Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

24 février 2019 7 24 /02 /février /2019 10:52

Le 1er tour des présidentielles du Sénégal, pour une population de 15 millions d’habitants, concerne 6,7 millions d’électeurs. 5 candidats sont en compétition : Macky SALL, le président sortant, Idrissa SECK, Ousmane SONKO, Madické NIANG et El Hadji Issa SALL. Il n’y a pas de candidate femme, c’est mon seul regret. Contrairement aux autres scrutins, avec une pléthore de candidatures (47 listes aux législatives de juillet 2017 et plus de 300 listes aux élections locales), ces 5 candidatures ont eu le grand mérite de mieux faire connaître les différents compétiteurs qui ont pu exposer, en détail, leur programmes ; leur visibilité a donc été plus grande. Les chaînes de télévision ont fait un effort considérable pour assurer une grande égalité entre les candidats devant le service public de l’information. Les réseaux sociaux, contre aux rumeurs, ne sont pas censurés, le Sénégal est encore un pays démocratique envié de tous. Les fake news sont nombreuses, n’y prêtez attention.

Par ailleurs, dans ces présidentielles de 2019, le gouvernement a tenu compte des risques pour la sécurité (saccage des urnes en juillet 2017 à Touba) et du désordre né des listes pléthoriques en 2017, pour déconcentrer les bureaux de vote, aussi bien au Sénégal, que pour la diaspora. En France, le consul général, son excellence Amadou DIALLO, a bien fait les choses : 2 bureaux pour l’Ile-de-France (Saint-Denis et les Yvelines) et des bureaux déconcentrés en province. Chacun a reçu, régulièrement, des SMS, l’avisant de ces nouveaux bureaux de vote.

Les cartes électorales ont été retirées à 98%, mais les Sénégalais peuvent encore les retirer, même le jour du vote. Depuis 1992, le Code électoral est stabilisé et a permis en 2000 et 2012 deux alternances. Merci au président Abdou DIOUF, pour cet héritage de consolidation de la démocratie.

Plus de 300 000 Sénégalais vivent à l’extérieur ; ils sont répartis dans 49 pays. La composition sociologique de cet électorat est bien connue : il s’agit des Peuls et des Soninkés, les autres groupes ethniques sont minoritaires au sein de la diaspora. Même si Macky est bien implanté dans la diaspora, on retrouve des Peuls et Soninkés, au sein des partis de l’opposition.

La diaspora est convoitée par la classe politique sénégalaise, et les premiers résultats viennent, en raison des effectifs limités et du décalage horaire, de l’étranger. Ils ne sont pas décisifs, mais indiquent souvent une tendance lourde. Il faut que chacun vienne votre pour son candidat.

Les résultats en Chine avec le décalage horaire de 6 heures par rapport à la France :

Pékin
Macky : 34
Idy : 3
Sonko : 15

Madické : 2
Issa Sall : 2.

Ganzhu
Macky : 20

Idy : 4
Sonko : 15

Madické : 0
Issa Sall : 0.

Ces résultats en Chine ne sont pas naturellement des résultats significatifs, mais si cette tendance se confirmait, l'ordre d'arrivée est peut-être là :

- Macky SALL vire largement en tête (56,84%) ;

- Ousmane SONKO 2ème (31,57%) ;

- Idy SECK 3ème (7,36%) ;

- Madické NIANG 4ème (2,10%) ;

- et Issa SALL 5ème (2,10%).

Arabie Saoudite

Macky 53

SONKO 74

Idy 20

Madické 0

Issa SALL 1.

Nous n’avons pas suffisamment de repères par rapport aux configurations politiques habituelles. Une recomposition de la vie politique est entrain de se faire. C’est donc une élection inédite, puis que deux grands partis de gouvernement sont absents du scrutin : le Parti socialiste et Moustapha NIASSE, alliés de Macky et discrets dans cette campagne, et le Parti démocratique, maître Abdoulaye WADE a réitéré son mot d’ordre de boycott. M. Idrissa SECK, qui avait soutenu Macky en 2012, bénéficie du soutien de la quasi-totalité des recalés du parrainage. Quel va être le poids électoral réel, de ces partis, si bruyants ? Ousmane SONKO, une jeune pousse avec un nouveau discours, candidat anti-système après la rencontre avec Abdoulaye WADE, que représente-t-il réellement ? Madické NIANG a fait preuve d’humour dans cette campagne, mais a-t-il pu mordre sur l’électorat du PDS officiel ? Quel va être le poids électoral de Issa SALL, un pays proche des fondamentalistes, dans un pays musulman, mais attaché à la laïcité et au bien-vivre ensemble ?

C'est le jour J, au Sénégal, pour les présidentielles du 24 février 2019. Macky SALL, grand favori, va-t-il être réélu, dès le 1er tour, en raison de son excellent bilan ?

Nous suivrons attentivement, avec vous, ce scrutin, le Sénégal est, jusqu’ici, un modèle de tolérance et de démocratie. Le peuple a la parole, plusieurs candidats pour un seul fauteuil. Que le meilleur gagne, pour la paix, la fraternité et le bien-être du Sénégal !

Paris, le 24 février 2019, par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/

 

«1er tour des élections présidentielles du Sénégal, dimanche 24 février 2019» par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens