Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 11:11

«Quand vous entendez dire du mal des Juifs, dressez l’oreille, on parle de vous» avait fort justement écrit Frantz FANON (voir mon post du 19 juillet 2017). C’est pour cela que je me réjouis, pleinement, de la non-réédition des œuvres de MAURRAS, pour le Livre des commémorations nationales de 2018 ; c’est une question fondamentale de salubrité publique. En effet, Charles MAURRAS (1868-1952), originaire de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, un antiparlementaire, antirépublicain, défendait un nationalisme intégral ; c’est l’idéologue de la pensée d’extrême-droite. Ainsi, en 1885, quand il découvre Paris, et sans aucun complexe il écrit qu’il y a dans la capitale : «une multitude d’enseignes étrangères, chargées de ces noms en K, en W, en Z que nos ouvriers d’imprimerie appellent spirituellement les lettres juives. Les Français étaient-ils encore chez eux en France ?». Comme de nos jours, MAURRAS est obsédé par une prétendue «invasion étrangère», venant des Juifs. Adversaire résolu de la démocratie, MAURRAS est un royaliste. Il distingue «Le pays légal», c’est-à-dire, la classe politique, du «pays réel», c’est-à-dire les Français «Le génie humain, c’est notre France, non seulement pour nous, mais pour le genre humain». Pour MAURRAS, si la Révolution et la République ont triomphé, c’est au détriment du «pays réel», c’est parce que l’Etat est gangréné par quatre classes, qualifiées d’antiFrance, que sont : les francs-maçons, les étrangers, les Protestants et les Juifs. «Autorité en Haut, liberté en bas», Charles MAURRAS est un adversaire résolu de la démocratie parlementaire et de la liberté. Selon lui, la France ne serait ni une entité géographique, ni une entité linguistique, mais  c’est une entité politique faite par les Rois ; sans les Rois, la France se défait. Il revendique la décentralisation au profit des langues nationales. Sa morale, c’est un rejet de la philosophie des Lumières. «Je suis romain, je suis humain» dit-il. Il est plein de contradictions et va chercher dans l’Histoire ce qui l’intéresse ; il se place sur des bases radicales, pour entraîner les autres. MAURRAS pense que les Juifs français seraient un Etat dans l’Etat et leur objectif serait de dominer les autres. Pour MAURRAS, il peut avoir des amis Juifs, mais il ne les acceptera jamais dans son organisation, parce que les Juifs veulent le pouvoir. On voit bien que déjà, les Juifs qui sont pourtant des Français, sont mis au banc de la société comme les Africains et les Arabes, de ce début du XXIème siècle.

MAURRAS défendait la religion catholique, mais il est agnostique ; il a été excommunié en 1926. Il est royaliste, mais le Comte de Paris, a refusé, en 1937, de le suivre, et il n’a pas osé suivre les Ligues factieuses, le 6 février 1934. En revanche, antiallemand, Charles MAURRAS a été, pourtant, le défenseur zélé de la Révolution nationale du maréchal PETAIN, et pour cela, il a été condamné, à la Libération, à la prison à vie. Le jour du verdict, il a crié «Dreyfus a encore gagné !».  MAURRAS, un antidreyfusard, fondateur de l’Action française, ami de Maurice BARRES et du Boulangisme, de la Cocarde, de la Cagoule, est donc mort en 1952, en détention. Il est curieux de constater que jusqu’en 1926, Charles de GAULLE et dont le mentor était Philippe PETAIN (voir mon post du 22 novembre 2017), le fondateur de la Françafrique, était maurrassien.

Je suis, également particulièrement, satisfait que les œuvres de Louis-Ferdinand CELINE ne soient pas rééditées. En effet, Louis ARAGON, (voir mon post du 20 janvier 2018)  est le premier avoir décelé l’antisémitisme de CELINE. . Ainsi, dans «l’église», CELINE décrit l’exaspération propre à la petite bourgeoisie, dont CELINE se fait le porte-parole. Le héros de la pièce, Bardamu, est un antisémite assumé : «Le petit bourgeois antiparlementariste n’est pas très différent qu’il s’appelle Rip ou Céline. Mais un trait marque plus particulièrement le docteur Bardamu. L’antisémitisme. Oh un antisémitisme assez passif. Notre homme voyage dans un bateau qui s’appelle Youpi-nium ; A Genève, il nous montre que les fils de la SDN sont tenus par des messieurs qui s’appellent Yuddenzweck, Mosaïc, Moïse. Gens intelligents, un peu sentimentaux. Ce n’est pas le docteur Bardamu qui donnera l’ordre des pogromes, mais n’est-ce pas ? Il les regardera venir comme le reste» dit ARAGON, dans son commentaire sur «L’église».

L’Action française avait réclamé, la réédition de ces ouvrages, au nom de la liberté d’expression. Mais y a-t-il vraiment de liberté pour les adversaires de la Liberté ?

La pratique actuelle est à géométrie variable. Il n’a échappé à personne que la négrophobie et l’islamophobie ont considérablement progressé dans ce pays. Je m’interroge toujours sur la pertinence de maintenir le Front national, adversaire résolu de la démocratie et de l’égalité républicaine, dans le jeu politique. Jean-Marie LE PEN avait bien déclaré que les chambres à gaz seraient un «détail de l’histoire». Le FN,  à deux reprises, a été à la porte du pouvoir, ses idées et son influence, dépassent actuellement, son organisation.

Deux néomaurrassiens, souvent invités sur des plateaux de télévisions, avaient une grande complaisance, Alain FINKIELKRAUT, qui nous qualifie de «non-souchiens»

Négrophobie et Eric ZEMMOUR est connu pour ses provocations. En revanche, quand Rokhaya DIALLO et Edwy PLENEL, Médiapart s’insurgent contre ces graves dérivent, ils sont victimes d’un lynchage, digne de «Strange Fruit». L’insulte, venant de hautes autorités publiques est devenue d’une grande banalité. «L’homme africain n’est pas entré dans l’histoire » avait dit Nicolas SARKOZY. Manuel VALLS a été le promoteur de la déchéance de la nationalité, et Emmanuel MACRON n’arrête pas de fustiger le ventre de nos mères. Un président, va même qualifier les pays africains de «pays de merde». Deux poids, deux mesures. On a l’impression que les années 30 ans sont de retour.

J’ai le sentiment que parfois ces idées nauséabondes d’islamophobie, de négrophobie, cachent mal les vrais enjeux auxquels nous sommes confrontés.

C’est d’une part, quels sont les objectifs réels de ces guerres locales, et quel est leur coût financier ? On voit bien que la guerre, engagée en Afghanistan, depuis maintenant plus de 40 ans, continue avec son lot de morts, et dont les principales victimes sont les populations locales. Des pays, jadis stables, sont devenus des champs de ruine et génèrent des déplacements massifs de demandeurs d’asile (Somalie, Syrie, Irak, Egypte, Tunisie, Libye, etc.).

D’autre part, sur le plan interne, et dans les chaînes d’information continue qui font la promotion de la peur de l’autre, les vrais problèmes sont dissimulés (chômage, logement, environnement)  ; on oppose les uns aux autres. Pourtant, la France est un grand pays, capable de résoudre, efficacement, ces difficultés, mais, diverses options libérales empêchent de combattre la pauvreté et d’entamer la ré-industrialisation de ce pays. La Gauche, en champ de ruines, et notamment le Parti socialiste, a plus de candidats au poste de Premier secrétaire que de militants. Plus grave encore, les Français issus de l’immigration ont choisi de déserter le combat politique, seule alternative valable et efficace dans un milieu démocratique.

Je demeure convaincu que la démarche citoyenne, pour le bien vivre ensemble, la solidarité de tous et la Fraternité, est la seule issue valide contre toutes les peurs irrationnelles.

Paris, le 28 janvier 2018, par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Interdire les Néomaurassiens qui empestent l'air.
Interdire les Néomaurassiens qui empestent l'air.
Interdire les Néomaurassiens qui empestent l'air.

Interdire les Néomaurassiens qui empestent l'air.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens