Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE) Bnf Gallica
  • Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE) Bnf Gallica
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA
  • Contact

Recherche

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 11:20

Comme en tauromachie, une bonne partie de la Droite a planté les banderilles sur François FILLON. On s’apprête à la mise à mort de la bête, probablement, à la suite de la manifestation du Trocadéro du dimanche 5 mars 2017.

Je suis révulsé et ébranlé par la vue de mon sang à chaque fois que je vérifie ma glycémie. Je comprends, dans ces moments de solitude et d’isolement grandissant pour François FILLON, qui avait une belle primaire et qui se voyait déjà président de la République, le drame intérieur qu’il vit et j’en compatis. Mais force est de constater que cet obscur et éternel second, qualifié de «collaborateur» par M. SARKOZY, se révèle être une candidature toxique pour la Droite. Avec la fuite du temps, c’est la panique des élus de Droite qui ont misé sur le mauvais cheval, un véritable tocard qui s’est révélé être un désastre pour son camp.

Dans sa calamiteuse défense de l’incendie qu’il a lui-même provoqué, M. FILLON, après avoir accepté de s’en remettre aux juges, s’attaque maintenant à la presse et aux magistrats. Son meeting du Trocadéro vise à opposer le peuple de Droite aux qui ne font que leur travail. A entendre M. FILLON, les difficultés qu’il rencontre ne sont qu’un complot de l’Elysée. En fait, M. FILLON, alors qu’il est au pouvoir depuis plus de 30 ans, lui qui voulait incarner la nouveauté, est un homme du château, claquemuré dans ses privilèges, introverti, particulièrement orgueilleux, qui refuse tout examen de conscience ; M. FILLON, plein de certitudes, est sûr de son bon droit. Par ailleurs, en matière pénale, M. FILLON réclame la création de nouvelles places en prison et la tolérance zéro, mais apparemment ce n’est pas pour lui. Dans son grand autisme, hors sol, M. FILLON est incapable de comprendre que les emplois familiaux présumés fictifs avec des salaires mirobolants, sont inacceptables au moment où, dans son projet, il veut demander des sacrifices à la population. C’est finalement ces certitudes tranquilles d’un candidat inaudible et cramé, qui ont contraint la Droite à rechercher, dans une grande panique et dans l’urgence, avant la date limite de dépôt des candidatures à la présidentielle, un autre candidat de substitution,

En réalité, dans cette course à l’Elysée, les jeux semblent être pipés ; la Droite est prise en otage par son candidat qui, dès le départ de la campagne, s’est renié plusieurs fois. D’une part, M. FILLON a été obligé de revoir sa copie en ce qui la sécurité sociale et la place des fonctionnaires. D’autre part, candidat élu, M. FILLON détient les cordons de la bourse ; il est assis sur un trésor de plus 9 millions. Or, l’agent c’est le nerf de la guerre électorale. Comment récupérer le magot de la Primaire ? M. FILLON avait engagé un projet de «réforme radicale», sur quel programme le candidat de substitution va-t-il engager la bataille des présidentielles, avec quels hommes et femmes, l’unité étant rompue et les appétits aiguisés ? Le candidat de substitution aura—t-il le temps nécessaire pour déployer son argumentaire et être visible ? Dans quelle mesure ce candidat de substitution ne traînera-t-il pas, comme un boulet, le «désastre industriel» (voir mon post) provoqué par la candidature avortée de M FILLON ?

Cette campagne des présidentielles de 2017 se déroule dans un contexte international marqué par une forte aspiration au renouveau contre un ordre ancien, ainsi qu'un désir d'éthique, d'efficacité et de respect des engagements électoraux. On s’attend à un grand chambardement, mais on ne sait pas lequel. En effet, cette campagne des présidentielles de 2017 est surprenante et inquiétante. Ce qu'on croyait acquis et stable, subitement s'effondre sous nos yeux. Pour la Gauche, rien n’est perdu ; les jeux restent ouverts, et cela pour plusieurs raisons :

Tout d’abord, les lignes politiques et les stratégies électorales ne cessent d’évoluer. Ainsi, en ce qui concerne le «Mouvement en Marche» de M. MACRON le projet déployé ni Droite ni Gauche, révèle une social-démocratie fade à la hollandaise, c’est le Centre. Si M. JUPPE renaissait de ses cendres, il occuperait le même créneau du Centre que celui de M. MACRON. Je serai alors curieux d’observer l’attitude M. BAYROU qui avait soutenu M. JUPPE et qui risque d’être en porte à faux dans sa stratégie de campagne électorale. Deux candidats sur un même créneau, c’est comme deux caïmans dans un même marigot, cela va faire plouf.

Ensuite, Mme LE PEN, qui conteste les élites et qui se veut honnête, convoquée devant les juges, et s’estimant au-dessus des lois, refuse d’y déférer. Ceux qui croyaient que le FN est un parti respectueux des principes démocratiques sont prévenus. Au moins, les choses sont claires : le FN est un adversaire résolu de la démocratie et des principes républicains. «Je n’accepterais jamais qu’on puisse mettre en cause les fonctionnaires dans notre République au prétexte qu’ils appliquent la loi et qu’ils font en sorte que la justice puisse travailler» dit le président François HOLLANDE. «Lorsque l’on remet en cause la neutralité de l’Etat, c’est qu’on est prêt à remettre en cause aussi les principes de laïcité, d’indépendance et d’impartialité» rajoute M. HOLLANDE.

Enfin, la Gauche que l’on croyait en difficulté, conserve toujours ses chances dans ces présidentielles surprenantes et étonnantes. La politique, c’est de la volonté, et il appartient aux électeurs de décider. 54% des électeurs ne savent pas encore pour qui ils vont voter. Il appartiendra à la Gauche, unie, de les convaincre.

Devant cette situation pourrie, créée par la candidature avortée de M FILLON, il appartiendra à la Gauche, et en particulier à M. Benoît HAMON de conjurer le Mal que représente la menace du FN. Dans cette campagne, je demande à la presse, qui boude M. HAMON, de lui réserver un traitement équitable. Je demande, aussi à notre famille politique de prendre conscience de cette opportunité que nos chances sont encore intactes : soit nous gagnons ensemble, soit nous perdons ensemble.

Pour ma part, l’enjeu de ces présidentielles, c’est vaincre ou périr. En effet, une chose est certaine : pour ma part, avant le 2ème tour, il y a un 1er tour ; il faudrait voter utile, dès le 1er tour, compte tenu de la dispersion des candidatures de la Gauche, pour un "futur désirable", pour Benoît HAMON. Aux urnes, citoyens en avril et en mai pour faire battre le coeur de la France !

En attendant, je vous donne rendez-vous au grand meeting de Benoît HAMON, le dimanche 19 mars, 2017, 12 heures, à Paris-Bercy.

Paris, le 4 mars 2017 par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

 

La Gauche conserve ses chances intactes Rdv au meeting du 19 mars 2017 à 12 h à Paris-Bercy.

La Gauche conserve ses chances intactes Rdv au meeting du 19 mars 2017 à 12 h à Paris-Bercy.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le blog de BA Amadou - dans Politique
commenter cet article

commentaires

88pasfillonesque2 04/04/2017 15:38

Le maintien de la candidature Fillon,envers et contre tout,est une atteinte à l'ordre public,un trouble à l'ordre public.Ce scandale qui porte atteinte aux institutions de la France (reposant sur la loi)et à l'Etat de droit (la République ne saurait être dirigée par un délinquant)déshonore la France en la faisant passer pour une république bananière ce qu'elle n'est pas.Le député Fillon est soupçonné d'avoir détourné de l'argent public durant une longue période et sur une échelle qui n'est pas négligeable (plus d’1 million d’euros).Le député Fillon est soupçonné d'entretenir de façon calculée,préméditée et systématique des relations intéressées avec des groupes d'intérêts (« conflits d'intérêts »).Le député Fillon est soupçonné d’avoir érigé le népotisme en système.Dès lors manifester sa désapprobation devient une nécessité,un devoir,une obligation politique et morale.Il y va de l’honneur de la République française et de sa réputation à l’étranger.En aucun cas la République française ne doit devenir un régime politique corrompu,méprisé et comparable à celui des régimes autoritaires.M.Fillon incarne cette décomposition de la démocratie française :il doit quitter la scène publique dans l’intérêt de la France.C’est aux citoyens d’en décider car les citoyens ne sont pas les sujets du « roi » Fillon.

Angeline 07/03/2017 15:19

très beau blog sur la littérature. un plaisir de me promener ici.

Angelilie 04/03/2017 14:16

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir

Articles Récents

Liens