Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 16:44

En ce 7ème jour de confinement, je vais encore le répéter «je hais les lundis». En temps normal, et comme un écolier, j’avais tendance, et dans la perspective du lundi, d’être submergé par une absurde angoisse, dès le dimanche. Aussi, pour chasser le cafard, j’avais un remède presque infaillible : aller me balader dans Paris et ses cafés.

Maintenant, en raison d confinement, avec le «Voyageur immobile» que je suis devenu, je hais toujours les lundis, mais pour d’autres raisons. Claustrophobe, j’ai parfois l’impression, en raison du confinement, que je vis dans mon trou à rats depuis des lustres. De ma fenêtre, j’aperçois ce vaillant soleil printanier. Pas un seul nuage. Un ciel bleu. D’ordinaire, le matin, vers 6 heures, les oiseaux du Parc des Buttes-Chaumont me réveillaient, prématurément. Ils sont restés, étrangement, silencieux ces temps. Il y avait aussi des mouettes venant du petit lac au milieu des Buttes-Chaumont. Oui, Paris est loin de la mer, mais dans mon 19ème arrondissement, nous avons bien des mouettes. Encore là, aussi silence radio. Je ne les entends plus.

Pour combattre cette perte de repères et ma claustrophobie, je relis le «voyageur immobile», de Jean GIONO (1895-1970), datant de 1943, un titre inspiré de la biographie de Fernando PESSOA (1888-1935), «Le livre de l’intranquillité» : «Grâce à Pessoa, j’ai parcouru un itinéraire mental et imaginaire, hors du temps et de l’espace ordinaire. De l’intérieur vers l’extérieur, de l’extérieur vers l’intérieur ; des allers-retours incessants qui entraîneraient plus loin, plus haut si possible. Seul voyage nécessaire, vital ! Pour rester debout» écrit Jean GIONO. Que ma joie demeure, j’ai décrété que le temps est suspendu à notre imaginaire. Dans cette invitation au rêve et au voyage par procuration, Jean GIONO, relate ses souvenirs d’enfance lorsqu’il visite la vieille épicerie de ses parents. L’auteur laisse, petit à petit, embarquer le lecteur dans le monde marin, rien qu’avec l’énumération de provisions possibles du bateau invitant au voyage «des sacs de riz, des paquets de sucre, le pot de moutarde, des marmites à trois pieds, la jarre aux olives, les fromages blancs sur des éclisses, le tonneau aux harengs» écrit-il. En définitive, Jean GIONO trouve dans le monde des mots un refuge, l’art devient compensation, un acte de soin, pour guérir du mal de la claustrophobie et de la peur. Le voyageur immobile devient un chasseur d’un bonheur virtuel, par l’invitation à la sérénité par procuration.

Comme ce personnage de Féodor DOSTOÏEVSKI, dans «les carnets du sous-sol», lutteur dans l'arène, je ne cesse de vitupérer contre certaines absurdités ou bêtises de nos gouvernants.

Un premier médecin urgentiste, volontaire, M. Jacques RAZAFINDRANAY, un Français d’origine malgache de 68 ans, est mort du Coronavirus. Je demande la régularisation, sans délai, de tous ces personnels hospitaliers africains, précarisés, parce que détenant des diplômes étrangers. Plus personne ne comprend ces politiques libérales ayant saigné les hôpitaux et les services publics. On se rappelle qu’il n’y a pas si longtemps que cela, le président MACRON avait fait venir, à Paris, Didier LALLEMANT, un nouveau préfet de police, particulièrement répressif, notamment à l’égard des personnels hospitaliers en grève : «On passe notre temps, non pas à soigner les malades, mais à gérer la pénurie. C’est inadmissible cette pénurie» avait déclaré, le 14 novembre 2019, un cardiologue et urgentiste, à l’hôpital Saint-Louis, à Paris. On se souvient encore de cette interpellation du neurologue, François SALACHAS, porte-parole du collectif Inter-hôpitaux, du président la République, lui disant «On est au vraiment au bout». Les gens du château s’étaient précipités pour donner 3,5 milliards en vue de la reconstruction de Notre-Dame. Le Chef de l’Etat a promis 750 milliards pour les marchés et 43 milliards pour les entreprises, mais on en est réduits, à un appel aux dons pour les masques. Sans commentaires. J’espère que notre gouvernement a définitivement, renoncé à la privatisation des aéroports de Paris et ses réformes injustes et scandaleuses (retraites, chômage, loi sur les étrangers), mettant maintenant en danger les hôpitaux. Ce passage en force par l’article 49-3, sur les retraites, ne passe pas.

L’Europe libérale et technocratique, que défendait «Le Nouveau monde» est en faillite. Au moment, où les Italiens et les Espagnols étaient en grave difficultés et meurent par milliers, comme des mouches, au lieu de leur venir en aide, certaines voix exigeaient même la fermeture des frontières. Cette indifférence à la souffrance des autres, me paraît être un des plus grands scandales de cette pandémie. Nous avons besoin, plus que jamais, d’une Europe fédérale, des peuples, s’attaquant aux grands défis qui nous menacent.

Donald TRUMP et ses amis isolationnistes, comme Boris JOHNSON, ont mis en grande difficulté, l’Organisation mondiale de la santé. Sans une assistance massive aux pays du tiers-monde, et notamment aux Africains, ces mesures de confinement en Europe n’auront aucune efficacité sur le long terme. Le monde étant un village globalisé, «le péril jaune» est là ; il va falloir tout recommencer.

Au Sénégal, le président Macky SALL a une très bonne occasion de réaffirmer l’autorité de l’Etat, absente à Touba, depuis 1960 (Pas d’écoles, pas de forces de l’ordre, ni gouverneur). Touba ne doit plus célébrer la prière du vendredi. Fermeture immédiate de toutes les mosquées. La pandémie est là ! Par ailleurs, certains religieux, imbéciles et qui ne sont pas Mourides, vont jusqu’à dire que le gel hydro-alcoolique, contenant de l’alcool, serait interdit par l’Islam.

En raison de la progression rapide du Coronavirus au Sénégal (1 cas au 1er mars et 79 personnes infectées dans différentes localités et 106 personnes mise en quarantaine à Thiès, le président Macky SALL a décrété l'état d'urgence à partir du 23 mars à minuit ainsi qu'un couvre-feu de 20 h à heures, avec naturellement interdiction de tout rassemblement ou déplacement.

Je suis particulièrement remonté contre le président Alpha CONDE. En effet, en Guinée, en pleine pandémie, et en dépit d’un fichier électoral truffé d’erreurs, le président guinéen, Alpha CONDE, a tenu son référendum constitutionnel du 22 mars 2020, visant à se maintenir, indéfiniment, au pouvoir. C’est un acte criminel contre l’entendement humain. A Conakry, et le 22 mars, au moins 10 personnes ont été tuées. En effet, les opposants ont bravé les balles des forces de l’ordre qui ont arrêté massivement, tiré aveuglément, molesté cruellement, tuant au moins 10 personnes et blessant par balle plusieurs dizaines de personnes. Dans tout le pays, il y a eu des manifestations violentes contre la légalisation de cette dictature, digne de Sékou TOURE : «J’espère que tout se passera dans la paix et la tranquillité et que le peuple guinéen, comme en 1958, montrera sa maturité» a déclaré, dans son grand cynisme, après avoir voté à Conakry, le président, Alpha CONDE.

Les Chinois en Europe s’enfuient massivement et veulent retourner dans leur pays d’origine. Mais les billets ont flambé : de Paris à Pékin, il faut débourser 32 000 € par personne.

Prenez soin de vous-mêmes et portez-vous bien !

Paris, lundi, 23 mars 2020, 7ème jour de confinement, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

 

«7ème jour de confinement : voyageur immobile je hais les lundis -Etat d’urgence au Sénégal» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«7ème jour de confinement : voyageur immobile je hais les lundis -Etat d’urgence au Sénégal» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«7ème jour de confinement : voyageur immobile je hais les lundis -Etat d’urgence au Sénégal» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«7ème jour de confinement : voyageur immobile je hais les lundis -Etat d’urgence au Sénégal» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«7ème jour de confinement : voyageur immobile je hais les lundis -Etat d’urgence au Sénégal» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«7ème jour de confinement : voyageur immobile je hais les lundis -Etat d’urgence au Sénégal» par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens