Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

11 avril 2020 6 11 /04 /avril /2020 14:00

La principale mission d'un dirigeant c'est de décider, et surtout de bien décider, dans l’intérêt général. Or, les dirigeants politiques du «Vieux monde», sont jusqu'ici dans l'instrumentalisation, le mensonge, les hésitations et les calculs électoraux, pour leur survie personnelle. Cette pandémie met nos dirigeants en face d'une responsabilité politique historique impactant la vie des gens et l'avenir économique de leur pays. C'est choix décisif entre la vie et la mort.

Jusqu'à une période récente, le président américain Donald TRUMP prenait de haut ses adversaires démocrates. En effet, l'économie américaine créait des emplois et la bourse s'envolait. On connaît les slogans de Donald TRUMP «America First», son rejet du multiculturalisme, sa compétition stratégique agressive, son nationalisme étriqué et méprisant.

Cependant, cette pandémie a changé, fondamentalement, la donne. La superpuissance américaine avec son armada, sa guerre des étoiles, ses missions sur Mars, n'est pas à même de produire, suffisamment, de masques, de ventilateurs et de tests. En effet, les Américains, en sont réduits à commander, à un prix d'or et coiffant la France, ces équipements vitaux à la Chine, qui a stabilisé le Coronavirus. La Chine est devenue la superpuissance mondiale du moment. En effet, l'économie chinoise redémarre pendant que les États-Unis sont devenus, par le nombre de personnes infectées, un colosse aux pieds d'argile, avec maintenant 17 millions de chômeurs et une récession pire que celle de 1929. Du même coup, le slogan de Donald TRUMP, «Make America Great Again» est devenu à ce jour, une escroquerie, son pays étant, dans cette pandémie, réduit à une grande dépendance à l’égard de la Chine.

Aussi, Donald TRUMP, devenu communiste, se met, contrairement à sa philosophie libérale, à prévoir des milliards pour en venir en assistance aux pauvres. Le président américain, Donald TRUMP, candidat à succession, une bête politique, a bien vu le double danger qui le guette. En effet, les décisions qu'il va prendre dans la gestion de la pandémie vont conditionner sa réélection ou non, au scrutin de novembre 2020. Dans cette sortie de crise, Donald TRUMP n'a plus le droit à l'erreur, d'autant plus que le camp démocrate, depuis que Bernie SANDERS a jeté l'éponge, s'est réunifié dans la diversité.

On voit surtout que, dans son slogan «America First» Donald TRUMP a bien décrypté, que dans la guerre économique qu'il a allumée, les Chinois ont une très bonne longueur d'avance, et sont en passe de devenir les maîtres du monde. Aussi, Donald TRUMP recherche une stratégie dans la perspective de la fin du confinement, en vue faire redémarrer l'économie américaine en début mai 2020. Mais dans cette course, non plus aux armements, la reprise de l'économie est un combat quitte ou double, entre la vie et la mort. Comment mettre fin au confinement, sans organiser des tests généralisés ? Que se passe-t-il s'il y avait une deuxième vague de Coronavirus ? Dans cette pandémie, avec donc une dimension planétaire, peut-on rouvrir les frontières et faire entrer le loup dans la bergerie ? L’unilatéralisme a donc des limites, dans un monde globalisé.

Autant de questions que nos dirigeants, dans cette «guerre» suivant le président MACRON, devraient sous peser. Décider oui, mais décider bien, en protégeant les vies, et ne pas les sacrifier à l'aune de la compétition économique. Cette pandémie nous a bien appris une leçon majeure : «Nos vies valent mieux que leurs millions» suivant une formule de M. Olivier BESANCENOT.

Cette crise interpelle aussi notre chère France. Comment sortir de ce guêpier à bon compte et réorienter nos priorités économiques autour de l'humain, la seule valeur ajoutée, sans laquelle tout est perdu ?

Il faut le dire, avec une grande insistance, ce qui caractérise essentiellement le capitalisme, c'est d'être un capitalisme financier, spéculatif. Sur le plan interne, au lieu d'être tourné vers l'innovation et l'industrialisation, le capitalisme français, dans sa recherche effrénée du profit. Prenant, depuis des décennies des subventions et des dégrèvements fiscaux, ce capitalisme spéculatif, sans création importante d’emplois, a considérablement appauvri ce grand pays qui a des atouts majeurs. Sur le plan externe, ce qui caractérise le capitalisme français, c'est la fuite des capitaux et la délocalisation des entreprises en Chine. L'Allemagne, dont le capitalisme est industriel et qui a accueilli 1 million de réfugiés, s'en tire bien dans cette pandémie, et ce pays est même venu en aide aux autres.

On nous disait, en France, que nous avions le meilleur système de santé publique. Pire, la réforme des retraites maintenant suspendue, et que je demande d'abroger sans délai, visait, en fait, à refiler aux assurances privées tout le système juteux de sécurité sociale. Toute sortie de la crise sanitaire devrait être orientée vers l'humain. Quand le président MACRON disait qu'il mettrait les moyens, «quoi qu'il en coûte», est-ce à dire, encore, ces subventions non conditionnées, non contrôlées et sans contreparties, aux entreprises, comme auparavant ?

A mon sens l'entreprise ne devrait pas être confondue avec l'entrepreneur et une entreprise n'a de valeur que dans son utilité sociale. Toute sortie de crise préservant les vies, devrait orientée vers un nouveau pacte social, comme au sortir de la Deuxième guerre mondiale. Toute la nation devrait mobilisée, avec les entreprises, les forces vives de ce pays et naturellement toute la population, en y incluant les étrangers et les sans-papiers à régularisation, pour des objectifs majeurs de sauvegarde de l'économie, de progrès social et de défense de l'environnement. Le prétendu «Nouveau monde» est mort. Vive un «Vrai nouveau monde», autour de l'humain, seule vraie ajoutée et capable de mobiliser tous, autour de l'essentiel.

Le Coronavirus a infecté l'Union européenne, maintenant hospitalisée dans un service d'urgence, en soins intensifs. En effet, l'Europe technocratique, éloignée des préoccupations majeures des peuples, barricadée dans ses frontières et sa prétendue identité culturelle, est maintenant moribonde. Sans doute l'Union européenne vient de débloquer, très tardivement, 541 milliards d'euros pour la relance économique, mais son attitude criminelle à l'égard des Italiens et des Espagnols, m'a profondément révulsé. Là aussi, comment faire redémarrer l'économie, et rouvrir les frontières de cette Europe sans conscience sociale et humaine, se cantonnant à la défense de la libre circulation des capitaux et des biens. Cette pandémie est bien un instant majeur de Vérité, par rapport à leurs mensonges et leurs instrumentalisations. Le crédo du déficit à moins de 3% n’avait aucune justification rationnelle. Une vraie économie n'a de sens que si elle au service de l'homme, de son épanouissement et de son bien-être.

Le continent africain, ronflant depuis la longue nuit de l'esclavage, de la colonisation et des 60 ans d'indépendance trahie, vient d'être secoué par cette pandémie menaçant son existence même. Dans cette grande torpeur, le président Macky SALL du Sénégal, en guerre contre cette cochonnerie, et se faisant avocat des Africains, vient de dégager des pistes de sortie de crise. J'en ai rendu compte dans mon journal du 25ème jour de confinement. L’Afrique devrait retrouver son unité et sa souveraineté, pour maîtriser les ressources de ses matières premières au profit, non pas de ces bourgeoisies nationales, mais des populations africaines. Les aides financières venant des instances internationales ne devraient pas prendre le chemin des paradis fiscaux, mais contribuer, de façon décisive, à la paix et au bien-être des Africains.

Sur le plan de la politique intérieure, je crois que ce «Pharaon des temps modernes», qu'est Macky SALL, est un visionnaire. Il a du sens politique et a su souvent nous surprendre, et ne manquera donc pas, dans ce ciel serein au Sénégal, pour avoir pris les bonnes décisions contre le Coronavirus, de faire faire un saut qualitatif à la démocratie sénégalaise. C'est la bonne occasion, non seulement pour vaincre cette indiscipline et cette fainéantise parfois endémique, mais aussi combattre tous ces parasites au sein de l'État, de la classe maraboutique et de différents syndicats étudiants saccageurs, pour mobiliser les finances publiques du pays vers l'essentiel, en vue d'une «gouvernance sobre et vertueuse». En particulier, c'est la bonne occasion de faire aboutir, et surtout réorienter les travaux sur le dialogue national, à la lumière des enseignements majeurs de cette pandémie, à savoir que les bourgeoisies nationales africaines devraient davantage aussi s'occuper de l'humain, notamment la santé, l'éducation et la formation, l'agriculture et une démocratie apaisée.

Prenez grand soin de vous ! Stay at Home !

Paris, le 11 avril 2020, 26ème jour de confinement, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«26ème jour de confinement. Le Coronavirus, la sortie de crise, le choix entre l'économie, la vie et la mort» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens