Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

26 septembre 2019 4 26 /09 /septembre /2019 19:24

Le président Jacques CHIRAC apparaît, à bien des égards, comme un homme politique sympathique et visionnaire. Notre propos n’est ni de tenir l’image de Jacques CHIRAC, ni d’en être le laudateur. C’était un homme complexe, dont l’héritage est à examiner sous cet angle. Victime d’une déformation professionnelle, j’ai cependant tendance à ne voir dans l’histoire de notre temps, dans ce conflit entre le Bien et le Mal, que l’Amour et le Bien ont toujours triomphé du Mal ; j’ai donc une grande préférence pour tout ce qui a fait avancer l’esprit humain, cette part de Lumière qui est en chacun d’entre nous, et qui fait que l’Homme est Homme. Si quelqu’un a exprimé une idée fondée sur la Justice et l’Equité, quelle que soit sa couleur politique, il faudrait lui en savoir gré. Tueur politique, Jacques CHIRAC, dans son humanité, prêtait une grande attention aux autres. Il pouvait être parfois clanique ; tous les Corréziens ayant besoin d’un service à la Ville de Paris connaissaient le nom d’Annie LHERITIER, un sésame qui ouvrait toutes les portes. Convenons que Jacques CHIRAC, homme politique, guidé par la conquête du pouvoir, était dans l’inaction, l’immobilisme, quand il était aux commandes de l’Etat. En effet, Jean CHIRAC n'a pas préparé la France aux enjeux du futur : «Nos gouvernants occupent le pouvoir mais ne l'exercent pas. Cultiver la rage ou la nostalgie ne servirait à rien. Le plus urgent serait de simplement poser les problèmes... et de garder malgré tout une fragile espérance», écrit Marie-France GARAUD, une conseillère de Jacques CHIRAC, dans son ouvrage «Impostures». Jacques CHIRAC n’est pas seulement que le Ministre de la Parole, il a même commis de graves erreurs, comme cette petite phrase assassine, «le bruit et les odeurs» des étrangers, ou sa dissolution ratée. Cependant, Jacques CHIRAC a porté un regard lucide sur notre époque, des jugements d'une grande pertinence, sur une réalité qu'il n'a pas transformée. En effet, Jacques CHIRAC a prononcé de grands discours qui résonneront encore, très longtemps, dans nos oreilles. «Jacques Chirac fut l'un des premiers à résister au néo-conservatisme, notamment en dénonçant l'intervention des Américains et de leurs alliés en Irak. S'il sera très vite bridé en politique, son discours est juste et s'aligne parfaitement avec un mouvement appelé à devenir puissant, celui des démocrates universalistes dans lequel s'inscrivait déjà Bill Clinton, sans doute bientôt rejoint par Barack Obama» écrit Christine DOREY, dans «Jacques Chirac, humaniste et universel».

Jacques CHIRAC n’a pas remis en cause la Françafrique. Il avait même des relations personnelles avec certains chefs d’Etats africains peu recommandables. Cependant, son diagnostic sur l’Afrique, d’une très grande lucidité est particulièrement audacieux, pour un président issu du camp conservateur : «J’aime l’Afrique, ses territoires, ses peuples et ses cultures. Je mesure ses besoins, je comprends ses aspirations. L'Afrique, ce sont des crises, des blessures au flanc du monde dont la communauté internationale ne peut détourner les yeux»  dit-il au sommet franco-africain de février 2007. Face au système colonial et néocolonial, il réclame justice : «On oublie seulement une chose. C’est qu’une grande partie de l’argent qui est dans notre porte-monnaie vient précisément de l’exploitation, depuis des siècles, de l’Afrique. Pas uniquement. Mais beaucoup vient de l’exploitation de l'Afrique. Alors, il faut avoir un petit peu de bon sens. Je ne dis pas de générosité. De bon sens, de justice, pour rendre aux Africains, je dirais, ce qu’on leur a pris. D’autant que c’est nécessaire, si on veut éviter les pires convulsions ou difficultés, avec les conséquences politiques que ça comporte dans un proche avenir." Jacques CHIRAC est encore plus sévère dans son jugement : «Nous avons saigné l'Afrique pendant quatre siècles et demi. Ensuite, nous avons pillé ses matières premières ; après, on a dit : 'Ils (les Africains) ne sont bons à rien.' Au nom de la religion, on a détruit leur culture et maintenant, comme il faut faire les choses avec plus d'élégance, on leur pique leurs cerveaux grâce aux bourses. Puis, on constate que la malheureuse Afrique n'est pas dans un état brillant, qu'elle ne génère pas d'élites. Après s'être enrichi à ses dépens, on lui donne des leçons» dit-il.

Un des grands héritages de la France, après la deuxième guerre mondiale, c’est le pacte social, appelé «les Jours heureux». Depuis plus de trois décennies, les gouvernements successifs, de gauche ou de droite, s’acharnent à démanteler ces acquis sociaux, au détriment des faibles, confortant ainsi les privilèges des gens du château. Jacques CHIRAC a trouvé les mots justes pour dénoncer cette forfaiture : «La France est un grand pays d'avenir, capable de retrouver les voies d'une vraie croissance, sans laisser personne sur le bord du chemin. A condition de le vouloir» écrit Jacques CHIRAC dans son ouvrage «La France pour tous». En 1988, le RPR avait gagné les élections. M. Edouard BALLADUR, devenu premier ministre, l’a trahi ainsi que Nicolas SARKOZY. Aux élections présidentielles de 1995, Jacques CHIRAC rebondit avec le thème de la fracture sociale : «La sécurité économique et la certitude du lendemain sont désormais des privilèges. Je n'accepte pas de voir près d'un million de nos compatriotes contraints de vivre du RMI. Je n'accepte pas la fatalité du chômage de longue durée, ni de voir l'exclusion de ces cadres approchant la cinquantaine. Notre bataille principale a un nom : la lutte contre le chômage. Les remèdes classiques ont fait long feu. Il faut un nouvelle approche, de nouvelles méthodes» dit-il le 17 février 1995. En effet, en grand républicain, Jacques CHIRAC préconise de renverser le renversement des priorités ; il a la profonde conviction que l’Etat était le garant pour assurer l’autorité politique sur la sphère économique, mais aussi pour établir des règles nécessaires à une certaine stabilité sociale. Il a déjà théorisé ce libéralisme sauvage qui écrase tout sur son passage, bien avant cette longue révolte des Sans-Dents et des Gilets Jaunes. Une réforme doit être juste et bien répartir les sacrifices. Jacques CHIRAC, aux termes de son mandat, regrettera de n’avoir pas fait cette belle idée qu’il avait promise : «J'aurais voulu, bien sûr, bousculer davantage les conservatismes et les égoïsmes, pour répondre plus vite aux difficultés que connaissent certains d'entre vous. Mais je suis fier du travail que nous avons accompli ensemble. Fier d'avoir restauré avec vous des valeurs républicaines essentielles» dit-il dans son discours du 11 mars 2007.

Depuis la fin de la guerre froide, des conflits locaux, contre des pays du tiers-monde, souvent détenteurs de pétrole, empoisonnent la sérénité de la société internationale. C’est la raison du plus fort. Or, justement Jacques CHIRAC avait refusé de participer à la guerre en Irak, estimant que seules les Nations Unies avaient le pouvoir de décréter la guerre contre un pays souverain et qu’il incombait aux Etats un devoir de négociation pour parvenir à une paix juste et durable. Contre le mensonge, la duplicité, la violence et la prédation, Jacques CHIRAC s’'était érigé en champion du multilatéralisme, là où les Etats-Unis privilégient maintenant le repli sur soi et le son du canon. «J’ai toujours été sensible à la place singulière de la France dans le monde. La France est dépositaire d’une vision, de valeurs, d’un idéal humaniste, héritage des Lumières qu’elle porte au cœur des problèmes du monde. Elle se veut, aujourd’hui comme hier, messagère d’universel. Conduire la politique étrangère de la France au XXIe siècle, c’est porter un projet politique d’ensemble. Je veille à ce que la France soit en permanence à l’écoute, engagée pour la paix» écrit-il dans son ouvrage «Mon combat pour la paix». Il a défendu une société internationale fondée sur le droit contre la force, incarnée le plus souvent, de fait, par l'hyperpuissance américaine. «Je continuerai à mener les combats qui sont les nôtres, les combats de toute ma vie, pour la justice, pour le progrès, pour la paix, pour la grandeur de la France» avait-il dit le 11 mars 2007. Ce point de vue de Jacques CHIRAC a été conforté par la suite, en raison de nombreuses et interminables guerres locales engagées, fort injustement, par les Occidentaux, avec leurs lots de morts et de réfugiés. Les Etats-Unis de Donald TRUMP se préparent encore pour agresser l’Iran. Toutes ces guerres locales illégales n’ont aucun objectif atteignable et se perpétuent, avec un coût financier et humain désastreux. Le président Jacques CHIRAC a rappelé fermement son militantisme pour le dialogue et la tolérance : «La France n'est pas un pays comme les autres. Elle a des responsabilités particulières, héritées de son histoire et des valeurs universelles qu'elle a contribué à forger. Ainsi, face au risque d'un choc des civilisations, face à la montée des extrémismes notamment religieux, la France doit défendre la tolérance, le dialogue et le respect entre les hommes et entre les cultures. L'enjeu : c'est la paix, c'est la sécurité du monde» avait-il martelé.

Tout le monde convient de nos jours, que la défense de l’environnement est devenue une urgence absolue pour sauver l’humanité du désastre qui vient. Or, en Afrique du Sud, Jacques CHIRAC avait bien avant les autres, attiré l’attention de la communauté internationale sur la nécessité de sauver notre planète : «Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer et nous refusons de l'admettre. L'humanité souffre. Elle souffre de mal-développement, au Nord comme au Sud, et nous sommes indifférents. La terre et l'humanité sont en péril et nous en sommes tous responsables. Il est temps, je crois, d'ouvrir les yeux. Sur tous les continents, les signaux d'alerte», avait-il dit. Jacques CHIRAC le répètera : «Il faut poursuivre le combat majeur de l’avenir, le nôtre, celui de nos enfants, et à vrai dire celui de l’humanité tout entière, le combat de l’environnement» écrit-il dans «Mon combat pour la France».

Une partie de la France, depuis des siècles est pourrie par une idéologie esclavagiste, colonialiste et antisémite. Personne, mêmes les Républicains, ne veut voir cet aspect pourtant évident, à tel point que le Rassemblement National, qu’en dépit des principes républicains d’Egalité et de Fraternité, est devenu la première organisation politique de ce pays. Edouard DRUMONT (1844-1917), dans sa «France juive» un ouvrage de 1200 pages, s’était livré, dans cet «essai d’histoire contemporaine», à un pamphlet antisémite d’une rare violence. Edouard DRUMONT dénonçait un prétendu «complot juif» dirigé contre la France ; le Juif veut s’accaparer des richesses nationales comme les banques et le système capitaliste. Notre nouveau président, depuis 2017, Emmanuel MACRON, celui-là même qui avait voulu honorer le maréchal PETAIN, augmenté, substantiellement, les droits d’inscription des étudiants étrangers et lancé maintenant un débat sur l’immigration, a fait voter une nouvelle loi sur l’immigration que n’aurait pas reniée le Rassemblement national. On a aussi échappé, fort heureusement, à la réédition des œuvres de Charles MAURRAS.

 

Face à ces attentats graves contre les valeurs républicaines, le 16 juillet 1995, Jacques CHIRAC a été le premier chef d’Etat français à condamner le régime de Vichy, sans détours, pour la rafle du Vel’ d’Hiv’ : «Oui, la folie criminelle de l’occupant a été secondée par des Français, par l’Etat français. La France, patrie des Lumières et des droits de l’Homme, la France terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, commettait l’irréparable (...). Il y a 53 ans, le 16 juillet 1942, 450 policiers et gendarmes français, sous l’autorité de leurs chefs, répondaient aux exigences des nazis» avait-il dit. Pour le général de Gaulle, «Vichy était nul et non avenu» ; ce n’est pas la France. POMPIDOU et GISCARD D’ESTAING ont brillé par leur silence coupable. François MITTERRAND estimait que «l’Etat français, c’était Vichy, ce n’était pas la République», et qu’il n’y avait donc «pas d’excuses à donner». Par conséquent, Jacques CHIRAC, dont une partie de sa famille politique a rejoint maintenant l’extrême-droite, est resté adversaire des forces du Chaos et de la Discorde. J’ai voté pour lui en 2002, au deuxième tour, après l’élimination de Lionel JOSPIN. Aujourd’hui, le président MACRON qu’on avait également soutenu en 2017 se lepénise chaque jour, un peu plus.

Il n’a échappé à personne que les idées défendues par Arthur GOBINEAU (1816-1882), ne cessent de progresser, dangereusement, dans ce pays des droits de l’Homme : «Les peuples blancs sont des peuples du jour ; les noirs sont ceux de la nuit. Les nations européennes, par l’éclat de leurs sciences et la netteté de leur civilisation, ont les rapports les plus évidents avec l’éclat lumineux, et, tandis que les noirs dorment dans les ténèbres de l’ignorance» écrit Arthur GOBINEAU dans son ouvrage «L’inégalité des races». En effet, il a été reproché de nombreuses choses à Jacques CHIRAC : «le bruit et les odeurs» des étrangers, les emplois fictifs à la ville de Paris, d’avoir théorisé «la fracture sociale» mais de n’avoir rien fait contre cela ; d’être un animal politique qui liquide, sans état d’âme, ses adversaires, d’être un infatigable séducteur. Tout cela est exact, il ne faudrait ni l'occulter, ni le minimiser. Jacques CHIRAC essayera de se racheter en se proclamant farouchement anti-raciste : «Nous sommes un très grand pays. C’est en France que sont nées certaines des expressions majeures de la pensée, des lettres, des arts et des droits universels. Notre histoire s’ancre dans la nuit des temps. Elle est une force pour notre avenir. Ce qui fait la grandeur de la France, c’est aussi la tolérance ; c’est le respect de chacun. L’extrémisme, le racisme, les discriminations de toute nature sont des perversions de l’âme, des crimes contre la raison. Peu importe leur couleur de peau, peu importe leur origine, peu importe leur croyance : tous les enfants de France, tous nos enfants, sont les filles et les fils de la République» écrit-il dans «mon combat pour la France». 

J’ai retenu de Jacques CHIRAC cette mesure hautement symbolique avec la création en 2006 du Musée du Quai Branly, à Paris, dans le 7ème arrondissement, dédié aux arts primitifs, réalisant ainsi un vieux rêve d’André MALRAUX, Ministre de la Culture du général de Gaulle. Jacques CHIRAC absolument convaincu que la diversité culturelle est une richesse. Cet engouement pour les arts primitifs, même s’il est resté pendant longtemps minoritaire, vient de loin. En effet, c’est au Grand Palais, en 1906 qu’eut lieu la première «Exposition coloniale de Paris», avec un «Salon colonial des beaux-arts». Cette même année, Georges BRAQUE (1882-1963) achetait un masque Tsogho du Gabon, André LHOTE (1885-1962), un masque Wé de Côte-d’Ivoire. André DERAIN (1880-1953) se porte acquéreur de statuettes africaines. Pablo PICASSO fut influencé, dans sa peinture, par l’art africain. Après le Festival mondial des arts nègres de Dakar, en 1966, et sous l’impulsion d’André MALRAUX (1901-1976), une grande exposition eut lieu au Grand Palais sur le thème «L’Art nègre, sources évolution et expansion». «Les cultures se changent en s’échangeant, et s’échangent en se changeant», souligne Edouard GLISSANT. Le Quai Branly est un musée «où dialoguent les cultures» en référence à une expression de Léopold Sédar SENGHOR.

Des esprits étriqués, comme Pierre ROSENBERG, ont estimé que le Louvre, à la différence du Metropolitan Museum de New York, devrait être consacré, uniquement, à l’art occidental et à ses sources. Amoureux érudit et discret des combats de Sumo, du Japon, de la Chine, des arts Inuits, africains et précolombiens, Jacques CHIRAC plaide pour le multiculturalisme : Le Musée du Quai, appelé Musée Jacques CHIRAC est considéré par son fondateur comme «une incomparable expérience esthétique en même temps qu’une leçon d’humanité indispensable à notre temps. Alors que le monde voit se mêler les nations, comme jamais dans l’histoire, il était nécessaire d’imaginer un lieu original qui rende justice à l’infinie diversité des cultures, un lieu qui manifeste un autre regard sur le génie des peuples et des civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques» dit-il dans son discours d’inauguration du 20 juin 2006, en présence de M. Abdou DIOUF, Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie et ancien président du Sénégal. «Il s’agissait pour la France de rendre hommage à des peuples auxquels, au fil des âges, l’histoire a trop souvent fait violence. Peuples brutalisés, exterminés par des conquérants avides et brutaux. Peuples humiliés et méprisés, auxquels on allait jusqu’à dénier qu’ils eussent une histoire. Peuples aujourd’hui encore souvent marginalisés, fragilisés, menacés par l’avancée inexorable de la modernité. Peuples qui veulent voir leur dignité restaurée» ajoute-t-il. «Au cœur de notre démarche, il y a le refus de l’ethnocentrisme, de cette prétention déraisonnable de l’Occident à porter, en lui seul, le destin de l’humanité. Il y a le rejet de ce faux évolutionnisme qui prétend que certains peuples seraient comme figés à un stade antérieur de l’évolution humaine, que leurs cultures dites "primitives" ne vaudraient que comme objets d’étude pour l’ethnologue ou, au mieux, sources d’inspiration pour l’artiste occidental. Ce sont là des préjugés absurdes et choquants. Ils doivent être combattus. Car il n’existe pas plus de hiérarchie entre les arts qu’il n’existe de hiérarchie entre les peuples. C’est d’abord cette conviction, celle de l'égale dignité des cultures du monde, qui fonde le musée du quai Branly» précise Jacques CHIRAC.

A l’occasion de son dixième anniversaire, le Musée du Quai Branly a abrité du 4 octobre 2016 au 15 janvier 2017, une exposition «The Color Line» : les artistes afro-américains et la ségrégation». Pour W.E.B du BOIS, dans son ouvrage «Les âmes du peuple noir», avec une lumineuse préface du professeur Nathalie BESSONE, «le problème du XXème siècle est le problème de la ligne de partage des couleurs». Il est indubitable que l’art a joué un rôle majeur dans la quête d’égalité et d’affirmation de l’identité noire dans l’Amérique de la ségrégation. L’exposition du Quai Branly a rendu hommage aux artistes et penseurs afro-américains qui ont contribué, pendant plus de 150 ans, à estomper cette «ligne de couleur» discriminatoire. Si à la fin de la guerre de sécession en 1865 l’esclavage a été aboli, la ligne de démarcation raciale a été instaurée notamment dans les Etats du Sud à travers des lois dites «Jim CROW». Instaurées en 1876, les lois dites Jim Crow créent un nouvel ordre social dans le sud des Etats-Unis : la ségrégation raciale. Ces textes interviennent pour hiérarchiser et ré organiser la société sudiste après l’abolition de l’esclavage et la guerre de Sécession. Ils légalisent la ségrégation raciale : les écoles, les églises, les transports, les restaurants, les lieux publics comme les parcs et jardins, doivent être séparés. Les lois dites Jim CROW indiquent que les citoyens doivent être «separate but equal», mais dans la réalité, ils cantonnent les Noirs à une infériorité de rigueur dans tous les instants de la vie publique et privée. Dès lors, le système ségrégationniste remplace le système esclavagiste. La majorité des lois Jim Crow resteront en vigueur jusqu’au vote du «Civil Rights Act» en 1964. Dans ce contexte, les lynchages, devenus monnaie courante, ont inspiré la chanson mythique de Billie HOLIDAY (1915-1959) : «Strange Fruit».

Le Musée du Quai Branly a contribué «à renouveler le regard des Français sur les cultures lointaines, tout en soutenant, sur la scène internationale, la défense de la diversité culturelle» écrit Jean-Jacques AILLAGON dans «Jacques Chirac ou le dialogue des cultures». Cette exposition sur «The Color Line» de 2016-2017, ainsi que la vocation de ce Musée du Quai Branly, s’adressent aussi à la conscience de tous Républicains, de par le monde, face au désastre qui s’annonce avec la montée des populismes. La bête immonde qu’est le racisme, n’est pas encore morte. Cette libération de la parole raciste dans les grandes démocraties occidentales, est un sujet de préoccupation majeure. En effet, «La Color Line», telle que la décrivait WEB du BOIS, est toujours omniprésente. En effet, la démocratie est une belle idée que les Occidentaux ont élaborée, mais une démocratie sans égalité réelle n’est qu’une savante escroquerie. Il n’y a pas de paix durable dans une société fondée sur les inégalités et l’injustice.

Finalement, le président Jacques CHIRAC, bulldozer, caméléon, animal politique, populaire et élitiste, ce «président aux cinq visages», suivant une expression de Xavier PANON, a été, hormis quelques écarts de langage condamnables, un formidable républicain, un antiraciste, profondément attaché au multilatéralisme, à la diversité et à l’égalité réelle : «Le vrai combat de la France, le beau combat de la France, c'est celui de l'unité, c'est celui de la cohésion. Oui, nos valeurs ont un sens ! Oui, la France est riche de sa diversité ! Oui, l'honneur de la politique, c'est d'agir d'abord pour l'égalité des chances ! C'est de permettre à chacun, à chaque jeune, d'avoir sa chance» dit-il dans son message-testament du 11 mars 2007. Il a aussi rappelé son profond amour pour la France, la vraie, la France républicaine : «Cette France riche de sa jeunesse, forte de son histoire, de sa diversité, assoiffée de justice et d'envie d'agir. Cette France qui, croyez-moi, n'a pas fini d'étonner le monde» avait-il exprimé dans ce discours d’adieu.

Sommes toutes, ce que je retiens du président Jacques CHIRAC, qui n’était pas de ma famille, c’était un Républicain, un homme sympa. «Très sérieux. Sympa, mais vraiment trop dissipé. Trop bavard» mentionnaient ses évaluations. Jacques CHIRAC s’attachaient aux gens. Il vient du peuple, d’une famille modeste corrézienne. Son grand-père Louis CHIRAC, rompt avec la tradition du travail manuel et devient instituteur, anticlérical, franc-maçon et radical-socialiste : «C’est un hussard noir de la République» suivant Pierre BOUE-MERAC, dans sa biographie «Jacques Chirac authentique». Ce grand-père deviendra dicteur d’école à Brive la Gaillarde. Le père de Jacques, François, se marie en 1921 à Marie-Louise VALETTE, une corrézienne, et s’installe à Paris. Jacques CHIRAC est né le 29 novembre 1932, à la clinique du 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, à Paris 5ème. Il est fils unique. A Sainte-Féréole, où ses grands-parents maternels disposent d’une maison, le jeune Jacques se familiarise avec le monde rural et fréquente l’école communal de 1940 à 1943. Il s’inscrit en 1943 au lycée Hoche à Saint Cloud, en 1944 au lycée Carnot, puis à Louis-le-Grand. Jacques CHIRAC avait adhéré un certain temps aux jeunesses communistes. En 1950, il s’embarque comme pilotin à Dunkerque. En 1951, c’est sur le banc de Sciences-Po qu’il rencontre Bernadette CHODRON de COURCEL qui lui donnera deux filles. Il se marient à Paris en 1956 : «Quand on est la femme de Jacques Chirac on ne peut pas rester trop effacée ! Ou alors on court le risque d'être écrasée... Que voulez-vous, je n'aime pas être écrasée. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il fasse de la politique. Comme disait mon père : La politique, vraiment, n'était pas dans le contrat de mariage» écrit Bernadette CHIRAC dans son livre «Conversation».

En 1954, Jacques CHIRAC sort 3ème de sa promotion à l’ENA. Mais souhaite être officier de cavalerie à Saumur. Mais, il fera de la politique de 1967 à 2007. «De Jacques Chirac, on a dit tout et son contraire. Qu'il était faible et autoritaire, populiste et technocrate, versatile et cabochard, ignare et cultivé ou encore qu'il y avait du bon Samaritain chez ce maître de l’assassinat politique. C'est beaucoup pour un seul homme, mais il aura été, tout au long de sa carrière, un personnage gigogne, gaulliste, bonapartiste, libéral, étatiste et radical-socialiste selon les ans. Jacques Chirac restera un cas dans l'Histoire de France. Une incongruité et un record de longévité» écrit Franz-Olivier GIESBERT dans sa biographie, «Chirac, une vie».

Jacques CHIRAC est infatigable séducteur. Son chauffeur, pendant 25 ans, Jean-Claude LAUMOND qui l’a du ministère de l'Agriculture au palais de l'Elysée a été licencié en 1997. Il a raconté dans son ouvrage, «Vingt-cinq avec lui», la petite et grande histoire, galipettes et galéjades, vie privée et vie publique, de ce play-boy, hors norme. La relation avec la journaliste Jacqueline CHABRIDON était connue. Bernadette CHIRAC sentant l’influence affective et intellectuelle de Marie-France GARAUD, saisit l’opportunité de l’affaire de l’appel de Cochin, pour se débarrasser de sa rivale : «C’est elle ou moi» dit Bernadette.

Jacques CHIRAC décède à Paris le 26 septembre 2019. Qu’il repose en paix !

Le Musée du Quai Branly est gratuit jusqu’au 11 octobre 2019.

 

Bibliographie très sélective

1 – Contributions de Jacques Chirac

CHIRAC (Jacques), La France pour tous, Paris, Nil éditions, 1994, 136 pages ;

CHIRAC (Jacques), Le temps présidentiel, mémoires, Paris, Robert Laffont, 2011, vol 2, 416 pages ;

CHIRAC (Jacques), Mon combat pour la France, Paris, Odile Jacob, 2007, 656 pages ;

CHIRAC (Jacques), Mon combat pour la paix, Paris, Odile Jacob, 2007, 560 pages ;

CHIRAC (Jacques), Oui à l’Europe, Paris, Le Figaro Magazine,  1984, 154 pages ;

CHIRAC (Jacques), Une nouvelle de France, Paris, Nil éditions,  1994, 141 pages.

 

2 – Critiques de Jacques Chirac

AILLAGON (Jean-Jacques), Jacques Chirac, ou, le dialogue des cultures, Paris, Flammarion, 2016, 191 pages ;

BOUE-MERAC (Pierre), Jacques Chirac authentique : la biographie inédite du 5ème président de la Vème République, Paris, Harca, 1995, 355 pages ;

DOREY (Véronique), Jacques Chirac : humaniste et universel, Paris, Racine, 2009, 155 pages ;

GIESBERT (Franz-Olivier), Chirac, une vie, Paris, Flammarion, 2006, 848 pages ;

GIRARD (Patrick), Chirac, petits meurtres en famille, Paris, Archipel, 2003, 312 pages ;

MADELIN (Philippe), Jacques Chirac, une biographie, Paris, Flammarion, 2002, 847 pages ;

MEYER-STABLEY (Bertrand), Les Chirac une famille dans l’histoire, Paris, Frédéric Patat, 2000, 172 pages ;

PANON (Xavier), Chirac, le président aux 5 visages, Paris, L’Archipel, 2012, 384 pages.

Paris, le 26 septembre 2019 par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/
«Jacques CHIRAC (1932-2019), un président républicain et sympa»par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens