Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 15:29

Mon cousin et ami, Amadou BA, professeur d’université au Canada, vient de produire un remarquable post sur les préjugés qui sont tenaces. Je viens d'avoir la confirmation d’un contact sur Facebook, que la polygamie est autorisée en République centrafricaine, aussi bien aux musulmans qu’aux non-musulmans. En effet, le nouveau président centrafricain, M. Faustin Archange TOUADERA, un chrétien, vient de se marier, officiellement, le 25 mars 2016, avec ses deux épouses. La loi centrafricaine, qui codifie la coutume de polygamie, pour toutes les confessions religieuses, autorise jusqu’à 4 épouses. «La liberté de choix du régime matrimonial en Centrafrique repose sur un constat simple. Le mariage polygamique est autorisé pour laisser aux citoyens, le libre choix de leur régime matrimonial. Ainsi donc, le code civil centrafricain offre 2 options en matière de régime matrimonial : la monogamie ou la polygamie» souligne une juriste, Reine-Prudence SONDA BOUIH.

Contrairement à une idée reçue, et même si cela n'est pas rassurant, la polygamie ou les «doubles foyers», sont largement pratiqués en Afrique centrale ou de l’Est. Le père de Nelson MANDELA, le leader historique de l'ANC, était polygame. La polygamie est pratiquée par des groupes ethniques non musulmans notamment au Madagascar, au Cameroun et au Congo. Et même, curieusement, aux Antilles qui sont encore sous la juridiction française, les "doubles" ou "multiples foyers" sont fréquents. Les allocations familiales découlant de ces unions multiples sont appelées aux Antilles "la paie braguette".

Au Sénégal, le père de Léopold Sédar SENGHOR, pourtant un chrétien, Basile Diogoye SENGHOR, était polygame. Il avait 5 épouses et 41 enfants. La mère de Léopold était sa troisième épouse. On comprend dès lors pourquoi le président SENGOR est resté, très discret, sur la question de la polygamie au Sénégal. Le président SENGHOR, catholique, a divorcé de Ginette EBOUE, fille de Félix EBOUE, à la suite de relations qu’il entretenait avec sa secrétaire, devenue son épouse, une normande, Colette. Sa réforme du Code civil sénégalais est pourtant audacieuse : quand un musulman opte pour la monogamie, ce choix est irrévocable. Ce qui peut limiter la polygamie.

Nos ancêtres les Gaulois, pourtant particulièrement attachés au statut de la femme, sont loin d’être exemplaires, au-delà d’un discours moralisateur. En effet, Mme Laurence ROSSIGNOL, socialiste et Ministre des Familles, de l’Enfance et des droits de la Femme, c’est sous prétexte de défendre la femme musulmane, qu’elle a proféré, en toute impunité, des monstruosités. Mieux, certains esprits «éclairés», tentent même de la disculper au bénéfice du doute ; elle aurait agi pour la bonne cause, l’égalité des sexes.

Pendant la colonisation, le législateur français avait restreint, pour les Africains, appelés «indigènes», l’accès à la nationalité française, à la condition de renoncer à la polygamie. Pourtant, les Européens qui vivaient en Afrique, même s’ils étaient mariés dans l’hexagone, avaient le droit de contracter des mariages dit «coloniaux» qui étaient, automatiquement, nuls et non avenus dès qu’ils quittaient la colonie. Ainsi, Maurice DELAFOSSE (voir mon blog baamadou.over-blog.fr) pendant son séjour en Côte-d’Ivoire, avait contracté un mariage avec une africaine, Amoin KRE, avec qui il a eu deux enfants (Henri et Jean). Maurice DELAFOSSE est marié également en France avec Alice HOUDAS, la fille d’Octave HOUDAS, un éminent orientaliste.

C’est vrai que nos ancêtres gaulois, quand ils ont plusieurs femmes, ce n’est pas de la polygamie, c’est du concubinage. Pourtant, au-delà de la sémantique et de l’hypocrisie, la France c’est le pays champion des couples recomposés. C’est que donc, il se passe quelque chose. N’ayant pas peur des mots. Il y a le mot et la chose. Mais la chose (plusieurs partenaires, pour un homme) est nommée différemment, selon la zone géographique ou les références culturelles. En Afrique, cela ne peut être que la polygamie qui opprime les femmes. Mais en Europe, en raison de la liberté des mœurs, tout homme a le droit d’avoir plusieurs femmes, mais ce ne sont pas coépouses, mais des «maîtresses». Tant pis, si la première épouse en souffre. C’est ce qui a perdu Jérôme CAHUZAC qui a été dénoncé par sa première épouse pour son compte bancaire à l’étranger.

Certains hommes politiques ne donnent pas l’exemple en matière d’égalité Femmes-Hommes. Ainsi, le 16 janvier 1899, le président Félix FAURE, succombe à une fellation de sa maîtresse, Marguerite STEINHEIL, au Palais de l’Elysée. Elle met trop de cœur à l’ouvrage.

Le président Valérie GISCARD-D’ESTAING assume ses plaisirs extraconjugaux, dans l'un de ses livres "Nathalie, la belle et superbe Nathalie, y mettait la même ardeur et y ajoutait à certains moments, un mystérieux besoin de soumission. Sa peau est tiède, sous la laine, et extraordinairement douce, presque fragile. Nathalie réagit par un frémissement défensif à l'envahissement de mes lèvres".

François MITTERRAND, un artiste de la politique, avait même fait supporter, par les finances publiques, la charge de sa «deuxième famille», en les logeant au Quai Branly. Qui dit mieux !

DSK, pourtant promu à un destin national, a brisé sa carrière politique et dilapidé sa fortune ; son couple s’est fracassé sur un lit de l’hôtel Sofitel, à New York.

De nos jours, nos dirigeants se déplacent, pour les visites galantes parfois en scooter. Mais il faut, à certain moment donné enlever le casque. C'est là que ma supercherie et le double discours sont mis à nu. Le courroux de la femme abandonnée peut être violent, à travers un livre féroce de règlement de compte.

Pour les hommes ordinaires, les hôtels de passe ne désemplissent pas, à certaines heures de la journée.

Je repose ma question : la polygamie est-elle consubstantiellement liée au droit musulman qui opprimerait la Femme ? Le droit des femmes, pour l’égalité, est-il à géométrie variable De qui se moque t-on ?

«Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà», a-t-on coutume de dire, avec Pascal. Pour ma part, la défense de l’égalité réelle n'est pas à géométrie variable, mais devrait rester, solidement, un principe universel. Je connais les méfaits et les désastres que représente la polygamie. Le combat pour l'égalité réelle est une lutte, sans relâche, de chaque instant.

Paris, le 3 avril 2016 par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

Marguerite STEINHEIL, maîtresse du président Félix FAURE par qui le scandale arrive.

Marguerite STEINHEIL, maîtresse du président Félix FAURE par qui le scandale arrive.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens