Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 14:24

La pandémie du Coronavirus rappelle les grandes peurs irrationnelles des temps anciens. Dans les pays occidentaux, on avait connu la peste, le choléra, les deux guerres mondiales, la grippe espagnole en 1918-19 (entre 40 et 100 millions de victimes). Bien des personnes célèbres avaient succombé de la grippe espagnole (Le dramaturge Edmond ROSTAND, le peintre autrichien Egon SCHIELE, le poète Guillaume APOLLINAIRE). Cependant, c’est le tremblement de terre de Lisbonne, du 1er novembre 1755, avec ses 30 000 ou 40 000 morts qui avait déjà secoué les esprits. Les grandes crises génèrent des peurs, mais elles sont aussi une occasion formidable, de sortir de nos certitudes tranquilles, pour bâtir une société nouvelle, dans le sens du progrès humain : «Il est des moments décisifs, des circonstances uniques, des événements imprévus ; l’habileté est de les saisir pour les tourner à son avantage» avait écrit Ange GOUDAR (1708-1791). Il propose que les Portugais se libèrent de la domination idéologique britannique, en développant leur agriculture, le commerce et un système politique viable. Pour l’explication de ce séisme de Lisbonne, l'Eglise catholique culpabilisait et interprétait la catastrophe comme une punition divine infligée aux humains vivant dans le péché. Les grands esprits des Lumières saisirent cette occasion, pour faire avancer les idées de rationalité. Ainsi, Emmanuel KANT (1724-1804), Jean-Jacques ROUSSEAU (1712-1778) et Voltaire (1694-1778) attaquèrent cette vision conservatrice de l’Eglise et débattirent de l'action de Dieu sur la Nature et sur le rôle de l'Homme : «Dieu s'est vengé, leur mort est le prix de leurs crimes ? Quel crime, quelle faute ont commis ces enfants ?» écrit Voltaire. Le S.I.D.A au début des années 80 a aussi été un grand moment à Paris, Jean-Marie LE PEN, insinuant que le SIDA serait venu d’Afrique, recommandait de faire attention, à la sueur dans le métro. Le résultat, pendant plus de trois jours, plus personne n’osait prendre les transports en commun parisiens.

Sur le continent noir, et pour la première fois qu’une crise sanitaire venait d’ailleurs, certains avaient fait circuler la rumeur que le Coronavirus ne pourrait pas se développer en Afrique, en raison des fortes chaleurs ou que les Africains résisteraient à ce virus. Aussitôt après, l’opinion publique africaine s’est enflammée, sur la base de la théorie du complot, estimant que ce serait une façon d’endormir les Africains, pour les exterminer, définitivement, de la terre, en vue de récupérer, à bon compte, leurs matières premières. Par ailleurs, les premiers cas importés du Coronavirus de France, le 1er mars 2020, ont généré une grande peur au Sénégal et une hystérie collective, réclamant la fermeture immédiate des frontières. L’Afrique avait connu ses grandes peurs, comme les longues nuits de l’esclavage, de la colonisation, de la peste, du choléra, d’Ebola et de toutes sortes de calamités naturelles (sécheresse, criquets, inondations, feux de brousse). Maintenant, il y a cette cochonnerie en Afrique, un continent sans structures sanitaires viables. Des chercheurs de l'INSERM en France avaient proposé que les Africains soient des cobayes ; cela a suscité une forte réprobation et une condamnation ferme du président Macky SALL. En dépit de tout cela, on sait que les Africains, et de longue date, sont les cobayes des laboratoires pharmaceutiques des pays riches, de façon clandestine. Le phénomène a été seulement dévoilé au grand jour avec cette pandémie. Aussi cette infamie alimente toutes les peurs des Africains.

Donald TRUMP est arrivé au pouvoir en surfant sur les peurs des petits Blancs, après deux mandats, du premier président Noir des Etats-Unis, Barack OBAMA. Toute sa stratégie, «d’America First», est fondée sur la peur des autres, notamment son refus du multilatéralisme. Il a, en particulier, instrumentalisé les réfugiés latino-américains, accusés d’être tous des criminels. Donald TRUMP, avant la pandémie, croyait que la bonne santé de l’économie américaine et le niveau faible du chômage, pouvaient garantir, à eux seuls, sa réélection. Or avec cette pandémie, les bourses se sont effondrées, et les cartes rebattues. Dans sa guerre commerciale contre les Chinois, Donald TRUMP est en passe d’être supplanté par les Chinois, par ce que les Occidentaux appelaient, auparavant le «Péril jaune». Alain PEYRIFITTE l’avait prédit «Quand la Chine s’éveillera», l’Occident tremblera. En effet, et à ce jour, ce n’est pas encore fini, l’Amérique de Donald TRUMP remplie d’elle-même, totalise plus de 20 millions de chômeurs, et c’est la grande trouille, l’Amérique étant devenue le pays le plus infecté au monde du Coronavirus.

Donald TRUMP, distancé dans les sondages de 11 points par le camp démocrate, en vue des élections présidentielles de novembre 2020, ne semble pas avoir tiré toutes les bonnes leçons de cette pandémie. Il s’en prend, plus que jamais, au multilatéralisme, en suspendant les cotisations à l’OMS, en attaquant, inutilement, les Chinois. En effet, il y a de cela 10 jours, les Américains avaient réclamé aux Chinois de publier les résultats de chercheurs sur les origines du Coronavirus en Chine. Les autorités chinoises, souveraines ont, naturellement, refusé de déférer aux injonctions des Américains, qui ne sont plus les maîtres du monde. Chaque pays veut trouver rapidement un vaccin efficace. La Chine part de l’idée qu’il y aurait au moins quatre différentes sortes de Coronavirus, et travaille, activement, à trouver des vaccins adaptés, à chacune des situations. Désappointés, les Américains utilisent maintenant la calomnie et la désinformation, prétendant, sans preuves, que l’origine du Coronavirus serait accidentelle, en raison d’une mauvaise manipulation de laboratins chinois. Finalement, le problème, c’est Donald TRUMP, un représentant du «Vieux monde», complètement décalé par rapport aux enjeux du moment, lui-même est devenu un virus mortel pour son pays. En effet, alors que l’Amérique est le plus vaste foyer du Coronavirus, distancé par les Chinois, Donald TRUMP veut, coûte que coûte, faire redémarrer l’économie, au péril de la vie et de la santé de ses concitoyens. Les Américains, sans tests à grande échelle, ont peur de se ramasser, une deuxième vague du Coronavirus. Donald TRUMP étant complètement donc à côté de la plaque, une bonne procédure de destitution lui irait bien ; Cela finira par arriver, en novembre 2020.

Donald TRUMP joue sa réélection et la question du leadership monde chinois est posée. La Guerre froide est finie, mais une autre guerre économique commence. Le multilatéralisme tel qu’il est ne fonctionne pas bien. De nouveaux mécanismes de régulation de société internationale sont nécessaires.

En France, avant la pandémie du Coronavirus, une poussée importante de la xénophobie était dirigée contre les étrangers, le Rassemblement national était devenu le 1er parti de France. Pour faire, et il n’a pas si longtemps que cela, on ne parlait, à longueur de journée, que d’immigration, de réfugiés, de communautarisme et de terrorisme. Subitement, et comme par enchantement, on n’entend plus parler de burka, de burkini ou de déficit à 3% à ne pas dépasser. C’est une curieuse défaite de la Macronie, face au champ de ruines à gauche. Dans sa grande démagogie, le président des riches, utilise, désormais, les termes du Conseil national de la Résistance, la mise en place d’un programme social ambitieux, «quoi qu’il coûte» appelé «les Jours Heureux». Depuis plusieurs décennies, la classe politique s’évertue à nous berner et l’opposition en France encore sans leadership est aphone. Qui pourrait-donc, au sein de l’opposition proposer, une alternative crédible ?

En Grande-Bretagne, le premier ministre Boris JOHNSON avait attisé deux grandes peurs des Britanniques : l’Union européenne et l’immigration. Il a fini par obtenir son BREXIT, et voilà qu’il a gravement sous-estimé la pandémie du Coronavirus, serrant les mains et considérant qu’une «immunisation collective» protégerait ses concitoyens. Boris JOHNSON, ainsi que sa compagne, Carrie SYMONDS, enceinte de 7 mois, ont été infectés par cette cochonnerie. Boris JOHNSON étant actuellement en convalescence, le capitaine est donc absent au moment même où son pays est en train de mener une guerre contre le virus. Cela créé une angoisse supplémentaires des Britanniques, les négociations sur la sortie du BREXIT n’étant pas achevées et le chômage monte. 

Après les élections du 24 février 2020, au Sénégal, les forces du Chaos, se fondant sur les théories du complot, avaient tenté de faire peur aux Sénégalais et de les diviser, avec le concept de «Neddo Ko Bandoum», à savoir que le président Macky SALL aurait un agenda caché, en vue d’assurer l’hégémonie des Peuls au Sénégal et dans la sous-région (Gambie, Guinée-Bissau et Guinée-Conakry). Dans sa gestion de la crise du Coronavirus, en y associant toutes les forces vives de la Nation sénégalaise, le président Macky SALL, en homme d’Etat, a pris de la hauteur et les bonnes mesures ont été prises (état d’urgence sanitaire, couvre-feu de 20 h à 6 h et interdiction de déplacements d’une région à une autre, aides alimentaire et avance du FMI). En effet, Macky SALL défend, utilement et efficacement, la santé et la vie des Sénégalais. Le président Macky SALL, visionnaire, a aussi pris le leadership en Afrique. Il s’est révélé être l’avocat des Africains. Il est, pour l’instant, le grand gagnant, dans la guerre contre cette pandémie. Dans la stratégie sanitaire, le Sénégal est un miracle en Afrique, avec le nombre important de guérisons, même si les cas communautaires sont inquiétants et devraient être surveillés de façon très attentive et particulièrement rigoureuse. Au 17 avril 2020, le Sénégal compte 342 cas infectés du coronavirus dont 198 guéris, 2 décès, 1 évacué et 141 patients sous traitement.

L’Europe technocratique, égoïste, remplie d’elle-même et se barricadant dans ses frontières, est morte. Le BREXIT l’avait gravement assommée, mais le Coronavirus qui lui a infligée un coup de grâce. La présidente de la Commission européenne vient de s’excuser pour le défaut de solidarité avec les Italiens et les Espagnoles. La richesse matérielle n’est pas forcément signe de progrès social.

Si le Coronavirus suscite des peurs, c’est aussi et surtout, un instant de Vérité, appelant la naissance d’un vrai «Nouveau Monde». Pendant longtemps, et de façon arrogante, les Occidentaux nous narguait et nous rabâchaient, à tort et à travers les slogans : «notre civilisation» et «notre démocratie». Le Coronavirus a finalement invalidé ces affirmations peu sérieuses, leur civilisation est mortelle. Les grands pays qui allaient sur la lune et sur Mars, ne pouvaient pas fournir ou fabriquer des masques en nombre suffisant et ont envoyé au front, au casse-pipe, sans les armes nécessaires, les personnels soignants. Maintenant, ils veulent sans précautions, faire reprendre l’activité économique, mais les gens ont peur d’une seconde vague  : «Une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde » avait bien prévenu, Aimé CESAIRE, dans «son discours sur la colonisation». En fait, ces coups de menton des Occidentaux servaient pour se donner bonne conscience, pour justifier des guerres locales criminelles contre les pays faibles, et matraquer les grévistes qui manifestaient contre des réformes injustes, dont celles des retraites, de l’assurance chômage et de l’hôpital.

On sait maintenant que leur «civilisation», vouant un culte infini à l’argent et à leurs profits, est un enfumage, une énorme escroquerie ; ce n’était que le libéralisme sauvage, déguisé en démocratie. En effet, depuis la fin de la Guerre froide, le capitalisme financier, avec ses logiques de prédation et de violence, était triomphant et arrogant. La pandémie du Coronavirus, avec la grande dépression qui vient, annonce la naissance d’un «Nouveau Monde», au sens noble du terme, dans le sens de la paix, de la justice, de l’équité, de la fraternité et de la solidarité. L’humain doit rester au cœur de toute politique publique. L’argent n’a de sens que par son utilité sociale. Toute grande crise peut aussi faire renaître l’Espoir et l’Espérance. Au sortir de la guerre, il y avait eu un grand progrès social avec «les Jours Heureux» et les «30 Glorieuses». L’arme nucléaire était un engin de mort pouvant provoquer une 3ème guerre mondiale, destructrice de toute l’Humanité, mais cela s’est traduit par une sorte de dissuasion, «un équilibre de la terreur», et donc une longue période de paix, pour les pays riches, décentrant les conflits à la périphérie.

Le multilatéralisme, la coopération, la justice au sein de la société internationale sont plus que jamais nécessaire pour éradiquer cette pandémie. En effet, le virus ne connaît pas de frontières. «La gestion de cette crise appelle une réponse internationale forte, guidée par un impératif de solidarité et de responsabilité partagée. Seule une victoire totale, incluant pleinement l’Afrique, pourra venir à bout de cette pandémie» souligne une déclaration conjointe de 18 chefs d’Etat africains.

Dans le continent noir, 60 ans après les indépendances dans la dépendance, il est urgence de voir naître, en remplacement des bourgeoisies nationales sans conscience sociale, et des régimes monarchiques et préhistoriques, une autre Afrique souveraine, démocratique, soucieuse des intérêts des population, renforçant son unité, mettant en commun ses moyens, assurant une bonne gouvernance vertueuse et sobre et prévoyant un système de santé efficace, à la hauteur des attentes de tous. L’Afrique riche de ses matières premières et de ses populations, doit rebondir dans le sens de l’Histoire. Peu importe la voie choisie, l’essentiel c’est le pragmatisme et l’efficacité «Peu importe que le chat soit noir ou blanc, pourvu qu’il attrape les souris» avait dit, en 1961, un visionnaire, DENG Xiaoping (1904-1997).

Je pense aujourd’hui au musicien Christophe, de son vrai nom,  Daniel BELVILACQUA (1945-2020) ; ses parents étaient Italiens. La diversité, c’est cela la marque de fabrique de notre chère et belle France. On se rappelle de sa chanson, «Aline» datant de 1965.

J'avais dessiné
Sur le sable
Son doux visage
Qui me souriait
Puis il a plu
Sur cette plage
Dans cet orage
Elle a disparu

Et j'ai crié, crié
Aline
Pour qu'elle revienne
Et j'ai pleuré, pleuré
Oh! J'avais trop de peine

Je me suis assis
Auprès de son âme
Mais la belle dame
S'était enfuie
Je l'ai cherchée
Sans plus y croire
Et sans un espoir
Pour me guider

Et j'ai crié, crié
Aline
Pour qu'elle revienne
Et j'ai pleuré, pleuré
Oh! J'avais trop de peine

Prenez soin de vous !

Paris, le 17 avril 2020, 31ème jour de confinement, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«31ème jour de confinement, entre grandes peurs irrationnelles et Espoir d’un vrai Nouveau Monde» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«31ème jour de confinement, entre grandes peurs irrationnelles et Espoir d’un vrai Nouveau Monde» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«31ème jour de confinement, entre grandes peurs irrationnelles et Espoir d’un vrai Nouveau Monde» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«31ème jour de confinement, entre grandes peurs irrationnelles et Espoir d’un vrai Nouveau Monde» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«31ème jour de confinement, entre grandes peurs irrationnelles et Espoir d’un vrai Nouveau Monde» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«31ème jour de confinement, entre grandes peurs irrationnelles et Espoir d’un vrai Nouveau Monde» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«31ème jour de confinement, entre grandes peurs irrationnelles et Espoir d’un vrai Nouveau Monde» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens