Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 11:53

Je suis horrifié et scandalisé qu'un tenant de la Gauche du Parti socialiste, membre du conseil régional, et surtout l'un des fondateurs de SOS RACISME, puisse venir nous expliquer que le Code noir était un progrès social : «On se focalise sur Colbert. Mais la vérité historique, le Code noir dans l’histoire de l’esclavage, c’est un progrès. Parce que les gens n’étaient pas considérés comme rien du tout, et justement, Colbert essaie de négocier avec le Roi, pour donner un début de statut» déclare Julien DRAY, chez CNews, la chaîne d’Eric ZEMMOUR ; ceux-là même qui bavent sur nous, chaque soir, sans que SOS-RACISME ne s’en offusque.

Dans son négationnisme, à écouter Julien DRAY, l’esclavagiste, Jean-Baptiste COLBERT serait un humaniste. Sous l’Ancien régime, les maîtres, punissant leurs esclaves, au-delà de ce qui était permis par le Code Noir, «jusqu’à une hideuse et bestiale férocité» n’étaient jamais poursuivis pénalement, écrit de LANZAC de LABORIE. Le sort des esclaves, sous Louis XIV, ne s’est guère amélioré ; c’est toujours l’arbitraire et des droits de vie et de mort du Maître. En effet, pour les gens de bonne foi, ne défendra pas leur privilège ethnique, et qui ont lu le Code noir (voir mon article sur Colbert), il est mentionné en son article 44 que l’esclave, à qui a on a dénié toute humanité, est «un bien meuble». Au cœur de cet odieux dispositif de servitude plastronne l’article 44 du Code noir déclarant les esclaves «biens meubles» ; cela signifie à ces hommes, dépouillés de leur humanité, l’impossibilité d’avoir un droit de propriété. Tout ce que possède l’esclave, y compris ses enfants, est à son maître ; il ne peut pas témoigner contre son maître ; l’esclave ne peut pas se marier, il est sans droits héréditaires.  

En effet, le Code noir réglemente l’administration de la justice, la police, la discipline et le commerce des esclaves. L’article 1er, chasse les Juifs et les ennemis des Chrétiens, des colonies. Toute religion, autre que catholique est interdite dans les colonies antillaises (article 2). Défense est faite aux Protestants de ne pas troubler l’ordre public (article 5). Le concubinage entre un homme libre et une esclave est interdit (article 9).  Le Code Noir donne la prérogative au maître, pour les marrons, de couper leurs oreilles, de les marquer au fer ou de les punir à mort. Ainsi, les articles 32 à 40 prévoient divers châtiments pour les esclaves : peine de mort pour le vol ou violence le Maître ou un membre de sa famille, troisième délit de fuite, et jarret coupé pour la première fuite et les amendes pour les affranchis libres qui auraient caché des marrons. Par ailleurs, un esclave ne peut détenir aucune arme offensive, même un bâton, l’attroupement, de jour, comme de nuit, est pour eux interdit. Ils ne peuvent rien vendre et leur alimentation, comme leurs effets vestimentaires, sont rationnés (articles 15 à 26). Est-cela donc mon cher Julien, «un progrès» ?

En fait, le Code Noir n’est autre qu’une négrophobie d’Etat que le président MACRON vient de justifier, honteusement. Dans le déni, face au racisme institutionnel et systémique, ainsi que les violences policières, le président MACRON a déclaré que sa démocratie ethnique ne déboulonnera pas les statues des esclavagistes et colonialistes. Pour le Chef de l’Etat, ceux qui dénoncent le racisme ne seraient que des «communautaristes» et des «séparatistes». Circulez il n’y a rien à voir ! Le racisme n’existe qu’aux Etats-Unis. Bref, nous sommes encore des indigènes de la République, comme au temps de COLBERT.

Cette déclaration de Julien DRAY est une réécriture scandaleuse de l’Histoire : «Tant que les lions n’auront pas leur propre histoire, l’histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur» avait dit Chinua ACHEBE (voir mon article). Ce qu’a dit Julien DRAY, ce n'est pas qu'une erreur, c'est une faute politique monstrueuse, un acte de guerre, de la négrophobie à l’état et du négationnisme, l’esclavage étant maintenant déclaré «crime contre l’humanité» , en France et par l’Union européenne (voir mon article). Cette agression de Julien DRAY contre les racisés appelle, surtout, une sanction d’exclusion de la part du Parti socialiste. Je ne comprends pas que nos responsables du parti socialiste n'aient pas réagi à cette infamie, à moins d’une traditionnelle indignation souvent sélective. Je suis d'autant plus révolté contre ce genre de déclarations de personnes, sous prétexte de progressisme, nous poignardent dans le dos sur les plateaux de télévision. On nous invite rarement à la télévision, et ce sont d’autres gens, comme Julien DRAY et Eric ZEMOUR, qui s’expriment à notre place. Quand, les rares fois, où BFMTV avait invité le professeur Maboula SOUMAHORO, le présentateur, sorti de son rôle s’est livré à des attaques inacceptables, de lynchage, dignes de «Strange Fruit».

 

On sait maintenant que SOS-RACISME, qui ne défend que certains que certaines donc une association complètement décrédibilisée, va faire partie de la Fondation de l'esclavage. Aussi j’interpelle ici, et publiquement, Jean-Marc AYRAULT, sur ce choix funeste. Le Code noir avait ravalé les Noirs au rang d'un bien meuble, nous avait donc réifié. Qu'est-ce qu'on a fait de mal à ces négrophobes (Eric ZEMMOUR Alain FINKIELKTAULT Elisabeth BADINTER, Manuel VALLS) qui s'acharnent constamment sur nous ? Pourquoi on a parfois l'impression que certaines personnes sont plus haineuses à l'égard des Noirs et des Arabes que les membres du Rassemblement national ? Pourquoi tant de mépris ?

Je ne comprends qu'au moment où on a besoin de toutes les forces de progrès pour lutter contre ce racisme institutionnel et systémique que nos prétendus amis nous enfoncent et nous poignardent. Je préfère et je le redis constamment une grande solidarité pour lutter très énergiquement contre l'antisémitisme le racisme l'homophobie et toutes les formes de discriminations notamment sociales. Albert MEMMI (voir mon article) et qui vient de nous quitter avait été un pont entre Juifs et racisés. Jean-Paul SARTRE et François MASPERO sont pour moi des exemples. De nos jours, Pierre AIDENBHAUM et David ASSOULINE chaque 1er mai sont au Pont du Carrousel pour rendre hommage à Brahim BOURAAM. Mon ami, Lansana BATHILY, avait sauvé des Juifs dans l’affaire Hyper Cacher. C’est son anniversaire ce 27 juin 2020. Longue vie à la fraternité entre tous !

Par conséquent, je suis donc habité par un espoir infini que de solides liens de solidarité entre Juifs et Noirs seront établis : «Quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez les oreilles, on parle de vous» avait dit, fort justement, Frantz FANON (voir mon article) dans «son manifeste de l’antisémitisme». Je suis persuadé que cette tactique du Rassemblement national ménageant, pour l'instant, la communauté juive nous explosera, un jour, à la figure. On ne peut pas être raciste à 50%. On l'est ou on ne l'est pas. Le président Macky SALL du Sénégal était venu manifester, courageusement, à Paris dans l’affaire «Charlie Hebdo», en dépit de critiques sérieuses de certains fondamentalistes.  Dans mon 19ème arrondissement, la plus grande communauté juive d'Europe, avec plus de 110 nationalités on vit ensemble de façon harmonieuse et fraternelle.

Pourquoi tant d’obsession et d’acharnement contre les racisés ?

Je préfère donc l'amour à la haine et je te dis Julien, moi qui t’avais rencontré, il y a de cela plus de 30 ans, à Athis Mons chez Marie Noelle LINEMANN, autour d'ateliers de SOS-RACISME, je suis profondément blessé par tes déclarations scandaleuses.

Je réclame l’Amour et compréhension mutuelle pour un bien-vivre ensemble. Tous ensemble contre la bête immonde du racisme et de l'antisémitisme !

La voie indiquée par Assa TRAORE, un engagement citoyen, un mouvement civique , dans le cadre des lois de la République, pour réclamer l’égalité réelle, la fraternité, dans la vérité et la justice, me paraît intéressante et à soutenir. Pour reprendre Al SHAPRTON : «ôtez votre genou de notre cou !».

Paris, le 27 juin 2020 par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Il faut virer Julien DRAY du Parti socialiste, pour sa négrophobie et son négationnisme !» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens