Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 13:40

Au meeting du 19 avril 2017, à Paris, Place de la République, Benoît HAMON a rappelé sa détermination solide, comme les lions en bronze de la place de la république. Il sera là le dimanche 23 avril, et bien après, pour défendre l'égalité, la fraternité et la justice. Il tiendra bon par rapport aux puissances d'argent. En bon Breton, Benoît HAMON a des "convictions granitiques". Il ne pliera pas, il ne renoncera pas, il défendra ce en quoi il croit.


La Droite est arrimée au présent et la Gauche pense l'avenir. Seule la vérité est révolutionnaire. Ne laissez personne douter de vous. En effet, "Espérer c'est démentir l'avenir" dit-il aux jeunes. Benoît HAMON n'est ni un démago ni un populiste ; il a choisi des propositions innovantes, dans le cadre de l'Europe, pour un futur désirable.

Refusons les votes fondés sur la peur de l'autre et la stigmatisation. Lundi 24 avril, après le 1er tour, ceux qui sont tentés par l'abstention, se rendront compte que c'est trop tard. Les différentes marches et autres protestations, comme en 2002, n'auront aucun impact décisif pour sauver la République. Choisir entre la peste et le choléra, quelle épreuve insupportable pour un Républicain quand il a choix dès le 23 avril ! Par conséquent, avant 2ème tour, il y a toujours un 1er tour. Je dis à cette "France métissée" : défendez votre dignité, dès le dimanche 23 avril 2017, avec Benoît HAMON.

Dans ces présidentielles, la presse n'a pas traité de manière équitable la candidature de M. HAMON. Par ailleurs, les télévisions d’information continue ne font que relayer les petites phrases, l’information de spectacle au détriment du fond, la peur et la stigmatisation. Le service public de l’information n’a pas été à la hauteur des enjeux. L’anecdotique a primé sur le débat de programme contre programme. Il n’a échappé à personne que Benoît HAMON a été trahi par une partie de son camp, en dépit d'une victoire nette et sans bavure aux primaires. En effet, un ancien Premier Ministre, battu à ces primaires, refuse de soutenir son camp et un Président de la République socialiste en exercice ne donne pas de consignes de vote au 1er tour et distille, comme du venin, de petites phrases assassines. M. HAMON est resté digne et ferme dans ses convictions, il a recherché, au départ, à rassembler toute la Gauche, et au risque de perdre l'avance qu'il avait acquise à presque 17% des sondages. En fait, ce qui guide et anime M. HAMON ce n'est de regarder le baromètre des sondages, c'est de défendre fermement les choses auxquelles il croit.


Ces élections présidentielles ne sont pas comme les autres il y a un profond et puissant appel pour une rénovation des moeurs politiques. Cet ordre ancien calculateur et méprisant est condamné : il y a un besoin d'éthique de moralité de justice et de fraternité. Benoît HAMON, que l'on qualifie de "frondeur", est justement le premier, quand il était au gouvernement de HOLLANDE – VALLS, à dénoncer, courageusement, les trahisons du message de Jean JAURÈS. Il a été cohérent avec lui-même en quittant ce gouvernement de la dissimulation et des vaines incantations sur la sur l’inflexion de la courbe du chômage. Armé uniquement de la justesse et de la pertinence des idées, Benoît HAMON a gagné la Primaire socialiste sur une ligne de gauche, là où personne ne l'attendait pas. La politique, au sens noble du terme, ne doit pas être fondée sur les humeurs du moment, sur des mises en scène et la duplicité, mais des convictions et sur l'intérêt général. Or, les politiciens véreux ont sali la chose publique qui est devenue une affaire de «petite soupe» et de cuisine électorale. Par conséquent, dès le 23 mars 2017, il faudrait «renverser la table», et tout reconstruire au Parti socialiste pour les législatives et les prochaines municipales. Les citoyens ont le pouvoir, par leur droit de vote, de décider, ils doivent refuser de se laisser imposer ou intimidé par cette politique du spectacle, ils peuvent donc mettre fin à cette misérable politique du spectacle et du mensonge.

En définitive, en démocratie on ne vote pas utile, ce n'est pas un choix au champ de courses, pour un cheval supposé favori, mais on vote par adhésion et conviction pour changer vraiment. Voter pour l’ordre ancien, c’est prendre gravement le risque, d’être à nouveau confronté à des déceptions douloureuses. Par conséquent, le 23 avril votre main ne doit pas trembler : il faut tenir bon pour "un futur désirable" et "faire vibrer le coeur de la France" en votant Benoît HAMON.

"Ces derniers mois, à votre rencontre, j'ai voulu parler à votre coeur et à votre intelligence. Dimanche, c'est à vous de décider de voter pour notre avenir, notre projet. J'ai confiance en vous !" dit Benoît HAMON.


Paris, le 21 avril 2017, par M. Amadou Bal BA- http://baamadou.over-blog.fr/

Le 23 avril 2017, aux présidentielles, un choix de conviction et de coeur.

Le 23 avril 2017, aux présidentielles, un choix de conviction et de coeur.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens