Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 17:17

Ce qui marque, indubitablement, l’histoire immédiate, c’est le réveil lent, mais résolu, des peuples africains à recouvrer, pleinement, leur liberté, leur souveraineté, dans la dignité. Voila presque 60 ans que nous sommes théoriquement indépendants, mais une indépendance dans la dépendance. L’Afrique riche de ses matières premières, a vu son indépendance, rapidement, confisquée par des régimes militaires et des régimes monarchiques et dynastiques. Les peuples africains las de ces barbaries, de ces régimes fainéants qui vivent sur le dos des démunis, se mis subitement à se révolter. Notre destin n’est ni l’exil de nos jeunes, ni le maintien, en permanence dans les chaînes de l’esclavage et du colonialisme. On nous dit souvent que n’aurions ni histoire, ni avenir économique et nous serions voués à la marginalisation.

Pourtant, une colère sourde gronde. Ainsi, le vaillant peuple togolais réclame, avec une grande insistance, des élections libres et transparentes. La commission électorale togolaise a fixé la tenue des prochaines élections locales au Togo au 30 juin 2019. Sauf que, ce n’est pas la première fois que des calendriers sont établis sans jamais être respectés. D’ailleurs, depuis 32 ans, le Togo n’a plus connu d‘élections ; les maires règnent avec des délégations spéciales. En 2013 et en 2016, l’opposition avait réclamé, vainement, des élections locales, promises le 16 décembre 2018, puis reportées. Pourtant,  l’article 141 de la Constitution de 1992 indique, en effet, que la République togolaise est organisée en collectivités territoriales sur la base du principe de la décentralisation dans le respect de l’unité nationale. Lesquelles collectivités sont dirigées par des conseils élus au suffrage universel. S’agissant du mandat du président du chef de l’Etat togolais, le 8 mai 2018, une révision constitutionnelle prévoyant la limitation du nombre de mandats présidentiels est adoptée, mais cette révision autorise à l’actuel président, Faure Gnassingbé, de se représenter aux deux prochains scrutins, en 2020 et 2025. Les présidentielles qui auront donc lieu en 2020 ont déjà été reportées à plusieurs reprises. Or, la dynastie EYADEMA, à la suite de l’assassinat de Sylvanus OLYMPIO, est au pouvoir au Togo depuis 52 ans.

L’Afrique, ayant perdu une bonne partie de la maîtrise de son destin, reste encore l’objet de convoitises des Chinois, des Français, des Italiens et des Allemands, chaque puissance, comme au temps colonial, réclamant sa part du gâteau.

Les points durs, dans la reconquête de l’Afrique de sa souveraineté et de sa liberté restent notamment la Guinée, où Alpha CONDE qui avait volé sa victoire avec la complicité de la Françafrique et le groupe Vincent BOLLORE, se livre, comme au temps de Sékou TOURE, à des massacres de Peuls. Le Tchad, la Guinée équatoriale et la Mauritanie sont des attentats à la dignité humaine.  Au Cameroun, où Paul BIYA, avec ses longs séjours en Suisse, aux frais des contribuables, Maurice KAMTO, le principal opposant est en prison, pour délit d’opinion. Le printemps arabe, récupéré par des régimes forts et des islamistes, a été dévoyé et a largement déçu. La prétendue lutte contre l’islamisme, est en grande partie une reconquête coloniale. Ainsi, au Mali, c’est le génocide contre les Peuls. Le Gabon reste encore dirigé par Ali BONGO, un président fantôme, héritier d’un régime au pouvoir depuis le

Dans ce tableau noir, si je puis utiliser ce terme, le peuple algérien, sans violence a dégagé Abdelaziz BOUTEFLIKA, ainsi que son frère Saïd, mais 77 candidats s’affronteront le 4 juillet 2019. Au Soudan, l’Armée tente de confisquer la victoire du peuple. Patrice TALON, au Bénin, un pays affairiste, dans un pays démocratique, des interrogations subsistent. L’opposition n’a pas pu participer aux législatives du 28 avril 2019, émaillée de graves violences. «Le Bénin aujourd’hui est un pays sinistré où démocratie, état de droit, droits de l’homme sont en état avancé de putréfaction. Il mérite une concentration des efforts de la communauté internationale», dit un opposant béninois.

Au Sénégal, et pour son deuxième et dernier mandat, le président Macky SALL souhaite aller vite «le Fast Track», pour faire avance encore plus le Plan Sénégal Emergent. En dépit, les relents nauséabonds de la haine contre les Peuls, le président Macky SALL, a invité au dialogue national, afin de réconcilier le Sénégal avec lui-même. Face aux critiques féroces de ses adversaires, le président Macky SALL, se comportant comme Sénèque en stoïcien, méprise les insultes et a pris de la hauteur, pour tenir son rang : «Offenses, insultes, affronts, avanies de toute nature, supportez cela comme les cris de l’ennemi, comme les traits lancés de trop loin et les pierres qui, sans vous blesser, crépitent, autour de votre casque. Quand aux injures endurez-les, comme les coups dont les uns percent vos armes, les autres votre poitrine, sans tomber, même sans reculer. Et vous vous sentez accablés sous la violence de l’attaque, songez encore qu’il est honteux de lâcher pied. Défendez le poste que vous assigné la nature. Vous demandez quel poste ? Celui d’Homme. Le sage a lui une autre ressource, opposée à la précédente. Car vous êtes en pleine action, alors qu’il tient déjà la victoire. Ne soyez pas rebelle à votre bien. En attendant d’atteindre la vérité, nourrissez-en l’espoir nos âmes, accueillez de bonne grâce les maximes salutaires et de toute votre volonté, de toute votre foi, aidez-vous qu’il y ait des êtres invincibles, des caractères contre lesquels la Fortune ne puisse rien. C’est l’intérêt de la République même», écrit Sénèque. En pharaon des temps moderne, le président Macky SALL, en force tranquille, continue de réaliser ses réformes majeures, pour le bien-être des Sénégalais, dans l’unité et la fraternité.

Paris, le 25 mai 2019, par Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Le réveil des peuples africains

Le réveil des peuples africains

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens