Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

19 juillet 2020 7 19 /07 /juillet /2020 14:28

La conférence et marche pour Adama TRAORE, le samedi 18 juillet 2020 de Persan à Beaumont, a mobilisé fortement. Le 19 juillet 2020 est l’anniversaire et la 4ème année de lutte pour la Justice que réclame la famille d’Adama TRAORÉ. Lors de cette manifestation, il n'y avait aucun policier ou ni gendarme pour le maintien de l'ordre et tout s'est parfaitement bien passé. Comme quoi les fouteurs de merde ne sont pas toujours ceux que l'on pense. C’est une grande détermination et une forte affluence, en dépit des problèmes de transport, notamment entre Saint-Denis et Sarcelles, la chaleur caniculaire avec un masque, il y avait de quoi étouffer, les gendarmes de Persan, savent de quoi je parle. Ce qui m’a frappé, c’est le mélange des gens de toutes les couleurs. En effet, Assa TRAORE a dépassé les clivages ethniques, il y avait des personnes de toutes les origines, comme aux marches devant le tribunal de Paris et à République «A quoi ça sert d’avoir une voix, si c’est pour se taire, quand il faudrait parler» dit une manifestante. La France républicaine était là, en masse et dans sa grande diversité. «Dès qu’on a rassemblé des milliers de personnes, tout de suite des témoins clés négligés depuis 4 ans, ont été entendus, de nouvelles investigations menées» me dit Assa TRAORE. S’il n’y avait pas eu cette forte et constante mobilisation «l’affaire Adama TRAORE serait enterrée» précise Assa TRAORE. Par conséquent, seule la mobilisation paie. Assa TRAORE réitère avec insistance vérité et justice ainsi qu’un procès équitable, «une requalification des faits». Nous avons été, lors du meeting de clôture, émus par la puissante voix de la mère d’Adama TRARORE, pleine de dignité et de détermination. La mère d’Adama en appelle à tous les témoins, pour la manifestation de la Vérité, aux gendarmes de Persan-Beaumont, au centre de ce drame sans nom, et maintenant de ce grave déni de justice : il faut qu’ils parlent pour soulager leur conscience, s’ils en ont une.

Finalement, cette marche du 18 juillet réchauffe le cœur. L’exigence de Justice et Vérité, en dépit du temps qui passe, depuis ce 19 juillet 2016, est non seulement intacte, mais est en train de prendre un élan, sans précédent dans le pays. Notre voix pour l’égalité réelle, jusqu’ici étouffée, a trouvé une leader charismatique en la personne d’Assa TRAORE, sachant rassemblée large sur des valeurs républicaines, au-delà du cas de son frère Adama. En effet, la marche a démarré devant la mairie de Persan avec des prises de parole. Le Comité a eu le grand mérite de mobiliser de nombreuses familles, dont les enfants ou parents ont été tués par les forces de l'ordre. Ainsi j'ai été ému par cette sénégalaise, Awa GUEYE, qui m'a raconté l'histoire de son frère, Babacar GUEYE, de 27 ans, tué le 3 décembre 2015, à Rennes. Babacar GUEYE, à 4 heures du matin, faisait une crise d’angoisse ; son ami a appelé les pompiers qui sont arrivés en bas de l’immeuble, mais ne sont pas montés. Huit policiers de la brigade anticriminelle sont arrivés ; ils ont asséné à Babacar 5 balles et menottés pendant une heure, en caleçon, en plein hiver. Aucune reconstitution des faits, à ce jour. La mère de Cédric CHOUVIAT était là également. C'est l'histoire de ce livreur étouffé à mort, au motif prétendu de rébellion, mais il se trouve que le téléphone de Cédric qui marchait a tout enregistré. La famille de Ibrahima BAH, mort à Villiers-le-Bel, réclame que les images de la vidéosurveillance soient communiquées. On connaît aussi les dossiers de Gaye CAMARA, de Shaoyo LIU, ce chinois abattu, à Aubervilliers, chez lui, devant ses enfants, Bouna et Zied en 2005, Zineb REDOUANE, Angelo GARAND, tué de 5 balles dans le thorax, mais déclaré mort par noyade, Gabriel, âgé de 14 ans, blessé à l’œil à Bondy, Usul, victime de violences policières, Dranca, 9 ans mutilée, Amine BENTOUNSI, abattu d’une balle dans le dos, le policier a été acquitté, Hakim à Grasse, Lamine DIENG, mort dans un fourgon de police dans le XXème, la fameuse affaire Théo violé au tonfa, mais maintenant victime d’intimidations de l’Etat (enquêtes sur la gestion des finances de son association). «Mon fils ne s’est pas suicidé, il l’ont plaqué, ils l’ont tué» me dit une mère de famille, désespérée. Je rappelle également ces familles africaines, à Paris, mortes dans des squats, dans les années 80. Les promoteurs avaient la solution pour les déloger très vite : un bidon d’essence, des morts, mais sans aucune enquête sérieuse. Nous réclamons justice pour ces graves et infâmes crimes d’étrangers, dans leur sommeil, dont des enfants. Aucune autorité ne s’est déplacée, aucune manifestation à République.

L’attitude de la Macronie, à l’égard des racisés et de nos revendications pour la Justice et l’égalité réelle, témoigne d’une grande perversité et d’une schizophrénie.  Le 14 juillet 2020, à la Fête nationale, la Macronie célébrait les 80 ans de Résistance de Charles de GAULLE contre le défaitisme de PETAIN et son pendant fascisant. Mais le 15 juillet 2020, dans son discours de politique générale, devant l’Assemblée nationale, le nouveau premier ministre Sarkozyste, après la débâche des municipales du 28 juin, Jean CASTEX, a annoncé un projet de loi sur ce que le président MACRON appelle, depuis son discours de Mulhouse, le «séparatisme». Le président MACRON vise, dans ses amalgames, tous les musulmans qui seraient, nécessairement, tous de dangereux islamistes. Les autres ont le droit de pratiquer leur religion, leurs écoles privées et associations religieuses fondamentalistes financées par des fonds publics, mais les racisés devraient abandonner leur culture et se plier au diktat de l’ethnie dominante. Les racisés,  réclamant l’égalité réelle ne serait que des communautaristes. Réclamer la Justice et la Vérité contre les violences policières et les discriminations, contester le privilège blanc, c’est du «séparatisme». On connaît la rhétorique de ce discours, manifestement, d’extrême-droite : «Le sentiment que la République n'était pas toujours au rendez-vous de ses promesses, c’est ce que vous m'avez dit tout à l'heure, quand on parle d'emploi, quand on parle d'éducation ou autre. Sentiment aussi qu'il y a des parties de la République qui veulent se séparer du reste, qui, au fond, ne se retrouvent plus dans ces lois, dans ses codes, ses règles que nous avons une partie de notre population qui se sépare du reste, en tout cas qui considérant peut-être qu'on l'a fait vivre longtemps derrière des murs, décide d'en bâtir de nouveaux et de le faire, c'est pour ça que toutes les choses se mélangent souvent dans notre débat public, au titre d'une religion dont elle déforme les aspirations profondes et en faisant de cette religion un projet politique et au nom de l'islam» dit le président MACRON, le 18 février 2020. C'est une opération visant à renforcer le Code de l'indigénat, ce racisme institutionnel et systémique, resté, jusqu'ici, hypocrite, dans les actes ou des circulaires. Jusqu'ici, dans le déni du racisme, l'ethnie dominante et les médias à ses bottes, prétendent que la France ce n'est ni l'Afrique du Sud, ni le Sud des États-Unis. Pourtant dès que Christophe CASTANER, ministre de l'intérieur, a évoqué les violences et le racisme d'une partie des policiers, il a été remercié par les syndicats de police. On réclame de déboulonner les statues de colonialiste et d’esclavagistes (Colbert et Faidherbe). Le président MACRON a déjà répondu «aucune statue ne sera déboulonnée». Pourtant le Défenseur des droits, M. Jacques TOUBON, a pointé du doigt ce racisme institutionnel et systémique. Pas besoin de statistiques ethniques, pour savoir que nous sommes écartés de tous les hauts lieux de décision. La France a organisé un système sophistiqué et hypocrite de ségrégation raciale, comme dans le Nord des Etats-Unis. Maintenant la France va se doter, officiellement, d'une loi ségrégationniste, digne de l'apartheid. Pourtant, dans cette France républicaine, il existe suffisamment de lois répressives ; il faut seulement les appliquer correctement, rigoureusement et non de façon sélective, à tous ceux qui enfreignent la loi. Tous les gens mauvais doivent répondre de leurs méfaits devant la justice. Cependant, aucune personne n’est au-dessus de la loi, quelle que soit sa couleur ou son statut social. Les accusations de viol, depuis 9 ans, par exemple, notamment à l’égard du premier flic de France, cela nécessiterait une enquête sérieuse. Notre combat concerne, justement, une application juste et égale de ces lois à tous, sans distinction. Aussi bien les racisés que l'ethnie dominante, tout le monde doit respecter la loi républicaine ; c'est qui nous protège tous.

Assa TRAORE a soulevé l’espoir et l’espérance d’une communauté assoupie qui avait baissé les bras, subissant ainsi le privilège de l’ethnie dominante. Nous réclamons, désormais, notre juste place dans la société, notre part du gâteau. Les revendications de l’égalité réelle, la Justice et la vérité sont de plus en plus audibles, c’est cela qui agace, inquiète et menace le privilège de l’homme Blanc. Assa TRAORE, elle-même, pleine de charme et de grâce, sachant communiquer, devenue une vedette des télévisions, a ses gardes du corps et ses groupies. Cependant, la mobilisation d’Assa TRAORE et l’espoir qu’elle soulève, s’inscrit dans un contexte de profonde lepénisation des esprits et heurte les avantages acquis de certains. J’entends souvent dire des Gaulois honnêtes reprendre, sans y faire attention à ces calomnies que véhicule fachosphère ou ces télévisions haineuses : «Assa TRAORE serait devenue une vedette ; elle se la pète, et ne roulerait que pour elle-même». Je dis, comme le Pape Jean-Paul II, à ces républicains sincères : «n’ayez pas peur, entrez dans l’espérance» ; il ne faudrait pas vous laisser intoxiquer par la puissante propagande des fachos : «Je suis là pour réclamer la Justice pour Adama et pour toutes les personnes victimes de violences policières ou racisme. C’est important d’être là, on ne lâchera rien là-dessus. C’est un combat nécessaire pour toute la société. Cette question de Justice peut toucher tout le monde ; il suffit qu’une seule personne soit niée dans ses droits, en raison de violences policières ou du racisme, que toute la société soit impactée» me dit Mme Danièle OBONO, députée de la France Insoumise. D’autres Gaulois, pourtant classés républicains, vous disent naïvement, «oui, mais les Frères Traoré, ce sont des voyous, les défendre va faire triompher, sans combat, Marine LE PEN».

En réalité, le fait d’avoir un casier judiciaire n’autorise, nullement, par ce seul motif, des contrôles d’identité au faciès, et ce n’est pas une permission générale de tuer. La peine de mort a été abolie depuis 1981. Si quelque a commis, ou est soupçonné d’un fait délictueux, qu’il ne soit pas tué, mais appréhendé et jugé, équitablement. Laisser la Police se transformer en escadron de la mort, uniquement pour les racisés, c’est transformer ce pays, encore républicain, en système ségrégationniste, digne de l’Apartheid.

Par ailleurs, il n’a échappé à personne que la Macronie, élue pourtant en 2017, pour sauver la République, a trahi son engagement de combattre LE PEN. En effet, ce projet de loi sur le séparatisme va encore amplifier les calomnies et les stigmatisations des racisés. Les digues sont tombées. Pendant, ce temps, vous observerez que Marine LE PEN est restée particulièrement discrète. Marine LE PEN sait que, non seulement le président MACRON vient de parachever sa dédiabolisation, rendant ainsi légales et légitimes ses idées racistes, mais en plus, il fait sa campagne électorale, gratuitement. Son compte de campagne ne sera pas déficitaire et pas besoin de faire appel, ni aux emplois fictifs, ni aux banques russes. Au moment du choix électorale «les Français préfèrent l’original à la photocopie» avait, fortement justement, Jean-Marie LE PEN.

En définitive, il faudrait sonner le tocsin et engager une vaste mobilisation contre ce projet de loi ségrégationniste de la Macronie sur le séparatisme. En fait, le séparatiste, c’est bien le président MACRON voulant perpétuer le privilège blanc : «Ce projet de loi n’est pas encore arrivé. On va voir ce qu’ils préparent. Cela n’augure rien de bon, étant donné, que ce serait la traduction d’une stratégie politique qui emprunte à l’extrême-droite non seulement son discours, sa rhétorique, mais aussi ses obsessions xénophobes et racistes. Cela risque en plus en termes juridiques d’être une espèce d’usine à gaz qui n’a aucun sens. L’objet de cette proposition de loi est de participer à stigmatiser encore davantage une partie de la population et alimenter tous les fantasmes xénophobes et racistes. Je n’en attends rien de bon. Par contre, je serai avec les autres députés de mon groupe bien entendu mobilisée contre ces nouvelles attaques antidémocratiques et antirépublicaines» me dit Mme Danièle OBONO, députée de la France insoumise. Nous scruterons, attentivement, les positions du Parti socialiste, de SOS-Racisme, du CRAN, et j’espère que Julien DRAY ne va pas encore parler de «progrès social», comme il l’avait dit à propos du Code noir. Pour Mme Rokhaya DIALLO sa présence à la manifestation se justifie par un devoir de commémorer la mémoire d’Adama TRAORE et celle de toutes les victimes des violences policières. Suivant Mme Rokhaya DIALLO les «séparatistes sont, en fait, ceux qui ne permettent pas à l’ensemble de la population d’accéder aux mêmes opportunités économiques et professionnelles, comme tout un chacun devrait y prétendre». Bref, nous voulons vivre mieux, dignement ; nous avons le droit au bonheur, comme chaque citoyen de la République. La nomination de Jean CASTEX, ce premier sarkozyste est une sorte de privilège de l’homme blanc, «une reproduction sociale, excluant une partie de la population, les femmes, les racisés, c’est une lourde tendance que l’on analyse et documente de longue date. Il faudrait un débat sur la place publique, pour la remise en cause du statu quo. Après les élections municipales, 80% des élus sont des hommes, cela devrait poser questions ; c’est dans le même ordre d’idées de remettre en cause le statu quo et de lutter contre les processus d’exclusion et de discrimination. Il y a des catégories de populations qui sont victimes de ces barrières raciales, de ces plafonds de verre, à tous les échelons», me dit Mme Danièle OBONO, député de la France insoumise.

Plus que jamais, nous refuseront le Code de l’indigénat, annoncé par Jean CASTEX, le premier ministre sarkozyste. La France est devenue, de façon irréversible, un Etat multiculturel, qu’on le veuille ou non ; c’est un fait majeur de notre temps. Nous ne partirons pas. Autant vivre ensemble. Que tous ceux combattent le séparatisme de la Macronie, le privilège blanc des lepénisés, restent plus que jamais mobilisés, pour faire valoir leurs droits de citoyens, afin de faire reculer ces mentalités colonialistes et esclavagistes, pour la Justice, l'égalité réelle, la Fraternité et le bien-vivre ensemble !

Noir ne signifie nullement sous-homme : «Les séparatistes vous emmerdent» disait une pancarte. «La Police bave, l’Etat essuie» disait une manifestante. Par conséquent, on continuera, plus que jamais, à réclamer la vérité et Justice pour tous ces 113 jeunes dont Bouna et Zied, ainsi que Adama TRAORE, étouffés à mort par les forces de l'ordre qui n'ont aucune permission générale de tuer nos enfants : «ôtez votre genou de notre cou» avait dit le révérend Al SHAPERTON.

Égalité réelle, Justice et Fraternité. Abrogation du Code de l'indigénat qui se met en place ! Ni plus ni moins.

On ne lâchera rien !

Paris le 18 juillet 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Adama TRAORE : 4 ans après. Vers la mise en place officielle d'un Code de l'indigénat en France» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens