Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 18:39

Vous êtes conviés à une conférence sur Blaise DIAGNE, le samedi 15 novembre 2014, au Ministère des Outre-mer, 27 rue Oudinot, à Paris 7ème, salle Félix Eboué, métro Duroc ou Saint-François Xavier (Invitation en pièce jointe). Pour assister à cette rencontre une inscription est obligatoire, par mail (saliou.diallo@gmail.com amadouba19@yahoo.fr) et bien vouloir vous munir d’une pièce d’identité.

Cette conférence célèbre le centenaire de l’élection de Blaise DIAGNE, premier député africain élu à l’Assemblée Nationale française, le 10 mai 1914 et Secrétaire d’Etat aux Colonies. En quoi l’action de Blaise DIAGNE nous interpelle-telle à l’aube du XXIème siècle ?

Un siècle après, un curieux destin de l’Histoire a voulu que Mme George PAU-LANGEVIN occupe maintenant les fonctions de Ministres des Outre-mer. Mme la Ministre va nous accueillir à la salle Félix Eboué, ce premier gouverneur noir, à rallier en Afrique, la France libre lors de la deuxième guerre mondiale.

Un autre clin d’œil de l’histoire : l’élection de Blaise DIAGNE avait soulevé un immense espoir. Cependant, Blaise DIAGNE, élu sur un programme nationaliste et de gauche, a fait une politique assimilationniste et colonialiste. En effet, il a été Commissaire général chargé du recrutement des tirailleurs sénégalais, et a fait la promotion du travail forcé. On célèbre en ce moment le centenaire de la première guerre mondiale. Mais qui connaît exactement en France, au moment où nous jette à la figure toutes les idées négatives (Ebola, fondamentalisme religieux, immigration, etc.), que bien des Africains, étaient venus mourir pour nos ancêtres les Gaulois.

Blaise DIAGNE est un homme politique controversé, j’en conviens, mais son action ne laisse jamais indifférent. Par ailleurs, pour son intelligence, sa compétence et son sens politique, dans un milieu colonialiste hostile, il a su faire bouger les lignes.

Blaise DIAGNE, par la puissance symbolique de son élection en qualité de député et ses fonctions de Ministre, marié de surcroît à une femme blanche, à une période de grande montée de l’intolérance, comme encore aujourd’hui, a favorisé l’émergence d’une élite noire africaine qui préparera, quelques années plus tard, les indépendances africaines.

En réclamant la citoyenneté française pour les habitants des quatre communes (Saint-Louis, Gorée, Rufisque et Dakar), Blaise DIAGNE a placé son combat d’égalité républicaine au cœur de ses revendications. Encore un thème d’actualité, au moment où la peste brune menace et que M. Eric ZEMMOUR plastronne dans cette France républicaine.

Blaise DAIGNE a été visionnaire en organisant à Paris en 1919, le premier congrès panafricain avec Web DUBOIS. Il nous rappelle que l’Afrique divisée, vouée à rester en proie aux guerres, aux régimes autoritaires et aux épidémies. La diaspora en Europe devrait bien s’inspirer du sens de son message.

Blaise DIAGNE a mené des combats antiracistes, en défendant notamment, le boxeur sénégalais, Battling Sikki (1897-1925), déchu honteusement de son titre, en 1922, contre Georges Carpentier. Né musulman, Blaise DIAGNE a abjuré sa religion, pour devenir franc-maçon. Il a été enterré, après une âpre polémique contre des fondamentalistes religieux, à la porte du cimetière musulman à Dakar, comme un paria. Pourtant la postérité, au Sénégal, lui a rendu hommage, puisqu’un lycée à Dakar, et un aéroport à M’Bour, portent son nom. Ayant vigoureusement défendu l’assimilation et la mère patrie française, il ne serait pas déraisonnable, de demander à la France de lui rendre également hommage, (plaque, nom de rue ou statue à Paris).

Paris, le 23 octobre 2014 – baamadou.over-blog.fr.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens