Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 19:10

Blaise COMPAORE, président du Burkina Faso depuis 27 ans, a encore voulu modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir. Un projet de réforme constitutionnelle de trop, qu'il a bien regretté. La cupidité et la sottise mènent souvent au désastre. Le Burkina Faso, signifiant "pays des hommes intègres" ne veut plus de ces monarchies constitutionnelles. Blaise COMPAORE, l'assassin de Thomas SANKARA (15 octobre 1987), qui a refusé le poste de Secrétaire de la Francophonie proposé par HOLLANDE, a été chassé par les militaires. Il s'est enfui dans la honte et le déshonneur.

Les événements tragiques au Burkina, depuis ce jeudi 30 octobre 2014 montrent que les peuples africains, ont besoin, en priorité de la démocratie, de la liberté et du bien-vivre ensemble. C'est ce système qui permet une bonne gouvernance de nos pays, et protège, au mieux contre, l'arbitraire. Certes, les dictatures militaires ont reculé, mais bien des chefs d'Etat ou leurs descendants, s'accrochent encore, trop longtemps au pouvoir. Ainsi, divers chefs d’Etat africains préparent la modification de leur Constitution, rester président à vie. C'est le cas notamment, Joseph KABILA au Congo qui a succédé à son père, d'Ali BONGO au Gabon, de Faure EYADEMA au Togo, également fils de leur père, etc.. Paul BIYA est président du Cameroun depuis 1982 (32 ans), Denis Sassou-Nguésso, président de la République démocratique depuis 1997 (17 ans), Abdelaziz BOUTEFLIKA de l'Algérie depuis 1999 (15 ans).Car la plupart, de ces pays évoqués sont riches. Cependant, leurs ressources sont pillées par des gouvernements autoritaires et corrompus.

Au Mali, on parle de découverte de pétrole et de gisements d’uranium nécessaire pour faire fonctionner les centrales nucléaires françaises. Les gisements du Niger sont presque épuisés. On a découvert du pétrole au Sénégal. Sans la démocratie et la paix qui assurent la stabilité du commerce international, si ces informations sont avérées, cela va attiser des convoitises et des guerres, comme jadis au Nigéria, et maintenant dans divers Etats comme le Congo.

Nous attendons, avec le grand intérêt, l’engagement de M. HOLLANDE de mettre fin à la Françafrique. Les dictatures alimentent l’immigration, les guerres et la mal gouvernance. La démocratie est possible dans les pays du Tiers-monde. L’exemple du Sénégal le prouve, avec éclat. Et, c’est la démocratie qui sera le seul puissant vecteur de développement et donc d’une vitalité du commerce international avec l’Afrique. Ce n’est pas un hasard que l’essentiel des activités économiques se réalisent avec les pays démocratiques. L’aide la plus précieuse qui pourrait être apportée aux Africains, c’est bien sûr la paix. Le président HOLLANDE a raison d’insister sur ce point. J’ajouterai que nous avons surtout besoin de démocratie. Sans la démocratie, aucun projet politique, dans l’intérêt des populations, n’est possible. Pire encore, nos maigres ressources sont détournées, et les conflits ethniques attisés. C’est la politique de la machette. On tue exécute son voisin, sans savoir pourquoi.

Nous en appelons, à tous, notamment aux Africains les principaux concernés pour prendre leur destin en main, et de dire NON à ces monarchies constitutionnelles héréditaires, et de dire OUI à la liberté et à la démocratie.

Paris, le 2 novembre 2014, baamadou.over-blog.fr

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens