Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 10:33

"Est-ce que quelqu'un peut penser raisonnablement que élu président il aura une majorité présidentielle uniquement avec son parti ? Moi je n'y crois pas. Et non seulement ça n'est pas possible, mais ça n'est pas souhaitable. Parce que ce serait un hold-up", lançait Emmanuel MACRON à ses partisans. Tout semble réussir à M. MACRON. Lors des présidentielles personne ne le prenait au sérieux, mais il a réussi son parricide contre M. HOLLANDE. Depuis sa prise de fonction, il se fait rare et applique la stratégie de présidence jupitérienne. Pour ces législatives, le «vieux monde» semble désemparé et sans repères et sans angle d’attaque solide contre le Macronisme. La Droite divisée entre «Constructivistes» les amis de M. JUPPE, et adversaires résolus, avait sorti l’argument de la CSG, sans vraiment accrocher l’opinion publique. Les barons de la Droite, comme ceux du Parti socialiste, dans ces législatives, ont été frappés, de plein fouet, par le mouvement du «dégagisme» théorisé par M. MELENCHON. L’argument suivant lequel il ne serait pas sain qu’un seul parti détienne tous les leviers du pouvoir n’a pas non plus mordu. A court d’arguments décisifs, l’opposition est en voie d’être laminée dans ces législatives. M. MACRON s’achemine donc vers le grand casse du siècle. Je rends grâce à M. MACRON d’avoir brisé l’élan du Front National qui menaçait la République. Pourvu que cela dure !

 

M. MACRON a eu la grande intelligence de renouveler l’assemblée nationale en y introduisant la diversité, à travers les femmes, les jeunes et les Français issus de l’immigration. Les vieux partis, en dépit des mutations démographiques de la France, ont souvent brimé et marginalisé les Femmes et les Français issus de l’immigration. Ce besoin de renouvellement est l’une des importantes aspirations qui a émergé dans ces élections présidentielles.

L’autre aspiration nouvelle est d’introduire l’éthique et la probité en politique. Avec son hold-up du siècle, M. MACRON n’aura pas besoin des députés du MODEM pour sa majorité. Cette hypothèque étant levée, M. MACRON pourra régler le cas de l’encombrant Garde des Sceaux François BAYRON, sans grands dommages politiques. On connaît la formule de MAC-MAHON : «se soumettre ou se démettre».

 

Le bureau municipal du mardi 20 juin 2017 et le Conseil national du samedi 24 juin, risquent de tourner à un règlement de comptes au Parti socialiste. Il serait logique et dans l’attente d’un congrès de confier la direction du Parti à un grand sage, M. Robert BADINTER.

 

 

Venu voter dans mon arrondissement, dans ce 2ème tour du 18 juin 2017, j’ai entendu des électeurs réclamer des bulletins blancs. Tant leur perplexité est grande. Il est vrai comme le dit «choisir, c’est renoncer». A Paris, M. MACRON a réalisé un hold-up, ses candidats étant arrivés en tête sur 14 des 18 circonscriptions. Dans mon 19ème arrondissement en particulier, M. Jean-Christophe CAMBADELIS, 1er Secrétaire du Parti socialiste, que je soutiens, a été au 1er tour, avec moins de 9% des voix, dans un quartier populaire. J’ai deux candidats restés en lice : M. Mounir MAHJOUBI, un ancien socialiste devenu La République en Marche et Mme Sarah LEGRAIN, de la France Insoumise. M. MELENCHON qui a fait des misères à Benoît HAMON aux présidentielles et sorti M. MENUCCI, un candidat socialiste à Marseille, ne cache pas son ambition de détruire le Parti socialiste. Dans ce champ de ruines, il faut casser et reconstruire. J’avoue, ici publiquement, et par dépit, c’est contre cette stratégie de M. MELENCHON, que j’ai voté ce matin pour M. Mounir MAHJOUBI. C’est donc un vote de sanction contre cette stratégie suicidaire de M. MELENCHON. On ne peut gagner à l’avenir des scrutins que si la Gauche et toute la Gauche, se rassemble. A défaut, ce serait la marginalisation avancée, comme c’est le cas pour le Parti radical, les Verts et les Communistes. Cette stratégie est urgente pour les élections législatives de 2020, sinon la République en Marche continuera de tout rafler.

 

J’apprends aux Antilles que M. Serge LETCHEMY a été réélu avec 74%. Josette MANIN, devient députée en Martinique.

 

En dépit de ce casse du siècle réalisé par M. MACRON, les clivages politiques vont réapparaître à travers ce slogan «ni gauche, ni droite». Il est normal que la Gauche ou la Droite défendent ses principes et ses valeurs. Cependant, M. MACRON pourra encore nous étonner et nous réserver des surprises, s’il réussissait à recomposer la vie politique autour de projets politiques innovants. Jusqu’ici toutes les réformes radicales ont échoué ; elles tendaient à protéger les forts et matraquer les faibles. Pourtant l’enjeu essentiel reste la conciliation entre la Justice sociale et l’efficacité économique. La réforme n’a de sens que si elle se traduit par un progrès économique et social, au bénéfice de tous. Le rôle de l’opposition n’est pas de s’opposer systématiquement à tout, mais de défendre, sans concession, cet équilibre entre l’efficacité économique et la justice sociale. On reproche à M. MACRON de gouverner pour la France bienheureuse et d’être soutenu par les possédants. Pour ma part, la vraie Gauche doit améliorer, au quotidien la situation de ceux qui souffrent et non de rester en permanence dans l’incantation. Du moins, c’est comme cela que je conçois le progrès et le socialisme. L’héritage de M. HOLLANDE a été désastreux et a trahi la promesse républicaine d’égalité réelle. Le Parti socialiste de ce fait a été abandonné par ceux qui souffrent, notamment les habitants des quartiers.


Je rappelle qu'au Sénégal nous avons également des élections législatives le 30 juillet 2017. 47 listes ou coalitions vont s’affronter. Le président Macky SALL a, pour l’instant, et bien avant M. MACRON, réussi à recomposer la vie politique sénégalaise avec ses 155 partis politiques. Le président SALL qui a fait voter le référendum sur les institutions du 20 mars 2016, avec plus de 63%, a conservé sa légitimité de 2012. Le président SALL, en grand stratège, a pacifié les zones de tension, notamment, au Fouta, où il a mis M. DIAW de Matam, le contesté Farba N’GOM sera sur une liste nationale. A Dakar, il a conclu un accord avec la communauté Lébou, et il a promu, pour ces législatives, des personnalités influentes du mouvement Mouride. Le président SALL, qui avait pour mentor Abdoulaye WADE, a eu la grande habilité de s’allier deux anciens socialistes (M. Tanor DIENG et M. Moustapha NIASSE). Il est le grand favori de ces législatives en vue des présidentielles de 2019. Faute d’accord, l’opposition s’est fissuré et a présenté deux coalitions distinctes. L'ancien président Abdoulaye WADE, 91 ans, (voir mon post) est de retour sur la scène politique. L’autre tendance de l’opposition est conduite par M. Khalifa SALL, maire de Dakar. En effet, le débat politique est intense et parfois violent au Sénégal. Nous avons des affaires judiciaires qui empoisonnent la vie politique ; ce qui n’est pas banale. En effet, le maire de Dakar, M. Khalifa Ababacar SALL est toujours écroué pour détournement de deniers publics. Le Maire de Dakar a un domicile, des garanties de représentation, je suppose qu’il peut fournir, il n’y a pas de risques de destruction de preuves ou de pression sur les témoins, pourquoi le maintenir en détention préventive ? La question du pétrole et du gaz soulève de fortes passions. Pour la première fois 15 députés représenteront la diaspora.

C’est la fête des pères et l’appel du 18 juin. Comment résister à ce raz-de-marée tout en étant nous-mêmes ?

Paris le 18 juin 2017 par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

"2ème tour des élections législatives du 18 juin 2017 en France : M. MACRON vers le hold-up du siècle" par M. Amadou Bal BA-http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens