Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 21:38

L'esprit colonialiste, esclavagiste négrophobe et islamophobe, ainsi que l'acharnement contre les faibles (chômeurs, retraités, fonctionnaires), est plus que jamais vivace.

La manifestation, chaque année, contre le massacre des Algériens, ne rassemble sur le pont de Saint-Michel que quelques centaines de personnes. Je suis surpris, au regard de l'importance de la diaspora algérienne, de cette faible mobilisation. Ils se désintéressent aussi de cette montée grandissante de l'islamophobie en France. Pourquoi ?

Les riches échangent que j'ai souvent avec mes amis Algériens, dont le fidèle ami Sélim «Le Pacha» permettent d'esquisser des pistes de réflexion. Cette mentalité coloniale est encore si profonde qu'elle inhibe et empêche les victimes du colonialisme de prendre en main leur destin : «regarde tes chaussures et avance» dit un dicton Algérien incitant à se replier sur soi, et à ne pas s'intéresser à la chose publique. C'est l'équivalent de l'injonction de Candide, un personnage de Voltaire «il vaut mieux vivre modestement en cultivant son jardin». Faut-il s’accommoder à la réalité de l’injustice et de l’oppression ?

Les Algériens sont également désabusés de la classe politique, de l'ancien monde, en raison des mensonges et des instrumentalisations. La révolution algérienne dès le départ n'a pas tenu ses promesses : «on a dansé on s'est retourné et l'indépendance est déjà partie» dit également un dicton algérien. A la manifestation sur le Pont Saint-Michel, les Algériens scandaient «Pas de justice, pas de paix. Libérer les prisonniers politiques en Algérie !».

Pourtant, le peuple algérien qui s'est mobilisé contre la caste des militaires et des hiérarques du FLN ayant trahi la cause noble de l'indépendance devrait agir et réagir, très massivement, pour ne pas une fois de plus se faire avoir.

A Paris, face à la montée du populisme et de l'islamophobie, les périls qui se sont manifestés, il y a de cela 58 ans sont plus jamais présents. Bien des Algériens pensent que participer à la vie citoyenne en France serait trahir leur pays. Or, le débat sur le voile islamique qui revient sur la place publique avec la montée des fachos, montre bien qu’il est nécessaire de se battre pour son identité, sa dignité et sa liberté. Comme Antonio GRAMSCI, je hais l'indifférence. Vivre c'est participer.

Inscrivez-vous massivement sur les listes électorales pour les municipales de 15 et 22 mars 2020 !

Paris, le 17 octobre 2019, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Le 17 octobre 1961 : des Algériens ont été jetés à la Seine, un crime contre l’Humanité» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens