Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

12 mars 2020 4 12 /03 /mars /2020 19:20

Donald TRUMP, qui avait géré la crise du Coronavirus, sera comptable de cette grande bévue aux présidentielles de novembre 2020. Sans la santé, la sécurité, la paix et l'environnement, le business est ruiné. L'argent doit rester au service de l'humain et non l'inverse.

L'Amérique de Donald TRUMP, ultralibérale, unilatéraliste, belliqueuse et méprisante pour les faibles, commence à paniquer face au Coronavirus. Jusqu'ici Donald TRUMP dans son grand isolationnisme n'avait pas pris au sérieux cette pandémie qui se profile (1000 cas et 31 décès, chiffres évoluent sans cesse). Le président américain disait même que c'était un Hoax. Dans son l'ultralibéralisme Donald TRUMP a saccagé les hôpitaux publics qui sont au terme de son mandat dans un état déplorable. Les personnes qui veulent devaient débourser 4000 dollars et ceux avaient une assurance 1500 dollars.

Refusant tout multilatéralisme, Donald TRUMP a également mis en grande difficulté l’Organisation mondiale de la santé, justement au moment où on avait le plus besoin de son appui dans cette pandémie mondiale. En revanche, dès qu’il d’attaquer, souvent fort injustement les pays du tiers-monde, les Occidentaux n’hésitent de dépenser des milliards dans des guerres locales, sans but atteignable et qui s’éternisent.

Cette mauvaise gestion de Donald TRUMP de la crise du Coronavirus lui sera reproché dans ces présidentielles américaines qu'il croyait remporter sans combattre. En effet, Donald TRUMP, dans son mépris des questions de santé publique, croyait que son bilan économique et sa logique de guerre contre l'Iran pourraient, à eux-seuls, le faire réélire. Or les questions de paix, d'environnement et de santé publique ne connaissent pas les frontières ; elles des incidences sur la bourse et la santé financière des entreprises. Les bourses s’effondrent et son prétendu bon bilan économique est dramatiquement ruiné.

Subitement, et ayant compris trop, que le libéralisme sauvage saccage tout et que le monde devant cette pandémie ne s’arrêtant pas aux frontières, est globalisé, Donald TRUMP fait un grand rétropédalage, à 100 degrés. Il veut lever la troupe pour circonscrire cette rapide progression du virus. En effet, au 14 mars 2020, le Coronavirus a affecté 143 400 personnes, fait 5402 morts, dans 135 pays. Au 13 mars, Donald TRUMP a déclaré l’état d’urgence, en raison de 2000 personnes contaminés et 47 morts. Dans un pays ultralibéral, où seuls les riches peuvent bien se soigner, Donald TRUMP, un belliqueux et ayant englouti d’énormes sommes dans différents programmes de la NASA, a dégagé, comme par miracle, 52 milliards, pour des soins pour tous. Seattle, une ville significative, vient de fermer ses écoles publiques. Par ailleurs, Donald TRUMP a interdit l'accès de son territoire aux vols venant d'Europe, pour 30 jours. Quand on est Français et musulman c'est mal parti. Depuis ce le nombre de morts aux États-Unis est subitement passé 29. Un important cluster a été trouvé dans la ville de New Rochelle, dans l'Etat de New York. Certaines universités sont fermées, comme à Seattle, ville d’Amazon et Microsoft. Disney ferme ses portes aux Etats-Unis et en Europe. Différentes manifestations sportives sont gelées (NBA, Golf).

Pendant ce temps, XI Jin Ping, le président chinois a visité la province de Wuhan estimant que la crise serait maîtrisée. A-t-il dit toute la vérité ?

On se souvient de ce jeune médecin chinois, LI Wenliang, sanctionné parce qu'il a été le 1er à tirer la sonnette d'alarme. Il est un super héros en soignant ses malades, jusqu'à sa mort prématurée, le 6 février 2020. Je lui décerne, à titre posthume, les prix Nobel de la paix et de médecine.

Dans sa lutte contre le Coronavirus, le régime autoritaire chinois a transformé tout son pays en vaste camp d'internement. Pour retrouver les personnes et les lieux fréquentés par les personnes contaminées les portables des personnes contaminées ont été examinés à la loupe.

Quelles leçons à tirer de l'expérience chinoise ?

L’Amérique de Donald TRUMP, sans le dire, évolue vers la méthode chinoise. Ces mesures autoritaires difficiles à appliquer dans les pays démocratiques avaient des failles au départ puisque de nombreux Chinois de la diaspora revenus pour le nouvel an se sont sauvés par des chemins détournés et ont disséminé dans le monde entier le virus.

L'Europe a été incapable devant cette crise sanitaire d'apporter une réponse commune. Chaque s'est refermé sur lui-même, comme à l'occasion de la crise sur les réfugiés, comme le virus ne pouvait pas traverser les frontières. En Italie, où des mesures similaires ont été prises ; cela fuité et bien des personnes se sont enfui de Milan, rependant un peu plus le virus ailleurs.

Il n'en reste pas qu'en Chine les mesures autoritaires (1,4 milliard de personnes) semblent avoir été efficaces. La progression du virus semble avoir été stoppée. Mais ces mesures ont un coût financier et humain. Une recrudescence de cas de dépression en raison de ce confinement a été observée. La Chine, devenue le poumon économique du monde, veut, coûte que coûte, que l'activité économique reprenne. Mais le virus a pourtant définitivement disparu ou contenu ?

Les bourses chutent c'est peut-être l'occasion d'acheter des valeurs sûres. L'Afrique semble bien préservée. Espérons que le tourisme, notamment au Sénégal, en profitera.

L’Italie, qui a adopté la méthode chinoise, estime que la France serait laxiste. En effet, 110 pays sont touchés par le Coronavirus. Hors de Chine les pays les plus touchés sont l'Italie (plus de 1266 morts, décès multipliés par 12) l'Iran et la Corée. L'Espagne, qui avait nié le phénomène, vient de connaitre une accentuation des cas : 5100 personnes infectées et 132 morts contre 79 en France. En Espagne, le système de santé est régionalisé, avec une cure d'austérité.

Pour l'instant, je partage la démarche du gouvernement français (79 morts au 13 mars 2020) visant à concentrer les efforts dans certaines zones tout se préparant à cette pandémie, en renforçant les services d'urgence. Mais est-ce de refuser des tests, à grande échelle, comme l’a l’Italie, est raisonnable ? J’ai des doutes sérieux, à ce sujet, les porteurs «sains» pouvant largement diffuser le virus, sans faire de bruit. En effet, pour l’instant, la France refuse les tests généralisés.

Cependant, toutes politiques libérales assumées, et ces réformes injustes qui nous questionnent fortement : «nos vies valent mieux que leurs millions» comme le dirait l'autre. L'humain doit être au début et à la fin de tout. Notre divergence de ce point avec la Macronie reste plus que jamais encore intacte et irréconciliable.

Paris, le 10 mars 2020, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Donald TRUMP et le Coronavirus» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens