Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 11:47

Cette escapade à Eurodisney Paris, avec ma petite Arsinoé et à la faveur d’une invitation de cousins qui y travaillent, est un rêve d’un retour à l’enfance. Inspiré du personnage de Peter PAN, je n’ai jamais voulu grandir. "Ce Royaume de l'enfance", comme le dirait le président Léopold Sédar SENGHOR, est hanté par de multiples songes, un retour à l'innocence et à la générosité. Les rêves de ma petite Arsinoé, comme ceux de tous les enfants du monde, sont peuplés de princes, d’amour parfois presque impossible. Dans cet univers onirique, le sortilège finira toujours, après diverses épreuves, par être vaincu par la baguette magique d’une fée. Le Bien triomphe toujours du Mal. "Je ne suis pas ici pour la haine. Je suis ici pour l'amour", fait dire Sophocle à Antigone.

Songez seulement qu’en une seule journée, j’ai rencontré les personnages de la «Belle au bois dormant», «Raiponce», «Cendrillon», «Aladin», «Blanche-Neige», «Tarzan», «le livre de la jungle», «Pinocchio», «Peter Pan», «la Petite sirène» etc. Que d'émotion de traverser ainsi différentes époques et cultures. Ce majestueux château de la «Belle au bois dormant» inspiré en hommage à l’auteur français Charles PERRAULT (1628-1703) plastronne au milieu du parc d’attraction. Ces contes sont une ouverture au monde à travers cette littérature enfantine arabe des "Mille et une nuits", ou d’auteurs comme Edgar Rice BURROUGHS, Rudyard KIPLING, l’italien Carlo COLLODI, l’écossais James Matthew BARRIE, les frères Jacob et Wilhelm GRIMM, le danois Hans Christian ANDERSEN.

Aladin, issu d’une famille pauvre, un vieillard riche demanda de lui rapporter enfouie dans une grotte. Cette lampe merveilleuse renfermait un génie et qui obéit à tous ses ordres. A partir de ce jour, Aladin et sa mère ne manquèrent plus de rien. Quels que fussent leurs désirs, le génie les exauçait sur le champs. Ils devinrent même les personnes les plus riches et les plus généreuses de la région. Les années passèrent. Aladin était maintenant un grand et beau jeune homme. Un matin, au marché, il croisa Badroulboudour, la fille du Sultan. Il en tomba fou amoureux. Après l'avoir mis à l'épreuve, le Sultan finit par accorder la main de la princesse à Aladin. Il y eut un somptueux mariage, puis Aladin et Badroulboudour s'en allèrent habiter un magnifique palais que le génie avait fait surgir dans la nuit. Un jour que la princesse était seul au palais, un étrange marchand s'arrêta sous sa fenêtre.

Charles PERRAULT avec sa «Belle au bois dormant» nous sommes en plein dans le domaine de l’enchantement. Ainsi, un roi et une reine ont une fille unique et leur plus cher désir est qu’elle soit la plus parfaite. Ils organisèrent une fête magnifique. Alors qu'elle touchait à sa fin, les fées offrirent à l'enfant de fabuleux cadeaux : l'une la vertu, l'autre la beauté, la troisième la richesse et ainsi de suite, tout ce qui est désirable au monde. Comme onze des fées venaient d'agir ainsi, la treizième survint tout à coup. Elle voulait se venger de n'avoir pas été invitée.

La première fée lui offre la beauté, la deuxième, l’intelligence, la troisième, la grâce, la quatrième l’art de la danse, la cinquième, l’art du chant, la sixième, l’art de la musique ; la vieille fée prédit qu’elle se piquera avec un fuseau et qu’elle en mourra ; la jeune fée confirme la piqûre mais affirme que la princesse se réveillera après un long sommeil de cent ans.


Pour éviter que ce destin ne se réalise, le roi proclame une loi interdisant tout fuseau dans la région. Seize ans plus tard, alors que ses parents sont absents, la jeune princesse découvre dans le palais l’existence d’une vieille servante qui, ignorante de l’édit du roi, filait. Curieuse, la princesse veut apprendre à se servir de cet objet si nouveau pour elle, elle se pique et tombe endormie. La jeune fée qui avait annoncé son réveil accoure et pour que la princesse ne soit pas seule et perdue à son réveil, elle décide d’endormir tous les habitants du château, (hommes, femmes, animaux), sauf ses parents. Elle prend soin de faire pousser autour du château une végétation abondante pour protéger le château de toute agression extérieure.


Cent ans plus tard, comme c'était prévu, un jeune et beau prince, de retour de la chasse aperçoit le château et va délivrer la Belle endormie. Le jour même ils se marient. de cette union naissent deux enfants, un fille Aurore et un fils, Jour. Pendant deux ans, le couple vit heureux mais quand son père meurt, le prince doit succéder à son père et retourne vivre avec sa famille dans le palais paternel. Or il se trouve que le prince a pour mère une ogresse et qu'il lui avait caché son mariage et la naissance de ses enfants de peur qu'elle ne les mangeât.


Or il arriva qu'un roi voisin lui déclara la guerre et il dut s'absenter pour se défendre. L'ogresse en profita pour mener la Belle et ses enfants à la campagne, pour assouvir plus tranquillement ses appétits féroces. Mais le cuisinier, par trois fois réussit à la berner en lui cuisinant, un agneau, un chevreau, une biche, au lieu des enfants et de leur mère, et il prit soin de les cacher chez lui. Mais un jours alors que l'ogresse se promenait, elle reconnut la voix des enfants, découvrit alors le piège dans lequel elle était tombée et décida de se venger sur le champ en faisant préparer au milieu de la cour un gros chaudron rempli de serpents et de crapauds, pour y jeter les enfants et leur mère. Mais le jeune roi revient à temps pour sauver sa famille. de rage, l'ogresse se précipita dans le chaudron et mourut.

Les frères GRIMM, Jacob (1785-1863) et Wilhelm (1786-1859) nous ont enchanté encore avec «Cendrillon». Après la mort de sa mère, une jeune fille se trouve livrée aux méchancetés de sa belle-mère et de ses deux filles. Chargée des plus viles occupations de la maison, elle se couche le soir auprès des cendres, d'où son nom de Cendrillon. Lorsque le fils du roi donne un bal, elle s'y rend grâce à sa marraine, une fée, qui la pare d'une robe d'or et de pantoufles de verre, puis transforme pour elle une citrouille en carrosse. Une seule condition : Cendrillon devra rentrer avant minuit. Le fils du roi est immédiatement séduit par la belle inconnue qui disparaît au premier des douze coups. N'ayant pour retrouver sa trace que la petite pantoufle qu'elle a perdue en s'enfuyant, il décide de la faire essayer à toutes les jeunes filles : il épousera celle dont le pied y entrera sans peine. Après toutes les dames de la cour, Cendrillon l'essaie à son tour : la pantoufle lui va à ravir. C'est donc elle qui épouse le prince, au grand étonnement de ses soeurs à qui elle pardonne de bon coeur leurs méchancetés.

Dans un «Raiponce», un conte populaire allemand des frères GRIMM, une jeune femme enceinte, ayant envie de manger de la raiponce (légume-racine), envoie son mari chez sa voisine la sorcière. Mais celle-ci prend le pauvre mari en flagrant délit de vol. Elle le laissera repartir avec les plantes s'il accepte de lui donner le nouveau né. La sorcière emmène donc le bébé dans un château secret puis dans une haute tour où personne ne peut la voir. Raiponce, une belle jeune fille aux longs cheveux, vit de pui son plus jeune âge dans une tour isolée, avec la perfide Mère Gothel qui la kidnappée à sa naissance. Ses vrais parents le Roi et la Reine, envoient chaque année pour son anniversaire des centaines de lanternes dans le ciel, espérant le retour de leur enfant. Mais la jeune fille ignore tout de son passé et du monde extérieur. Jusqu'au jour où le brigand Flynn vient, par hasard, à sa rencontre.

Les frères GRIMM ont nous ont légué un conte populaire, «Blanche-Neige et les sept nains». Une princesse nommée Blanche-Neige échappe de justesse à la vengeance de sa belle-mère, la Reine, jalouse de sa beauté. À l'insu de la Reine qui la croit morte, elle trouve refuge dans une petite maison de la forêt où habitent sept nains. La Reine ayant appris par son miroir magique que Blanche-Neige n'était pas morte, qu'elle vivait dans une maison à l'orée de la forêt ! La Reine se présente alors là-bas déguisée en vielle femme et lui offre une pomme empoisonnée puis Blanche-Neige meurt et seul un baiser du prince charmant peu la réveiller.

Rudyard KIPLING (1865-1936) prix Nobel de littérature sur le thème du bon sauvage, est l’auteur du «Livre de la jungle» paru en 1894. Mowgli, un bébé orphelin laissé seul dans la jungle de l’Inde, se voit recueilli et élevé par une meute de loups. Passant son enfance dans cette jungle, il apprendra à connaître les animaux, à ses faire des amis (tels que Baloo l'ours, Bagherra la panthère noire ou Kaa le python) mais également des ennemis (le peuple des singes, Shere Kahn le tigre, ou Tabaqui la hyène) qui ne veulent que sa perte et le dévorer.

Mowgli grandit parmi les louveteaux et devient un vrai petit sauvage un peu rebelle. Un jour le chef du clan décide de l’exiler soit disant pour le sauver mais en réalité, il a peur que Shere Khan le tigre s’en prennent aux loups pour retrouver le petit homme. Bel esprit de famille.

Bagheera décide donc d’emmener le petit dans un village pour qu’il vive enfin parmi les siens. Mais Mowgli refuse de quitter la jungle. Il rencontre alors Baloo qui estime qu’il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, et qui est d’accord de le garder avec lui. Deux petites minutes après, Mowgli se fait enlever par des singes qui l’emmènent voir le Roi Louie. En fait le King il veut apprendre à faire du feu et à marcher comme nous ouhouhou. Mais Mowgli ne connaît pas le feu ! Alors ils se mettent à danser tous ensemble.

Le gros Baloo avoue à Mowgli qu’il doit aller chez les hommes, ça serait quand même plus logique qu’il aille apprendre à faire du feu au lieu de faire joue-joue avec des singes. L’autre fait une drôle de tête genre : « tu m’as menti, fourbe » et s’enfuit. Toute la jungle le cherche parce que Shere Khan traine dans les parages et que ce n’est pas franchement malin de se promener tout seul. Bagheera demande même au Colonel Hathi de mettre sa brigade de bras cassés (jamais vu des éléphants avec des tronches pareils) sur le coup.

Mowgli finit par tomber sur Kaa, le gentil python, qui a aussi envie de le dévorer.Il arrive à se défaire des griffes du serpent et continue à déambuler. Il tombe sur des vautours qui se demandent ce qu’ils ont envie de faire. Et alors que tout semble aller pour le mieux, qui c’est qui arrive ? Suspens…

Shere Khan ! Après une bataille qui se conclue bizarrement par une victoire des gentils, Mowgli, Baloo et Bagheera décident de ne plus jamais se quitter. C’était sans compter l’arrivée d’une jolie petite fille avec un regard de coquine. Mowgli, appelé par ses hormones qui font des claquettes, la suit et disparait avec elle dans le village.

Carlo LORENZINI qui a pris le pseudonyme de COLLODI (1816-1890), nom de son village, journaliste et écrivain italien, est l’auteur de la touchante histoire de Pinnochio celui dont le nez s’allonge à chaque fois qu’il ment. Dans un petit village très calme vit un honnête menuisier au nom de Gépetto. Son rêve le plus cher est d'avoir un fils. D'une souche d'arbre, il en fait un petit pantin de bois qu'il appelle Pinocchio. Comme il a fait pour toutes ses marionnettes. Par une belle nuit, la Fée Bleue apparaît dans sa demeure et exauce le voeu de Gepetto: elle donne vie à ce petit pantin. Elle lui fait une promesse qu'il deviendra un vrai petit garçon s'il est digne de l'être. Elle recommande à Jiminy Criquet de veiller sur lui et de l'éduquer. A son réveil, Gépetto est ravi de voir bouger son pantin de bois et le traite comme un vrai garçon, il l'envoie à l'école.


Sur le chemin, il rencontre Grand Coquin et Gédéon, deux prétentieux personnages ne pensant qu'à l'argent, qui vont le persuader d'abandonner l'école pour faire carrière dans le théâtre et ainsi devenir en grand artiste. Jiminy proteste mais Pinocchio ne l'écoute pas, il rejoint la troupe de Stromboli, un marionnetiste cruel. Pour son premier essai, il danse avec d'autres pantins de bois mais eux, ils bougent grâce aux fils! Fier de cette nouvelle acquisition et pensant à la fortune qu'il se fera, Stromboli l'enferme dans une cage.


Pinocchio est triste, il pense à son père. La Fée Bleue lui apparaît et lui parle. Pinocchio lui ment mais ceci le trompera car chaque mensonge fait allonger son nez. Finalement, il lui raconte la vérité, son nez retrouve sa forme initiale. Il promet à la Fée Bleue de ne plus désobéir et elle l'aide à s'échapper.


Mais encore une fois, sur le chemin, il tombe sur Grand Coquin et Gédéon qui, cette fois, le persuadent plus facilement d'accompagner d'autres enfants à l'Ile des Plaisirs, une île où il fait bon vivre: pas d'école, que des jeux... Ces deux mécréants se sont fait récompenser d'une belle somme d'argent. Les enfants ne se soucient et sont fous de joie de pouvoir s'amuser à leur bon gré.


Arrivés sur l'île, ils s'adonnent aux pires vices: bagarre, ivresse,... Mais quand il s'agit de prendre le toboggan sur l'eau, leur arrivée est plus silencieuse. En effet, Pinocchio et son ami prennent le petit bateau, passent sous une cascade dont ils boivent un peu l'eau. Cette eau est magique, elle a pour effet de transformer les petits enfants en ... ânes! Ces ânes font la fortune du maître de l'île qui les revend au plus offrant! Grâce à Jiminy Criquet, Pinocchio parvient à s'échapper mais avec des séquelles : des oreilles et une queue d'âne.


Arrivé chez lui, il cherche Gépetto. Il n'est pas là. Il apprend qu'il est parti en bâteau avec son poisson rouge, Cléo, et son chat Figaro à la recherche de l'Ile des Plaisirs pour sauver Pinocchio et que sa quête s'est achevé dans le ventre de la baleine Monstro. Pinocchio part à son secours sur une petite barque, cherche Monstro et se laisse avaler. Il retrouve dans son ventre Gépetto, toujours vivant.


Après avoir mis feu aux débris de sa barque, Pinocchio rejoint sa petite famille sur un radeau. Monstro, étouffé par la fumée qui se dégage de son propre ventre, tousse et involontairement, expulse le radeau vers l'extérieur. Personne n'est blessé. Tout le monde retourne au village.


Une nouvelle vie commence pour Pinocchio puisque la Fée Bleue a tenu promesse, Pinocchio est devenu un vrai petit garçon. Il s'amuse avec le garçon qu'il a connu à l'Ile des Plaisirs. Mais qui dit que Pinocchio restera sage? Maintenant qu'il est un petit garçon, il pourrait bien être un petit chenapan !

James Mathew BARRIE (1860-1937), un dramaturge écossais est l’auteur de Peter Pan, un petit garçon, sans ombre, qui refuse de grandir. Un jour, Peter Pan rend visite à Wendy dans le cœur de Londres. Peter Pan est un petit garçon bien étrange. Il est vêtu de feuilles, ne connaît pas son âge, et ignore ce qu'est un baiser. Wendy qui ne croyait pas aux fées, est intriguée par ce petit bonhomme qui lui rend visite la nuit, accompagné d'une lumière tintinnabulante de la jalouse fée Clochette (Tinker Bell). D’où viens-tu lui demande Wendy ? «Je me suis enfui le jour de ma naissance», répond Peter Pan. «Je ne veux pas devenir un adulte, alors depuis, je vis au pays des fées. Sais-tu d'où viennent les fées ? Lorsque le premier de tous les bébés se mit à rire pour la première fois, son rire se brisa en milliers de morceaux, et chaque morceau devint une fée». Peter Pan convainc Wendy de venir, avec ses frères, dans le pays imaginaire (Neverland). C’est là-bas que vivent les enfants perdus, la fée clochette et le redoutable Capitaine Crochet, l’ennemi juré de Peter !

Hans Christian ANDERSEN (1805-1875), un romancier, dramaturge et conteur danois, nous a éblouis avec sa «Petite sirène». Ariel est une jeune sirène qui vit au royaume de son père : l'océan. Elle n'a pas de pieds mais une queue de poisson. Elle est passionnée par le monde des humains et impatiente de les voir. Un soir, à l’âge de 15 ans, Arielle découvre un grand navire et y voit un jeune prince. Une tempête éclate. Le bateau coule et le prince est en train de se noyer. La petite sirène le sauve en le déposant sur la plage où il est recueilli par des jeunes filles. La petite sirène regagne tristement le fond de l'océan. Elle rêve de devenir humaine et éternelle grâce à l'amour d'un homme. Une sorcière accepte de l'aider en échange de sa voix mélodieuse. Mais elle va souffrir et sa transformation sera définitive. De plus elle mourra si le prince ne l'épouse pas. Arielle boit la potion magique et devient humaine. Elle retrouve le prince qui l'invite dans son palais mais il est amoureux d'une autre jeune fille. Il décide d'épouser cette dernière ce qui signifie la mort pour la petite sirène ? Ses soeurs tentent de la sauver en voulant tuer le prince, mais la petite sirène refuse car elle veut donner sa vie pour l'amour du prince. Arielle se jette à l'eau et devient un ange.

"Little Word" est un passage obligé qui fait de la différence une formidable richesse et une source constante d'émerveillement à chaque visite.

Il est vrai que certains espaces sont fermés pour travaux, mais pour la bonne cause, en raison du 25ème anniversaire qui sera célébré en grande pompe en 2017.

Le spectacle, «La Forêt de l’enchantement, une aventure musicale», dans l’espace «Frontierland», en valait la chandelle. Ma petite Arsinoé qui connaissait les chansons et les personnages, était aux anges. Et surtout, il y avait Raiponce, sa préférée.

Indications bibliographiques

ANDERSEN (Hans, Christian), Conte d’Andersen, traduits par S. Soldi, notice biographique de Max Marmier, Paris, Hachette, 1853, 334 pages, spéc. pour «La Petite sirène», pages 230-262 ;

BARRIE (James, Matthew), Peter Pan, Piccolia, 2015, 64 pages ;

COLLODI (Carlo), Les aventures de Pinocchio, histoire d’une marionnette, traduit de l’italien par Claudio Sartirano, Bibliothèque électronique du Québec, volume 886, Collection A tous les vents, 287 pages ;

GRIMM (Jacob) et GRIMM (Wilhelm), Contes merveilleux, éditions du groupe Ebooks libres et gratuits, volume I, «Blanche-Neige», pages 15-205, «Cendrillon» pages 35-51 ; volume II, «Raiponce» pages 129-133 ; «Le Petit Chaperon rouge», pages 81-89 ;

KIPLING (Rudyard) Le livre de la jungle, éditions du groupe Ebooks libres et gratuits, juillet 2004, 200 pages ;

PERRAULT (Charles), Les contes, Paris, Garnier, 81 pages, spéc. «La Belle au bois dormant», pages 13-21, «Cendrillon» pages 25-32, «Le Petit chaperon rouge» pages 1-3, «Le Petit poucet» pages 39-49 et «Le Chat botté» pages 21-26 et SAUVEUR (Lambert), Contes merveilleux des frères Grimm, Charles Perrault, Xavier Saintine, suivi d’une étude sur l’étymologie et la synonymie des mots, Boston, Carl Schoenof, 1881, 107 pages, spéc. «La Belle au bois dormant», pages 295-302 et «Le Chat botté» pages 223-228.

Paris, le 25 avril 2016 par M. Amadou Bal BA - http://baamadou.over-blog.fr/

«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/
«Escapade : une journée à Eurodisney ou le retour au Royaume de l’enfance», par M. Amadou Bal BA, http://baamadou.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens