Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de BA Amadou Bal, Paris 19ème ISSN 2555-3003 (BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE France B.N.F GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • : Ce blog personnel de M. Amadou Bal BA est destiné à l'échange en politique, littérature, histoire, faits de société et le bien-vivre ensemble. Google News BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE ISSN 2555-3003 BNF GALLICA. Http://baamadou.overblog.fr/
  • Contact

Recherche

25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 21:30

Secoué par le 21 avril 2002, je ne croyais ne plus jamais revivre un tel traumatisme. Mais voila que les amoureux de la haine s’installent comme le 1er parti de France. La France, membre fondateur de l’Europe, et deuxième puissance de ce continent, va envoyer au Parlement européen le gros bataillon de députés de frontistes. Certains, qui s'étaient abstenus, vont appeler à manifester à la Place de la République. Mais, il fallait aller voter. Je suis sidéré devant la passivité des républicains face à la montée de la peste brune.

Pourtant, partout là où la haine s’est logée dans le cœur des hommes, non seulement il sera difficile de l’en extraire, mais elle n’a produit que chaos et désolation. Le FN n’est pas un parti comme les autres, c’est un adversaire résolu de la République et de la démocratie. Hannah ARENDT avait examiné les causes de la "banalité du Mal". Je souscrit à son concept de "Mal radical" qui s'applique aux idées du FN, actuellement banalisées. Le Mal ne peut combattu, utilement, ni sous l'angle de la transgression de la Loi, sous le concept de culpabilité devenus inefficaces. Le racisme en France est devenu un Mal absolu en ce sens qu'on nous a dénié la qualité d'être humain, de citoyen français. On est ravalé au rang de singes. Cette attaque contre l'Humanité interpelle chacun d'entre nous, quelle soit la couleur de notre peau. En effet, je crois "aux forces de l'esprit", comme le dirait François MITTERRAND. Le Bien souvenrain, l'Amour, ont toujours fini par triompher du Mal.

Le plus affligeant c’est que dans ce pays des droits de l’homme, au raffinement culturel et politique extraordinaire, plus personne n’a peur de s’afficher comme étant frontiste. Quel Affront National ! Cette lepénisation des esprits peut être décelée à plusieurs niveaux.

Tout d’abord, des intellectuels, comme M. Alain FINKIELKRAUT ou des journalistes comme M. Eric ZEMMOUR, profèrent à longueur de journée dans les médias, des propos racistes, sans être inquiétés par la loi pénale. Ils sont, de surcroît, payés pour leur négrophobie revendiquée. La faiblesse et la complaisance du gouvernement face à ces insultes, me paraissent, déjà, être signe de la victoire du FN. D’un délit qui devrait être puni par les tribunaux, l’opinion raciste est passée à un outil de promotion ou de gagne-pain pour certains.

Ensuite, les partis républicains, par leur inconscience devant la menace pour la cohésion de la société, continuent leur jeu politique, comme si de rien n’était. J’accuse, en particulier, M. SARKOZY, avec sa théorie de la Droite dite «décomplexée» et sa conception particulière et rabougrie de «l’identité nationale», qui ont contribué, grandement, à cette lepénisation des esprits, à déculpabiliser et libérer la parole raciste. M. Jean-François COPE, avec toutes «les casseroles» qu’il traîne, par son manque de probité et d’exemplarité, a favorisé, très largement, à discréditer la classe politique traditionnelle et absout les idées frontistes. Par ailleurs, la doctrine de M. Copé, sur le «pain au chocolat» et ses attaques honteuses répétées contre Mme TAUBIRA, sans qu’elle soit défendue, énergiquement, par le gouvernement, ont contribué à cette forte poussée du FN devenu légitime et fréquentable. En dépit de ces reniements, l'UMP est aujourd'hui devancée par le FN. M Copé élu à l'UMP sur la base de tricherie et ayant installé une logique clanique et mafieuse dans son organisation politique, sans ligne stratégique cohérente, a fini par démissionner. Tant mieux pour la démocratie. Qu'il s'en aille et ne revienne jamais. Est-ce l'acte de décès de l'UMP ?

Enfin, il est indéniable que la politique de rigueur menée par le gouvernement, avec l’absence de résultats, à moyen terme, ainsi que les difficultés que rencontrent les classes paupérisées, sont à l’origine de cette situation. Le nier c’est être frappé de cécité. Il est encore temps de penser à ceux qui souffrent.

Les communautés noire et arable, au lieu de se complaire dans l’abstention aux élections devraient s’organiser et défendre plus énergiquement le bien-vivre ensemble. Cette démission de ces communautés, ou leur inconscience du danger qui les menace, me paraissent être d’une gravité exceptionnelle. Quand on est un citoyen de la République, on a des droits, mais aussi des obligations qui se traduisent par un engagement en faveur de la République.

Tous les partis républicains doivent combattre, sans concession, le FN. Sinon, Marine LE PEN, qui avance masquée, sera la prochaine présidente de France en 2017. Et là ce serait trop tard de réagir par les moyens démocratiques.

Tous les partis républicains sont empreints et englués dans leurs certitudes. Pourtant, l’heure est grave et il convient d’agir, sans délai. Comme au sortir de la 2ème guerre mondiale, le Président de la République devrait se placer au dessus des partis politiques, et redéfinir, avec eux, le pacte républicain, autour, notamment, des axes suivants :
- La France reste une «République sociale» : comment maintenir les acquis sociaux tout en équilibrant les comptes publics ?
- La France est un "Etat capitaliste", mais qui doit se réformer pour produire des emplois et de la richesse. Le capitalisme financier ne mérite aucune aide ou avantage fiscal de l'Etat. Jusqu’ici les différentes réformes (retraites, éducation, Administration), sont restées en surface ou ont fragilisé les plus faibles.
- La France est un "Etat multiracial", mais ce pays est dans le déni le plus complet. Ceux qu’on appelle des «immigrés» sont, en fait et pour leur écrasante majorité, des citoyens français relégués au rang d’indigènes de la République.
- La France est un "Etat européen". L’Europe technocratique et bureaucratique devrait être abandonnée au profit d’une Europe du progrès social. Ce continent devrait défendre son indépendance énergétique, avoir une politique étrangère et une défense commune pour mieux affirmer son indépendance.

Paris, le 25 mai 2014. M Amadou Bal BA - Baamadou.over-blog.fr.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Liens