatives en pleine pandémie ;

- un fonctionnement d'institutions aux ordres dans lequel l'État est patrimonialisé et la démocratie vidée de tout sens ; En particulier l'assemblée nationale est dirigée par des personnes incultes et analphabètes et les votes obtenus par achat de conscience.

Par ailleurs, pour les législatives, le juge électoral a légitimé, par des calculs savants, à quelques centaines de voix près, la victoire de la majorité, là où elle avait été vaincue. Les fonds obtenus pour réarmer l'armée malienne, seraient mal gérés. Les quelques avions achetés ne fonctionnent pas.

- probablement, et ce serait une forfaiture, la disparition d'un des principaux opposants en pleine campagne des législatives, M. Soumaila CISSE. Le gouvernement s'était engagé à le protéger ; ce qui s'est avéré inexact. Aussi l'opposition demande :

- la démission du président Ibrahima Boubacar KEITA, pour les manquements graves à ses devoirs ;

- la libération immédiate de l'opposant M. Soumaila CISSE, de Choguel Kollala MAIGA et de tous les autres opposants, devenus otages politiques du régime et d’engager des négociations sérieuses.

Dans son discours du 5 juin 2020, Choguel Kollala MAIGA estime que le président IBK, devenu introuvable, doit démissionner, sans délai. Depuis qu’il a été élu président, en 2013, comme un chauffard, c’est catastrophe sur catastrophe. Quand un chauffeur a commis beaucoup d’accidents, il faut lui retirer son permis de conduire.

Le Mali est entouré d'Etats fragiles comme le Burkina Faso et le Niger. Cette révolution malienne pourrait donc faire tache d'huile dans la sous-région.

Avec la séquestration de tous les opposants (Soumaïla CISSE et Choguel Kollala MAIGA) la situation est explosive ; le traitement de la situation au Mali nécessite retour au dialogue, et non la confrontation et la  répression des opposants. 

Paris, le 11 juin 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Mali : une situation insurrectionnelle» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens